Résultats de votre recherche

Manifestation des Goodyear devant le siège social de GDTF à Rueil-Malmaison

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 février 2013

 

Les Goodyear manifestent pour conserver l’usine d’Amiens Nord

 

Manifestation des Goodyear devant le siège social de GDTF à Rueil-Malmaison dans Emplois

Plusieurs centaines de salariés de l’usine

Goodyear Nord ont manifesté devant

le siège social du fabricant de pneus où

la direction présentait les mesures

d’accompagnement de la fermeture

du site au comité central d’entreprise.

Les Goodyear étaient soutenus

par des salariés en lutte de PSA,

ArcelorMittal, Sanofi ou le collectif Licenci’elles,

mobilisés contre les plans sociaux.

Le point sur cette mobilisation sociale.

  • Les Goodyear mobilisés pour leurs emplois…

Quelque 750 salariés des 1.173 salariés de l’usine d’Amiens, dont la fermeture a été annoncé fin janvier,

ont pris la route peu avant 06 heures du matin à bord d’une dizaine de bus affrétés par la CGT en direction

du siège de Goodyear France à Rueil-Malmaison, où se tenait le comité central d’entreprise (CCE).

Ils y ont reçu le soutien de près d’un millier de salariés de différentes entreprises au prise avec les plans

sociaux, comme PSA, Sanofi…

« C’est la première journée de lutte pour faire voir qu’on veut se battre pour notre emploi. 750 personnes

se sont motivées pour aller au siège. On veut se battre pour garder notre CDI », avait expliqué auparavant

Mickaël Mallet, délégué du personnel.

Malgré le retrait de l’offre de reprise de Goodyear Nord par Titan, société américaine spécialisée

dans les pneus agricoles, les « Goodyear » venus d’Amiens-Nord croient en l’avenir de leur usine.

« Titan c’était du vent. La direction n’a pas réussi à placer un plan social et a sous-traité le plan social à

Titan. Ce qui les intéressait, c’était la marque. Caser des bonhommes, ils s’en foutaient. (…). Mais je reste

confiant. Il y a des lois en France, on ne ferme pas une boîte comme ça », a réagi Cédric Soares, 32 ans,

salarié non syndiqué, alors que le comité central d’entreprise de Goodyear venait de s’achever.

  • … vont se battre contre les licenciements

Tout faire pour éviter le Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), nom moderne donné au plan social,

que la direction veut imposer, telle est la ligne de conduite des syndicats.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Le groupe Goodyear vient d’annoncer que les résultats du quatrième trimestre 2012 ont été

exceptionnels, largement supérieurs aux attentes et, mieux encore, que l’année 2013 va

voir le groupe réaliser un bénéfice net après impôts de 1.5 milliards de dollars !!!!!!

-Preuve que notre Groupe se porte très bien, la rémunération du PDG Monde a évolué à une vitesse

fulgurante, la direction dit qu’il n’y a pas de versement de stocks options, mais il existe des centaines

de possibilités de verser du fric en voici la preuve :

 »Rémunération totale de Richard J. Kramer, Président Directeur Général de Goodyear :

2009 : 5 553 042 $

2010 : 10 134 391 $

2011 : 12 223 070 $

Source : « Goodyear – Notice of 2012 Annual Meeting of Shareholders and Proxy Statement »

(document légal obligatoire disponible sur site internet de Goodyear) À lire dans capital.fr: »

GOODYEAR TIRE & RUBBER bat le consensus….

Source : blog.cgt-goodyear-nord.com

 

Cliquez sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo

capturepsa3 Goodyear Amiens dans licenciements

 

anim-g11 dans SOCIAL

 

 

Humour
source : goodyear.exprimetoi.net

Publié dans Emplois, licenciements, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Humour : le mot juste

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 avril 2009

Le mot juste

Le Président Sarkozy visitait une école primaire. Le professeur a demandé au Président s’il voulait bien mener la discussion
autour du mot ‘tragédie’.

Alors l’illustre meneur demanda à la classe un exemple de ‘tragédie’.

Un petit garçon se leva et proposa:
 » Si mon meilleur ami, qui vit dans une ferme, était en train de jouer dans le champ et qu’un tracteur lui roule dessus et le tue, ce serait une tragédie. »

« Non », dit Sarkozy, « ce serait un accident. »

Une petite fille leva la main :  » Si un bus scolaire transportant 50 enfants tombait d’une falaise, et que tout le monde serait tué à l’intérieur, ça
serait une tragédie. »

« Je crains que non », expliqua le Président. « C’est ce qu’on appellerait une grande perte. »

Le silence se fit dans la salle. Aucun autre enfant ne se porta volontaire.


Sarkozy chercha dans la salle: « N’y a-t-il personne ici qui puisse me donner un exemple de tragédie ? »

Finalement, au fond de la salle, un petit garçon leva la main… D’une voix calme il dit :
« Si l’avion présidentiel vous transportant était frappé par un tir de missile ami et était complètement désintégré, ça serait une tragédie ! »

 » Formidable ! ! !  » s’exclama Sarkozy. « C’est exact ». Et peux-tu nous dire pourquoi ce serait une tragédie ? »

« Eh bien », dit le garçon, « il faut bien que ce soit une tragédie, car ce ne serait certainement pas une grande perte,
et probablement pas un accident non plus ! »

Publié dans Humour | Pas de Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy