• Accueil
  • > Recherche : caricature anti front national

Résultats de votre recherche

L’Édito de l’Humanité : « Combat d’idées »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 janvier 2015

Humanite.fr -  15 janvier 2015

 

Combat d’idées

L’éditorial de Jean-Emmanuel Ducoin

Capturehuma1501

  « Non, la caricature n’est pas une insulte.

  Non, le blasphème n’est pas un meurtre.

  Non, la critique acerbe n’est pas une entrave à l’agora. »

 

  Sans doute aurait-il fallu attendre encore quelques jours,

  attendre, oui, que tous les morts soient inhumés dans l’intimité

  endeuillée des familles et des amis, attendre que l’inscription

  de l’événement dans une mythologie partagée se déconstruise

  d’elle-même par l’intelligence et la raison, sans rien lâcher

  sur le fond. Hélas, il y a beau temps que l’exigence médiatique

recommande de sonner le glas plus vite que Notre-Dame, surtout pour des dessinateurs aussi irrévérencieux que ceux de Charlie. Ces derniers, à n’en pas douter, se seraient délectés sinon révoltés des contresens et contradictions vus, lus ou entendus depuis les rassemblements du 11 janvier. Dernier avatar en date, le retour du « débat » sur la liberté d’expression. « Jusqu’où ? » se demandent certains, quand d’autres, si on les laissait faire, pousseraient l’interrogation jusqu’à la métonymie, figure rhétorique consistant à donner une chose pour une autre…

Non, la caricature n’est pas une insulte. Non, le blasphème n’est pas un meurtre. Non, la critique acerbe n’est pas une entrave à l’agora. Soyons clairs. Comme toutes les libertés fondamentales, la liberté d’expression, avec son corollaire la dérision, doit être défendue jusqu’au bout, à condition qu’elle respecte le cadre des lois. Et les lois en question, qui heureusement existent, encadrent l’esprit républicain, la laïcité, l’autonomie de conscience, et protège tous les citoyens des dérives d’incitation à la haine : racisme, antisémitisme, dénonciation calomnieuse, vie privée, etc.

Ne nous étonnons pas que le Front national, Zemmour ou le sinistre Dieudonné réclament à cor et à cri l’abrogation de la loi Gayssot de 1990, qui frappe de sanctions pénales les paroles xénophobes et châtie toute contestation de l’existence des crimes contre l’humanité, donc le génocide des juifs par les nazis. Prenons garde. Il y aurait une façon aveuglée de s’extasier d’une union nationale imaginaire, surtout soumise à l’ordre social. Ce serait le plus sûr moyen de laisser échapper l’histoire dans sa réalité brutale, qui s’annonce encore difficile, très difficile même. Cette réalité appelle au contraire la subversion radicale par le combat d’idées. En refaisant de la politique. Pour de bon.

Publié dans France, l'Humanité, LIBERTES, Presse - Medias, SOCIETE | Pas de Commentaires »

F-Haine, l’«idiot» utile du système

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 avril 2013

 

Le FN ou l’idiot utile du système

 

 par Kévin Boucaud VictoireIn Ragemag.fr

Alors que l’on pensait que l’affaire Cahuzac et la perte de confiance à l’encontre de nos politiques

profiteraient en premier lieu au FN, adepte du « tous pourris », il semblerait finalement

que les choses puissent être plus compliquées pour le parti de la dynastie Le Pen. En effet, tandis

que le PS se discréditait peu à peu, une pluie de révélations s’est abattue sur l’auto-proclamé

« parti de la résistance ». Le rôle de Philippe Péninque dans l’ouverture du compte de l’ex-ministre

du Budget nous a révélé les liens du FN avec le système, l’existence d’un compte de Jean-Marie

en Suisse nous a rappelé la fortune engrangée par le patriarche du clan Le Pen

et les amitiés « douteuses » de Marion nous ont encore une fois prouvé que le Front n’avait pas changé.

 

F-Haine, l'«idiot» utile du système dans Extreme-droite caricature-fnLe Front National est toujours sujet à débats.

Fasciste pour certains, résistant pour d’autres,

il est souvent difficile de démêler le vrai du faux.

Alors qu’on dit le parti dédiabolisé et fréquentable,

il soulève toujours autant de haine et de passion.

Le parti d’extrême-droite a subi en 40 ans

énormément de changements : modifications légères

de nom et de logo, renouvellement à la tête

de la structure, nettoyage de l’intérieur et, pour finir,

passage d’un discours ultra-libéral à un message

dénonçant ce dernier. Pourtant, le Front National

nous a prouvé récemment qu’entre Défendre les Français, en 1973, et maintenant, peu de choses ont réellement

changé : en terme de vertu politique, il ne vaut toujours pas mieux que ceux qu’il traite de « pourris »

et l’idéologie qu’il prône n’a pas bougé.

[Lire la suite sur RAGEMAG]


Boite Noire

 

Publié dans Extreme-droite, F-Haine, Montée du fascisme, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Meeting de Villeurbanne : 8 000 ! … NON … 10 000 !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2012

 

Le Front de gauche soulève les foules à Villeurbanne

 

Meeting de Villeurbanne : 8 000 ! ... NON ... 10 000 ! dans Front de Gauche 1014202121-300x240

Comme à Nantes, à Besançon ou à Bordeaux précédemment,

le Front de gauche a bien eu du mal à faire entrer tout le public

et les militants venus en nombre pour assister au meeting

de Villeurbanne.

Là où les organisateurs attendaient 7000 personnes,

ils étaient plus de 10 000 à participer à ce grand rendez-vous

de la campagne collective dans le Rhône.

Tour à tour, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, Danielle Obono,

de Convergences et Alternative et Jean-Luc Mélenchon, candidat du

Front de gauche à l’élection présidentielle, ont pris la parole.

« Ne comptez que sur vous-mêmes »

Aux salariés de Lejaby, d’Arkema ou de Péchiney, comme au reste de son auditoire, ce dernier leur a demandé :

« Ne comptez que sur vous-mêmes. Le premier média du peuple, c’est le peuple lui-même. » L’orateur Jean-Luc

Mélenchon a fait recette lorsqu’il s’est moqué du signe de ralliement de la campagne du Parti socialiste.

« Une radio du thorax? », s’est-il demandé. Le porteur du programme « L’Humain d’abord » a surtout rappelé que

la lutte contre la précarité était au coeur du projet partagé et qu’entre le faible et le fort,

« c’est la loi qui protège et la liberté qui opprime ».

« On est du petit bois pour le capital »

Un peu plus tôt dans la journée, le candidat du Front de gauche avait appelé les salariés du site Arkema de Saint-Fons,

dans l’agglomération lyonnaise, à entrer en résistance contre le projet de rachat d’une partie des activités de l’entreprise

de pétrochimie par le groupe suisse Klesch. Malgré l’interdiction de la direction de l’entreprise d’entrer sur le site,

Jean-Luc Mélenchon a pu leur rappeler qu’« il y a une limite à l’exploitation, c’est la résistance », du haut d’une tribune

improvisée dans la cantine de l’entreprise, devant quelque 300 salariés.

« Vous avez le droit de dire que vous ne voulez pas de cette cession, ce soi-disant repreneur est un dépeceur,

une espèce de vampire, on est perçu comme de la chair à canon, on est du petit bois pour le capital », a-t-il ajouté à

propos de l’homme d’affaires suisse Gary Klesch, qui est également intéressé par la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne

(Seine-Maritime).

« Ce qui se passe ici est une caricature », a insisté le candidat, dénonçant « l’arrivée d’un fonds de pension malfaisant

qui ne garantit même pas les retraites des travailleurs ».

 

Source : humanite2010_logo2-300x82 dans Jean-Luc Melenchon7 février 2012

Source illustration ajoutée : Mots et maux de Miche

 

 

Publié dans Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaires »

Fonction publique : un projet de loi inacceptable

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 juin 2009

Communiqués de presse de la FSU

Promouvoir l’intérêt général, c’est s’opposer au démantèlement du statut des fonctionnaires

Communiqué CGT, FSU, Solidaires
Paris, le 25 juin 2009

Après des mois de tergiversations et de retard sur le calendrier prévu, le projet de loi dit « de mobilité et des parcours professionnels » va être examiné à l’Assemblée Nationale, probablement à partir du 2 juillet.

Nos organisations syndicales tiennent à rappeler que ce dispositif législatif est avant tout une attaque frontale contre le statut des fonctionnaires et les garanties qu’il représente pour tous les citoyens.

Lire la suite

 

Fonction Publique : circulez, il n’y a rien à négocier !

Le rendez-vous salarial avec le ministre de la Fonction publique s’est révélé une caricature de négociation : Eric Woerth s’est contenté de réaffirmer les mesures déjà arrêtées, ignorant la réalité que vivent les personnels et que montrent les statistiques produites par ses propres services.

Lire la suite

 

Publié dans Politique nationale, SERVICES PUBLICS, Syndicats | Pas de Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy