Résultats de votre recherche

Fronde au sein du parti socialiste ? Encore un petit effort pour joindre les actes aux paroles !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2014

 

Appel de la gauche du PS : « Non à la politique de l’offre ! »

 

maurel  Emmanuel Maurel et Jérôme Guedj, signataires de l’appel

  27 membres du bureau national du PS sur 72

  ont signé un appel pour une autre politique.

  Non à la politique de l’offre ! Non à la baisse

  du «coût du travail» disent-ils.

 

« Si 35 % de la direction du parti signe, cela, on peut penser que, à la base, c’est bien plus

que la majorité des adhérents tellement le mécontentement est grand » écrit Gérard Filoche,

également signataire.

 

Extraits de l’appel :

(…) en France, qu’il n’y a pas qu’une seule politique possible.

Or en dépit de la salutaire rupture avec l’ère Sarkozy, l’orientation en matière de politique économique suscite des désaccords et des inquiétudes dans nos rangs.

Nous ne nous reconnaissons pas dans le discours qui tend à faire de la baisse des « charges » et du « coût du travail » la condition d’un retour de la croissance. Il n’y a pas de « charges » mais des cotisations sociales qui sont en réalité du salaire différé.

Et nous sommes inquiets quand nous découvrons que la baisse des cotisations promise aux entreprises s’accompagne d’une réduction de 50 milliards d’euros des dépenses publiques en trois ans, sans même savoir quels sont ceux qui en supporteront les conséquences. Ce qui risque de rogner sur le modèle social français dont les grands principes ont été établis à la Libération.

(…)

La social-démocratie suppose que le parti majoritaire à gauche soutienne les syndicats de salariés pour arracher un compromis au patronat.

Si le Président a été très clair sur les avantages accordés aux entreprises, les contreparties demandées restent floues. Il faudra plus qu’un « observatoire » pour imposer amélioration des conditions de travail, discussion sur les salaires, partage du travail ou multiplication des embauches. D’autant que le MEDEF, par la voix de son président, refuse de rentrer dans une logique de « donnant-­donnant » qui serait pourtant la moindre des choses. En lien avec les déclarations présidentielles, nous insistons sur la double nécessité de ne pas alimenter la rente pour servir l’investissement productif et de faire bénéficier les salariés, par le biais de la rémunération notamment, d’une part de cette aide.

Il n’y aura pas de « compromis social » favorable aux salariés sans mobilisation du parti, des parlementaires, du mouvement social. Salaires, embauches, réduction et partage du temps de travail, droits des salariés, contrôle des licenciements abusifs, modalités de remboursement des aides en cas de non-respect des engagements, politique de redistribution des dividendes : dans tous ces domaines nous devons porter des exigences fortes.

Oui, nous devons les porter, et en toute liberté́. Sachons-nous désintoxiquer des institutions de la Vème République. Tout ne peut procéder d’un seul homme. Les débats politiques ne se règlent pas en brandissant la menace de mesures disciplinaires ou en mettant les parlementaires au pied du mur.

Le PS doit jouer pleinement son rôle. Pour la réussite de la gauche au pouvoir, il faut un Parti autonome, force de propositions, relais des aspirations mais aussi des mécontentements. C’est une des conditions de la réussite commune.

Cette réussite passe aussi par l’implication de la gauche dans toute sa diversité. Il n’y a aujourd’hui de salut pour la gauche française que dans la construction de convergences entre les forces politiques et sociales qui la composent. Au moment où une partie de la droite radicalisée fait jonction avec une extrême droite plus menaçante que jamais, le rassemblement de la gauche est une ardente obligation.

Signataires

27 membres du Bureau National du Parti socialiste (sur 72)  :  Pouria Amirshahi, Tania Assouline, Guillaume Balas, Marie Bidaud, Sandrine Charnoz, Pascal Cherki, Laurianne Deniaud, Stéphane Delpeyrat, Antoine Détourné, Julien Dray, Henri Emmanuelli, Anne Ferreira, Gérard Filoche, Olivier Girardin, Jérôme Guedj, Liêm Hoang-­‐Ngoc, Frédéric Hocquard, Régis Juanico, Marie Noelle Lienemann, Marianne Louis, Fréderic Lutaud, Delphine Mayrargue, Emmanuel Maurel, Jonathan Munoz, Nadia Pellefigue, Paul Quiles Roberto Romero, Jean-­‐François Thomas, Isabelle Thomas

[Lire l’appel sur humanite.fr]

Lire aussi :

 

L’aile gauche du PS met en garde Hollande

Publié dans Austerite, France, Liberalisme, POLITIQUE, PS | Pas de Commentaires »

Enfants de Palestine et d’Israël

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 janvier 2014

 

Enfants de Palestine et d’Israël.

 

enfants palestiniensLibre Plume

 A quoi bon parler, écrire et chanter, donner, croire, aimer et sourire.

 A quoi bon ? Si les enfants de Palestine croupissent encore

 dans des prisons infâmes et les enfants d’Israël ânonnent des leçons

 de rancœur apprises sur le bout du doigt dès les bancs de l’école.

 Comment arrêter ces fous de guerre élevés depuis plusieurs générations,

 arme à la main, le destin de ces enfants entre leurs mains.

 

Qu’ont-ils donc à noyer ainsi tous les espoirs de paix ? Va-t-en guerre, manipulateurs, pauvres malades

– puissants certes – mais malades.

Oh ! Ils ont beau jeu face à nos lâchetés et nos silences achetés par une vie moyenne, confortable juste ce qu’il faut.

Mais oui, braves gens, il faut bien que nous nous en contentions.

Pauvres de nous qui tremblons face au feu des canons – comment nous en vouloir, que ferions-nous de nos enfants

alors, et oui …

Et le pays de la maison de David, celle-là même qui a enfanté Noël, sombre inexorablement dans le rouge sang

d’enfants innocents.

Gaza n’est plus qu’une prison à ciel ouvert, immense camp à l’air saturé de poussière où l’eau même vient à manquer,

arme suprême pour mettre un peuple à genoux.

Et le pays du Puits de la Samaritaine, symbole de réconciliation et de partage ne connaît plus que la sécheresse

des cœurs.

Juste roi Salomon, bâtisseur du temple protecteur de l’Arche d’Alliance, qu’ont-ils fait de ta ville ? … une immense

palissade.

Ton pays ? Un vulgaire colonisateur qui commande tant et plus à des bulldozers destructeurs, lance des roquettes

meurtrières et aveugles sur des civils eux-mêmes pris en otages par des violents ivres de haine contre Israël.

Boucheries sans fin…

Enfants de Palestine, les plus jeunes prisonniers au monde,
Piégés entre mer et mur de la honte,

Alors, vous qui tenez entre vos mains les politiques de tous les continents, les places boursières des quatre coins

du monde, les marchands d’armes, les faiseurs de terreur, terroristes de toutes parts, et que sais-je encore,

Oui, vous !

Soyez maudits !

Par votre faute, les enfants de Palestine et d’Israël se meurent de vos haines.

Agnus Dei.

Lire également :

Publié dans Droits de l'Enfant, GAZA - PALESTINE, Israel | Pas de Commentaires »

Dans l’Humanité ce mercredi : victoire pour les « cinq de Roanne »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 décembre 2013

 

5deroanne1  Thierry Lepaon entouré des cinq militants de la CGT à Roanne

 Les trois années d’acharnement judiciaire

 contre les cinq de Roanne, inquiétés depuis 2010

 pour des tags puis pour refus de prélèvement d’ADN,

 ont pris fin avec leur relaxe par le tribunal correctionnel.

 

Une victoire qui servira à tous les militants attaqués dans le cadre de leur activité syndicale. Extrait.

Une « victoire pour le syndicalisme et pour les libertés », un « soulagement » et la « fierté de ne pas avoir cédé », c’est tout ça qui a submergé hier Cristel Coste, l’une des cinq de Roanne, après l’annonce de la décision du tribunal correctionnel : la relaxe. « Il faudra deux ou trois jours pour redescendre de toutes ces émotions », confiait-elle, tandis que son camarade Jean-Paul Barnaud, pudique, se disait « satisfait », pour eux-mêmes mais aussi « pour l’ensemble des salariés », avec l’idée que cette relaxe « permettra de freiner les velléités de certaines juridictions contre d’autres militants qui vivent la même chose que nous, parfois depuis plus longtemps ». « Je m’attendais à ce résultat, raconte-t-il, car j’ai encore confiance en la justice. Mais il y avait toujours ce doute : est-ce qu’ils n’allaient pas nous en coller une de plus ? » 

Lire la suite dans l’édition de l’Humanité du mercredi 18 décembre 

 

*
*

Répression syndicale : enfin la relaxe pour les « cinq de Roanne »

 

Capture5deroanne1

 

Cristel, Gérald, Jean-Paul, Christian et Didier,

 militants de la CGT poursuivis par la justice

 pour avoir tagué les murs de la sous-préfecture

 en septembre 2010, lors du mouvement

 contre la réforme des retraites, ont été relaxés

ce mardi par le tribunal correctionnel de Roanne.

 

« C’est la victoire du raisonnable contre l’absurdité », s’est aussitôt félicitée la CGT qui avait fait de leur cas une bataille emblématique de la défense des libertés syndicales.

« La lutte menée par nos cinq camarades est aussi celle de tous les militants traînés devant les tribunaux », a réagi le secrétaire général de l’union locale CGT du Roannais, Serge Lenoir, alors que plusieurs centaines de personnes s’étaient rassemblées dans le calme devant le palais de justice de Roanne au moment du délibéré pour soutenir les cinq militants de la CGT.

Le tribunal de Roanne a estimé qu’un prélèvement ADN ne pouvait concerner que des personnes condamnées, alors que les cinq prévenus avaient été dispensés de peine. Le parquet général n’aurait donc pas dû requérir ce prélèvement et la justice ne pouvait donc pas leur reprocher de l’avoir refusé, selon le jugement. Le tribunal a également considéré que les gardes à vue du mois de mai étaient irrégulières.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans CGT, France, l'Humanité, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaires »

Le coup de com’ de Jean-François Copé

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 décembre 2013

 

DROITE

      L’UMP et la « Manip pour tous »

 

copemariagepourtousCopé dans le cortège de la Manif pour tous, le 26 mai dernier à Paris

 Les militants contre le 
mariage pour tous feignent 


 de s’engager pour la première fois en politique

 en créant un mouvement baptisé Sens commun.

 

 

C’est un beau coup de communication de la part de Jean-François Copé. Après avoir été raillé pendant des semaines sur son immobilisme, le député de Meaux a peaufiné la mise en scène de l’adhésion à l’UMP des jeunes militants contre le mariage pour tous. Ils lanceront officiellement leur ralliement à l’UMP le 19 décembre, lors d’une réunion publique. Ces opposants à la loi Taubira, qui ont été reçus par Nicolas Sarkozy cette semaine, ont décidé de créer un mouvement politique baptisé Sens commun, censé peser sur les débats internes. « Tant que nous continuerons à déserter le champ de la politique, la politique continuera à s’imposer à nous. L’engagement aujourd’hui n’est plus une option, il est devenu nécessaire », expliquent ses fondateurs. De quoi ravir Jean-François Copé qui les encourageait il y a un an à transformer « leur engagement sociétal en engagement politique » et rêvait d’une « nouvelle génération UMP ».

Pourtant ce ralliement n’en est pas un. Les fondateurs de Sens commun, qui n’ont cessé de se targuer de leur « indépendance » vis-à-vis des partis, sont déjà sympathisants ou membres de l’UMP. Faraj Benoît Camurat est l’ancien délégué national du Mouvement des jeunes populaires. Madeleine Bazin de Jessey a été membre du parti pendant deux ans. Plusieurs réunions de préparation de manifs se sont déroulées au siège même de l’UMP, dont les fédérations ont affrété des bus pour étoffer les cortèges parisiens. Et il suffit de lire leur charte pour constater qu’ils ne sont pas des enfants de chœur. « La reconquête des collectivités locales est la première marche vers une alternance au pouvoir socialiste », écrivent sur leur site Internet les fondateurs du mouvement. Une quinzaine des militants les plus fervents sont déjà présents sur des listes UMP pour les municipales de mars prochain. Des négociations sont en cours à Nantes, Paris ou Lyon.

Lire aussi :

Maud Vergnol - Le coup de com' de Jean-François Copé dans France humanite le 17 Décembre 2013

Publié dans France, Mariage pour tous, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaires »

Espagne : manifestation anti-monarchie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 septembre 2013

 

            Manifestation historique à Madrid

 

Espagne : manifestation anti-monarchie dans Espagne madrid_1-300x150

Le « Mouvement des Indignés » a fait du chemin, essaimé,

mûri… Il est certes divisé, sans doute moins massif,

mais dans l’ensemble plus politique. Il n’existe plus

à proprement parler en tant que « Mouvement ».

Il a éclaté en coordinations, plateformes,

manifestes, groupes, tendances, mais ils sont de plus en plus nombreux ceux qui s’accordent

aujourd’hui pour exiger « l’abolition de la monarchie et la mise en route d’un processus constituant.

Une centaine d’organisations de la « société civile », ex ou nouveaux « Indignés », ont créé

une « Coordination 28 septembre » large, après avoir engagé un dialogue et un rapprochement avec la gauche…

de gauche (« Izquierda Unida », le « Bloc national galicien », les Basques de « Sortu », etc).

La « Coordination » appelle ce samedi à une manifestation qui partira de la Moncloa pour se terminer

symboliquement « Plaza de Oriente » (où Franco réunissait les siens) , face au Palais Royal. La « Coordination » veut

y rester le temps qu’il faudra pour exiger « l’abolition de la monarchie et la mise en route d’un processus constituant »,

dénoncer le caractère « archaïque, de classe et anti-démocratique » de la monarchie, « imposée expressément

par le dictateur Franco ».

capturejuancarlos-245x300 dans Espagnecapture d’écran

C’est une grande première. L’affiche représente un troupeau d’éléphants

en marche (clin d’œil à « la chasserie royale au Bostwana »), et porte le slogan :

« Echec au roi »

Les autorités entendent « blinder » la place de Oriente et ont déployé un dispositif

policier impressionnant.

Selon de récents sondages, les Espagnols considèrent que la monarchie,

de plus en plus discréditée, est devenue l’un des premiers problèmes de l’Espagne,

et ils la notent 3,68 (sur 10). Ce 28 septembre 2013 fera date.

Jean Ortiz

Source :  humanite.fr

Pour info :
La « chasserie royale au Bostwana » a coûté 30 000 euros. Une bagatelle pour la maison royale qui perçoit un budget
*
de 8,6 millions d’euros par an de l’État. Les palais et les résidences sont également entretenus par l’État.

Publié dans Espagne | Pas de Commentaires »

La Grèce sous le choc après l’assassinat de Pavlos Fyssas

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 septembre 2013

 

La Grèce sous le choc après l'assassinat de Pavlos Fyssas  dans Extreme-droite grecemanifcapturegrecemanif antarsya dans Grece

Aujourd’hui c’était Pavlos, votre enfant est le suivant,
puis votre ami, alors vous … Réveillez-vous!
*
« Le peuple n’oublie pas, les fascistes, il les pend. »
*

C’est au rythme de ce slogan, qui remonte à la fin de la dictature , que plus de 5 000 personnes

ont défilé dans le quartier de Kératsini où a eu lieu le drame.

 

La presse grecque sous le choc d’un crime fasciste

 

capturepavlosfyssas Aube dorée dans Montée du fascismela Une de Eleftherotypia

Le meurtre, dans la nuit de mardi à mercredi, d’un rappeur

antifasciste par un militant d’extrême-droite du parti néonazi

Aube dorée occupait jeudi tous les titres de la presse,

partagée entre consternation, révolte et appels au sursaut

à l’adresse du gouvernement.

Eleftherotypia, journal de gauche, avait repeint en noir sa Une

sur laquelle se détachait, traversé d’une larme de sang, le profil

de Pavlos Fyssas, 34 ans, poignardé à mort à la sortie d’un café

de Keratsini, dans la banlieue d’Athènes par un militant

du parti néonazi Aube dorée.

« Le meurtre de sang-froid d’un citoyen par un sympathisant d’Aube dorée doit réveiller chacun »,

invoquait le quotidien libéral Kathimerini. « Le monstre du nazisme tue » !, s’exclamait le quotidien Ethnos.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

En Grèce, l’extrême droite tue, l’Europe s’y meurt

Manifestations énormes dans toute la Grèce après l’assassinat de Pavlos Fyssas par des nèonazis

*
*

Militant anti-fasciste assassiné en Grèce :

« Un pas de plus dans l’horreur »

 

Mardi soir, un militant anti-fasciste grec a été assassiné par des nervis du parti d’extrême droite

Aube dorée. Après l’agression de militants du Parti communiste de Grèce, ces neo-nazis ont fait

un pas de plus dans l’horreur.

Le Parti communiste français apporte son soutien aux amis, camarades et à la famille de Pavlos.

Il est solidaire des militants communistes grecs lâchement agressés. Il condamne vigoureusement

les actes des militants d’Aube dorée et demande que cesse la complaisance, pour ne pas dire

la complicité, d’une partie des forces de police et le silence assourdissant et l’inaction

du gouvernement grec.

L’extrême droite, en Grèce comme ailleurs, profite de la crise pour exacerber les haines.

Quand un peuple souffre quotidiennement des décisions de la Troïka, une partie de celui-ci peut être

sensible aux appels à la haine. Seul un sursaut démocratique autour de Syriza et des démocrates

peut permettre au peuple grec de sortir de l’ornière dans laquelle le gouvernement grec et la Troïka

l’ont plongé.

Le PCF appelle au rassemblement ce jeudi à 19h00, devant la Fontaine Saint-Michel

à Paris avec nos camarades de Syriza et l’ensemble des forces démocratiques et anti-fascistes

de France.

Gilles Garnier, Responsable de la commission Europe au PCF

Mobilisation jeudi 19 à 19h place Saint-Michel à Paris en soutien à Pavlos Fyssas,

assassiné par un néo-nazi

De Clément Meric à Pavlis Fyssas : fascistes assassins ! (Parti de gauche)

 

Publié dans Extreme-droite, Grece, Montée du fascisme, PCF | Pas de Commentaires »

Lettre ouverte aux militants socialistes (Sydne93)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 septembre 2013

 

Lettre ouverte aux militants socialistes

 

Lettre ouverte aux militants socialistes (Sydne93) dans France sarkozy-hollande1

La nouvelle est tombée. Et avec elle les masques. Plus possible

de vous dissimuler derrière votre si fragile rhétorique usuelle au sein

de la gauche du PS: « nous ne pouvons pas laisser le parti aux mains

des droitiers ». Car non seulement ils détiennent le Parti Socialiste,

mais ils détiennent également les rennes du pouvoir. A moins d’accepter

de leur servir de caution, votre seul choix possible désormais

lorsque l’on défend le progrès social, la redistribution

et la retraite par répartition est de s’opposer au PS qui peut à présent être rebaptisé le Parti Sarkozyste.

Votre seul choix est donc de le quitter. Car jamais un gouvernement de gauche n’avait osé rallonger

la durée du travail. Il s’agit là d’un axe de clivage majeur. Même Lionel Jospin se tenait du bon côté du mur.

Car toujours la droite libérale a eu pour projet d’accroître le temps de travail, à la journée, à la semaine,

au mois, à l’année, à vie !

Inutile de revenir sur toutes les mesures prises par le gouvernement depuis mai 2012.

Tout le monde les connaît, les a bien en tête. Chaque fois elles étaient présentées comme l’ultime

concession, l’ultime reculade acceptable. Chaque fois elles ont fini par être avalées. Mais il est temps

de siffler la fin de la partie. Maintenant il s’agît de la durée du travail, première source de justice ou d’injustice

selon qu’on la réduise ou qu’on l’augmente. Toujours le PS s’est tenue du côté de sa réduction, à présent

il est du côté de son augmentation, à présent il se tient aux côtés de la droite. Le doute n’est plus permis.

Et toute acceptation nouvelle de votre part à l’égard du gouvernement constituerait l’aveu de votre propre

conversion à l’idéologie libérale et conservatrice de droite.

[Lire la suite sur agauchepourdevrai.fr]

 

Publié dans France, Front de Gauche, POLITIQUE, PS, RETRAITES, SOCIAL, UMP | Pas de Commentaires »

9 juin : Marche des femmes contre l’austérité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 mai 2013

 

ENSEMBLE MARCHONS CONTRE L’AUSTÉRITÉ

POUR UNE POLITIQUE ANCRÉE À GAUCHE

*

 

9 juin : Marche des femmes contre l'austérité dans Austerite marche-femmes

  L’austérité se traduit par la baisse des dépenses publiques,

ce qui a de nombreuses conséquences négatives pour les femmes.

Notamment des régressions dans le domaine de la santé

avec la diminution des remboursements des médicaments,

l’accélération des fermetures de maternités et de centres IVG.

  L’austérité, c’est aussi des conséquences sur la stagnation

des structures d’accueil de la petite enfance si indispensables

et tant promises par le gouvernement. Salariées et utilisatrices

des services publics, les femmes sont au cœur de ces choix

politiques dévastateurs.

  L’austérité, c’est aussi les menaces qui pèsent sur le devenir

des allocations familiales, un pouvoir d’achat en berne

avec la flambée des prix (essence, transports, énergie, loyers…)

Les femmes cumulent stagnations des salaires et inégalités salariales. Les prévisions concernant

une nouvelle réforme des retraites ne risquent pas d’améliorer leurs situations, elles pour qui

les inégalités en matière de pension ne sont plus à démontrer.

L’accord national interprofessionnel (ANI) met les femmes en grand danger (explosion du temps partiel

imposé, du travail précaire, licenciements facilités…) dans un contexte où le taux de chômage

des femmes remonte de façon inquiétante.

Le tableau est noir, le peuple de gauche n’a pas voté pour cette politique-là.

D’autant que dans le même temps, le patronat se voit accorder 20 milliards d’euros d’exonérations

de cotisations sociales. Et cela, au nom du pacte de compétitivité.

Même les maigres mesures annoncées par le Ministère des droits des femmes vont se cogner au mur

de l’austérité.

Il faut rompre avec la logique du fric pour le fric. Nous refusons de nous résigner à voir le gouvernement

Ayrault/ Hollande répondre aux intérêts du patronat plutôt qu’aux besoins du plus grand nombre.

[Lire la suite sur PCF.fr]

Signer la pétition

Publié dans Austerite, Droits des femmes, France, PETITION, POLITIQUE, PRECARITE, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Répression syndicale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 mai 2013

 

Affaire des 5 de Roanne

L’acharnement continue contre nos camarades

 

Répression syndicale dans France 5_de_roanne

Les 5 militants CGT de Roanne n’en ont pas

fini avec les persécutions anti-syndicales.

Injustement condamnés, ils viennent de refuser

de se soumettre au prélèvement de leur ADN

ce qui leur vaut maintenant d’être convoqué en justice le 5 novembre.

La police est allée les cueillir « à l’heure du laitier » le 23 mai pour les contraindre à se soumettre

à un prélèvement ADN suite à leur condamnation avec dispense de peine pour avoir écrit un slogan

sur un mur lors du conflit des retraites en 2010.

Deux d’entre eux ont été arrêtés ce 23 mai. Conduits au commissariat et placés en garde à vue,

ils ont refusé de se soumettre à tout prélèvement et doivent leur libération en fin de matinée

à la mobilisation de leurs soutiens. Un rassemblement d’une centaine de personnes, dont la maire

PS de la ville et la sénatrice communiste de la Loire devant le commissariat de Roanne avait dénoncé

la criminalisation de l’action syndicale.

Les trois autres militants se sont présentés lundi 27 mai en fin d’après-midi à la brigade

de gendarmerie de Villerest (Loire) où ils étaient convoqués pour être inscrits au Fichier national

automatisé des empreintes génétiques (Fnaeg). Ils ont également refusé de se prêter

à ce prélèvement qui les assimile à des criminels. Le fait de refuser un prélèvement de matériel

biologique constitue un délit puni d’une peine maximale d’un an de prison et de 15 000 euros

d’amende.

Les cinq militants CGT se sont vu remettre une convocation devant le tribunal de Roanne

pour une audience le 5 novembre. La CGT appelle à une journée nationale d’action

pour les libertés syndicales ce jour-là.

Lire le communiqué de la CGT du 23 mai 2013.

 

5_de_roanne1 amnistie sociale dans Justice

Signez la pétition en ligne :

« Pour l’expression et les libertés syndicales et la relaxe

des cinq militants CGT Roannais »

www.petitions24.net/comitede…

 

 

Publié dans France, Justice, Luttes, Pierre Laurent, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Récession : « ce déni de réalité doit s’arrêter » (Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 mai 2013

 

RÉCESSION :

« ce déni de réalité doit s’arrêter »

 

Récession :

Par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF

Les indices économiques publiés par l’INSEE sont terribles. La récession

est confirmée (-0,2% du PIB au premier trimestre 2013). Le pouvoir d’achat

des ménages dévisse : -0,9% en 2012, c’est une première depuis près de

30 ans. Quant à la consommation des ménages, elle suit la même

tendance (-0,4) . Derrière ces chiffres, c’est un pays qui souffre, qui va de

plus en plus mal.

 

 

Face une situation aussi dégradée et douloureuse, le président de la République se présente

devant les commissaires européens pour les rassurer sur les engagements de la France à suivre à la lettre

les recommandations de Bruxelles pour toujours plus d’austérité et de rigueur.

A Paris, Pierre Moscovici explique tranquillement que l’entrée de la France en récession n’est « pas une surprise »

et qu’elle est « largement due à l’environnement de la zone euro ». Bref, on s’enfonce mais c’était prévu.

Frisant le ridicule, le ministre de l’économie maintient « à la fois » sa prévision de croissance de +0,1% en 2013

et son objectif d’inverser la courbe du chômage d’ici la fin de l’année. Ce déni de réalité doit s’arrêter !

Preuve est faite que cette politique de rigueur conduit le pays à la catastrophe. Toutes les économies de la zone

euro qui font le choix de subir les règles stupides et récessives de la commission européenne obtiennent

ce même résultat : la ruine de leur économie.

Le réel, c’est quand on se cogne disait Lacan. Là, c’est le pays qui va dans le mur. Plus que jamais, il est urgent

de changer de cap et de politique. Urgent d’engager le changement.

 

Lire également :

Publié dans Austerite, ECONOMIE, EUROPE, F. Hollande, France, POLITIQUE, SOCIAL, Union europeenne | Pas de Commentaires »

12345...16
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy