• Accueil
  • > Recherche : caterpillar licencie 1400

Résultats de votre recherche

Belgique : 1400 suppressions d’emplois chez Caterpillar

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 mars 2013

 

Belgique : 1400 suppressions d'emplois chez Caterpillar  dans Austerite caterpillar

C’est un nouveau coup de massue qui s’est abattu

jeudi sur le monde du travail belge, et plus

particulièrement sur la Wallonie : la direction de

Caterpillar à Gosselies, près de Charleroi, a annoncé

la suppression de 1400 emplois sur les 3700

que compte l’usine.

Les travailleurs, soumis depuis 2 ans au chômage économique (ils ne travaillaient plus que deux jours

par semaine) s’attendaient certes à une réduction d’effectifs, mais pas à une telle saignée.

Ils espéraient que le problème serait réglé par la mise en retraite des travailleurs les plus âgés qui sont

nombreux dans cette unité de la firme américaine d’engins de chantier. Implantée là en 1965, au moment

où la région était sinistrée par la fermeture des mines, c’était la dernière grosse usine de la région.

Le ministre de l’économie wallon Jean Claude Marcourt qui s’est dit « choqué » par cette annonce, a estimé

que c’était « une mauvaise nouvelle pour toute l’Europe ». Il a appelé l’UE à « arrêter cette politique

d’austérité qui détruit notre économie, nos emplois, et qui est intenable »

Correspondance de Françoise Germain Robin

humanitefr Caterpillar Gosselies dans Belgique le 1 Mars 2013

 

Caterpillar :

« Cela montre la faillite des politiques économiques actuelles »

 

caterpillar1 PTB dans Chomage

L’annonce du licenciement de 1400 travailleurs

de Caterpillar, à Gosselies, marque une nouvelle

saignée de l’emploi. L’impact, dans une région

déjà touchée par le chômage, serait énorme.

Germain Mugemangango, président du PTB-Charleroi,

nous explique la situation et pointe

les responsabilités partagées de la direction

et du monde politique.

Quentin Vanbaelen

Les travailleurs s’attendaient-ils à la nouvelle ?

Germain Mugemangango. J’ai été à l’usine hier, et on sent une grande incompréhension. Même s’il y avait

des éléments qui tendaient à faire penser que la crise touchait Caterpillar (baisse du carnet de commandes,

chômage économique…), personne ne se serait attendu à un plan qui prévoit 40% de licenciements.

Par ailleurs, c’est une entreprise qui a déjà subi une hausse de flexibilité et de productivité très élevée,

où les travailleurs doivent produire de plus en plus vite des machines de plus en plus compliquées.

Les travailleurs se sont vraiment investis dans l’entreprise. Et il y a eu des investissements récents.

Une nouvelle ligne vient tout juste d’être construite. On ne comprend donc pas très bien quelle est la stratégie

industrielle du groupe. Jusqu’à il y a peu, Caterpillar fournissait le Moyen-Orient et l’Afrique, mais ils ont décidé

récemment que Gosselies ne fournirait plus que l’Europe.

[Lire la suite sur ptb.be]

 

Publié dans Austerite, Belgique, Chomage, ECONOMIE, Emplois, licenciements, POLITIQUE, SOCIAL, Union europeenne | Pas de Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy