• Accueil
  • > Recherche : emploi avenir feignies

Résultats de votre recherche

15 septembre : Mobilisation nationale pour l’abrogation de la loi Travail

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 septembre 2016

 

Le 15 septembre : unis pour le retrait de la loi Travail !

LE 15 SEPTEMBRE, MANIFESTONS PARTOUT EN FRANCE

 

Capture.PNGretraitloitravail

 

 

La fête de l’Humanité qui s’est déroulée le week-end

dernier a été un grand moment de débats.

Toute la gauche qui rejette la politique du gouvernement

s’y est donné rendez-vous.

Toutes les forces syndicales qui résistent à la Loi Travail

s’y sont également retrouvées.

 

Un week-end de résistance et d’unité populaire qui a été l’occasion de se donner rendez-vous dans la rue

partout en France le 15 septembre prochain.

Faisons gagner les exigences populaires ! Faisons-les entrer en politique !

 

Abroger la Loi travail, c’est possible

 

La perspective d’une reprise de la mobilisation inquiète le pouvoir. On nous dit : « la Loi a été adoptée, c’est fini ». Bien sûr, elle a été adoptée, cela s’est fait en plein été, sans être votée, le gouvernement utilisant 3 fois le 49.3, et au mépris des larges mobilisations, manifestations et pétitions. Mais ce qui a été fait, en l’absence de toute légitimité, peut être défait. Il y a 10 ans, le gouvernement avait finalement abrogé son Contrat Première Embauche alors que la loi avait été publiée au journal officiel. La mobilisation peut nous permettre d’arracher une victoire contre un gouvernement aux abois Ce qu’une loi a fait, le peuple peut le défaire.

Tous ensemble, ça repart

C’est le 15 septembre que les organisations syndicales et de jeunesse CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL donnent rendez-vous à l’ensemble des salarié-es, privé-es d’emploi, étudiant-es, lycéen-es, retraité-es pour une journée d’actions et d’initiatives partout en France pour obtenir l’abrogation de la loi Travail et conquérir de nouvelles garanties et protections collectives. Le Parti communiste se joint à toutes les forces et les personnes qui veulent faire entendre l’exigence de retrait de la loi El-Khomri et porter des politiques alternatives aux choix libéraux, le 15 septembre partout en France. Ensemble, mettons à l’ordre du jour le progrès social et démocratique. Investissons le débat politique et changeons-le !

MANIFESTATIONS :

Lille 14H 30 Porte de Paris

Valenciennes  10H Place d’Armes

 

Sur la loi Travail comme sur notre avenir, il est urgent que le peuple se fasse entendre. Le PCF a lancé La grande consultation citoyenne pour recueillir et faire émerger vos exigences et les rendre incontournables. Participez sur www.lagrandeconsultationcitoyenne.fr 

Publié dans droit du travail, France, PCF, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Tous ensemble le 15 septembre pour l’abrogation de la loi “Travail”

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 septembre 2016

pcf.fr

On est toujours là ! Le 15 septembre : retrait de la loi « Travail »

 

Capture.PNGLasserre

Nécessaire et possible

Le sondage Odoxa du 18 juillet, relève que 7 français sur 10 sont

« mécontents de l’adoption définitive du projet de loi travail »

et que 55 % souhaitent que « les manifestations contre le texte

se poursuivent ». Parce que cette loi néfaste qu’aucune promesse

électorale n’avait annoncée est anti-sociale et destructrice

du Code du Travail. Elle a été adoptée en plein été, sans être votée,

le gouvernement utilisant 3 fois le 49.3, au mépris des larges mobilisations,

manifestations et pétitions. Une nouvelle fois, le MEDEF n’en finit pas

de se féliciter. Pour autant, il est encore possible de gagner,

comme en témoigne la victoire contre l’abrogation du Contrat première

embauche (CPE), abrogé après avoir pourtant été publié au Journal officiel. Ce qu’une loi a fait, le peuple peut

le défaire.

Tous ensemble, ça repart

C’est le 15 septembre que les organisations syndicales et de jeunesse CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

donnent rendez-vous à l’ensemble des salarié-es, privé-es d’emploi, étudiant-es, lycéen-es, retraité-es

pour une journée d’actions et d’initiatives partout en France pour obtenir l’abrogation de la loi Travail et conquérir

de nouvelles garanties et protections collectives. Le Parti communiste se joint à toutes les forces et les personnes

qui veulent faire entendre l’exigence de retrait de la loi El-Khomri et porter des politiques alternatives aux choix libéraux,

le 15 septembre partout en France. Ensemble, mettons à l’ordre du jour le progrès social et démocratique.

Investissons le débat politique et changeons-le !

 

Sur la loi Travail comme sur notre avenir, il est urgent que le peuple se fasse entendre.

Le PCF a lancé La grande consultation citoyenne pour recueillir et faire émerger vos exigences

et les rendre incontournables.

Participez sur www.lagrandeconsultationcitoyenne.fr

Publié dans France, PCF, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

« Si un accord est signé, c’est grâce au courage d’Alexis Tsipras » (Pierre Laurent)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 juillet 2015

 

GRÈCE :

« Si un accord est signé, c’est grâce au courage d’Alexis Tsipras »

(Pierre Laurent)

 

Un accord de compromis a été trouvé ce matin par les chefs d’État de la Zone euro. Cet accord écarte le scenario du « Grexit » et l’asphyxie financière de la Grèce, voulus par Wolfgang Schaeuble et Angela Merkel, qui jusqu’à la dernière minute ont tenté la mise sous tutelle intégrale de la Grèce, la négation de sa souveraineté, sa soumission aux puissances financières, sa vente à la découpe.

Si un accord est signé, c’est grâce au courage du Premier Ministre grec. Pour la première fois, un chef de gouvernement a osé affronter les puissances dominantes qui pensent que tout leur est permis en Europe. Le soutien de son peuple n’a cessé de grandir depuis janvier pour cette raison. Je me réjouis que la France ait joué un rôle positif à ses côtés.

Certaines des concessions faites ont étés imposées à la dernière minute. N’oublions pas que ce fut sous la menace et après 2 semaines de fermeture des banques. Le gouvernement grec a fait un choix responsable, celui de permettre avant tout la stabilité financière durable du pays et l’investissement pour l’emploi et le redressement productif du pays. La dette sera rééchelonnée et les taux d’intérêts renégociés. Alexis Tsipras a confirmé son intention de faire porter les efforts sur les grecs les plus riches et de protéger les classes populaires. La BCE doit immédiatement décider la réouverture des robinets pour les banques grecques.

L’Europe vit des moments historiques. Les pressions et humiliations subies par Alexis Tsipras et le peuple grec durant tout le week-end soulèvent de lourdes questions pour nous tous, pour l’avenir de la coopération dans la zone euro. Le combat pour l’égalité des pays, le respect de la démocratie et de la diversité, pour la solidarité, pour la reconquête de pouvoir sur la finance doit se poursuivre. C’est une question existentielle pour un avenir solidaire dans l’Union européenne.

Tous les européens ont intérêt à amplifier leur soutien à cette bataille politique et leurs luttes contre l’austérité dans leur propre pays. J’appelle toutes les forces démocratiques et de gauche à travailler ensemble à un projet commun pour sortir l’Europe de la tourmente libérale.

 

 

CaptureP.LaurentTéléMatin

   Pierre Laurent, ce matin, sur France 2

   dans Les 4 Vérités.

Publié dans EUROPE, Grece, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Dette de l’Unédic : « Dire que la dette est problématique, c’est construire un discours pour revenir sur les droits des chômeurs »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 juillet 2015

Basta !

 

PROTECTIONS SOCIALES

La spirale infernale de la dette de l’Unédic et l’austérité

menacent le droit aux indemnités chômage

 

par Eva Thiébaud, Morgane Remy 8 juillet 2015

 

CaptureIndignésEspagne

  La dette de l’assurance-chômage s’accumule,

  amplifiée par la crise, et dépasse les 21 milliards

  d’euros.

  Les cinq millions de sans-emplois en seraient-ils

  les principaux responsables, comme le laisse

  croire la multiplication des contrôles et des contraintes

  contre ceux qui bénéficient du droit – constitutionnel –

  à une indemnité chômage ?

Nous nous sommes plongés dans la dette de l’Unédic pour savoir d’où elle venait et comment

elle augmentait. Et pourquoi aucune solution pérenne n’est mise en place pour la résorber tout

en respectant les droits sociaux. Un mini audit de la dette de l’Unédic en quelque sorte,

pour comprendre comment le Medef est en train de mettre en péril l’avenir de l’assurance-chômage.

Les chômeurs coûtent cher, trop cher. Voilà l’idée savamment distillée ces dernières années. Ainsi, Pôle Emploi

renforce les contrôles, que ce soit pour lutter contre la fraude ou s’assurer que les demandeurs d’emploi

cherchent un nouveau travail avec assiduité (lire ici).

Mais pourquoi une telle surveillance ? Pourquoi la question des obligations des chômeurs est-elle devenue si aiguë ?

À cause de la dette, qui partage la racine étymologique du verbe « devoir ». La dette du système d’assurance-

chômage, gérée par l’association privée Unedic, et qui atteint des sommets. Et pèse sur les épaules des chômeurs.

Pourtant, même si l’augmentation du nombre de demandeurs d’emploi complique l’équation (2,9 millions

de chômeurs ont été indemnisés en mars), ils sont loin d’en être responsables.

L’assurance chômage ne demeure-t-elle pas un droit fondamental ? Inscrit dans le marbre, ce droit est entériné

dans l’article 11 du préambule de la Constitution de 1946, repris dans la Constitution de la Ve République.

[Lire la suite sur Basta !]

Creative Commons License

Publié dans Basta!, Emplois, Finance, Syndicats | Pas de Commentaires »

Menace de licenciements chez Vallourec : Soyons unis pour exiger le maintien des emplois. (Fabien Roussel, PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mai 2015

 

Menace de licenciements chez Vallourec :

Soyons unis pour exiger le maintien des emplois.

 

Capturevallourec

 

  Au moment où de nombreux salariés se battent

  pour défendre leur usine et leurs emplois,

  à Sambre et Meuse, aux Forges de Fresnes,

  dans l’automobile, le ferroviaire…, la direction de

  VALLOUREC annonce son projet de supprimer

  900 emplois en France dont 730 dans notre région.

 

 

En tout, dans les mois qui viennent, ce sont plus de 1 000 emplois menacés de disparition, auxquels

s’ajoutent les emplois induits. C’est une véritable hémorragie d’emplois qui fragilise notre industrie

régionale, notre économie et l’avenir de milliers de familles. C’est la goutte d’eau de trop.

Nous ne pouvons pas l’accepter !

Comme nous le demandons depuis plusieurs mois, il est temps que l’ensemble des élus de la région, les syndicats,

les acteurs économiques s’unissent et parlent d’une seule voix pour exiger le maintien des emplois. Il n’est plus

supportable que notre région soit de nouveau sacrifiée. Comment expliquer, une fois de plus, l’impuissance

de l’État ? Ce n’est plus possible, il est temps de passer aux actes !

Si les discussions dans les ministères et dans les préfectures n’ont rien changé jusqu’à maintenant dans la décision

de Vallourec, il est temps que les élus locaux, les parlementaires, les syndicats, les acteurs économiques,

les salariés du Nord Pas de Calais s’unissent pour dire stop et pour exiger le maintien des emplois !

Vallourec, Sambre et Meuse, Bombardier, Forges de Fresnes… des milliers d’emplois directs et

indirects sont menacés. Lire la suite… »

Publié dans ECONOMIE, Emplois, France, Liberalisme, licenciements, PCF Nord, SOCIAL | Pas de Commentaires »

2e tour des départementales : communiqué de Fabien Roussel, Secrétaire de la fédération du Nord du PCF

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 mars 2015

 

Capturedépartementales2015

Les élections départementales se sont terminées hier soir.

Je voudrais remercier tous les militants et tous les candidats qui,

dans tous nos cantons se sont engagés pour montrer

qu’une autre politique est possible dans le Nord et dans notre pays.

Félicitations aux élu(e)s communistes qui vont siéger sur les bancs

de l’assemblée départementale et notamment aux 5 nouvelles

conseillères départementales !

 

Dans le Nord, les candidats communistes et républicains ont gagné tous leurs duels face à l’extrême droite.

C’est une fierté tout autant que d’avoir contribué à ce qu’il n’y ait aucun élu FN au sein Département.

Un électeur sur deux ne s’est pas déplacé pour voter. Le PS perd 20 sièges dans le Nord et 70 dans l’ensemble de la région Nord Pas de Calais Picardie sur 150. Le PCF, avec le Front de Gauche en totalisent 30 dans la grande nouvelle région. Seul le département du Pas de Calais devrait rester à gauche. Les électeurs ont clairement sanctionné la politique du gouvernement actuel. Si les responsables socialistes locaux, leurs parlementaires comme le gouvernement ne veulent pas en tenir compte, ce résultat risque d’être amplifié par la suite.

L’UMP et l’UDI sortent malheureusement renforcés de ce scrutin. Leur programme propose une austérité encore plus forte. Dès hier soir, c’est l’annonce d’un plan social avec une réduction de 8% de la masse salariale au Conseil Départemental du Nord et la suppression de nombreuses politiques volontaristes. Déjà ce sont des centaines d’emplois en moins pour des jeunes qui passent les concours de la fonction publique et des services de proximité qui vont disparaitre. Nous refuserons cette double peine de l’austérité, qu’elle vienne de Paris ou de Lille !

Les 12,45% des voix du PCF Front de gauche et ses 10 élus dans le Nord, c’est autant l’expression

d’électeurs déçus et en colère contre la politique de ce gouvernement que l’espoir de mettre

en œuvre une autre politique pour plus de justice sociale et d’égalité.

L’Humain d’Abord ! s’installe dans le Nord avec de nombreux soutiens de toutes les composantes

de la société, du cheminot à la caissière, du médecin à l’ingénieur, du chômeur à l’étudiant.

C’est aussi le travail commun, dans de nombreux cantons, avec les autres forces du Front

de Gauche et avec EELV.

Restons mobilisés pour que l’économie soit enfin mise au service du développement humain et la transition écologique !

Restons mobilisés dans nos villes et villages pour inventer un nouveau modèle de société qui place l’Homme et l’avenir de la planète au cœur de tous ses choix.
N’attendons pas les prochaines élections régionales pour faire entendre la voix des salariés, des ouvriers, des jeunes, des retraités du Nord Pas de Calais jusqu’à Paris pour réclamer les moyens qui manquent à notre si belle région pour se redresser !

Faisons grandir ensemble une alternative sociale et écologique à l’austérité !

Fabien Roussel Secrétaire de la fédération du Nord du PCF

Publié dans France, PCF Nord, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Sambre et Meuse : manifestation de soutien le 4 avril à Maubeuge

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mars 2015

 

APPEL A MANIFESTATION EN SOUTIEN AUX SALARIES SAMBRE ET MEUSE

 

Capturesambreet meuse10

 

  Sur un territoire déjà fortement sinistré,

  tant sanitaire que social, l’Union Départementale

  des syndicats CGT du Nord dénonce la fermeture

  de l’entreprise Sambre et Meuse, située à FEIGNIES.

 

 

Cette fonderie située près de Maubeuge, fabriquant des traverses et longerons pour le ferroviaire est à l’agonie après 16 plans sociaux en 30 ans, faisant passer l’effectif de 3500 salariés à 260 en 2010, après la reprise par le Russe UVZ (Uralvagonzavod).

Lundi 9 mars dernier, les salariés de l’usine, ainsi que l’UD CGT Nord, l’USTM et les Unions locales CGT de l’Avesnois ont exprimé avec force leur colère devant le Tribunal de Commerce de Valenciennes.

L’union Départementale des syndicats CGT du Nord apporte tout son soutien aux salariés et à leur famille face à cette catastrophe sociale.

Depuis l’annonce de la liquidation judiciaire, les salariés de Sambre et Meuse ont décidé d’occuper l’usine, pour préserver l’outil de production, avant que les machines ne soient délocalisées.

LE SAMEDI 4 AVRIL à 10h, l’UD du Nord et les Unions locales de Maubeuge, Fourmies et Aulnoye appellent à une grande manifestation au départ de la Mairie de Maubeuge.

A l’issue de cette manifestation, des prises de parole seront prévues.

D’ores et déjà, une conférence de presse aura lieu le 31 mars à Maubeuge à 15h.

Ensemble, agissons, pour assurer l’avenir de l’emploi !

CGT Nord

Publié dans Emplois, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Manifestations des ouvriers de Sambre et Meuse

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2015

 

Capturesambreetmeuse1

 

 

  Nouvelle manifestation aujourd’hui

  sur le marché de Maubeuge.

 

 

 

Les ouvriers de Sambre et Meuse Feignies manifestent ce vendredi

 

Manifestation des ouvriers de Sambre et Meuse

*

http://www.dailymotion.com/video/x2k3zy4

 

http://www.dailymotion.com/video/x2k416w

 

http://www.dailymotion.com/video/x2k41ws

par La Voix du Nord

 

L’Union Locale de Maubeuge appelle aux dons pour les salariés de Sambre et Meuse qui occupent

leur usine depuis plusieurs jours.

Envoyez vos chèques à l’union locale de Maubeuge qui transmettra.

(Le syndicat CGT de Sambre et Meuse n’a pas de compte)

 

CGT Nord – 18 mars 2015

Soutien aux salariés de Sambre et Meuse

 

sambreetmeuse

  Sur un territoire déjà fortement sinistré, tant sanitaire

  que social, l’Union Dé­partementale des syndicats CGT

  du Nord déplore la fermeture de l’entreprise

  Sambre et Meuse, située à FEIGNIES.

  Elle soutient les salariés dans leur lutte. Cette fonderie,

  située près de Maubeuge, fabrique des traverses

  et longerons pour le ferroviaire est à l’agonie après 16

  plans sociaux en 30 ans, faisant passer l’effectif

de 3500 salariés à 260 en 2010, après la reprise par le Russe UVZ (Ural- vagonzavod).

Lundi 9 mars dernier, le Tribunal de Commerce de Valenciennes a accordé un ultime délai pour améliorer l’offre

du seul repreneur du chinois « Steel Rail Company ». De nombreux militants étaient présents et ont exprimé leur co­lère.

Ce matin, la décision du Tribunal a prononcé la liquidation judiciaire de l’en­treprise, provoquant le licenciement

de 261 salariés et jetant leur famille dans le désarroi et la misère !

L’union Départementale des syndicats CGT apporte tout son soutien aux sala­riés et à leur famille face

à cette catastrophe sociale. Elle invite chaque struc­ture syndicale à faire de même, en venant soutenir les salariés

de Sambre et Meuse ou envoyer des messages de soutien à l’UL CGT d’AULNOYE (ulcgtaulnoye@wanadoo.fr)

Aujourd’hui, les salariés de Sambre et Meuse ont décidé d’occuper l’usine, pour préserver l’outil de production,

avant que les machines ne soient délocalisées.

Ensemble, agissons, pour assurer l’avenir de l’emploi. La peur doit changer de camp !

 

Feignies : Sambre-et-Meuse liquidée et occupée par ses salariés

 

Publié dans CGT, Emplois, Infos Feignies, Liberalisme, licenciements, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Démission de Geneviève Fioraso : un bilan clairement désastreux

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2015

 

Démission de Geneviève Fioraso :

« NVB aura fort à faire pour réparer les dégâts »

 

Capturefioraso

  Nous avons appris hier la démission de Mme Fioraso

  du gouvernement pour raison de santé.

  Mme Vallaud –Belkacem aura fort à faire pour réparer

  les immenses dégâts matériels et moraux qui ont mis

  notre potentiel de Recherche et d’Enseignement Supérieur

  dans un état de découragement et de démotivation

  jamais atteint.

 

Comme Ministre de l’Enseignement Supérieur Geneviève Fioraso a amplifié considérablement

les effets de la Loi sur les Libertés et Responsabilités des Universités (LRU), mise en place

par Valérie Pécresse. Elle a en outre ajouté aux missions de l’Université, l’Innovation et le transfert

technologique lesquels sont les marques de l’asservissement du savoir à la marchandisation.

Mme Fioraso est restée sourde aux graves préoccupations des Présidents d’Université

dont les établissements sont dans un état épouvantable suite à une politique d’austérité

renforcée sacrifiant l’avenir des jeunes, de l’emploi scientifique, et du pays.

Enfin, Geneviève Fioraso a fait passer le Crédit d’Impôt Recherche à 6 Milliards d’euros sans tenir

compte des critiques qui montent aujourd’hui de toutes parts.

Le PCF n’aura de cesse de chercher à sortir notre pays de l’ornière économique, sociale et politique

dans laquelle le gouvernement Hollande- Valls, sourd aux besoins du pays, l’a enfoncé.

Le PCF prend et prendra toute initiative pour que, à l’instar de la Grèce, la France voit enfin la possibilité

de réaliser une politique de gauche. Il n’est que temps d’en créer les conditions.

 

 

Publié dans Enseignement superieur, France, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Aurélie Trouvé, qui vient de publier « Le business est dans le pré », dresse le bilan des dérives de notre modèle agricole. (Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 février 2015

AGRO-BUSINESS

Aurélie Trouvé :

« Il faut stopper la mise en concurrence sauvage de notre agriculture »

 

par Sophie Chapelle 26 février 2015

 

Captureaurélietrouvé

 

  Quel avenir pour l’agriculture ? Des fermes-usines rassemblant

  des milliers de vaches ou de porcelets ? Une participation

  massive des banques et fonds de pension dans le financement

  de l’agriculture ? Une dérégulation totale des marchés

  et une augmentation des importations ?

  Alors que se tient cette semaine à Paris le Salon de l’agriculture,

  l’économiste Aurélie Trouvé, qui vient de publier

  Le business est dans le pré, dresse le bilan des dérives

  de notre modèle agricole. Pour mieux comprendre les défis

  actuels et les mesures essentielles à mettre en œuvre

  pour inventer une autre agriculture. Entretien.

 

 

Basta ! : Qui défend aujourd’hui la création de fermes-usines en France ? Pourquoi les acteurs du secteur agro-alimentaire cherchent-ils à promouvoir ce modèle ?

Aurélie Trouvé [1] : Quel est l’intérêt d’une ferme de 1000 vaches ? La diminution des coûts de collecte, tout simplement. Plus on a de grosses exploitations, plus elles sont concentrées dans l’espace, et collecter le lait revient moins cher. Ces fermes-usines permettent aussi de réaliser des économies d’échelle. Ce ne sont pas forcément des exploitations pérennes sur le long terme qui dégagent une forte valeur ajoutée, mais elles sont capables de fournir un grand volume, standardisé et avec des prix plus faibles.

Les acteurs de l’agro-industrie ont intérêt au développement de ces fermes-usines, qui leur permettent de faire des affaires. Prenons le cas du groupe français Sofiprotéol-Avril (dirigé par Xavier Beulin, président de la FNSEA, ndlr). Derrière ce géant français, il y a des producteurs d’oléagineux – de colza, soja et tournesol. Qui mange des tourteaux de soja ? Le bétail, quand il est élevé hors sol, c’est-à-dire hors pâturage. Moins les animaux pâturent – comme c’est le cas dans ces fermes-usines mais aussi dans bien d’autres exploitations –, moins les éleveurs sont autonomes. Et plus Sofiprotéol-Avril fait des affaires ! Ce conglomérat est aussi entré au capital de l’entreprise Biogemma, qui développe des OGM, ou de Glon Sanders, leader français des aliments composés pour animaux, ainsi que de tout un ensemble de sociétés qui ont un intérêt à développer l’agro-industrie (lire notre enquête sur Sofiprotéol).

[…]

Quelles sont les conséquences pour ceux qui travaillent dans ces exploitations géantes ? Et pour la qualité des produits agricoles ?

La ferme des 1000 vaches en Picardie est trois fois moins créatrice d’emplois par litre de lait produit qu’une ferme classique. Sur le plan environnemental, un méthaniseur est prévu pour traiter les effluents d’élevage. Mais que va-t-on faire du digestat, le résidu des déjections non intégrées par le méthaniseur, qui risque de polluer les nappes phréatiques ? Ce déchet ultime va être transporté vers d’autres sites, avec son lot de nuisances sonores, d’émissions de gaz à effet de serre, d’accidents. On marche sur la tête ! Sur le plan sanitaire, la concentration du troupeau augmente les risques d’épidémies, ce qui implique un recours abondant aux vaccins, sérums et antibiotiques. Malgré les seuils réglementaires, ces substances peuvent se retrouver dans le lait et la viande consommés. Aujourd’hui, la moitié de la production mondiale des antibiotiques est destinée aux animaux [2] !

[Article complet sur Basta !]

Creative Commons License

Publié dans Agriculture, Basta!, ECONOMIE, Liberalisme | Pas de Commentaires »

12345...10
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy