• Accueil
  • > Recherche : humour salaire

Résultats de votre recherche

L’Édito de l’Humanité du 4 mai 2015 : « L’emploi, mais quel emploi ? »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mai 2015

 

L’éditorial de Paule Masson – l’Humanité – 4 mai 2015

 

« La bataille pour l’emploi ne peut pas être porteuse de perspectives

si elle s’identifie à la destruction des droits sociaux. »

 

Capturehumourpatrons

 

  La Grande-Bretagne est devenue un pays riche

  plein de pauvres. Dans le temple du libéralisme

  européen, les conservateurs se targuent d’avoir

  remis le pays sur pied « grâce » à l’austérité.

  Le chômage est, il est vrai, à son plus bas niveau

  depuis 2008 (5,6 %). L’emploi repart, mais à quel prix ?

 

 

Là est peut-être la seule question qui vaille. Car la croissance britannique repose sur un océan de précarité.

Les contrats à zéro heure ont prospéré sur le dos de la crise. L’employeur ne craint pas d’embaucher

puisqu’il ne garantit aucun travail, aucun horaire stable au travailleur, qui n’est rémunéré qu’en fonction

des missions acceptées et à un taux nettement inférieur aux contrats classiques. Des jobs de la misère,

funeste baume sur les statistiques du chômage qui alimentent comme jamais l’exclusion sociale

alors que Londres s’enorgueillit d’être la capitale des milliardaires.

precaire

  Quand la reprise d’un travail ne permet pas de vivre

  dignement, l’objectif de l’inversion de la courbe

  du chômage devient un indicateur stérile.

  Peu de chômeurs, beaucoup de pauvres…

  La sentence nourrit aussi l’optimisme des libéraux

  en Allemagne, où le taux de sans-emploi a été ramené

sous la barre des 5 %, tandis que la pauvreté est

à son plus haut niveau depuis la réunification.

Les mini-jobs ont contribué à dévaster les garanties entourant le contrat de travail :

15 heures hebdomadaires payées 400 euros… Du sous-emploi à revendre pour ce pays érigé en « modèle »

de compétitivité en Europe.

La bataille pour l’emploi ne peut pas être porteuse de perspectives si elle s’identifie à la destruction

des droits sociaux. Outre-Rhin, les manifestations du 
1er Mai ont porté la défense du salaire minimum.

En France, même sous la pluie, les cortèges ont bruissé d’inquiétudes face à la désocialisation de l’emploi.

La piqûre de rappel est toujours fortifiante pour ceux qui résistent à l’austérité.

 

Publié dans Allemagne, Chomage, Emplois, EUROPE, Grande Bretagne, Liberalisme | Pas de Commentaires »

Le patron des patrons ne connaît pas la crise

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 mai 2014

 

Le patron des patrons ne connaît pas la crise

 

Maud Vergnol – 7 mai 2014

 

Apostrophe. Pierre Gattaz ose tout, c’est même à ça qu’on le reconnait.

Le Canard enchaîné révélait mardi que le patron du MEDEF a perçu, en tant

que directeur général de l’entreprise Radiall, une rémunération en hausse

de 29 % en 2013.

Soit la modique somme de 420 000 euros. Ce qui ne l’a pas empêché, toute honte bue, de lancer la veille,

en tant que représentant du patronat, un appel à « la modération salariale » et à l’exemplarité. Furieux

des révélations du journal satirique, il a donc pris la plume pour se justifier sur son blog.  « Quand on crée

de la richesse, on la distribue » ose écrire le chef du patronat. Drôle de lecture marxiste, quand on sait

que sur la même période, les salaires de ses employés n’ont augmenté que de 3,3% alors que

les dividendes octroyés aux actionnaires ont grimpé de 76%.

« Il y a un moment où chacun doit être responsable : on ne peut pas demander la baisse du smic, voire

sa suppression, et en même temps considérer qu’il n’y a pas de salaire maximal » a réagi hier François

Hollande, lors de son entretien sur RMC.

humour-finance

  Cette révélation a en effet de quoi inquiéter le président

  de la République, tant elle démontre par ailleurs l’inanité

  du « pacte de responsabilité », le cadeau à 30 milliards d’euros,

  censé créer de l’emploi. Car l’activité du groupe Radiall,

  dont le chiffre d’affaires a bondi de 27% en quatre ans, aurait dû

  générer ce que Pierre Gattaz qualifie de « terrain favorable

  à l’embauche ». Or, comme le démontre Le Canard enchaîné,

  sur la même période, non seulement l’effectif du groupe a

  diminué, mais il a enregistré un bond dans les recours

  à l’intérim.

Pourtant, le patron du Medef l’assure : « oui, grâce au pacte de responsabilité, nous créerons 1 million d’emplois

net d’ici à 2020 ». Si Pierre Gattaz le dit… 

 

Humour : Pierre Gattaz demande aux pauvres de bien vouloir souffrir avec un peu plus de dignité

Publié dans ECONOMIE, France, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Nouvelle attaque des néolibéraux contre le Smic

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 avril 2014

 

Menaces sur le Smic !

 

augmentersmicetsalaires   Par Pierre Khalfa

  Le Smic est régulièrement la cible d’attaque de la part des économistes

  néolibéraux. Fin 2012 déjà, un rapport du groupe d’experts chargés

  de faire des recommandations au gouvernement sur le sujet proposait

  une remise en cause de son indexation actuelle et avançait comme pistes

  possibles d’évolution une régionalisation ou la création d’un « Smic jeune »[1].

 

Un de ces « experts », Gilbert Cette sort aujourd’hui un livre, « Changer de modèle »,  avec deux autres économistes, Philippe Aghion et Elie Cohen, dans lequel il reprend ce type de préconisation avec pour argumentation qu’un salaire minimum trop élevé peut nuire à l’emploi. Mais ce sont les déclarations le 2 avril sur LCP de Pascal Lamy, ex directeur de l’Organisation mondiale du commerce et adhérent de longue date du Parti socialiste, qui ont fait le plus sensation. Que nous dit-il ? Qu’à ce « niveau de chômage, il faut aller vers plus de flexibilité, et vers des boulots qui ne sont pas forcément payés au Smic (…) un petit boulot, c’est mieux que pas de boulot ». Certes le nouveau ministre des finances Michel Sapin a déclaré n’être pas favorable à cette proposition, mais combien de temps cette position sera-t-elle tenue dans un contexte où le président de la République s’est totalement converti au dogme de la compétitivité.

Le débat sur le Smic est donc relancé et il faut une fois de plus reprendre l’argumentation face aux contrevérités qui nous sont régulièrement assénées[2]. Le Smic remplit trois fonctions : limiter la grande pauvreté salariale, garantir le pouvoir d’achat et lutter contre les inégalités salariales. Toute augmentation du Smic permet à la fois une diminution de l’éventail des salaires et une réduction des inégalités salariales entre les femmes et les hommes car les femmes sont près de deux fois plus souvent au SMIC que les hommes. S’attaquer au Smic, c’est donc s’attaquer aux femmes. Alors que le gouvernement affiche l’ambition de réduire les inégalités salariales entre les sexes, et alors qu’elles ne diminuent plus depuis le milieu des années 1990, c’est au contraire une nette revalorisation du Smic qui serait indispensable pour réduire ces inégalités.

[Lire la suite sur PCF Grésivaudan]

Article original

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Liberalisme | Pas de Commentaires »

Humour et politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 janvier 2014

 

humour21

*

humour22

*

humour23

*

Moissac au Coeur

Augmentation des salaires : les patrons s’interrogent…

humour24

PCF Hénin-Beaumont

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 septembre 2013

 

Humour et Politique dans Education nationale humour6

Vu sur Moissac au Coeur

 

Une étude de la DEPP publiée au mois de juillet 2013, confirmant un rapport de l’Inspection générale

et une enquête du SNUipp-FSU, évalue le travail des enseignants du 1er degré à plus de 44 h semaine !

Les salaires des enseignants ont été amputés de 13 % de pouvoir d’achat depuis 2000.

Publié dans Education nationale, France, Humour, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Humour et politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 juillet 2010

 

Le Village des NRV – 16 juillet 2010 – cui cui fit l’oiseau, défenseur de la veuve et de l’orphelin, cherche officine désespérément.

Monsieur Éric Woerth, à dada sur son bidet, prout prout cadet !

[humour jaune]

Cet humble texte est une défense en règle de l’Honneur perdu d’Éric Woerth.

Woerthjockey13.jpg

Au nom de tous les membres altiers du Village des NRV  scandalisés par l’odieuse campagne de dénigrement et de calomnies menée à l’encontre du Ministre du Travail, notre brave et valeureux Monsieur Éric Woerth.

Au nom d’une certaine idée de la France irréprochable dont le président de la République, Monsieur Nicolas Sarkozy est l’étendard sans gland .

Au nom de l’intégrité des élites de la Nation, de l’honnêteté de ses dirigeants, de l’Honneur de notre Pays aux yeux du Monde.

Parce que M. Éric Woerth porte la probité sur son visage comme Monsieur Patrice de Maîstre porte sa légion d’honneur au revers de son veston.

Parce que Madame et Monsieur Woerth sont particulièrement représentatifs des couples de Français moyens.

Parce qu’un ménage qui aime tant les bêtes et notamment les chevaux ne peut être malfaisant.

Pour toutes ces raisons, il est de notre devoir de défendre pied à pied ces époux irréprochables, en démontant tous les arguments spécieux mis au point par de mystérieuses officines probablement financées par Al Qaeda l’hydre islamiste et Médiapart, le siège trouble du trotsko-fascisme.

Je m’en vais  donc démanteler, une par une, toutes les accusations ignominieuses dont certains ont accablé le ministre préféré de notre petit caporal chef, Nicolas Sarkozy !

1er argument fallacieux : Madame Woerth travaillait dans l’entreprise de Monsieur de Maîstre qui gérait la fortune de Madame Bettencourt.

Réponse : quelle honte y avait il pour Florence Woerth, d’arrondir les fins de mois difficiles du couple et de faire des ménages dans l’entreprise Clymène ? Je trouve son courage et son goût du travail plutôt réconfortants !

2ème argument tronqué : Monsieur de Maîstre aurait reçu la Légion d’Honneur des mains même de Monsieur Woerth.

Réponse : le patron de l’épouse du Ministre s’occupait de l’argent FRANÇAIS de Mme Bettencourt pour conquérir des marchés en Suisse et augmenter le patrimoine colonial des îles de l’océan indien. Ils portait donc très haut les couleurs de notre pays. Rien de plus normal que d’en être récompensé 

3ème argument de mauvaise foi : Monsieur Woerth recevait des enveloppes contenant de l’argent liquide.

Réponse : il venait simplement chercher auprès de Mme Bettencourt le salaire de « femme de ménage » de son épouse ! Quoi de plus normal ? D’autre part Mme Bettencourt adorait les animaux domestiques et versait un peu d’argent pour acheter du foin aux pauvres carnes en fin de vie dont s’occupait Florence.

[Lire la suite sur : levillagedesnrv.20minutes-blogs.fr/]

Publié dans Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy