Résultats de votre recherche

Des milliers de manifestants à Paris en soutien aux Goodyear

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 février 2016

 

    « Nous sommes tous condamnés à agir »

 

CaptureGoodyearParis2capture d’écran

 

  Des milliers de manifestants à Paris,

  plus de 80 rassemblements en France :

  partout, les militants et citoyens ont

  exprimé, jeudi, leur indignation

  face à la condamnation des Goodyear

  et clamé haut et fort que l’engagement

  n’est pas un crime.

 

Capuches relevées, chasubles rouges CGT tachetées d’autocollants de combat, des milliers de militants

et citoyens ont convergé, jeudi, sous la pluie, place de la Nation à Paris, pour défendre les huit ex-salariés

de Goodyear condamnés à 24 mois de prison, dont 9 ferme, pour avoir retenu des cadres de leur entreprise

pendant 30 heures. « Nous sommes d’abord là pour les Goodyear mais aussi pour défendre les libertés

syndicales attaquées de toutes parts. »

Christophe Couvreur est lui aussi dans le combat. Depuis l’annonce en début de semaine de la fermeture

du laminoir Vallourec de Saint-Saulve (Nord) et de 300 licenciements, qui se rajoutent au PSE déjà annoncé,

ce représentant syndical CGT multiplie les actions : « On dénonce l’achat d’un laminoir en Chine avec l’argent

public de la BPI (Banque publique d’investissement – NDLR) et la fermeture des sites en France. Et l’ambiance

générale qui se durcit, les décisions stratégiques qui sont prises en dehors des salariés et de leurs représentants. »

[...]

À Paris, la foule se rassemble autour des salariés condamnés

La foule se fait plus dense quand la musique s’arrête et que les huit condamnés de Goodyear montent

sur la scène, érigée pour l’occasion. Mais avant qu’ils ne s’expriment, plusieurs responsables dénoncent

la criminalisation de l’action syndicale, tout en égrenant un chapelet d’injustices :

♦ Jawad Mahjoubi, secrétaire général CGT de la mairie de Longwy (Meurthe-et-Moselle), évoque la lutte des agents

depuis plus d’un an contre la nouvelle organisation du travail ;

♦ Frédéric Villemin, de Start People, sa convocation à un entretien préalable pour avoir soutenu ses camarades

de La Poste en grève ;

♦ Laura Pfeiffer, l’inspectrice du travail de Tefal condamnée pour « avoir osé saisir les syndicats de son ministère » ;

♦ les 35 salariés d’ID logistics licenciés « pour avoir dit non » ; les Air France…

Acclamé, Mickaël Wamen, l’un des 8 condamnés de Goodyear, entouré de ses enfants, prend enfin la parole,

rappelant les sept ans de lutte, les sept plans sociaux rejetés, les heures de garde à vue, pour finir

par cette « première condamnation de syndicalistes à de la prison ferme depuis la Ve République ».

Pour lui, l’action d’aujourd’hui doit lancer l’union, la convergence des luttes, « tout le monde au même endroit,

le même jour, pour la même cause », et pourquoi pas dès le 27 mai, lorsque les salariés d’Air France seront

convoqués au tribunal.

Cliquer sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo :

Goodyear. « On ne peut plus laisser faire ce gouvernement »

CaptureGoodyearParis1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus d’attentisme devant l’urgence de la situation : « On est tous condamnés à agir. »

Le secrétaire de la CGT Philippe Martinez lui répond : « Les mobilisations doivent converger

et donner du sens à notre slogan : “Tous ensemble”. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, France, Luttes, SOCIAL, Solidarite | Pas de Commentaires »

Sans-abris : La circulaire de la honte

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 novembre 2014

 

La circulaire de la honte qui laisse les sans-abris dehors jusqu’à -5 °C »

(Jeudi noir)

 

sylviapinelCapturesans-abris

  Quelle température fait-il dans les bureaux

  de Sylvia Pinel ?

  Après avoir aidé à grand renfort d’argent public

  les plus riches à acheter des logements

  pour leurs enfants, Sylvia Pinel, ministre

 du Logement et de la Défiscalisation, s’est félicitée

 sans rire devant le Parlement de voir son ministère

doté d’un budget « réaliste et pragmatique » :

« Réaliste, parce qu’en dépit de la grande diversité des situations, il parvient à dégager des solutions

efficaces pour tous. » Efficaces pour tous, peut-être mais on ne le saura que si la température

de cet hiver descend en dessous de « -5°C ressenti ». Si, si, vous avez bien lu … -5°C et on invente rien,

c’est sur France 3 : Les hébergements d’urgence n’ouvriront qu’à partir de -5°C, les associations

en colère – société – France 3 Nord Pas-de-Calais. Et aussi dans la Croix du Nord :

Le dispositif hivernal d’hébergement d’urgence remis en question.
 
En effet la circulaire DGS/DUS-BAE/2014/296 du 10 octobre 2014, envoyée la semaine passée

aux préfectures indique que les places d’hébergement supplémentaires n’ouvriront qu’à partir de -5°C

ressenti, alors que les ouvertures de places d’hébergement avaient lieu automatiquement les années

précédentes dès le 1er novembre. Et encore ne s’agira-t-il que de centres d’hébergement d’urgence

et de solutions de bric et de broc appelées à être supprimées au printemps.
 
Une circulaire qui vient contredire les discours officiels annonçant « la fin de la gestion au thermomètre »,

et méconnaît les réalités de la vie sans logement. Vivre à la rue c’est voir son espérance de vie amoindrie.

La rue tue toute l’année, été comme hiver. Conditionner la mise en place d’hébergements aux basses

températures relève donc d’une politique meurtrière.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, France, Liberalisme, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Rien ne résiste aux trous noirs !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 janvier 2014

 

La tête dans les étoiles ( 6/8 )

Rien ne résiste aux trous noirs !

 

trou-noir

 Par Marc Lachièze-Rey, directeur de recherches au CNRS. 

 Un trou noir peut-il nous engloutir ?

 Sujets cultes des séries et de la littérature de science-fiction,

 les trous noirs effraient autant qu’ils fascinent.

 

 

Preuve a été faite de leur existence. Planent désormais nombre de questions et autant de mystères

sur la nature de ces objets célestes qui aspirent la matière et même la lumière !

Jeudi, dans notre série « La tête dans les étoiles » : La planète Mars 
a-t-elle été habitée ?

Lors de la mise en service du grand accélérateur de particules LHC du Cern, à Genève, en 2008, certains ont exprimé

la crainte que le dispositif ne puisse créer des mini-trous noirs qui pourraient grossir, en attirant la matière autour,

jusqu’à engloutir notre planète ! Fantasme ou réalité ? Ces objets mythiques qui déforment l’espace-temps existent-ils

vraiment ? Peuvent-ils représenter un danger ?

C’est aux physiciens anglais John Michell et français Pierre Simon de Laplace que l’on doit l’idée des trous noirs,

baptisés à l’époque, fin du XVIIIe siècle, « astres occlus ». Aujourd’hui, on les décrit dans le cadre de la théorie

de la relativité générale énoncée par Einstein au début du XXe siècle. Un trou noir est un astre tellement compact

que la gravitation qu’il engendre attire tout ce qui passe à sa portée, même la lumière ! Rien ne peut résister

à une telle attraction : tout tombe sur lui, c’est un trou. Et comme la lumière elle-même ne peut s’en échapper,

on ne peut pas le voir.

Mais alors, comment déceler l’existence d’un trou noir si l’on ne peut le voir, m’objecterez-vous ?

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

Une équipe européenne à la recherche du trou noir

Comment détecter un trou noir ?

Image de prévisualisation YouTube

voir sur youtube

 

 

Publié dans astronomie, Environnement, Sciences | Pas de Commentaires »

« Nelson Mandela n’a jamais voulu être une icône »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 décembre 2013

 

« Nelson Mandela disait lui-même qu’il dépendait de son peuple et de la lutte à laquelle il participait.

L’icône que l’on fait de lui ne correspond pas du tout à la réalité », explique Pierre Barbancey,

grand reporter qui couvre l’Afrique du Sud pour l’Humanité.

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Journal l’Humanité

Vidéo Stéphane Guérard

« Il était un homme politique au sens noble du terme. Un homme qui n’a pas fait de concession avec ses idées mais qui a su évoluer en fonction des gens qu’il a pu rencontrer, de la lutte qu’il a pu mener et surtout de l’adversaire qu’il avait en face », analyse Pierre Barbancey, grand reporter à l’Humanité.

Il a su évoluer

« C’est quelqu’un qui a d’abord été accroché sur l’idée du peuple noir et sur la libération des noirs. Au fur et à mesure des luttes et notamment en cotoyant les communistes sud-africains qui étaient beaucoup composés de blancs mais qui pronaient une société non-raciale et non pas multiraciale, Nelson Mandela s’est aperçu qu’il menait une lutte qui n’était pas seulement en faveur du peuple noir, mais que l’oppression de l’Apartheid concernait aussi les métisses, mais aussi une bonne frange des blancs qui ne profitaient pas du tout du système de l’Apartheïd et qui étaient exploités. Il a su évolué et faire évoluer l’ANC dans ce sens là. »

  • A lire aussi :

Décès. Nelson Rolihlahla Mandela est « rentré à la maison »

Analyse. La «pensée Mandela», un grand pas pour l’humanité

 

Analyse.

Pour éviter la « michaeljacksonisation » de Mandela

Aussitôt décédé, aussitôt ressuscité. Nelson Mandela, l’homme d’État, n’est plus depuis jeudi soir. Il est aussitôt réapparu, sur nos écrans télés et dans les tombereaux de communiqués, comme une  « icône pop ». Quelle œuvre ! Quel talent ! Et quelle simplicité, en plus ! Toute l’Afrique du Sud ne devait qu’à cet homme, lui seul, quasi-béni des Dieux, en mission sur Terre pour le Bien.

On caricature un peu, car toutes les interventions ne furent pas de cette acabit mais la tonalité générale relevait presque de la béatification en mondiovision. Ce ne serait finalement pas gênant si le fond du « bruit médiatique » n’était grandement construit sur de dangereuses approximations. Il en va des idées comme des fusées : un défaut de trajectoire d’un millimètre se solde à l’arrivée par un écart abyssal. Voici donc quelques phrases entendues, à contester en toutes occasions.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans AFRIQUE, Monde | Pas de Commentaires »

Portugal : le deux poids, deux mesures est « l’autre » politique de rigueur

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 décembre 2013

 

C’est un scandale !

Au Portugal, les plus riches s’éclatent avec l’austérité

 

La contestation s’élargit au Portugal contre l'austérité dans Austerite portugal

  Alors que la pauvreté explose, les 25 Portugais

 les plus riches ont vu 
leur fortune croître 
de 16 % en 2013.  

 Les Bruxelles boys sont de retour aujourd’hui à Lisbonne.

 Les hommes en noir de la troïka (FMI, Banque mondiale et

 Commission européenne) vont scruter, à l’euro près, les finances

publiques portugaises. Pour s’assurer qu’en contrepartie de « l’aide financière » de 78 milliards d’euros

accordée aux autorités en mai 2011, le corset budgétaire est bien serré.

Faut-il encore l’écrire, cette aide a été conditionnée à un vaste programme d’austérité aux conséquences

dévastatrices pour l’économie nationale et pour l’écrasante majorité des Portugais.

Le chômage flambe et près de 18 % de la population est désormais au bord de la pauvreté. Il faut ramener le déficit

public à 4 % du produit intérieur brut (PIB) en 2014, contre 5,5 % en 2013, enjoint la troïka. Alors la poste portugaise

est livrée aux spéculateurs avec une mise en Bourse jeudi de 70 % de son capital. Les fonctionnaires subiront

des baisses de salaire allant de 2,5 % à 12 % après avoir vu leurs retraites amputées. Les allocations chômage,

les salaires, les retraites ont fondu tandis que la TVA, l’impôt le plus injuste, est montée en flèche.

Pauvres, serrez-vous la ceinture ! Et pendant ce temps, 
les grandes fortunes s’engraissent.

Les plus riches pèsent l’équivalent de 10% du PIB

Les 25 personnes les plus riches ont vu leur fortune croître de 16 % en 2013, selon le palmarès (sic) du magazine

Exame. Cette caste cumule à elle seule 16,7 milliards d’euros, pesant l’équivalent de 10 % du PIB, contre 8,4 %

l’année passée.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, Portugal, Troika, Union europeenne | Pas de Commentaires »

La Grèce sous le choc après l’assassinat de Pavlos Fyssas

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 septembre 2013

 

La Grèce sous le choc après l'assassinat de Pavlos Fyssas  dans Extreme-droite grecemanifcapturegrecemanif antarsya dans Grece

Aujourd’hui c’était Pavlos, votre enfant est le suivant,
puis votre ami, alors vous … Réveillez-vous!
*
« Le peuple n’oublie pas, les fascistes, il les pend. »
*

C’est au rythme de ce slogan, qui remonte à la fin de la dictature , que plus de 5 000 personnes

ont défilé dans le quartier de Kératsini où a eu lieu le drame.

 

La presse grecque sous le choc d’un crime fasciste

 

capturepavlosfyssas Aube dorée dans Montée du fascismela Une de Eleftherotypia

Le meurtre, dans la nuit de mardi à mercredi, d’un rappeur

antifasciste par un militant d’extrême-droite du parti néonazi

Aube dorée occupait jeudi tous les titres de la presse,

partagée entre consternation, révolte et appels au sursaut

à l’adresse du gouvernement.

Eleftherotypia, journal de gauche, avait repeint en noir sa Une

sur laquelle se détachait, traversé d’une larme de sang, le profil

de Pavlos Fyssas, 34 ans, poignardé à mort à la sortie d’un café

de Keratsini, dans la banlieue d’Athènes par un militant

du parti néonazi Aube dorée.

« Le meurtre de sang-froid d’un citoyen par un sympathisant d’Aube dorée doit réveiller chacun »,

invoquait le quotidien libéral Kathimerini. « Le monstre du nazisme tue » !, s’exclamait le quotidien Ethnos.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

En Grèce, l’extrême droite tue, l’Europe s’y meurt

Manifestations énormes dans toute la Grèce après l’assassinat de Pavlos Fyssas par des nèonazis

*
*

Militant anti-fasciste assassiné en Grèce :

« Un pas de plus dans l’horreur »

 

Mardi soir, un militant anti-fasciste grec a été assassiné par des nervis du parti d’extrême droite

Aube dorée. Après l’agression de militants du Parti communiste de Grèce, ces neo-nazis ont fait

un pas de plus dans l’horreur.

Le Parti communiste français apporte son soutien aux amis, camarades et à la famille de Pavlos.

Il est solidaire des militants communistes grecs lâchement agressés. Il condamne vigoureusement

les actes des militants d’Aube dorée et demande que cesse la complaisance, pour ne pas dire

la complicité, d’une partie des forces de police et le silence assourdissant et l’inaction

du gouvernement grec.

L’extrême droite, en Grèce comme ailleurs, profite de la crise pour exacerber les haines.

Quand un peuple souffre quotidiennement des décisions de la Troïka, une partie de celui-ci peut être

sensible aux appels à la haine. Seul un sursaut démocratique autour de Syriza et des démocrates

peut permettre au peuple grec de sortir de l’ornière dans laquelle le gouvernement grec et la Troïka

l’ont plongé.

Le PCF appelle au rassemblement ce jeudi à 19h00, devant la Fontaine Saint-Michel

à Paris avec nos camarades de Syriza et l’ensemble des forces démocratiques et anti-fascistes

de France.

Gilles Garnier, Responsable de la commission Europe au PCF

Mobilisation jeudi 19 à 19h place Saint-Michel à Paris en soutien à Pavlos Fyssas,

assassiné par un néo-nazi

De Clément Meric à Pavlis Fyssas : fascistes assassins ! (Parti de gauche)

 

Publié dans Extreme-droite, Grece, Montée du fascisme, PCF | Pas de Commentaires »

L’Huma donne la parole aux jeunes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 février 2013

 

L'Huma donne la parole aux jeunes dans l'Humanité huma1802

L’Humanité spéciale Libres échanges ce lundi

 

humajeunes Libres échanges dans Presse - Medias

L’opération libres-échange a débuté ce samedi.

Une soixantaine de 18-25 ans ont pris

les commandes du journal pour composer

l’Humanité de ce lundi 18 février.

Témoignage des journalistes en herbe lors de leur deuxième journée à la rédaction.

Jean Baptiste : « Sûr de devenir journaliste »

Jean-Baptiste, étudiant en management, 19 ans, est venu de Lille pour participer à ce week end.

Il a passé l’après-midi au palais des sport de Bercy pour interviewer le directeur de la fédération

française de hockey sur glace. Avec son collègue du week-end Nicolas, photographe en herbe,

il apprécie l’exercice: « Ils nous ont tous pris au sérieux, comme de vrais journalistes. (…)

Katia : « Aller sur le terrain »

Katia, à la recherche d’un emploi dans le journalisme, a réalisé le portrait de deux mamans qui ont

eu recours à la Procréation médicale assistée pour leurs trois enfants. Elle a choisi ce sujet

car elle « voulait aller sur le terrain ».  Elle contente de ce week end : « l’ambiance était conviviale,

et les journalistes nous font vraiment confiance!»

Guillaume : « Je ne regrette pas du tout »

«J’ai vu la bannière sur le site de l’Humanité. Je ne regrette pas du tout de m’être inscrit», estime

après coup celui qui compte trois de ses croquis dans le journal de lundi.

[Lire la suite sur humanite.fr]

A lire aussi :

tout faits du FN »

 

Publié dans l'Humanité, Presse - Medias | Pas de Commentaires »

Foxfire, confessions d’un gang de filles, de Laurent Cantet (entretien)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 janvier 2013

 

Laurent Cantet :

Foxfire « montre les bienfaits de la résistance »

 

Foxfire, confessions d'un gang de filles, de Laurent Cantet (entretien) dans Cinema cine1

Foxfire, confessions d’un gang de filles, le nouveau long

métrage de Laurent Cantet, sort aujourd’hui en salles.

A cette occasion, le cinéaste, palme d’or en 2008

avec « Entre les murs » a accordé un grand entretien

à l’Humanité Dimanche, à retrouver dès jeudi en kiosque.

Premier volet de la rencontre.

 

Deuxième volet :

Laurent Cantet, « Foxfire assume l’idée d’être un film classique »


Que vouliez-vous dire en abordant la question de la domination

sexuelle masculine?

Laurent Cantet. Il y a d’abord l’envie de ne pas hiérarchiser

les oppressions. Le sexisme est le point de départ

de leur résistance. C’est l’oppression qu’elles ressentent

le plus directement dans leur corps, la plus difficile à justifier. Ce sont des gamines. Elles n’ont pas envie

d’être violées par des mecs. Le groupe se constitue face à cette violence. A partir de là, les autres formes

d’oppressions leur apparaissent. Le sexisme est presque le déclencheur de cette conscience

qui se fabrique progressivement.

Je voulais aussi traiter du racisme et montrer comment, dans ces années là aux États-Unis, la question

du racisme n’était même pas un problème. Il ne venait à l’idée de personnes de questionner l’idée d’un partage

entre Noirs et Blancs. Legs a rencontré d’autres opprimés en maison de redressement. Elle veut créer une maison

pour toutes les femmes opprimées de la terre. Elle introduit de la complexité dans la façon de voir le monde

de ses copines. Mais elle se heurte à une espèce d’évidence historique puisque les autres filles ne voient pas

pourquoi elles intégreraient une Noire dans leur bande.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Cinema, Droits des femmes, ETATS-UNIS, l'Humanité, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaires »

Accord Mittal-Gouvernement : « Déshabiller Paul pour habiller Jacques »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 décembre 2012

 

ArcelorMittal :

l’usine de Basse-Indre déshabillée au profit de Florange

 

Accord Mittal-Gouvernement : Les activités de laminage et de décapage de l’usine de Basse-Indre,

près de Nantes, d’ArcelorMittal devraient être arrêtées

et transférées vers Florange, selon l’accord entre Mittal

et le gouvernement trouvé vendredi dernier.

 

 

C’est ce qu’indique ce mardi Frédéric Gautier, délégué CGT de l’usine de Basse-Indre, qui juge cette opération

« de mauvais augure » pour la Loire-Atlantique. Selon le syndicaliste, la direction a annoncé aux syndicats

qu’aux termes de l’accord intervenu vendredi entre ArcelorMittal et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault,

les activités de laminage et de décapage de l’usine de Basse-Indre allaient être arrêtées. La baisse de production

à Basse-Indre doit entraîner un surcroît d’activité pour le laminoir de Florange, selon le syndicaliste

De 60 à 65 salariés en CDI seraient concernés par ces activités, auxquels il convient d’ajouter une vingtaine

d’employés d’entreprises de sous-traitance et une quinzaine d’intérimaires.

La direction du groupe parle d’une cinquantaine de salariés concernés au total, selon le responsable syndical.

Ces salariés seraient maintenus à Basse-Indre afin de former une équipe supplémentaire de revêtement,

a-t-il ajouté.

« On l’a amère »

L’usine emploie 546 personnes en CDI et 150 sous-traitants, selon Frédéric Gautier. Elle est spécialisée

dans la fabrication d’acier plat pour emballages alimentaires, activité aussi présente à Florange (Moselle).

« On l’a amère. On pense que le deal entre le gouvernement et Florange n’est pas de bon augure pour Basse-Indre.

Le laminage va disparaître, alors que c’est le coeur de notre métier. Il y a une grosse inquiétude pour l’avenir.

Quand Jean-Marc Ayrault dit qu’il a sauvé les deux bassins, il n’a rien fait du tout car on n’était pas inquiétés »

à Basse-Indre, a estimé Frédéric Gautier.

Les syndicats d’ArcelorMittal doivent être reçus mercredi à Matignon. La CGT a prévu d’organiser des assemblées

dans l’entreprise jeudi afin d’informer les salariés.

  • A lire aussi :

Un syndicat ukrainien dénonce les suppressions d’emplois massives chez Arcelor Mittal

 

Lionel Bellotti, délégué syndical FO de Basse-Indre explique les inquiétudes des salariés

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

par

Publié dans CGT, ECONOMIE, FO, France, POLITIQUE, Politique industrielle, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaires »

Réquisition des logements vides : le changement, c’est maintenant !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 octobre 2012

 

Jeudi Noir : Duflot, des actes !

 

Réquisition des logements vides : le changement, c'est maintenant ! dans Logement jeudi-noir

Au premier flocon de neige de l’année, la ministre du Logement a annoncé

qu’elle n’excluait pas de réquisitionner les bâtiments vides. « C’est pas trop tôt ! »

Jeudi Noir se félicite de cette prise de conscience automnale du gouvernement.

Nous rappelons cependant que Christine Boutin en son temps puis Benoist

Apparu avaient eux aussi fait mine de s’interroger sur la réquisition, sans jamais

la mettre en œuvre. Nous attendons donc que le gouvernement dépasse

le stade des belles déclarations !

 

Et c’est pas gagné : premier signe inquiétant, Cécile Duflot précise que l’Etat

réquisitionnera « si nécessaire ». En est-on encore à se demander s’il est nécessaire

de mobiliser des logements supplémentaires ?

 

La ministre peut-elle croire sérieusement que les minuscules 50 millions d’euros

supplémentaires annoncés dans le budget suffiront à reloger les 150 000 sans-abris ?

 

La réquisition des locaux appartenant à des personnes morales mais aussi à des personnes physiques est bien

une pièce maîtresse pour mobiliser les 2,3 millions de logements vides recensés par l’INSEE en 2011.

Autre source d’inquiétude : Cécile Duflot déclare qu’il faut taxer les bureaux vides mais ne bouge pas le petit doigt

quand des députes (le rapporteur du projet de loi Logement Christophe Caresche et du monsieur Logement du PS

Daniel Goldberg) qui proposent cette mesure sont mis en minorité lors de l’examen du projet de loi de finances

le 19 octobre 2012. Le projet de loi de finances renforce la taxe sur les logements vacants : très bien, mais pourquoi

rester l’arme au pied face aux locaux d’activité vides, qui gèlent pourtant des millions de m² disponibles ?

Il y a urgence ! Comment expliquer les cinq mois de tergiversations pour enfin aboutir à l’interdiction des expulsions

locatives de ménages prioritaires au DALO ? A quelques jours de la trêve hivernale, cela ressemble à de la simple

communication…

Lire la suite

jeudi-noir.org/requisition-duflot-des-actes/

 

logement2-300x198 Jeudi-Noir dans Politique nationale

 

Publié dans Logement, Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaires »

1234
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy