• Accueil
  • > Recherche : presse mariage tous

Résultats de votre recherche

Le pape François ou la dignité humaine comme programme

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 novembre 2014

 

PARLEMENT EUROPÉEN

Le pape François ou la dignité humaine comme programme

 

Capturepapefrançois

  Devant un hémicycle plein, le pape François a prononcé

  hier à Strasbourg un discours où l’homme doit se situer

  au cœur des réflexions politiques, non pas comme seul

  acteur économique, mais comme personne.

  Strasbourg(Bas-Rhin), envoyé spécial.

  Il est 11 h 15 ce mardi à Strasbourg. Après une brève introduction

  du président du Parlement européen, le socialiste allemand Martin

  Schulz, initiateur de la venue du pape à Strasbourg,

  Jorge Bergoglio prend place en tribune au moment même où

Jean-Luc Mélenchon quitte l’hémicycle. Comme il l’avait promis la veille, le député européen a alimenté

la polémique quant au bien-fondé de la présence d’un chef spirituel dans cette assemblée que d’aucuns,

comme l’Union des familles laïques, jugent comme étant le baume idéal pour atténuer les douleurs

d’une politique européenne déshumanisée.

Cependant, comme à l’ensemble des eurodéputés présents en cette fin de matinée, le discours du pape a

sans doute plu en partie à l’ancien coprésident du Parti de gauche. Le numéro un du Vatican a, en effet,

avec une teneur humaniste réelle, su parler aux différentes sensibilités politiques présentes dans la salle,

évitant les sujets sensibles comme le mariage gay et l’avortement. Ce qui fut au fond la force

et la faiblesse de ce discours.

« Plus à gauche que le François que nous connaissons en France ! »

La gauche de l’assemblée a sans doute goûté une fois encore ses propos sur la nocivité de l’ultralibéralisme :

« Maintenir vivante la réalité des démocraties est le défi de ce moment historique en évitant que la force

réelle, expressive des peuples, soit écartée face à la pression d’intérêts multinationaux non universels

qui les fragilisent et les transforment en systèmes uniformisés de pouvoir financier au service d’empires

inconnus », a ainsi déclaré le pape François. En ce sens Younous Omarjee, député de la Gauche unitaire

européenne-Gauche verte nordique (GUE/NGL), n’a pas été déçu : « Le pape n’était pas là pour donner

une leçon aux députés, son discours fut plein de profondeur, avec pour proposition la constante

de la valeur humaine comme centre des politiques futures à mener. » Même son de cloche chez la députée

d’Europe Écologie-les Verts (EELV) Karima Delli, qui voit dans cette intervention un avertissement donné

à l’Union européenne. « C’est une critique de l’Europe à tous les niveaux. Mais principalement sur l’aspect

économique et sur les politiques d’immigration : finalement, ce François-là est plus à gauche

que le François que nous connaissons en France ! » Plus à gauche, et peut-être plus écologiste aussi.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

A lire également :

Publié dans EUROPE, Union europeenne | Pas de Commentaires »

Européennes : le Front de gauche « plus que jamais déterminé »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mai 2014

 

Européennes :

le Front de gauche « plus que jamais déterminé »

 

Réaction de Pierre Laurent

http://www.dailymotion.com/video/x1wpy7z

sur dailymotion

Les responsables du Front de gauche tirent les leçons des résultats. L’inquiétude transparaît forcément, l’émotion parfois, mais toujours la détermination à reprendre le travail, à élargir à gauche le front anti-austérité. (Vidéo).

« Les résultats de ce soir sont une alerte très grave pour tous les démocrates. Il y a une cause européenne et une cause nationale », a analysé Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste. Parmi les sombres résultats de ces élections, le Front de gauche s’est simplement stabilisé. Une déception puisque les ambitions étaient autres, mais le Front de gauche reste la seule formation de gauche à ne pas chuter, même si, malgré un score identique à celui de 2009, le groupe perd un député. Le Front de gauche compte désormais trois élus, tous eurodéputés sortants : Marie-Christine Vergiat, Patrick Le Hyaric et Jean-Luc MélenchonYounous Omarjee, qui a obtenu 23,29% des suffrages à la Réunion, rejoint également le groupe parlementaire de la GUE. 

Lors d’une réunion de la coordination du parti ce lundi, le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, « a insisté sur la nécessité et la volonté de multiplier les contacts tous azimuts dans les prochains jours auprès de celles et ceux qui ne se retrouvent pas dans la politique du gouvernement ».  »On souhaite vraiment ce processus de dialogue et de travail » avec « l’ensemble des forces de gauche », « les socialistes, les écologistes » , « les féministes, les acteurs du monde social », a-t-il ajouté en précisant qu’il fallait « discuter des formes que cela peut prendre ». Le PCF va proposer à ses partenaires du Front de gauche de « se retrouver lundi prochain pour tirer ensemble les conséquences des européennes et de la dernière séquence électorale et se fixer des objectifs politiques ».

Après avoir analysé les résultats, Pierre Laurent s’est dit déterminé à refonder une dynamique Front de gauche. « Nous sommes plus que jamais déterminés à poursuivre notre  voie avec le Front de gauche. Nous sommes même prêts à passer à une nouvelle étape (…) à élargir notre front, à nous adresser à toutes ces femmes et ces hommes pour reconstruire une alternative à gauche. Et cela à l’évidence ne pourra pas se faire dans les pas d’une politique menée par François Hollande et Manuel Valls, qui conduit au désastre constaté ce soir. «  

Au cours de cette conférence de presse, le co-président du PG Jean-Luc Mélenchon a laissé court à son émotion. « D’aucuns ont réussi à faire croire que c’étaient les immigrés, que c’étaient les mœurs, que c’était la nature du mariage qui posait problème dans ce pays. Si bien qu’en France, comme dans de nombreux autres pays d’Europe, c’est une vague brune qui se lève. (…) De toutes les fautes innombrables faites par l’équipe à l’Élysée, le crime le plus impardonnable est de nous avoir volé nos mots. Si bien que la gauche est à son plus bas niveau depuis je ne sais pas combien de temps. « 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Elections europeennes, France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Inquiétante montée du racisme en France

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 avril 2014

 

« Le discours raciste a pénétré les consciences »

 

Capturepcfracisme

  Le rapport annuel de la Commission Nationale Consultative

  Des Droits De L’Homme sur la lutte contre le racisme,

  l’antisémitisme et la xénophobie (CNCDH) révèle une inquiétante

   montée du racisme. Selon l’étude, 9% des Français se disent

« plutôt racistes » et 26% « un peu racistes », en augmentation de plusieurs points depuis 2012.

 

Christine Lazerges, présidente de la CNCDH,  décrypte cette « libération de la parole raciste ».

Que retenez-vous de ce rapport 2013 ?

Christine Lazerges. Le premier enseignement, c’est ce nouveau recul de la tolérance vis-à-vis, non pas seulement de l’étranger, mais de l’autre. Qu’autant de Français se disent aujourd’hui « racistes », cela met en cause notre pacte républicain. C’est un peu comme si le discours dans lequel la France a baigné depuis dix ans, notamment sous le mandat de Nicolas Sarkozy, avait pénétré les consciences : « il y a trop d’immigrés en France », « ils sont ici pour profiter de la protection sociale »… Toutes ces idées sont de plus en plus partagées. Avec au final une nette libération de la parole raciste, et même un défoulement oral, pas seulement sur internet, où cela prend des proportions considérables.

Pourtant, vous soulignez aussi que la France est moins raciste aujourd’hui qu’il y a trente ans…

Christine Lazerges. C’est vrai. Nous ne sommes plus, par exemple, au temps des ratonnades. De même, les mariages entre nationalités différentes, ou religions différentes, sont aussi en nette hausse. Mais tout n’est pas réglé, loin de là. Au fond, le racisme biologique a en partie cédé la place à un racisme culturel. Avec des résurgences toujours possibles – on l’a vu récemment avec les propos dont a été victime la garde des Sceaux Christiane Taubira.

Quelles sont les causes de cette libération de la parole raciste mesurée en 2013 ?

Christine Lazerges. Outre le discours public que j’évoquais à l’instant, il y a bien sûr la crise économique qui sévit depuis 2009. Car on cherche toujours des responsables à nos propres malheurs. Et les boucs émissaires du moment, ce sont les arabo-musulmans et les Roms. Notre sondage montre en effet que l’antisémitisme est très largement condamné et que les juifs ne sont pas considérés comme un « groupe à part » dans la société française. C’est beaucoup moins net pour les arabo-musulmans, avec un développement très clair de l’islamophobie, une notion que nous intégrons pour la première fois dans notre rapport, car elle revêt une réalité incontestable. Et la stigmatisation est encore plus forte pour les Roms, qui ont été sur la dernière période victimes de propos inacceptables, émanant d’élus, dont certains ont d’ailleurs été réélus dimanche dernier…

[Lire la suite sur humanite.fr]

Le dossier de presse du rapport de la CNCDH

la responsabilité des politiques dans la montée du racisme

Publié dans France, Racisme - Xenophobie, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Municipales : le visage anti-social et anti-écolo du Front National

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2014

 

Municipales : le visage anti-social et anti-écolo du Front National

 

 

Affiche-tentation-FN  par Sophie Chapelle 20 mars 2014

  Avec près de 600 listes validées dans 87 départements, le FN espère

  jouer un rôle d’arbitre dans de nombreuses villes. Et surfe sur le

  « virage social » du parti. Basta ! s’est donc penché sur les récents

  votes des élus frontistes dans les conseils régionaux

  du Nord-Pas-de-Calais, de Rhône-Alpes et de Provence-Alpes-Côte

  d’Azur. Accords commerciaux, gaz de schiste, agriculture, transports…

  Autant de sujets sur lesquels les positions des élus FN contredisent

  les promesses de Marine Le Pen. Y compris lorsqu’il s’agit de soutenir

des ouvriers en lutte contre la fermeture de leurs entreprises.

 

Passer d’un vote « contestataire » à un vote « populaire » est l’un des objectifs affichés du Front National

pour les élections municipales. Mais dans les conseils régionaux – où le FN totalise 118 élus dans 12 régions [1] –

il apparaît toujours comme un parti protestataire. Et incohérent. C’est ainsi que le 25 février, Marine Le Pen affirme

déclarer « la guerre » au futur accord commercial entre l’Union européenne et les États-Unis (voir notre analyse).

Or, quatre jours plus tôt, le groupe FN au conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur (Paca) a agi en totale

contradiction avec cette déclaration. Les élus frontistes ont en effet voté contre une motion demandant

« l’arrêt des négociations sur le partenariat transatlantique de commerce et d’investissement ».

[...]

Climatosceptiques convaincus

 

Les questions environnementales, ce n’est vraiment pas la tasse de thé des élus du FN. Ces derniers, assemblée

après assemblée, multiplient les déclarations climatosceptiques. « Nous nous opposons aux frais de communication

qui consistent à annoncer la catastrophe climatique avec toujours de plus en plus de véhémence, alors qu’aucune

étude n’est en mesure de démontrer l’incidence à long terme des émissions de gaz à effet de serre sur l’évolution

du climat », déclare notamment Joël Cheval, élu FN en Rhône-Alpes, en décembre 2011.

« Dire au public qu’il va falloir changer nos habitudes est compliqué, explique leur opposant Pierre Mériaux, conseiller

régional EELV. Électoralement, il est certes bien plus payant de nier la réalité… et de nous mener droit dans le mur ! »

La vision climatosceptique du FN se traduit par son abstention ou son opposition quasi-systématique

sur les délibérations concernant ces questions environnementales. En février 2012, le groupe FN

en Nord-Pas-de-Calais a ainsi voté contre une évaluation de la lutte contre le changement climatique.

Dans un entretien, Eric Dillies, conseiller régional Nord Pas de Calais, décrit la journée type d’un citoyen qui vivrait

sous la présidence de Marine Le Pen. Les propositions contradictoires s’y entremêlent. D’un côté, une agriculture

100 % bio et locale, et des paysages préservés. De l’autre, la construction de nouvelles routes pour réduire

les embouteillages, la construction de dix grandes villes à 150 kilomètres de Paris et la destruction des « cités »

remplacées par des pavillons de deux étages. Difficile avec un tel programme de lutter contre la bétonisation

des terres agricoles… En février 2011, le groupe FN en Nord-Pas-de-Calais s’est d’ailleurs opposé

au Plan Forêt en expliquant que les résultats seraient « de toute manière lamentables, puisqu’une fois

plantées les nouvelles forêts, on ne tardera certainement pas à les raser pour construire de nouvelles

zones pavillonnaires ». Avec une telle conception de l’aménagement du territoire, la France risque d’être

recouverte de bitume d’ici 2050 !

[...]

Le « virage social » du Front national ?

 

Dans sa stratégie de conquête du pouvoir et de « dédiabolisation », Marine le Pen se fait la chantre des victimes

de la crise. Mais dans l’hémicycle de la région Paca, c’est la contradiction totale. Lors de la plénière

du 25 octobre 2013, les élus Front de Gauche ont proposé trois motions, pour soutenir des salariés

de la région Paca menacés de licenciement. Il s’agit des 200 employés du journal Nice-Matin, des Fralib,

qui luttent depuis trois ans pour la reprise de leur usine de thés et tisanes Éléphant en coopérative,

et des Moulins Maurel. Les élus FN se sont abstenus lors de ces trois votes. En juin 2013, ils se sont

aussi opposés à un vœu pour le maintien de l’emploi et des activités industrielles en région Paca,

dans lequel étaient notamment mentionnés la suppression de 600 emplois dans la compagnie maritime

SNCM.

Déjà, en 2010, les 24 élus frontistes du conseil régional de Paca, dont Jean-Marie Le Pen, ont refusé

de voter une motion de « solidarité avec les salariés de Fralib » proposée par la gauche (lire notre article).

[Article complet sur Basta !]

Illustration ajoutée par nous

Publié dans Basta!, Elections municipales, F-Haine, France, POLITIQUE | 1 Commentaire »

Communiqué FSU

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 février 2014

 

Communiqué de presse – 31 janvier 2014

Journée de retrait de l’école : la FSU dénonce l’instrumentalisation

de L’École par l’extrême droite

 

logoFSU3

 

Certaines mouvances extrémistes appellent les parents d’élèves à retirer leurs enfants

de l’école une journée par mois pour refuser la prétendue « théorie du genre ».

 

Leur propagande est un tissu de mensonges, de calomnies et de manipulations. Cette campagne agressive

et réactionnaire, qui vise à effrayer les parents d’élèves, a malheureusement eu de premiers effets dans certains

établissements scolaires avec parfois des chiffres d’absentéisme importants.

La FSU réaffirme que l’application à l’école de la « théorie du genre » est une invention des réactionnaires.

Elle s’indigne d’une confusion, volontairement entretenue, entre le souci légitime du service public d’éducation

de lutter contre les discriminations filles/garçons et cette théorie.

Après les mobilisations contre l’ouverture du mariage à tous les couples, les réactionnaires déplacent leur combat

d’arrière-garde sur le terrain de l’école. Ils s’en prennent au dispositif « ABCD égalité », destiné à lutter

contre les stéréotypes de sexes à l’école primaire, et remettent en cause toute éducation à l’égalité et au respect,

ainsi que l’éducation affective et sexuelle. En fait c’est l’égalité qu’ils refusent ! En assignant les enfants à des rôles

strictement définis par leur sexe, ils leur dénient le droit à l’épanouissement personnel, le droit d’affirmer leurs goûts,

de choisir leurs loisirs, leur métier…

C’est bien le rôle de l’école de lutter contre les préjugés et les stéréotypes facteurs d’inégalités, d’exclusion et parfois

même de violence. C’est aussi le rôle de l’école de former les futur-es citoyen-nes aux valeurs d’égalité entre les filles

et les garçons. L’éducation à l’égalité et à la sexualité, présente depuis longtemps dans les programmes

de l’éducation nationale, ne doit pas être remise en cause !

La FSU n’acceptera pas que l’École soit le terrain d’une instrumentalisation des élèves et des familles à des fins

partisanes extrémistes. Elle dénonce cette tentative visant à saper la confiance entre l’école publique et les parents.

La FSU estime qu’il serait dangereux pour les élu-es de jouer avec l’École en cautionnant ces actions.

La FSU apporte son soutien aux équipes éducatives confrontées à cette action « JRE », ainsi qu’à la FCPE

et à ses représentant-es ayant reçu des menaces explicites.

Publié dans Education nationale, Extreme-droite, FSU | Pas de Commentaires »

IVG : Suppression de la notion de « détresse » inscrite dans la loi Veil

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 janvier 2014

 

L’Assemblée nationale renforce le droit à l’IVG

 

assemblee

  Les députés de gauche ont voté ce mardi soir,

  avec le soutien de quelques voix de droite,

  la suppression de notion de « détresse » inscrite

  dans la loi Veil sur le recours à l’interruption

  de grossesse, malgré l’opposition farouche

des plus rétrogrades de droite et d’extrême-droite.

Fait rare à une heure si tardive, l’hémicycle était garni d’une centaine de députés, pour débattre de cet article 5 de la loi-cadre sur l’égalité hommes-femmes, combattue par une majorité de la droite dans le sillage des anti-IVG. Sur les bancs de l’UMP, la majorité des orateurs, souvent des membres de l’Entente parlementaire pour la Famille très actifs il y a un an contre le mariage pour les couples de même sexe, ont plaidé pour supprimer une « modification dogmatique » remettant en cause « l’équilibre » de la loi Veil et conduisant à une « banalisation de l’avortement ».

Déremboursement

Deux jours après une importante « Marche pour la vie », ils ont aussi reproché à la majorité de vouloir diviser les Français et de vouloir se « ressouder » autour d’un sujet de société entre « sociaux-démocrates, gauche, Front de Gauche qui n’ont plus grand chose en commun sur le plan économique et social ». Une quinzaine de députés UMP a même appelé à voter pour le déremboursement de l’IVG par la Sécurité sociale. L’amendement, avec lequel le président du groupe a rappelé son « désaccord », a heureusement été massivement rejeté. Ce qui n’a pas empêché le député et médecin, Bernard Debré de se dire « écœuré » par cette initiative.

Mais des élues du groupe UMP comme Nicole Ameline ou Françoise Guégot ont défendu la disparition de la notion de « détresse ». « Dénier aux femmes la capacité de décider serait un recul juridique et une défaite de la pensée », a lancé l’ancienne ministre de la Parité, pour laquelle si la France « ne sert pas la cause du droit des femmes, elle trahira sa tradition ».

La gauche fait bloc

La gauche elle a soutenu cette disposition depuis son introduction par les députés socialistes en décembre et défend même « haut et fort » le droit à l’IVG depuis sa remise en cause en Espagne. « Des tas d’hommes et de femmes espagnols vont peut-être avoir envie de descendre dans la rue pour ne pas laisser passer la loi chez eux car en France on leur a dit qu’on était solidaires », s’est exclamée la députée communiste Marie-George Buffet.

Socialistes, écologistes ou communistes ont fait bloc pour défendre « un toilettage » d’une « formulation devenue obsolète » de la loi Veil, clamer le droit des femmes à disposer librement de leur corps et dénoncer tout diktat d’un « ordre moral » et toute tentation de « retour en arrière » sur l’IVG, à un temps d’ »aiguilles à tricoter » et de « faiseuses d’anges ». Le « courage » de Simone Veil pour imposer sa loi en 1975, marquée par des débats violents dans l’hémicycle, ont été évoqués par beaucoup, surtout à gauche.

Nombre des oratrices et orateurs de gauche, y compris le chef de file des députés PS Bruno Le Roux, ont souligné qu’une IVG n’était « jamais un acte banal » mais une « décision douloureuse » et qu’une femme n’y recourait pas « pour le plaisir » ou comme « moyen de contraception ». La ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem a notamment souligné que « l’IVG est un droit à part entière et pas une simple tolérance assortie de conditions ».

A lire aussi :

S.G.

Publié dans Assemblee nationale, avortement, Droits des femmes, France, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaires »

PMA : encore une promesse non tenue !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2014

 

PMA : Le gouvernement ne doit pas céder sur l’égalité

 

CapturePMA1capture d’écran

La Procréation Médicalement Assistée (PMA) est un droit réservé

aux couples hétérosexuels dont l’extension aux couples de femmes

vient d’être enterrée par le gouvernement.

Ce renoncement est un coup porté au droit des femmes

et à l’égalité entre les couples homosexuels et hétérosexuels.

 

Prévu initialement dans la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe, la PMA a d’abord été reportée pour figurer dans la loi sur la famille. Céder sur cette question reviendrait à donner l’impression d’un signe d’encouragement aux forces les plus réactionnaires qui ont choisi ce sujet comme fonds de commerce.

Nous refusons de céder sur l’égalité, et demandons au gouvernement de revenir sur sa décision. C’est pourquoi nous participerons au rassemblement qui aura lieu ce soir à 19 heures devant le Ministère de la Famille.

Ian Brossat, président du groupe PCF/PG au Conseil de Paris, responsable national de la Commission du PCF LGBT
Laurence Cohen, sénatrice du Val-de-Marne, responsable nationale de la Commission du PCF Droits des femmes
Jean-Luc Gibelin, responsable national de la Commission du PCF Santé-Protection Sociale

 

Lire également :  Loi «famille» : le rendez-vous manqué de l’égalité ?

Publié dans Discriminations, Droits des femmes, France, SANTE, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Les étrennes de L’Humanité (7/8)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 janvier 2014

 

Les étrennes de L’Humanité ( 7/8 )

Françoise, l’Huma 
et la mer chaque jour

 

humaarchives93Diffuseur de l’Humanité à Pantin. DR – Mémoires d’Humanité /

Archives départementales de la Seine-Saint-Denis

Souscription populaire pour l’Humanité et l’Humanité dimanche.

 Chaque jour, rencontre avec un acteur de la défense

 de l’Humanité.  Aujourd’hui : Françoise Cabon, Nantaise

 retraitée à Pornichet.

 Pour elle «l’Humanité est plus qu’un journal». C’est un besoin

 qu’elle raconte entre deux rires et d’autres passions militantes

 et artistiques.

 

 

C’est un sourire qui nous accueille et les rires ponctuent notre conversation. Elle est comme ça, Françoise Cabon. Elle s’est mise à la lecture de l’Huma il y a vingt-neuf ans, au moment de son remariage avec son époux, militant communiste plus âgé avec qui, à l’Institut de la statistique, elle avait mené la lutte à Nantes. Elle s’en souvient doublement de cette longue lutte de 1989 avec la CGT. Trois semaines. Sa première approche véritable de l’Humanité, avec qui elle entretient « un rapport affectif. L’Huma c’est plus qu’un journal ». Aujourd’hui retraitée, elle vit depuis 1996 à Pornichet (Loire-Atlantique), « au bord de la mer », achète aussi Presse Océan, le journal régional.

À Nantes, elle animait avec Catherine Gravoille la cellule du PCF de la cité populaire de Breil-Malville. Une cité ouvrière où l’on vendait l’Huma, qu’on donnait aussi à ceux trop peu fortunés pour l’acheter. Ça créait du lien. Elle a pratiqué le porte-à-porte avec le journal sous le bras, « un outil pour les communistes, une aide indispensable pour se forger des idées, constituer son argumentaire ». La section de Pornichet du PCF qu’elle dirige offre un abonnement de trois ou six mois à l’Humanité ou à l’Humanité Dimanche aux nouveaux adhérents. Dans une presqu’île dominée par les villes gérées par la droite (La Baule, Le Croisic), il n’est pas toujours facile de réussir à se faire entendre. Lorsqu’elle ne rit pas, Françoise râle contre les revues de presse qui boudent l’Huma, « un reportage sur la Fête de l’Humanité qui dure dix secondes » ou contre l’émission encore toute chaude de Pascale Clark sur France Inter « consacrée au Front national au lendemain de Noël ».

[Lire la suite]

L’Humanité et ses équipes font appel à leurs lectrices et lecteurs, aux organisations

progressistes et démocratiques, à toutes les personnes attachées au pluralisme des idées

et de la presse. Dès maintenant, faites un don en utilisant le formulaire de souscription

ou faites un don en ligne.

Lire aussi d’autres rencontres avec des défenseurs de l’Humanité :

Roland Weyl, doyen des avocats au barreau de Paris

Jacques Marchand, cheminot à la retraite de Saint-Ouen (93)

Jean-Marie Baty, ancien postier, lecteur-diffuseur-militant

 

Publié dans l'Humanité, Presse - Medias | Pas de Commentaires »

Au Front national, le service d’ordre de Le Pen fait désordre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mai 2013

 

Extrême droite

Au Front national, le service d’ordre de Le Pen fait désordre

*

Au Front national, le service d’ordre de Le Pen fait désordre  dans Extreme-droite loustau_canal_

Le patron de la société de sécurité qui assure

le service d’ordre de nombreux événements

du FN a été filmé durant les violences qui ont

suivi les manifs contre le mariage pour tous.

Axel Loustau est un ancien militant du GUD,

le syndicat étudiant d’extrême droite. N’ayant renié

ni ses idées d’alors, ni les méthodes musclées

de son ancienne organisation, c’est naturellement

qu’il s’est retrouvé au cœur des violences des fins

de manifestation des opposants au mariage pour tous.

C’est là que le site antifasciste REFLEXes l’a identifié.

Plus précisément sur une vidéo diffusée sur Canal Plus

où l’on voyait l’homme encourager des débordements

avant d’insulter et bousculer le service d’ordre

de la manifestation mais aussi des journalistes après le rassemblement du 16 avril.

Car Axel Loustau n’est pas un inconnu. Membre de l’entourage proche de Frédéric Chatillon, ex-président du GUD

aujourd’hui directeur de l’agence de communication Riwal (prestataire de la Fondation Brigitte-Bardot, du régime

de Bachar Al Assad mais surtout du FN et de sa présidente Marine Le Pen), il dirige lui-même une société

de sécurité privée, Vendôme Sécurité, choisie par le parti d’extrême droite pour assurer la sécurité de la scène

et… du carré presse de la manifestation du 1er Mai du FN. Une idée étonnante tant l’homme voue une haine

incontrôlable aux journalistes.

Abel Mestre et Caroline Monnot, spécialistes de l’extrême droite au Monde, racontent sur leur blog comment

il avait tenté de les intimider, leur crachant dessus, lors d’une manifestation d’extrême droite, le 9 mai 2010.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Source photo : REFLEXes http://reflexes.samizdat.net

Publié dans Extreme-droite, F-Haine, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Civitas : L’argent public ne doit pas financer la haine

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mars 2013

 

Civitas :

les catholiques d’extrême-droite sont-ils d’intérêt général ?

 

Civitas : L'argent public ne doit pas financer la haine dans Extreme-droite acrimed

 

Alors que la pétition de l’Ufal vient de passer la barre des 10 000 signatures et que Jérôme

Cahuzac, alerté par nos soins, a demandé à ses services un examen attentif des pratiques

fiscales de Civitas, plusieurs informations importantes méritent d’être partagées.

All Out entre dans la mêlée

Tout d’abord, l’organisation All Out1, qui s’est fait connaître en France avec une pétition pour l’ouverture

du mariage aux couples homosexuels qui a recueilli plus de 220 000 signatures, vient de lancer

une action similaire à la nôtre contre Civitas. L’argumentaire est le même : comment se fait-il qu’une

association qui œuvre à la rechristianisation de la France, qui a des discours homophobes

et des méthodes d’action plus que douteuses puisse se prévaloir d’un texte du code général des impôts

autorisant les associations agréées ou d’intérêt général à émettre des reçus-dons pour faire profiter

leurs donateurs de réduction d’impôts ? L’entrée d’All Out dans la mêlée va aider l’UFAL à faire connaître

ce scandale.

[Lire la suite sur ufal.info]

Signez la pétition : Stop au financement public de Civitas

Publié dans Extreme-droite, France, Politique fiscale | Pas de Commentaires »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy