• Accueil
  • > Recherche : florian philippot

Résultats de votre recherche

Le vrai visage du FN et de ses sbires : Un jeune communiste agressé par trois militants du FN à Marseille

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 septembre 2015

Mouvement des Jeunes Communistes de France (MJCF)

 

Agression d’un Jeune communiste par le FN : Réaction du MJCF

 

vomis_fn

 

  Mercredi soir, à Marseille, un de nos camarades a été

  lâchement attaqué par 3 jeunes militants du Front national.

  Tasé, aspergé de bombe lacrymogène et frappé,

  à trois contre un, il n’a rien pu faire.

  Selon nos camarades des Bouches-du-Rhône  :

  « La lâcheté de ce geste démontre le vrai visage

  du Front National et de ses sbires.

  L’organisation de leurs universités d’été sert de prétexte

  à répandre la violence dans les rues de notre ville. »

 

En effet, le contexte politique nauséabond le permettant, le Front National se sent pousser des ailes

au point de montrer leur vrai visage en pleine rue, bien loin de la « dédiabolisation » vendue par des litres

d’encre et de salive dans les différents médias.

Contrairement à Marine Le Pen qui avance masquée derrière des discours de façade et des faux-comptes

sur les réseaux sociaux, les agresseurs de Florian se croient eux tout permis, d’autant que ce n’est pas

la première fois que les pouvoirs publics restent sans réponse.

Il est hors de question de laisser se banaliser la violence de tels actes. Le vrai visage de l’extrême-droite,

c’est celui-ci et il se construit des déclarations de Philippot aux coups de Taser de ces brutes.

Nous exprimons toute notre solidarité à Florian, aux camarades des Bouches-du-Rhône, et nous continuerons

plus que jamais à être le mouvement qui rassemble, qui construit et qui lutte pour en finir avec le capitalisme

et ceux qui aujourd’hui s’en font les gardiens, dont le Front National fait grandement partie.

Ils divisent. On rassemble !

 

Publié dans Democratie, Extreme-droite, F-Haine, France, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Retour de flammes pour le pompier pyromane du FN

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juin 2015

humanite.fr

 

Le pompier pyromane du FN subit un grave retour de flammes

 

Captureadriendesport1

 

  Il dénonçait « l’insécurité » à Mitry-Mory, petite ville

  assez tranquille de Seine-et-Marne, sans avoir de quoi nourrir

  son action politique. Afin de la mettre en œuvre, Adrien Desport,

  cadre local du FN, aurait lui-même mis le feu,

  aidé par trois autres militants, à treize voitures.

  Il a été écroué.

 

Il était présenté par le vice-président de son parti, Florian Philippot, comme un de ces jeunes militants

du Front national « compétents, structurés, intelligents, dynamiques » (1). Après 24 heures de garde à vue,

Adrien Desport, ancien numéro deux du FN de Seine-et-Marne, a été écroué mercredi soir en attente

de son procès, le 15 juillet. Il aurait, « en bande organisée » avec trois autres militants, mis le feu à treize

voitures, à Mitry-Mory, dans la nuit du 8 au 9 avril 2015. Plus qu’un fait divers, un acte politiquement réfléchi :

Desport, qui dénonçait depuis des mois une « insécurité » sans grande réalité, avait dès le lendemain

exploité l’affaire par une communication incendiaire.

[...]

Le FN, qui a tenté un peu tard de se couvrir en déposant plainte fin mai contre son militant modèle,

l’a définitivement lâché : « C’est un jeune homme qui a peut-être quelques problèmes psychologiques »,

expliquait jeudi matin, sur LCI, un Florian Philippot gêné aux entournures. « Sur des milliers de responsables

locaux, il y a peut-être des erreurs. »

Captureadriendesport   Avec Marine Le Pen en janvier 2014

  Candidat aux élections cantonales en 2011,

  aux municipales en 2014, membre de l’équipe

  de campagne aux européennes 2014 d’Aymeric

  Chauprade, « l’erreur », qui a perduré, raconte

  une autre histoire. On ne peut pas dire en effet

  que Desport soit « un adhérent lambda ».

  « C’est un dirigeant qui côtoyait le gratin du FN »,

  assure Charlotte Blandiot-Faride, (maire PCF-Front

  de gauche,ndlr).

Un énième exemple qui jette le trouble sur le recrutement des cadres du parti d’extrême droite.

[Article complet sur humanite.fr]

 

« Au FN, nous donnons une voix aux Français qui ne demandent rien, ne manifestent pas,

ne cassent pas, ne brûlent pas de voitures »… (Marine Le Pen, le 16 mars 2015)

 

« Allumez le feu » : nouvel hymne du FN 77

Publié dans F-Haine, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Bien fou celui qui croit que le FN a changé !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 mai 2015

 

Capturelepetitjournal

 

 L’intégralité de l’émission du 4 mai,

 dans laquelle Le Petit Journal revient

 sur l’agression de ses journalistes.

 A (re)voir sur :

 http://bit.ly/LPJspecialeBaston

 

 

On continue de prêter au Front national des velléités de « normalisation ».

Les violences du 1er mai montrent-elles autre chose ?

CaptureDézé

 

Alexandre Dézé : Elles montrent une partie de la réalité du FN,

qui de ce point de vue ne change pas, dans son rapport aux médias

et à ceux qui portent une parole contestataire à son égard.

Pour changer un parti il faut du temps, prendre des précautions

avec ses militants, redéfinir les orientations doctrinales…

Il y a toujours eu un versant dit ‘’respectable’’ de l’extrême droite

et un versant radical, aujourd’hui on pourrait charger

Florian Philippot d’un côté, Jean-Marie Le Pen de l’autre, pour les incarner. Mais les comportements

et le discours radical, que Jean-Marie Le Pen et ses proches ne sont pas les seuls à porter, n’ont pas disparu.

Cette dualité peut d’ailleurs être incarnée par une seule et même personne. Marine Le Pen aussi ‘’dérape’’ :

j’ai recensé toutes ses sorties depuis janvier 2011, elle n’a rien à envier à son père. Et comme lui, elle est

sous le coup d’une procédure de levée de son immunité parlementaire à Strasbourg pour avoir comparé prières

de rue et Occupation.

Extrait de l’entretien avec le politologue Alexandre Dezé sur humanite.fr

« Le ‘’nouveau’’ Front national en question », consultable sur jean-jaures.org

 

Sur le même sujet : Cinq idées reçues sur le « nouveau » Front national

 

Publié dans Extreme-droite, F-Haine, France, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Quand la droite dite républicaine facilite la politique antisociale du FN

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mars 2015

 

  Le Front national parasite déjà les pensées de la droite

 

 Grégory Marin – L’Humanité – 18 mars 2015

fn_1

La gestion sociale des villes

que le Front national dirige

ou soutient préfigure

ce qu’il en serait de leur conduite

au plan départemental.

Dans quelques collectivités locales,

l’application de leur programme

antisocial se trouve facilitée

par l’action bienveillante

d’une partie de la droite.

« On ne vise pas d’alliance avec l’UMP ni avec des partis avec qui nous ne partageons pas de valeurs

ni de projet pour la France », promettait mardi le vice-président du Front national, Florian Philippot,

sur Public Sénat. Voilà pour les mots. Dans les faits, les « valeurs » sont assez largement partagées

par une partie de la droite, qui pourrait signer la « charte de cinq ou six engagements de fond

sur les compétences départementales », proposée par le parti d’extrême droite. Quant aux alliances,

elles sont sinon en cours, du moins envisagées. Le même jour, à Avignon, la députée FN du Vaucluse,

Marion Maréchal-Le Pen, ne prévoyait-elle pas que « certains candidats ou élus UMP non inféodés à Paris

appelleront à faire barrage à la gauche car l’adversaire principal, c’est la gauche » ?

En lieu et place de la « tambouille UMPS », dénoncée par Philippot, les intérêts bien sentis entre FN

et droite ont déjà permis aux idées d’extrême droite et à son personnel politique de s’imposer sur le terrain.

Marine Le Pen disait, en début de semaine sur France Info, vouloir faire la démonstration que « nous sommes

capables, dans un département, de faire nos preuves comme nous l’avons fait dans les municipalités ».

Afin de mesurer la crainte de voir appliquer au plan départemental les politiques promises par le Front national,

il faut en effet se tourner vers les villes officiellement gérées par lui.

♦ À Beaucaire (Gard) par exemple, les « 1,64 million d’euros d’économies » affichées par le maire, Julien Sanchez,

tiennent surtout à la fermeture de la Maison du vivre-ensemble et à la traque des « profiteurs des cantines » :

haro sur « la population en difficultés sociales », dénonce Laure Cordelet, animatrice du Rassemblement citoyen.

♦ À Villers-Cotterêts (Aisne), le maire, Franck Briffaut, est candidat à la présidence d’un département qui place

le FN à 41 % d’intentions de vote au premier tour, selon un sondage Odoxa pour le Parisien publié le 16 mars.

Dans sa ville, il a mis fin à la cantine pour les enfants de chômeurs : « Une personne au RSA peut venir chercher

son enfant à l’école car elle ne travaille pas », arguait-il.

♦ À Béziers, où le maire, Robert Ménard, est soutenu par le FN, la réduction du budget des centres sociaux

(un marqueur de l’action municipale frontiste) atteint les 20 %, ciblant prioritairement le quartier défavorisé

à forte population d’origine immigrée de la Devèze. La liste n’est pas exhaustive.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans F-Haine, France, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaires »

Une journaliste de Mediapart refoulée de l’université des jeunes FN

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 septembre 2014

 

Une journaliste éjectée de l’université d’été des jeunes FN

 

fn1

Une journaliste de Mediapart a affirmé s’être vue refuser l’accès

  samedi après-midi à l’université d’été du Front national

  de la jeunesse (FNJ) à Fréjus (Var). Par solidarité, plusieurs

  journalistes de médias nationaux dont L’Humanité ont boycotté

  la fin des travaux de cette journée.

  « Je me suis fait éjecter au retour de la pause déjeuner. Le service

  de presse a reçu des consignes en début d’après-midi

  de la direction. Ils m’ont sortie en me demandant de rendre

  mon autocollant presse, ils m’ont suivie pour le reprendre jusque

  sur la route », a affirmé à l’AFP Marine Turchi, journaliste de Mediapart

  chargée du dossier du Front national, qui avait pourtant

pu assister à la session matinale.

Le patron des jeunes du FN, Julien Rochedy, a déclaré qu’ »il y a eu un petit problème de coordination et d’organisation », expliquant que Mme Turchi avait pu rentrer le matin alors que « Mediapart ne rentre pas dans les manifs du Front depuis très longtemps, depuis que Mediapart a boycotté le FN à la présidentielle ». La consigne vient-elle de la direction du FN? « Bien sûr », a-t-il répondu. Dans la matinée, le secrétaire général du parti avait demandé à ses troupes de « ne pas être sectaires »….

Plusieurs journalistes, dont ceux de l’AFP, du Monde, du Canard enchaîné, de L’Opinion, de L’Humanité et de RFI ont décidé en conséquence de ne pas couvrir la fin de cette journée de l’université d’été du FNJ, au cours de laquelle le trésorier du parti, Wallerand de St-Just, et l’un des vice-présidents, Florian Philippot, devaient s’exprimer.

 

CaptureMediapart

Cliquer sur l’image pour agrandir.

Publié dans F-Haine, France, LIBERTES, Mediapart, POLITIQUE, Presse - Medias | Pas de Commentaires »

2e tour des municipales : La sanction du PS confirmée

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mars 2014

 

La sanction du PS confirmée,

sur fond de désertion massive des urnes

 

huma3103

Selon les premières estimations, les socialistes perdraient

des villes phares comme Saint-Étienne, Pau ou encore Limoges.

Le PCF gagne Onnaing. Le FN remporte des villes du Sud est,

mais échoue dans l’Est, à Forbach.

Le gouvernement avait sept jours pour convaincre, mais peu d’arguments

pour y parvenir. D’abord arc-bouté sur le déni de la sanction infligée

le 23 mars, le chef du gouvernement n’a finalement lâché que d’infimes

concessions au regard de l’ampleur du désaveu, qui s’est d’abord exprimé

par un record d’abstention pour un premier tour d’élections municipales :

36,45 % (+ 3 points par rapport à 2008).

 

Dans l’ensemble, l’appel à la mobilisation des dirigeants de gauche pour contrer le danger de droite n’a pas été entendu, et l’abstention devait battre à nouveau des records. Selon les instituts de sondage, celle-ci aurait atteint, en fin de journée, entre 38 % (Harris Interactive, OpinionWay et Ipsos) et 38,5 % (Ifop, CSA et TNS Sofres), contre 34,8 % au second tour de 2008.

Reims, Quimper, Limoges, Nevers, Saint-Étienne basculent

C’est donc la mort dans l’âme qu’une partie des maires socialistes sortants s’apprêtaient à rendre les clés de leur ville au camp adverse. Selon les estimations d’avant-second tour, le PS pouvait perdre jusqu’à 90 villes, principalement au profit de la droite, en ballottage favorable dans des villes comme Strasbourg, Amiens ou Angers. Sans espoir d’être élus à la tête de la mairie à Marseille, les socialistes comptaient encore sauver Toulouse et Paris, et s’appuyer sur une probable réélection de Gérard Collomb à Lyon, où le dépouillement des bulletins venait à peine de commencer à l’heure où ces lignes étaient écrites. Mais les espoirs s’évanouissaient à Reims (46,2 % pour l’UMP contre 42,7 % à la sortante PS, selon Ipsos), à Quimper (56,6 % à l’UMP), conquises en 2008, et à Saint-Étienne (40,7 % au PS, contre 47,5 % à la droite), à Limoges et à Nevers. Seul lot de consolation, Avignon basculait de droite à gauche (47 % pour la gauche, 34 % pour le FN, 18 % pour l’UMP) en début de soirée, mettant à mal du même coup les ambitions du Front national et Dijon, Rennes, Metz, Brest et Boulogne-sur-Mer restaient à gauche

Du côté de la droite, en revanche, on surjouait la victoire, après, outre le regain de Reims et Quimper, les basculements historiques de Tourcoing, ville socialiste depuis 1912, et de Roubaix, dans la banlieue de Lille, où l’UMP et l’UDI n’avaient en revanche que très peu de chance de bousculer Martine Aubry. À l’autre bout du pays, à Pau, François Bayrou savourait une victoire longtemps attendue avec 62,6 %, tandis que Nîmes restait à droite.

Le PCF garde Vierzon, Dieppe, Arles

Quant au PCF et à ses alliés du Front de gauche, qui ont plutôt bien résisté au premier tour, avec une centaine de maires réélus, les premiers résultats de ce soir confirmaient ce mouvement, avec des résultats positifs dans plusieurs villes importantes. Arles, Martigues, Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône), Dieppe (Seine-Maritime), Longueau (Somme), Vierzon (Cher) garderont un maire communiste, et Onnaing (Nord) en regagnera un.

En revanche, Calais, que le PCF espérait conquérir, restera à droite et Roissy-en-Brie (Seine-et-Marne) perd son maire communiste au profit de la droite, tout comme Houdain (Pas-de-Calais), Gisors (Eure) et Aubagne (Bouches-du-Rhône). Dans la Loire, le PCF conserve la mairie de Firminy, mais aurait perdu Saint-Chamond. À Unieux, la liste du maire communiste sortant Christophe Faverjon l’a emporté d’une courte avance sur l’opposition de droite. En Meurthe-et-Moselle, les communistes auraient été réélus à Villerupt. En revanche, la communiste réunionnaise Huguette Bello était annoncée battue à Saint-Paul, à La Réunion.

Le FN gagne Béziers mais échoue à Forbach et Perpignan

Au FN, les espoirs se concentraient sur une quinzaine de villes que le parti de Marine Le Pen espérait faire basculer, principalement en Moselle, dans le Var, l’Hérault et le Gard. Arrivé en tête à Béziers au premier tour devant l’UMP et le PS, le candidat soutenu par le FN, Robert Ménard, l’aurait emporté. Tout comme Beaucaire, Villers-Côtterets, Hayange, Cogolin, Le Luc et Le Pontet et Fréjus. En revanche, outre Avignon passé au PS, le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol (UMP), garderait les clés de la ville (55,3 %), que voulait lui enlever l’extrême droite. Même chose à Forbach, où le bras droit de Marine Le Pen, Florian Philippot, échoue à gagner la mairie, qui resterait au PS.

Lire aussi :

Sébastien Crépel – humanite.fr – 30 mars

 

Publié dans France, municipales 2014, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Immigration : Entretien avec François Gemenne, spécialiste des flux migratoires (Rue89)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 novembre 2013

 

On a soumis les idées reçues sur l’immigration à celui qui a mouché le FN

 

Immigration : Entretien avec François Gemenne, spécialiste des flux migratoires (Rue89) dans IDEES - DEBATS - PHILO racisme-300x300

 

A grand renfort de chiffres, François Gemenne, spécialiste

des flux migratoires, considère l’immigration indispensable

et vertueuse. Entretien.

On l’a découvert sur un plateau télé, assis pas loin d’un vainqueur

de « La Nouvelle Star » et d’un journaliste à moustache,

en face d’un dirigeant du Front national et d’une animatrice tendance.

 

 

Dans « Salut les Terriens », l’émission mélange des genres de Canal+, son discours a visé juste. En opposant à

Florian Philippot, vice-président du FN, des chiffres et des affirmations pro-immigration, François Gemenne

l’a rendu silencieux.

capturesalutlesterriens-300x98 François Gemenne dans Presse - Mediascapture d’écran

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo

Voir à partir de 6mn44

 

Nous avons voulu entendre ce chercheur en sciences politiques plus en profondeur. Un Belge qui enseigne

à l’Université de Liège, de Versailles et Sciences-Po Paris, spécialiste de la gouvernance globale des migrations

environnementales, ces réfugiés climatiques qu’il voit comme un enjeu majeur d’ici le milieu du siècle.

Nous l’avons notamment confronté aux idées reçues sur l’immigration, à ces phrases que l’on entend prononcées

avec plus ou moins de précaution dans la vie de tous les jours. « Il y a trop d’immigrés en France »,

« la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde »…

A partir des statistiques, surtout celles de l’Insee et de l’OCDE, François Gemenne donne sa vision positive

de l’immigration. Il la juge indispensable, vertueuse pour l’économie et inscrite dans le sens de l’Histoire.

Le débat politique français sur l’immigration ? « Il repose quasiment entièrement sur de l’émotionnel, de l’idéologique,

du fantasme et de la peur. »

[Lire la suite sur PCF Grésivaudan]

[Article original sur Rue89]

 

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO, Presse - Medias, Sans Papiers - Immigration | Pas de Commentaires »

Mortelles conditions de travail dans le recyclage

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 mars 2013

 

Dans l’Humanité ce jeudi :

mortelles conditions de travail dans le recyclage

 

Mortelles conditions de travail dans le recyclage dans ECONOMIE huma2803

A Montluçon, l’entreprise Environnement Recycling,

spécialisée dans 
le recyclage de matériel électro-

ménager, expose ses salariés à des poussières

de plomb et autres métaux.

La CGT lance une alerte sanitaire et environnemen-

tale au sujet des 170 salariés de l’usine, exposés

aux particules de 28 métaux toxiques.

 

A lire dans notre édition :

   – Reportage : cocktail toxique sur les chaînes de

recyclage
   – 28 métaux lourds dans l’air

   – L’emploi au péril de la santé

 

A découvrir aussi dans notre édition :

   – A la télé, Hollande rattrapé par la réalité

   – Cellules souches: permis de chercher

   – Forum social mondial: la dette, point nodal des débats

   – Football: tirs de barrage en prévision pour les Bleus

   – Dans Cactus, notre supplément hebdomadaire : Entre les murs du lycée Mozart, à Paris, il n’y a plus

assez de profs; Les dessous chics, la chronique des Pinçon-Charlot; Le grain de sel de Gérard Mordillat;

Florian Philippot, persona non grata de la semaine…


Publié dans ECONOMIE, l'Humanité, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Le succès des rassemblements du Front de gauche fait des jaloux !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2012

 

Le FN jalouse la dynamique du Front de gauche

 

Le succès des rassemblements du Front de gauche fait des jaloux ! dans F-Haine meeting_02-300x199Le directeur stratégique de Marine Le Pen, Florian Philippot, a assuré jeudi

dans un communiqué que Jean-Luc Mélenchon,

« mènera tout seul sa campagne de caniveau ».

Quelle élégance et quelle hauteur de vue…

Devant le succès des rassemblements du Front de gauche qui, en comparaison

font passer les meetings du Front national pour des réunions dans des cabines

téléphoniques, on sent poindre de la jalousie, voir un certain agacement

de la part des responsables du FN.

AntiFN-12-212x300 dans Front de GaucheIl va pourtant bien falloir qu’ils s’y fassent et qu’ils acceptent le débat et la contradiction.

Le temps des discours haineux et xénophobes sans contradicteur avec la complicité

passive de quelques média, est terminé.

Qu’on se le dise, le Front de gauche et son candidat Jean-Luc Mélenchon ne laisseront

plus rien passer.

 

Site national du PCF  9 février 2012

 

 

Publié dans F-Haine, Front de Gauche, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy