• Accueil
  • > Recherche : feignies en inde

Résultats de votre recherche

Casse du droit du travail, non merci !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2016

 

CaptureBésotterrorismeFrance

Retrouvez tous les décryptages de l’Humanité

sur le projet de loi El Khomri.

Sommaire du dossier

♦  Médecine du travail, les visites d’embauche et périodiques

seraient inutiles

♦  Visite médicale, apte ou pas à l’emploi telle sera la question

♦  Inaptitude au travail, haro sur les mesures de reclassement

♦  Congés payés, les accords d’entreprise veulent faire la loi

♦  Temps de travail effectif, faute d’accord ou de loi

l’employeur décidera

♦  Durée du travail, les 35 heures par semaine en mode flexible

♦  Égalité des rémunérations, les femmes encore laissées pour compte

♦  Accords et référendums d’entreprise, la loi court-circuitée

♦  Article 13 de l’avant-projet El Khomri : une très discrète bombe à retardement

♦  Majoration des heures supplémentaires, c’est l’accord qui fera la loi

♦  Licenciements abusifs, vers des indemnités plafonnées ?

♦  Loi El Khomri. Pourquoi il faut dire Non

♦  Opération vérité sur la casse du Code du travail

 

Publié dans ECONOMIE, France, l'Humanité, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Réforme du Code du travail : [Avant/Après] Vos droits : le lessivage El Khomri

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2016

 

[Avant/Après] Vos droits : le lessivage El Khomri

 

CaptureBabouse3

 

  Point par point, voici une première analyse

  (non exhaustive et complétée lundi)

  de ce que contient le projet de loi réformant

  le Code du travail.

  L’addition est salée, en particulier

  pour les ingés, cadres et techs, et ce projet

  de loi sert de feuille de route au patronat

  pour les renégociations de conventions

  collectives dans les branches…

  À vous de voir ce qui est au menu…

 

Lectures complémentaires : 

♦  Le texte intégral du projet de loi [à télécharger ici]

♦  Le communiqué de l’Ugict CGT : « Code du travail : le gouvernement veut donner

les pleins pouvoirs aux chefs d’entreprise » [à lire ici]

♦  Le communiqué de la CGT : « Droit du travail : Le gouvernement hors la loi » [à lire ici]

♦  Le communiqué du SAF : Avant-projet de loi El Khomri : des salariés flexibles et insécurisés [à lire ici]

♦  Décryptages dans la presse : à lire ici, ici, ici, et ici

[Article complet sur ugict.cgt.fr]

 

Publié dans CGT, droit du travail, ECONOMIE, France, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Réforme du code du travail : le PCF appelle à la mobilisation de toutes les forces progressistes contre ce projet.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2016

 Communiqué du PCF – 19 février 2016

 

Réforme du travail : « la menace du 49-3 est plus qu’une provocation »

 

Capturecassecodetravail1

 

  Après l’ANI en 2013, la loi Macron en 2015,

  c’est tout le système de protection des travailleurs

  contre l’arbitraire patronal qui est dynamité

  par le projet de réforme de la ministre El Khomri :

  régulation du temps de travail, indemnités perçues

  en cas de licenciement abusif, représentation syndicale,

  protection des mineurs en apprentissage,

  expertise des CHSCT, tout y passe.

 

 

La menace de Myriam El Khomri d’une utilisation du 49-3 est plus qu’une provocation. Elle est une manière

de donner raison à Manuel Valls quand il dit que rien, absolument rien, ne peut nous réconcilier

avec une telle politique, applaudie et parrainée  par le Medef.

Le chômage, dont le Président de la République s’était engagé à inverser la courbe, est la première préoccupation

des Français. A qui fera-t-on croire que le nombre de chômeurs diminuera si on rallonge la durée du travail

des salariés en place et des apprentis ? Qui peut penser que faciliter les licenciements aura une autre conséquence

que … faciliter les licenciements et donc précariser les salariés.

Le PCF ne laissera pas détruire le code du travail et tous les acquis des luttes menées

pendant des dizaines d’années pour protéger les salariés. Il appelle à la mobilisation

de toutes les forces progressistes contre ce projet.

Les solutions existent pour réduire le chômage. Le PCF engage dès à présent une campagne publique

pour les populariser. Elles passent notamment par la réduction de la durée du travail, la hausse des salaires,

les investissements dans le logement et les transports collectifs indispensables pour répondre au défi climatique,

le développement des services publics et l’intervention des salariés dans la gestion des entreprises.

Source image : http://www.cgt-dieppe.fr/

Publié dans droit du travail, ECONOMIE, France, Liberalisme, PCF, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

NOUS SOMMES TOUS DES SALARIÉS EN LUTTE

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 février 2016

LIBERTÉ HEBDO

L’Éditorial de Franck Jakubek

NOUS SOMMES TOUS DES SALARIÉS EN LUTTE

CaptureLibertéHebdo1205

 

A chaque fois que nous évoquons les combats

et les luttes menés par les salariés

et les syndicats face aux employeurs indélicats,

à la pression patronale, nous enrageons

de constater que ce sont toujours les mêmes

méthodes qui régissent la violence des rapports

sociaux dans l’entreprise.

Il est de bon ton de ne pas commenter

les décisions de justice. Mais quand l’injustice

frappe à nos portes, au-delà de l’indignation

et du sentiment de révolte, c’est l’envie de changer

le monde qui l’emporte.

Et les peines infamantes tombées sur les têtes

des huit salariés de Goodyear deviennent l’objet

d’un combat national pour l’ensemble du monde

du travail, pour tous ceux qui veulent

que ça change et que ça bouge.

 

La manifestation de soutien le 4 février à Paris, ou dans la région, en est un exemple. Et d’autres sont à venir.

Des comités de soutien se créent partout. Pour rendre à ces hommes leur dignité.

Pour faire prendre conscience à ceux qui nous gouvernent que tout ne tourne pas autour du capital.

Que l’Humain d’abord n’est pas qu’un slogan mais une réalité à faire vivre, à promouvoir.

Dans le Nord, le comité de soutien se réunira à l’Espace Marx, le 25 février à 18 h.

A l’heure où le gouvernement veut faire avaler la pilule d’une pseudo réforme du Code du travail, la solidarité

est plus que jamais nécessaire. Pas question de laisser dire ou faire croire que le monde de l’entreprise

s’organise gentiment dans un cadre de « dialogue social » serein entre employeurs de bonne volonté

et « collaborateurs » dévoués.

Non ! Cent fois non ! Les relations des salariés avec les employeurs sont basées sur des contrats impliquant

d’abord la subordination des premiers face aux seconds. Et les abus, volontaires ou non, sont nombreux et réels.

Les impacts sur la santé, la vie familiale ou sociale, sur les revenus sont redoutables.

On ne compte plus les crimes et les délits commis au nom du profit, du profit seul.

L’action syndicale, porteuse d’espoirs, de solidarité, de justice sociale, ne doit pas être criminalisée.

Le gouvernement s’est engagé, d’abord à Air France, puis chez Goodyear dans une pente dangereuse.

Les citoyens doivent s’exprimer plus encore sur cette infamie. Plus de 150 000 personnes ont déjà signé

la pétition lancée par la CCT réclamant l’abandon des poursuites des salariés.

Partout, là où nous sommes, la solidarité doit faire face au langage de la répression.

C’est la seule vraie alternative.

*****************************************************************************

Défendre ses droits et son emploi, ce n’est pas un crime : signez la pétition des Goodyear :

https://www.change.org/p/fran%C3%A7ois-hollande-l-appel-des-goodyear

Publié dans France, Liberte Hebdo, Luttes, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Laurence Blisson : « une dérive vers un état d’urgence permanent »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 janvier 2016

 

CaptureLaurenceBlisson

  Laurence Blisson, magistrate et secrétaire générale

  du Syndicat de la magistrature, milite pour une justice

  indépendante, protectrice des libertés et égale

  pour tous.

  Au micro de L’Humanité.fr, elle réagit aux grands sujets

  d’actualité tels que la déchéance de la nationalité

  et la prolongation de l’état d’urgence.

  *

  *

 

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Publié dans France, Justice, LIBERTES, SOCIETE, Syndicats | Pas de Commentaires »

Chômeurs, à vos poches !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 janvier 2016

 

Rapport de la Cour des Comptes / Chômeurs à vos poches !

 

A quelques semaines des négociations sur la convention d’assurance chômage, et le jour même

où François Hollande présentait son plan pour l’emploi, la Cour des Comptes a dévoilé ses recettes

pour combler le déficit du régime d’assurance chômage.

Au menu : baisse du taux de remplacement (montant de l’allocation par rapport au dernier salaire,

réduction de la durée d’indemnisation pour les chômeurs âgés et pour l’ensemble des demandeurs d’emploi…..).

Le montant estimé du déficit est de 30 milliards fin 2016, 35 milliards en 2018. Juste le même montant

que le CICE (crédit d’impôt compétitivité emploi) dont on sait qu’il a servi, pour l’essentiel, à nourrir

les dividendes et autres spéculations. Ce chiffre-là, la Cour des Comptes ne le voit pas. Comme beaucoup d’autres.

 

chomage5

 

 

  Au moment où le Président de la République présentait son énième plan

  pour l’emploi, la Cour des Comptes dévoilait, pour appuyer les propos

  de celui-ci, quelques-unes de ses propositions afin de réduire le déficit

  de l’assurance chômage.

  Pas de réelle surprise. Dans le viseur, l’indemnisation des chômeurs

  jugée trop longue, trop élevée, trop coûteuse, qu’il convient de diminuer.

 

 

 

Après le coût du travail, le coût du chômage !

Et de comparer, pour bien prouver la solidité de ses arguments,la situation des chômeurs d’autres pays

européens loin de bénéficier d’autant de largesses que leurs homologues français.

Cette attaque n’est pas nouvelle. Elle revient régulièrement avant chaque mauvais coup porté au monde

du travail et chaque renégociation de la convention d’assurance chômage. Pour le coup, la Cour des Comptes

joue tout de même petit bras ! Sûr qu’en cherchant bien, elle trouverait des pays, en dehors de l’Europe,

où le chômage est encore moins indemnisé, voire pas du tout ! Pourquoi se gêner ? C’est bien connu,

il y a toujours plus malheureux et plus pauvres que soi ! Plus riches aussi !

Les privilégiés ne sont pas chez les privés d’emploi

Car au moment où le Président de la République présentait son énième plan pour l’emploi et la Cour des Comptes

sa proposition de réduire les allocations chômage, OXFAM (ONG spécialisée dans la lutte contre la pauvreté

et pour la justice sociale) révélait, elle, dans son rapport annuel, que les inégalités dans le monde ont atteint,

en 2015, des sommets inégalés.

62 ultra-riches possèdent plus que 3,5 milliards de personnes dans le monde, soit 1760 milliards

de dollars (en augmentation de 44% depuis 2010). 1% de la population mondiale détient un patrimoine

supérieur à celui des 99 autres.

Et la France n’est pas en reste. 10 % des plus riches se sont accaparés plus de la moitié

de l’augmentation des richesses depuis l’an 2000.

L’étrange cécité de la Cour des Comptes

Curieusement ces chiffres-là, la Cour des Comptes ne les voit pas !

Pas plus que les 200 milliards d’aides diverses versées aux entreprises dont on attend toujours le bilan

de leur utilisation. Pas plus que les 50.5 milliards d’euros de dividendes versés en 2014 aux actionnaires

par les sociétés non financières. Pas plus que les 3,49 millions de personnes, sur les 6,13 millions inscrites

à Pôle emploi qui ne perçoivent aucune indemnité chômage, et que l’on ne peut décidément pas accuser

de vider les caisses de l’UNEDIC !

[Lire la suite sur  PCF Nord]

 

Publié dans Chomage, France, PCF Nord, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Attentats. La liberté d’expression est notre meilleur rempart contre la barbarie (SNJ-CGT)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 novembre 2015

snj_cgt

 

  Attentats.

  La liberté d’expression est notre meilleur

  rempart contre la barbarie

 

 

Communiqué du SNJ-CGT

Des attentats commis en plein centre de Paris, à quelques pas du massacre des « Charlie », par une poignée de fanatiques barbares, ont frappé avant tout la jeunesse, un lieu de concert, un stade et des restaurants. Le SNJ-CGT s’incline devant les 129 morts et les 352 blessés et assure leurs familles et leurs proches de toute sa solidarité.

Devant le Congrès, le président de la République a annoncé, lundi 16 novembre, de graves mesures attentatoires aux libertés : prolongation pendant trois mois de l’état d’urgence et inscription dans la Constitution de mesures d’exception. Les réponses sécuritaires chères à la droite et à l’extrême droite ont pourtant tragiquement échoué depuis 2001. La loi sur le renseignement, votée cet été, était déjà un nouveau pas dans la surveillance généralisé des citoyens et des journalistes.

Comme le souligne le Syndicat des avocats de France, « porter atteinte aux libertés pour lutter contre le terrorisme, c’est précisément faire le jeu des terroristes ». Il n’est pas besoin de lois nouvelles pour lutter contre les extrémismes mais de moyens humains, que les politiques d’austérité ont laminés.

Dans ces circonstances dramatiques, le rôle des journalistes est de provoquer et d’animer des débats pluralistes. Rien ne doit les empêcher d’interpeller, de questionner sur :

  • Les conséquences des interventions militaires de la France dans le monde
  • La vente d’armes, notamment aux dictatures militaires ou religieuses du Proche et Moyen-Orient
  • Les alliances tournantes de la diplomatie française
  • Les relations commerciales avec des États qui financent Daesh et dont l’idéologie constitue le terreau du terrorisme et de l’obscurantisme.

Les journalistes ne doivent pas être au service d’une propagande guerrière mais au contraire être les défenseurs du vivre ensemble. Le SNJ-CGT les appelle à défendre au quotidien les valeurs de solidarité, de paix et de fraternité, valeurs essentielles de la démocratie.

Plus que jamais, le SNJ-CGT poursuivra ses combats pour l’indépendance des rédactions, pour la protection des sources et pour les droits des journalistes.

Montreuil, le 17 novembre 2015

Publié dans France, LIBERTES, SNJ-CGT | Pas de Commentaires »

La Commission européenne s’attaque à EDF

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 novembre 2015

Capturel'humanité

Jean-Emmanuel Ducoin – 4 novembre 2015

Faire barrage !

 

Les rapports de la Commission européenne sont souvent des sommets de cynisme à usage libéral.

L’un des derniers en date, que l’Humanité s’est procuré en exclusivité, a la saveur d’un scandale éhonté et

toute l’apparence d’un cheval de Troie supplémentaire… Une soixantaine de pages adressées au gouvernement

français dans lesquelles les proconsuls de Bruxelles somment la France de libéraliser les concessions

hydroélectriques. Pas de quoi fouetter un chat, penseraient beaucoup de candides. Sauf à y regarder de plus près.

Car les fameuses concessions hydroélectriques, autrement dit les barrages qui constituent çà et là des éléments

de décor de nos territoires, sont confiées pour l’essentiel à l’opérateur national, EDF. La Commission n’y va pas

par quatre chemins :

au nom de la sacro-sainte « concurrence libre et non faussée » – qui n’est qu’une concurrence

non libre et faussée –, les autorités françaises disposent de deux mois pour lancer la mise en vente

desdites concessions ! En 2010, Sarkozy et Fillon s’y étaient engagés ; Hollande et Valls n’ont depuis

rien changé. Comble de l’ironie, EDF ne pourrait même plus participer aux futurs appels d’offres…

Privatisez ! Privatisez ! Car, voyez-vous, le marché national des barrages est juteux, près de 2,5 milliards

d’euros d’excédents par an. L’argent de la collectivité en somme. Or, depuis longtemps, les consortiums privés

s’activent en coulisses, salivent et s’impatientent que la déréglementation s’abatte enfin sur ce bien national.

Ils sont venus à bout de GDF, ils s’attaquent aujourd’hui à EDF par l’un de ses piliers stratégiques,

qui ne représente pas moins de 14 % de la production d’électricité du pays et la quasi-totalité de la production

nationale d’énergie renouvelable. Cette perspective constitue d’ores et déjà la plus grave menace

contre l’indépendance énergétique de la France. La preuve : cette mise en demeure s’ajoute à la fin

des tarifs réglementés 
de l’énergie, début 2016.

En voulant abattre le modèle public d’EDF, la Commission veut en finir avec l’idée même

de service public, quel que soit le secteur. Et en finir avec l’universalité des services,

l’un des derniers remparts à une économie de marché profondément inégalitaire.

Publié dans Energie, France, INFOS, Liberalisme, Privatisation, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaires »

Retraites complémentaires : décryptage d’un accord de régression sociale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 octobre 2015

 

Arrco, Agirc : décryptage d’un accord de régression sociale

 

Retraités, salariés et plus particulièrement les femmes sont visés par ces mesures d’austérité.

Captureretraites3

 

  Le Medef soumet aux syndicats un texte visant à faire

  reculer à 63 ans l’âge effectif de départ, tout en abaissant

  le niveau des pensions.

  Les critiques se multiplient dans le monde syndical

  et associatif.

  « Oser dire que les salariés ont le choix de partir à 62 ans,

  c’est un mensonge. (…) Comment prétendre qu’un ouvrier

  métallurgiste a le choix de travailler un an de plus

  alors qu’il est usé par ses années de labeur ? »

  À l’image du secrétaire du syndicat CFDT métallurgie des Landes,

  qui, dans une lettre au leader de sa confédération, Laurent Berger,

  dénonce ainsi « un compromis non acceptable »,

 

les critiques se multiplient contre le projet d’accord sur les retraites complémentaires Arrco et Agirc.

Approuvé sur le principe, le 16 octobre, par le patronat et trois syndicats (CFDT, CFTC, CGC), rejeté par la CGT

et FO, il doit faire l’objet, ce vendredi, d’une ultime séance de négociations. Éric Aubin, en charge du dossier

à la CGT, fait état d’une « montée du mécontentement parmi les militants, les salariés, qui découvrent le contenu

de l’accord ».

« Ne signez pas cet accord ! » demandent de leur côté, dans une lettre ouverte aux secrétaires généraux de la CFDT,

la CFTC et la CGC, un ensemble d’associations féministes (voir le texte sur le site humanite.fr) en montrant

combien les « sacrifices » qu’il imposerait aux femmes contredisent leur engagement pour l’égalité professionnelle.

Retraités, salariés, et tout particulièrement parmi ceux-ci les femmes, les seniors, sont tous ciblés par un catalogue

de mesures d’austérité, alors que le patronat pourrait, lui, s’en tirer sans rien débourser… Décryptage.

1. QUELLE FACTURE POUR 
LES RETRAITES ?

Sur un total de 6,1 milliards d’euros d’« économies » prévues, à l’horizon 2020, par l’accord, plus de la moitié

incomberaient aux retraités actuels. Pendant trois ans, leurs pensions seraient sous-indexées, c’est-à-dire

revalorisées de l’inflation moins 1 point. La mesure rapporte 2,1 milliards, et coûte donc autant en pouvoir

d’achat aux retraités. De plus, la date de cette revalorisation ainsi minorée est décalée du 1er avril

au 1er novembre. Une deuxième ponction de 1,3 milliard.

2. COMMENT LES FUTURS RETRAITÉS SONT-ILS IMPACTÉS ?

D’abord par une baisse du rendement des régimes. À l’Arrco et à l’Agirc, les cotisations versées sont converties

en points, selon le prix d’achat fixé. L’accord augmente le prix, ce qui fera automatiquement baisser

le rendement du système (de 6,56 % à 6 %). Pour les futurs retraités, cela annonce une baisse de 8,5 %

de leur pension.

Deuxième mesure : pour toucher sa retraite complémentaire complète, il ne faudra pas seulement remplir

les conditions exigées dans le régime de base de la Sécurité sociale pour bénéficier du taux plein

(âge légal de 62 ans et nombre d’annuités de cotisation obligatoires). Le salarié devra travailler

quatre trimestres de plus. S’il ne veut, ou ne peut pas, il subira un abattement de 10 %

sur sa pension complémentaire pendant 3 ans. Pour un retraité percevant 500 euros

de complémentaire, cela représente une ponction de 600 euros par an.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, France, l'Humanité, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Mobilisation pour la Cop21 : Contre les fausses solutions – Pour l’agriculture paysanne !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 octobre 2015

Confédération paysanne

 

MOBILISATIONS

28 novembre – 12 décembre : Mobilisation pour la Cop21

 

Contre les fausses solutions, Pour l’agriculture paysanne !

 

Chapeau seul
  Du 30 novembre au 11 décembre, à Paris, se tiendra

  la conférence internationale pour le climat, la COP21.

  Les représentants de 196 pays s’y retrouveront

  pour affirmer leur souhait de réduire les émissions de gaz

  à effet de serre et limiter ainsi le réchauffement climatique.

  Il y a fort à parier qu’ils montreront une belle unité satisfaite

  à la sortie, sans que des changements réellement efficaces

  n’aient été décidés.

  On le sait, la préservation des positions économiques

  de chacun et la satisfaction des lobbies passent avant tout.

  Mais la communication fait des ravages et c’est sans honte

que les fossoyeurs du climat nous affirment que les solutions aux dérèglements climatiques sont à trouver

dans les OGM, les agrocarburants, les biotechnologies, etc.

Nous, paysannes et paysans, sommes les première victimes du changement climatique puisque nous travaillons

au quotidien avec la nature. L’agriculture, par sa dérive industrielle, en est aussi coupable. C’est pourquoi

la Confédération paysanne est mobilisée pour démonter les fausses solutions qu’on cherche à nous imposer

et pour affirmer que l’agriculture paysanne est un levier indispensable à l’action contre les dérèglements

climatiques !

Pour la souveraineté alimentaire et la justice sociale !

 

Capturelaconf

Ça chauffe dans mon assiette

Image de prévisualisation YouTube

Confédération Paysannesur youtube

Publié dans Agriculture, ECONOMIE, France, SANTE | Pas de Commentaires »

12345...45
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy