• Accueil
  • > Recherche : info feignies juin 2012

Résultats de votre recherche

2 000 manifestants dans les rues d’Aulnay-sous-Bois pour dire « Non à la fermeture de PSA Aulnay »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 février 2012

 

Dans la rue pour le maintien de l’emploi à l’usine PSA Aulnay

 

2 000 manifestants dans les rues d'Aulnay-sous-Bois pour dire Plus de 2 000 personnes ont manifesté samedi à Aulnay-sous-Bois

(Seine-Saint-Denis) contre un arrêt de l’activité de production

de l’usine PSA d’Aulnay, qui marquerait « un tsunami social »

selon les syndicats.

« On est convaincus que PSA veut fermer l’usine, mais on se battra jusqu’au bout,

pour notre boulot, parce qu’on n’a que ça pour vivre! », affirmait Jean-Pierre Mercier, responsable CGT.

« PSA ne dit pas clairement les choses« , regrette la communiste Marie-George Buffet, présente dans le cortège

où étaient présents des candidats à l’élection présidentielle, Nathalie Arthaud (LO) et Philippe Poutou (NPA), de nombreux

élus de gauche ainsi que des salariés d’autres sites de PSA, regroupés derrière une banderole proclamant

« Non à la fermeture de PSA Aulnay ».

Depuis la révélation en juin dernier de documents de travail internes du constructeur émettant l’hypothèse d’une fermeture

du site d’Aulnay, qui fabrique la Citroën C3, les syndicats craignent que le déclin de la production se poursuive et aboutisse

à terme à un arrêt de l’activité. Plus de 3.300 salariés travaillent à l’usine PSA d’Aulnay, dont plus de 3.000 en CDI et CDD et

300 en intérim. Ils étaient 5.000 en 2004, rappelle la CGT. « En 2004, l’usine d’Aulnay a produit 418.000 véhicules. En 2011,

on n’a produit que 135.000 voitures », décrit Jean-Pierre Mercier, pour qui « la direction est en train de vider l’usine« .

Les syndicats estiment à « 10.000 le nombre d’emplois directs et indirects » qui seraient concernés par

un arrêt de la production, un « tsunami social » car, à Aulnay, « la moyenne d’âge est de 40-45 ans« , souligne-t-il.

« On nous demandait d’être aveugles et sourds, de ne pas faire attention à la baisse de production, à la baisse du nombre

de salariés sur le site, on a décidé de ne plus se taire », assure de son côté Claude Bartolone, président socialiste du conseil

général de Seine-Saint-Denis, venu « représenter François Hollande ».

L’arrêt de la production à Aulnay « serait une catastrophe humaine. Et pour la ville, ce serait une catastrophe

financière, plusieurs millions d’euros payés par PSA au titre de la taxe professionnelle manqueraient au budget municipal »,

renchérit le maire PS, Gérard Ségura. « Les gens ont besoin de savoir, de connaître la vérité pour préparer l’avenir », témoigne

Tania Sussest, représentante du Syndicat indépendant de l’automobile (SIA), majoritaire à l’usine d’Aulnay.

Le premier constructeur automobile français a vu son bénéfice net divisé par deux en 2011, à 588 millions d’euros. Le chiffre

d’affaires a progressé de 7%, à 59,9 milliards d’euros. « Les travailleurs ont raison de se mobiliser avant que PSA n’annonce

une fermeture », estime pour sa part Nathalie Arthaud, candidate de Lutte ouvrière à la présidentielle.

Les syndicats ont envoyé une lettre au président de la République, restée sans réponse. Ils comptent poursuivre leur mobilisation,

comme le résume Jean-Pierre Mercier: « Tous les candidats à la présidentielle vont entendre parler de PSA« .

 

humanitefr PSA Aulnay dans ECONOMIE  18 Février 2012

 

Voir la video.tf1.fr/

 

 

Départ du cortège

Image de prévisualisation YouTube

par le 18 févr. 2012

 

 

A lire également :

Extrait :

« PSA avait à l’automne annoncé une réduction de la voilure. Sur les conseils de la rue de Grenelle, le groupe ne fera

aucune communication qui puisse inquiéter les salariés d’ici à mai 2012. »

Extrait :

PSA vient d’annoncer ses résultats financiers pour 2011 :

  • 60 milliards de chiffre d’affaire (+ 7 %) : Record historique !
  • Bénéfices nets de 588 millions d’euros !

 A ces résultats positifs, il faut ajouter les 457 millions dépensés en 2011 :

  •  200 millions de rachat d’actions PSA au mois d’août.
  •  257 millions de dividendes versés dernièrement aux actionnaires.

Une poignée d’actionnaires, en particulier la famille Peugeot, ont mangé à eux tout seuls

quasiment l’équivalent du bénéfice net.

 

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, Emplois, Luttes, POLITIQUE, SOCIAL, TRACT | Pas de Commentaires »

FEIGNIES ENSEMBLE n°39

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 juin 2011

 

PCF – Feignies

FEIGNIES ENSEMBLE / FEIGNIES POUR TOUS             

Juin 2011 – n°39

« Les citoyens veulent se réapproprier la politique, « la chose politique »,

qui ne doit pas être simplement déléguée à des élus ou responsables de

parti, aussi vertueux soient-ils. »

 

André Chassaigne, député communiste du Puy-de- Dôme depuis 2002

 

Qui est le « cancer de la société » ?

L. Wauquier, ministre UMP, a lancé cette déclaration insultante et infondée contre le revenu de solidarité active (RSA).

Mais sa collègue R. Bachelot a été obligée de reconnaître qu’un couple qui touche le RSA ne gagne pas plus

qu’un couple dans lequel une personne travaille au SMIC.

Le montant du « RSA socle » pour une personne seule est de 410 euros. Le SMIC net est actuellement de 1070 euros.

Chaque personne, chaque citoyen, a une dignité qui doit être respectée.

Chaque personne, chaque citoyen, doit avoir une place correcte dans la société.

Beaucoup d’allocataires du RSA ont des problèmes de santé, de garde d’enfants, ou sont très âgés.

Beaucoup ont un emploi précaire, à temps partiel, avec un revenu inférieur au plafond du RSA.

La plupart, s’ils avaient la possibilité, voudraient avoir un travail à temps plein, avec un salaire correct.

L’exclusion n’est pas joyeuse !

Le travail n’est pas seulement une affaire de sous, mais aussi de dignité, de confiance en soi,

de reconnaissance sociale.

Le « RSA activité » peut apporter un complément de revenu aux travailleurs en situation de pauvreté.

En France, 8 millions de travailleurs sont en situation de pauvreté, 13 % des Français galèrent sous le seuil de

pauvreté (950 €).

La politique de la droite au pouvoir est entièrement soumise aux marchés financiers. Les députés UMP

décident de réduire l’impôt de solidarité sur les plus fortunés.

La fraude fiscale, vers les paradis fiscaux, prive, chaque année, l’État de plus de 40 milliards de recettes.

En 2011, 43 milliards seront versés en dividendes aux actionnaires des grandes entreprises du CAC 40.

Le mari de la journaliste du Figaro-Magazine, auteure de « La France des assistés » est vice-président de

GDF-Suez. Il touche 1,3 million / an, soit 270 années de RSA !

Alors, qui est « le cancer de la société » ?

Dresser les pauvres sans emploi contre les pauvres avec emploi, voilà le programme de l’UMP

pour faire élire le protecteur des plus fortunés !

 

Mai 2011 : baisse du pétrole. Et l’essence ?

En mai, le baril de pétrole a baissé de 125,18 $ à 114,56 $, soit – 8,5 %. Le litre de sans plomb 95 a seulement

baissé de 0,2 %. Une fois de plus, les pétroliers rackettent les consommateurs.

 

Éducation nationale : « L’arnaque des 17 000 recrutements »

Une publicité du ministère annonce le recrutement de 17 000 vacataires (enseignants, infirmiers ou médecins

scolaires qui seront sous-payés et sous-formés). Coût de cette campagne : 1,3 million d’euros !

Mais, à la rentrée de septembre :

  • 16 000 postes d’enseignants seront supprimés (soit 65 000 depuis 2007) et sans doute autant en 2012 ;

  • 1 500 classes seront supprimées dans les écoles primaires alors que plus de 6 000 élèves supplémentaires

sont attendus.

Et si demain, il n’y avait plus de profs ?

Suite à la suppression de la formation professionnelle et, donc, aux conditions déplorables d’entrée dans le métier,

de nombreux étudiants formés à Bac+5 hésitent à s’engager dans l’enseignement.

Parents, soutenez les actions et les projets des enseignants ! Leurs élèves sont vos enfants !

 

Sarkozy et le désespoir des jeunes

Sarkozy en mars 2007 :

« Je veux permettre à chaque jeune de conquérir l’autonomie financière qui lui permette de financer

ses études, sa formation, de ne plus vivre chez ses parents, de vivre sa vie, de vivre avec qui il veut,

comme il veut. »

Près de 5 ans plus tard, d’après « une étude sur l’emploi des jeunes de 15 à 29 ans » publiée le 30 mai

par la Dares (Direction pour l’Animation de la Recherche et des Statistiques) :

  • Taux de chômage : 17 %, bien plus que pour les moins jeunes

  • Dégradation de la situation de l’emploi dès juin 2008, donc avant la crise

  • Sous-emploi : 5,1 % des jeunes hommes et 11,5 % des jeunes femmes contre respectivement,

3,3 % et 8,8 % pour l’ensemble des 15-64 ans.

  • 44 % des jeunes de 15 à 29 ans en situation précaire

  • CDD : la part des CDD a progressé depuis 2008, de 24 % à 26 % en 2010

  • Forte baisse des contrats aidés : 778 000 en 2007, 665 000 en 2010

  • Inégalité hommes/femmes : le taux d’emploi est beaucoup plus élevé pour les jeunes hommes

que pour les jeunes femmes (+8,1 points fin 2010)

 

Ces problèmes vous concernent. Venez en débattre avec nous le dernier vendredi

de chaque mois de 17 h 30 à 19 h à la salle polyvalente Place de l’église.

Publié dans PCF-Front de Gauche Feignies, POLITIQUE, TRACT | Pas de Commentaires »

123
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy