• Accueil
  • > Recherche : ensemble policier

Résultats de votre recherche

Pour le respect du droit d’expression et de manifestation ! (PCF – MJCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2016

 

Déclaration commune PCF et MJCF

 

violencespolicières 

  Au vu des nombreux incidents survenus le 17 mars,

  puis hier 24 mars dans plusieurs villes et facultés :

  violences, provocations policières, gardes à vue

  de syndicalistes, que nous condamnons, 

  le Parti communiste français et le Mouvement

  des Jeunes Communistes de France demandent 

  aux pouvoirs publics, garants de l’état de droit,

  d’assurer la protection de toutes et tous

  dans l’exercice du droit à manifester .

  Si les violences policières commises contre le jeune

  lycéen du Lycée Bergson à Paris le 24 mars semblent

  émouvoir un très grand nombre de citoyens,

  force est de constater que ces faits sont à inscrire

  dans un cadre délétère de criminalisation

du mouvement social qui, bien qu’entretenu par la droite pendant de longues années, semble continuer,

voire s’amplifier au cours de ce quinquennat.

Nous assistons depuis le début du mouvement de contestation contre la « Loi Travail » à une escalade

sans précédent des attaques contre les libertés et les droits fondamentaux de tous.

 

Captureviolencespolicieres2

  Lorsque la police violente la jeunesse de notre pays

  devant des lycées, envahit des amphithéâtres d’universités

  ou place en garde à vue des responsables syndicaux,

  ce sont bien les libertés de réunion, de manifestation et,

  au final, d’opinion et d’expression qui sont attaquées.

  Lorsque des administrations intimident des élèves

  ou leur parents pour ne pas qu’ils participent aux manifestations

  ou leur interdisent de se réunir, ce sont ces mêmes libertés

  qui sont bafouées.

 

 

Avant même ce mouvement, l’exemple des salariés d’Air France ou encore des salariés de Goodyear et Téfal

était déjà révélateur de ce climat.

L’acharnement du gouvernement à ne pas laisser voter la proposition de loi du Front de gauche visant à amnistier

certains délits commis lors de mouvements sociaux en fût une des traductions fortes.

Ces agissements sont les marqueurs d’un exécutif en rupture avec sa jeunesse, en rupture avec les forces

démocratiques qui composent le pays. La ligne jaune a déjà été franchie trop de fois pour que nous laissions

passer de nouveaux événements aussi tragiques.

Aussi , le PCF et le MJCF expriment leur attachement et leur engagement à faire respecter les droits

de  liberté d’expression et de manifestation dans notre pays.

Car ce n’est pas par la peur, la sanction et la répression que nous construirons le bien vivre ensemble,

que nous redonnerons confiance en nos institutions et en notre République, que nous ferons vivre

nos valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité .

Notre jeunesse vaut mieux que çà !

Le PCF et le MJCF appellent leurs militants à prendre toutes les initiatives possibles afin de permettre

la mobilisation la plus large le 31 mars pour exiger le retrait de ce projet de loi . 

Captureloielkhomri

 

Paris, le 25 mars 2016

Publié dans France, Jeunes Communistes, LIBERTES, Luttes, Montée du fascisme, PCF, Police, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Attentat meurtrier au siège de Charlie-Hebdo

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2015

 

charliehebdo1

je-suis-Charlie-mutio

L’attentat a fait au moins douze morts dont deux policiers. Les dessinateurs Charb, Cabu, Tignous

et Wolinski figurent parmi les victimes ainsi que le journaliste Bernard Maris.

CapturedessinateurscharlieCaptureBernardMaris

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Charlie Hebdo : « Rien ne peut justifier une telle folie meurtrière »

(Pierre Laurent)

La carnage qui vient de frapper Charlie Hebdo nous met dans la stupeur.

Rien ne peut justifier une telle folie meurtrière.

Au nom du PCF, j’exprime avec force ma solidarité à toute l’équipe du journal et à tous les proches des victimes.

 

Le témoignage de la dessinatrice Coco

 

Laurence Mauriaucourt – Mercredi, 7 Janvier, 2015

L’Humanité.fr

 

La dessinatrice Corinne Rey, jointe par téléphone a vécu l’horreur de la fusillade.

Jointe par téléphone, alors qu’elle était encore sur les lieux de la fusillade, en état de choc, la dessinatrice Corinne Rey dite « Coco », témoigne : « J’étais allée chercher ma fille à la garderie, en arrivant devant la porte de l’immeuble du journal deux hommes cagoulées et armés nous ont brutalement menacées. Ils voulaient entrer, monter. J’ai tapé le code. Ils ont tiré sur Wolinski, Cabu… ça a duré cinq minutes… Je m’étais réfugiée sous un bureau… Ils parlaient parfaitement le français… Se revendiquait d’Al Qaïda ».

 

Attentat meurtrier à Charlie-Hebdo

La CGT horrifiée

mercredi 7 janvier 2015

Après l’odieux attentat ayant fait plus d’une dizaine de morts et plusieurs blessés au siège de l’hebdomadaire Charlie-Hebdo, ce mercredi matin, la direction confédérale de la CGT, son journal La Nouvelle Vie Ouvrière, et le SNJ-CGT, horrifiés, tiennent à assurer l’ensemble des journalistes et des personnels du journal, ainsi que tous leurs proches, de leur totale solidarité.

Profondément choquée par cet acte odieux, attristée et en colère, la CGT rappelle et salue le courage de ces hommes et ces femmes qui chaque jour, chaque semaine, malgré les intimidations et les menaces, défendent la liberté de pensée et la liberté d’expression dans notre pays.

Elle souhaite que les assassins soient au plus vite arrêtés et jugés, et que toute la lumière soit faite sur leurs motivations, ainsi que sur les conditions ayant permis que le siège de l’hebdomadaire ait pu être ainsi attaqué.

La CGT appelle à un rassemblement, ce mercredi 7 janvier, à 17 heures, Place de la République, à Paris.

Montreuil, le 7 janvier 2015

 

Publié dans France, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Plusieurs milliers de personnes à Paris en mémoire de Clément Méric

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 juin 2014

 

Plusieurs milliers de personnes à Paris en mémoire

de Clément Méric

Manifestation nationale contre le fascisme

 

Henri Le Roux – 7 juin 2014

Capturemanif clément méric   capture d’écran

  Samedi à Paris, plusieurs milliers de personnes,

  3 500 selon la police, ont manifesté de la Bastille

  à Gambetta en souvenir du jeune militant antifasciste

  assassiné il y a un an par un groupe d’extrême droite.

  « Ni oubli, ni pardon ! » Un an après l’assassinat, le 5 juin 2013

  à Paris, de Clément Méric, les antifascistes français ont

  organisé des marches dans plusieurs villes du pays.

Une façon de se souvenir, au moins pour quelques heures, des autres victimes, souvent anonymes, de l’extrême-droite,

de bavures policières et plus largement du capitalisme.

Parmi les nombreuses organisations et syndicats participant à la manifestation parisienne, l’Action antifasciste

Paris-Banlieue, le Comité pour Clément, Alternative libertaire, la Fasti (Fédération des associations de solidarité

avec les travailleur-euse-s immigré-e-s), la CNT (Confédération nationale du travail), la CGA (Coordination des

groupes anarchistes), l’Union syndicale Solidaires, le NPA, Ensemble, le Parti de gauche, les Jeunes communistes,

Droits devant, Podemos, mais aussi de nombreuses associations et collectifs féministes, antifascistes, anarchistes,

communistes, pour le droit au logement, la régularisation des sans-papiers, venus parfois de Lyon, Toulouse

ou encore Marseille…

Les milliers de manifestants ont progressé depuis la place de la Bastille sur l’avenue de la République au son

des tambours et des « Clément ! Clément ! An-ti-fa ! ». Sur les banderoles du cortège de tête, illuminées par le rouge

des fumigènes, on pouvait lire :

« Un an après, plus que jamais, combattons l’extrême droite » ; « Un week-end de rage plutôt qu’une minute de silence » ;

« Clément, à jamais dans nos mémoires, à jamais dans nos cœurs ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans Extreme-droite, France, Montée du fascisme, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Espagne : manifestation anti-monarchie

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 septembre 2013

 

            Manifestation historique à Madrid

 

Espagne : manifestation anti-monarchie dans Espagne madrid_1-300x150

Le « Mouvement des Indignés » a fait du chemin, essaimé,

mûri… Il est certes divisé, sans doute moins massif,

mais dans l’ensemble plus politique. Il n’existe plus

à proprement parler en tant que « Mouvement ».

Il a éclaté en coordinations, plateformes,

manifestes, groupes, tendances, mais ils sont de plus en plus nombreux ceux qui s’accordent

aujourd’hui pour exiger « l’abolition de la monarchie et la mise en route d’un processus constituant.

Une centaine d’organisations de la « société civile », ex ou nouveaux « Indignés », ont créé

une « Coordination 28 septembre » large, après avoir engagé un dialogue et un rapprochement avec la gauche…

de gauche (« Izquierda Unida », le « Bloc national galicien », les Basques de « Sortu », etc).

La « Coordination » appelle ce samedi à une manifestation qui partira de la Moncloa pour se terminer

symboliquement « Plaza de Oriente » (où Franco réunissait les siens) , face au Palais Royal. La « Coordination » veut

y rester le temps qu’il faudra pour exiger « l’abolition de la monarchie et la mise en route d’un processus constituant »,

dénoncer le caractère « archaïque, de classe et anti-démocratique » de la monarchie, « imposée expressément

par le dictateur Franco ».

capturejuancarlos-245x300 dans Espagnecapture d’écran

C’est une grande première. L’affiche représente un troupeau d’éléphants

en marche (clin d’œil à « la chasserie royale au Bostwana »), et porte le slogan :

« Echec au roi »

Les autorités entendent « blinder » la place de Oriente et ont déployé un dispositif

policier impressionnant.

Selon de récents sondages, les Espagnols considèrent que la monarchie,

de plus en plus discréditée, est devenue l’un des premiers problèmes de l’Espagne,

et ils la notent 3,68 (sur 10). Ce 28 septembre 2013 fera date.

Jean Ortiz

Source :  humanite.fr

Pour info :
La « chasserie royale au Bostwana » a coûté 30 000 euros. Une bagatelle pour la maison royale qui perçoit un budget
*
de 8,6 millions d’euros par an de l’État. Les palais et les résidences sont également entretenus par l’État.

Publié dans Espagne | Pas de Commentaires »

Le billet de Théophraste R.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 décembre 2012

 

Nouvelles fausses ou sans intérêt.

 

Le billet de Théophraste R. dans Humour theo- L’ancien ministre de la Défense Gérard Longuet et le député

apparenté FN Gilbert Collard sont assignés devant la justice

pour « injure publique » après avoir fait un bras d’honneur.

Gérard Depardieu qui est tombé de scooter en les imitant

est épargné car les policiers ont consenti à dire qu’il était bourré.

- Jean-Marc Ayraud et Arnaud Montebourg ont déjeuné ensemble

(au restaurant « Le Reptile ?). L’un a dégusté des langues

de vipères et l’autre a avalé des couleuvres.

- Ségolène Royal va devenir ministre. En dépit des décisions des électeurs en 2007 et en 2012, elle sera ainsi

autorisée à sortir de Poitou-Charentes pour rencontrer François Hollande tous les mercredis matin

(« devant témoins », précise Valérie T.).

- S’apercevant qu’il n’est pas adhérent au Post Scriptum mais au Parti Socialiste, François Hollande envisage

d’aller se recueillir sur la tombe de Jean Jaurès.

- Très fatigué et marqué par ses origines espagnoles, Manuel Valls se mélange les pinceaux. L’autre jour,

voulant lancer un vibrant « Vive la République ! » il s’est écrié : « A tomar por culo ! »

- Afin de savoir si les loyers augmentent, Cécile Duflot lance l’Observatoire des loyers national. Son chef de

cabinet l’a dissuadée de lancer un Observatoire de la météo pour voir s’il fait frisquet.

- On a dérobé pour 100 000 euros de montres à Jérôme Cahuzac. Pierre Moscovici et Julien Dray adorent aussi

les montres de valeur, mais, bon, ce n’est pas à nous d’orienter l’enquête.

- En tournée au pôle Nord, Johnny Halliday s’est écrié : « Fait pas chaud au Sahara ! »

- Un ministre se plaint en privé qu’une campagne de calomnies ait gâté la main du capilliculteur qui lui a greffé

des cheveux. Médiapart livre deux noms : Jérôme Cahuzac et Michel Sapin.

- Les Français ont de moins en moins de spermatozoïdes. « Pas tous, et suivez mon regard », se récrie Rachida Dati.

Théophraste R. (peu politisé à l’approche de Noël).

URL de cette brève :  http://www.legrandsoir.info/+nouvelles-fausses-ou-sans-interet+.html

Publié dans Humour | Pas de Commentaires »

Le polar avec Mélenchon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 février 2012

 

 

Le polar avec Mélenchon   dans Front de Gauche melenchon_2012_meeting1-300x200

 

 

50 auteurs de polar ont signé

un appel à voter Mélenchon.

 

 

 

 

En voici les raisons et les signataires

 

Renvoyer l’actuel président de la République et la majorité qui le soutient à l’occasion des élections de 2012 est une urgence absolue.

Cependant, l’expérience vécue dans le passé dans notre propre pays et d’autres en cours dans divers pays européens, montrent qu’il ne suffit pas de chasser la droite du pouvoir pour que soit menée une politique réellement alternative, visant à une transformation sociale profonde pour davantage d’égalité, de justice et de liberté.

Il faut pour cela partager les richesses sur une base nouvelle, en finir avec la précarité et l’insécurité sociale, reprendre le pouvoir indûment confisqué par la finance et les banques, aller vers une planification écologique et des choix énergétiques contrôlés par les citoyens, redonner du sens au travail et produire autrement en mettant l’accent sur ce qui est durable en redonnant toute sa place à l’Humain avec sa part de rêve, construire une autre Europe dans le cadre d’une mondialisation tournée vers la coopération et la paix, faire vivre une République où le peuple exerce le pouvoir pour de bon.

On ne pourra y parvenir qu’en mobilisant l’ensemble des forces vives de la société, sur les lieux de travail, dans les espaces publics, en se nourrissant de l’expérience que chacun-e s’est forgée des manières de résister à l’injustice.

Le programme et la pratique politiques du Front de gauche et de son candidat commun Jean-Luc Mélenchon ont d’ores et déjà créé une dynamique nouvelle. Elle redonne corps à l’espoir d’une société et de rapports humains fondés sur la solidarité et la coopération.

Notre domaine c’est celui du genre policier, du roman noir. Dans nos livres, à notre façon, nous témoignons de l’état du monde, d’une société malade du fric et du profit, de l’asservissement des petits au credo des chantres du libéralisme.

C’est bien parce que le roman noir a toujours été une littérature de dénonciation et de combat, que nos maîtres s’appellent Jack London, Dashiell Hammett ou B.Traven, que nous nous engageons aujourd’hui résolument en disant haut et fort :

Pour nous c’est le Front de Gauche, Pour nous c’est Jean-Luc Mélenchon

Roger Martin, Gérard Streiff, Maxime Vivas, Pierre Lemaitre, Antoine Blocier, Jose Noce, Max Obione, Jeanne Desaubry, Michel Embareck, Cedric Fabre, Frédéric Bertin-Denis, Christian Rauth, Francis Mizio, Jacques Mondoloni, Jérôme Zolma, Claude Soloy, Philippe Masselot, Christian Robin, Maclo, Jean pierre Orsi, Jean Paul Ceccaldi, Claudine Aubrun, Jean Pierre Petit, Ricardo Montserrat, Patrick Amand, Francis Pornon, Jerome Leroy, Serguei Dounovetz, Margot D. Marguerite, Yves Bulteau, Roland Sadaune, Jean Paul Jody, Jean Jacques Reboux, Nadine Monfils, Gilles del Pappas, Pierre d’Ovidio, Alain Vince, Hervé Le Corre, Jan Thirion, Pierre Filoche, Jacques Bullot, Hugo Buan, Laurent Martin, René Merle, Fraçois Guilbert, Frédéric Prilleux, Xavier-Marie Bonnot, Sophie Loubière, Michel Maisonneuve, Maxime Gillio, Marcus Malte, Jack Chaboud, Baru, Genevieve Dumaine, Christian Roux, Patrick Raynal.

 

6février 201239479898-avatar_large1 dans POLITIQUE

Illustration ajoutée par nous

 

 

Publié dans Front de Gauche, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaires »

Barcelone : « la place est au peuple ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 mai 2011

Source : Primitivi - 29 mai 2011

Paco Ibanez pour les Indignés de Barcelona

Les indignés plus fort que le Barça !


Ce soir dimanche, Paco est venu jouer pour les indignés de Barcelona qui occupent la plaza catalunya depuis 15 jours. Avant hier, malgré la victoire du Barça en coupe des champions, les manifestants n’ont pu être délogés par la police !! Vous pouvez vivre en direct ce truc fou qui est en train de se passer en Espagne ici : http://giss.tv:8000/acampadacat.ogg des vidéos des brutalités policières ici : http://barcelona.indymedia.org/news…


photo : Eric Alvarez creative commons récup sur indy barcelona

Barcelone :

Depuis 2 semaines, le campement des indigné-e-s occupe la Plaça Catalunya dans le centre de Barcelona.

Au début, avec un discours très citoyen genre « indignez-vous », la dynamique collective basée sur la démocratie directe (les réus générales de parfois 5 ou 6000 personnes prennent les décisions au consensus -40), l’autogestion de l’espace (avec des dizaines de tentes bibliothèque, garderie, salle de classe, cuisine, hacklab, jardin potager, clinique, et un sans fin d’autres initiatives) et l’autonomie a peu à peu donné un caractère profondément révolutionnaire (? !) à cette révolte…

Tous les secteurs en lutte, santé, logement, féministes, éducation, etc. se regroupent ainsi dans la 40aine de commissions thématiques (rassemblant entre 10 et 150 personnes). C’est un peu compliqué à raconter en deux mots mais en gros des milliers de personnes de tous horizons, générations et manières de voir le monde, partageant un même malaise et une même rage se sont rencontrées et à tâtons ont construit ensemble l’espace autonome le plus immense, hétérogène et enthousiasmant que j’ai jamais vu. Et le pouvoir tremble un peu…

Ce matin la police est venue pour « nettoyer » la place en vue du match de football de demain (ici le Barça c’est une véritable religion).

A 7h, les centaines de personnes qui dormaient sur place se sont ainsi vu encerclées par la police, pendant que les services municipaux détruisaient toutes les structures et remplissaient leurs camions de nos affaires.

Rapidement ont commencé à se rassembler des centaines de personnes solidaires et le nombre n’a fait qu’augmenter pour arriver à peut-être 10000 autour de 13h.

[Lire la suite sur : primitivi.org/]

Voir également :

sur primitivi.org/121 blessés sur l’acampada (vidéo et photos)

 

Paco Ibanez : La poésie est une arme : http://www.dailymotion.com/video/x4qngi_paco-ibanez-la-poesia-es-un-arma_music

Fils d’un sympathisant anarchiste espagnol qui fut interné avec d’autres républicains dans le camp d’Argelès par les autorités de Vichy, Paco Ibanez émigre en France avec sa famille en 1948 après la deuxième guerre mondiale. Comme Leny Escudéro et Serge Utgé-Royo commence alors un véritable exil.

Paco Ibanez commence sa carrière de compositeur dans les années 50 en accompagnant la chanteuse Carmela (surnommée la Piaf espagnole) dans les cabarets parisiens, en mettant en musique des textes de Frédérico Garcia Lorca, Antonio Machado et Pablo Néruda.  (Source : artaba sur dailymotion)

Publié dans Espagne, INFOS | 1 Commentaire »

La Commune de Paris : Appel commun pour le Mur des Fédérés

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mai 2011

Source : Les amis de la Commune de Paris

Samedi 28 mai

Montée au Mur des Fédérés

 

A partir de 1880, année de l’amnistie et du retour d’exil ou de déportation des anciens Communards, la manifestation de mai devant le Mur des Fédérés au cimetière du Père Lachaise est une tradition du mouvement ouvrier et démocratique. Cette  «montée au Mur » est l’occasion de rendre hommage aux Communards, de perpétuer leurs idéaux et de montrer la modernité de leur œuvre démocratique et sociale.
Depuis plusieurs décennies, les Amis de la Commune proposent à toutes les organisations du mouvement ouvrier et démocratique (associations, syndicats, partis politiques) de s’associer à cette cérémonie.

Rendez-vous à 14 h 30, devant l’entrée du cimetière du Père Lachaise, rue des Rondeaux, Paris 20e ; Métro Gambetta (*)

 

Appel commun pour le mur des Fédérés

Ils ont sauvé la République et fait vivre la démocratie.

Réhabilitons les communards

 

LES AMIS DE LA COMMUNE DE PARIS 1871

 

« L’histoire finira par voir clair et dira que nous avons sauvé la République ». Ces paroles d’Eugène Varlin,

prononcées la veille de sa mort, le 28 mai 1871 raisonneront à nos oreilles 140 ans plus tard, ce prochain 28 mai,

quand nous effectuerons la « Montée au Mur ». En tête de leurs écrits, les Communards affirmaient les principes

qui motivaient toute leur action : Liberté, Égalité, Fraternité la devise de République française, pour laquelle

ils luttaient.

La glorieuse épopée de la Commune inspire les combattants d’aujourd’hui pour la démocratie, la paix, le progrès

social, les droits au travail, à un logement décent, à la santé, à une vie et une vieillesse heureuses, des services

publics accessibles à tous, la laïcité, la culture, un enseignement de qualité pour tous les enfants et adolescents,

et aussi pour les adultes qui en ont été privés. Ces droits, nous les revendiquons pour toutes celles et ceux qui

vivent dans notre pays, quelles que soient leurs origines, leur sexe, leur nationalité, la couleur de leur peau,

leurs opinions philosophiques ou religieuses. Lors de ces luttes d’aujourd’hui, nous avons en mémoire l’œuvre et

les idéaux toujours vivants de la Commune de 1871, sa modernité et son actualité.

Il y a 140 ans, au printemps de 1871, le peuple de Paris prenait le pouvoir. Pour les représenter, les Parisiens

choisissaient, parmi leurs voisins et compagnons de travail, les hommes qui avaient lutté les années précédentes

contre le régime policier et guerrier du Second Empire, contre la féroce exploitation dont ils étaient victimes,

pour de meilleures conditions de vie et de travail. Un tiers de ces élus du peuple étaient des ouvriers, un taux qui

n’a jamais été atteint dans aucune assemblée élue depuis cette époque mémorable. Les femmes et les étrangers

ont participé formidablement à la Commune. En soixante douze jours, les élus de la Commune et la population

parisienne ont réalisé une œuvre démocratique, sociale, culturelle, humaniste, considérable qui a inspiré

l’ensemble du mouvement ouvrier et démocratique du XXe siècle et nous interpelle encore aujourd’hui.

Lire la suite

 

A (re)lire sur notre blog :

“Peuple de Paris Souviens-toi du sang versé En 1871 Pour la liberté !”*

 

La Commune de Paris : Appel commun pour le Mur des Fédérés dans Democratie sacreC

 

Signer la pétition initiée par les Amis de la Commune pour exiger la réhabilitation des Communards. (voir ce texte)

 

Les 3 dernières semaines de juin à Roubaix (59), la Fédération des associations laïques (FAL) présentera l’exposition des Amis de la Commune à la mairie.

Publié dans Democratie, France, HISTOIRE, PETITION | Pas de Commentaires »

Chute de Ben Ali et Moubarak contre Réforme des retraites : dictature molle ou démocratie dure ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 février 2011

 Source : Le blog de Andrée Oger - Conseillère générale communiste de Saint André de l’Eure

 

Chute de Ben Ali et Moubarak contre Réforme des retraites :

dictature molle ou démocratie dure ?

 

L’actualité internationale dans les pays arabes est riche et passionnante. Elle nous renvoie un reflet inquiétant de l’état de notre propre régime.

 

Tunisie et Égypte étaient considérées il y a encore deux mois comme des bastions du capitalisme totalitaire, avec des régimes dictatoriaux dirigés par des chefs d’État depuis 23 ans pour la

Tunisie et plus de 30 ans pour l’Egypte. Histoire de coller à l’apparence démocratique qui permet aux « démocraties » occidentales de faire admettre à leurs peuples que nos gouvernements

fréquentent ces régimes, des élections y étaient organisées régulièrement. Des élections falsifiées bien évidemment.

Surprise ! Ces dictatures réputées stables, pratiquant l’emprisonnement arbitraire, la torture, le contrôle politique et policier de la société et des médias, ces dictatures se sont effondrées en

quelques semaines sous la pression d’une foule importante, certes, mais qui n’a représenté au mieux que quelques centaines de milliers de manifestants en Egypte, pour une population de

80 millions d’habitants.

En France, pays dit démocratique, ce sont jusqu’à 3,5 millions de personnes qui ont manifesté l’an dernier au cours de 8 journées d’action organisées par l’ensemble des syndicats français.

8 journées d’action sur 4 mois de temps (juin puis septembre à novembre) soutenues par 70 % des français.

Ce mouvement populaire (vu son soutien par le peuple) ne visait pas la chute du régime mais seulement à empêcher le vote d’une loi, certes cruciale, mais ne remettant pas en cause le

système politique ou économique français. Et le gouvernement français n’a pas cédé.

Nous avons donc d’un côté de la Méditerranée des régimes dictatoriaux qui se sont effondrés en peu de temps sous le coup de manifestations populaires massives mais minoritaires, et, de

l’autre côté de la Méditerranée, un régime se disant démocratique, confronté à une longue mobilisation massive ET majoritaire mais qui a refusé d’écouter son peuple et lui a imposé sa loi.

Ce reflet de notre République que nous renvoient les pays arabes doit nous rendre modeste vis-à-vis de notre « modèle démocratique » et nous alerter sur la réalité d’un système politique

verrouillé qui, comme dans n’importe quelle dictature, bloque les aspirations populaires au profit d’une caste minoritaire proche du pouvoir.

La démocratie parlementaire en France n’est qu’une façade qui permet à la dictature de l’argent et des marchés financiers de contrôler les principaux leviers de la société, de saper ceux qui lui

résistent comme les services publics, en amusant la galerie avec des élections qui ne proposent souvent que des variantes du même système, depuis la sociale-démocratie à l’extrême-droite.

L’alternance politique ne suffira pas pour permettre au peuple de reprendre le contrôle de son destin.

C’est en s’attaquant au cœur du système, à la dictature de l’argent, que nous pourrons imposer d’autres choix de société, remettre l’humain au centre des choix politiques et économiques.

Viser ce changement radical et prendre ses responsabilités dans les instances politiques actuelles pour construire cette perspective, c’est le choix des communistes depuis toujours.

Loin de ceux qui divisent les travailleurs pour finalement les désarmer face à leurs maîtres, les communistes se battent pour une prise de conscience de notre force collective et la construction

d’un rapport de force qui devienne majoritaire et change le cours de l’Histoire.

 

Publié dans Egypte, France, POLITIQUE, Tunisie | Pas de Commentaires »

Espionnage politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 décembre 2010

Source : COMITÉ VALMY – 19 décembre 2010 dscn7327.jpg

Protestations contre l’intrusion policière

au meeting communiste unitaire du 12-12.2010

 

I- Communiqué commun du PRCF, de l’URCF et du RCC.

LES ORGANISATIONS REPRÉSENTÉES AU MEETING UNITAIRE COMMUNISTE DU 12 DÉCEMBRE PROTESTENT CONTRE L’INTRUSION POLICIÈRE

Le 12 décembre 2010, plusieurs centaines de personnes se sont retrouvées à Paris, dans une salle privée payante, pour commémorer le congrès de Tours où fut créé le PCF et appeler à développer l’unité d’action communiste au service des luttes sociales dans notre pays.

Ce meeting était organisé de la manière la plus transparente qui soit par deux organisations parfaitement légales, le PRCF et l’URCF, avec la contribution du RCC.

Ont notamment salué le meeting Georges Hage, ancien doyen de l’Assemblée nationale et Henri Alleg, écrivain et journaliste communiste bien connu.

Le meeting a été conclu par un message de Jean Sanitas, héros de la Résistance et par une intervention de Léon Landini, officier de la Légion d’honneur au titre de la Résistance, ancien combattant des FTP-MOI, grand Mutilé de Guerre.

Quelle ne fut la surprise des organisateurs quand ils constatèrent que deux policiers en tenue, envoyés sur ordre (par qui ?), se sont présentés à l’entrée du meeting. Courtoisement, mais en manifestant une gêne certaine, ces policiers ont réclamé et relevé les identités de l’un des organisateurs présents devant les personnes présentes. Celui-ci a vivement protesté contre ces méthodes intimidatrices sans précédent. Les policiers en tenue ont également demandé combien il y aurait de participants et à quelle heure finirait le meeting…

Le grand résistant communiste Pierre Pranchère, ancien FTPF engagé dans les maquis de Corrèze à l’âge de 15 ans, ancien député de la nation, est alors allé discuter avec les policiers, leur a exposé ses états de service… et n’a eu pour toute réponse que l’ordre de présenter à son tour sa carte d’identité qui, elle aussi, a été soigneusement recopiée. Ce qui n’a pas été sans rappeler à notre camarade de sombres périodes de son activité militante…Si telle est désormais la pratique générale à Paris, c’est scandaleux et attentatoire à la liberté d’expression de tous.

[...]

II- Le député du Douaisis, J.-J. Candelier, a interpellé le ministre de l’Intérieur au sujet de cette intrusion.

QUESTION ÉCRITE n° 431

Espionnage politique dans Democratie JJ_Candelier M. Jean-Jacques Candelier alerte M. le Ministre de l’Intérieur, de l’Outre-Mer, des Collectivités territoriales et de l’Immigration sur une intrusion policière dans un meeting politique.

Le 12 décembre 2010, plusieurs centaines de personnes se sont retrouvées à Paris, dans une salle privée, pour commémorer le congrès de Tours où fut créé le PCF et appeler à développer l’unité d’action communiste au service des luttes dans notre pays.

Ce meeting était organisé de manière transparente par deux organisations légales, le PRCF et l’URCF, avec la contribution du RCC. Ont notamment salué le meeting M. Georges Hage, ancien doyen de l’Assemblée nationale, et M. Henri Alleg, écrivain et journaliste.

Le meeting a été conclu par un message de M. Jean Sanitas, héros de la Résistance, et par une intervention de M. Léon Landini, officier de la Légion d’honneur au titre de la Résistance, ancien combattant des FTP-MOI, grand mutilé de Guerre.

Au cours de ce meeting, les organisateurs ont constaté que deux policiers se sont présentés et ont relevé les identités de militants présents.

Dans un pays de libertés comme la France, il lui demande comment il est possible qu’aient cours des méthodes d’intimidation et de fichage de l’opposition communiste.

Il lui demande si tous les meetings partisans font l’objet de telles opérations de surveillance, l’impression étant que, concernant les partis soutenant le Gouvernement, les forces de l’ordre se voient confier des missions de sécurité et non d’espionnage politique.

[Lire l’article complet sur : comite-valmy.org/]

Photo ajoutée par « Feignies Ensemble » (Lille le 6 nov.)

Publié dans Democratie, LIBERTES, Police, POLITIQUE | 1 Commentaire »

1234
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy