Résultats de votre recherche

Réforme du code du travail : « une attaque à la bombe thermonucléaire contre l’ancien Code du travail » (Gérard Filoche)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2016

Capturehumanité

Entretien réalisé par Julia Hamlaoui – 18 février 2016

Gérard Filoche :

« La plus importante contre-révolution depuis un siècle »

 

CapturehumaG.Filoche

 

 

Pour l’ex-inspecteur du travail et membre

de la direction du PS, Gérard Filoche,

l’avant-projet de loi El Khomri

est une « attaque thermonucléaire »

contre toutes les protections des salariés.

 

 

 

 

À la lecture de l’avant-projet de loi El Khomri, reste-t-on selon vous dans le champ

d’une simple « simplification » dont parlait la mission Badinter ?

Gérard Filoche Non, c’est un véritable bouleversement. Valls avait annoncé qu’il ne voulait pas d’une réformette

mais d’une révolution. Nous sommes face à la plus importante contre-révolution depuis un siècle.

C’est une attaque à la bombe thermonucléaire contre l’ancien Code du travail. Depuis un siècle, le droit du travail

s’est construit pour permettre de protéger les salariés contre les exigences des entreprises et de l’économie.

Et voilà qu’ils font l’inverse, ils nous ramènent au statut de loueurs de bras, de tâcherons, de soumis sans droit.

C’est la casse de la grande tradition de reconnaissance du salariat comme moteur de la production des richesses.

Le gouvernement avait promis de ne pas s’attaquer aux 35 heures, quelle est votre appréciation ?

Gérard Filoche Il a menti, noir sur blanc. Les 35 heures ne sont plus, dans ce projet, qu’une éphémère plaisanterie.

En une dizaine de chapitres, tous les contrôles sur la durée du travail sautent. Les gens vont avoir du mal à le croire,

mais il est bien écrit que la durée maximale du travail pourra, par forfait ou négociation, excéder

les 12 heures par jour, tout comme elle pourra dépasser les 48 heures par semaine, pour atteindre

les 60 heures.

C’est au nom de l’inversion de la courbe du chômage que le gouvernement justifie ses réformes ;

quels dangers pour l’emploi recouvre cet avant-projet ?

Gérard Filoche De telles transformations augmenteraient massivement le chômage. Il s’agit de faire travailler

plus ceux qui ont un travail au détriment de ceux qui n’en ont pas. L’ampleur du mensonge est fracassante.

On atteint des sommets de propagande et de contresens. Comment peut-on prendre des millions de salariés

pour des gogos, prétendre qu’il s’agit de leur permettre d’avoir un travail alors que, pour beaucoup,

cela le leur enlèvera, et que, pour les autres, cela les exploitera, brisera leur santé ? D’où tout cela vient-il ?

Personne ne le demande, à part Pierre Gattaz, et même lui doit sûrement en ce moment s’étonner de la hardiesse

ultralibérale de ce projet.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans droit du travail, ECONOMIE, France, l'Humanité, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Réforme du Code du travail : [Avant/Après] Vos droits : le lessivage El Khomri

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2016

 

[Avant/Après] Vos droits : le lessivage El Khomri

 

CaptureBabouse3

 

  Point par point, voici une première analyse

  (non exhaustive et complétée lundi)

  de ce que contient le projet de loi réformant

  le Code du travail.

  L’addition est salée, en particulier

  pour les ingés, cadres et techs, et ce projet

  de loi sert de feuille de route au patronat

  pour les renégociations de conventions

  collectives dans les branches…

  À vous de voir ce qui est au menu…

 

Lectures complémentaires : 

♦  Le texte intégral du projet de loi [à télécharger ici]

♦  Le communiqué de l’Ugict CGT : « Code du travail : le gouvernement veut donner

les pleins pouvoirs aux chefs d’entreprise » [à lire ici]

♦  Le communiqué de la CGT : « Droit du travail : Le gouvernement hors la loi » [à lire ici]

♦  Le communiqué du SAF : Avant-projet de loi El Khomri : des salariés flexibles et insécurisés [à lire ici]

♦  Décryptages dans la presse : à lire ici, ici, ici, et ici

[Article complet sur ugict.cgt.fr]

 

Publié dans CGT, droit du travail, ECONOMIE, France, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaires »

NOUS SOMMES TOUS DES SALARIÉS EN LUTTE

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 février 2016

LIBERTÉ HEBDO

L’Éditorial de Franck Jakubek

NOUS SOMMES TOUS DES SALARIÉS EN LUTTE

CaptureLibertéHebdo1205

 

A chaque fois que nous évoquons les combats

et les luttes menés par les salariés

et les syndicats face aux employeurs indélicats,

à la pression patronale, nous enrageons

de constater que ce sont toujours les mêmes

méthodes qui régissent la violence des rapports

sociaux dans l’entreprise.

Il est de bon ton de ne pas commenter

les décisions de justice. Mais quand l’injustice

frappe à nos portes, au-delà de l’indignation

et du sentiment de révolte, c’est l’envie de changer

le monde qui l’emporte.

Et les peines infamantes tombées sur les têtes

des huit salariés de Goodyear deviennent l’objet

d’un combat national pour l’ensemble du monde

du travail, pour tous ceux qui veulent

que ça change et que ça bouge.

 

La manifestation de soutien le 4 février à Paris, ou dans la région, en est un exemple. Et d’autres sont à venir.

Des comités de soutien se créent partout. Pour rendre à ces hommes leur dignité.

Pour faire prendre conscience à ceux qui nous gouvernent que tout ne tourne pas autour du capital.

Que l’Humain d’abord n’est pas qu’un slogan mais une réalité à faire vivre, à promouvoir.

Dans le Nord, le comité de soutien se réunira à l’Espace Marx, le 25 février à 18 h.

A l’heure où le gouvernement veut faire avaler la pilule d’une pseudo réforme du Code du travail, la solidarité

est plus que jamais nécessaire. Pas question de laisser dire ou faire croire que le monde de l’entreprise

s’organise gentiment dans un cadre de « dialogue social » serein entre employeurs de bonne volonté

et « collaborateurs » dévoués.

Non ! Cent fois non ! Les relations des salariés avec les employeurs sont basées sur des contrats impliquant

d’abord la subordination des premiers face aux seconds. Et les abus, volontaires ou non, sont nombreux et réels.

Les impacts sur la santé, la vie familiale ou sociale, sur les revenus sont redoutables.

On ne compte plus les crimes et les délits commis au nom du profit, du profit seul.

L’action syndicale, porteuse d’espoirs, de solidarité, de justice sociale, ne doit pas être criminalisée.

Le gouvernement s’est engagé, d’abord à Air France, puis chez Goodyear dans une pente dangereuse.

Les citoyens doivent s’exprimer plus encore sur cette infamie. Plus de 150 000 personnes ont déjà signé

la pétition lancée par la CCT réclamant l’abandon des poursuites des salariés.

Partout, là où nous sommes, la solidarité doit faire face au langage de la répression.

C’est la seule vraie alternative.

*****************************************************************************

Défendre ses droits et son emploi, ce n’est pas un crime : signez la pétition des Goodyear :

https://www.change.org/p/fran%C3%A7ois-hollande-l-appel-des-goodyear

Publié dans France, Liberte Hebdo, Luttes, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Des milliers de manifestants à Paris en soutien aux Goodyear

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 février 2016

 

    « Nous sommes tous condamnés à agir »

 

CaptureGoodyearParis2capture d’écran

 

  Des milliers de manifestants à Paris,

  plus de 80 rassemblements en France :

  partout, les militants et citoyens ont

  exprimé, jeudi, leur indignation

  face à la condamnation des Goodyear

  et clamé haut et fort que l’engagement

  n’est pas un crime.

 

Capuches relevées, chasubles rouges CGT tachetées d’autocollants de combat, des milliers de militants

et citoyens ont convergé, jeudi, sous la pluie, place de la Nation à Paris, pour défendre les huit ex-salariés

de Goodyear condamnés à 24 mois de prison, dont 9 ferme, pour avoir retenu des cadres de leur entreprise

pendant 30 heures. « Nous sommes d’abord là pour les Goodyear mais aussi pour défendre les libertés

syndicales attaquées de toutes parts. »

Christophe Couvreur est lui aussi dans le combat. Depuis l’annonce en début de semaine de la fermeture

du laminoir Vallourec de Saint-Saulve (Nord) et de 300 licenciements, qui se rajoutent au PSE déjà annoncé,

ce représentant syndical CGT multiplie les actions : « On dénonce l’achat d’un laminoir en Chine avec l’argent

public de la BPI (Banque publique d’investissement – NDLR) et la fermeture des sites en France. Et l’ambiance

générale qui se durcit, les décisions stratégiques qui sont prises en dehors des salariés et de leurs représentants. »

[...]

À Paris, la foule se rassemble autour des salariés condamnés

La foule se fait plus dense quand la musique s’arrête et que les huit condamnés de Goodyear montent

sur la scène, érigée pour l’occasion. Mais avant qu’ils ne s’expriment, plusieurs responsables dénoncent

la criminalisation de l’action syndicale, tout en égrenant un chapelet d’injustices :

♦ Jawad Mahjoubi, secrétaire général CGT de la mairie de Longwy (Meurthe-et-Moselle), évoque la lutte des agents

depuis plus d’un an contre la nouvelle organisation du travail ;

♦ Frédéric Villemin, de Start People, sa convocation à un entretien préalable pour avoir soutenu ses camarades

de La Poste en grève ;

♦ Laura Pfeiffer, l’inspectrice du travail de Tefal condamnée pour « avoir osé saisir les syndicats de son ministère » ;

♦ les 35 salariés d’ID logistics licenciés « pour avoir dit non » ; les Air France…

Acclamé, Mickaël Wamen, l’un des 8 condamnés de Goodyear, entouré de ses enfants, prend enfin la parole,

rappelant les sept ans de lutte, les sept plans sociaux rejetés, les heures de garde à vue, pour finir

par cette « première condamnation de syndicalistes à de la prison ferme depuis la Ve République ».

Pour lui, l’action d’aujourd’hui doit lancer l’union, la convergence des luttes, « tout le monde au même endroit,

le même jour, pour la même cause », et pourquoi pas dès le 27 mai, lorsque les salariés d’Air France seront

convoqués au tribunal.

Cliquer sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo :

Goodyear. « On ne peut plus laisser faire ce gouvernement »

CaptureGoodyearParis1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus d’attentisme devant l’urgence de la situation : « On est tous condamnés à agir. »

Le secrétaire de la CGT Philippe Martinez lui répond : « Les mobilisations doivent converger

et donner du sens à notre slogan : “Tous ensemble”. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, France, Luttes, SOCIAL, Solidarite | Pas de Commentaires »

Goodyear : Qui a donné des instructions au procureur pour réclamer de telles peines ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 janvier 2016

 

Goodyear. Le soutien de Patrice Carvalho

 

Patrice Carvalho

  Le député de l’Oise, Patrice Carvalho a interpellé

  le premier ministre à l’Assemblée nationale, mercredi,

  lors des questions d’actualité, à peu près dans les termes

  employés dans ce point de vue.

  « Il faut remonter loin dans l’histoire du mouvement ouvrier

  pour trouver un jugement comparable à celui du tribunal d’Amiens,

  le 12 janvier. Alors que les plaignants (direction et cadres) avaient

  retiré leur plainte, c’est le ministère public qui a décidé

  de poursuivre et de requérir de la prison ferme, assimilant ainsi

  ces salariés à des voyous de droit commun.

  Aujourd’hui, la question se pose : qui a donné des instructions

  au procureur pour réclamer de telles peines ?

 

Les salariés de Goodyear se sont battus durant sept ans pour préserver leurs emplois et leur outil de travail.

Une commission d’enquête de l’Assemblée nationale a montré que la liquidation de l’usine d’Amiens Nord avait

été délibérément organisée par le groupe industriel et qu’il n’y avait pas de raison économique aux licenciements.

En clair, la direction a pris en otages 1 175 salariés de l’entreprise picarde, selon le mode opératoire qu’avaient

déjà connu les salariés de Continental dans la même région.

Mesurons-nous bien la violence de tels choix ? Suicide, dépression, couples séparés, tel est le lot de nombre

de ces travailleurs jetés à la rue. Et ce serait eux, les délinquants ? Quelle inversion des rôles et des valeurs !

Le jugement d’Amiens ne relève pas de l’ordre républicain, il relève de l’ordre économique dominant

selon lequel les victimes deviennent des voyous, les puissants ont toujours raison et les faibles

toujours tort. Se battre pour préserver son emploi devient un délit, mais licencier sans raison

des salariés serait dans l’ordre des choses. Cette logique-là, qui conduit à l’impunité des patrons

voyous, à criminaliser le mouvement social, est inacceptable.

L’activité économique et sociale a, elle aussi, besoin de l’ordre républicain. »

 

http://www.dailymotion.com/video/x3nn5r6

 

Publié dans Assemblee nationale, ECONOMIE, France, Liberalisme, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Verdict contre les syndicalistes de Goodyear-Amiens : Une menace claire contre le monde du travail, les ouvriers et leurs délégués syndicaux

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 janvier 2016

 

De la violence !!

 

goodyearCoco   Par Patrick Le Hyaric

  La violence du verdict contre les syndicalistes

  de Goodyear-Amiens est faite pour nous assommer.

  Une menace claire est expédiée au monde du travail,

  aux ouvriers, à leurs délégués syndicaux qui veulent

  défendre leurs droits, leurs emplois menacés,

  leur usine.

  Ceux qui versent une larmichette sèche sur les difficultés

  de syndicalisation sont les même à se réjouir

  de cette abominable sentence.

Elle accompagne le processus de mondialisation capitaliste qui exige que partout les travailleurs soient jetés

dans le feu d’une concurrence féroce où doivent être laminés les droits sociaux pour toujours les tirer vers le bas.

A ce rythme, le retour à l’esclavagisme devient une perspective si on ne trouve pas les moyens d’une unification

internationale du combat pour le travail. Les projets en cours visant à affaiblir ou à anéantir le code du travail

participent d’une démarche globale pour obtenir un rapport de force plus favorable aux détenteurs de capitaux

contre ceux et celles qui n’ont que leur force de travail à vendre.

Personne ne peut rester silencieux face à un tel jugement ! Aujourd’hui ce sont ceux d’Amiens !

A qui le tour demain ? 

[Lire la suite sur patrick-le-hyaric.fr]

 

Publié dans CGT, droit du travail, ECONOMIE, EUROPE, France, Liberalisme, licenciements, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaires »

Droit de grève : des attaques sans précédent au niveau européen

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 janvier 2016

 

Contre la criminalisation de l’action syndicale

 

CapturerepressionsyndicaleEsp.

 

  Espagne

  Huit ans de prison pour faits de grève !

  C’est la peine dont sont passibles huit

  syndicalistes des commissions ouvrières

  et un de l’UGT d’Airbus Getafe (près de Madrid)

  pour une grève qui remonte à 2011.

 

 

 

[Lire l’article sur nvo.fr]

Plusieurs personnalités du monde de la justice, des universitaires, des politiques et des intellectuels espagnols

ont présenté un manifeste contre l’inculpation des syndicalistes. ‪#‎HuelgaNoEsDelito

CapturerepressionsyndicaleEsp.1

 

 

une tentative de répression

« sans précédent depuis

la dictature franquiste »

1972 : chasse aux syndicalistes

sous Franco

2015 : criminalisation de l’action

syndicale

Publié dans Espagne, EUROPE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

« Ce gouvernement bafoue les droits des salariés » (Steve Doudet)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 janvier 2016

 

steve doudet  (photo La Marseillaise)

  Avocat au barreau de Marseille, il dénonce

  les peines d’emprisonnement prononcées,

  sans précédent depuis près de 70 ans.

  Steve Doudet a défendu les salariés de Sodexo,

  société de restauration des cantines scolaires,

  devant le tribunal des prud’hommes de Marseille,

  licenciés pour avoir exercé leur droit de grève.

 

La Marseillaise. Quel est votre première réaction quant aux peines prononcées contre les salariés de Goodyear ?

Steve Doudet. Ce sont des peines d’une très grande sévérité. Car elles sanctionnent d’emprisonnement

des salariés en lutte, un fait qui n’a eu de précédent qu’en 1948 lors des grandes grèves de mineurs.

Des travailleurs réhabilités par la République cinquante années plus tard. Je conteste en premier lieu les sanctions

à l’encontre des salariés de Goodyear d’un strict point de vue juridique : l’article 132-24 du code pénal

demandant aux magistrats de bien prendre la mesure des circonstances de l’infraction et de la personnalité

de ses auteurs. Or, nous sommes bien dans un cas d’expression d’une détresse sociale, sans préméditation

de la part des salariés condamnés. Cela n’a pas été pris en compte, pas plus que le fait qu’il s’agit de personnes

sans casier judiciaire, qui ne demandent qu’à travailler pour pouvoir vivre. A cela il faut encore ajouter que,

dans ce cas, il n’y a pas de victimes, les cadres de Goodyear ayant retiré leur plainte. Force est de constater

que cette décision appartient au procureur de la République qui est là pour faire appliquer les décisions de l’État.

Et il est à déplorer que le tribunal ait suivi les décisions du Parquet.

La Marseillaise. Il y aurait donc une volonté politique clairement affichée…

Steve Doudet. Il est impossible de dissocier cet événement de la politique actuelle du gouvernement qui va

à l’encontre des intérêts et des droits des salariés. Avez- vous déjà entendu le Premier Ministre condamner

la délinquance en col blanc ? Les projets de réforme du code du Travail témoignent du mépris des engagements

présidentiels de 2012. La suppression des peines d’emprisonnement pour délits d’entrave aux droits des salariés

de la part des employeurs n’est qu’un exemple de cette volonté politique, de choix clairement assumés

par ce gouvernement.

[Lire la suite sur PCF 13]

Article original

 

Publié dans France, SOCIAL | Pas de Commentaires »

L’appel de la CGT pour la relaxe des huit de Goodyear

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 janvier 2016

 

relaxe8goodyear

  Syndicalistes, juristes, universitaires,

  responsables  politiques, créateurs ou

  artistes, plus de 200 personnalités

  se sont déjà associées à cet appel.

 

  « Il est du devoir des syndicalistes de se battre

  pour sauver les emplois et le développement

  économique et social de nos territoires.

Il est du devoir des syndicalistes de rétablir des liens sociaux trop souvent rompus par désespoir social.

Il est du devoir des syndicalistes de dénoncer les stratégies des actionnaires, affairistes et liquidateurs,

qui ont pour seul objectif de s’enrichir au détriment de tous les autres.

Il est du devoir des syndicalistes d’alerter sur les politiques économiques désastreuses menées

par les gouvernements successifs.

C’est pour avoir accompli leurs devoirs de syndicalistes que les huit de Goodyear viennent d’être condamnés

à vingt-quatre mois de prison dont neuf mois ferme !

Après sept ans de lutte face à la multinationale Goodyear marqués de conflits durs avec un patronat violent,

usant de manœuvres indignes, l’entreprise a finalement fermé ses portes pour s’installer en Russie.

Rien n’est dit de la violence des employeurs qui, face à des propositions pour maintenir et développer l’emploi,

ne répondent que par le mépris, les licenciements et la répression. C’est une des condamnations pénales

les plus lourdes de ces trente dernières années. Cette condamnation s’inscrit dans un mouvement

de criminalisation de l’action syndicale, qui s’accentue jour après jour.

La répression syndicale est une stratégie qui va bien au-delà des rangs du patronat, puisque le procureur

de la République a décidé de poursuivre les militants de Goodyear, alors même que l’entreprise avait

abandonné toutes les plaintes.

Le gouvernement a décidé d’intimider tous les salariés qui se battent pour leurs droits

et leurs emplois. Ce sont les fondements mêmes de notre démocratie qui sont atteints

lorsque les libertés syndicales sont attaquées. Les huit militants doivent être relaxés. »

Syndicalistes, juristes, universitaires, responsables politiques, créateurs ou artistes,

plus de 200 personnalités se sont déjà associées à cet appel.

Les signatures sont à adresser à : cabsg@cgt.fr ou à communiquer au 01 55 82 83 06.

 

Publié dans ECONOMIE, France, Liberalisme, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaires »

État d’exception, déchéance de la nationalité, répression syndicale… NON MILLE FOIS NON !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 janvier 2016

 

CaptureLasserpe

  Militants écologistes assignés à résidence,

  syndicalistes poursuivis au pénal, harcelés

  pour la couleur de leur peau, interdiction

  de manifester… tous suspects ?

  Et jamais la répression n’aura été aussi violente.

  Et maintenant, la justice condamne

  les 8 de Goodyear à de la prison ferme.

  Leur « crime » ? Avoir retenu 30 heures, sans violence,

  deux dirigeants de l’entreprise qui procédait

  à la fermeture du site et 1200 suppressions d’emplois.

 

 

Ce jugement, par lequel Hollande, Taubira et Valls ont décidé d’intimider tous les salariés

qui se battent pour leurs droits et leur emploi, est inacceptable.

[Lire la suite sur pcf.fr]

 

Publié dans France, LIBERTES, PCF, POLITIQUE, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaires »

1...45678...172
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy