• Accueil
  • > Recherche : feignies en inde

Résultats de votre recherche

Catastrophe du Rana Plaza : nouvelle plainte contre Auchan pour « pratiques commerciales trompeuses »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 juin 2015

 

Ce mercredi matin, les associations Peuples Solidaires-ActionAid France, Sherpa et Collectif Éthique

sur l’étiquette se sont constituées partie civile et ont officiellement déposé plainte contre Auchan

pour « pratiques commerciales trompeuses » !

La CGT Auchan et les jeunes communistes de Lille étaient présents aux côtés des associations

pour les accompagner dans leur démarche.

 

La responsabilité d’Auchan dans la catastrophe du Rana Plaza

doit être reconnue !

 

Captureplainterazaplana

  Ce mercredi 10 juin à Lille, trois associations, Sherpa,

  Peuples Solidaires et Collectif Éthique sur l’étiquette

  ont porté plainte et se sont constituées partie civile

  contre le groupe Auchan en rapport à leur implication

  dans l’exploitation de milliers d’employés au Bangladesh

  dans l’immeuble où en avril 2013 plus de 1500 travailleurs

sont décédés dans leur atelier suite à son effondrement.

Par la suite, l’enseigne a signé un contrat pour le renforcement de la sécurité dans les usines de textiles

au Bangladesh, créé une fondation à vocation sociale et médicale et indemnisé les familles, pour un montant

qui devrait atteindre 30 millions de dollars.

Mais cela n’est pas suffisant et n’effacera pas les années de misère et de conditions de travail déplorables

qu’Auchan a fait subir et fait toujours subir à ce pays, et qui a coûté la vie à des milliers d’habitants.

Il est donc grand tant que la responsabilité du groupe Auchan, et de la famille Mulliez pour ne pas la nommer,

soit reconnue ! Rappelons de plus, que la première plainte contre le groupe avait été classé sans suite…

[Lire la suite sur Jeunes communistes de Lille]

 

Communiqué de presse des associations (8 juin 2015) :

Rana Plaza 2 ans déjà – Plainte contre Auchan pour pratiques commerciales trompeuses :

les associations se constituent partie civile

 

Enquête au Bangladesh : deux ans après le drame du Rana Plaza, le sort des survivants est encore précaire

Publié dans INFOS | Pas de Commentaires »

Fusion Lafarge-Holcim : 2,5 millions pour le PDG de Lafarge, des suppressions de postes pour les salariés

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mai 2015

MÉRITOCRATIE

Lafarge : une prime de 2,5 millions pour le PDG,

des suppressions de postes pour les salariés

 

par Ivan du Roy 22 mai 2015 bastamag.net

lafarge

 

  2,5 millions d’euros : c’est la prime que va recevoir

  le PDG de Lafarge, Bruno Lafont, pour son rôle

  dans la fusion avec le suisse Holcim.

  Les deux plus grandes entreprises de ciment du monde

  pèseront ensemble 35 milliards d’euros de chiffre

  d’affaires et plus de 130 000 salariés.

 

L’ « indemnité exceptionnelle » accordée à Bruno Lafont par le Conseil d’administration de Lafarge

s’ajoutera à sa rémunération de 1,8 million (part fixe et variable) ainsi qu’au 722 860 euros

de stock-options en actions prévus en 2014. Soit plus de 5 millions d’euros en 2015.

Pour le Conseil d’administration de Lafarge, cette prime se justifie pour « tout le travail accompli depuis un an ».

« Il a été l’architecte du projet et il a travaillé pour la défense de son groupe avec un impact limité

pour l’emploi en France », explique, à l’AFP, « une source proche du groupe ». Le cimentier emploie

63 000 personnes dans le monde, dont 5300 en France (8,5% des effectifs).

Les salariés de Lafarge, eux, ne semblent pas à la hauteur des efforts déployés par leur patron. Suite à la fusion,

une première série de 380 postes seront supprimés dans le monde, dont 166 en France (203 postes supprimés

à Paris et Lyon, moins les 37 postes créés en Isère). Ces chiffres peuvent paraître anodins au vu du nombre

d’employés concernés. Mais les effectifs en France de l’entreprise du CAC 40 n’ont cessé de chuter depuis 2012 :

moins 3000 salariés en trois ans (voir notre fiche concernant Lafarge).

Et les syndicats s’inquiètent de futures restructurations d’ampleur au sein des deux groupes fusionnés.

« Des dizaines de milliers de travailleurs seront probablement essaimés ou mis à pied à la suite de cette fusion,

mais la direction refuse toujours de consulter les syndicats », s’inquiétait en janvier Jyrki Raina, secrétaire

général de la Fédération syndicale internationale de l’industrie, IndustriALL. Les syndicats avancent le chiffre

de 15 000 salariés qui pourraient perdre leur emploi (lire ici). Ils n’ont probablement pas été aussi méritants

que Bruno Lafont.

Creative Commons License

Publié dans Basta!, ECONOMIE, Emplois, Liberalisme | Pas de Commentaires »

L’Édito de l’Humanité : « Le racisme bleu Marine de Robert Ménard »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 mai 2015

humanite.fr – 6 mai 2015

 

Le racisme bleu Marine de Robert Ménard

L’éditorial de Patrick Apel-Muller

 

Capturerobertmenard

 

 

  Il incarne la vague bleu Marine. Le maire de Béziers, Robert Ménard,

  s’est vanté d’établir des statistiques sur les confessions des élèves

  de sa commune.

 

 

Il incarne la vague bleu Marine. Le maire de Béziers, Robert Ménard, s’est vanté d’établir des statistiques

sur les confessions des élèves de sa commune, en se servant de leurs prénoms, et a affirmé que la ville

comptait « 64,6 % » d’écoliers de confession musulmane. Ainsi donc, celui qui se prétendit

« reporter sans frontières » constitue un fichage illégal à caractère religieux et ethnique au mépris des lois

de la République. Notre pays connut cela sous Vichy. L’édile pratique dans le plus parfait crétinisme raciste :

puisque cette petite se prénomme Malika, elle est musulmane ; David est assurément juif et Marion,

indéniablement catholique… Sous l’étiquette Marine transparaît la trame Jean-Marie ; on peut dire

que sa meute chasse de race.

Demain, la justice dira la violation de la loi, mais aujourd’hui, les plus élémentaires valeurs de la République

sont piétinées. Les sophistes médiatiques pourront toujours arguer que ce Ménard étant élu, il n’est pas

anti-républicain, ils auront du mal à le coiffer des lauriers de la démocratie. D’ailleurs, le Front national version

junior ne s’est pas montré prompt à condamner ce fichage et cette partition des enfants entre Mohamet,

Jéhovah et Jésus. À l’heure où ces lignes sont écrites, il préfère toujours le silence… Les Aliot et Philippot

qui flanquent la patronne ne trouvent pas le même profit à parader dans les médias que pour réduire au silence

le vieux leader de l’extrême droite. Mais ne nous y trompons pas, le maire de Béziers ne cherche pas tant

à transgresser qu’à accoutumer à ces divisions, qu’à banaliser le refrain de la haine.

« En même temps que le vieil ordre politique et social agonise, écrivait Jean Jaurès, une poussée

nouvelle de forces brutes, d’appétits ignobles ou de fanatisme meurtrier soulève l’écorce

crevassée de la vieille terre. »

Ménard est de ces remugles exhalés. Si loin de la liberté, de l’égalité et de la fraternité.

 

 

Publié dans l'Humanité, Montée du fascisme, Racisme - Xenophobie, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Faux billets et parapluie « doré » : la CGT de Sanofi interpelle les actionnaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mai 2015

humanite.fr/

 

Faux billets et parapluie « doré » :

         la CGT de Sanofi interpelle les actionnaires

 

Capturesanofi1

 

  Faux billets, parapluie repeint en doré en clin d’œil

  aux parachutes dorés : la CGT de Sanofi a interpellé lundi

  les actionnaires du groupe pharmaceutique

  sur les « revenus exorbitants » des dirigeants actuels

  et passés, dénonçant les « 4.800 postes supprimés en six ans ».

  Des militants de la CGT ont distribué des tracts dans le hall d’entrée

  du Palais des Congrès, à Paris, dans lequel devait se tenir

  dans l’après-midi l’assemblée générale des actionnaires du groupe.

 

Les syndicalistes ont dénoncé le « bonus de bienvenue » accordé au nouveau directeur général du groupe,

Olivier Brandicourt, et l’indemnité de départ versée à son prédécesseur, Chris Viehbacher. 

Les militants, dont certains arboraient des masques représentants les deux hommes, portaient autour du cou

des panneaux « Hello? 4M EUR » et « Bye! 4,5M EUR ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans CGT, Luttes | Pas de Commentaires »

22, v’là le sous-Smic! Le président du Medef ressert sa vieille idée

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 avril 2015

 

SALAIRES

CaptureBabouse-Medef

 

Dans un entretien au magazine Challenges,

Pierre Gattaz propose de permettre

aux entreprises d’embaucher à 80 % du Smic

des adultes qu’elles formeraient pendant

une durée déterminée. « Je préconise de créer

des contrats de professionnalisation sur mesure,

en permettant aux entreprises d’embaucher à 80 %

du Smic, comme c’est la règle pour les moins

de vingt-six ans, déclare le patron des patrons.

L’entreprise les formerait pendant une durée de

dix-huit à vingt-quatre mois, un investissement lourd.

Et leur rémunération devrait être complétée par l’indemnité de chômage ou le RSA pour atteindre le Smic. »

Par ailleurs, le président du Medef estime qu’il n’y a « pas assez de différence entre le salaire

et l’indemnisation chômage ». Ce qui lui permet de remettre sur la table les revendications patronales

les plus éculées sur la dégressivité des allocations et sur les sanctions contre les chômeurs

« qui refusent plusieurs fois un job correspondant à leurs qualifications ».

T. L. – humanite.fr

Publié dans Chomage, ECONOMIE, France, Liberalisme, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaires »

La Commission européenne utilise des fonds publics pour créer un lobby favorable aux gaz de schiste

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 avril 2015

 

DÉNI DE DÉMOCRATIE

L’Europe ouvre grande la porte aux lobbies favorables

aux gaz de schiste

 

par Olivier Petitjean 15 avril 2015

 

gazdeschistenon

  La Commission européenne vient d’officialiser

  la création d’un groupe d’experts chargés de

  collecter des informations sur l’exploitation

  des gaz de schiste et sur d’éventuelles méthodes

  d’extraction moins polluantes.

  Le tout dans un esprit d’« échange d’idées équitable

  et équilibré », assure Bruxelles.

 

Problème : la grande majorité de ces « experts » sont liés à l’industrie pétrolière et gazière,

favorable aux gaz de schiste. Et de l’aveu même d’un de ses membres, ce groupe d’experts

financé sur fonds publics aura pour but de rendre l’attitude des citoyens européens

plus « pragmatique » et « favorable » aux gaz de schiste.

Malgré l’opposition massive des citoyens européens au gaz de schiste, la Commission européenne persiste

dans la direction opposée. Après avoir exempté ces activités d’études d’impact environnemental spécifiques,

elle met en place aujourd’hui un « réseau » d’experts largement dominé par les industriels et les gouvernements

favorables au gaz de schiste. Les Amis de la terre Europe et le Corporate Europe Observatory, basé à Bruxelles,

publient aujourd’hui une étude sur la composition de ce réseau, dont l’intitulé « Carte blanche for fracking »

laisse présager le faible niveau d’indépendance de ces « experts ».

Sur 60 « experts » déjà nommés, 40% travaillent pour des entreprises comme Total, GDF Suez

ou Shell, directement impliquées dans le gaz de schiste, ou pour des lobbies du secteur pétrolier et gazier,

comme l’Union française des industries pétrolières (UFIP). Jean-Louis Schilansky, par ailleurs président

du « Centre de documentation sur les hydrocarbures non conventionnels », le lobby récemment créé

par les entreprises françaises intéressées au développement du gaz de schiste, en fait par exemple partie [1].

Capturegazdeschiste

Les représentants de la société civile, en revanche,

se comptent sur les doigts d’une main :

ils ne sont que cinq ! Le reste est constitué soit

de scientifiques dont la majorité est liée financièrement

à l’industrie, soit de représentants de bureaux publics

de recherche géologique, dont les intérêts sont souvent

étroitement liés à ceux des promoteurs du gaz de schiste. Au total, 70% des membres de ce réseau

ont des liens financiers avec l’industrie pétrolière et gazière…

 

[Lire la suite sur Basta !]

Creative Commons License

Publié dans Basta!, EUROPE, Liberalisme, Union europeenne | Pas de Commentaires »

Loi sur le renseignement : Une surveillance généralisée inacceptable (PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 avril 2015

Communiqué du PCF – 14 avril 2015

Loi sur le renseignement :

Une surveillance généralisée inacceptable 

 

Captureurtikan7

Hier, l’Assemblée nationale a débuté l’examen

du projet de loi relatif au renseignement.

Avec ce dispositif, l’atteinte à la liberté

devient la règle, la protection l’exception.

« Pas de moyens d’exception » et « Pas de surveillance

généralisée des citoyens » ?

Sonoriser des espaces privés, capter des images,

accéder en temps réel aux données de connexion

Internet ou installer des dispositifs de recueil

des communications couvrant de larges périmètres

de l’espace public, voilà donc les dispositifs

qui ne constituent pas « des moyens d’exception » !

Prévoir que les pouvoirs spéciaux de renseignement pourront être mis en œuvre pour assurer, notamment,

« la prévention des violences collectives de nature à porter atteinte à la sécurité nationale».

Au nom de la lutte contre le terrorisme, ce sont donc aussi les mouvements de contestation

sociale qui pourront faire l’objet de cette surveillance accrue. L’ensemble des citoyens

constituera ainsi la cible potentielle du contrôle, à rebours de ce qui est affirmé.

La détection par traitement automatique des comportements suspects à partir du « big data » va exercer

un contrôle social totalitaire sur la population à partir de la mise en corrélation systématique de toutes

les données et traces numériques produites par chacun : vidéo surveillance, comptes bancaires, dossiers

médicaux, scolaires, professionnels, réseautages sociaux, consultations sur le web, achats, géo-localisation.

Ce projet de loi s’intègre en outre au projet européen INDECT ( Intelligent Information System Supporting

Observation, Searching and Detection for Security of Citizens in Urban Environment ).

Plus grave, tout le dispositif d’autorisation est placé entre les mains de l’exécutif évitant

le contrôle par le juge judiciaire de mesures pourtant gravement attentatoires aux libertés

individuelles qu’il est constitutionnellement chargé de protéger.

Ce projet de loi installe un dispositif pérenne de contrôle occulte des citoyens dont il confie au pouvoir

exécutif un usage quasi illimité. Il est à ce titre inacceptable et le Parti Communiste Français ne peut

que s’y opposer dans l’état.

Publié dans France, PCF, Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Salariés, voilà à quelle sauce vous serez mangés cette année !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 avril 2015

 

Dialogue social, contrat de travail, licenciements… La feuille de route 2015 est prête

 

Dominique Sicot – Humanité Dimanche – 10 avril 2015

valls1

  Révélations.

  Salariés, voilà à quelle sauce vous serez

  mangés cette année !

  L’Humanité Dimanche « s’est procuré le projet

  du programme national réformes 2015 »

  que le gouvernement va transmettre

  à Bruxelles dans quelques semaines.

  Le Medef peux se lécher les babines !

 

 

«Recommandation 2 : réduction du cout du travail » : « (…) à réduire encore, d’une manière neutre sur le plan budgétaire, les coûts salariaux, en particulier aux niveaux les plus bas de l’échelle des salaires ».

« Recommandation 6 : marché du travail, dialogue social et formation » : «(…) prendre des mesures supplémentaires pour lutter contre la rigidité du marché du travail et plus particulièrement prendre des mesures pour reformer les conditions des accords de maintien de l’emploi en vue d’accroitre leur utilisation par les entreprises en difficulté ; prendre des mesures supplémentaires pour reformer le système d’assurance chômage ». Voilà quelques morceaux choisis du projet du « programme national de reformes 2015 » que le gouvernement français va transmettre en mai à la Commission européenne.

[...]

L’AUTO SATISFECIT EST TOTAL

Mais les recettes pour y parvenir s’inscrivent dans le cadre des politiques d’austérité que François Hollande s’était engagé à remettre en cause lors de sa campagne électorale de 2012, sans même s’y essayer une fois élu. La feuille de route présentée par le gouvernement français pour 2015 vise donc à réduire toujours plus les dépenses publiques et la protection sociale solidaire, à libéraliser et flexibiliser à tout va.

Dans ce projet de programme, le gouvernement français tient d’abord à rappeler à quel point jusqu’ici il a fait le job. (…)

II se félicite ainsi que, grâce au pacte de responsabilité et de solidarité, « les cotisations sociales versées par les employeurs (…) soient désormais quasi nulles au niveau du salaire minimum ». Et qu’en ajoutant le crédit d’impôt pour l’emploi et la compétitivité (CICE) et la non revalorisation du SMIC, «le coût du travail au niveau du SMIC » ait « progressé moins vite que le niveau moyen des salaires » et soit désormais proche de celui de l’Allemagne.

L’OCDE CONSEILLE LA FRANCE

Captureloimacron1

  II rappelle aussi, avec satisfaction, le gel du point d’indice (base de calcul

  du salaire des fonctionnaires) de la fonction du publique ; l’« assouplissement

  des régies d’ouverture du dimanche » prévu par la loi Macron ;

  la loi dite de « sécurisation de l’emploi» de 2013 qui a permis d’« apporter

  plus de souplesse et de sécurité juridique aux entreprises » – soit en clair

  de licencier plus vite et de limiter les recours en justice contre

  les « plans de sauvegarde de l’emploi». Tous les intéressés apprécieront !

 

L’OCDE, qui vient de prodiguer ses « conseils » à la France – simplifier et raccourcir les procédures de licenciement, instaurer un contrat de travail unique cassant les droits des CDI, réduire la durée d’indemnisation du chômage… -, et le MEDEF, en grande campagne sur le « poids » du Code du travail et «la peur d’embaucher » – prônant la fusion des instances représentatives du personnel et un contrat de travail incluant dès l’embauche des « motifs incontestables de licenciement » -, peuvent en revancher se réjouir. Le gouvernement s’apprête à satisfaire leurs désirs.

Les premières salves vont tomber dans la loi de « modernisation du dialogue social » qui sera présentée le 22 avril en Conseil des ministres, d’autres seront saupoudrées, dans les mois qui viennent, dans différents textes sous couvert d’« améliorer » la loi de sécurisation de l’emploi de 2013.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, France, Humanite Dimanche, Liberalisme, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Les « droits rechargeables » rechargent la misère

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 avril 2015

ASSURANCE CHÔMAGE

Comment les chômeurs les plus vulnérables ont sombré

dans la pauvreté à cause des « droits rechargeables »

 

par Eva Thiébaud, Morgane Remy 13 avril 2015

 

pochesvides

Une allocation chômage de 9 euros par jour après avoir

travaillé à plein temps au Smic… Cette situation ubuesque

est loin d’être isolée et concerne des dizaines de milliers

de demandeurs d’emploi. Elle est le résultat de l’entrée

en vigueur des « droits rechargeables » :

ils devaient permettre aux chômeurs les plus précaires,

naviguant entre CDD et intérim, de bénéficier de l’ensemble

des droits ouverts par leur carrière professionnelle. Ils se sont transformés en calvaire. Enquête.

Depuis le 1er avril dernier, un choix cornélien, digne d’une mauvaise plaisanterie, s’offre à certains demandeurs d’emploi : ils ont la possibilité de renoncer à de nouveaux droits leur procurant pourtant une durée d’indemnités chômage plus longue. Il est même très probable que beaucoup adoptent cette solution. Ce « droit d’option » pourrait leur permettre de retrouver une allocation chômage décente, proportionnelle à leur dernier salaire.

Tout avait pourtant commencé par un véritable progrès. Dans son article 10, la loi de sécurisation de l’emploi votée en 2013 prévoyait la mise en œuvre de « droits rechargeables ». Leur principe était simple : plus une personne travaillait, plus elle accumulait de droits à l’assurance-chômage. Ainsi, un demandeur d’emploi qui acceptait un poste sur un temps court ne perdait pas ses droits précédents, et pouvait y recourir plus tard. L’objectif affiché était de sécuriser les chômeurs aux parcours complexes, composés de CDD et de missions d’intérim : les droits rechargeables les autorisaient à travailler pendant de courtes périodes sans craindre de perdre leurs anciennes allocations.

« L’assistante sociale est dépitée pour moi »

 

droits rechargeables

  Ces « droits rechargeables » auraient clairement

  pu être classés dans la catégorie des avancées

  sociales… du moins jusqu’à leur application.

  Les nouveaux chômeurs se voient dorénavant

  attribuer leurs allocations chronologiquement.

  Le droit correspondant à la période de travail

  la plus ancienne est alloué en premier.

  Si vous avez commencé par un mi-temps pour

  ensuite travailler à plein temps, avant de vous

  retrouver au chômage, vous percevrez

  une allocation correspondant au temps partiel

initial, donc bien inférieure.

[Lire la suite sur Basta ! ]

CGT chômeurs rebelles du Morbihan

 

Publié dans Basta!, CGT, Chomage, Emplois, France, Pauvrete, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaires »

La mort d’une usine est aussi un attentat !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 avril 2015

 

La mort d’une usine est aussi un attentat !

 

Michel Étiévent – 1er avril 2015- humanite.fr

 

carbonnesavoiecgt

  Par Michel Étiévent, écrivain.

 

  Texte écrit à la demande des salariés

  de Graftech, en grève pour protester

  contre la fermeture de l’usine

  de Notre-Dame-de-Briançon (Savoie)

  où 41 licenciements sont annoncés.

 

 

Mes ami(e)s, mes camarades, la mort d’une usine est aussi un attentat. Un attentat à la vie, à l’espoir.

Un attentat au futur de nos familles et de nos enfants. Depuis plus d’un siècle, ici, au prix d’un acharnement

de générations d’ouvriers à construire un avenir décent, l’usine a toujours été l’un des  piliers essentiels

de la vie locale. Savent-ils ce qu’ils font ceux qui, d’un trait de bourse, au nom d’intérêts froids et lointains,

font basculer d’un coup des vies d’humains ?

L’usine, nous le savons, est à l’origine d’une longue chaine de vie qui passe par le maintien de l’agriculture

et de l’entretien de la nature par le biais de l’ouvrier paysan et paysagiste, se prolonge par l’existence

de produits performants à haute valeur ajoutée affinés par des savoir-faire irremplaçables. L’usine c’est aussi

la garantie de notre indépendance nationale, la force du budget communal, l’existence de la sous-traitance,

du commerce, de l’artisanat, des services publics qui lui sont liés depuis toujours.

C’est enfin un siècle de mémoire et de conquis sociaux arrachés par de justes colères pour un peu de dignité.

Des conventions collectives décentes, des lois sociales et un code du travail à hauteur d’hommes, à l’image

de celles qu’un de nos grands anciens comme Ambroise Croizat, né à cent mètres d’ici, fils de cette même usine,

nous a donné.

Que veulent-ils ceux qui cassent, ceux qui nous privent d’avenir sans autre raison qu’un profit encore plus grand,

plus immédiat ? Nous refusons que notre vallée devienne un pays d’errance, de désespérance, de portes fermées,

de tôles rouillées à quatre mois d’espérance de vie. Nous refusons que notre pays devienne un parking

de chômeurs au pied d’une montagne de luxe.

Ensemble, unis, nous nous battrons avec la dernière énergie pour que notre vallée reste ce que nos aînés,

par leur abnégation, leur combat au quotidien ont voulu qu’elle soit : un pays à vivre et à aimer.

Parce que nous le savons, rien n’est plus beau qu’une main d’humain quand elle sert à quelque chose… DEMAIN….

Alors mes amis, debout, debout… !

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, Liberalisme, licenciements, SOCIAL | Pas de Commentaires »

1...34567...45
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy