• Accueil
  • > Recherche : enfant travaille

Résultats de votre recherche

L’éditorial de Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 octobre 2015

 

Turbulences aériennes !

 

CaptureHD482

 

 

  « Dialogue social », encore une expression qui ne dit rien

  des réalités d’aujourd’hui. Comment en effet oser baptiser

  « dialogue » une convocation d’instances représentatives

  pour toujours demander aux organisations syndicales

  d’accepter ce que l’employeur a déjà décidé et annoncé

  par voie de presse plusieurs jours avant ?

  À Air France, il s’agit d’un nouveau plan de suppression

  de 3 000 postes après un précédent de 5 000 et avant

  un nouveau, encore caché, d’encore 3 000.

 

 

 

Où est le social là-dedans ? C’est de l’antisocial à l’état pur ! Que ces procédures soient désormais

baptisées de ce drôle de nom de « plan de sauvegarde de l’emploi » n’y change rien. Défense de rire !

Les penseurs du capitalisme sauvage twistent les mots pour cacher la profondeur des maux qu’ils sèment

dans les familles. Jamais la violence physique n’a fait avancer la cause ouvrière. À Air France, elle va encore

la desservir. Le complexe médiaticopolitique s’en donne à cœur joie. Les donneurs de leçons qui n’ont pas

à souffrir des fins de mois difficiles sont de sortie. Le chef de la droite, toujours aussi modéré dans ses propos,

n’hésite pas à parler de « chienlit », quand le chef d’un gouvernement qui se prétend de gauche appelle

à de lourdes sanctions contre des travailleurs syndiqués, baptisés « voyous ». En conséquence de quoi,

la police est dépêchée au petit matin à leur domicile pour les arrêter comme de dangereux criminels

devant leur famille, leurs enfants effarés, pour les placer en garde à vue. Inadmissible et révoltant !

Rien que cela !

Au fait, quel qualificatif doit-on employer pour celles et ceux qui sont jetés comme des éponges

dans la nuit d’errance de 6 à 8 millions de chômeurs ? Là est la véritable violence ! Là est l’insupportable !

Cet opprobre, lancé devant les caméras contre quelques salariés qui n’en peuvent plus, sert à bien empêcher

et à camoufler le débat de fond qui devrait s’instaurer sur le devenir de l’un de nos fleurons nationaux.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

 

Publié dans France, Humanite Dimanche, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Le travail des enfants (photos, dossier)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 août 2015

 

25 vieux clichés saisissants du travail des enfants vu par Lewis Hine

 

hine_lewis_paris_gamin-web

 

 

  Lewis Hine est sans doute le photographe américain

  le plus important de l’âge industriel.

  Pionnier dans la photographie « sociale » ses clichés

  des ouvriers sur l’Empire State Building ont notamment

  fait le tour du monde.

  Mais Lewis Hine est aussi réputé pour avoir donné

  un visage à ces milliers d’enfants qui travaillaient

  dès le plus jeune âge avant l’abolition.

 

Lire la suite et voir les photos sur mrmondialisation.org

 

 

 

 

Ces clichés n’ont rien de vieux pour certains endroits du monde. Le travail des enfants est toujours d’actualité

pour des millions d’entre-eux.

 

8€/mois pour du t-shirt. Il photographie le travail des enfants…

 

artlimited_img66426-e1418629125134-920x593

 

 

  On estime que 168 millions d’enfants travaillent

  actuellement dans le monde (source).

  Même si c’est moitié moins qu’en 2000, c’est encore

  beaucoup trop. Certains d’entre eux réalisent

  des travaux particulièrement dangereux

  sans la moindre protection légale.

 

 

Un photographe du Bangladesh va se pencher sur cette réalité qui frappe son pays.

« Pour abolir le travail des enfants, vous devez le rendre visible. », c’est l’adage de GMB Akash, un photographe

bangladais concerné par les injustices subies par les enfants de son pays.

Abolir ne suffit pourtant pas toujours. Au Bangladesh, le travail des enfants est interdit depuis 1992.

Mais sur le terrain, la réalité est tout autre. Akash va voir lors d’un reportage un enfant de 12 ans se faire battre

car il était trop lent à la confection d’un t-shirt…

[Lire la suite et voir les clichés sur mrmondialisation.org]

 

 

Publié dans Pauvrete, Photographie | Pas de Commentaires »

Alexandre de Juniac, PDG d’Air France, prêt à remettre en cause tous les acquis sociaux, y compris l’interdiction du travail des enfants !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2015

 

Quand Alexandre de Juniac, PDG d’Air France-KLM,

remet en cause l’interdiction du travail des enfants !

 

CapturedeJuniac  capture d’écran

  Denis Quillard

  C’est une vidéo assez hallucinante que vient de dénicher

  Mediapart. On y voit Alexandre de Juniac se prononcer,

  lors des rencontres patronales de Royaumont les 6 et

  7 décembre 2014, sur les acquis sociaux. Sans vergogne,

  le PDG d’Air France – KLM s’en prend aux 35 heures,

  à l’âge de la retraite, et semble même remettre en question

  l’interdiction du travail des enfants.

  Une intervention d’un mépris crasse dont le timing laisse

  songeur, alors que la compagnie traverse une crise profonde.

 

En demandant à de Juniac de prendre la parole sur le thème « les acquis sociaux face aux enjeux mondiaux »,

les organisateurs de cette petite surboum patronale à laquelle assistait le président du Medef Pierre Gattaz

n’ont pas fait les choses au hasard. Probable qu’ils se doutaient qu’ils auraient affaire à un bon client,

qu’il y aurait même moyen de rire un peu. Pari gagné.

Pendant plus de 20 minutes, de Juniac régale son auditoire. La mine gourmande, le numéro 1 du groupe aérien

semble oublier l’existence des caméras, et enchaîne les déclarations décomplexées. Les acquis sociaux ?

Tout cela est « très flou ». Les 35 heures ? « La durée du temps de travail, qui paraît-il est un acquis social,

qu’est-ce que cela veut dire ? ». L’âge de départ à la retraite ? « Est-ce que cela a un sens ? ».

L’œil vitreux (de Juniac est intervenu après le déjeuner), il embraye ensuite sur le sujet de l’interdiction

du travail des enfants. Une interdiction dont le bien fondé semble douteux au président d’Air France – KLM :

« On a d’abord interdit aux enfants de moins de huit ans de travailler, puis l’interdiction a été portée à douze ans,

puis à seize. (…) Qu’est-ce que c’est qu’un enfant ? Est ce qu’il faut les faire travailler, pas travailler ? Pas sûr ».

Mais le comble est atteint lorsque de Juniac, évoquant la concurrence à laquelle sa compagnie doit faire face

dans un monde globalisé, raconte une anecdote qu’il trouve manifestement croustillante :

« Comme le disait mon homologue de Qatar Airways hier à propos de la grève, “M. de Juniac, chez nous,

ce ne serait pas possible, on les aurait tous envoyés en prison” ». Salve d’applaudissements dans la salle.

Le Qatar érigé en exemple, pays où comme le rappelle Mediapart, « les salariés émigrés, traités comme des esclaves,

meurent par tombereaux sur les chantiers ».

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

Cliquer sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo

CapturedeJuniac1

 

Publié dans droit du travail, France, Le Grand Soir, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Quand la droite dite républicaine facilite la politique antisociale du FN

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mars 2015

 

  Le Front national parasite déjà les pensées de la droite

 

 Grégory Marin – L’Humanité – 18 mars 2015

fn_1

La gestion sociale des villes

que le Front national dirige

ou soutient préfigure

ce qu’il en serait de leur conduite

au plan départemental.

Dans quelques collectivités locales,

l’application de leur programme

antisocial se trouve facilitée

par l’action bienveillante

d’une partie de la droite.

« On ne vise pas d’alliance avec l’UMP ni avec des partis avec qui nous ne partageons pas de valeurs

ni de projet pour la France », promettait mardi le vice-président du Front national, Florian Philippot,

sur Public Sénat. Voilà pour les mots. Dans les faits, les « valeurs » sont assez largement partagées

par une partie de la droite, qui pourrait signer la « charte de cinq ou six engagements de fond

sur les compétences départementales », proposée par le parti d’extrême droite. Quant aux alliances,

elles sont sinon en cours, du moins envisagées. Le même jour, à Avignon, la députée FN du Vaucluse,

Marion Maréchal-Le Pen, ne prévoyait-elle pas que « certains candidats ou élus UMP non inféodés à Paris

appelleront à faire barrage à la gauche car l’adversaire principal, c’est la gauche » ?

En lieu et place de la « tambouille UMPS », dénoncée par Philippot, les intérêts bien sentis entre FN

et droite ont déjà permis aux idées d’extrême droite et à son personnel politique de s’imposer sur le terrain.

Marine Le Pen disait, en début de semaine sur France Info, vouloir faire la démonstration que « nous sommes

capables, dans un département, de faire nos preuves comme nous l’avons fait dans les municipalités ».

Afin de mesurer la crainte de voir appliquer au plan départemental les politiques promises par le Front national,

il faut en effet se tourner vers les villes officiellement gérées par lui.

♦ À Beaucaire (Gard) par exemple, les « 1,64 million d’euros d’économies » affichées par le maire, Julien Sanchez,

tiennent surtout à la fermeture de la Maison du vivre-ensemble et à la traque des « profiteurs des cantines » :

haro sur « la population en difficultés sociales », dénonce Laure Cordelet, animatrice du Rassemblement citoyen.

♦ À Villers-Cotterêts (Aisne), le maire, Franck Briffaut, est candidat à la présidence d’un département qui place

le FN à 41 % d’intentions de vote au premier tour, selon un sondage Odoxa pour le Parisien publié le 16 mars.

Dans sa ville, il a mis fin à la cantine pour les enfants de chômeurs : « Une personne au RSA peut venir chercher

son enfant à l’école car elle ne travaille pas », arguait-il.

♦ À Béziers, où le maire, Robert Ménard, est soutenu par le FN, la réduction du budget des centres sociaux

(un marqueur de l’action municipale frontiste) atteint les 20 %, ciblant prioritairement le quartier défavorisé

à forte population d’origine immigrée de la Devèze. La liste n’est pas exhaustive.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans F-Haine, France, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaires »

Egypte : Assassinat de Chayma Al Sabbagh militante du Parti Socialiste de l’Alliance Populaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 janvier 2015

 

          Assassinat de Chayma Al Sabbagh en Egypte

 

Chayma Al Sabbagh

  Chayma Al Sabbagh, militante du Parti Socialiste de l’Alliance

  Populaire, 32 ans, a été assassinée samedi par un policier

  alors qu’elle participait à une manifestation pacifique

  pour commémorer la révolution de 2011 au Caire.

  Mariée et mère d’un enfant, elle était surtout connue

  dans la région d’Alexandrie pour son action aux côtés

des travailleurs en lutte.

Après s’être battue contre Morsi, elle est morte tuée par un policier du régime de Sissi

en commémorant les martyrs de la révolution de 2011.

 

Vidéo de Chayma Al Sabbagh prise par une chaîne égyptienne, avant et après les tirs mortels qui l’ont atteinte :

Image de prévisualisation YouTube

 

Manifestation contre le régime militaire lors des funérailles de Chayma Al Sabbagh

Publié dans Droits de l'homme, Egypte | Pas de Commentaires »

Béziers, véritable laboratoire national de recomposition de la droite et l’extrême droite

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 novembre 2014

Béziers : réunion publique du 7 novembre 2014

Aimé Couquet dénonce la mise en place d’un laboratoire de l’extrême droite à Béziers et les ambitions

de Robert Ménard : « Nous appelons à un Front Populaire Biterrois »

 

        Je viderai le centre-ville des pauvres, des maghrébins et des gitans

      Huit mois de gestion de Robert Ménard à Béziers

 

aimé couquet

Aimé Couquet est conseiller municipal communiste de Béziers.

Le 4 Avril 2014, en tant que doyen, il est président de la séance

d’investiture de Robert Ménard. On verra dans cette vidéo

le courage dont il a fait preuve pour s’exprimer en Conseil

municipal devant une horde de frontistes qui l’ont hué

dès ses premiers mots, l’obligeant à reprendre à plusieurs reprises sa première phrase.

Imaginons ce que serait une France aux mains de cette engeance.

Le texte ci-dessous est un discours d’Aimé Couquet dans une réunion publique le 7 novembre 2014.

LGS

 

couquet

  L’homme [Robert Ménard] est infatué de sa personne, hautain

  et méprisant. Rappelons-nous que le 28 avril 2014 interrogé

  sur Radio France Bleu, après s’en être pris à Mohed Altrad, président

  du club de rugby de Toulon et à Patrick Bruel qui avaient déclaré

  ne pas vouloir se produire à Béziers, il s’en est pris à ma personne

  en disant « Quant à vous M. Couquet, vous avez résisté à quoi ?

  A casser la figure des élus qui ne sont pas d’accord avec vous

au conseil municipal ? Des résistants comme ça, j’en fais un tous les matins ». Quelle haute pensée de vue !

Et je passe sur toutes les réflexions méprisantes lors des différents débats dans l’assemblée communale.

Il y a chez cet homme un petit führer qui sommeille.

Il utilise au maximum son expérience de communicateur. Ce sont beaucoup d’annonces à l’esbroufe

sous le regard des télévisions nationales à l’affût de ses moindres faits et gestes. Regardons de plus près

leur contenu. Par exemple : une partie de la population biterroise est montrée du doigt et stigmatisée.

Un an avant la date des élections municipales, Ménard avait déclaré : « Je viderai le centre ville

des pauvres, des maghrébins et des gitans ». Dès qu’il devient maire, c’est une avalanche d’arrêtés

de police : interdiction de cracher dans l’espace public (en cela il reprend un décret de Pétain de 1942) ;

interdiction d’étendre du linge aux balcons visibles depuis la voie publique ; interdiction des paraboles

sur les façades ; couvre-feu de 23 heures à 6 heures pour les mineurs de moins de 13 ans dans l’hyper

centre et le quartier de La Devèze (ex-ZUP) ; convocation à la mairie des auteurs de petits délits, menacés,

s’ils ne venaient pas, de voir leurs aides sociales suspendues ; suppression des aires de jeux

dans le quartier HLM de La Devèze. Ainsi Ménard fait reculer un peu plus les limites de la bonne conscience

réactionnaire. Il devient ainsi le nouvel idéologue d’une extrême droite en construction et décomplexée

à côté du Front National. Faut-il rappeler qu’il se présentait comme un gestionnaire au-dessus des partis

politiques.

Toutes ses positions populistes et démagogiques ne doivent pas cacher toutes les autres réalisées ou en cours :

Social :

il réduit de 364.950 euros la subvention de fonctionnement allouée au centre communal d’action

sociale soit 10 % ; suppression de l’épicerie sociale qui heureusement est reprise par le département ;

sa lettre de cadrage pour la préparation du budget 2015 est édifiante, c’est l’austérité à la Manuel Valls :

coupe sombres dans les dépenses sociales et l’investissement ; il fait le chantage à la subvention

avec les associations de la ville, qu’elles soient sportives, culturelles ou autres, elles doivent se mettre

à sa disposition. Il n’aime pas les travailleurs en lutte. Par exemple, aux intermittents du spectacle qui sont

venus l’interpeller au théâtre municipal lors de la présentation du programme de l’année, il répond :

« C’est des conneries, tout ça ! ». Il a fait délibérer le conseil municipal pour réserver l’accès

des services péri-scolaires aux seuls enfants dont les deux parents travaillent. Il a dû modifier

la délibération, car cette mesure était illégale.

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

 

Publié dans Extreme-droite, France, Montée du fascisme, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Mobilisation massive en Grèce contre l’austérité et la pauvreté

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 novembre 2014

 

Mobilisation massive en Grèce contre l’austérité et la pauvreté

 

Capturemanifathènes1

capture d’écran

Des dizaines de milliers de Grecs ont défilé samedi à Athènes contre l’austérité.

Une mobilisation d’ampleur de bon augure avant la grande journée de grève générale

du 27 novembre.

Le Pame, le Front des travailleurs, à l’origine de cet appel portait ce mot d’ordre, scandé par une foule

d’au moins 25 000 personnes: « Nous ne sommes pas que des chiffres, nous méritons des conditions

de vie humaines ». De très nombreuses organisations syndicales représentant les secteurs public

et privé de toute la Grèce se sont réunies samedi pour dénoncer qu’outre « les 1,5 millions de chômeurs

officiels il y a plus de 500 000 employés qui ne sont pas payés depuis plusieurs mois »

selon les banderoles déroulées par le Front des travailleurs, place Syntagma, face au Parlement,

à Athènes.

Pour Fotini Mitsakosta, enseignante venue de Livadia (centre) pour manifester à Athènes,

« la crise n’est pas finie. Mon salaire a été baissé de plus de 40% depuis 2011, j’ai des dettes et je suis

dans l’incapacité de payer les frais de scolarité de mes enfants ». Un autre enseignant, Dimitris

Polixroniadis, témoigne : « En 20 ans de carrière, c’est la pire année scolaire que j’ai vécue.

Il n’y a pas assez d’enseignants, les étudiants s’entassent dans des salles trop petites, et beaucoup

d’entre eux arrive à l’école le ventre vide. »

Lire : Pauvreté : le Secours Populaire au chevet des Grecs

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :  Pauvreté : la honte en chiffres

Publié dans Austerite, Grece, Liberalisme, Luttes, Pauvrete | Pas de Commentaires »

Congé parental : de qui se moque-t-on ? (Laurence Cohen)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 octobre 2014

 

               Congé parental : de qui se moque-t-on ?

 

conge parental-Nono

A partir d’un réel besoin de réformer

le congé parental, le gouvernement met en place

une mesure particulièrement injuste :

il sera de 18 mois pour chaque conjoint

sans augmentation de l’indemnité versée

qui s’élève à 566 euros ! 

Au nom de la réduction des déficits publics,

le gouvernement fait des choix austéritaires

qui vont frapper de plein fouet les familles

et singulièrement les femmes. 

*
 
Les mêmes, si prompts à prendre en exemple d’autres pays européens pour faire passer la pilule

de l’austérité, oublient de dire que celui ou celle qui prend un congé  parental perçoit, en Allemagne,

67 % de son salaire net et en Suède 80 % ! 
 
Face à l’inégalité criante des salaires en France, quel père va pouvoir s’arrêter de travailler 18 mois

sans conséquences lourdes pour le budget familial ?

Utiliser l’aspiration légitime à faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes pour faire des économies

sur le dos des familles et pour réduire le temps d’un des parents près de son enfant est scandaleux !
 
Faire bouger les mentalités passe par une politique sociale digne de ce nom qui ne s’attaque pas au pouvoir

d’achat des familles ! Il faut augmenter l’indemnité du congé parental, créer 400 mille places de crèches,

mettre en place un véritable service public de la petite enfance et impulser une vraie politique d’égalité

professionnelle.
 
Pour y parvenir, nous avons des solutions :

le gouvernement doit  avoir le courage politique de s’en prendre aux 25 milliards d’euros

annuels de fraude aux cotisations patronales.

Laurence Cohen,
responsable nationale du PCF, Droits des femmes/ Féminisme 

 

Publié dans Austerite, Droits des femmes, ECONOMIE, France, Liberalisme, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Être fidèle à Jean Jaurès

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 juillet 2014

 

                      Être fidèle à Jean Jaurès

 

huma3107

 

 

Par Patrick le Hyaric, directeur de l’Humanité :

« dans son éditorial fondateur de l’Humanité ,

Jaurès exposait une conception neuve

de la presse, faisant du peuple, de ses combats

et de ses espoirs, de sa soif de connaissances

et de culture, le cœur du journal. Aujourd’hui

encore nous voulons relever ce redoutable défi

de « donner à toutes les intelligences libres

les moyens de comprendre et de juger

par elles-mêmes les événements du monde » ».

 

 

 

En ce centième anniversaire de l’assassinat de Jean Jaurès, « ce héros mort au-devant des armées »,

une longue procession de personnalités, habituées à le citer à la fin des banquets, de récupérateurs,

de manipulateurs de sa pensée, se déploie dans la grande sphère médiatique, bien loin des idéaux

du fondateur de l’Humanité et député du Tarn. Beaucoup font semblant de le pleurer pour mieux

continuer à encenser Clemenceau tout en se retrouvant le plus souvent du côté des fauteurs

de guerres aux quatre coins du monde. Jaurès, lui, jusqu’à son dernier souffle, aura tout fait pour éviter

le déclenchement de cette boucherie qu’a constituée la Première Guerre mondiale. Il n’aura cessé

de montrer qu’elle n’était motivée que par des volontés de domination impérialiste, l’appât de gains

financiers et la conquête de territoires.

Ceux qui, au sommet de l’État, ont eu cette idée saugrenue d’honorer en un seul jour

tous les morts pour la France nourrissent toutes les confusions. Comment, en effet, commémorer

dans le même élan le sanglant et absurde carnage de 1914 et le conflit où les démocrates durent

à la fin des années 1930 affronter « la bête immonde » du nazisme ?

À tout confondre, on brouille sciemment les repères, on perd la France et on égare nos concitoyens.

Les mêmes dirigeants français qui, au gré des fades alternances, ont accepté l’affiliation de l’Union

européenne à l’OTAN et rétabli notre pays dans le commandement intégré de cette machine de guerre,

qui ont poussé à des aventures militaires hasardeuses, n’ont tenu aucun compte de ce fulgurant message

de Jaurès lancé à la face du monde : « Donner la liberté au monde par la force est une étrange entreprise

pleine de chances mauvaises. En la donnant, on la retire. »

Et que dire de cette attitude présidentielle qui tourne le dos au meilleur de l’action de la France

quand elle transforme l’occupation militaire israélienne et la colonisation en un banal « conflit de voisinage »,

qui établit une aberrante symétrie entre Israéliens et Palestiniens, cachant cette donnée fondamentale :

il y a là-bas un colonisateur et une population qui subit la violence de la colonisation. La France de Jaurès

agirait avec énergie à partir des résolutions des Nations unies pour faire taire d’urgence le fracas

des bombes qui tuent dans leur lit et dans les écoles les enfants palestiniens.

Au-delà, la France de Jaurès travaillerait sans relâche à la réunion d’une conférence internationale

pour la justice et la paix au Proche-Orient, pour placer le peuple Palestinien sous protection internationale

et pour permettre l’existence de deux États ; un pour les Palestiniens dans les frontières de 1967

avec Jérusalem-Est comme capitale, l’autre pour les Israéliens leur garantissant le droit légitime à la sécurité.

[Lire la suite]

 

Publié dans l'Humanité, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

« le FN ennemi des pauvres, des chômeurs et des enfants »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 juin 2014

 

le #FN ennemi des pauvres, des chômeurs et des enfants

 

Publié par Gauche de Combat

antisocial

 

  La délibération du rapport n° 32 approuvant le règlement des activités périscolaires

  « qui réserve l’accès du service aux seuls enfants dont les deux parents travaillent,

  viole, selon A. Couquet, le principe jurisprudentiel d’égal accès au service public ». (source)

 

C’est en ses termes qu’un conseiller municipal Front de Gauche de Béziers, Aimé Couquet,  vient d’alerter le préfet de l’Hérault. Il l’interpelle également, selon le journal cité en lien, sur d’autres irrégularités, comme la diminution à postériori d’une subvention de 364 950 euros au centre communal d’action sociale (CCAS), ainsi que la mise à disposition d’un agent communal au commissariat de police, « sans contrepartie financière »,

Voilà qui en dit long, comme l’analyse plus en profondeur Matthieu Lépine, sur la stratégie du Front National…

« Le Front national se présente, et est malheureusement constamment présenté par une grande partie des médias, comme une formation politique se souciant des classes populaires. Au Front de gauche, comme ailleurs, nous n’avons pourtant de cesse que de dénoncer cette supercherie et d’en prouver l’absurdité.« 

[Lire la suite]

 

Publié dans Democratie, Discriminations, Droits de l'Enfant, Droits de l'homme, Extreme-droite, F-Haine, France, Front de Gauche, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

12345...14
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy