• Accueil
  • > Recherche : parti communiste ouvrier france

Résultats de votre recherche

« Salariés à prix cassé : le grand scandale »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2016

 

Travailleurs low cost : Elise Lucet met le casque de chantier

 

CapturecashinvestigationCliquer sur l’image pour voir la vidéo

 

 Elise Lucet se rend sur le chantier

d’un terminal méthanier en construction

pour EDF, à Dunkerque.

Des ouvriers roumains y font des semaines

de 45 heures pour moins que le Smic.

 

 

Un extrait de « Salariés à prix cassé : le grand scandale », à voir dans « Cash Investigation »

le mardi 22 mars à partir de 20h55.

Publié dans ECONOMIE, France, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Condamnation des 8 syndicalistes de Goodyear : réaction de Fabien Roussel

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 janvier 2016

PCF Nord

               Prison ferme pour des ex Goodyear

 

CaptureMJCGoodyear

  Deux poids, deux mesures !

  Inacceptable !

 

  Huit anciens salariés de Goodyear Amiens

  jugés pour avoir séquestré deux cadres

  de l’entreprise en 2014 viennent d’être

  condamnés à deux ans de prison,

  dont neuf mois fermes, par le tribunal

  correctionnel d’Amiens.

 

 

Je suis totalement indigné d’apprendre que la « justice » vient de condamner huit ex-salariés de l’usine Goodyear

d’Amiens en lutte pour sauvegarder leur entreprise, leur outil de travail et leur emploi, à 9 mois de prison ferme

(et 15 mois avec sursis).

C’est une décision inique qui montre une nouvelle fois que s’applique en France une justice de classe

selon que l’on est ouvrier ou dirigeant, citoyen ou ministre, justiciable ou évadé fiscal. Ex-ministres,

grands patrons et autres fraudeurs à grande échelle, eux, s’en sortent toujours à bon compte.

Deux poids, deux mesures !

Les salariés de Goodyear se sont battus pour vivre dignement et empêcher l’usine de mettre la clé sous la porte.

L’histoire récente a pourtant donné raison à leur combat alors que le pays connaît un certain regain de l’industrie

automobile, particulièrement dans la région Nord Pas de Calais Picardie où les carnets de commande reprennent

de la vigueur et qu’il y aura besoin ici de ces ouvriers qualifiés dans leur domaine.

Ce jugement vise purement et simplement à servir d’exemple pour étouffer dans l’œuf toute tentative

de relever la tête contre les décisions les plus inacceptables.

Nous refusons cette justice à deux vitesses et sommes solidaires des salariés condamnés injustement.

Fabien Roussel

Publié dans France, Justice, PCF Nord, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Fralib : 1336, comme 1336 jours de lutte !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mai 2015

 

Capturefralib4

 

 

  Après 1336 jours de lutte contre Unilever,

  les SCOP TI lancent leurs propres marques de thés

  et d’infusions aromatisés 100% naturels,

  fabriqués dans l’usine de Gémenos.

 

 

 

C’est désormais à nous consommateurs de participer à cette belle aventure en choisissant les thés

et infusions de la coopérative SCOP TI dans les rayons des grandes surfaces et réseaux spécialisés !

En devenant  des « consom-acteurs »

 

 

Capturefralib3

 

 

  Cliquer sur l’image

  pour voir la vidéo

  Réalisation :

  Romain Gicquiaux & Musique :

  Alexandre Mosca

 

 

 

*

 

LUTTES SOCIALES

Les anciens de Fralib et leur coopérative lancent le thé

de la transformation sociale et écologique

 

par Emmanuel Riondé, Jean de Peña 27 mai 2015

 

Capturefralib2

  Après quatre années d’un rude combat,

  la soixantaine de coopérateurs de la Société

  coopérative ouvrière provençale thé et infusions,

  les ex-Fralib, lancent 1336 et ScopTI, leurs nouvelles

  marques. Exit les actionnaires d’Unilever,

  l’ancienne multinationale propriétaire, les arômes

  artificiels et le management néolibéral.

 

Bienvenue à la politique salariale décidée au consensus, au tilleul bio et au thé centenaire.

A Carcassonne, les anciens employés de la Fabrique du Sud se sont engagés dans le même type d’aventure,

pour la fabrication de crèmes glacées. Reportage auprès de ces coopératives en quête d’une nouvelle éthique,

de véritable progrès social et environnemental.

[Lire la suite sur Basta !]

Creative Commons License

 

1336 : la nouvelle marque dévoilée des ex-Fralib

http://www.dailymotion.com/video/x2rj5hm

vidéo France 3 Provence-Alpessur dailymotion

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, Emplois, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaires »

L’Édito de l’Humanité : « La promesse du mouvement social »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 avril 2015

L’éditorial de Jean-Paul Piérot :

 

La promesse du mouvement social

 

  lhumanite21648

  « Les 300 000 ouvriers, employés, enseignants

  qui ont fait grève et marché côte à côte,

  réalisant du même coup la plus puissante

  journée de mobilisation depuis longtemps,

  ont délivré un message fort à l’adresse

  du gouvernement : « Maintenant, ça suffit. » « 

  Au lendemain des élections départementales,

  il semblait déprimé, chiffonné. Le mouvement social

  anti-austérité, qui ces derniers mois a fait des vagues

  ailleurs en Europe – de la Grèce à l’Espagne notamment –,

  était chez nous, à marée basse, décontenancé,

  désespéré par un exécutif faisant l’exact contraire

  de ce pour quoi le peuple de gauche l’avait élu en 2012,

  après cinq années de sarkozysme.

 

Sans doute le récent coup de force de Manuel Valls garrottant le débat parlementaire avec le 49.3 pour imposer la loi Macron a-t-il dégradé encore davantage la confiance, contribuant fortement à cette impression de blocage politique, de paralysie de la société.

La journée de mobilisation syndicale contre l’austérité, à l’appel de la CGT, de FO, de la FSU et de Solidaires, apparaît comme une belle éclaircie et peut-être comme une promesse. Qui nous libère de cette atmosphère irrespirable et, à bien y réfléchir, inconcevable, dans laquelle une formation extrémiste, que tant de médias ont promue au rang de « premier parti de France », peut monter une polémique honteuse sur les crimes du nazisme et la trahison de Pétain, dont l’enjeu serait de rendre le FN plus « fréquentable ».

Les 300 000 ouvriers, employés, enseignants qui ont fait grève et marché côte à côte, réalisant du même coup la plus puissante journée de mobilisation depuis longtemps, ont délivré un message fort à l’adresse du gouvernement : « Maintenant, ça suffit. » Cela suffit de n’être pas entendus par un premier ministre qui, au soir d’une débâcle électorale, affirme qu’il ne faut pas modifier le cap qui nous mène droit dans le mur. Un message également à l’adresse du Medef et de Pierre Gattaz, l’homme qui murmure à l’oreille du gouvernement sa volonté de voir enterrer les CDI.

Les salariés, quant à eux, pour se faire entendre, doivent donner de la voix. Ils ont commencé à le faire.

Publié dans Austerite, France, l'Humanité, Luttes, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Sambre et Meuse face à la « roublardise » organisée (l’Humanité)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 avril 2015

INDUSTRIE

Sambre et Meuse face à la « roublardise » organisée

 

Laurence Mauriaucourt – l’Humanité – 9 avril 2015

 

Sambre et Meuse71Photo : Stephane Dubromel

 

  Près de Maubeuge, 261 salariés métallurgistes

  licenciés de l’entreprise de matériel ferroviaire

  Sambre et Meuse occupent leur usine

  depuis plus de trois semaines. Ils manifesteront

  à Paris ce jeudi.

  Reportage.

 

 

Feignies (Nord), envoyée spéciale. Dans l’Avesnois, le bocage se pare des attraits du printemps. Feignies, à trois kilomètres de Maubeuge. Rue Jean-Jaurès. Rue de la République. Rue des Usines. Un cul-de-sac. Avec au fond, Sambre et Meuse (SM), l’entreprise de matériel ferroviaire en acier moulé, fermée le 18 mars, occupée nuit et jour depuis par d’ex-salariés. Un moule de 40 000 euros disparaît dans les flammes de la colère, sur le parking. Les hommes ont les traits fatigués, tendus. Ils ont reçu leur lettre de licenciement, espèrent être payés le 10 avril comme promis par les AGS, le régime de garantie des salaires. Le 21 avril, ce sera le solde de tout compte et les 261 métallurgistes pourront aller s’inscrire au chômage, certains pour la première fois de leur vie. Ils seront en tête de la manifestation contre l’austérité à Paris, ce jeudi. Ils brandiront une photo datant de 2009 où l’on voit François Fillon, alors premier ministre, posant aux côtés de Vladimir Poutine derrière deux industriels, un Français et un Russe, en train de signer le contrat de l’espoir.

De la production de plaques d’égout au métro de New York

Hervé est à la fois fier et écœuré de rappeler que cette unité de production d’acier moulé plus que centenaire a associé son nom aux plaques d’égout de par le monde, au métro de New York. Son père a fait carrière là. Son fils devait y poursuivre la lignée de métallos, au métier harassant, payés 1 400 euros par mois en trois-huit, mais porteurs d’un savoir-faire collectif unique en Europe. « Vous voyez le gâchis ? » questionne l’ouvrier, promettant de ne rien « lâcher ».

Les revendications : une prime extralégale de 20 000 euros par salarié, la vraie recherche d’un repreneur, et des réponses aux questions.

♦ Pourquoi les actionnaires russes ont déserté après avoir investi ?

♦ Pourquoi les avoir laissés devenir les principaux clients à 80 % alors qu’il y avait de la demande en France avec Alstom et Bombardier, en Algérie, et alors qu’un contrat court encore avec la Finlande ?

♦ Pourquoi y a-t-il eu suffisamment d’argent pour rénover les bureaux de la direction à hauteur de 700 000 euros ?

♦ Pourquoi de l’argent transitait par la Chine et quelques paradis fiscaux ?

♦ Pourquoi le cabinet d’expertise Secafi a été empêché de réaliser un audit complet ?

♦ À quel prix les 1 000 tonnes d’acier du stock seront vendues aux enchères ?

♦ Cette fermeture est-elle à mettre en lien avec le projet de « zone verte » promise pour le secteur ?

 

Sambre et Meuse en lutte

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

 

Et puis, il y a ce problème qui se pose à tout le monde ici : « Est-ce qu’on va devoir payer nous-mêmes les 40 euros de mutuelle par mois ? » De quoi imaginer le niveau de pauvreté de ces hommes qui traduisent le mot « austérité » par « manque d’argent pour participer à la relance de l’économie », par « appauvrissement généralisé au profit de quelques-uns ». Des soutiens politiques, il y en a eu. Le député PCF Alain Bocquet ayant saisi le premier ministre. Mais les appels au secours adressés au député socialiste Rémi Pauvros, au maire UMP de Maubeuge, n’ont rien apporté de concret. « On a organisé une journée portes ouvertes avant le second tour des élections, ils sont venus se rincer l’œil… », peste Benjamin, un jeune salarié baraqué, épuisé, qui vit à l’usine nuit et jour depuis l’occupation.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

 

Publié dans Austerite, Competitivite, ECONOMIE, Emplois, France, l'Humanité, Liberalisme, licenciements, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Les reniements de la social-démocratie, ou l’avenir à reculons (Bernard Gensane)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 septembre 2014

 

Les reniements de la social-démocratie, ou l’avenir à reculons

 

gauche1

  Bernard GENSANE

  Deux données en passant :

  le nombre de jeunes âgés de 25 à 35 ans se lançant

  dans la construction ou l’achat d’un logement a diminué

  de 10% en un an.

  50% des auto-entrepreneurs n’auto-entreprennent

  actuellement rien ou quasiment rien. Il y a en fait 500 000

chômeurs partiels ou totaux de plus que ce que l’on veut bien nous dire.

Ce, dans un pays qui n’a jamais été aussi riche et qui, depuis 1981, aura été gouverné quinze ans

durant par des sociaux-démocrates.

Partout dans le monde, a fortiori en France, le curseur s’est déplacé à droite car les partis de droite se sont eux-mêmes déplacés vers l’extrême droite. Ce qu’avaient génialement envisagé les théoriciens du libéralisme économique à tout crin, puis leurs meilleurs élèves aux commandes, tels Margaret Thatcher ou Ronald Reagan.

Dans un document de 1978, alors que le pouvoir de Giscard vacille, on voit Mitterrand dans une ville ouvrière du nord de la France, accueilli par une fanfare ouvrière qui joue “ L’Internationale ”. À la tribune, il s’exprime sur la planification, le programme de nationalisations à mettre en œuvre, « plus audacieux que celui du général De Gaulle ». Et puis on le voit chanter l’hymne de la révolution prolétarienne (19e minute), une rose à la main. Dans cinq ans, il choisira « L’Europe » – c’est-à-dire le capitalisme financier – contre les travailleurs. Il sera aidé dans sa tâche par Jacques Delors, ancien employé de banque qui vient du syndicalisme chrétien, et Pierre Bérégovoy, fils d’un russe blanc prolétarisé, ouvrier (fraiseur) dès l’âge de 16 ans, résistant, membre fondateur du PSU. Leur protégé François Hollande aura deux obsessions principales, identique à celles d’Anthony Blair avant lui : l’alignement de la politique française sur celle des États-Unis et la réduction du « coût du travail » par le biais d’une politique économique de l’offre, directement inspirée de la « reaganomics », elle-même produite par la pensée de Friedman et Hayek.

En France comme ailleurs, la mouvance social-démocrate, lorsqu’elle a accédé aux responsabilités, a joué un rôle déterminant dans la prise du pouvoir quasi totale de la grande bourgeoisie d’affaires, dans le progrès des idées réactionnaires, dans l’acceptation de l’inexorabilité du recul des droits des travailleurs. À quelques nuances sans importance près, le rôle de la social-démocratie aura été le même que celui des partis conservateurs.

Depuis trente ans, nous sommes dans la certitude qu’il n’est rien à attendre de la social-démocratie dans la lutte contre le pouvoir du système bancaire et des grandes entreprises, une social-démocratie qui, dans le même temps, s’aligne au millimètre près sur les forces impérialistes du nord de la planète. En revanche, la collaboration de classe, le « dialogue », le « gagnant-gagnant » (concept né aux États-Unis dans les années soixante) ont toujours été à l’ordre du jour.

capturedecran valls

 

  Les socialistes français ont cédé le pouvoir politique,

  donc le pouvoir du peuple, à la finance, soumettant

  par la-même le social et l’économique aux désidérata

  d’une hyperbourgeoisie conquérante, de plus en plus

  puissante, au point de faire payer par un peuple courbé,

  désemparé, les errements irrationnels des forces

  économiques débridées.

  Certains chez les sociaux-démocrates français ont

  décidé qu’il ne fallait plus faire semblant de tenir

  un discours de gauche avant de mettre en pratique

des politiques de droite. C’est le cas, par exemple, de l’actuel Premier ministre Manuel Valls qui, en 2009,

proposa de débaptiser le parti socialiste. Pour lui, le mot « socialisme » était « dépassé » :

« Il faut transformer de fond en comble le fonctionnement du PS, nous dépasser, tout changer :

le nom, parce que le mot socialisme est sans doute dépassé ; il renvoie à des conceptions du XIX° siècle ».

Il suggérait même de remplacer le mot « parti » par « mouvement ». On imagine que les Français auraient

pu alors « choisir » entre l’Union pour un Mouvement Populaire à “ droite ” et le « Mouvement démocrate »

à “ gauche ”. La belle affaire ! Dans les faits, la bipolarisation à la française n’a rien à envier à celles

qui se pratiquent outre-Rhin, outre-Manche ou outre-Atlantique.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

 

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO, Le Grand Soir, POLITIQUE, PS | Pas de Commentaires »

Maroc : Lettre de la détenue politique Wafae Charaf à ses camarades de la prison de Tanger

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 août 2014

 

Maroc :

Lettre de votre camarade Wafae Charaf

 

waffae_charaf1

  Le 12 août, la militante des droits humains

  marocaine Wafae Charaf a été condamnée

  à un an de prison ferme pour avoir osé

  dénoncer la répression policière.

  Depuis sa cellule de la prison civile de Tanger,

  la jeune femme écrit un vibrant appel

  à ses camarades et aux autres détenus

  « qui croupissent dans les geôles

  de ce détestable régime ».

Traduction de l’arabe au français : Lettre n°2 de la détenue politique Wafae Charaf à ses camarades

de l’intérieur de la prison civile de Tanger

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Lire aussi :

La condamnation de Wafaa Charaf confirme les atteintes aux droits de l’Homme au Maroc

Extrait :

Une délégation des signataires de l’appel pour sa libération avaient demandé une audience

à l’ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa. Peine perdue. Le 14 août étant un jour férié

au Maroc, les policiers ont tranquillement éconduit la délégation, arguant que l’ambassade était

tout simplement fermée.

Saïd Sougty, secrétaire régional de VD Europe, parle du « mépris » de l’ambassadeur envers les militants

du NPA, du Parti de gauche, de l’Afaspa, du Mrap, de la LDH ou de l’AMDH qui avaient fait le déplacement.

« Notre indignation est totale aujourd’hui et nous continuons le combat auprès des prisonniers

politiques. Ne soyez pas étonnés que les grèves se multiplient au Maroc, qu’il y ait des manifestations,

parce que le peuple est au bout de sa patience. »

Le rassemblement s’est terminé par une minute de silence pour

Moustapha Meziani, un étudiant mort menotté à un lit d’hôpital dans la nuit de mercredi à jeudi

après une grève de la faim de plus de deux mois.

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

*

CaptureMustaphaMeziani

 

  Fès :

  Mort d’un prisonnier politique après 72 jours de grève de la faim

 

Publié dans Droits de l'homme, Maroc | Pas de Commentaires »

L’Édito de l’Humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 août 2014

 

Poker menteur

L’éditorial de Maurice Ulrich.

 

obama-liar

 

  « Des innocents pourraient être victimes de violences terribles.

  Nous ne pouvons pas détourner le regard », a déclaré Barack

  Obama à propos de l’Irak.

  Le président des États-Unis comme la France et la Grande-Bretagne

  ont la fibre humanitaire sélective. S’agissant de Gaza, ils ne font pas

  que détourner un regard qu’ils portent de l’autre côté.

  Il reste qu’il faut stopper les fanatiques assassins de « l’État islamique »

  dans leur entreprise de conquête, d’asservissement, de conversions

  forcées sous peine de mort.

  Mais comment ?

 

 

Depuis deux décennies, les politiques interventionnistes sous la tutelle des États-Unis n’ont fait

qu’aggraver les crises dans des États où elles étaient censées amener une « démocratie » devenue

le nom de code du capitalisme et de la suprématie de l’Occident.

Ces dernières heures, deux anciens ministres des Affaires étrangères, Hubert Védrine

et Dominique de Villepin, n’ont pas dit autre chose.

Le premier évoquant « l’interventionnisme débridé occidental victime de ses propres excès »,

le second estimant que l’intervention en Irak des États-Unis avait ouvert « un boulevard aux forces

totalitaires ».

Mais, plus que cela, il s’agit d’un jeu de poker menteur planétaire.

Le véritable enjeu pour les États-Unis, c’est la pérennité de leur hégémonie mondiale. Elle passe

aussi bien par leur soutien aux monarchies du Golfe, les mêmes qui financent les fanatiques,

que par leurs entreprises de déstabilisation aux frontières de la Russie, avant de crier au feu.

Les assassins qui se couvrent derrière l’islam ont leur terrifiante logique, mais ils n’auraient pas

une telle force si la communauté internationale, avec l’ONU, ouvrait de nouveaux chemins de dialogues

avec les pays musulmans, s’efforçait d’inclure en Irak toutes les composantes de la société

dans une gouvernance responsable, de rassembler au lieu de diviser, et tirait enfin un trait

sur cet unilatéralisme occidental qui prétend abusivement à la conduite du monde.

 

Lire le communiqué du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran

Publié dans ETATS-UNIS, Irak | Pas de Commentaires »

Inégalités : “La « baisse généralisée du pouvoir d’achat » est une imposture…”

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 mai 2014

 

La France populaire décroche, qui s’en soucie ?

 

« article repris du site de l’Observatoire des inégalités »

 

Captureniveaudevie  clic sur l’image pour agrandir

  Depuis 2008, le niveau de vie des plus démunis

  diminue. Une crise qui alimente les tensions

  sociales, mais n’inquiète pas plus que ça

  les couches favorisées, dont les revenus

  continuent à augmenter.

  Par Louis Maurin, directeur de l’Observatoire

  des inégalités.

 

+ 1 800 euros annuels pour les 10 % les plus riches, - 400 euros pour les 10 % les plus pauvres.

Le bilan de l’évolution des revenus sur la période 2008-2011 [1] est sombre pour les milieux populaires.

La « baisse généralisée du pouvoir d’achat » [2], tant médiatisée, est une imposture : le pouvoir d’achat

augmente pour les plus riches et diminue pour les plus pauvres.

Bien des catégories sont à l’abri de la crise. Elle ne frappe qu’une partie de la population :

les plus modestes, déjà fragilisés par des décennies de chômage. Les jeunes, les ouvriers et les employés,

la main-d’œuvre peu qualifiée travaillant dans les petites entreprises du secteur privé et les immigrés sont

en première ligne. Et pourtant, on entend essentiellement le bruit des couches aisées qui continuent

d’oser se plaindre d’être matraquées par les impôts. Le gouvernement, dont l’action est formatée

par les sondages, a entendu le « ras-le-bol-fiscal ». Il a perdu le sens de la réalité sociale.

Les politiques mises en œuvre sont totalement décalées par rapport à la hauteur de l’enjeu.

[Lire la suite sur l’Observatoire des inégalités.fr]

 Lire également :  Pacte de responsabilité : une erreur historique

 

Publié dans Austerite, France, Inegalite, Liberalisme, Politique nationale, Pouvoir d'achat, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Drame du Rana Plaza : 1138 morts, 2000 blessés et toujours pas d’indemnisation !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 avril 2014

 

 

Il y a un an, à Dacca au Bangladesh, le Rana Plaza, un immeuble dans lequel travaillaient 4 000 ouvrières

et ouvriers du textile, s’effondrait. 1138 personnes décédé-e-s et plus de 2000 blessé-e-s.

Retour en images sur le plus grand drame qu’ait jamais connu l’industrie textile.

Bangladesh – Drame du Rana Plaza : indemnisez les victimes!

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

 

24 avril 2014 : un an après le drame du Rana Plaza,

Auchan accusée d’avoir trompé ses consommateurs

 

Paris, 24 avril 2014

 

ranaplazaauchan

  Un an jour pour jour après l’effondrement du Rana Plaza

  qui a coûté la vie à 1138 personnes et en a blessé

  plus de 2000 autres, les associations Sherpa, Peuples Solidaires

  et Collectif Ethique sur l’étiquette déposent une plainte auprès

  du Parquet de Lille contre le Groupe AUCHAN et la société

  AUCHAN, afin de faire reconnaître que les engagements éthiques

  de l’enseigne constituent une pratique commerciale de nature

  à induire les consommateurs français en erreur

sur les conditions sociales de fabrication des produits qu’elle commercialise.

Alors qu’elle prétend contrôler les conditions de fabrication de ses produits et imposer à ses fournisseurs des règles

strictes quant aux conditions de travail et à la sécurité des ouvriers, l’entreprise française AUCHAN n’a pas su

ou voulu empêcher la sous-traitance de vêtements de sa marque propre « In Extenso » au Rana Plaza.

[Lire la suite sur peuples-solidaires.org]

Rana Plaza, 1138 morts : halte à l’impunité des multinationales

Lire également :

Un an après le drame du Rana-Plaza, les grandes marques d’habillement ont-elles changé leurs pratiques ?

 

Vous pouvez agir!

1 / Signez notre Appel Urgent  pour continuer à faire pression sur les multinationales concernées!

2 / Vous avez un compte Facebook? Rendez-vous sur notre page facebook et vous serez tenus informés des opérations en cours. Par exemple, le 17 avril dernier, nous lancions une opération de partage pour exhorter Auchan à participer à l’indemnisation des victimes, à l’aide de cette image.

3/Vous avez un compte Twitter? Suivez nous et retweetez nos messages d’interpellation aux grandes marques! Plus nos messages seront relayés, plus la cause des victimes se fera entendre. Exemple de tweet :  @AUCHAN_France @CarrefourFrance @benetton prenez vos responsabilités ! #Indemnisez les victimes du #RanaPlaza

4/Signez la pétition commune lancée par Peuples solidaires en partenariat avec  le Collectif Ethique sur l’étiquette, Sherpa, CCFD-Terre Solidaire, CGT, Terre des Hommes France pour inciter le gouvernement à mettre fin à l’impunité des multinationales.

Publié dans Bangladesh, Exploitation, Liberalisme, PETITION | Pas de Commentaires »

12345...10
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy