• Accueil
  • > Recherche : feignies ensemble

Résultats de votre recherche

Des milliers de manifestants à Paris en soutien aux Goodyear

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 février 2016

 

    « Nous sommes tous condamnés à agir »

 

CaptureGoodyearParis2capture d’écran

 

  Des milliers de manifestants à Paris,

  plus de 80 rassemblements en France :

  partout, les militants et citoyens ont

  exprimé, jeudi, leur indignation

  face à la condamnation des Goodyear

  et clamé haut et fort que l’engagement

  n’est pas un crime.

 

Capuches relevées, chasubles rouges CGT tachetées d’autocollants de combat, des milliers de militants

et citoyens ont convergé, jeudi, sous la pluie, place de la Nation à Paris, pour défendre les huit ex-salariés

de Goodyear condamnés à 24 mois de prison, dont 9 ferme, pour avoir retenu des cadres de leur entreprise

pendant 30 heures. « Nous sommes d’abord là pour les Goodyear mais aussi pour défendre les libertés

syndicales attaquées de toutes parts. »

Christophe Couvreur est lui aussi dans le combat. Depuis l’annonce en début de semaine de la fermeture

du laminoir Vallourec de Saint-Saulve (Nord) et de 300 licenciements, qui se rajoutent au PSE déjà annoncé,

ce représentant syndical CGT multiplie les actions : « On dénonce l’achat d’un laminoir en Chine avec l’argent

public de la BPI (Banque publique d’investissement – NDLR) et la fermeture des sites en France. Et l’ambiance

générale qui se durcit, les décisions stratégiques qui sont prises en dehors des salariés et de leurs représentants. »

[...]

À Paris, la foule se rassemble autour des salariés condamnés

La foule se fait plus dense quand la musique s’arrête et que les huit condamnés de Goodyear montent

sur la scène, érigée pour l’occasion. Mais avant qu’ils ne s’expriment, plusieurs responsables dénoncent

la criminalisation de l’action syndicale, tout en égrenant un chapelet d’injustices :

♦ Jawad Mahjoubi, secrétaire général CGT de la mairie de Longwy (Meurthe-et-Moselle), évoque la lutte des agents

depuis plus d’un an contre la nouvelle organisation du travail ;

♦ Frédéric Villemin, de Start People, sa convocation à un entretien préalable pour avoir soutenu ses camarades

de La Poste en grève ;

♦ Laura Pfeiffer, l’inspectrice du travail de Tefal condamnée pour « avoir osé saisir les syndicats de son ministère » ;

♦ les 35 salariés d’ID logistics licenciés « pour avoir dit non » ; les Air France…

Acclamé, Mickaël Wamen, l’un des 8 condamnés de Goodyear, entouré de ses enfants, prend enfin la parole,

rappelant les sept ans de lutte, les sept plans sociaux rejetés, les heures de garde à vue, pour finir

par cette « première condamnation de syndicalistes à de la prison ferme depuis la Ve République ».

Pour lui, l’action d’aujourd’hui doit lancer l’union, la convergence des luttes, « tout le monde au même endroit,

le même jour, pour la même cause », et pourquoi pas dès le 27 mai, lorsque les salariés d’Air France seront

convoqués au tribunal.

Cliquer sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo :

Goodyear. « On ne peut plus laisser faire ce gouvernement »

CaptureGoodyearParis1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus d’attentisme devant l’urgence de la situation : « On est tous condamnés à agir. »

Le secrétaire de la CGT Philippe Martinez lui répond : « Les mobilisations doivent converger

et donner du sens à notre slogan : “Tous ensemble”. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, France, Luttes, SOCIAL, Solidarite | Pas de Commentaires »

Chômeurs, à vos poches !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 janvier 2016

 

Rapport de la Cour des Comptes / Chômeurs à vos poches !

 

A quelques semaines des négociations sur la convention d’assurance chômage, et le jour même

où François Hollande présentait son plan pour l’emploi, la Cour des Comptes a dévoilé ses recettes

pour combler le déficit du régime d’assurance chômage.

Au menu : baisse du taux de remplacement (montant de l’allocation par rapport au dernier salaire,

réduction de la durée d’indemnisation pour les chômeurs âgés et pour l’ensemble des demandeurs d’emploi…..).

Le montant estimé du déficit est de 30 milliards fin 2016, 35 milliards en 2018. Juste le même montant

que le CICE (crédit d’impôt compétitivité emploi) dont on sait qu’il a servi, pour l’essentiel, à nourrir

les dividendes et autres spéculations. Ce chiffre-là, la Cour des Comptes ne le voit pas. Comme beaucoup d’autres.

 

chomage5

 

 

  Au moment où le Président de la République présentait son énième plan

  pour l’emploi, la Cour des Comptes dévoilait, pour appuyer les propos

  de celui-ci, quelques-unes de ses propositions afin de réduire le déficit

  de l’assurance chômage.

  Pas de réelle surprise. Dans le viseur, l’indemnisation des chômeurs

  jugée trop longue, trop élevée, trop coûteuse, qu’il convient de diminuer.

 

 

 

Après le coût du travail, le coût du chômage !

Et de comparer, pour bien prouver la solidité de ses arguments,la situation des chômeurs d’autres pays

européens loin de bénéficier d’autant de largesses que leurs homologues français.

Cette attaque n’est pas nouvelle. Elle revient régulièrement avant chaque mauvais coup porté au monde

du travail et chaque renégociation de la convention d’assurance chômage. Pour le coup, la Cour des Comptes

joue tout de même petit bras ! Sûr qu’en cherchant bien, elle trouverait des pays, en dehors de l’Europe,

où le chômage est encore moins indemnisé, voire pas du tout ! Pourquoi se gêner ? C’est bien connu,

il y a toujours plus malheureux et plus pauvres que soi ! Plus riches aussi !

Les privilégiés ne sont pas chez les privés d’emploi

Car au moment où le Président de la République présentait son énième plan pour l’emploi et la Cour des Comptes

sa proposition de réduire les allocations chômage, OXFAM (ONG spécialisée dans la lutte contre la pauvreté

et pour la justice sociale) révélait, elle, dans son rapport annuel, que les inégalités dans le monde ont atteint,

en 2015, des sommets inégalés.

62 ultra-riches possèdent plus que 3,5 milliards de personnes dans le monde, soit 1760 milliards

de dollars (en augmentation de 44% depuis 2010). 1% de la population mondiale détient un patrimoine

supérieur à celui des 99 autres.

Et la France n’est pas en reste. 10 % des plus riches se sont accaparés plus de la moitié

de l’augmentation des richesses depuis l’an 2000.

L’étrange cécité de la Cour des Comptes

Curieusement ces chiffres-là, la Cour des Comptes ne les voit pas !

Pas plus que les 200 milliards d’aides diverses versées aux entreprises dont on attend toujours le bilan

de leur utilisation. Pas plus que les 50.5 milliards d’euros de dividendes versés en 2014 aux actionnaires

par les sociétés non financières. Pas plus que les 3,49 millions de personnes, sur les 6,13 millions inscrites

à Pôle emploi qui ne perçoivent aucune indemnité chômage, et que l’on ne peut décidément pas accuser

de vider les caisses de l’UNEDIC !

[Lire la suite sur  PCF Nord]

 

Publié dans Chomage, France, PCF Nord, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Communiqué de presse commun CGT, FNIC CGT, UD 80, UL AMIENS Z.I., SYNDICAT CGT Goodyear

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 janvier 2016

CGT

Prison ferme contre 8 syndicalistes

Le gouvernement devra rendre compte !

 

CapturesoutienexGoodyear1

 

  Les 7 longues années de lutte des salariés de Goodyear,

  face à la multinationale, ont été marquées de conflits

  durs et âpres avec un patronat violent ayant recours

  à des vigiles, des hommes de main omniprésents

  dans les ateliers, l’entreprise, pour faire peur, faire

  taire les salariés et leur faire accepter la fermeture

  de leur usine.

  Toutes les plaintes des militants CGT Goodyear

  pour que le droit du travail, la santé des salariés soient

  respectés, ont été déposées au commissariat,

transmises au Procureur de la République ; mais mises au panier et classées sans suite.

Après 7 années de combat, un accord est signé entre la direction et la CGT, avec des dimensions sociales

et l’abandon de toutes les procédures judiciaires à l’encontre des militants CGT.

Le Procureur de la République, sans doute soutenu par sa hiérarchie, voire le 1er Ministre, décide

seul de poursuivre l’action devant les tribunaux contre 8 militants CGT.

Il demande au juge de condamner ces 8 militants à 24 mois de prison dont la moitié ferme. Le juge vient

de prendre la décision de suivre le procureur en condamnant 8 représentants des salariés de Goodyear

à 24 mois de prison dont 9 mois fermes avec 5 années de mise à l’épreuve.

Défendre les intérêts des salariés devient ainsi un délit aux yeux de ce pouvoir qui prétend rendre justice

dans le pays ! Justice à soi-même, puisqu’il n’y a plus aucune plainte de la société Goodyear, ni de quelconque !

POURQUOI TANT DE HARGNE CONTRE LA CGT ?

C’est la première fois dans l’histoire de la République que, sous un gouvernement dit « de gauche »,

de telles peines sont infligées à des syndicalistes. Le gouvernement devra rendre des comptes aux salariés,

à la population, aux électeurs le moment venu.

Le gouvernement est responsable de la justice de son pays ! Une justice qui place le militant syndical

au rang de délinquant est une justice de classe.

Le contexte actuel qu’utilise le gouvernement de « l’état d’urgence » ne justifie pas la mise en cause

de l’activité et de l’action syndicales. Cette décision est un choix politique répressif contre les droits

et libertés des citoyens à se défendre dans leur travail avec les syndicats, ce que dénonce la CGT

depuis l’instauration de « l’état d’urgence ».

LA CGT, TOUTE LA CGT, NE LAISSERA PAS EMPRISONNER SES MILITANTS !

Si le gouvernement veut déclarer la guerre au syndicalisme CGT, il devra en assumer les conséquences.

Toute la CGT, tous ses militants avec les salariés et tous ceux, pour qui la justice n’est pas un instrument

politicien, sont appelés à organiser la riposte.

L’APPEL CONTRE CETTE DÉCISION EST ENGAGÉ ET DÈS MAINTENANT,

PARTOUT, DES COMITÉS DE DÉFENSE POUR LES DROITS ET LIBERTÉS

DOIVENT ORGANISER, RASSEMBLER, MOBILISER L’ENSEMBLE DES SALARIÉS,

DE LA POPULATION CIVILE POUR LE RESPECT DES DROITS ET LIBERTÉS

INDIVIDUELLES ET COLLECTIVES.

Montreuil, le 12 janvier 2016

Publié dans CGT, France, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaires »

L’appel des Goodyear : signez la pétition !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 janvier 2016

 

Pétition adressée à François Hollande par la CGT Goodyear d’Amiens-Nord.

 

CapturesoutienexGoodyear

Pour la première fois depuis un demi siècle un gouvernement

a demandé que soit requis des peines de prison ferme

contre des syndicalistes pour avoir participer avec les salariés

à des actions en vue d’empêcher la fermeture de leur usine.

En même temps qu’ils préparent la suppression dans quelques

mois de plus 1000 articles du Code du travail, Hollande, Valls

et Macron ont décidé de déclencher une répression

sans précédent des syndicalistes qui luttent dans les entreprises.

Avec les 8 condamnés de GOODYEAR l’exécutif veut faire un exemple.

Le gouvernement affiche sa volonté de mettre les Procureurs

et les forces de polices aux services des grands groupes

pour briser toute résistance à la destruction des emplois

et de l’industrie.

 

Évidemment les militants de terrain en général et ceux de la CGT en particulier sont les plus touchés.

C’est pourquoi nous en appelons à l’ensemble des salariés, aux militants, aux syndicats d’entreprises,

unions locales, départementales, régionales, fédérations ou simples salariés solidaires, pour qu’ensemble

nous fassions la démonstration de notre force.

Nous pouvons être des millions à faire reculer Hollande, Valls et Macron en commençant par leur imposer

l’arrêt des poursuites contre les 8 de GOODYEAR et en organisant le plus grand rassemblement solidaire

en prévision de l’appel.

Je signe l’appel Nous Sommes Tous Des Goodyear

Publié dans ECONOMIE, France, Luttes, PETITION, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Appel des syndicats contre l’imposture sociale du FN

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 décembre 2015

 

Les syndicats appellent à faire barrage au FN

 

Capturecgtcontrefn

  Depuis mercredi, les centrales syndicales appellent les électeurs

  à faire barrage au Front national lors des élections régionales

  des 6 et 13 décembre.

  Le Front national est l’ennemi des travailleurs. C’est, en substance,

  le message véhiculé par les centrales syndicales qui, chacune à leur tour,

  ont pris position dans la presse afin de barrer la route au parti d’extrême

  droite dès le premier tour des élections régionales qui auront lieu dimanche.

 

Un parti dont le « programme est basé sur la discrimination et la xénophobie », affirme l’Unsa.

« Nuisible économiquement, socialement et démocratiquement », s’il venait à l’emporter, renchérit

le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger.

« Le discours manipulatoire du FN détourne des vrais enjeux, menace le vivre-ensemble,

le besoin de solidarité entre les citoyens comme la capacité à lutter contre le fanatisme djihadiste,

et est loin de répondre aux enjeux économiques et sociaux par plus de justice sociale », dénonce

de son côté la FSU.

[...]

« Voter FN nuit gravement aux femmes »

Dans son hebdomadaire, paru le 26 novembre, la CFDT démontre en cahier central de quelle manière

« voter FN nuit gravement aux femmes ». Des femmes que l’extrême droite préférerait voir « rester à la maison ».

Alors qu’elles « gagnent en moyenne 24 % de moins que les hommes dans le secteur privé », la CFDT affirme

ne pas trouver « une ligne » sur le sujet dans le programme du FN. Alors que leur position est pourtant bien tranchée :

« Qu’est-ce que vous voulez ? Qu’on égalise les salaires alors que tant de gens sont au chômage ? » résume

la responsable FN des affaires sociales, Marie-Christine Arnautu, dans le mensuel Causette. (…)

[Article complet sur humanite.fr]

 

Publié dans Elections regionales, F-Haine, France, POLITIQUE, Syndicats | 1 Commentaire »

La Une de l’Humanité Dimanche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 novembre 2015

 

Ensemble contre la terreur et la guerre.

Un numéro exceptionnel de l’Humanité Dimanche

 

CaptureHD487

 

  Dès ce jeudi 19 novembre, chez les marchands de journaux,

  en kiosque et auprès des diffuseurs militants.

  28 pages après les attentats de Paris et Saint-Denis.

  Récits, témoignages et reportages.

  « Nos libertés contre la terreur », l’éditorial de Patrick

  Le Hyaric, directeur de l’Humanité.

 

  ♦ PATRICK CHAMOISEAU « Pour la juste démesure »

  Face aux attentats et à l’horreur, le poète et écrivain

  Patrick Chamoiseau refuse « l’illusion de la valeur armée

  qui se fait guillotine, de l’injuste et de la vengeance

  comme seules voies respirables » car « la vengeance

  ne reste qu’un épisode du crime originel ».

 

♦ DOUNIA BOUZAR. « Comment ces jeunes se font piéger par Daech »

Entretien avec l’anthropologue et ancienne éducatrice à la protection judiciaire de la jeunesse.

 

♦ ÉLIANE ASSASSI. « Nous avons aussi besoin d’un pacte social »

Entretien avec la présidente du groupe communiste, républicain et citoyen au Sénat.

 

♦ ALAIN CHOUET. « Les lois de surveillance existent. Reste à les appliquer »

Entretien avec l’ancien chef du service de renseignements de sécurité à la DGSE et spécialiste du Moyen-Orient.

Publié dans Humanite Dimanche, Presse - Medias | Pas de Commentaires »

Attentats. La liberté d’expression est notre meilleur rempart contre la barbarie (SNJ-CGT)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 novembre 2015

snj_cgt

 

  Attentats.

  La liberté d’expression est notre meilleur

  rempart contre la barbarie

 

 

Communiqué du SNJ-CGT

Des attentats commis en plein centre de Paris, à quelques pas du massacre des « Charlie », par une poignée de fanatiques barbares, ont frappé avant tout la jeunesse, un lieu de concert, un stade et des restaurants. Le SNJ-CGT s’incline devant les 129 morts et les 352 blessés et assure leurs familles et leurs proches de toute sa solidarité.

Devant le Congrès, le président de la République a annoncé, lundi 16 novembre, de graves mesures attentatoires aux libertés : prolongation pendant trois mois de l’état d’urgence et inscription dans la Constitution de mesures d’exception. Les réponses sécuritaires chères à la droite et à l’extrême droite ont pourtant tragiquement échoué depuis 2001. La loi sur le renseignement, votée cet été, était déjà un nouveau pas dans la surveillance généralisé des citoyens et des journalistes.

Comme le souligne le Syndicat des avocats de France, « porter atteinte aux libertés pour lutter contre le terrorisme, c’est précisément faire le jeu des terroristes ». Il n’est pas besoin de lois nouvelles pour lutter contre les extrémismes mais de moyens humains, que les politiques d’austérité ont laminés.

Dans ces circonstances dramatiques, le rôle des journalistes est de provoquer et d’animer des débats pluralistes. Rien ne doit les empêcher d’interpeller, de questionner sur :

  • Les conséquences des interventions militaires de la France dans le monde
  • La vente d’armes, notamment aux dictatures militaires ou religieuses du Proche et Moyen-Orient
  • Les alliances tournantes de la diplomatie française
  • Les relations commerciales avec des États qui financent Daesh et dont l’idéologie constitue le terreau du terrorisme et de l’obscurantisme.

Les journalistes ne doivent pas être au service d’une propagande guerrière mais au contraire être les défenseurs du vivre ensemble. Le SNJ-CGT les appelle à défendre au quotidien les valeurs de solidarité, de paix et de fraternité, valeurs essentielles de la démocratie.

Plus que jamais, le SNJ-CGT poursuivra ses combats pour l’indépendance des rédactions, pour la protection des sources et pour les droits des journalistes.

Montreuil, le 17 novembre 2015

Publié dans France, LIBERTES, SNJ-CGT | Pas de Commentaires »

État d’urgence : Qu’est-ce que ça signifie pour la population ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 novembre 2015

 

L’état d’urgence, de quoi s’agit-il ?

 

Daniel Roucous – humanite.fr – 16 novembre 2015

 

pyramide_referenceDoc : Préfecture de police

  Suite aux attentats terroristes à Paris,

  le Président de la République a décrété

  l’état d’urgence.

  En droit de quoi s’agit-il ?

  L’état d’urgence est une décision rare,

  la dernière remonte à il y a dix ans

  lors des émeutes urbaines. Il a été instauré

  par la loi du 3 avril 1955 consolidée par la loi

  sur le renseignement de mars 2015

  suite aux attentats contre Charlie Hebdo

  et l’hypermarché casher de Vincennes.

 

Elle stipule que « l’état d’urgence peut être déclaré sur tout ou partie du territoire français soit en cas de péril

imminent résultant d’atteintes graves à l’ordre public, soit en cas d’évènements présentant, par leur nature

et leur gravité, le caractère de calamité publique ».

C’est le premier cas qui s’applique suite aux attentats et il concerne l’ensemble du territoire et non seulement Paris.

Qu’est-ce que ça signifie pour la population ?

La déclaration d’état d’urgence à pour effet de :

- interdire la circulation des personnes et/ou des véhicules dans les lieux et aux heures fixées par les préfets,

- instituer des zones de protection ou de sécurité où le séjour des personnes est réglementé,

- interdire le séjour dans tout ou partie du département à toute personne cherchant à entraver de quelque

manière que se soit, l’action des pouvoirs publics,

- ordonner la fermeture provisoire des salles de spectacle, débits de boissons et lieux de réunion de toute nature

(écoles, universités, salles de sport municipales, stades etc.),

- annuler toutes manifestations publiques, 

- perquisitionner à domicile de jour et de nuit chez tous suspects notamment les détenteurs de la fiche S.

Une autre mesure qui n’a pas été prise par le gouvernement est la possibilité de prendre toutes mesures pour assurer

le contrôle de la presse et des médias, des représentations cinématographiques et théâtrales.

L’état d’urgence a une durée de 1 à 12 jours et peut être prolongé par une loi votée par le Parlement. Pour éviter

ces prolongation et dépoussiérer la loi de 1955, le Président de la République va proposer une nouvelle loi d’ici la fin

de la semaine.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, INFOS, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Attentats : entre le marteau et l’enclume (Ivan du Roy – Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 novembre 2015

RÉSISTANCE

Attentats : entre le marteau et l’enclume

par Ivan du Roy 15 novembre 2015

Extraits

 

Captureattentatsparisjeanjulien

  Le marteau s’est abattu. Un coup assourdissant,

  encore plus terrifiant que le précédent, il y a dix mois.

  Ensanglantant une fois de plus Paris et sa banlieue :

  au moins 129 morts, une centaine de blessés dans un état

  très grave. L’attaque contre des quartiers multiculturels

  parisiens et le Stade de France en Seine-Saint-Denis a

  été revendiquée par l’État islamique.

  Les évènements n’étaient même pas encore terminés

  que les droites extrêmes ont commencé leurs basses œuvres

  de récupération politique.

 

Le marteau s’est abattu. Un coup assourdissant, encore plus terrifiant que le précédent, il y a dix mois. Ensanglantant une fois de plus Paris : au moins 129 morts, une centaine de blessés dans un état très grave. Ce vendredi 13 novembre, entre 21h20 et 21h50, la capitale française et sa banlieue nord ont été attaquées en six endroits différents. Au moins sept personnes ont tué méthodiquement (écouter ce témoignage sur le Bataclan).

Les cibles étaient des hommes et des femmes attablés à des terrasses de cafés et de restaurants des quartiers du multiculturel Est parisien, des spectateurs et spectatrices d’un concert de rock californien du Bataclan – proche de la place de la République où se tient traditionnellement nombre de rassemblements de solidarité – et d’une rencontre amicale de football au Stade de France, en Seine-Saint-Denis, département le plus pauvre de France. Vu de l’étranger, c’est « le cœur du Paris progressiste, pas les Champs-Élysées ou Notre-Dame, fréquentés par les touristes, ni la rive Gauche, bourgeoise et conservatrice » qui a été visé (lire ici en anglais).

[...]

Récupération politique

Et c’est là qu’est l’enclume sur laquelle nous risquons d’être fracassés. Elle a déjà vibré à l’écho du marteau. L’enclume, ce sont ceux qui veulent faire avancer le pays sur le chemin de l’arbitraire, de la répression aveugle, de la stigmatisation et suspicion généralisée. Plusieurs leaders de la droite extrême n’ont même pas attendu que l’ensemble des victimes soient identifiées. « Immense drame à Paris, voilà où nous a conduit le laxisme et la mosqueïsation de la France », a clamé le revenant Philippe de Villiers. « Derrière les auteurs de ces tueries, il faudra pointer les vrais responsables qui, eux, sont politiques ! », a renchérit Wallerand de Saint-Just, trésorier du FN et candidat du parti en Ile-de-France.

Les évènements étaient encore en cours que la récupération politique commençait : « Identité nationale, Marine au pouvoir vite ! », s’exclamait le député du Rassemblement bleu marine Gilbert Collard, accusant « ceux qui gouvernent directement ou par leurs idées aujourd’hui en France » d’être « des traîtres à notre nation, et à désormais nos vies ». Alors que la stupeur et l’effarement envahissaient les rues de la capitale ce soir du 13 novembre, les charognards s’en donnaient déjà à cœur joie, sans aucune pudeur (lire ici et ).

Les droites extrêmes font le jeu de l’État islamique

[...]

Ces droites extrêmes font le jeu de l’État islamique : amplifier la peur et la suspicion, pointer l’Islam comme ennemi mortel. Pour l’EI, la France est « une nation qui opprimerait délibérément son importante communauté musulmane. Ce dernier argument est un axe de propagande essentiel pour l’EI », soulignait le juge Marc Trévidic. Néo-conservateurs et extrême droite relaient, de fait, allègrement cette propagande. « Ceux qui partent faire le jihad agissent ainsi à 90 % pour des motifs personnels : pour en découdre, pour l’aventure, pour se venger, parce qu’ils ne trouvent pas leur place dans la société… Et à 10 % seulement pour des convictions religieuses : l’islam radical. La religion n’est pas le moteur de ce mouvement et c’est ce qui en fait sa force », expliquait encore le magistrat.

Nous voilà donc pris entre le marteau et l’enclume. Mais nous ne sommes pas encore écrasés, loin de là : en témoignent les mouvements spontanés de solidarité, locaux ou internationaux, qui se sont propagés le soir même des attaques. Le combat contre la peur, l’obscurantisme, l’égoïsme et le repli sur soi s’annonce quotidien.

Ivan du Roy

Illustration : Jean Julien

[Article complet sur bastamag.net]

 

Creative Commons License

Publié dans Basta!, France, IDEES - DEBATS - PHILO | Pas de Commentaires »

Numéro spécial de l’Humanité après les attentats à Paris

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 novembre 2015

 

Lundi 16 novembre,

Numéro spécial de l’Humanité après les attentats à Paris

 

Capturelhuma

Après les attentats les plus meurtriers de France, L’humanité publie, sur 24 pages,

reportages, analyses, décryptages, récits, entretiens et tribunes.

Au sommaire de l’Humanité lundi 16 janvier :

♦ Les faits, d’abords, avec les dernières informations sur l’enquête, le profil des terroristes,

leur mortelle chevauchée.

  • Analyse : Face  à la terreur, le piège de la surenchère sécuritaire. 
  • L’impact sur la vie politique et les grands événements (Cop 21, Euro de foot…). 
  • Entretien avec Françoise Dumont, présidente de la LDH contre les risques d’amalgame.
  • Un grand reportage sur l’exemplaire réactivité des services publics, personnels de santé, pompiers,

police. 

  • Entretien avec le médecin urgentiste Christophe Prudhomme, qui se trouvait au stade de France vendredi soir.
  • Des reportages à Paris, Saint-Denis, Marseille sur la solidarité, les hommages aux victimes,

le besoin d’être ensemble.

  • Points de vue. Le monde de la culture riposte : deux pleine page de tribunes avec les textes des écrivains

Mouloud Akkouche et Valérie Zenatti, du metteur en scène Lazare et de Jack Ralite.   

♦ Les racines du mal. 

  • Analyse et infographie sur la France, engagée sur de multiples terrains d’affrontement : la guerre ne peut pas

être une issue. 

  • Entretien avec Pascal Boniface, directeur de l’Institut des relations internationales et stratégiques
  • Analyse : D’Al Qaida à Daesh, que cherchent les terroristes ?

♦ Les moyens de résoudre la crise. 

  • Analyse : Après l’accord intervenu à Vienne, comment avancer dans la résolution du conflit syrien.

Quel rôle pourrait jouer la France dans ce sens ?

  • La solution passe par la résolution du conflit au Proche Orient ?  
  • Reportage. Sur le terrain, les Kurdes face à Daesh. Les combattants reprennent Sinjar, en Irak,

une ville stratégique pour faire reculer les islamistes. 

  • Entretien avec Laurence Blisson, secrétaire  générale SM, les moyens de la lutte anti terroriste
  • Entretien avec Elisabeth Roudinesco, sur le climat de peur et d’insécurité qui fait le jeu du Front National.

Publié dans France, l'Humanité, Presse - Medias | Pas de Commentaires »

12345...52
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy