• Accueil
  • > Recherche : feignies en inde

Résultats de votre recherche

26 avril : Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 avril 2009

Texte envoyé par Nicole Dacosse

La Journée Nationale de la Déportation, instaurée par la loi du 14 avril 1954, est depuis célébrée le dernier dimanche d’avril.

Elle redit chaque année la nécessité de rappeler les épreuves subies par celles et ceux qui ont été déportés à cause de leurs différences : religion, nationalité, sexualité, opinions citoyennes ou politiques, opposition au régime nazi, et surtout désir de libérer notre pays.

Ce n’est jamais par hasard (contrairement à ce que certains affirment) qu’on se retrouvait interpellé par les S.S., la Gestapo ou la police de Vichy. Ce n’est jamais par hasard qu’après emprisonnement, interrogatoires, tortures, on se retrouvait envoyé dans des wagons plombés vers ces sinistres destinations dont les noms résonnent à jamais comme des cris de honte : Treblinka,  Auschwitz, Ravensbrück, Dachau, Büchenwald…

Certains n’en revinrent pas : leurs noms sont parfois gravés sur le monument aux morts avec ceux d’autres résistants comme c’est le cas à Feignies. A Maubeuge, une stèle a été érigée en 1949 à la mémoire de 93 travailleurs du Bassin de la Sambre résistants et « morts pour la France » dont certains en déportation ; et parmi eux, un Finésien.

Pour ne pas avoir à revivre les mêmes horreurs, 

SOUVENONS-NOUS !

*******************

Le besoin de préserver la mémoire de la déportation a été reconnu par la loi du 14 avril 1954, votée à l’unanimité par le Parlement, qui a consacré le dernier dimanche d’avril « Journée nationale du Souvenir des victimes et héros de la déportation »au cours de laquelle la nation honore la mémoire de tous les déportés sans distinction, et rend hommage à leur sacrifice

« Article 1er : La République française célèbre annuellement, le dernier dimanche d’avril, la commémoration des héros, victimes de la déportation dans les camps de concentration au cours de la guerre 1939-1945.

Article 2 : Le dernier dimanche d’avril devient « Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation ». Des cérémonies officielles évoqueront le souvenir des souffrances et des tortures subies par les déportés dans les camps de concentration et rendront hommage au courage et à l’héroïsme de ceux et de celles qui en furent les victimes. »

Le dernier dimanche d’avril a été retenu en raison de sa proximité avec la date anniversaire de la libération de la plupart des camps*, et aussi parce que cette date ne se confondait avec aucune autre célébration nationale ou religieuse existante. Certains déportés appellent cette journée la Toussaint des Déportés.

* 6 avril 1945 : Début de l’évacuation de Neuengamme
11 avril 1945 : Libération de Buchenwald et Dora par les Américains
15 avril 1945 : Libération de Bergen-Belsen par les Anglais
21 avril 1945 : Libération de Flossenburg par les Américains
22 avril 1945 : Libération de Sachsenhausen par les Soviétiques
29 avril 1945 : Libération de Dachau par les Américains
29 avril 1945 : Libération de Ravensbrück par les Soviétiques
5 mai 1945 : Libération de Mauthausen par les Américains
5 mai 1945 : Libération de Gross Rosen par les Soviétiques
8 mai 1945 : Libération de Theresienstadt par les Soviétiques

Rappels historiques :

Plus de 162 000 personnes (hommes femmes et enfants) parties de France, ont été déportées :

- 86 000 personnes déportées en tant que résistants, politiques, otages (60 % environ sont revenus)
- 76 000 personnes déportées en tant que juifs (3 % sont revenus)

Au total, ce sont plus de 100 000 déportés partis de France qui disparaissent dans les camps de concentration nazis.


Source :

http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/musee-memorial-vestiges-f47/journee-nationale-du-souvenir-de-la-deportation-t8258.htm

 

*********************

Triangles rouges à Auschwitz (Livre)

Le convoi politique du 6 juillet 1942 

On connaît le rôle central joué par Auschwitz-Birkenau dans l’extermination des Juifs d’Europe. Mais sait-on que mille communistes français ont péri là-bas, dans le camp de concentration – sur les chantiers et dans les blocks d’Auschwitz-I ou de Birkenau – ou dans les chambres à gaz du centre de mise à mort ?
Le convoi du 6 juillet 1942 occupe une place particulière dans la déportation de répression. Placé sous la bannière de la croisade hitlérienne contre le « judéo-bolchevisme », ses origines se mêlent à celles des fusillades d’otages et des premiers transports de Juifs en France. Cependant, aucun des 1175 hommes de ce convoi, choisis selon le critère de leur appartenance politique par les autorités militaires allemandes, n’aurait pu être déporté sans la collaboration active du régime de Vichy. L’histoire de ces résistants et militants antifascistes, dont quelques-uns furent les créateurs du premier réseau français de Résistance à Auschwitz, est racontée à travers les témoignages des survivants – 119 seulement en mai 1945.

Couverture de l'ouvrage
Photo de la couverture de l’ouvrage
Le lecteur se trouve plongé dans l’univers hallucinant d’Auschwitz et de Birkenau, rarement dépeint pour l’année 1942, et suit l’odyssée de ces déportés liés par un destin commun. D’intenses moments d’émotion se dégagent de ces remarquables documents ainsi qu’une claire perception des mécanismes du système concentrationnaire nazi, grâce aux analyses et aux mises en perspectives de l’auteur. Claudine Cardon-Hamet est professeur agrégée et docteur en histoire. Cet ouvrage prend sa source dans sa thèse de doctorat.
Triangles rouges à Auschwitz
Auteur : Claudine Cardon-Hamet
Editeur : Editions Autrement avec le soutien de la DMPA
Collection : Revue Autrement Memoires
ISBN : 2746706474
Prix : 22,95 euros
Source : Mindef/SGA/DMPA

Les liens à découvrir sur le sujet

La libération des camps La libération des camps
Revue n° 149 -Avril 2005
 

 Source :

http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/page/affichebiblio.php?idLang=fr&idBiblio=442&idPage=2686

 

A voir également :

La Journée Nationale de la Déportation

http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/page/affichecitoyennete.php?idLang=fr&idCitoyen=3

NN – Déportés condamnés à disparaître

dans la nuit et le brouillard (1941 – 1944)
Le décret nazi « Nacht und Nebel »

http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/page/affichecitoyennete.php?idLang=fr&idCitoyen=16

 

La déportation

http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/page/affichepage.php?idLang=fr&idPage=101

 

L’internement des Tsiganes en France 1940-1946

http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/page/affichepage.php?idLang=fr&idPage=1446

 

Ces Barbelés oubliés par l’Histoire (Livre)

Un camp pour les Tsiganes… et les autres.

Qui se souvient, ou plutôt, qui veut se souvenir des camps de concentration que la France a créés et administrés pendant la Seconde Guerre mondiale ? Comme tant d’autres, Montreuil-Bellay, petite ville touristique au confluent de trois régions, l’Anjou, la Touraine et le Poitou, avait concencieusement oublié le sien, jusqu’à ce que Jacques Sigot en reconstitue patiemment toute la ténébreuse histoire.

Ils sont nombreux ceux qui, à un moment ou à un autre, ont connu la double enceinte de barbelés électrifiés, hérissée de miradors, de Montreuil-Bellay : Républicains espagnols, hiver 39-40; civils anglais au cours de l’été ; clochards de la région nantaise, collaborateurs, soldats ennemis en perdition, septembre 44 ; civils allemands, surtout des femmes internées comme otages en 1945.

Mais, de novembre 1941 à janvier 1945, se sont surtout les tsiganes qui hantent ces barbelés oubliés par l’Histoire.

Couverture de l'ouvrage
Couverture de l’ouvrage (c) Editions Wallâda
Ces Barbelés oubliés par l’Histoire. Un camp pour les Tsiganes… et les autres.
Auteur : Jacques Sigot
Editeur : Wallâda (5, rue Defabritis 13110 Port-de-Bouc)
Prix : 22,56 €
Source Jacques Sigot

sur cheminsdememoire.gouv.fr

Publié dans HISTOIRE, Non classé | Pas de Commentaires »

FEIGNIES ENSEMBLE avril 2009

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 avril 2009

Feignies ensemble                                                  PCF

        Feignies pour tous                                                                                                avril 2009 – N°15

http://communistefeigniesunblogfr.unblog.fr/

 

« L’Union européenne va dans le mur, mais ses dirigeants accélèrent. »

Michel Soudais, journaliste à Politis

 

7 Juin 2009 – Elections européennes – Chaque voix, votre voix compte !

 

Avec le Front de gauche (PCF, Parti de Gauche, Gauche unitaire du NPA) exigeons un véritable changement en France et en Europe pour une réduction des inégalités et de la pauvreté.    REAGISSEZ !

-  14 mars au Zénith à Lille, 1500 personnes soutiennent le Front de gauche contre le capitalisme qui massacre les emplois et augmente la précarité.

-  Ils ont dit :

        Loïc Pen, médecin urgentiste, syndicaliste : « Ce Front de gauche, on en a besoin. Aujourd’hui, il nous manque une perspective politique. »

 

        Fabien Pavot, responsable CGT du Nord, à la Poste : « Depuis 2005, 50 000 bureaux de poste ont été fermés. Le 7 juin, exigeons une réappropriation des services publics.« 

 

        Eric Felini, secrétaire du comité central du groupe Total : « 14 milliards de bénéfices (= 12  millions de SMIC) dans les tiroirs et rien pour les salariés. Pire, Total s’attaque à l’outil industriel et annonce 555 licenciements. »

 

        Alain Bocquet – député du Nord –  PCF : « Une loi doit interdire les licenciements boursiers… Tous ceux qui luttent doivent prendre au sérieux ce scrutin. Le plus grand ennemi, c’est l’abstention. Le rassemblement doit être le plus large possible.« 

 

        Michelle Ernis, conseillère municipale en Normandie, Gauche unitaire du NPA (40 ans de militantisme à la LCR puis au NPA) : « Nous prenons nos responsabilités. Assumons nos divergences. Mais nos convergences sont plus fortes quand nous réclamons ensemble l’augmentation des salaires, l’arrêt des licenciements, la défense des services publics.« 

 

        Marc Dolez – député du Nord – Parti de Gauche : « Une Europe sociale, vraiment démocratique n’est pas possible avec le traité de Lisbonne qui interdit l’harmonisation sociale… Il faut rompre avec l’hégémonie social-libérale, avec les compromis du traité de Lisbonne.« 

 

        Jacky Hénin – eurodéputé – PCF : « Les 41 députés du groupe Gauche unie européenne (GUE) ont contribué à mettre en échec la directive libéralisant les ports, à stopper la Commission européenne qui voulait imposer 65h hebdomadaires aux salariés. Il faut briser les directives de mise en concurrence des salariés. Pour un salaire minimum dans tous les pays de l’Union. En finir vraiment avec le scandale des paradis fiscaux« 

Publié dans PCF-Front de Gauche Feignies, TRACT | Pas de Commentaires »

FEIGNIES ENSEMBLE avril 2009 (suite)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 avril 2009

LES CHÔMEURS DANS L’ÉTAU DU PÔLE EMPLOI

Une aide pour les demandeurs d’emploi ou un contrôle accru, un « flicage » de plus ?

Le 5 janvier 2009, fusion forcée entre ANPE et Assedic

-  Le Guichet unique ? Comment « simplifier » les démarches quand un « conseiller référent » suit un « portefeuille » de 200 à 250 personnes en 8 demi-journées ?

-  Le suivi mensuel ? 20 minutes pour recevoir des personnes aux difficultés très variées ! Avec l’augmentation du chômage, il faut déjà 2 semaines pour obtenir un 1er rendez-vous.

-  Comment gérer l’ingérable ? Quand il faut un accompagnement personnalisé (santé, surendettement, dépendances…), les agents ne peuvent pas intervenir. A l’accueil, la violence monte. On renvoie les personnes vers des ordinateurs !

-  Formation des agents et accueil personnalisé ?

Les métiers ANPE et Assedic sont très différents. L’ANPE, c’était un suivi, un conseil pour la recherche d’un emploi. L’Assedic, c’était l’indemnisation selon des critères complexes. Ces deux métiers nécessitent plusieurs mois d’apprentissage. Les salariés du Pôle emploi « bénéficieront » de 3 à 7 jours de formation sur le tas !!! 

-  Deux offres « raisonnables » d’emploi ? Comment peut-on forcer quelqu’un qui était au SMIC à accepter un temps partiel encore plus faible ? Comment faire avec des offres d’emploi  de moins en moins nombreuses et éloignées du domicile ?

-  La proximité disparaît. 586 agences (38 %) doivent disparaître. Pour de nombreux demandeurs d’emploi, il faudra téléphoner encore plus souvent. Et ce service est loin d’être gratuit : jusqu’à 3,55 euros les 5 minutes avec Mobicarte !

-  La privatisation : le chômage peut enrichir !

Depuis 2005, à Lille et Rouen, la société privée Ingeus expérimente des techniques pour « aider » les chômeurs à trouver un emploi. Elle touche de 3 000 à 6 000 euros par « prestation » auprès d’un chômeur !

Autant de perdu pour le Pôle emploi de l’Etat qui pourrait améliorer la qualité de ses services en embauchant des personnes compétentes, formées à travailler autour des projets professionnels, en lien avec d’autres organismes de formation pour adultes.

 

 

7 juin : élections européennes – Réagissez – Votez pour le Front de Gauche.

Pour un véritable changement en France et en Europe, pour une Europe plus solidaire, pour tous, je soutiens, à Feignies, le Front de Gauche

Nom – Prénom : …………………………………………………………..

Adresse : ………………………………………………………………………………

 

 

 

A remettre à un militant ou à déposer au n° 48, rue F. Wiart

 

N’hésitez pas à soutenir, à Feignies,

la liste du Front de Gauche.

Publié dans PCF-Front de Gauche Feignies, TRACT | Pas de Commentaires »

Feignies : le drapeau tibétain a été hissé pour commémorer le soulèvement du peuple tibétain du 10 mars 1959

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 mars 2009

 

Feignies : le drapeau tibétain a été hissé pour commémorer le soulèvement du peuple tibétain du 10 mars 1959 dans HISTOIRE tibet50

1959-2009 : 50 ans d’occupation du Tibet par Pékin et 50 ans d’exil pour le Dalaï Lama et plus de cent vingt mille Tibétains.

2009 c’est aussi le vingtième anniversaire de l’écrasement de la révolte des étudiants chinois à Tien Anmen

10 mars 2009

Commémoration

50ème anniversaire du soulèvement  des Tibétains

 

Campagne européenne 2009 : « Drapeaux Mairies »

rscn3917.jpgConsulter l'articledscn3910.jpg

 

 

Un maximum de drapeaux dans les mois qui viennent!

 

 

Chaque année,  de nombreuses communes, dont Feignies, hissent le drapeau tibétain au fronton de leur mairie pour commémorer le soulèvement du peuple tibétain le 10 mars 1959.

Le drame tibétain est toujours d’actualité. Les Tibétains vivent en exil. En exil, en Inde ou en Occident pour ceux qui ont eu le malheur et la chance d’y parvenir.
En exil, à l’intérieur du Tibet pour les autres. Car leur religion, leur culture, leur environnement continuent d’être menacés.

CONTRE L’OUBLI, POUR MÉMOIRE

 

20090224-lampeabeurre dans Infos Feignies

« Veilleur, où en est la nuit ? »,
interrogeait naguère un poète aux heures sombres d’une autre histoire.
Cette fois, c’est une voix lointaine,

« d’un drôle de pays qui n’existe plus et qui existe tellement »

(disait un jour Woeser*), qui reprend le flambeau et forme rempart contre l’oubli.
D’autres voix à travers le monde ont pris le relais et s’en font l’écho.
Pour que vive le Tibet et que cette flamme vacillante entretienne l’espoir de tous ceux qui la gardent au coeur afin d’éclairer le chemin.

Car l’histoire des hommes (et des femmes) porte témoignage que son autre nom est

LIBERTÉ

*Woeser : poétesse tibétaine

 

Lire la suite… »

Publié dans HISTOIRE, Infos Feignies, LIBERTES, Monde, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

PAYER POUR BOSSER !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2009

PAYER POUR BOSSER ! dans Politique nationale doc Siné Hebdo

d’après l’article de J. Bonnet dans Siné Hebdo n° 23 - 11 février 2009

Jeudi soir, Nicolas Sarkozy proposait d’ouvrir les négociations du 18 février sur l’indemnisation des chômeurs. Ce ne sera pas du luxe , vu les coups portés aux « pensionnaires » du Pôle emploi.

En effet, en augmentant la part de financement du PE (Pôle Emploi) par l’Unedic (qui recueille les cotisations chômage payées par les salariés) de 8 à 10 %, l’Etat ponctionnait directement pas moins de 400 millions dans les allocations.

Par ailleurs, le numéro d’appel fixe classique qui avait cours jusque-là est remplacé par une ligne surtaxée ! À 11 centimes d’euro la minute, le 39 49 est « au niveau le plus faible qu’on puisse avoir« , selon Christian Charpy, directeur général du PE. Sauf si l’on appelle  depuis un téléphone portable muni d’une carte prépayée (qui a la faveur des chômeurs ne pouvant grever leur budget d’un forfait fixe) indique l’AFP, qui a refait les calculs pour arriver au tarif ahurissant de 3, 55 euros HT pour une conversation de cinq minutes avec Mobicarte !Le chômeur-payeur, voilà donc la nouvelle trouvaille des philanthropes de l’UMP. Car comme aurait pu dire Audiard, la droite ça ose tout. C’est même à ça qu’on la reconnaît…

Publié dans Politique nationale, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Feignies ensemble / Feignies pour tous février 2009 – N°13

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2009

Feignies ensemble                                                                                                                                                                        PCF

        Feignies pour tous                                                                                                                                         février 2009 N°13

 

« Le pouvoir ne souhaite pas que les gens comprennent qu’ils peuvent provoquer des changements.« 

Noam Chomsky, intellectuel américain

 

Et si l’Etat-Sarkozy payait ses dettes au Conseil général du Nord ?

 

Non content de multiplier les factures à payer par les départements, l’Etat réduit leurs dotations et leurs recettes. La dette de l’Etat, pour notre département, s’élève à 321 millions d’euros :

-  en 2009, en plafonnant, à la demande du Medef, la taxe professionnelle payée par les entreprises, il prive notre département de 60 millions d’euros ;

-  et il garde 82 millions « de compensation » préalablement destinés à financer, en 2009, le RMI et le RSA dans le Nord…

Mais…

-  l’entretien des routes nationales est confié au département,

-  à l’été 2009, le département devra prendre en charge 110 000 allocataires du RSA contre 71 000 du RMI.

Pour maintenir et même développer ses efforts en faveur de la population, le Conseil général devra-t-il augmenter les impôts et gérer la pénurie comme le suggèrent les élus UMP ?

Au nom du groupe communiste, Jacques Michon a déclaré : « Nous refusons d’avoir à choisir entre augmenter les impôts locaux ou réduire les services rendus à la population.« 

Les élus communistes demandent :

  • que l’Etat paie les sommes dues au département,
  • qu’il revienne sur le bouclier fiscal qui favorise les grandes fortunes,
  • qu’il maintienne la taxe professionnelle payée par les grandes entreprises (la Société générale  double son bénéfice en 2008 soit 2 milliards),
  • qu’il aligne sa Dotation globale de fonctionnement sur l’inflation réelle.

Au niveau national, une taxe de 0,5 %  ou de 1 % sur les actifs financiers des entreprises produirait 35 à 70 milliards d’euros pour soutenir les collectivités.

La dépense publique est juste, elle répond aux besoins des habitants, des familles, surtout en temps de crise, dans le département et à Feignies.

Cette dépense publique est saine car ce n’est pas de ce côté que se sont évaporés les milliards d’euros des bulles financières !

*******************

PCF : du nouveau à Feignies : nous avons créé le blog de « Feignies ensemble » que nous vous invitons à consulter régulièrement communistefeigniesunblogfr.unblog.fr/

Publié dans Infos Feignies, PCF-Front de Gauche Feignies, TRACT | Pas de Commentaires »

Feignies ensemble / Feignies pour tous N° 13 (suite)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2009

 

Ce n’est pas aux salariés de payer la facture de la crise.

Il faut mettre les dividendes versés aux actionnaires à contribution.

Renault a versé 1,5 milliard d’euros à ses actionnaires en 2008, Peugeot 780 millions, Toyota 1 milliard uniquement pour le 1er semestre, Arcelor-Mittal 2,2 milliards… mais les salariés subissent le chômage technique et des milliers d’emplois sont supprimés.

« 1 %  des dividendes des actionnaires de Renault suffirait à maintenir le salaire des 20 000 employés mis en chômage technique », explique Alain Bocquet, député du Nord. Il a déposé une proposition de loi en ce sens à l’Assemblée nationale. Pour qu’elle soit débattue et soumise au vote, il a besoin du soutien des citoyens, des salariés victimes de cette crise du capitalisme.

 

Je soutiens la Proposition de Loi déposée par Alain BOCQUET visant à mettre les dividendes des entreprises à contribution pour garantir les salaires en cas de chômage partiel.

A renvoyer à Alain BOCQUET, BP 60026 – 59731 Saint Amand les Eaux Cedex

Vous pouvez aussi soutenir cette proposition :

-         sur le site Internet d’Alain Bocquet : www.alainbocquet.fr

-         sur le site de la Fédération PCF du Nord : www.nord.pcf.fr

 

 

Les gens qui se battent peuvent perdre ; les gens qui ne se battent pas ont déjà perdu.   (Bertold Brecht)

29 janvier : un grand mouvement populaire pour exprimer l’inquiétude des Français face à la baisse du pouvoir d’achat et aux menaces qui, sous prétexte de crise financière mondiale, pèsent sur leur avenir.

5 février : le chef de l’Etat parle à la télé. Et que dit-il ? Du bla-bla, de vagues  promesses, une seule mesure concrète pour satisfaire les patrons : la suppression de la taxe professionnelle pour les entreprises !!! Et qui touche la taxe professionnelle ?  Pas l’Etat mais les collectivités territoriales c’est-à-dire les Régions, les Départements et les communes (ou les intercommunalités comme par exemple l’Agglomération Maubeuge -Val de Sambre) sur lesquelles l’Etat a fait reposer une grosse partie de ses compétences depuis la décentralisation : routes, établissements scolaires, transports, aide sociale…Vous viendrait-il à l’idée de distribuer des cadeaux et de faire payer la facture à vos voisins en puisant dans leurs revenus ? C’est-ce que propose Monsieur Sarkozy!!! Comment ces collectivités pourront faire face à leurs dépenses si ce n’est en augmentant les impôts des ménages, c’est-à-dire VOS IMPOTS, ou en réduisant les services rendus à la population.

 ***************

Conseil municipal : samedi 28 février dès 9 h, en mairie. A l’ordre du jour, le budget municipal 2009.

***************

Ces problèmes vous concernent. Venez en débattre avec nous le dernier vendredi de chaque mois de 17h30 à 19h à la salle polyvalente Place de l’église.

Publié dans Infos Feignies, PCF-Front de Gauche Feignies, TRACT | Pas de Commentaires »

1...4142434445
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy