• Accueil
  • > Recherche : photos manif mai

Résultats de votre recherche

« Vues de photographes, 4 mois contre la loi travail »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 septembre 2016

Exposition

         « Vues de photographes, 4 mois contre la loi travail »

*

Capture.PNGexpophotos

 (capture d’écran)

  Trente-et-un photographes engagés,

  avec des statuts, des motivations et

  des niveaux d’expérience différents

  se sont rencontrés dans les manifestations

  contre la loi El Khomri et ont eu envie

  de se retrouver autour d’un projet commun.

  Pour que leurs photos ne restent pas

sur les ordinateurs, sur les pages facebook

ou sites internet, mais pour qu’elles reviennent aux acteurs et actrices de ce mouvement, ils  ont décidé

de réaliser cette première exposition collective qu’il faut courir voir à la bourse du travail jusqu’au samedi

1er octobre.

 

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Publié dans Photographie | Pas de Commentaires »

Manif du jour à Lille

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 juillet 2016

Toujours mobilisés !

Capture.PNGLille0507002

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

009012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

014016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

019   voir d’autres photos sur :  cgtnord.fr

 

Pour Valenciennes, voir les photos sur :

L’Humain d’Abord : Fresnes sur Escaut – Escaupont

Publié dans France, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Manif de Lille – 19 mai

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mai 2016

 

                                              Vous avez dit essoufflement !!!

 

008010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

012015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

018023

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CaptureLille19mai029

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

+ de photos et des vidéos sur Sofiane Fdg, Emile Redbeard

Publié dans France, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Manif de Lille – 17 mai

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mai 2016

Une belle manifestation malgré les provocations de la police

Départ  Porte de Paris

CaptureLille17maiCaptureLille17maiporteparis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CaptureLille17maidepart

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Peu après, les policiers tentent de scinder le cortège. (voir la vidéo sur CGT Pôle emploi Nord Pas de Calais Picardie)

002008

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La manif repart

CaptureLille17maisuite020

 

021023

 

Nouveau comité d’accueil place de l’Opéra : ils veulent nous empêcher de passer…

024026

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On reste !

035036

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

043

 

   d’autres  photos sur Pcf Seclincgtnord.fr,

  CGT Pôle emploi Nord Pas de Calais Picardie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans France, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Le billet de Théophraste R. : « Le ève haine, on ne l’a bas ezayé. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2015

 

Le ève haine, on ne l’a bas ezayé.

 

gabriac

 

  Alexandre Gabriac a été condamné le 19 mars 2015

  à deux mois d’emprisonnement et 4.000 euros d’amende

  pour organisation d’une manifestation interdite en septembre

  2012 à Paris.

  Dans des messages postés sur Internet avant le rassemblement

  il écrivait : « La révolution ne se dépose pas en préfecture,

  à demain » ou « On n’a pas beaucoup d’alternatives

  sinon d’entrer dans l’illégalité ».

 

 

Fondateur du mouvement des « Jeunesses nationalistes » il a été exclu en avril 2011 du Front national

(dont il était membre du Comité Central) non pas parce qu’il faisait le salut nazi, mais parce que des photos

le révélaient. Couvé par Bruno Gollnisch, il siège au Conseil régional de Rhône-Alpes.

Libre de droit, ce billet peut être communiqué à votre beauf et à votre voisin Bidochon.

Théophraste R.

URL de cette brève : http://www.legrandsoir.info/le-eve-haine-on-ne-l-a-bas-ezaye.html

Publié dans F-Haine, Le Grand Soir, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Manifestations, émeutes et occupations se multiplient à Athènes depuis fin novembre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 décembre 2014

 

                 Athènes sur un volcan

 

Face a face Yannis Youlountas dec2014  Yannis Youlountas

  Les manifestations, émeutes et occupations se multiplient

  chaque jour à Athènes et ailleurs en Grèce, depuis fin

  novembre. Notamment à cause de la tyrannie du pouvoir

  à l’égard de Nikos Romanos, jeune prisonnier de 21 ans

  en grève de la faim, privé de la possibilité d’étudier

  et particulièrement maltraité.

  Nikos est, de surcroît, l’ami d’enfance d’Alexis Grigoropoulos,

tué le 6 décembre 2008, à l’âge de 15 ans, par un policier dans le quartier d’Exarcheia

à Athènes, ce qui avait provoqué un mois d’émeutes retentissantes dans toute la Grèce.

Nikos est naturellement devenu le nouveau symbole de toutes les violences actuellement subies

par la population, mais aussi du profond désir de lutter, quelle que soit la forme, et de refuser

la torpeur et la résignation.

Six ans après le mois de décembre 2008, l’atmosphère est à nouveau insurrectionnelle à Athènes et ailleurs

en Grèce. Tous les ingrédients sont réunis pour faire du mois de décembre 2014, peut-être, un grand

moment historique. Jusqu’à quel point et à quelles conditions ?

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

 

dernières nouvelles :

9 décembre : MULTIPLICATION DES OCCUPATIONS, notamment la Faculté de Droit à Athènes

et l’Université Aristote à Thessalonique, depuis cette nuit. Carte en cours de mise à jour ici

9 décembre : CHUTE DE LA BOURSE D’ATHÈNES de 12,78%, record en une seule séance depuis 1987.

9 décembre : le gouvernement annonce des ÉLECTIONS ANTICIPÉES (présidentielles le 17 décembre,

puis législatives probablement le 1er février) et se présente comme le rempart contre le désordre

en s’appuyant sur la peur et la confusion distillées par les mass-médias à l’égard des opposants.

10 décembre : RADICALISATION de certains insurgés (bombe devant une banque ce matin, circulation

des adresses privées de ministres et hauts-responsables, etc.).

10 décembre : VICTOIRE DE NIKOS ROMANOS qui arrête sa grève de la faim et appelle le soulèvement

populaire à continuer la lutte.

 

Je lutte donc je suis Yannis Youlountas dec2014

 

 

 “Je lutte donc je suis”

  Les photos illustrant cet article sont de Yannis Youlountas.

 

Publié dans Grece | Pas de Commentaires »

Cheminots : la lutte continue

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juin 2014

 

soutien-aux-cheminots

 

  Les cheminots ont de nouveau reconduit leur grève

  mardi pour 24 heures. 3500 cheminots ont manifesté

  à Paris près de l’Assemblée nationale

  pour « faire pression sur les députés », et dans plusieurs

  villes en France, à l’appel de la CGT et SUD-Rail.

 

 

CapturecheminotsparisClic sur l’image (capture d’écran) pour voir la vidéo

  Ce matin, à l’appel de la CGT et de Sud Rail, des centaines

  de cheminots se sont rassemblés à Paris, près de l’Assemblée

  nationale pour dire non à la réforme ferroviaire

  dont l’examen a commencé cet après-midi.

 

D’autres manifestations ont eu lieu à Nantes , Strasbourg, Metz, Lille…

Lille, ce matin

CapturecheminotslilleCapturecheminotslille2

Photos Marc Dubois – CGT Nord

Près de 200 cheminots Sud Rail et CGT ont manifesté devant la gare Lille-Flandres avant de se rendre

à l’hôtel de ville et de voter, à l’unanimité, la poursuite de la grève.

 

SNCF : l’autre réforme que défendent les grévistes

 

Capturecheminotslille1   Lille, ce matin (phto Marc Dubois)

  Alors que le projet ferroviaire entame son parcours

  parlementaire à l’Assemblée nationale, et que la grève

  des cheminots, lancée 
depuis une semaine, a été

  reconduite pour 24 heures, la CGT oppose au texte

  gouvernemental sa propre réforme du rail.

  Décryptage.

 

Voici les propositions pour un réel service public qui devraient être discutées au parlement. 

Aux prises avec des mouvements sociaux d’une ampleur inédite depuis 2012, le pouvoir n’entend pas

lâcher sur ses « réformes ». La bataille du rail devrait entrer dans une nouvelle phase avec la présentation,

à partir d’aujourd’hui, du projet de réforme ferroviaire devant l’Assemblée nationale, que le gouvernement

a refusé de reporter, ne serait-ce que de quelques jours, ce qui aurait permis de donner des chances

à la négociation d’aboutir avec les cheminots.

Il espère ainsi porter un coup décisif à un mouvement que ni la campagne de dénigrement de la grève

relayée médiatiquement auprès de l’opinion, ni la désinformation sur le prétendu « conservatisme »

des cheminots n’ont réussi à enrayer. L’exécutif a-t-il fait le bon calcul ? Rien n’est moins sûr, car le débat

dans l’Hémicycle pourrait aussi permettre de faire la lumière sur les enjeux et les dangers, encore largement

méconnus du grand public, de la réforme gouvernementale, et sur les propositions alternatives

dont les cheminots sont porteurs.

Contrairement aux affirmations rassurantes du gouvernement sur l’unité préservée du service public,

l’UMP et l’UDI ont d’ailleurs bien compris le parti qu’ils pouvaient tirer d’un texte qui « n’est qu’une étape »

vers la « séparation des infrastructures et de la mobilité » (le rail et le train), dixit le député Laurent

Furst (UMP).

En clair, « la préparation de l’éclatement du système » à des fins de « libéralisation complète

du rail », explicite André Chassaigne (PCF-Front de gauche), qui y voit motif à « installer tous les garde-fous

possibles pendant toute la discussion du texte ».

D’où, aussi, la nécessité d’un débat public autour de la réforme et des alternatives en présence dont celle

défendue par la CGT-Cheminots, car elle concerne, au-delà des personnels, la sécurité de l’ensemble

des usagers des chemins de fer.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

 

Didier Le Reste, ancien secrétaire national de la CGT Cheminots, sur Europe 1

http://www.dailymotion.com/video/x1znphj

sur dailymotionpar Europe1fr

*

Pour Gérard Filoche, membre du bureau national du PS et ancien syndicaliste de la CGT,

les grévistes « défendent le service public pour les usagers ».

« Tous les gens ont leurs transports en jeu derrière cette grève ».

Capturegérardfilochelci

Clic sur l’image pour voir la vidéo

*

La SNCF pour les nuls : Quelques évidences sur la SNCF, les cheminots, la grève,… en vidéo !

Image de prévisualisation YouTube

sur youtubelaveritay

Pétition :  Soutien aux cheminots

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, Liberalisme, Luttes, PETITION, SOCIAL, Sud-Rail, Transports - SNCF | Pas de Commentaires »

Journée de mobilisation des retraités contre le plan d’austérité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 juin 2014

 

Retraités : « Nous ne sommes pas des nantis ! »

 

Journée de mobilisation des retraités contre le plan d’austérité

 

Capturemanif retraités

  Sarah Sudre – 3 juin 2014

  Des milliers de retraités se sont rassemblés, à Paris,

  pour un pique-nique géant avant la grande marche

  vers Montparnasse.

  Contre le plan d’austérité du gouvernement,

  les retraités dénoncent des conditions de vie

  déplorables, un pouvoir d’achat inexistant

  et le sentiment d’être « les bouc-émissaires

d’un système politique pas si à gauche que ça », d’après les organisations syndicales mobilisées

(CGT, FO, CFTC, FSU, Solidaires, USR, UNPA, FRC et CFE-CGC).

À 11 heures pétante, les retraités, venus de toute la France, ont envahi la place Joffre de Paris pour un pique-nique

géant. Merguez sur le grill, file d’attente pour un rafraichissement, déjeuner sur l’herbe par ici, applaudissements

pour les musiciens de la grande scène par là. Bref, une ambiance conviviale pour les milliers de retraités venus

se rassembler ce 3 juin 2014. Pour autant, le jour n’est pas à la fête, loin de là. Derrière le beau sourire de Gisèle,

retraitée de 69 ans et militante en Seine-Saint-Denis, se cache une âme en peine. Pire, on ne le voit pas mais Gisèle

est « en détresse, avec seulement 800 euros de pension « retraite » par mois ». Alors, elle a pris « exceptionnellement »

les transports pour venir exprimer sa colère et lancer un SOS au gouvernement. Un acte politique, social et

démocratique, soutenu par les quelques 20 000 retraités (9 000 selon la police) mobilisés aujourd’hui pour faire

entendre « un ras-le-bol généralisé », annoncé par le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Source photo : CGT Nord

*

Vidéos :

Publié dans Austerite, CFE-CGC, CFTC, CGT, ECONOMIE, FO, France, FSU, Liberalisme, Luttes, Pouvoir d'achat, SOCIAL, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaires »

« Ohé, du château, écoutez-nous ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 février 2014

 

GAUCHE

« Ohé, du château, écoutez-nous ! »

 

CapturemanifToulouse0602  Capture d’écran – manif de Toulouse

  C’est l’appel lancé hier,

  à l’invitation de la CGT,

  par des dizaines de milliers

  de salariés à l’hôte de l’Élysée,

  jusqu’ici surtout sensible

  aux demandes du Medef.

  Reportages à Toulouse, Marseille

  et à Paris.

 

  • À Paris, le « coût du capital » au cœur du cortège

 

manifparis0602  Source photo

  « Qu’est-ce que vous êtes seul quand même,

  Monsieur Lepaon ! » Micro tendu, en tête du cortège,

  un reporter de la radio de service public veut chatouiller

  le secrétaire général de la CGT. Il est 14 h 15, et il pointe

  la cohorte de camionnettes derrière le carré de tête.

  « On n’est jamais seul quand on est à la CGT », rigole-t-il

  avant de promettre :

  « On aura l’occasion de se rassembler avec d’autres

organisations dans les prochaines semaines.

Les salariés sont très attachés à l’unité syndicale, ils vont sans doute se mobiliser pour la faire avancer. »

Quelques minutes plus tard, c’est Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, qui vient au nom du Front de gauche

saluer « ses amis de la CGT ». « On est dans le mouvement, glisse-t-il, au moment où les plans de licenciement

se multiplient. Mory Ducros, c’est l’exemple même du chantage que le patronat exerce sur les salariés sous couvert

de pacte de responsabilité. Il faut être présents sur tous les fronts pour réveiller la gauche. »

Dans toutes les portions du cortège, le procès des orientations gouvernementales est cinglant.

« Pacte de responsabilité, la Sécu en danger, c’est le patronat qui doit payer », scandent les Parisiens.

« C’est pas le coût du travail, c’est le coût du capital qu’il faut réduire », articulent les militants de Seine-Saint-
Denis.

Peu à peu, la manif en solo de la CGT commence à faire du bruit… « Mais vous avez remarqué ? Il n’y a que nous

qui gueulons », se désole un salarié de Mory Ducros, derrière une banderole dénonçant le « hold-up du siècle »

de leur actionnaire, à la fois repreneur et liquidateur… Pour tous, ça n’est qu’un début : à la suite de la décision de FO

de partir sur une mobilisation, la date du 18 mars commence à circuler.

 

  • Avec les cheminots de Paris-Austerlitz

 

Dans les locaux du restaurant d’entreprise, les cheminots ont choisi le meeting pour réaffirmer hier leur opposition

au projet de loi de réforme ferroviaire porté par le gouvernement et la direction de la SNCF. Responsables locaux

de la CGT, du PCF, du NPA et d’Ensemble se sont succédé pour dénoncer la libéralisation à marche forcée du service

public de transport ferroviaire. Une réforme qui « éclate le rail », sans régler le problème de la dette du système,

et « détruit la réglementation sociale qui encadre le travail des cheminots ».

Une nouvelle fois, la CGT a remis sur la table son propre projet de réforme : la voix du service public, « l’occasion

pour ce gouvernement de faire une loi de gauche en appliquant la proposition de la CGT », a ironisé Éric Ferreres,

dirigeant de la CGT cheminots.

 

  • À Marseille, 
les partis 
dans le défilé

 

CapturemanifMarseille0602capture d’écran – Marseille 6 février 2014

À Marseille, les salariés ont battu le pavé du Vieux-Port

jusqu’à la préfecture. Des partis politiques, tous ceux

du Front de gauche plus le NPA et Rouges vifs, font

partie des organisations qui appelaient à la manifestation.

« Face à l’attaque que subissent les salariés

des Bouches-du-Rhône, notamment dans l’industrie,

nous avions invité toutes les composantes du mouvement

social, explique Olivier Mateu, le secrétaire départemental

de la CGT. Nous respectons la charte d’Amiens, mais face

à un gouvernement qui fait des choix libéraux, nous avons

besoin de toutes les forces. »

Alors que, de LFoundry à Ascométal, toutes les entreprises

liquidées ou en difficulté du département étaient représentées,

les responsables politiques assumaient leur présence

dans la manifestation. « Même si nos rôles sont différents,

nous avons des choses en commun et nous joignons

nos forces dans le respect de chacun », commente Pierre Dharréville, secrétaire départemental du PCF.

Jean-Marc Coppola, candidat Front de gauche à la mairie de Marseille, va plus loin :

« Cette mobilisation devra se traduire jusque dans les urnes, il faut qu’il y ait des élus qui restituent le pouvoir

aux salariés et au peuple. »

 

Image de prévisualisation YouTube

CGTTELECOM13

 

Lire également : 

Marseille : Une vague de colère qui va en s’amplifiant

Marseille : manifestation pour le progrès social (photos)

 

  • Sanofi : 
« Et pour nous, toujours zéro ! »

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, licenciements, Luttes, PCF, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaires »

La Redoute : Des centaines de salariés dans les rues de Lille contre les 1178 suppressions d’emplois

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 janvier 2014

 

Des centaines de salariés de La redoute marchent

contre les 1178 suppressions d’emplois

 

La_Redoute_280114

  Plusieurs centaines de salariés

  de La Redoute ont manifesté ce mardi

  à Lille contre les licenciements

  et pour dénoncer plus généralement

  les suppressions d’emplois prévues

  par les futurs repreneurs de l’enseigne

  de vente par correspondance.

 

 

laredoute2801

 

  Derrière des banderoles

  « Non aux licenciements à La Redoute » et

  « Des garanties sociales pour tous les salariés »,

  le cortège est parti peu après 11 heures

  de la gare Lille Flandres pour le centre-ville de Lille.

 

 

CapturePinault

capture d’écran

  Certains portaient des pancartes autour du cou « Pinault fossoyeur de La Redoute »

  à l’effigie du patron du groupe Kering, à la tête ornée de cornes de diable.

  Les manifestants clamaient des slogans comme « Pinault, voyou, La Redoute est à nous ».

 

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

20MinutesLille

 

 cliquez ici  pour voir des photos

 

« On veut du travail »

« On demande à Kering de mettre de l’argent de côté pour pallier tous les problèmes qui pourraient se présenter dans les années à venir », a déclaré Fabrice Peeters, délégué CGT, qui, comme d’autres, craint que le plan présenté par les futurs repreneurs, Nathalie Balla et Eric Courteille, ne soit pas suffisant pour redresser l’entreprise. « On demande des garanties sociales, par exemple une prime de licenciement et surtout, en réalité, on veut du travail« , a déclaré Nasser, qui travaille depuis 10 ans sur le site de La Martinoire, à Wattrelos (Nord). Il a fait part de son « dégoût » : « On a travaillé pour quelqu’un qui nous méprise, il prend deux entrepreneurs pour nous virer ».

Suppression d’un emploi sur deux

Les salariés ont multiplié ces dernières semaines les débrayages sur les différents sites de La Redoute. Le plan de redressement présenté le 9 janvier par les futurs repreneurs prévoit notamment la suppression sur quatre ans de 1 178 des 3 437 postes que compte l’entreprise de vente à distance. « On a tout donné pour La Redoute et voila ce qu’on a en retour. On mérite mieux que ça« , a estimé pour sa part Christine, 50 ans, « dont 30 ans de boîte ».

Lire aussi :

Publié dans ECONOMIE, France, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaires »

12345...7
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy