• Accueil
  • > Recherche : feignies ensemble

Résultats de votre recherche

FEIGNIES ENSEMBLE mars 2009

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 mars 2009

Feignies ensemble                    PCF

        Feignies pour tous       mars N°14

http://communistefeigniesunblogfr.unblog.fr/

 

« La seule vraie solution à la crise sociale actuelle consiste à réduire fortement les inégalités.« 

Jean Gadrey, économiste, professeur à l’Université de Lille-1

Rentrée 2009 : Le service public de l’Education nationale en danger

L’argument premier des réformes de Xavier Darcos est la lutte contre l’échec. Mais derrière de belles paroles se cache une réalité bien plus sombre et il apparaît que la lutte contre l’échec scolaire est un nuage de fumée destiné à masquer les objectifs réels de cette réforme : faire des économies.

Au plan national : 13 500 suppressions d’emplois à la rentrée 2009 dont 6 000 en primaire et maternelle alors que dans le même temps il y aura 15 000 élèves en plus !

Dans la région : C’est plus de 226 emplois supprimés dans les écoles dont 193 maîtres des RASED (Réseau d’Aide Spécialisé pour les enfants en difficulté).

A Feignies : Un poste de maître G est supprimé dans le RASED. Le maître G est un enseignant spécialisé qui prend individuellement l’enfant qui a des difficultés à aborder les apprentissages scolaires de par son comportement dans la classe. En favorisant l’intégration scolaire de cet élève, il aide ainsi non seulement cet enfant mais aussi la classe.  On voit donc qu’avec la suppression de 1500 postes des RASED, les élèves en difficultés lourdes vont être abandonnés à leur sort, c’est à dire abandonnés dans leur classe sans aide spécialisée. L’enseignant se retrouvera alors devant la double difficulté de gérer cet élève en souffrance tout en faisant cours au reste de la classe. Une équation sans solution.

École maternelle menacée : Les 2 et 3 ans seraient exclus de l’école pour être accueillis par des assistantes maternelles ou en crèches et jardins d’éveil payants, donc à la charge des familles. Les communes et les associations pourront-elles accueillir l’ensemble de ces enfants ? Dans le Nord, la scolarisation des 2/3 ans est passée de 60 % à 40 %.

En lycée : De nombreuses sections disparaîtront. Les remplacements ne pourront pas être assurés dans certaines disciplines (anglais, mathématiques, lettres…) en raison de la suppression de nombreux postes de titulaires-remplaçants. Des classes de 28 à 33 élèves…

Des économies pour le public… mais pas pour le privé :

« Je suis le ministre de toutes les formes d’enseignement, […] C’est pourquoi, dès cette année, un fonds d’intervention spécifique « Espoir banlieues » sera créé sur le budget de l’Éducation nationale pour permettre le financement des dépenses de fonctionnement des établissements privés qui accepteraient d’ouvrir des classes dans les banlieues.

Je me fixe un premier objectif pour la rentrée 2008, la création de 50 nouvelles classes de l’enseignement privé dans les banlieues et je couplerai chaque fois que possible ces projets d’ouverture de classe avec les internats d’excellence.”

 

Sous couvert de réformes, on assiste à un véritable sabordage

 

du service public de l’Éducation nationale

 

 Loi BACHELOT

 

« Le but réel de la loi Bachelot, c’est démanteler le service public. »

André Grimaldi, professeur de médecine à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris.

 

Avec les 900 signataires d’une lettre au président de la République, parmi lesquels 300 professeurs de médecine, André Grimaldi réclame le retrait de la partie « hôpital » du projet de loi Bachelot.

-  Cette loi ne porte que sur la gestion : qu’il y ait un seul directeur dont la mission principal n’est pas d’améliorer la qualité des soins mais de mettre l’hôpital à l’équilibre financier.

Exemple : à l’hôpital Saint-Joseph, à Paris, au nom du déficit, on  a fermé le service des maladies infectieuses, du sida, parce que non rentable financièrement.

-  Des médecins et des chirurgiens payés différemment. Certains, venant de l’extérieur, seront payés à l’activité. Or, dans une équipe, pour que ça marche, tout le monde doit être sur le même rythme. Si l’un est payé au nombre de malades qu’il voit, et l’autre uniquement sur le temps de travail, comme salarié, si le premier gagne quatre fois plus alors qu’il ne travaille pas plus que le second, le travail en équipe, si nécessaire en hôpital, ne sera plus possible.

-  La tarification à l’activité (T2A) – Si 70 % des revenus d’un médecin hospitalier dépendent de l’activité, ce médecin fera de l’activité en multipliant artificiellement le nombre d’actes d’hospitalisation. Et tout ça coûtera plus cher à la Sécu !!!

-  Le but réel, c’est de démanteler le service public. C’est si vrai que les mots « service public » sont absents de la loi. Il n’y a plus que des « missions de service public » qui peuvent être vendues à la découpe. Ce qui est en préparation, c’est : le non-rentable, le très cher, se fera à l’hôpital, le reste plus rentable dans les cliniques privées.

 

Il faut lancer un vrai débat national, citoyen, avec tous les acteurs concernés. Première chose à faire : prévoir une enveloppe financière séparée pour le service public et les hôpitaux privés à but non lucratif d’un côté et une autre pour le privé lucratif. Ensuite, discuter de l’organisation des soins de façon transparente, en veillant à ce que les besoins réels s’expriment.

On ne peut pas gérer les flux de malades comme des flux de marchandises avec, en bonne logique capitaliste, comme priorité la seule rentabilité.

 voir sur le blog l’analyse de quelques-uns des articles de la loi (article publié le 5 mars)

Bientôt plus d’urgences la nuit, près de chez vous ! La loi Bachelot prévoit la fermeture des urgences de proximité la nuit, le week-end et les jours fériés.

Nord / Pas-de-Calais : Six services d’urgence pour 4, 1 millions d’habitants ! Pour Feignies, ce serait le CH de Valenciennes.

Les élections européennes du 7 juin, le démantèlement du service public de santé…  vous concernent. Venez en débattre avec nous le dernier vendredi de chaque mois, de 17 h 30 à 19 h à la salle polyvalente, Place de l’église.

 

 

Publié dans Education nationale, Infos Feignies, PCF-Front de Gauche Feignies, SANTE, TRACT | Pas de Commentaires »

Sauvons l’Université

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 mars 2009

Communiqués et motions de la 5e Coordinationdscn3922.jpg

nationale des Universités,

6 mars 2009

 

Communiqué du soir

 

Vendredi 6 mars 2009, 19h45 La Coordination Nationale des Universités dénonce une nouvelle provocation du Ministère.

Comme vendredi dernier à la même heure, Valérie Pécresse fait croire à une avancée significative des pseudo-négociations engagées avec trois syndicats minoritaires. La Coordination Nationale des Universités, réunie aujourd’hui à Créteil en présence de 500 délégués mandatés par toutes les universités et organismes de recherche de France, dénonce catégoriquement cette supercherie. La réécriture du décret, annoncée ce soir sur le site du Ministère, est inacceptable dans la mesure où elle maintient les orientations du premier texte contesté. Elle ne satisfait aucune de nos revendications. La Coordination Nationale des Universités appelle à une amplification du mouvement en lien avec les étudiants et l’ensemble de la communauté d’éducation et de recherche, de la maternelle à l’université. Aujourd’hui, l’Université n’était pas au Ministère. Elle était à Créteil.

Notre réponse : tous dans la rue le 11 mars !

Lire la suite sur :

http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article2062

Publié dans Enseignement superieur, SERVICES PUBLICS, Syndicats | Pas de Commentaires »

PCF Feignies : réunion publique du 27 février

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 février 2009

ENSEMBLE, ON PEUT TOUT CHANGER !

des communistes disponibles

La crise offre une chance unique pour les communistes de démontrer qu’il s’agit bien d’une crise du système capitaliste.
Les réponses à apporter afin de sortir vers le haut et durablement doivent être à la hauteur des enjeux.

Les questions de pouvoir d’achat, de salaires nous paraissent incontournables si l’on souhaite sortir de l’ornière et éviter le piège tendu par les tenants du système financier…

Les communistes de Feignies sont disponibles pour toutes celles et ceux et notamment les plus jeunes qui sont à la recherche d’une alternative réelle à la droite ….qui veulent que la gauche réussisse ENFIN.

Car, c’est ensemble que nous pourrons apporter des réponses aux ravages causés et imposer ainsi la rupture avec ce système à bout de souffle.

Nous ne prétendons pas avoir réponses à tout ….mais ensemble nous sommes une force CONSIDERABLE

Rencontrons nous…..on a tant a partager…

Vendredi 27 février de 17 h 30 à 19 h à la salle polyvalente, Place de l’église

 

Publié dans Infos Feignies, PCF-Front de Gauche Feignies | Pas de Commentaires »

Feignies : à vos agendas

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 février 2009

A noter!

http://gifs.toutimages.com/images/crayons/crayon_005.gif

                                                               

PCF Feignies

Venez discuter  avec des membres de la cellule

Vendredi 27 février, de 17 h 30 à 19 h,

Salle polyvalente, Place de l’église

ENSEMBLE, ON PEUT TOUT CHANGER

********************

Conseil municipal

Samedi 28 février,

dès 9 h, en mairie.

Ordre du jour :

budget municipal 2009

 

 

Publié dans INFOS, Infos Feignies, PCF-Front de Gauche Feignies | Pas de Commentaires »

Martinique : chariot plein, porte-monnaie vide !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2009

La Martinique, comme la Guadeloupe, manifeste contre la vie chère.

publié sur Le Point.fr (extraits)

En proie à un mouvement social similaire à celui de la Guadeloupe, l’île affiche un taux de chômage et de pauvreté plus élevés qu’en métropole.

PAUVRETÉ

Comme en Guadeloupe, le taux de pauvreté des ménages est deux fois plus élevé en Martinique (12 %) qu’en métropole (6,1 %) même si les seuils de pauvreté y sont bien plus bas (5 060 euros par an et par personne contre 7 225 en France métropolitaine), selon une étude publiée en 2005 par l’INSEE.

INFLATION ET COÛT DE LA VIE :

- Selon l’Insee, la hausse des prix en 2007 a été nettement supérieure à celle observée au niveau national : + 2,4 % en Martinique contre 1,5 % en France métropolitaine en moyenne.
- Les postes les plus touchés sont les produits alimentaires (+ 3,3 %), le tabac (+ 4,4 %), les services (+ 2,9 %) et dans une moindre mesure l’énergie (+ 2,7 %).
- La hausse des prix dans l’alimentation représente 28,7 % de la hausse totale mais « les services demeurent la principale source d’inflation » puisqu’ils représentent plus de 45 % de la hausse de l’indice, souligne l’Insee.
- Les services, au coeur des revendications sociales en Martinique, représentent près de 40 % de la consommation des ménages dans l’île, selon la même source.

***********************

publié sur franceantilles.fr – 04.02.2009

France-Antilles a comparé les prix des grandes surfaces de l’île avec les prix de Paris et de la proche banlieue.

Résultats : sur 45 produits parfaitement identiques, le résultat est sans appel : 34 % de différence  entre les deux paniers. Et sur l’ensemble du panier, c’est-à-dire 69 produits (pas forcément identiques), la comparaison est du même ordre : celui qui paiera 247,95 euros pour ce panier dans l’Hexagone paiera 331,50 euros en Martinique, soit une différence de 34 %.

 

Martinique : chariot plein, porte-monnaie vide ! dans DOM-TOM doc martinique1.doc

doc dans ECONOMIE martinique2.doc

 

Produits

Prix en France

Prix en Martinique

Ecart en %

Lait UHT

demi écrémé

1 litre

 

0,76

 

 

1,10

 

 

+ 44,7 %

Pâtes

supérieures

500 g

 

0,88

 

 

1,58

 

 

+ 79,5 %

Emmental

1 kg

 

9,10

 

 

12,15

 

 

+ 33,5 %

Côtes de porc

1 kg

 

7,46

 

 

11,08

 

 

+ 48,5 %

Huile

de tournesol

1 litre

 

2

 

 

2,58

 

 

+29 %

Source : Intersyndicale martiniquaise CDMT-CFDT-CGTM-CGTM/FSM-CSTM-UGTM-UNSA

 

Publié dans DOM-TOM, ECONOMIE, Guadeloupe, Luttes, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Feignies ensemble / Feignies pour tous février 2009 – N°13

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2009

Feignies ensemble                                                                                                                                                                        PCF

        Feignies pour tous                                                                                                                                         février 2009 N°13

 

« Le pouvoir ne souhaite pas que les gens comprennent qu’ils peuvent provoquer des changements.« 

Noam Chomsky, intellectuel américain

 

Et si l’Etat-Sarkozy payait ses dettes au Conseil général du Nord ?

 

Non content de multiplier les factures à payer par les départements, l’Etat réduit leurs dotations et leurs recettes. La dette de l’Etat, pour notre département, s’élève à 321 millions d’euros :

-  en 2009, en plafonnant, à la demande du Medef, la taxe professionnelle payée par les entreprises, il prive notre département de 60 millions d’euros ;

-  et il garde 82 millions « de compensation » préalablement destinés à financer, en 2009, le RMI et le RSA dans le Nord…

Mais…

-  l’entretien des routes nationales est confié au département,

-  à l’été 2009, le département devra prendre en charge 110 000 allocataires du RSA contre 71 000 du RMI.

Pour maintenir et même développer ses efforts en faveur de la population, le Conseil général devra-t-il augmenter les impôts et gérer la pénurie comme le suggèrent les élus UMP ?

Au nom du groupe communiste, Jacques Michon a déclaré : « Nous refusons d’avoir à choisir entre augmenter les impôts locaux ou réduire les services rendus à la population.« 

Les élus communistes demandent :

  • que l’Etat paie les sommes dues au département,
  • qu’il revienne sur le bouclier fiscal qui favorise les grandes fortunes,
  • qu’il maintienne la taxe professionnelle payée par les grandes entreprises (la Société générale  double son bénéfice en 2008 soit 2 milliards),
  • qu’il aligne sa Dotation globale de fonctionnement sur l’inflation réelle.

Au niveau national, une taxe de 0,5 %  ou de 1 % sur les actifs financiers des entreprises produirait 35 à 70 milliards d’euros pour soutenir les collectivités.

La dépense publique est juste, elle répond aux besoins des habitants, des familles, surtout en temps de crise, dans le département et à Feignies.

Cette dépense publique est saine car ce n’est pas de ce côté que se sont évaporés les milliards d’euros des bulles financières !

*******************

PCF : du nouveau à Feignies : nous avons créé le blog de « Feignies ensemble » que nous vous invitons à consulter régulièrement communistefeigniesunblogfr.unblog.fr/

Publié dans Infos Feignies, PCF-Front de Gauche Feignies, TRACT | Pas de Commentaires »

Feignies ensemble / Feignies pour tous N° 13 (suite)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2009

 

Ce n’est pas aux salariés de payer la facture de la crise.

Il faut mettre les dividendes versés aux actionnaires à contribution.

Renault a versé 1,5 milliard d’euros à ses actionnaires en 2008, Peugeot 780 millions, Toyota 1 milliard uniquement pour le 1er semestre, Arcelor-Mittal 2,2 milliards… mais les salariés subissent le chômage technique et des milliers d’emplois sont supprimés.

« 1 %  des dividendes des actionnaires de Renault suffirait à maintenir le salaire des 20 000 employés mis en chômage technique », explique Alain Bocquet, député du Nord. Il a déposé une proposition de loi en ce sens à l’Assemblée nationale. Pour qu’elle soit débattue et soumise au vote, il a besoin du soutien des citoyens, des salariés victimes de cette crise du capitalisme.

 

Je soutiens la Proposition de Loi déposée par Alain BOCQUET visant à mettre les dividendes des entreprises à contribution pour garantir les salaires en cas de chômage partiel.

A renvoyer à Alain BOCQUET, BP 60026 – 59731 Saint Amand les Eaux Cedex

Vous pouvez aussi soutenir cette proposition :

-         sur le site Internet d’Alain Bocquet : www.alainbocquet.fr

-         sur le site de la Fédération PCF du Nord : www.nord.pcf.fr

 

 

Les gens qui se battent peuvent perdre ; les gens qui ne se battent pas ont déjà perdu.   (Bertold Brecht)

29 janvier : un grand mouvement populaire pour exprimer l’inquiétude des Français face à la baisse du pouvoir d’achat et aux menaces qui, sous prétexte de crise financière mondiale, pèsent sur leur avenir.

5 février : le chef de l’Etat parle à la télé. Et que dit-il ? Du bla-bla, de vagues  promesses, une seule mesure concrète pour satisfaire les patrons : la suppression de la taxe professionnelle pour les entreprises !!! Et qui touche la taxe professionnelle ?  Pas l’Etat mais les collectivités territoriales c’est-à-dire les Régions, les Départements et les communes (ou les intercommunalités comme par exemple l’Agglomération Maubeuge -Val de Sambre) sur lesquelles l’Etat a fait reposer une grosse partie de ses compétences depuis la décentralisation : routes, établissements scolaires, transports, aide sociale…Vous viendrait-il à l’idée de distribuer des cadeaux et de faire payer la facture à vos voisins en puisant dans leurs revenus ? C’est-ce que propose Monsieur Sarkozy!!! Comment ces collectivités pourront faire face à leurs dépenses si ce n’est en augmentant les impôts des ménages, c’est-à-dire VOS IMPOTS, ou en réduisant les services rendus à la population.

 ***************

Conseil municipal : samedi 28 février dès 9 h, en mairie. A l’ordre du jour, le budget municipal 2009.

***************

Ces problèmes vous concernent. Venez en débattre avec nous le dernier vendredi de chaque mois de 17h30 à 19h à la salle polyvalente Place de l’église.

Publié dans Infos Feignies, PCF-Front de Gauche Feignies, TRACT | Pas de Commentaires »

Rentrée 2009 : Le service public de l’Education nationale en danger

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 février 2009

L’argument premier des différentes réformes de Xavier Darcos est la lutte contre l’échec. Mais derrière de belles paroles se cache une réalité bien plus sombre et il apparaît que la lutte contre l’échec scolaire est un nuage de fumée destiné à masquer les objectifs réels de cette réforme : faire des économies.
Au plan national : 13 500 suppressions d’emplois à la rentrée 2009 dont 6 000 en primaire et maternelle alors que dans le même temps il y aura 15 000 élèves en plus !

Dans la région : C’est plus de 226 emplois supprimés dans les écoles dont 193 maîtres des RASED (Réseau d’Aide Spécialisé pour les enfants en difficulté).

A Feignies : Un poste de maître G est supprimé dans le RASED. Le maître G est un enseignant spécialisé qui prend individuellement l’enfant qui a des difficultés à aborder les apprentissages scolaires de par son comportement dans la classe. En favorisant l’intégration scolaire de cet élève, il aide ainsi non seulement cet enfant mais aussi la classe.  On voit donc qu’avec la suppression de 1500 postes des RASED, les élèves en difficultés lourdes, comportementales ou psychologiques (incapacité à trouver sa place en tant qu’élève dans l’école, absence de motivation pour apprendre, incapacité à appréhender une notion par des moyens classiques, comportement dangereux…) vont être abandonnés à leur sort, c’est à dire abandonnés dans leur classe sans aide spécialisée. L’enseignant se retrouvera alors devant la double difficulté de gérer cet élève en souffrance tout en faisant cours au reste de la classe. Une équation sans solution.

École maternelle menacée : Les 2 et 3 ans seraient exclus de l’école pour être accueillis par des assistantes maternelles ou en crèches et jardins d’éveil payants, donc à la charge des familles. Les communes et les associations pourront-elles accueillir l’ensemble de ces enfants ? Dans le Nord, la scolarisation des 2/3 ans est passée de 60 % à 40 %.

En lycée : De nombreuses sections disparaîtront. Les remplacements ne pourront pas être assurés dans certaines disciplines (anglais, mathématiques, lettres…) en raison de la suppression de nombreux postes de titulaires-remplaçants. Dans les classes de seconde générale, l’effectif sera de 28 à 33 élèves…

Des économies pour le public… mais pas pour le privé :

 » Je suis le ministre de toutes les formes d’enseignement, [...] C’est pourquoi, dès cette année, un fonds d’intervention spécifique « Espoir banlieues » sera créé sur le budget de l’Education nationale pour permettre le financement des dépenses de fonctionnement des établissements privés qui accepteraient d’ouvrir des classes dans les banlieues.

Je me fixe un premier objectif pour la rentrée 2008, la création de 50 nouvelles classes de l’enseignement privé dans les banlieues et je couplerai chaque fois que possible ces projets d’ouverture de classe avec les internats d’excellence. »

Sous couvert de réformes, on assiste à un véritable sabordage

du service public d’Education

 

Publié dans Education nationale, Infos Feignies, Politique nationale | Pas de Commentaires »

TRACT JANVIER 2009

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 janvier 2009

Feignies ensemble – Feignies pour tous / PCF                                                                     janvier 2009 – N°12 

« Il faut penser avant d’obéir, toujours se demander si ce qu’on nous demande est justifié, même si la demande émane d’une autorité prestigieuse. » 

N. Baillargeon, Professeur à

l’Université du Québec à Montréal

Nous vous présentons nos meilleurs vœux à l’occasion de l’année nouvelle. Puisse 2009 nous apporter plein de succès dans nos luttes contre les méfaits du libéralisme. 

* 10 décembre 1948 : Déclaration universelle des droits de l’homme 

Article 25 : « Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille : logement, soins médicaux, services sociaux, sécurité face au chômage, à la maladie, à la vieillesse… » 

Assemblée générale des Nations Unies, Palais de Chaillot à Paris 

Si, depuis 60 ans, beaucoup de gouvernants avaient respecté cette Déclaration, le monde serait bien différent ! 

* Fin 2008 : cerise sur le gâteau, le scandale Madoff 

L’ex-président du Nasdaq (Etats-Unis), un « honorable-respectable-financier » a réussi à détourner la bagatelle de 50 milliards de dollars (20% du budget de la France).  Un vrai champion de poker menteur ! 

* 2009 : Une crise sociale sans précédent depuis les années 1930 ? 

Malgré les nombreux nuages noirs annonciateurs de tempête économique et sociale, cette crise peut marquer le début d’un changement d’époque. Soyons une majorité de citoyens à refuser les méfaits du capitalisme et du libéralisme (libre circulation des capitaux vers les paradis fiscaux comme l’île anglo-normande de Jersey située à 20 km des côtes normandes…

HALTE AU MASSACRE DE LA POPULATION DE GAZA : plus de 800 morts, (dont plus de 300 enfants) et plus de 3000 blessés. 

Signez la pétition de la Ligue des Droits de l’Homme : www.ldh-france.org/Gaza-appel-aux-consciences 

 

 Jeudi 29 janvier : journée nationale de mobilisation interprofessionnelle, à l’appel de toutes les organisations syndicales.  Le 29 janvier, manifestons nombreux pour défendre l’emploi public et privé, pour lutter contre la précarité et les déréglementations économiques et sociales.  

 

Il n’est pas question de se servir de la crise comme d’un prétexte supplémentaire à une austérité aggravée.   

 

 

Dans quelle société vivons-nous

 

- Il existe en 2008 près de 45 fichiers de police, contre 36 en 2006. Le fichier des empreintes génétiques compte 1 million de fichés (y compris un taggeur, un faucheur OGM…). Le fichier de la police STIC recense 33 millions de citoyens (avec 25% d’erreurs selon la Commission informatique et libertés). 

- La ministre de la Justice estime que mettre en prison des jeunes de 12 ans est une mesure « de bon sens ». 

- D’autres voudraient repérer, dès 3 ans, les futurs comportements délinquants. 

- Le journaliste de Filippis, brutalement interpellé chez lui, subit 2 fouilles au corps au commissariat pour une simple plainte en diffamation. 

- Le délit d’encombrement de la voie publique s’applique désormais à des êtres humains !  24 nov. : Le DAL, association Droit au Logement, est condamné à 12 000 euros d’amende pour « dépôt ou abandon d’objet embarrassant la voie publique sans nécessité« . Plus certainement parce que son  action  démontre l’incapacité du gouvernement à tenir ses engagements de s’occuper des mal logés. 

Au 12 décembre 2008, on recensait 360 décès dans nos rues. 

- Aucune preuve matérielle contre les « terroristes » de Tarnac mais 150 policiers ont encerclé ce paisible village de Corrèze avec mise en scène médiatique. Il est vrai que ces jeunes gens n’utilisent jamais de téléphone portable et ont noué des relations amicales avec les habitants !!! (D’après Mme Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur

- Au centre d’apprentissage de Pavie (Gers), 4 gendarmes accompagnés d’un maître-chien et de son animal font irruption dans une dizaine de classes, (sans résultat). « Ils débarquent comme des cow-boys et terrorisent les jeunes « , rapporte l’enseignant. 

- Au collège de Marciac (Gers) des gendarmes débarquent avec un chien dans une classe de 3éme et fouillent par palpation une élève de 14 ans dans un couloir (sans résultat…) Il a fallu le témoignage de cette élève pour que l’information soit révélée. 

- Des enfants raflés à l’école du Jardin de Ville à Grenoble  (Isère). Le 4 décembre, un père de 4 enfants (un de moins de 3 ans, 2 en maternelle et un en CE1) est venu les chercher à 15h45, accompagné de 2 policiers en civil. A 19h, la famille était au centre de rétention de Lyon. Ils ont été expulsés le lendemain matin, par avion. Depuis, leurs chaises d’école sont restées vides. 

« Comment expliquer que notre démocratie utilise des outils de régimes autoritaires ? Nous sommes en  situation de dérive. » 

J.P. Dubois. Président de la Ligue des Droits de l’Homme.

Ces problèmes vous concernent. Venez en débattre avec nous le dernier vendredi de chaque mois de 17h30 à 19h à la salle de réunion derrière l’église. 

 

Publié dans SOCIETE, TRACT | Pas de Commentaires »

Feignies ensemble / Feignies pour tous octobre 2008 / N° 8

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 janvier 2009

Feignies ensemble                                                                              PCF

        Feignies pour tous                                                             octobre 2008 – N°8

 

 

« La société doit être faite pour l’Ecole et non l’Ecole pour la société. »

Gaston Bachelard

 

Quelle école pour nos enfants ? 

                            Quelle société pour cette école ?

 

1. De graves menaces sur le service public de l’Education nationale !

 

-  Emmanuelle Mignon, conseillère de N. Sarkozy : « … je suis pour une privatisation totale de l’Education nationale.« 

 

-  140 000 suppressions d’emplois programmées dans les services publics entre 2002 et 2012.

      . en 2008, suppression de 11 200 postes dans l’Education nationale

      . en 2009, nouvelle suppression de 13 500 postes dont 6000 emplois dans les écoles alors que 15 400 élèves supplémentaires sont attendus en septembre 2009.

 

-  En maternelle, ce sont 40 000 élèves de moins de 3 ans qui sont restés à la porte des écoles en raison de l’insuffisance du nombre de postes. Sans doute est-ce pour cacher ces faits que le ministre Darcos a voulu réduire l’école maternelle à une simple garderie, qui pourrait donc être supprimée.

Quel mépris pour l’école maternelle ! Quel mépris pour ses enseignants compétents qui y développent la curiosité et l’intérêt pour le savoir ! Quel mépris pour les enfants qui y apprennent à vivre en groupe, à écouter, à se concentrer !

C’est dès l’école maternelle que les enseignants peuvent repérer les troubles du langage, de la vue, de l’audition. Ils assurent le « passage » entre la famille et l’école.

 

-  A Feignies :

      . au collège J. Zay, il manquait à la rentrée 2 postes de surveillant (le collège est Zone d’Education Prioritaire !)

      . dans les écoles, suppression du samedi matin, réduction des horaires à 24 h (+ 2 h pour les élèves en difficulté)

→ alourdissement des journées pour ces élèves en difficulté qui peuvent vivre cela comme une punition

→ aucune concertation préalable avec les mairies et les partenaires, « Débrouillez-vous » dit le ministre.

→ suppression des activités culturelles ou de prévention en partenariat avec la mairie ou le Conseil général (théâtre, arts plastiques pour toute une classe pendant l’horaire scolaire, musique, maltraitance…)

→ difficultés accrues pour rencontrer les familles

 

C’est pourquoi les élus communistes ont voté contre la modification des horaires imposée par le ministre Darcos.

Publié dans Education nationale, SERVICES PUBLICS, TRACT | Pas de Commentaires »

1...4849505152
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy