• Accueil
  • > Recherche : feignies en inde

Résultats de votre recherche

FEIGNIES ENSEMBLE N°24 (2)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 février 2010

La santé n’est pas une marchandise !

 

La casse des hôpitaux parisiens, un exemple alarmant !

 

Le gouvernement veut :

  • Passer de 37 structures actuelles à 12 groupes hospitaliers, organisés en 4 zones.
  • Supprimer 4 000 emplois  de personnel médical et administratif pour 2010 – 2012

Or, il faut savoir que :

  • dans les hôpitaux de court séjour, en France on a 0,58 infirmière par lit ; mais 0,77 en Allemagne et 1,39 en Suisse
  • « l’hôpital public assure des soins de qualité pour tous quels que soient les moyens de chacun »
  • « c’est là que se font les grandes recherches d’aujourd’hui qui permettront les progrès de demain »
  • « c’est lui qui prend en charge les cas les plus graves ou les plus complexes à tous les âges de la vie »

André Gentilini, professeur, spécialiste des maladies infectieuses

  • on veut démanteler l’hôpital pour enfants Armand-Trousseau, un des grands hôpitaux pédiatriques de France. On y trouve une équipe de médecins spécialisés et des laboratoires de recherche. Fin 2009, on y a réalisé une première mondiale : une greffe du foie et du rein sur un enfant le même jour.

« Je ne pouvais pas imaginer, et je ne peux toujours pas. Ce n’est pas possible ! Une société va faire en sorte qu’il y ait une diminution de l’offre de soins pour des enfants gravement malades ?! Si l’on ne s’indignait pas devant ça, on ne vaudrait plus rien. On s’attaque à des enfants en danger de mort. »

« Je ne voudrais pas que les enfants aient la double peine : ils sont gravement malades et ils ne sont pas pris en charge dans des conditions dignes. »

Albert Bensman, chef du service de néphrologie pédiatrique à Armand-Trousseau

 

La justice aux ordres du président ?

 

Affaires ClearstreamJeudi 28 janvier, le tribunal correctionnel de Paris prononce la relaxe de Dominique de Villepin.

Ce même 28 janvier, F. Lefebvre, de l’UMP déclare : « On peut espérer que l’appel permettra de montrer qui a commandité cette manipulation ».

Le 29 janvier, au matin, Jean-Claude Marin, procureur de la République (et proche du président) annonce sur Europe 1, qu’il fait appel au jugement de relaxe ! Pas même un communiqué officiel du Parquet ! !

On comprend mieux pourquoi le président veut supprimer le juge d’instruction !

En 1996, des procureurs de la République ont déjà fait pression sur les juges, dans l’affaire des salariés victimes de l’amiante pour que les entreprises ne soient pas condamnées.

 

FEIGNIES ENSEMBLE N°24 (2) dans Elections regionales

 

 

LIBERTÉ POUR SALAH HAMOURI

 

Salah Hamouri, un jeune Franco-Palestinien, est emprisonné en Israël depuis

1800 jours (au 16 janvier) après un procès bâclé, sur de fausses accusations !

 

 

Suite de la casse du service public de l’Éducation

nationale !

 

En septembre 2010, il y aura encore 16 000 suppressions de postes d’enseignant (plus de 45 000 depuis 2003)

En lycée et collège, c’est 5 200 postes supprimés.

Au collège Jean Zay de Feignies, suite à une très légère diminution du nombre d’élèves, l’Inspection académique supprime 2 classes.

En maternelle, les enfants de 2 ans ne sont pas pris en compte. Or, pour certains enfants, c’est souvent la possibilité de mieux réussir à l’école.

En primaire, on continue à vouloir supprimer les Réseaux d’aide spécialisés pour élèves en grande difficulté (RASED)

Les remplacements ne sont plus assurés ou le sont dans de mauvaises conditions.

La volonté de supprimer la carte scolaire, avec des secteurs de scolarisation bien définis, fragilise les collèges en difficulté et augmente l’injustice à l’école.

Dans une école de la République, chaque école doit avoir les moyens

de fonctionner correctement.

La Cour des comptes de la République dénonce ces conséquences de la mise en

concurrence des établissements.

 

FONCTION PUBLIQUE :

Une garantie pour le citoyen, pour le salarié,

dans un État républicain !

 

Le statut de fonctionnaire permet à chaque citoyen d’être accueilli de la même façon sur tout le territoire, indépendamment de ses opinions, de ses origines, de ses revenus.

Le fonctionnaire remplit sa fonction avec compétences dans le cadre d’une loi, d’un règlement, d’un statut. Son employeur (État, élu, chef de service) ne peut pas le licencier comme bon lui semble.

Un contractuel est dans une situation  plus fragile, plus précaire. Il est davantage soumis à son employeur.

 

Conseil municipal samedi 9 mars à 9 h en mairie

 

Le peuple du Nord-Pas-de-Calais avec Alain Bocquet : Solidaire, digne et debout !

bandoba-sansfase dans PCF-Front de Gauche Feignies

Le 14 mars 2010,

RENFORÇONS NOS DÉFENSES.

VITAMINONS LA GAUCHE !

Ensemble, votons FRONT DE GAUCHE !

 

 

S’abstenir, c’est accepter une vie de plus en plus difficile.

 

Publié dans Elections regionales, PCF-Front de Gauche Feignies | Pas de Commentaires »

FEIGNIES ENSEMBLE N°24 (1)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 février 2010

 

FEIGNIES ENSEMBLE                                                                PCF

 

               FEIGNIES POUR TOUS                                                               février 2010 – N° 24

 

« L’argent existe pour garantir le droit à la retraite à 60 ans »

Alain Bocquet – Député du Nord

 

Élections régionales – 14 mars 2010

(1er tour)

Citoyens, vous avez la parole, exprimez-vous !

 

Chaque voix, votre voix va compter !

 

Habitants de Feignies, le budget de la Région vous concerne.


1,508 milliard d’euros au service de la population

 

- TER : 358,4 millions d’euros – 23,75 %

- Lycées : 264,6 millions d’euros – 17,54 %

- Formation permanente : 234 millions d’euros – 15,50 %

- Apprentissage : 111,2 millions d’euros – 7,37 %

- Autres (culture, environnement, autres transports…) : 539,8 millions d’euros – 35,84 %

                                                                                                    

L’Humain d’abord !

 

Votez pour la liste de rassemblement du Front de Gauche (PCF, Parti de Gauche, Gauche

Unitaire, Alternatifs et acteurs du mouvement social, écologique et associatif) conduite par

 

ALAIN BOCQUET, député du Nord

 

. S’abstenir, c’est accepter la casse des services publics, la réduction drastique des dépenses sociales

et les inégalités grandissantes.

. S’abstenir, c’est accepter que Total délocalise sa raffinerie des Flandres en Arabie saoudite (570

emplois)

. S’abstenir, c’est accepter la fermeture de la gare de triage de Somain (500 emplois)

 

Retraites : poser les bonnes questions !

 

L’équilibre financier repose sur 3 éléments :

 

1.    niveau des ressources

2.    niveau des pensions

3.    âge réel de départ

 

Ce qu’il faut savoir :

 

  • l’espérance de vie est liée aux conditions de travail :

les salariés peu qualifiés, occupant des tâches pénibles, ont une espérance de vie plus courte

en moyenne, l’espérance de vie des ouvriers est inférieure de 7 ans à celle des cadres

  • les salariés liquident leurs droits à 61 ans passés

Sachant que, seulement 1 salarié sur 3 est en activité à l’âge de 60 ans, reporter l’âge de la retraite signifierait pour 2 salariés sur 3, en situation de chômage, ou d’invalidité, longue maladie ou encore au RMI, de les maintenir plus longtemps dans cette situation d’insécurité, ce qui en outre alourdirait les dépenses sociales sans recettes supplémentaires pour les retraites.

  • La droite a choisi de peser sur les salariés sans pour autant régler le problème du financement.

Avec les réformes Balladur en 1993 et Fillon en 2003, on a assisté à une baisse généralisée du niveau des pensions et à un recul de l’âge du départ en retraite avec l’allongement de la durée des cotisations. Et le problème du financement n’est toujours pas réglé !

 

Une autre répartition des richesses produites est possible :

 

150 milliards de produits financiers ne sont pas du tout taxés. Une taxe de 1 % rapporterait 1,5 milliard pour la Sécurité sociale.

Taxer les stocks-options rapporterait au moins 3 milliards.

Les exonérations sociales patronales, ce sont 30,6 milliards qui sont autant de ressources en moins.

Augmenter les salaires, ce sont 3 milliards de cotisation en plus

Une autre politique de l’emploi : 100 000 emplois supplémentaires, c’est 1,3 milliard de cotisation en plus.

En 40 ans, la richesse de la France (avec un taux de croissance modéré de 1,7 % par an) devrait doubler. Avec une augmentation de 1700 milliards d’euros de la richesse nationale en 2050, il devient moins compliqué de financer les 200 milliards d’euros supplémentaires nécessaires au maintien des retraites.

 

Retraites, il ne faut rien lâcher ! C’est en écartant d’emblée de réelles options

de financement que débutent les plus grandes régressions sociales.

 

Publié dans PCF-Front de Gauche Feignies | Pas de Commentaires »

FEIGNIES ENSEMBLE N°23

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 janvier 2010

 

FEIGNIES ENSEMBLE                                                                      PCF

 

      FEIGNIES POUR TOUS                                                                           Janvier 2010 – N° 23

 

http://communistefeigniesunblogfr.unblog.fr/

Au 10 janvier : plus de 33 000 visites !

 

« J’ai appris de la classe ouvrière qu’il fallait crier ensemble, et organisés. Contrairement à ce que prétendent certains, la lutte des classes existe encore.

Aujourd’hui, on essaye de faire croire que chacun doit s’en sortir tout seul. C’est une voie sans issue. Quand t’es seul, soit tu meurs, soit tu écrases les autres. Il faut prendre conscience de l’importance de se rassembler, pour construire autre chose. »                                                             

René Lelièvre, prêtre, ouvrier et syndicaliste

 

Nous vous souhaitons une excellente année 2010.

Qu’elle soit combative, solidaire et heureuse !

 

Etre Français ? Le poison d’une fausse question

 

Martine Aubry (PS) : « La France, tu l’aimes, donc tu la construis avec nous. »

Edwy Plenel (journaliste) : « Pour la première fois depuis 1944-45 s’énonce, au sommet de la République, l’idéologie de la droite extrême, celle qui fut au pouvoir avec Philippe Pétain sous Vichy, cette droite qui n’avait jamais admis la démocratie libérale… »

Yazid Sabeg (Commissaire à la diversité, nommé par N. Sarkozy) : « A l’échelle de l’Europe, il y a une fascisation des esprits. Il faut que la France prenne ses distances. Il faut passer à la vitesse supérieure en matière d’égalité de traitement. Si on ne le fait pas, on va à l’affrontement, on va renforcer cette France de l’apartheid que je ne cesse de dénoncer. »

François Baroin (député UMP) : « c’est jouer aux apprentis sorciers et prendre le risque de déclencher des forces qu’on n’est pas sûr de pouvoir maîtriser. Je ne comprends pas l’intérêt de ce débat, je ne distingue pas son objectif citoyen. »

Mehdi Belhaj-Kacem (philosophe) : « A partir du moment où le capitalisme est accepté comme horizon indépassable de notre temps, la démocratie se vide du moindre sens, et le tout est de savoir comment gouverner selon les moyens matériels dont on dispose : surveillance démocratique pour les riches, persécution pour les pauvres et les étrangers. »

Olivier Picard (journaliste) : « à partir de quel volume et de quel degré d’ignominie faudra-t-il commencer à s’inquiéter d’une consultation qui banalise la remontée à la surface de sentiments inacceptables et insupportables ? Notre pays peut-il vraiment sortir grandi de cette exposition d’horreurs ? Quel progrès peut-il pousser sur ce terreau nauséabond ? »

 

Et surtout la santé !

En 2010 : « Mieux vaudra être riche et bien portant… »

 

Les dépenses de santé à la charge des ménages ont augmenté de 50 % depuis 2001 ! (Le Parisien – 28/12/2009) Et ça ne va pas s’arranger en 2010 !

  • Forfait hospitalier : + 12 %

Le forfait (non remboursé) passera de 16 € à 18 € (de 12 à 13,50 € en psychiatrie)

  • Mutuelles et assurances : + 5 %

Conséquences des déremboursements de médicaments et autres actes médicaux par la Sécurité sociale.

  • 110 médicaments remboursés à 15 % au lieu de 35 % depuis le 1er janvier.
  • Accidents du travail : indemnités imposées à 50 %

D’après N. Sarkozy, les 720 00 salariés victimes d’accidents du travail chaque année, percevant des indemnités, seraient des « profiteurs » !

=> De plus en plus de Français renoncent désormais aux soins faute de moyens financiers. On estime aujourd’hui que 8 % de la population ne bénéficient pas d’une mutuelle : plus de 5 millions d’assurés sociaux !

 

Le sous-emploi se développe gravement en France

 

En décembre 2009, l’Institut de la statistique et des études économiques (Insee) a publié les résultats de son enquête emploi pour 2008 : 1,2 million de personnes sont en situation de sous-emploi, donc de précarité

Précarité qui touche particulièrement les femmes : contrats de travail précaires, temps partiels subis, chômage…

En France, fin octobre 2009, le nombre de demandeurs d’emploi (catégories A, B, C) s’élève à 4 019 700. 43 000 chômeurs de plus pour le seul mois d’octobre !

En 2010, 1 million de chômeurs arriveront au bout de leurs allocations, autrement dit en « fin de droits ». De plus, seulement 17 % d’entre eux (170 000 personnes) pourront toucher l’allocation spécifique de solidarité (ASS – 450 €/mois) versée par l’Etat.

Les syndicats exigent un allongement de la durée d’indemnisation Assedic et un assouplissement de l’ASS, pour l’ouvrir à tous les chômeurs en fin de droits.

Dans notre région, sur un an, le chômage a augmenté de 16, 3 % et de 25 % pour les moins de 25 ans.

 

Ces problèmes vous concernent.

Venez en débattre avec nous le dernier vendredi de chaque mois de 17h30 à 19h à la salle polyvalente Place de l’église.

Publié dans Infos Feignies, PCF, TRACT | Pas de Commentaires »

Gaza, toujours martyre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 janvier 2010

Il y a un an, un orage de feu s’abattait sur Gaza. L’ONU dénonce les crimes de guerre du gouvernement israélien.

HUIT PAGES SPÉCIALES

Gaza la guerre qui vient de loin

Gaza, toujours martyre dans GAZA - PALESTINE gaza-6

Françoise Germain-Robin

Numéro spécial de l’Humanité lundi 4 janvier : un an après la guerre de Gaza.
A lire dès à présent : Comment la logique du pire suivie par les dirigeants israéliens a débouché sur la catastrophe.

La guerre contre Gaza n’a pas éclaté dans un ciel serein. Le but officiel d’Israël était de mettre fin aux tirs de mortiers qui s’abattaient sur les kibboutz du sud d’Israël et sur Sdérot. Ces tirs sporadiques avaient commencé en 2001, lors de la seconde Intifada qui avait suivi l’échec du sommet de Camp David avec Ehud Barak et Yasser Arafat.

Mais, entre-temps, la situation avait totalement changé. Á Washington, Bush fils avait succédé à Clinton, avec comme priorité « la lutte contre le terrorisme islamique ». Son ami Sharon, successeur de Barak, avait su le convaincre qu’Arafat était « le pendant palestinien de Ben Laden ». Israël avait réoccupé la Cisjordanie, les négociations de paix étaient au point mort. Arafat, assiégé trois ans à Ramallah, était mort à Paris en 2004. Sharon avait alors décidé d’évacuer unilatéralement la bande de Gaza, la laissant aux mains du Hamas, qui, fort de ce succès, remportait les législatives de 2006. L’année suivante, il prenait par la force tout le pouvoir à Gaza, en éliminant le Fatah. C’était la fin de l’unité du Mouvement national palestinien.

[Lire la suite]

  de Patrick Le Hyaric :    N’oublions pas Gaza !

La suite du dossier Gaza, un an après, dans l’Humanité du 4 janvier 2010

 

A relire sur notre blog :

Gaza : C’était il y a un an…

Gaza : “Il y a un nom sur chaque balle, et un responsable pour chaque crime.”

Vidéos sur :

Gaza : retour sur la guerre qui a frappé la région au cours de l’année 2009 [ 03:34 min.]

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500010&bcid=725089&vid=11631593&channel=info#=undefined;vid=11631593

 

Bande de Gaza : un film raconte le quotidien des civils palestiniens [ 03:31 min.]

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500010&bcid=722284&vid=11599634&channel=info#=undefined;vid=11599634

 

Publié dans GAZA - PALESTINE | Pas de Commentaires »

FEIGNIES ENSEMBLE décembre 2009

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 décembre 2009

FEIGNIES ENSEMBLE                                                                 PCF

 

FEIGNIES POUR TOUS                                                                     décembre 2009 – N° 22

http://communistefeigniesunblogfr.unblog.fr/

 

  Le problème, c’est l’équité de la répartition des richesses mondiales.  Aujourd’hui, 50 % sont détenus par 2 % des humains, alors que la moitié de l’humanité n’en possède que 1 % !

Alain Bocquet – député du Nord

 

Le Président : « Réduisons les dépenses publiques »…

Et en 2008, il dépense 3, 28 millions d’euros pour des sondages !!!

 

Récemment, la Cour des comptes de la République a épinglé l’Elysée pour des  dépenses abusives en sondages : 165 sondages en 2008, soit 3 sondages par semaine ! Tout cela pour manipuler l’opinion des citoyens.

En outre, ces sondages ont été commandés à 2 sociétés dont les responsables sont des « amis » du président.

 

Halte aux ravages du capitalisme, de plus en plus sauvage

 

17 novembre 2009Rome – Sommet de l’Organisation du fonds des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) : Aucun chef d’Etat des pays les plus développés présent !

Ce même jour, 17 000 enfants sont morts de faim ! C’est qu’a indiqué le secrétaire général de l’ONU qui affirme, par ailleurs, que 44 milliards de dollars seraient une aide efficace pour les agricultures des pays du Sud.

MAIS POURTANT :

En 6 ans, les masses investies dan la spéculation sur les matières premières sont passées de 13 milliards de dollars à 320 milliards !

 

Augmentation des inégalités en France

 

Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), il y a une explosion du chômage et une dégradation des salaires.

  • Entre début 2008 et mi-2009, 400 000 emplois ont disparu, dont 167 000 intérimaires.
  • En 1996, 1 % des salariés à temps complet, les mieux payés  du privé, gagnaient 6, 6 fois le salaire médian (moyen).

     En 2007, ces mêmes salariés ont gagné 8, 5 fois le salaire médian.

  • 2 millions de travailleurs en dessous du seuil de pauvreté !

Selon que vous serez puissant ou misérable… (La Fontaine).

« La dette est énorme, l’Etat a besoin d’argent… » Mais les députés de la majorité ont refusé de voter l’impôt de 10 % sur les bénéfices des banques : Cherchez l’erreur !

 

Collectivités territoriales et taxe professionnelle

 

La réforme des collectivités territoriales et la suppression de la taxe professionnelle ne doivent pas être considérées comme une affaire de spécialiste, une affaire d’élu. Ces projets sont un nouveau coup porté à la démocratie et la volonté de transférer la fiscalité des entreprises sur les ménages.

Actuellement 40% des impôts sont supportés par les ménages, si on laisse faire Nicolas Sarkozy, demain, la part des ménages sera de 71%.

Nous sommes donc tous concernés, tout d’abord au titre de salariés avec la fiscalisation des indemnités journalières et des départs à la retraite hors plans sociaux, ensuite au titre de contribuables avec la hausse continue de la fiscalité locale, enfin au titre d’assurés sociaux avec la hausse du forfait hospitalier et les déremboursements de médicaments.

 

Impôt sur les indemnités des salariés, victimes d’accidents du travail

Privilèges pour les plus fortunés et les entreprises

 

De « courageux » députés UMP ont voté l’imposition de ces indemnités qui touchent plus particulièrement les ouvriers agricoles ou qualifiés, les manutentionnaires ou les magasiniers. Cette disposition rapportera 150 millions d’euros à l’État. Pas de quoi réduire le déficit !

MAIS

-  grâce au bouclier fiscal, les ménages les plus fortunés (plus de 15, 5 millions d’euros de patrimoine) ont reçu un chèque « moyen » de 368 261 euros en 2008.

-  les niches fiscales (investissements dans les Dom-Tom, les forêts, les œuvres d’art…) permettent aux plus fortunés de déduire de leurs revenus des sommes importantes, et parfois de ne pas payer d’impôts. Soit un manque à gagner de 74 milliards d’euros, pour le budget de l’État.

Ainsi à Neuilly, 47 foyers fiscaux à revenus élevés (344 000 euros / an en moyenne, soit 238 fois le salaire annuel des ouvriers agricoles) n’ont pas payé d’impôts sur le revenu.

-  Depuis 2008, 6 200 entreprises auraient bénéficié de 20,5 milliards de réduction de l’impôt sur les sociétés. En 2008, Jean-François Copé, alors ministre du budget, avait « estimé » cet avantage à 1 milliard !

 

Conseil municipal samedi 19 décembre à 9 h en mairie : vote des subventions

 

 

Le Parti Communiste Français

    Pour se défendre et riposter, pour changer vraiment

    Je désire être informé-e des initiatives du PCF

    J’adhère au PCF

   Nom : …………………. Prénom …………………….

   Adresse : ………………………………………………

   …………………………N° tél. : ……………………..

   Envoyer au PCF 48, rue François Wiart à Feignies

 

 

 

   

      Ces problèmes vous concernent.

 

     Venez en débattre avec nous le dernier vendredi de

     chaque mois de 17h30 à 19h à la salle polyvalente

     Place de l’église.

 

 

Publié dans Infos Feignies, PCF-Front de Gauche Feignies, TRACT | Pas de Commentaires »

FEIGNIES ENSEMBLE novembre 2009

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 novembre 2009

FEIGNIES ENSEMBLE                                                                PCF

 

FEIGNIES POUR TOUS                                                                        novembre 2009 – N° 21

 

« Au lieu d’investir pour les dividendes des actionnaires des entreprises du CAC40, investissons dans l’économie locale, dans les services publics ! »

Alain Bocquet, député du Nord – Lille le 17. 10. 2009

 

On peut, on doit maintenir et créer des emplois en France

 

Exemple : la gare de triage de Somain avec 400 emplois

Dans ce triage, on forme des convois avec des « wagons isolés » et on en assure la circulation. Cela concerne les PME qui n’ont pas les moyens, ni les besoins d’affréter des trains entiers.

Pour la SNCF, dans une logique d’entreprise privée, ce n’est pas rentable.

Elle envisage aussi de vendre 80 gares dans le Nord. C’est l’application des directives européennes, avec l’ouverture au privé du fret ferroviaire depuis 2007 et du transport des voyageurs en 2011.

Ce service des « wagons isolés » sera assuré par « Géodis » sur la route !

-  Pour les cheminots de la SNCF, la sécurité est une priorité : 4 personnes préparent un convoi pendant 35 minutes avec essais de freins.

-  Dans le privé, moins de personnes, pendant moins de temps, préparent un convoi et les règlements sont moins respectés (la ligne Hazebrouck-Fretun est reconnue en dépassement de vitesse par le  privé ; un convoi privé ECR de 3020 tonnes s’est retrouvé sur une voie prévue pour 1800 tonnes !)

Certains conducteurs d’ECR (Euro Cargo Rail, filiale de Deutsche Bahn) font des journées de 16 h, voire 20 h et risquent d’être à l’origine d’accidents.

→ Les syndicats chiffrent entre 5 000 et 6 000 les suppressions d’emplois dans le pays avec l’abandon du fret par la SNCF

→ Cet abandon du fret de proximité, c’est 1 200 000 camions de plus sur les routes et davantage de pollution au CO2 .

La SNCF doit rester un service public pour tous, dans chaque région.

 

La Poste : Qui est le menteur ?

 

Plus de 2 millions de Français ont demandé un référendum sur le statut de La Poste ; le président n’a pas entendu leur voix : il faudra crier plus fort !

Le ministre Christian Estrosi affirme et garantit que « La Poste ne sera pas privatisable » grâce à l’inscription dans la loi qu’elle est un « service public national ».

MAIS dans le même temps, Henri Guaino, conseiller du président déclare : « il n’ y a jamais de garanties éternelles et c’est vrai pour toutes les entreprises publiques »… «  ce qu’une loi fait , une loi peut le défaire » Qui doit-on croire ? Car il y a forcément un menteur dans les deux !

 

Mars 2010 – Élections régionales des 14 et 21 mars

 

Vous aurez la parole. Citoyens, exprimez-vous !

Inscrivez-vous sur la liste électorale avant le 31 décembre 2009.

Votez pour l’emploi, le maintien des industries et des services publics dans notre région.

Le Nord ne doit pas devenir Misèreland !

 

Halte aux ravages du capitalisme, de plus en plus sauvage !

 

En France, 8 millions de personnes en situation de pauvreté, d’exclusion (moins de 910 euros/ mois).

En Europe, 7 personnes sur 10 estiment que l’Union européenne ne lutte pas suffisamment contre la pauvreté.

Dans le monde, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) :

-         2 milliards d’individus souffrent de malnutrition

-         1 milliard d’individus sont gravement sous-alimentés en 2009

-         9 millions meurent de famine chaque année

 

Selon la FAO, 30 milliards de dollars / an suffiraient à réduire cette malnutrition.

Mais aux États-Unis, la seule banque Goldman Sachs annonce pour 2009 la distribution de 23 milliards de dollars de bonus« Une véritable pieuvre vampire enroulée autour de l’humanité »

 

La Sécu : les malades encore mis à contribution

 

Le budget 2010 de la Sécurité Sociale a été voté ; le déficit atteindra 30,6 Milliards d’euros. Cette année, ce déficit était de 23,5 milliards dont 12 milliards de cotisations sociales en moins et 3 milliards non perçus de cotisations et taxes prélevées sur les plus-values financières et immobilières.

Pour rappel, la Cour des comptes de la République invite à remettre en question les exonérations de cotisations patronales (31,5 milliards d’euros en 2010 !)

Qui va payer ? LES MALADES !!!

  - 2 € de plus de forfait hospitalier (18€ au lieu de 16€ par jour d’hospitalisation).

  - Contrôle renforcé et pression sur les arrêts maladie et les transports sanitaires.

  -  Suppression du 100% au bout de 5 ans pour les malades « guéris » du cancer.

  - Contrats d’assurance-vie soumis aux prélèvements sociaux (CSG, CRDS) au décès de l’assuré, alors que jusqu’ici ils étaient exonérés de cotisations.

Les compensations pour enfant pour la retraite des mères de famille sont « sauvegardées » pour 2010 : et après??

 

 

Ces problèmes vous concernent.  Venez en débattre avec nous le dernier vendredi de chaque mois de 17 h 30 à 19 h, salle polyvalente, place de l’Église.

 

 

Publié dans PCF, PCF-Front de Gauche Feignies | Pas de Commentaires »

Le TRAIN DE L’AMITIÉ s’arrête à Maubeuge le 14 novembre…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 novembre 2009

Envoyé par :

le Théâtre de l’Étincelle <theatredeletincelle@yahoo.fr

  Chaque jour dans les pays lointains comme à côté de nous, les enfants sont les premières victimes de la misère.

 Plus encore que de la faim ou de l’inconfort, ils souffrent du regard des autres. Pour combattre l’injustice de leur sort, ils nous demandent de les aider :

 

« Pour que chaque enfant apprenne, il faut qu’il soit respecté et qu’on ne se moque pas de lui, ni de sa famille. Les adultes doivent permettre aux enfants de se respecter et de s’entraider. »

Forum des enfants à Genève en 1999.

 

Dans le cadre de la journée mondiale du refus de la misère et des 20 ans de la convention internationale des droits de l’enfant, le collectif du refus de la misère vous invite à un

 

Rassemblement autour des droits de l’enfant

Samedi 14 novembre à partir de 14 heures

Place de la Gare à Maubeuge.

 

Depuis plusieurs mois les centres sociaux de Ferrière la Grande, Louvroil, Maubeuge, le secteur jeunesse de Feignies, ATD Quart Monde et des associations construisent des petites voitures de train qui accrochées les unes aux autres constitueront

  « le train de l’amitié qui n’oublie personne »

proposé par les *Taporis du monde entier.

Le Théâtre de l’Étincelle mettra en scène l’histoire de ce train

et la chorale du collège Notre Dame de Grâce clôturera l’après midi en chansons.

S’unir pour que les droits de tous deviennent accessibles à tous c’est le sens de la démarche du collectif de Maubeuge et environs. Depuis plusieurs années,  il cherche à rassembler tous ceux qui veulent s’engager pour relever ce défit humain. 

 

* Tapori est un courant d’amitié entre enfants de tous milieux qui s’engagent à travers le monde pour que tous aient les mêmes chances (www.tapori.org) .

 

logo ATD

Voir sur le site http://www.tapori.org/site/Accueil.html

 

Le TRAIN DE L'AMITIÉ s'arrête à Maubeuge le 14 novembre... dans INFOS locomotive

 

le conte Le train de l’amitié écrit en Suisse par Véronique, une maman avec l’aide d’enfants

 « document iconographique issu du site Internet de Tapori international http://www.tapori.org . Les droits de reproduction sont réservés et strictement réservés. »

Publié dans INFOS, Infos Feignies, PRECARITE, Sans Papiers - Immigration, SOCIETE, Solidarite | Pas de Commentaires »

FEIGNIES ENSEMBLE N°20

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 octobre 2009

 

FEIGNIES ENSEMBLE                                           PCF

 

FEIGNIES POUR TOUS              octobre 2009 – N° 20

 

http://communistefeigniesunblogfr.unblog.fr/

 

Il faut prendre l’argent là où il se trouve, chez les pauvres. Ils n’ont pas beaucoup d’argent, mais ils sont très nombreux.

Alphonse Allais

Moins de taxes pour les grandes entreprises

Plus de taxes, plus de charges pour les familles

 

  • Une taxe carbone à 17 euros la tonne de CO2 émise
  • Un forfait hospitalier à 18 euros par jour
  • Des impôts sur les indemnités des victimes d’accidents du travail

 

-  La suppression de la Taxe professionnelle (TP) en 2010, c’est un cadeau d’environ 11 milliards d’euros pour les entreprises et une perte de 4 à 5 milliards pour les collectivités locales.

Ces entreprises créeront-elles des emplois ? Arrêteront-elles de délocaliser hors de France ?

-  La taxe carbone est créée sous prétexte de détourner les consommateurs de l’utilisation de combustibles fossiles (pétrole, gaz, charbon). Seront pénalisés les ménages ruraux ou éloignés des lieux de travail. Cette taxe représentera environ 159 euros par an pour un ménage modeste (transport : + 4,11 cent/l et chauffage : + 4,52 cent/l).

On parle de compensation, mais dans quelles conditions ? Et comme par hasard, ce chèque arrivera avant les élections régionales !

-  On va obliger les malades à supporter un forfait de 18 euros par jour. Ce forfait est passé de 10,67 euros en 2003 à 16 euros en 2007 (+ 50% !). Or 5 millions de Français n’ont pas les moyens de payer une mutuelle complémentaire.

Par ailleurs le Parlement a mis les partenaires sociaux en demeure de créer un nouveau secteur tarifaire, le secteur optionnel, pour le 15 octobre prochain. Or, il ne s’agit rien de moins que de légaliser les dépassements d’honoraires actuels. Ce sont donc pas moins de 2 milliards d’euros par an qui seront ainsi blanchis dans la lessiveuse de la convention médicale… Mais, silence, personne n’en parle.

-  Le salarié qui s’est fait écraser un pied ou couper un doigt est-il un « profiteur » ou un « privilégié » ? Suite à un accident du travail, les revenus baissent de 20 à 40 %

 

Hôpitaux : manque de personnels et de crédits

Hôpital Paul-Brousse (Villejuif, Val-de-Marne) : 200 000 euros pour

la visite de Nicolas Sarkozy

Le 18 septembre, il était venu célébrer la 2 500e greffe de foie de l’établissement.

Une visite scandaleuse pour les syndicats qui estiment que 200 000 euros, c’est l’équivalent de 8 infirmières sur un an.

Au même moment, l’hôpital subit un plan d’économie qui se traduit par la suppression de 26 emplois. Cherchez l’erreur !

Dans le service de réanimation hépatobiliaire, c’est la « crise » : 5 infirmières sur une équipe de 12 et 3 aides-soignantes au lieu de 6 !

 

France Télécom : « Orange stressé »

Le règne des « nettoyeurs » professionnels, spécialistes du

dégraissage.

 

En 2006, la direction fait appel à un « cabinet conseil pour la réduction des coûts » : 10 millions d’euros pour 6 mois de « conseils » et de formation de 4 000 cadres. C’est le plan NEXT qui vise à réduire les effectifs pour augmenter les profits.

Objectifs : provoquer des départs « volontaires » par harcèlement au travail. Un départ volontaire évite de licencier et donc de payer une indemnité. C’est le début du management par la terreur ! (Voir sur le blog les articles du 18 septembre.)

Résultats :

 

  • 24 SUICIDES CONNUS EN 19 MOIS
  • 22 000 SUPPRESSIONS D’EMPLOIS en trois ans
  • 30 % d’augmentation des tarifs
  • 5,2 milliards d’euros versés aux actionnaires en 2008

 

« Inacceptable régression de l’État de droit » (Ligue des droits de l’Homme)

Le gouvernement veut se débarrasser de 2 institutions

 

-  Le 9 septembre, le Conseil des ministres décide la suppression  de la Défenseure des enfants et de la Commissions nationale de déontologie de la sécurité (CNDS).

-  En novembre, le monde entier célébrera le vingtième anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant. Le monde, sans doute, mais la France ? L’année 2009 y restera celle que le gouvernement aura choisie pour supprimer l’institution que la loi a chargée, depuis neuf ans, de veiller au respect de ce traité.

La Défenseure des enfants avait dénoncé l’enfermement, en centre de rétention administrative, des enfants de migrants sans-papiers. Ceci explique sans doute cela !

-  La CNDS était chargée de veiller au respect de la déontologie par les personnes ayant des activités de sécurité (policiers, gendarmes, surveillants de prison, vigiles…). Elle pouvait saisir les autorités pour des sanctions disciplinaires ou pénales.

Son dernier rapport annuel était une fois de plus accablant pour les autorités. Ceci explique sans doute cela !

Ce projet traduit la volonté du gouvernement de s’affranchir du regard d’institutions indépendantes qui n’ont pas craint de s’exprimer.

 

 

Le Parti Communiste Français

 Pour se défendre et riposter, pour changer vraiment

  • Je désire être informé-e des initiatives du PCF
  • J’adhère au PCF

 Nom : …………………. Prénom …………………….

 Adresse : ………………………………………………

…………………………N° tél. : ……………………..

 Envoyer au PCF 48, rue François Wiart à Feignies

 

 

 Ces problèmes vous concernent.

 

 Venez en débattre avec nous le dernier vendredi 

  de  chaque mois de17h30 à 19h à la salle

 polyvalente Place de l’église.

 

 

Publié dans Infos Feignies, PCF-Front de Gauche Feignies | Pas de Commentaires »

Hongrie : le retour des Croix fléchées ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 septembre 2009

Publié sur Médiapart

 Budapest, Hongrie. Le cauchemar xénophobe et antisémite (Extraits)

14 Septembre 2009 Par François Bonnet

Cela, l’Union européenne ne l’a pas empêché. «Oui, beaucoup de juifs, ici, ont peur. On se dit que tout peut recommencer, que les persécutions peuvent reprendre. Chacun a dans sa tête un plan : comment fuir le moment venu, dans quel autre pays partir s’installer…» Eva Gabor est une jeune femme d’une vingtaine d’années. Elle parle calmement, pesant ses mots, ne voulant céder ni à l’hystérie ni à la dramatisation. Elle dit pourtant l’insupportable, ce qui peut encore se produire au cœur de l’Europe. Ici, à Budapest, grande capitale de la petite Hongrie (10 millions d’habitants).

[...]

« Pendant la campagne européenne, Budapest était couverte de leurs affiches“La Hongrie est seulement pour les Hongrois”. Pour eux, les roms, les gitans, les juifs ne sont pas des Hongrois, ils parlent de nettoyer le pays, expliquent que les juifs volent l’argent du gouvernement tandis que les roms ne vivent que de crimes…» 

Lire la suite sur mediapart.fr/

 

Durant la deuxième guerre mondiale, plus de 400 000 Juifs hongrois furent déportés à Auschwitz. 

« L’Album d’Auschwitz« , livre de photographies prises par deux gardiens SS du camp, témoigne de ces déportations.

Pour voir l’album, suivre ce lien

Histoire de l’album

 

Relire l’article publié le 27 mars sur notre blog  :

Le fascisme en Europe : la bête immonde n’est pas morte !

La 5ème vidéo (cliquer sur cette vidéo pour la réactiver) de cet article montre une parade de la Garde hongroise à Budapest. Cette organisation d’extrême droite, aile paramilitaire, du mouvement ultranationaliste, xénophobe et antisémite Jobbik, a été dissoute le 2 juillet 2009 par la Cour d’appel de Budapest pour des actes discriminatoires envers la minorité tzigane de Hongrie.

« Les membres de l’Association culturelle et traditionnelle de la Garde hongroise ont créé une atmosphère de crainte, alors que ses activités — comme les défilés de ses membres et les discours de ses dirigeants au sein des villes ou villages habités par les Tziganes — violent la dignité de la minorité tzigane », avait indiqué le Tribunal municipal de Budapest…
…Revêtus d’uniformes copiés sur ceux des membres des Croix fléchées* (formation nazie hongroise de la Deuxième Guerre mondiale), les membres de la Garde organisent régulièrement des défilés avec des discours virulents pour défendre la nation hongroise. (Source : blog des mardis hongrois de Paris)

Interdite comme association, la Garde s’est reconstituée comme mouvement dès le 11 juillet et continue à parader dans Budapest.

SOS Hungarian Gipsy ! No more Magyar Garda !

Image de prévisualisation YouTube

1 million de Roms vivent en  Hongrie ce qui représente environ 10 % de la population de ce pays.

Ils subissent de nombreuses discriminations et sont  la minorité la plus pauvre ; 80 % de leurs enfants n’ont pas accès à l’enseignement secondaire.

Ils sont victimes de persécutions de la part d’organisations de type néo-nazi telle la Garde hongroise.

Beaucoup de leurs organisations réclament l’autonomie.

* LE PARTI DES CROIX FLÉCHÉES

Publié sur : voixautre.be/

Hongrie : le retour des Croix fléchées ? dans EUROPE ArrowCrossFlag.svg-e5534

Le Parti des Croix fléchées (en hongrois : Nyilaskeresztes Part Hungarista Mozgalom) est un parti politique hongrois fasciste, pro-germanique, antisémite, dirigé par Ferenc Szálasi, qui gouverna la Hongrie du 15 octobre 1944 à janvier 1945. Les Croix fléchées soutinrent de tout temps Hitler, jusqu’en octobre 1944 où celui-ci, perdant son influence sur le régent Horthy, leur ordonna de prendre le pouvoir. Pendant l’occupation de Budapest par l’Armée rouge, ils sont traqués et jugés par des tribunaux de fortunes, comme leur homologues un peu partout en Europe.

Le parti est fondé en 1935 par Szálasi en tant que Parti de la volonté nationale mais fut interdit deux ans après pour son radicalisme. Il fut reconstitué en tant que Parti des Croix fléchées, modelé sur le parti national-socialiste allemand : Son iconographie est similaire à celle des nationaux-socialistes allemands ; L’emblème des Croix Fléchées est un ancien symbole des tribus magyares, et qui représentent la pureté de la race hongroise, comme les Aryens représentent la pureté de la race allemande pour les nationaux-socialistes.

L’idéologie du parti est similaire à celle des nationaux-socialistes : nationalisme, promotion de l’agriculture, anti-capitalisme et anti-communisme, et antisémitisme profond. Elle souscrit également à l’idée d’une race supérieure qui, selon les vues de Szálasi, inclurait les Hongrois, les Allemands et les Japonais, et à une conception de l’ordre basée sur le droit du plus fort – Ce que Szálasi appellera « réalisme étatique brutal ».

Aux élections de mai 1939, le parti obtint plus de 25% des votes ainsi que 30 sièges au parlement hongrois devenant ainsi un des partis les plus puissants de Hongrie.

Après la guerre, de nombreux dirigeants des Croix fléchées furent capturés et jugés pour crimes de guerre. De nombreux, y compris Szálasi furent exécutés. (Source : Wikipedia )
 

 

Publié dans EUROPE, HISTOIRE, POLITIQUE, Racisme - Xenophobie | 1 Commentaire »

FEIGNIES ENSEMBLE septembre 2009

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 septembre 2009

 

FEIGNIES ENSEMBLE               PCF                                                 

  FEIGNIES POUR TOUS                            septembre 2009 – N° 19

 

http://communistefeigniesunblogfr.unblog.fr/

 

« Si le patronat est sauvage, pas de raison que les ouvriers soient des anges. »

Manu Chao

 

L’école, une priorité pour l’État ?

 

« Quand on ne met pas de moyens suffisants dans la lutte contre l’exclusion…

on ne fait pas des économies. »

N. Sarkozy- Congrès de Versailles, 22 juin 2009.

 

Constatations :

  • 2008 : 11 200 postes supprimés
  • 2009 : 13 500 nouvelles suppressions
  • 2010 : 16 500 suppressions prévues

 

Depuis 2003, ce sont 62 000 postes supprimés !

 

En 2009, ce sont :

  • 5 000 départs d’auxiliaires de vie scolaire (AVS) qui accompagnent les jeunes en situation de handicap
  • 30 000 non-renouvellements d’emplois aidés dans l’éducation (EVS)
  • 9 000 suppressions de postes RASED étalés sur 3 ans (RASED : Réseau d’aide spécialisé pour les enfants en grande difficulté scolaire.)
  • 14 000 postes d’enseignants stagiaires en moins
  • 3 000 postes de « TZR » supprimés (TZR : professeurs titulaires sur zone de remplacement). Les rectorats font désormais appel à des vacataires, payés à l’heure et recrutés à Pôle Emploi…

Mais dans le même temps, en 2009 :

  • + 17 000 élèves en primaire
  • + 16 000 élèves en collège
  • mais en maternelle, les enfants de moins de trois ans passent de 24 %  (2003-2004) à 17 % (2007- 2008)
  • en lycée, des classes de 35 élèves
  • en LP, la formation du BAC Pro passe de 4 ans à 3 ans : 10 000 postes de professeurs disparaîtront en 4 ans !

 

Il faut arrêter la casse du service public.

Donnons à l’école les moyens nécessaires à la réussite de tous les élèves.

 

Malgré des conditions souvent difficiles, les enseignants font le maximum pour la réussite scolaire de chaque jeune.

Parents, soutenez les actions, les projets des enseignants de nos écoles.

 

« Quand on ouvre une école, on ferme une prison. »

(Victor Hugo)


Publié dans Infos Feignies, PCF-Front de Gauche Feignies | Pas de Commentaires »

1...4142434445
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy