• Accueil
  • > Recherche : mélenchon conseil constitutionnel

Résultats de votre recherche

Le conseil constitutionnel donne raison à Mélenchon et au Front de gauche. (Simon Ulrich)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 décembre 2012

 

Le conseil constitutionnel donne raison à Mélenchon

et au Front de gauche.

 

Par Simon Ulrich

 

Le conseil constitutionnel donne raison à Mélenchon et au Front de gauche. (Simon Ulrich) dans F. Hollande holland

 

 

 

 

 

 

 

Hollande n’a pas les boules !

Le Conseil constitutionnel vient de censurer à l’instant la taxe de 75 % de Hollande. Je l’avais déjà prévu

dans un article précédent. C’était prévisible.

Je ne vais faire qu’un bref rappel des faits, mais Hollande, face à la vague rouge de Mélenchon, un soir sur TF1,

avait ainsi décidé d’avancer cette proposition.

Il l’avait défendu, car c’était sa seule façon de stopper l’hémorragie de son électorat qui donnait alors vie et force

au Front de Gauche. Cette proposition est clairement un marqueur de Gauche et un signe de bon sens économique.

Chaque citoyen doit financer selon ses facultés les dépenses publiques ! Un riche doit donc donner plus. Elle est là

l’égalité. Ce fait, c’est d’ailleurs un droit de l’homme sanctifié dans l’article XIII de la déclaration de 1789.

Ce n’est même pas un dogme socialiste. Pour dire, Roosevelt, ce fameux bolchévique au couteau serré entre les dents,

avait lui-même mis l’impôt à 90 % pour les plus riches Américains. N’oublions pas que la justice fiscale est ce préalable

qui permet à toute justice d’émerger et de s’instituer dans toutes les strates et les sillons de la nation.

Mais disons-le ! Hollande n’a jamais voulu de cette taxation. Il ne veut pas faire payer les riches. Il est un enfant

de l’idéologie Reagan-Tatcher. Pour lui, plus on taxe les riches, moins l’économie fonctionne. Ce postulat est faux.

Les crises que l’on subit et le monde dans lequel nous vivons depuis les années 80 en sont les plus belles preuves.

Depuis que l’on détaxe les plus hauts revenus, la société n’a jamais connu autant de crises systémiques et économiques.

Lire la suite

 

Publié dans F. Hollande, Front de Gauche, IDEES - DEBATS - PHILO, Jean-Luc Melenchon, POLITIQUE, Politique fiscale | Pas de Commentaires »

La mesure fiscale phare du candidat Hollande retoquée, celle du Front de gauche tient toujours.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 décembre 2012

 

Après la taxe à 75%,

le revenu maximum de 360.000 euros par an ?

 

La mesure fiscale phare du candidat Hollande retoquée, celle du Front de gauche tient toujours.  dans F. Hollande capitalisme1

La taxation exceptionnelle à 75% sur les revenus

supérieurs à 1 million d’euros a été retoquée samedi

par le Conseil constitutionnel. Reste celle du Front de

gauche émise lors de la campagne présidentielle :

instaurer un revenu maximum de 360.000 euros par an.

Petit rappel des faits de la campagne présidentielle 2012.


La mesure fiscale phare du candidat Hollande retoquée,

celle du Front de gauche tient toujours.

Le 27 février 2012, lorsque François Hollande annonce

pour la première fois sur TF1 « qu’au-dessus d’un million d’euros par mois, le taux d’imposition devrait être

de 75%. Ce n’est pas possible d’avoir ces niveaux de rémunération », le candidat socialiste tente de reprendre

la main alors que les propositions fiscales du Front de gauche commencent à faire mouche au moment où

la question de l’évasion fiscale est déjà d’actualité.

20 fois le salaire médian

En janvier, les mesures prônées dans l’Humain d’abord ont déjà été détaillées. « Suppression du bouclier fiscal,

augmentation de l’ISF et de l’impôt sur les revenus du capital, taxation des revenus financiers des entreprises,

mise en place du principe de modulation de l’impôt sur les sociétés et du taux des cotisations sociales patronales

en fonction des objectifs d’emploi, de formation et de salaires de l’entreprise, suppression des exonérations

de cotisations patronales qui ont montré leur inefficacité » font partie des priorités immédiates du Front de gauche,

note l’Humanité du 27 janvier 2012.

Pour plus de justice sociale, une mesure phare est envisagée : l’instauration, par la fiscalité, d’un « revenu maximum

fixé à 360 000 euros par an », équivalent à 20 fois le salaire médian. Le candidat du Front de gauche à la présidentielle

Jean-Luc Mélenchon la popularise en lançant « au dessus de 300.000 euros, je prends tout ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

A lire aussi :

Publié dans F. Hollande, France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, POLITIQUE, Politique fiscale, Pouvoir d'achat, PS, Salaires | Pas de Commentaires »

A 4 jours du premier tour, François Hollande se découvre des points communs avec le Front de Gauche ! ! !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 avril 2012

 

 

Hollande tente de siphonner l’électorat du Front de gauche

 

A 4 jours du premier tour, François Hollande se découvre des points communs avec le Front de Gauche ! ! ! dans F. Hollande hollandechirac-5a79c1 Après la hausse du Smic, l’Europe. A quatre jours du premier tour

de la présidentielle, François Hollande a à nouveau fait un signe

aux électeurs du Front de gauche en tentant de marcher sur les

plates bandes du Programme partagé.

Le candidat PS souligne ce jeudi matin avoir « un point commun »

avec celui du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon :

le refus du traité européen sur les disciplines budgétaires « tel qu’il a été signé en mars ».

Mais comme pour le coup de pouce du Smic auquel François Hollande semble s’être

converti depuis mercredi, mais pas à la hauteur des 1700 euros réclamés

tout de suite par le Front de gauche, le fossé reste grand entre ce que préconise le président du Conseil général de Corrèze

sur l’Europe et le porteur du Programme partagé. « On peut regarder ce qui sous sépare, on peut regarder ce qui nous rapproche.

J’ai été dans le même parti que Jean-Luc Mélenchon (ex-PS, ndlr) donc il y avait beaucoup de choses qui nous unissaient », a

déclaré M. Hollande sur RMC et BFMTV.

Augmenter le Smic « autant qu’il serait possible »

Le candidat PS a souligné que « le Smic, c’est une question non pas de principe, je voudrais augmenter autant qu’il serait possible

les salaires, mais j’ai une obligation, moi, si je deviens le prochain président de la République : je dois réussir, je ne suis pas là

simplement pour faire une belle élection, pour faire un beau premier tour ».

 

hollandebox Smic dans Front de Gauche

« J’accepte les disciplines » budgétaires

« En revanche, là encore, nous avons un point commun avec Jean-Luc Mélenchon,

pas forcément exprimé de la même manière :

je n’accepterai pas le traité budgétaire tel qu’il a été signé au mois de mars ».

« Je dirai, et je pense que mon message a été entendu, que j’accepte les disciplines,

que je ferai en sorte que la dette de la France soit diminuée », mais « je dirai, s’il n’a pas

un volet de croissance, si nous ne levons pas des emprunts pour soutenir

des grands projets d’infrastructures, des projets industriels écologiques en Europe,

eh bien nous aurons et l’austérité et la dette », a-t-il réaffirmé.

Là encore, le Front de gauche va bien plus loin, en proposant un référendum pour rejeter le traité « Merkozy » qui grave l’austérité

dans le marbre constitutionnel de l’Europe.

Source : humanite.fr  19 avril 2012

Lire également :

 

Publié dans F. Hollande, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, POLITIQUE, Presidentielle 2012, PS, Union europeenne | Pas de Commentaires »

1100 parrainages déposés pour Jean-Luc Mélenchon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 mars 2012

 

1100 parrainages déposés pour Jean-Luc Mélenchon :

déclaration de Pierre Laurent

 

1100 parrainages déposés pour Jean-Luc Mélenchon dans Front de Gauche les-candidats-a-la-presidentielle-deposent-leurs-parrainages_reference-300x222

« Au moment où nous entrons dans le dernier mois de campagne,

le Front de gauche est la force qui monte.

C’est le résultat d’une campagne qui, depuis des mois, pose les vraies

questions, met en débat des solutions claires et porte pour un nombre,

chaque jour plus grand, d’électrices et d’électeurs, de jeunes, de salariés,

les espoirs de victoire du peuple de gauche.

 

 

Le dépôt ce matin au Conseil Constitutionnel de près de 1 100 parrainages pour Jean Luc Mélenchon est une nouvelle étape

remarquable de cet élan. Je me félicite que plus de 850 élus communistes et républicains aient répondu à cet appel.

Leur engagement aux côtés d’élus venus de toutes les forces du Front de gauche et au-delà de toutes les familles de la gauche,

est un facteur essentiel d’élargissement de la campagne engagée. Par son soutien et son encouragement à une gauche

de combat, cette expression démocratique de la part d’élu(e)s de la République participe pleinement de la dynamique de

rassemblement, de conquête et de révolution citoyenne avec le Front de gauche.

Ces signatures ne sont pas une simple formalité administrative. Elles sont la reconnaissance d’une légitimité politique qui au-delà

du candidat vise à soumettre au suffrage universel un projet pour la France. Le programme du Front de gauche est l’antidote

au poison que sont, pour notre peuple et notre pays, les funestes projets promus par N. Sarkozy, la droite et le MEDEF tous

synonymes de retour au moyen-âge social. Il est la garantie d’une opposition radicale et déterminée aux reculs de civilisation qui

sont au cœur du projet politique du Front national et d’une partie de la droite en totale collusion avec ses idées haineuses et

nauséabondes. Il est le meilleur atout, pour demain, d’une politique de gauche réussie et ambitieuse.

L’engagement significatif d’élu(e)s locaux dans la dynamique qu’il suscite est incontestablement un acte politique important dans

la campagne électorale. Il s’ajoute aux fortes participations de la population dans les meetings et dans les rencontres citoyennes.

Autant de signes encourageants que confirment les récents sondages.

Dimanche 18 mars, nous donnerons un élan nouveau à la campagne avec la Marche pour la 6e République. J’appelle tous les

militants, tous les élus, tous les citoyens déjà engagés à nos côtés à travailler sans relâche, à construire dans le pays une immense

chaîne humaine qui fera surgir la levée en masse populaire, qui rendra incontournable le changement dans notre pays. »

Source : Site national du PCFPierre Laurent, le 16 mars 2012

 

Publié dans Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, PCF, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaires »

Rambouillet : le candidat UMP battu par la candidate de la gauche unie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 juillet 2010

Accueil  12 Juillet 2010

Rambouillet passe à gauche

 

Rambouillet : le candidat UMP battu par la candidate de la gauche unie dans POLITIQUE anny%20ramb

La candidate de gauche Anny Poursinoff (Verts) a remporté, dimanche au second tour, la législative partielle de Rambouillet (Yvelines) avec 51,72% des suffrages face au député sortant UMP Jean-Frédéric Poisson (48,28%), a annoncé la préfecture.

Mme Poursinoff devient ainsi la 4e députée Verts.

Avant même l’annonce des résultats officiels, le président PS de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, s’est félicité de ce résultat qui « constitue une nouvelle victoire de la gauche solidaire ».

« En soutenant massivement la candidate des forces de progrès, les électeurs ont exprimé leur besoin d’un bouclier social dans ce moment de crise et sanctionnent les mauvaises recettes du gouvernement », a-t-il ajouté dans un communiqué.

Pour lui, cette « conquête électorale » dans la 10e circonscription des Yvelines, un fief de la droite, « quelques semaines après les élections régionales, au coeur de (son) département, est une illustration supplémentaire de la dynamique de la gauche et des écologistes en Ile-de-France ».

De son côté, le président du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, a estimé que les « électeurs (avaient) saisi l’occasion de donner une baffe magistrale à la droite et à Nicolas Sarkozy, dans un de ses fiefs les mieux assurés ».

« Ce résultat prend une signification nationale incontestable dans le contexte de crise morale qui frappe le pouvoir », a-t-il poursuivi dans un communiqué, en ajoutant : « Pour moi cette élection anticipée est donc aussi une réponse anticipée à ce que va dire le président (lundi) soir ».

Il s’est félicité, en outre que « l’appel des candidats du Front de gauche au rassemblement de la gauche au deuxième tour » ait « bien entendu et bien suivi d’effet ».

Les leaders de la gauche, comme la première secrétaire du PS, Martine Aubry, Cécile Duflot (Verts), Pierre Laurent (PCF) et Jean-Luc Mélenchon, s’étaient déplacés entre les deux tours pour apporter leur soutien à Mme Poursinoff.

Valérie Pécresse, présidente du groupe majorité présidentielle au Conseil régional d’Ile-de-France et présidente de la fédération UMP des Yvelines, a estimé que cette défaite du candidat UMP était « une mauvaise nouvelle pour le département et constitu(ait) une grande déception ».

Au premier tour, dimanche dernier, Anny Poursinoff était arrivée en tête avec 42,62%, devançant de deux points Jean-Frédéric Poisson (40,71%), ancien suppléant de Christine Boutin.

Il y a un an, quand Mme Boutin avait renoncé à reprendre son poste de députée de la 10e circonscription des Yvelines après son éviction du gouvernement, M. Poisson avait remporté le scrutin avec cinq voix d’écart. Mais le vote avait été invalidé par le Conseil constitutionnel, qui avait ramené l’écart à une seule voix.

Publié dans POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy