• Accueil
  • > Recherche : feignies ensemble

Résultats de votre recherche

L’Édito de l’Humanité : « Ce travail qui tue »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 avril 2015

 

L’éditorial de Jean-Emmanuel Ducoin

 

lhumanite21652

 

“Ceux qui se suicident au travail ne sont que

très rarement des dépressifs ou des mélancoliques,

mais plutôt ceux qui aiment leur travail

et se dévouent sans compter… »

Le suicide, disait Victor Hugo, est une « mystérieuse voie

de fait sur l’inconnu » . Parfois ce mystère – appelons-le

« les racines du mal » – se trouve là sous nos yeux,

identifiable et identifié, prêt à ruiner les êtres les plus solides.

Répétons-le : ceux qui se suicident au travail ne sont

que très rarement des dépressifs ou des mélancoliques,

mais plutôt ceux qui aiment leur travail et se dévouent

sans compter.

 

 

Les salariés d’Orange, ex-France Télécom, en savent quelque chose. Un rapport accablant de l’inspection

du travail révèle à quel point les pratiques managériales sont à la source, aujourd’hui encore, de la détresse

extrême des salariés. Après les vagues de suicides des années 2000, les dirigeants actuels avaient affirmé,

la main sur le cœur, que tout avait changé. Il n’en est rien. Travailler tue encore chez Orange :

21 suicides en 2014, déjà 6 en 2015…

Idée insupportable, celle que le suicide puisse devenir un acte ultime de renoncement, parfois de résistance.

Faut-il s’étonner que des entreprises comme Orange soient concernées ? Celles dont les missions de service

public s’incarnaient jadis dans leurs salariés, eux-mêmes fiers et heureux de participer à ce bien commun

que la République exalte tant.

 

CaptureRG

Orange, ce fleuron que le monde entier nous

enviait, a connu toutes les dérives des nouveaux

modes de gestion par le stress, la rentabilité,

les mobilités forcées, les objectifs irréalisables,

les restructurations, les changements de métiers,

la détérioration des rapports entre salariés

visant à briser tout esprit de corps.

Les remaniements de l’identité exigés, relevant de

l’injonction à trahir les règles de l’art puis l’éthique

personnelle, ont conduit les salariés,

consciemment ou non, à se trahir eux-mêmes

pour satisfaire les exigences. Ces organisations du travail ont détruit le collectif et la coopération,

la solidarité et le vivre-ensemble, laissant place à la solitude de chacun, la peur.

Et le désespoir absolu.

Travailler : est-ce seulement produire de la richesse pour des actionnaires invisibles, sans horizon

d’épanouissement ni possibilité de se transformer soi-même, au service des autres ?

 

Publié dans France, SOCIAL, Souffrance au travail | Pas de Commentaires »

Loi sur le renseignement : Une surveillance généralisée inacceptable (PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 avril 2015

Communiqué du PCF – 14 avril 2015

Loi sur le renseignement :

Une surveillance généralisée inacceptable 

 

Captureurtikan7

Hier, l’Assemblée nationale a débuté l’examen

du projet de loi relatif au renseignement.

Avec ce dispositif, l’atteinte à la liberté

devient la règle, la protection l’exception.

« Pas de moyens d’exception » et « Pas de surveillance

généralisée des citoyens » ?

Sonoriser des espaces privés, capter des images,

accéder en temps réel aux données de connexion

Internet ou installer des dispositifs de recueil

des communications couvrant de larges périmètres

de l’espace public, voilà donc les dispositifs

qui ne constituent pas « des moyens d’exception » !

Prévoir que les pouvoirs spéciaux de renseignement pourront être mis en œuvre pour assurer, notamment,

« la prévention des violences collectives de nature à porter atteinte à la sécurité nationale».

Au nom de la lutte contre le terrorisme, ce sont donc aussi les mouvements de contestation

sociale qui pourront faire l’objet de cette surveillance accrue. L’ensemble des citoyens

constituera ainsi la cible potentielle du contrôle, à rebours de ce qui est affirmé.

La détection par traitement automatique des comportements suspects à partir du « big data » va exercer

un contrôle social totalitaire sur la population à partir de la mise en corrélation systématique de toutes

les données et traces numériques produites par chacun : vidéo surveillance, comptes bancaires, dossiers

médicaux, scolaires, professionnels, réseautages sociaux, consultations sur le web, achats, géo-localisation.

Ce projet de loi s’intègre en outre au projet européen INDECT ( Intelligent Information System Supporting

Observation, Searching and Detection for Security of Citizens in Urban Environment ).

Plus grave, tout le dispositif d’autorisation est placé entre les mains de l’exécutif évitant

le contrôle par le juge judiciaire de mesures pourtant gravement attentatoires aux libertés

individuelles qu’il est constitutionnellement chargé de protéger.

Ce projet de loi installe un dispositif pérenne de contrôle occulte des citoyens dont il confie au pouvoir

exécutif un usage quasi illimité. Il est à ce titre inacceptable et le Parti Communiste Français ne peut

que s’y opposer dans l’état.

Publié dans France, PCF, Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Les « droits rechargeables » rechargent la misère

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 avril 2015

ASSURANCE CHÔMAGE

Comment les chômeurs les plus vulnérables ont sombré

dans la pauvreté à cause des « droits rechargeables »

 

par Eva Thiébaud, Morgane Remy 13 avril 2015

 

pochesvides

Une allocation chômage de 9 euros par jour après avoir

travaillé à plein temps au Smic… Cette situation ubuesque

est loin d’être isolée et concerne des dizaines de milliers

de demandeurs d’emploi. Elle est le résultat de l’entrée

en vigueur des « droits rechargeables » :

ils devaient permettre aux chômeurs les plus précaires,

naviguant entre CDD et intérim, de bénéficier de l’ensemble

des droits ouverts par leur carrière professionnelle. Ils se sont transformés en calvaire. Enquête.

Depuis le 1er avril dernier, un choix cornélien, digne d’une mauvaise plaisanterie, s’offre à certains demandeurs d’emploi : ils ont la possibilité de renoncer à de nouveaux droits leur procurant pourtant une durée d’indemnités chômage plus longue. Il est même très probable que beaucoup adoptent cette solution. Ce « droit d’option » pourrait leur permettre de retrouver une allocation chômage décente, proportionnelle à leur dernier salaire.

Tout avait pourtant commencé par un véritable progrès. Dans son article 10, la loi de sécurisation de l’emploi votée en 2013 prévoyait la mise en œuvre de « droits rechargeables ». Leur principe était simple : plus une personne travaillait, plus elle accumulait de droits à l’assurance-chômage. Ainsi, un demandeur d’emploi qui acceptait un poste sur un temps court ne perdait pas ses droits précédents, et pouvait y recourir plus tard. L’objectif affiché était de sécuriser les chômeurs aux parcours complexes, composés de CDD et de missions d’intérim : les droits rechargeables les autorisaient à travailler pendant de courtes périodes sans craindre de perdre leurs anciennes allocations.

« L’assistante sociale est dépitée pour moi »

 

droits rechargeables

  Ces « droits rechargeables » auraient clairement

  pu être classés dans la catégorie des avancées

  sociales… du moins jusqu’à leur application.

  Les nouveaux chômeurs se voient dorénavant

  attribuer leurs allocations chronologiquement.

  Le droit correspondant à la période de travail

  la plus ancienne est alloué en premier.

  Si vous avez commencé par un mi-temps pour

  ensuite travailler à plein temps, avant de vous

  retrouver au chômage, vous percevrez

  une allocation correspondant au temps partiel

initial, donc bien inférieure.

[Lire la suite sur Basta ! ]

CGT chômeurs rebelles du Morbihan

 

Publié dans Basta!, CGT, Chomage, Emplois, France, Pauvrete, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaires »

La mort d’une usine est aussi un attentat !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 avril 2015

 

La mort d’une usine est aussi un attentat !

 

Michel Étiévent – 1er avril 2015- humanite.fr

 

carbonnesavoiecgt

  Par Michel Étiévent, écrivain.

 

  Texte écrit à la demande des salariés

  de Graftech, en grève pour protester

  contre la fermeture de l’usine

  de Notre-Dame-de-Briançon (Savoie)

  où 41 licenciements sont annoncés.

 

 

Mes ami(e)s, mes camarades, la mort d’une usine est aussi un attentat. Un attentat à la vie, à l’espoir.

Un attentat au futur de nos familles et de nos enfants. Depuis plus d’un siècle, ici, au prix d’un acharnement

de générations d’ouvriers à construire un avenir décent, l’usine a toujours été l’un des  piliers essentiels

de la vie locale. Savent-ils ce qu’ils font ceux qui, d’un trait de bourse, au nom d’intérêts froids et lointains,

font basculer d’un coup des vies d’humains ?

L’usine, nous le savons, est à l’origine d’une longue chaine de vie qui passe par le maintien de l’agriculture

et de l’entretien de la nature par le biais de l’ouvrier paysan et paysagiste, se prolonge par l’existence

de produits performants à haute valeur ajoutée affinés par des savoir-faire irremplaçables. L’usine c’est aussi

la garantie de notre indépendance nationale, la force du budget communal, l’existence de la sous-traitance,

du commerce, de l’artisanat, des services publics qui lui sont liés depuis toujours.

C’est enfin un siècle de mémoire et de conquis sociaux arrachés par de justes colères pour un peu de dignité.

Des conventions collectives décentes, des lois sociales et un code du travail à hauteur d’hommes, à l’image

de celles qu’un de nos grands anciens comme Ambroise Croizat, né à cent mètres d’ici, fils de cette même usine,

nous a donné.

Que veulent-ils ceux qui cassent, ceux qui nous privent d’avenir sans autre raison qu’un profit encore plus grand,

plus immédiat ? Nous refusons que notre vallée devienne un pays d’errance, de désespérance, de portes fermées,

de tôles rouillées à quatre mois d’espérance de vie. Nous refusons que notre pays devienne un parking

de chômeurs au pied d’une montagne de luxe.

Ensemble, unis, nous nous battrons avec la dernière énergie pour que notre vallée reste ce que nos aînés,

par leur abnégation, leur combat au quotidien ont voulu qu’elle soit : un pays à vivre et à aimer.

Parce que nous le savons, rien n’est plus beau qu’une main d’humain quand elle sert à quelque chose… DEMAIN….

Alors mes amis, debout, debout… !

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, Liberalisme, licenciements, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Fin de la trêve hivernale : la Fondation Abbé Pierre dénonce la passivité de l’État

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mars 2015

 

Fin de la trêve hivernale :

la Fondation Abbé Pierre dénonce la passivité de l’État

 

Captureexpulsion

 

  Le 1er avril au matin reprendra le drame des expulsions locatives.

  Mais qui s’en soucie ?

  Depuis plusieurs années, la Fondation Abbé Pierre dénonce

  sans relâche l’augmentation alarmante des procédures

  d’expulsion.

 

 

Les chiffres nationaux sont effrayants : près de 162 000 assignations et 126 000 décisions de justice

prononçant l’expulsion en 2013, 12 760 expulsions par la force publique en 2011 (le ministère de l’Intérieur

ne diffuse plus de résultats fiables depuis), et sans doute des dizaines de milliers de familles qui anticipent

leur expulsion en partant d’elles-mêmes chaque année. Sur le terrain, même si certains départements

ont réussi à limiter le nombre de procédures entre 2012 et 2013, de nombreux autres affichent

une tendance alarmante, avec des hausses allant de +9 à +24% dans le Var, la Seine-Saint-Denis, l’Isère,

le Finistère ou le Pas-de-Calais.

Face à ces scandales quotidiens, que fait la puissance publique ?

Comme le démontre un récent rapport d’évaluation, la politique nationale de prévention

des expulsions reste globalement lacunaire et incohérente. Les préfets ne jouent pas toujours

leur rôle, la dynamique locale est inégale, et les moyens très insuffisants.

L’accompagnement des ménages dans leurs démarches juridico-administratives est également un facteur

déterminant. C’est pourquoi la Fondation Abbé Pierre soutient son développement depuis plus de 15 ans,

grâce à sa permanence parisienne d’accès au droit et aux nombreuses actions associatives soutenues

sur l’ensemble du territoire.

Depuis 2009, la plateforme téléphonique « Allô Prévention Expulsion » a permis d’orienter

vers ces permanences plus de 9 200 ménages informés et conseillés, dont 1 400 en 2014.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

Publié dans France, Logement, SOCIETE | Pas de Commentaires »

2e tour des départementales : communiqué de Fabien Roussel, Secrétaire de la fédération du Nord du PCF

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 mars 2015

 

Capturedépartementales2015

Les élections départementales se sont terminées hier soir.

Je voudrais remercier tous les militants et tous les candidats qui,

dans tous nos cantons se sont engagés pour montrer

qu’une autre politique est possible dans le Nord et dans notre pays.

Félicitations aux élu(e)s communistes qui vont siéger sur les bancs

de l’assemblée départementale et notamment aux 5 nouvelles

conseillères départementales !

 

Dans le Nord, les candidats communistes et républicains ont gagné tous leurs duels face à l’extrême droite.

C’est une fierté tout autant que d’avoir contribué à ce qu’il n’y ait aucun élu FN au sein Département.

Un électeur sur deux ne s’est pas déplacé pour voter. Le PS perd 20 sièges dans le Nord et 70 dans l’ensemble de la région Nord Pas de Calais Picardie sur 150. Le PCF, avec le Front de Gauche en totalisent 30 dans la grande nouvelle région. Seul le département du Pas de Calais devrait rester à gauche. Les électeurs ont clairement sanctionné la politique du gouvernement actuel. Si les responsables socialistes locaux, leurs parlementaires comme le gouvernement ne veulent pas en tenir compte, ce résultat risque d’être amplifié par la suite.

L’UMP et l’UDI sortent malheureusement renforcés de ce scrutin. Leur programme propose une austérité encore plus forte. Dès hier soir, c’est l’annonce d’un plan social avec une réduction de 8% de la masse salariale au Conseil Départemental du Nord et la suppression de nombreuses politiques volontaristes. Déjà ce sont des centaines d’emplois en moins pour des jeunes qui passent les concours de la fonction publique et des services de proximité qui vont disparaitre. Nous refuserons cette double peine de l’austérité, qu’elle vienne de Paris ou de Lille !

Les 12,45% des voix du PCF Front de gauche et ses 10 élus dans le Nord, c’est autant l’expression

d’électeurs déçus et en colère contre la politique de ce gouvernement que l’espoir de mettre

en œuvre une autre politique pour plus de justice sociale et d’égalité.

L’Humain d’Abord ! s’installe dans le Nord avec de nombreux soutiens de toutes les composantes

de la société, du cheminot à la caissière, du médecin à l’ingénieur, du chômeur à l’étudiant.

C’est aussi le travail commun, dans de nombreux cantons, avec les autres forces du Front

de Gauche et avec EELV.

Restons mobilisés pour que l’économie soit enfin mise au service du développement humain et la transition écologique !

Restons mobilisés dans nos villes et villages pour inventer un nouveau modèle de société qui place l’Homme et l’avenir de la planète au cœur de tous ses choix.
N’attendons pas les prochaines élections régionales pour faire entendre la voix des salariés, des ouvriers, des jeunes, des retraités du Nord Pas de Calais jusqu’à Paris pour réclamer les moyens qui manquent à notre si belle région pour se redresser !

Faisons grandir ensemble une alternative sociale et écologique à l’austérité !

Fabien Roussel Secrétaire de la fédération du Nord du PCF

Publié dans France, PCF Nord, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

STOP au non-paiement des retraites : la mobilisation continue

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mars 2015

 

Rassemblement à la Carsat du 26 mars

 

Capturecarsat

  Après le rassemblement du 10 Mars, c’est à nouveau

  environ 300 personnes représentatives de 8 Organisations

  syndicales, 6 Associations et salariés en grève de la CARSAT

  qui se sont rassemblées devant le siège de la CARSAT

  où se tenait un conseil d’administration pour ré-interpeller

  la Direction et réaffirmer fortement que le scandale

  du non-paiement des pensions doit cesser immédiatement.

 

Initiative d’action largement couverte médiatiquement (l’Humanité, Voix du Nord, Libération, Liberté Hebdo, FR3,

Grand Lille TV, WEO )

En plus du rassemblement, des motions de différents secteurs des cinq départements concernés ont été

envoyées.

carsat2603

  Après une prise de parole du responsable CGT

  de la CARSAT, des organisations syndicales

  de retraités et élus (PCF)présents ,

  une délégation devait être reçue par la direction.

  Nouveau scandale et mépris affiché de la direction

  refusant de recevoir les salariés de la Carsat

  en même temps que les organisations syndicales

  et associations de retraités alors que les graves

  problèmes de la Carsat sont exprimés et portés

en convergence.

C’est dans ce contexte et volonté de division évidente de la direction de la Carsat que l’ensemble

des participants à la mobilisation (salariés, organisations syndicales et associations de retraités, élu

(en la présence du Sénateur PCF Éric Bocquet) ont refusé de se laisser enfermer dans un nouveau

simulacre de discussion et d’écoute.

[Lire la suite sur CGT Nord]

 

Publié dans CGT, Luttes, RETRAITES | Pas de Commentaires »

Sambre et Meuse : manifestation de soutien le 4 avril à Maubeuge

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mars 2015

 

APPEL A MANIFESTATION EN SOUTIEN AUX SALARIES SAMBRE ET MEUSE

 

Capturesambreet meuse10

 

  Sur un territoire déjà fortement sinistré,

  tant sanitaire que social, l’Union Départementale

  des syndicats CGT du Nord dénonce la fermeture

  de l’entreprise Sambre et Meuse, située à FEIGNIES.

 

 

Cette fonderie située près de Maubeuge, fabriquant des traverses et longerons pour le ferroviaire est à l’agonie après 16 plans sociaux en 30 ans, faisant passer l’effectif de 3500 salariés à 260 en 2010, après la reprise par le Russe UVZ (Uralvagonzavod).

Lundi 9 mars dernier, les salariés de l’usine, ainsi que l’UD CGT Nord, l’USTM et les Unions locales CGT de l’Avesnois ont exprimé avec force leur colère devant le Tribunal de Commerce de Valenciennes.

L’union Départementale des syndicats CGT du Nord apporte tout son soutien aux salariés et à leur famille face à cette catastrophe sociale.

Depuis l’annonce de la liquidation judiciaire, les salariés de Sambre et Meuse ont décidé d’occuper l’usine, pour préserver l’outil de production, avant que les machines ne soient délocalisées.

LE SAMEDI 4 AVRIL à 10h, l’UD du Nord et les Unions locales de Maubeuge, Fourmies et Aulnoye appellent à une grande manifestation au départ de la Mairie de Maubeuge.

A l’issue de cette manifestation, des prises de parole seront prévues.

D’ores et déjà, une conférence de presse aura lieu le 31 mars à Maubeuge à 15h.

Ensemble, agissons, pour assurer l’avenir de l’emploi !

CGT Nord

Publié dans Emplois, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Élections départementales dans le Nord : Les candidats PCF/FdG totalisent 12.45%

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 mars 2015

 

Les candidats PCF/FdG totalisent 12.45%

 

Le PCF, Front de Gauche et ses partenaires totalisent 12.45% des voix dans les 38 cantons

où ils étaient présents

 

Capturedépartementales2015

  Le premier tour des élections départementales,

  malgré une participation en hausse, reste marqué

  par une très forte abstention.

  Avec 53% des nordistes qui ont fait la grève des urnes,

  l’abstention est ici plus importante que la moyenne

  nationale. Elle reflète la défiance de nombreux électeurs

  à l’égard d’une vie politique dans laquelle

  ils ne se reconnaissent plus.

 

Le décalage entre ce que les habitants attendent et les réponses apportées ne sont plus acceptables. Cette colère,

cette désespérance et cette envie de changement doivent être entendues.

Le FN tire profit de cette situation, mais pas seulement. Son score résulte également de la banalisation de ses idées.

Jamais avant ce scrutin le FN n’avait été autant placé au centre du débat politique et médiatique. Tous ceux, médias

et responsables politiques qui favorisent cette banalisation et le danger qu’elle fait courir à la démocratie sont

désormais face à leurs responsabilités.

Dans ce contexte, la gauche gouvernementale, fortement affaiblie à cause de la politique actuelle, se trouve éliminée

dans de nombreux cantons pour le second tour.

De son côté, le Parti communiste français s’est présenté à cette élection en voulant montrer que d’autres choix sont

possibles pour sortir de la crise et répondre aux besoins de notre population. Les résultats de ses candidats

avec ses partenaires, PG – Ensemble – Coordination communiste et dans 6 cantons avec EELV, dans les 38 cantons

où ils étaient présents, sont bons car ils recueillent 92 519 suffrages (12.45%).

Malgré un mode de scrutin antidémocratique et sensé favoriser le bipartisme, le PCF sera présent

dans 5 cantons et peut faire élire 10 Conseillers départementaux.

C’est une force sur laquelle il faudra compter pour continuer les combats pour notre population et pour les futures

échéances électorales. C’est aussi le signe qu’il y a un espoir à gauche avec des citoyens et des organisations

qui ne se résignent pas aux politiques d’austérité imposées par l’Europe de la finance et qui aspirent à construire

un nouveau modèle social et écologique.

Fabien Roussel, Secrétaire départemental du PCF Nord

23 mars 2015

Publié dans France, Front de Gauche, PCF, PCF Nord, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Élections départementales : Le vote utile à gauche, c’est le vote Front de Gauche !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2015

PCF Nord

 

Le vote utile, c’est nous !

 

4 bonnes raisons de voter dimanche pour les candidats présentés ou soutenus

par le PCF et le Front de Gauche

 

Capturelibertéhebdo1

  1. Envoyer un message national fort pour dire

  « L’austérité est un échec et une injustice,

  nous n’en voulons plus ! ». Chaque voix en faveur

  des candidats qui se sont rassemblés pour dire non

  à l’austérité et exiger une autre politique authentiquement

  de gauche, obtenue dans chaque canton, comptera

  pour le score départemental et national.

 

2. Élire et réélire de nombreux conseillers départementaux,

qui se battront, dans chaque canton et dans le nord, pour préserver

et développer les politiques publiques de solidarité, de justice

et de progrès, et faire du Département un bouclier social, écologique

et culturel contre l’austérité.

 

3. Combattre efficacement la droite et l’extrême droite qui sont prêts à mettre en place leur politique

de régression sociale et de division, s’ils arrivent aux commandes du Département, comme ils le font déjà

là où ils sont élus. Le vote utile à gauche, c’est le vote Font de Gauche !

 

4. Redonner Espoir, quand tant de déception, de colère et de résignation prédominent chez toutes celles

et ceux qui ont voté et agi en 2012 pour un vrai changement politique. Dans de nombreux cantons, dans le Nord,

en France, des femmes, des hommes de gauche, communistes, écologistes, du Front de Gauche, socialistes,

citoyens engagés, ont décidé de s’unir, de travailler et d’être candidats ensemble, pour faire reculer l’austérité

et ouvrir une autre voie. Donnons de la force et un avenir à ce nouveau rassemblement.

 

Publié dans France, Front de Gauche, PCF, PCF Nord, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

1...56789...52
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy