• Accueil
  • > Recherche : imperialisme americain amerique latine

Résultats de votre recherche

L’impérialisme US et ses relais européens contre Cuba et l’Amérique latine

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 mai 2014

 

Les vautours sont lâchés sur l’Amérique latine

 

José Fort – 30 mai 2014

 

obama_cuba_embargo_2

BNP-Parisbas est directement menacé d’avoir

à payer 8 milliards de dollars au fisc nord-américain

pour avoir effectué des opérations commerciales

avec La Havane. Tandis qu’à la Maison Blanche

la tonalité est hypocritement au discours doucereux,

l’impérialisme US et ses relais européens montrent

les dents contre Cuba et l’Amérique latine.

 

Le maintien renouvelé à la tête de leurs pays des gouvernements progressistes latino-américains

et le développement des structures d’intégration économique et politique dans la région suscitent

la haine dans les sphères de pouvoirs états-uniens. Tandis qu’à la Maison Blanche la tonalité est

hypocritement au discours doucereux, au département d’État, à la CIA et dans les différents services

spéciaux yankees, une feuille de route adaptée et dotée d’énormes moyens financiers vient d’être

réactivée avec pour objectif d’aider les « oppositions dans les pays  non amis » et, si possible,

de renverser les gouvernements issus du suffrage universel. Plusieurs hypothèses de « travail » ont

été mises au point. Elles vont depuis l’aide matérielle à la subversion jusqu’à l’étranglement économique,

ou encore depuis les actes de terrorisme jusqu’aux campagnes de propagande largement relayées

en Europe. Il ne faut pas se tromper : l’heure est à l’affrontement de classes aigu en Amérique latine.

 

Il y a eu les coups d’État « institutionnels » au Paraguay et au Honduras. Il y a désormais des opérations

ciblées visant le Venezuela, la Bolivie, l’Équateur, le Salvador, le Nicaragua et Cuba. L’Argentine et le Brésil

sont aussi dans le collimateur.

 

Au cours des dernières années, ces pays ont enregistré des avancées sociales importantes et construit

des politiques indépendantes et souveraines débarrassées de la mainmise des multinationales. Ils ont

travaillé à renforcer l’intégration régionale avec notamment la Communauté des États latinos américains

actuellement présidée par le Costa Rica. Un nouveau paysage politique s’est installé dans ce continent

qui était autrefois le « pré carré »  des États-Unis.

Pour l’impérialisme nord-américain, ses banques, ses multinationales et ses intégristes terroristes

protégés au plus haut niveau de l’État US, un coup d’arrêt s’impose. 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Cuba, ETATS-UNIS, EUROPE, Monde | Pas de Commentaires »

Intervention en Libye : déclaration de Roland Muzeau

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2011

PCF Nord

Intervention en Lybie :

Intervention de Roland Muzeau à l’Assemblée Nationale

Déclaration suivie d’un débat sur l’intervention des forces armées en Lybie

Monsieur le Président, Messieurs les ministres, Mes chers collègues,

 

Quand dans tant d’autres pays voisins, un débat a eu lieu sur l’opportunité d’entrer en guerre avec la Lybie,

ici, dans notre belle démocratie, on ne donne que quelques minutes de temps de parole à la représentation

nationale pour s’exprimer. Que penser d’une telle parodie de consultation démocratique alors que notre

pays est déjà entré en guerre ?


23 mars 2011

Ce débat est néanmoins l’occasion pour nous d’exprimer à nouveau notre solidarité avec les peuples arabes en général, et avec le peuple libyen, en particulier, mus par un souffle de

libération, aussi profond que légitime. Cette solidarité avec le peuple libyen ne saurait pour autant annihiler tout esprit critique à l’endroit du comportement de notre propre pouvoir

exécutif, dont les choix diplomatiques sont illisibles, contradictoires, et aboutissent in fine à altérer notre crédibilité internationale.

Un déclin que semble signifier l’ultime épisode de l’entrée en guerre de la France contre la Libye dans le cadre de la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU.

Au-delà de l’élan politico-médiatique de ces derniers jours, l’intervention militaire en Libye repose sur deux fictions.

L’Elysée et ses portes paroles, repris avec une certaine cécité par la majorité des médias, prétendent qu’il y aurait une unité de la communauté internationale pour soutenir les

bombardements en Libye. Au mieux il s’agit là d’une erreur d’analyse, au pire d’un mensonge, d’une manipulation. Permettez-nous, en effet, de souligner les méfiances et les

oppositions qui s’expriment autour de cette intervention militaire. Il suffirait de rappeler ici la position de certaines puissances mondiales comme l’Inde, la Chine et la Russie,

qui refusent de soutenir l’offensive militaire.

Mais l’attitude d’autres pays est plus significative encore.

Il y a d’abord l’Allemagne, 1ère puissance européenne, qui s’est abstenue sur la résolution lors du vote du Conseil de Sécurité. Son vice-chancelier et ministre fédéral des affaires

étrangère, résumait au Guardian sa position en ces termes : « Une solution militaire semble très simple mais elle ne l’est pas. C’est risqué et dangereux, les

conséquences peuvent être imprévisibles (…) Nous admirons la révolution tunisienne mais nous voulons que ces mouvements soient renforcés et

pas affaiblis (…) Examiner des alternatives à un engagement militaire, ce n’est pas ne rien faire. ».

En cela, l’Allemagne rejoint le Brésil, 1ère puissance sud-américaine, qui s’inquiète, par la voix de son ambassadrice à l’ONU du risque d’exacerber les tensions sur le terrain au

détriment des populations civiles que nous sommes engagés à protéger. Les Brésiliens insistent sur le caractère spontané des révolutions arabes et alertent sur le risque d’en

changer le récit, ce qui aurait de sérieuses répercussions pour la Libye et le reste de la région.

Des pays de l’Amérique Latine ont fait savoir le 19 mars dernier « qu’ils rejetaient toute intervention militaire en Libye ». Le chancelier argentin Héctor Timerman a mis en cause

le fait que ces attaques contre le territoire libyen menées par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni, n’aient pas fait l’objet d’un large débat au Conseil de Sécurité ou à

l’Assemblée Générale des Nations Unies. Le président Uruguayen a, quant à lui, qualifié de « lamentable » l’attaque des forces des forces armées contre la Libye :

« Le remède est pire que la maladie ; Sauver des vies à coup de bombes est un contresens inexplicable. C’est à en pleurer. »

Surtout, cette offensive militaire ne trouve pas grâce aux yeux des peuples de la région, qui rejettent la figure dictatoriale de Kadhafi, mais qui refusent également de cautionner

toute nouvelle expression de l’impérialisme occidental. Le chef de la Ligue arabe Amr Moussa a critiqué dimanche les bombardements occidentaux sur la Libye, estimant qu’ils

s’écartent « de l’objectif d’instauration d’une zone d’exclusion aérienne, et ce que nous voulons c’est la protection des civils et pas le bombardement de

davantage de civils ».

[Lire la suite sur : nord.pcf.fr/]

Publié dans Democratie, Libye, POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaires »

17e Festival Mondial de la Jeunesse et des Étudiants

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 décembre 2010

Source : noulekapab.com/

63 ans d’internationalisme pour la paix !

 

L’Histoire du Festival mondial de la jeunesse et des étudiants (F.M.J.E.) commence en 1947, à Prague, avec la première édition de cet immense rassemblement mondial juvénile.

Mais pour bien comprendre le F.M.J.E., il faut d’abord parler de la F.M.J.D. (Fédération mondiale de la jeunesse démocratique). Créée à Londres en 1945 au sortir de la guerre, la Fédération mondiale de la jeunesse démocratique rassemble les jeunes du monde entier qui se sont battus contre le fascisme au cours de la Seconde Guerre mondiale. La F.M.J.D., dès sa création, se donne pour objectif premier de combattre le fascisme, sous toutes ses formes et résurgences, et de défendre la paix entre les peuples. Très vite, c’est le colonialisme et, plus largement, l’impérialisme qui devient l’ennemi n°1 de la liberté des peuples et de l’avenir des jeunes ; la F.M.J.D. en fait donc sa cible prioritaire.

C’est cette double mission – contre l’impérialisme et pour la paix – qui forme le cœur de la F.M.J.D. et on peut sans doute dire que plus encore que ses luttes quotidiennes, ce sont les F.M.J.E. qui incarnent le mieux ce combat. Grands moments d’internationalisme, les Festivals mondiaux rassemblent les jeunes progressistes de toutes les latitudes et se font le théâtre de rencontres inoubliables.

[Lire la suite sur : noulekapab.com/]

 

Un festival dédié aux pays opprimés

 

Les nombreuses délégations présentes ont apporté leur soutien à la Palestine, au Sahraoui, à Cuba, et aux pays d’Afrique encore sous « la domination » des colonisateurs. « Ce festival d’idées », comme l’a acclamé Julius Malema, président de l’ANC (African National Congress Youth League) a débuté par des conférences et séminaires sur l’impact de l’impérialisme en Afrique, Amérique Latine, et en Asie. La présence de la Corée du Nord a également marqué les esprits. En effet, les Nord-Coréens tentent de redorer leur blason, auprès des mouvements de gauche du monde, en pointant du doigt la responsabilité américaine dans la situation. De même, les Nord-Coréens ont rappelé l’impérialisme japonais en Corée, et ont reproché aux Japonais, pas présents sur ce festival, leur « absence de reconnaissance du crime commis contre le peuple nord-coréen ». Sur le même ton, Tiego Vieir, président du Comité International d’organisation du World Festival of Youth and Student a appelé tous les « camarades, à débattre, échanger, analyser les situations actuelles », et à continuer la lutte, « pour un monde libre et indépendant de toute domination ».

 

Source : jeunes-communistes.org/

 

Le Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF)

au 17e Festival de la Jeunesse et des Étudiants.

 

17e Festival Mondial de la Jeunesse et des Étudiants  dans AFRIQUE arton555-4c23a

 

Le FMJE a lieu tous les 4 ans. Il regroupe des dizaines de milliers de jeunes venus du monde entier. Cette année il a lieu en Afrique du Sud du 13 au 21 décembre. Le Mouvement Jeunes Communistes de France y a envoyé plus de 50 jeunes auxquels se sont joints 15 jeunes communistes de la Réunion.

 

11 décembre : départ de la délégation du MJCF
http://www.dailymotion.com/video/xg4r2i

 

12 décembre : arrivée en Afrique du Sud et premières rencontres

http://www.dailymotion.com/video/xg5dp2

 

13 décembre : une cérémonie d’ouverture haute en couleur 

http://www.dailymotion.com/video/xg6ylm


+ d’infos sur : http://jeunes-communistes.org/-Festival-Mondial-de-la-Jeunesse-et-

 

Publié dans AFRIQUE, INFOS, International, Monde | Pas de Commentaires »

L’Amérique latine et les Caraïbes face aux menaces de l’impérialisme (Pétition)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 janvier 2010

Publié sur : http://www.primitivi.org/

 

Arrêtons l’escalade agressive impérialiste

contre l’Amérique latine et les Caraïbes (Pétition)

par le Réseau des Réseaux en Défense de l’Humanité

lundi 25 janvier 2010

Lors de la Xème Réunion de la Commission Intergouvernementale Cuba-Venezuela de La Havane et durant le VIIIème Sommet de l’ALBA, les chefs d’État et de Gouvernement ont débattu et ont évalué la situation internationale à la suite des événements les plus récents qui ont eu lieu dans notre région.

L’arrivée au pouvoir, aux États-Unis, de l’Administration Obama a supposé la possibilité d’une remise en question des positions de la puissance du Nord en ce qui concerne l’Amérique Latine et les Caraïbes. Toutefois, il est évident que pour les forces progressistes et aimantes de la paix, cette possibilité était seulement une illusion.

Les menaces quant à l’intégrité territoriale et à la souveraineté de nos pays persistent et ont augmenté. Comme l’a signalé le commandant Fidel Castro, « le coup d’État au Honduras et l’établissement de sept bases militaires en Colombie, sont des faits récents qui se sont produits après la prise de possession du nouveau Président des États-Unis. Son prédécesseur avait déjà reconstitué la IVème Flotte, un demi-siècle après la fin de la dernière guerre mondiale et que n’existaient plus ni la Guerre Froide, ni l’Union Soviétique. Les intentions réelles de l’Empire, cette fois, sous l’aimable sourire et le visage afro-américain de Barack Obama sont évidentes ».

[Lire la suite sur : primitivi.org]

Signez la pétition *

* Sur ce site lire l’article d’Eric Toussaint : Montée de l’agressivité de Washington en Amérique Latine.

Publié dans Amerique latine, PETITION, POLITIQUE, Solidarite | Pas de Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy