• Accueil
  • > Recherche : humour politique dessins

Résultats de votre recherche

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2013

 

Pour bien commencer l’année… Avec humour en vrac !

Humour et Politique  dans Dessin de presse humou3humou4 dans Humour

 

humou5 dans POLITIQUE

 

 

 Voir les autres dessins sur Moissac au Coeur

 

 

Publié dans Dessin de presse, Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 décembre 2012

 

Pour sourire un peu….

Un  patchwork, un florilège de  dessins d’actualité qui font sourire ou grincer des dents…

Merci aux dessinateurs….

 

Humour et Politique dans Humour humour8humour9 dans POLITIQUE

 

humour10humour11

Source : Moissac au Coeur

Publié dans Humour, POLITIQUE | 2 Commentaires »

Humour et Politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 avril 2012

 

une idée de Sarkozy
Humour et Politique dans Dessin de presse 1893563041-300x237
Auteur : Chimulus - Source : Chimulus dessins de presse
*
Vu sur : Dazibaoueb.com  9 avril 2012  publié par reineroro
*

 

Publié dans Dessin de presse, Humour, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Siné Hebdo tire sa révérence

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 avril 2010

Siné

Fernand Nouvet

Le satirique Siné Hebdo tire sa révérence

Aujourd’hui paraît le dernier numéro du journal satirique lancé par le dessinateur Siné, viré de Charlie Hebdo. Les difficultés économiques n’aiment pas l’humour.

L’affaire Siné a fait couler de l’encre et voleter pas mal de noms d’oiseaux. Siné fut odieusement accusé d’antisémitisme pour avoir épinglé le fils Sarkozy sur sa planche. Viré par son patron, Philippe Val, de Charlie Hebdo, cette grande figure du dessin a vite rebondi. Siné Hebdo est né mais le journal satirique est appelé à disparaître après l’ultime numéro d’aujourd’hui. « N’oubliez pas de l’acheter », conseille Catherine Sinet, épouse du dessinateur par qui le « scandale » est arrivé. Elle est aussi rédactrice en chef de ce « journal mal élevé » qui, au pied levé, a remplacé Charlie Hebdo dans le cœur des défenseurs de Siné. Et d’ajouter que « les premiers numéros de Siné Hebdo sont déjà vendus sur le site d’Ebay. Alors imaginer pour le dernier… »

« Nous n’avions jamais pensé faire un journal. Mais finalement Siné Hebdo s’est imposé à nous, commente ­Catherine Sinet. On s’est dit, le 1er août 2008, qu’on allait faire un journal, et le premier numéro est sorti le 10 septembre. » Et la rédactrice en chef ajoute  : « On n’a donc pas eu le temps de faire une étude de marché. » Dès le départ, dit-elle, l’aventure a été un franc succès. Les gens ont aimé le ton et les dessins. « Siné et moi voulions un journal plus politique que Charlie Hebdo. Qui fasse ressortir notre côté de gauche, un peu anarchiste, même. » Ceux qui ont travaillé à Siné Hebdo étaient de gauche. « Prêt à se servir de leur talent pour “emmerder”, défendre ceux dont on ne parle pas. » Le choix, explique Catherine Sinet, était d’avoir un journal composé de 50 % de dessins et de 50 % de textes. « Avec des chroniques, des billets d’humeur… Il a fallu du temps pour mettre cela en place. » Selon elle, Siné Hebdo a été largement boycotté. « Quand un journal sort, il est de tradition, au journal télévisé, de montrer le “nouveau confrère”. Mais là, rien  ! Il n’y a que France 2 qui s’est rattrapée en montrant le journal le jour où Siné a gagné son procès. » Et la rédactrice en chef ajoute  : « Il y avait eu des consignes de ne pas parler de nous tant que le procès ne serait pas terminé. Siné était coupable, jusqu’à ce qu’il soit déclaré innocent. »

Ceux qui composent l’équipe de Siné Hebdo ne sont pas venus y travailler pour gagner de l’argent. Mais parce que cela les amusait et correspondait à ce qu’ils avaient envie de faire. Pour Catherine Sinet, « le plus difficile, aujourd’hui, c’est qu’il y a onze personnes sur la voie d’un licenciement économique ». L’aventure se termine. « C’était plus rigolo qu’autre chose. On n’a pas divorcé. Maintenant, on va se retrouver en tête-à-tête et faire autre chose », dit Catherine Sinet. À quatre-vingts ans, Siné est un peu fatigué et c’est le temps de la retraite. « Nous aurions aimé continuer mais nous n’avons ni mécène ni de publicité. Ça a été une très belle aventure et je pense que Siné Hebdo restera dans l’histoire de la presse. »

 

Siné : 60 ans de  dessins

Sine à la fête de humanité

Siné à la fête de l’Huma

Source : http://www.sinehebdo.eu/archives/page/10/ 

 

 

 

Publié dans Presse - Medias | Pas de Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy