• Accueil
  • > Recherche : injustice sociale

Résultats de votre recherche

le socialisme canada dry

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mai 2012

 

La présidence Hollande commence à peine que les interventions des leaders de l’UMP laissent penser que nous traversons

un moment historique digne des 1ers mois de la révolution d’Octobre !

 

le socialisme canada dry dans France socialisme_canadadry_sOula, le « fiscalisme » et la crise menacent notre beau pays dont les droits de l’Homme,

et même les droits sociaux, voire même ceux de l’Homme immigré, ont été renforcés

en 10 années de droite néolibérale. Et le PS de répondre aux provocations de la droite.

Cette petite musique soporifique est destinée à couvrir une certaine harmonie entre

les deux partis de l’alternance bipartite quant à la règle d’or imposée par la troïka

néolibérale et à la mondialisation capitaliste, autrement dit leur proximité idéologique.

Les deux réfuteront. Les uns que c’est l’austérité juste dans la croissance poussive,

les autres, le laxisme et l’insécurité.

Par exemple, les socialistes s’apprêtent à mettre en oeuvre le salaire maximum, une mesure qui interdit au plus haut salaire d’être

plus de 20 fois supérieur au plus bas salaire dans une même entreprise. Les UMPistes contestent… la méthode. Le Medef aussi.

A bien y regarder, cette mesure symbolise la politique en trompe l’œil du PS, le parti sérieux comme le dénomme l’ami du

cri du peuple.

Sachant que les entreprises publiques emploient à peine 5 % des salariés, le salaire maximum à la sauce hollandaise n’apportera

à la société aucun changement significatif.

C’est du socialisme light, voire canada dry, édulcoré par rapport au programme du candidat du Front de gauche, L’Humain d’abord.

En effet, le revenu maximum définit par le Front de gauche est une réforme majeure puisqu’elle doit s’appliquer à toutes

les entreprises, secteur privé inclus!

Il ne s’agit pas d’une mesure vexatoire, punitive ou anti-riches, mais la matérialisation de la volonté de limiter l’injustice sociale.

Les différences de rémunération suivant le mérite au sein de chaque entreprise (niveaux de responsabilités, de difficultés, etc) sont

admises, mais encadrées pour interdire les dérives et abus de pouvoir du capitalisme néolibéral. Et ce faisant, il s’agit de

préserver le contrat social qui lie les citoyen-ne-s entre eux. De trop importantes différences de revenus (Les patrons du CAC 40

gagnent en moyenne 300 fois le revenu médian des Français) nuisent à la bonne santé des comptes publics et du vivre ensemble.

Mais de cela, ni les deux clowns du bipartisme UMP-Nouveau Centre et PS-EELV, ni l’orchestre médiatique, ni le MEDEF et

l’oligarchie, ni même le FN diable de confort du système n’en parlent durant la campagne des élections législatives.

Pour une politique de gauche avec un vrai salaire maximum, envoyons à l’Assemblée nationale le maximum

de députés Front de gauche pour peser sur les choix du gouvernement.

Source : des pas perdus 31 mai 2012

Contrat Creative Commons

 

Publié dans France, POLITIQUE, PS | Pas de Commentaires »

Pourquoi il faut beaucoup de députés du Front de Gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 mai 2012

 

Pourquoi il faut beaucoup de députés du Front de Gauche dans Front de Gauche revolution-citoyenne-dugudus-pcf-fdg_1-300x300Incapables de tirer la moindre leçon de leur cuisant échec, les dirigeants

de droite parcourent les plateaux de télévision et les studios de radio

la bave aux lèvres dans un concours de vitupérations, d’insultes, de mauvaise

foi, contre le nouveau gouvernement. L’un de leur porte-plume, M. Zemmour,

vient encore de s’illustrer en calomniant Mme Taubira. Jusqu’à quand va-t-on

tolérer cela ? Et que dire de la marquise Lagarde qui, de son Fonds monétaire

international perchée, méprise, insulte le peuple grec.

Taisez-vous Mme Lagarde, ou démissionnez ! 

D’un côté les longs couteaux sont donc sortis de la pénombre de la défaite

entre quelques ténors du parti sarkozyste. De l’autre, en douce, se font

des alliances et des échanges de bons procédés avec l’extrême droite

dans le droit fil de la politique et de la campagne ultra-droitière de M. Sarkozy. Cette droite revancharde a bien tenté de faire croire

qu’il lui serait possible de garder une majorité au Parlement dans le cadre d’une cohabitation, effaçant le vote majoritaire du 6 mai.

Mais elle a manifestement abandonné cet objectif inatteignable pour se concentrer sur sa petite cuisine fumante de décomposition

interne en vue d’une compétition pour les présidentielles de… 2017. Car ces gens-là voient loin. Ils n’ont aucun souci du peuple.

Leur seule politique est… l’échec de la gauche.

C’est exactement l’opposé de notre engagement.

Nous voulons que le changement réussisse, au sens où il apporte des réponses positives aux problèmes, aux difficultés,

aux aspirations de nos concitoyens et à la situation du pays.

Ceci se joue dans la préparation de l’élection des députés le 10 juin, pour une nouvelle Assemblée nationale. L’expérience montre

abondamment qu’une gauche faisant vivre sa pluralité d’opinions, de cultures, de pratiques politiques, mène une politique différente

au service du bien commun.

Un seul parti, même allié à Europe Écologie – Les Verts à qui il offre sur le tapis vert des sièges de parlementaires, ne fera pas

la même politique si la majorité au Parlement comprend un fort groupe du Front de gauche.

Rappelons d’ailleurs que c’est l’engagement clair et net ainsi que l’apport décisif du Front de gauche au second tour qui a permis

la victoire de F. Hollande. Il faudra bien, dans une politique de gauche, en tenir compte.

Il le faudra d’autant plus que les aspirations des électeurs du Front de gauche sont les mêmes que celles qui ont choisi le candidat

socialiste au premier tour : vivre mieux ; faire cesser les injustices et les discriminations, avoir un travail, un logement décent, l’accès

à l’école, à la formation, la culture, changer l’Europe. Bref, lancer un nouveau contrat social et écologique pour faire société ensemble

dans la justice et la fraternité.

Mais la question que se pose la majorité de nos concitoyens est simple et de bon sens : est-ce possible ?

Comment y parvenir ?

Voilà qui valorise l’indispensable débat de projets à gauche.

Ces débats doivent se nourrir des expériences passées.

Parce que nous ne voulons plus vivre les désillusions, l’insatisfaction populaire, les déceptions, nous voulons ardemment et

passionnément que la gauche française montre la voie d’une possible transformation sociale. La seule bonne gestion des comptes

publics ne suffira pas à améliorer la vie quotidienne. Il sera indispensable de procéder à des réformes de structure mettant en cause

la toute puissance des forces de l’argent. Il est également indispensable de changer la manière de gouverner, de respecter l’autonomie

des syndicats et des mouvements citoyens, les forces progressistes comme atout indispensable à ce changement qui obligera

à affronter les institutions européennes et internationales.

[Lire la suite sur patricklehyaric.net]

 

Publié dans Front de Gauche, Legislatives 2012, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Plus de 1 000 intellectuels signent un appel pour soutenir le candidat du Front de Gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 avril 2012

 

Plus de 1000 intellectuels répondent à l’Appel pour Jean-Luc Mélenchon

 

Plus de 1 000 intellectuels signent un appel pour soutenir le candidat du Front de Gauche dans Front de Gauche Vote-utile-vote-front-de-gauche1-230x300Plus de 1300 universitaires, chercheurs, enseignants, personnels de santé, artistes,

travailleurs de la culture viennent de signer un appel pour soutenir le programme

et la pratique politique du Front de gauche et de son candidat commun Jean-Luc Mélenchon.

Parmi eux, plus de 400 enseignants-chercheurs, dont une centaine de professeurs

d’université de diverses disciplines, des dizaines de directeurs de recherche et de

chercheurs des grands établissements publics de recherche (CNRS, INSERM, INRA, etc.),

des centaines d’artistes et de créateurs (écrivains, plasticiens, musiciens, cinéastes,

metteurs en scène, comédiens etc.)

Toutes et tous veulent montrer leur volonté de se mêler de la chose publique,

d’en finir avec l’injustice sociale et les inégalités.

Le projet pour la France, pour l’Europe qu’incarne le Front de gauche rassemble ouvriers et cadres supérieurs, syndicalistes

et militants associatifs. En rupture avec la pensée dominante, le Front de gauche suscite un vaste mouvement de soutien

dans la communauté scientifique et culturelle du pays.

Lire l’appel sur l’Humanité.fr

 

D’autres appels parus dans l’Humanité:

L’appel des syndicalistes à voter Mélenchon

100 auteurs de polar votent Mélenchon

La M’Pep soutient Mélenchon

 

Publié dans Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaires »

ERDF/GRDF : Jef Duval menacé de licenciement pour avoir fait preuve d’humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 mars 2012

 

ERDF : Désobéir est un devoir

 

Une porte qui s’entrebâille sur une femme, mère de famille, deux enfants sur les bras et trois autres

qui jouent par terre, la pauvreté comme seul décor. Jeff Duval, l’agent d’Erdf qui se tient devant elle

n’a que 23 ans, et est technicien clientèle ERDF. Il est envoyé par la Direction pour mettre en place

un SMI (service minimum 1000 Watts) c’est-à-dire pour baisser la puissance électrique de cet

appartement. Par Laurence Sauvage et Jean Michel Mespoulede.

ERDF/GRDF : Jef Duval menacé de licenciement pour avoir fait preuve d'humanité dans CGT jeff-copie-212x300

L’agent du service public commet alors le seul acte humaniste que lui intime son libre arbitre :

il désobéit à cet ordre ingrat et laisse cette famille dans son plein droit énergétique. A la place

du noir et du froid que sa Direction lui avait ordonné de faire rentrer dans ce foyer, il y laisse

la chaleur, la lumière, l’eau chaude, la télé allumée pour les gosses. Il laisse dans ces murs

ce que tout être humain devrait avoir droit sans condition : la vie.

Le droit à l’accès et à l’usage des énergies sont des droits fondamentaux. Ils permettent de

sur-vivre dans la dignité lorsque qu’on est frappé par la pauvreté, la misère ou l’exclusion sociale

et professionnelle, lorsque tous les jours, il faut choisir entre le contenu du frigo, et tout le reste. 

Nul ne peut en être privé.

 

 

Ce choix de résistance civique, cet acte de solidarité active, de protection des plus faibles et des plus fragiles, le « Robin des bois »

du Val de Marne risque de le payer très cher. Sa Direction, après l’avoir traduit en conseil de discipline, s’est donné un mois de délai

pour décider de la peine qu’elle se préparerait à lui infliger pour sa désobéissance. Son licenciement serait même envisagé.

Nous sommes indignés et révoltés par cette décision, nous tous et toutes qui tous les jours résistons, et, comme lui refusons de

sanctionner toujours les plus pauvres pour n’enrichir toujours que les plus riches. Parce que le service public pour nous est porteur

de valeurs de solidarité, sous soutenons ce salarié dans ce courageux acte solidaire.

Alors désobéir ? Oui ! Parce qu’aujourd’hui, face à ceux et celles qui aveuglément appliquent les plans sociaux ordonnés par les

actionnaires sacrifiant des milliers de familles, face à ceux qui ordonnent des coupures de gaz et d’électricité alors qu’ils savent

qu’ils feront descendre ces même familles de la dernière marche de chez eux à la rue , face à cette politique du bouc émissaire

qui veut rafler les enfant pour mieux expulser les parents, face cette injustice sociale érigée en dogme, face à tout cela :

désobéir et résister sont devenus un devoir.

[Lire la suite]

39479898-avatar_large2 EDF dans SOCIETE10 mars 2012

*

Image de prévisualisation YouTube

youtube.com/watch?v=x5

par

Un technicien d’ERDF-GrDF est menacé de licenciement pour avoir refusé de couper le courant chez une dizaine d’usagers

en situation d’impayés à Arcueil, dans le Val-de-Marne.

La CGT dénonce une punition à titre d’exemple et lance une pétition pour défendre le jeune homme estimant que ces pratiques

sont très courantes.

Signez la pétition en cliquant sur ce lien.

Tract du Syndicat CGT Energie Bagneux

*

Lire également :

 

Publié dans CGT, SOCIETE, Solidarite | Pas de Commentaires »

Le polar avec Mélenchon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 février 2012

 

 

Le polar avec Mélenchon   dans Front de Gauche melenchon_2012_meeting1-300x200

 

 

50 auteurs de polar ont signé

un appel à voter Mélenchon.

 

 

 

 

En voici les raisons et les signataires

 

Renvoyer l’actuel président de la République et la majorité qui le soutient à l’occasion des élections de 2012 est une urgence absolue.

Cependant, l’expérience vécue dans le passé dans notre propre pays et d’autres en cours dans divers pays européens, montrent qu’il ne suffit pas de chasser la droite du pouvoir pour que soit menée une politique réellement alternative, visant à une transformation sociale profonde pour davantage d’égalité, de justice et de liberté.

Il faut pour cela partager les richesses sur une base nouvelle, en finir avec la précarité et l’insécurité sociale, reprendre le pouvoir indûment confisqué par la finance et les banques, aller vers une planification écologique et des choix énergétiques contrôlés par les citoyens, redonner du sens au travail et produire autrement en mettant l’accent sur ce qui est durable en redonnant toute sa place à l’Humain avec sa part de rêve, construire une autre Europe dans le cadre d’une mondialisation tournée vers la coopération et la paix, faire vivre une République où le peuple exerce le pouvoir pour de bon.

On ne pourra y parvenir qu’en mobilisant l’ensemble des forces vives de la société, sur les lieux de travail, dans les espaces publics, en se nourrissant de l’expérience que chacun-e s’est forgée des manières de résister à l’injustice.

Le programme et la pratique politiques du Front de gauche et de son candidat commun Jean-Luc Mélenchon ont d’ores et déjà créé une dynamique nouvelle. Elle redonne corps à l’espoir d’une société et de rapports humains fondés sur la solidarité et la coopération.

Notre domaine c’est celui du genre policier, du roman noir. Dans nos livres, à notre façon, nous témoignons de l’état du monde, d’une société malade du fric et du profit, de l’asservissement des petits au credo des chantres du libéralisme.

C’est bien parce que le roman noir a toujours été une littérature de dénonciation et de combat, que nos maîtres s’appellent Jack London, Dashiell Hammett ou B.Traven, que nous nous engageons aujourd’hui résolument en disant haut et fort :

Pour nous c’est le Front de Gauche, Pour nous c’est Jean-Luc Mélenchon

Roger Martin, Gérard Streiff, Maxime Vivas, Pierre Lemaitre, Antoine Blocier, Jose Noce, Max Obione, Jeanne Desaubry, Michel Embareck, Cedric Fabre, Frédéric Bertin-Denis, Christian Rauth, Francis Mizio, Jacques Mondoloni, Jérôme Zolma, Claude Soloy, Philippe Masselot, Christian Robin, Maclo, Jean pierre Orsi, Jean Paul Ceccaldi, Claudine Aubrun, Jean Pierre Petit, Ricardo Montserrat, Patrick Amand, Francis Pornon, Jerome Leroy, Serguei Dounovetz, Margot D. Marguerite, Yves Bulteau, Roland Sadaune, Jean Paul Jody, Jean Jacques Reboux, Nadine Monfils, Gilles del Pappas, Pierre d’Ovidio, Alain Vince, Hervé Le Corre, Jan Thirion, Pierre Filoche, Jacques Bullot, Hugo Buan, Laurent Martin, René Merle, Fraçois Guilbert, Frédéric Prilleux, Xavier-Marie Bonnot, Sophie Loubière, Michel Maisonneuve, Maxime Gillio, Marcus Malte, Jack Chaboud, Baru, Genevieve Dumaine, Christian Roux, Patrick Raynal.

 

6février 201239479898-avatar_large1 dans POLITIQUE

Illustration ajoutée par nous

 

 

Publié dans Front de Gauche, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaires »

La Riposte : « Nous appelons tous ceux qui veulent en finir avec la régression sociale à s’engager massivement dans la campagne de la présidentielle autour du Front de Gauche. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 février 2012

 

Appel à s’engager dans la campagne du Front de Gauche

 

La Riposte :

L’élection présidentielle de 2012 sera l’occasion de se débarrasser de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement réactionnaire. La politique de Sarkozy n’a été qu’une défense systématique des intérêts capitalistes au détriment de la masse de la population. La casse des retraites – appliquée malgré des grèves et des manifestations immenses pour les défendre – fut un exemple parmi bien d’autres de l’offensive permanente qui a été menée contre les conquêtes sociales du passé. Les services publics ont été saccagés. Sarkozy avait promis la croissance ; le pays s’enfonce dans la récession. Il avait promis des emplois ; le chômage a massivement augmenté. Il avait promis de réduire les inégalités ; la « grande pauvreté » a pris des proportions inconnues depuis les années 30. Tout au long de ces cinq années de régression sociale, le gouvernement a multiplié les leurres et les subterfuges pour détourner l’attention des vrais responsables de cette situation. Il a repris à son compte les idées et les pratiques associées au Front National.

A ce stade, les sondages sont favorables à François Hollande. Mais son programme ne propose pratiquement aucune réforme susceptible d’améliorer les conditions de vie de la grande majorité de la population. Par exemple, Hollande s’est engagé à réaliser 50 milliards d’euros d’économies sur les dépenses publiques. Cela signifie que les dépenses sur la santé, l’éducation, les retraites et les services publics seront massivement réduites. A la différence du candidat socialiste, le Front de Gauche et son candidat Jean-Luc Mélenchon se battent pour un renversement radical de la politique menée sous Sarkozy. Ils défendent les intérêts des travailleurs, de la jeunesse et des retraités. La Riposte fait partie intégrante du PCF et donc du Front de Gauche. Nous appelons tous ceux qui veulent en finir avec la régression sociale à s’engager massivement dans la campagne de la présidentielle autour du Front de Gauche.

Dans une récente interview à La Riposte, Jean-Luc Mélenchon expliquait : « plutôt que de rassurer les marchés, il faut les affronter ». C’est tout à fait correct. Il faut arracher les grands leviers de l’économie des mains des « marchés », c’est-à-dire des multimillionnaires qui pillent le pays, pour les intégrer au secteur public, sous le contrôle démocratique des salariés eux-mêmes. C’est la seule alternative au chaos économique et aux injustices croissantes qu’engendre la crise du capitalisme.

La Riposte

 

Publié dans Front de Gauche, PCF, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaires »

Édito : « L’injustice sociale et fiscale, fil conducteur du quinquennat de Nicolas Sarkozy »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 janvier 2012

 

 

Édito :

« L’injustice sociale et fiscale, fil conducteur du quinquennat

de Nicolas Sarkozy »

Une de l'Humanité de ce lundi 30 janvier 2012

L’Humanité analyse dans son édition de ce lundi 30 janvier

l’intervention de Nicolas Sarkozy.

Découvrez l’édito de Jean-Paul Piérot :

Une impression d’affolement et de désordre se dégage des propos de Nicolas Sarkozy

dès les premières phrases de son entretien télévisé.

Logement, emploi des jeunes apprentissage, création d’une banque de l’industrie…

Par un coup de baguette magique, ou un tour de bonneteau, tout sera réglé

dès le mois de février…

Le chef de l’État en froid avec l’opinion publique a donné le sentiment d’annoncer qu’il

réglera dans l’urgence des problèmes que sa politique a aggravés depuis cinq ans.

Mais le coeur du propos confirme que l’injustice sociale et fiscale aura donc bien été

le fil conducteur, le marqueur de son quinquennat.

Nul ne peut reprocher au président candidat non encore déclaré un manque de suite dans les idées. Ses premières décisions, en 2007, se chiffraient à 15 milliards d’euros de cadeaux en tous genres au monde de la finance et à l’oligarchie de la fortune. Droits de succession, ISF, toutes les modestes contributions au fonctionnement de la société que la République se doit de réclamer aux plus nantis étaient outrageusement allégées. La défiscalisation des heures supplémentaires, le bouclier fiscal, rien n’était assez beau pour le grand patronat, en loyal fondé de pouvoir duquel l’hôte de l’Élysée s’est constamment comporté.

Généraliser la pratique du chantage patronal

Quand approche l’heure de rendre des comptes aux électeurs, qui pourraient bien délivrer un jugement très sévère,

Nicolas Sarkozy persiste : il veut alléger les cotisations patronales et faire compenser le manque à gagner

dans les caisses de l’État par une hausse de 1,6 point de la TVA, qui passera ainsi de 19,6 % à 21,2 %.

En clair, il s’agit d’un renchérissement du coût de la vie. Injustice toujours : la TVA pèse proportionnellement plus lourd sur les petits revenus que sur les gros. Au nom de l’exigence de « compétitivité », Nicolas Sarkozy veut généraliser la pratique du chantage patronal, qui vise à faire renoncer les travailleurs à la durée légale du travail de 35 heures ou à accepter des baisses de salaires en brandissant la menace de plans de licenciements ou de délocalisations. Du slogan « travailler plus pour gagner plus », qui lui valut quelques succès en 2007, on est passé à un projet « travailler plus et gagner moins ». Les salariés de Continental à Clairoix (Oise) ont douloureusement appris ce que valaient pareils marchés de dupes.

[Lire la suite]

Source : Édito :   29 janvier 2012

Illustration : Une de l’Humanité de ce lundi 30 janvier 2012

 

Publié dans Austerite, France, POLITIQUE, Presidentielle 2012, Salaires, SOCIAL, UMP | Pas de Commentaires »

Troisième plan d’austérité : « Les privilégiés et les financiers auront été servis jusqu’au bout. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 janvier 2012

 

« Nicolas Sarkozy vient d’annoncer un troisième plan d’austérité »

(réactions à gauche)

 

Troisième plan d'austérité :  La prestation télévisée de Nicolas Sarkozy, durant une heure

et sur six chaînes ce dimanche soir, aura au moins connu

un premier résultat :

l’union de la gauche contre ces annonces effectuées en direct.

« Plan d’austérité », « saignée », « mensonge éhonté », les qualificatifs

ne manquent pas, du Front de gauche, aux socialistes en passant

par les écologistes, pour rejeter les mesures annoncées

par le futur candidat de l’UMP.

 

Extraits:

 

Jean-Luc Mélenchon (candidat du Front de gauche à la présidentielle) : « Nicolas Sarkozy vient d’annoncer un troisième plan d’austérité. Standard and Poor’s a été obéie. Cela va saigner. La ponction annoncée pour servir la finance sera supportée à 85% par les ménages. Le capital y contribuera six fois moins. J’annonce même qu’il n’y contribuera pas du tout. Car les mesures qui frappent le peuple s’appliqueront tout de suite, tandis que celles qui toucheraient le capital sont reportées au lendemain de l’élection. Des milliers de jeunes seront poussés hors de l’école pour aller en apprentissage. Terrible nouvelle, les salaires et le temps de travail seront négociés dans l’entreprise et la loi n’y pourra rien. Enfin le logement sera de nouveau dérégulé, soit disant pour baisser les loyers. Jusqu’au bout, le président sortant aura cherché à enfumer les Français. »

 

Pierre Laurent (PCF) : « Je suis scandalisé par les annonces de Nicolas Sarkozy ce soir. Au terme d’un quinquennat qui a poussé le pays dans la récession et saccagé l’emploi industriel, il décide, à quelques semaines des élections, deux énormes nouveaux cadeaux au patronat. Premier cadeau : un allègement de 13 milliards d’euros de cotisations sociales patronales essentiellement payé par une hausse de la TVA, autrement dit un coup de poignard dans le pouvoir d’achat populaire.

Second cadeau: la possibilité pour le patronat d’échapper à toute durée légale du temps de travail par le biais d’accord dit de compétitivité. Tout le reste est à l’avenant : matraquage mensonger sur le coût du travail, règle d’or pour les collectivités locales, nouvelle mesure de déréglementation du marché immobilier sous prétexte de crise du logement. Tout cela n’est que l’énième et dernier coup de force présidentiel. Les privilégiés et les financiers auront été servis jusqu’au bout. Les salariés n’ont plus rien à attendre de ce pouvoir. C’est maintenant à la gauche de construire une alternative solide et le Front de gauche va y consacrer toutes ses forces. »

 

Parti communiste français : « Dans une posture de père protecteur et suprême, le Président de la République s’est livré – simultanément sur six chaînes de télévision – à un nouveau numéro de mensonge éhonté. Nicolas Sarkozy a répété ses habituelles contre-vérités pour tenter de faire avaler à nos concitoyennes et concitoyens une saignée supplémentaire de leur pouvoir d’achat par le biais de 1,6 point supplémentaire de TVA, soit une hausse de 8,2 % de l’impôt le plus injuste qui soit.

Contrairement à ce que prétend le chef de l’Etat, le coût du travail dans l’industrie française est strictement équivalent à ce qu’il est en Allemagne. Dans l’industrie automobile, il est même inférieur de 25% à ce qu’il est outre-Rhin. Le coût et la durée légale du travail ne sont pas la cause du chômage. Pas plus qu’une nouvelle baisse des cotisations patronales n’est la garantie d’une relance de l’emploi. Bien au contraire! Les cotisations patronales n’ont cessé de diminuer et le chômage a constamment grimpé pour atteindre son plus haut niveau depuis douze ans. Les recettes préconisées par le chef de l’Etat, y compris l’instauration d’une « règle d’or »  pour conforter l’étau des marchés financiers, sont tout aussi injustes socialement qu’elles seront inefficaces économiquement. La relance dont a besoin notre pays, passe par une augmentation des salaires et des minimas sociaux. Elle nécessite aussi l’interdiction des licenciements dans toute entreprise qui fait des profits.

Ses quelques incantations sur le logement ou sur l’avenir des jeunes, ne peuvent faire oublier que le chef de l’Etat a doublé le volume des niches fiscales au cours du quinquennat. Cette année encore, les plus fortunés gagneront deux milliards grâce à sa réforme de l’ISF. Ce soir, Nicolas Sarkozy s’est présenté pour ce qu’il est, le défenseur des actionnaires et des plus fortunés. C’est bien d’une politique radicalement différente, marquée par une nouvelle répartition des richesses en faveur du travail, dont ont besoin nos concitoyennes et concitoyens. »

 

François Rebsamen (sénateur PS ) : « Nicolas Sarkozy a tenté en vain, ce soir, d’endosser les habits du Capitaine courage, mais il faisait plutôt penser aux médecins de Molière qui, à force de saignées, achevaient le malade qu’ils étaient censés guérir. (…) Ces mesures ficelées à la hâte, prises à deux mois de la fin de son quinquennat, sont le signe de l’affolement d’un président aux abois. L’exercice médiatique de ce soir n’est rien d’autre qu’une fuite en avant. Elle est pathétique pour le président candidat, dangereuse pour la France et dramatique pour les Français. »

[Lire la suite]

 

  • A lire :

Nicolas Sarkozy plus candidat que président

Edito: « L’injustice fiscale et sociale au coeur du quinquennat de Nicolas Sarkozy »

Source : humanite2010_logo9-300x82 dans France29 janvier 2012

Source illustration ajoutée par nous : PCF Croix-Wasquehal

 

 

Publié dans Austerite, France, POLITIQUE, PRECARITE, Presidentielle 2012, Salaires, UMP | Pas de Commentaires »

France 2 : Jean-Luc Mélenchon a fait la preuve que le Front de Gauche est la condition et la garantie de la victoire de la gauche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 janvier 2012

Source : Site national du PCF – 12 janvier 2012

France 2 :

« Mélenchon a fait la preuve que le FdG est la garantie de la victoire»

 

France 2 : Jean-Luc Mélenchon a fait la preuve que le Front de Gauche est la condition et la garantie de la victoire de la gauche dans France laurent-et-melenchon_pics_390-300x192 Ce soir, dans l’émission « Des paroles et des actes » sur France 2,

Jean-Luc Mélenchon a fait la démonstration que le Front de gauche

est un acteur incontournable des présidentielles et législatives.

Jean-Luc Mélenchon, candidat commun du Front de gauche

à l’élection présidentielle est le seul candidat qui propose aux millions

de Français-e-s de rompre avec l’austérité ultralibérale,

la soumission aux marchés financiers et l’injustice sociale.

Dans tout le pays, des milliers de militants, de voisins de quartier, de collègues de travail, d’étudiants, de militants associatifs,

de jeunes salariés précaires ont regardé ensemble leur candidat lors d’écoutes collectives organisées dans des cafés,

dans leurs foyers ou des locaux associatifs.

Ensemble, ils ont poursuivi le débat sur les propositions du Front de gauche : la hausse des salaires et la relance industrielle,

la taxation des revenus du capital et une République sociale, citoyenne et démocratique.

Le programme, L’Humain d’abord diffusé à ce jour à 300 000 exemplaires,est l’affaire de tous les citoyens qui s’en sont emparé

et s’en empareront.

La campagne du Front de gauche est leur campagne et, ensemble, ils déterminent les priorités de la politique

que la gauche devra mettre pour sortir le pays de la crise et raviver l’espoir en France.

Ce soir, Jean-Luc Mélenchon a fait la preuve que le Front de gauche

est la condition et la garantie de la victoire de la gauche en 2012.

 

Publié dans France, Front de Gauche, PCF, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | 2 Commentaires »

Santé : nouvelle injustice pour les salariés

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 décembre 2011

Source : Site national du PCF - 27 décembre 2011

Baisse des indemnités journalières :

« nouvelle injustice pour les salariés »

 

Baisse des indemnités journalières : « nouvelle injustice pour les salariés »Le journal officiel publie ce matin la baisse du montant des indemnités

journalières pour les arrêts de travail à compter du 1er janvier 2012.

Il s’agit d’une baisse de près de 15% de l’indemnité journalière maximale

qui concerne les salariés du régime général, du régime agricole et

les artistes-auteurs pouvant prétendre au bénéfice d’indemnités

journalières maladie.  

Ce mauvais coup vient compléter celui de l’instauration de la suppression

de la rémunération du premier jour de congés maladie pour les agents

publics et les salariés des régimes spéciaux.  

Une nouvelle fois ce sont, injustement, les salariés les premiers touchés au nom d’une crise financière dont ils ne sont pas

responsables.

Le Front de gauche, dans son programme « l’Humain d’abord », veut rétablir le remboursement intégral à 100% des dépenses

de santé couvertes par la Sécurité sociale. Le financement de la protection sociale doit être construit à partir des cotisations sur

les salaires, avec une modulation et une contribution sur les revenus financiers des entreprises, des banques et des assurances.

Il faut en finir avec les perpétuels coups de rabots en direction des salariés et mettre l’humain au cœur de nos préoccupations.

 

Publié dans Politique nationale, SANTE | Pas de Commentaires »

12345...7
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy