• Accueil
  • > Recherche : bretagne humour

Résultats de votre recherche

L’Édito de l’Humanité du 4 mai 2015 : « L’emploi, mais quel emploi ? »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mai 2015

 

L’éditorial de Paule Masson – l’Humanité – 4 mai 2015

 

« La bataille pour l’emploi ne peut pas être porteuse de perspectives

si elle s’identifie à la destruction des droits sociaux. »

 

Capturehumourpatrons

 

  La Grande-Bretagne est devenue un pays riche

  plein de pauvres. Dans le temple du libéralisme

  européen, les conservateurs se targuent d’avoir

  remis le pays sur pied « grâce » à l’austérité.

  Le chômage est, il est vrai, à son plus bas niveau

  depuis 2008 (5,6 %). L’emploi repart, mais à quel prix ?

 

 

Là est peut-être la seule question qui vaille. Car la croissance britannique repose sur un océan de précarité.

Les contrats à zéro heure ont prospéré sur le dos de la crise. L’employeur ne craint pas d’embaucher

puisqu’il ne garantit aucun travail, aucun horaire stable au travailleur, qui n’est rémunéré qu’en fonction

des missions acceptées et à un taux nettement inférieur aux contrats classiques. Des jobs de la misère,

funeste baume sur les statistiques du chômage qui alimentent comme jamais l’exclusion sociale

alors que Londres s’enorgueillit d’être la capitale des milliardaires.

precaire

  Quand la reprise d’un travail ne permet pas de vivre

  dignement, l’objectif de l’inversion de la courbe

  du chômage devient un indicateur stérile.

  Peu de chômeurs, beaucoup de pauvres…

  La sentence nourrit aussi l’optimisme des libéraux

  en Allemagne, où le taux de sans-emploi a été ramené

sous la barre des 5 %, tandis que la pauvreté est

à son plus haut niveau depuis la réunification.

Les mini-jobs ont contribué à dévaster les garanties entourant le contrat de travail :

15 heures hebdomadaires payées 400 euros… Du sous-emploi à revendre pour ce pays érigé en « modèle »

de compétitivité en Europe.

La bataille pour l’emploi ne peut pas être porteuse de perspectives si elle s’identifie à la destruction

des droits sociaux. Outre-Rhin, les manifestations du 
1er Mai ont porté la défense du salaire minimum.

En France, même sous la pluie, les cortèges ont bruissé d’inquiétudes face à la désocialisation de l’emploi.

La piqûre de rappel est toujours fortifiante pour ceux qui résistent à l’austérité.

 

Publié dans Allemagne, Chomage, Emplois, EUROPE, Grande Bretagne, Liberalisme | Pas de Commentaires »

Flagrant délit…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 janvier 2012

 

Un hors-la-loi Ministre de l’Intérieur… Merdrignac in France

 

Lu sur : Gauche de combat – 16 janvier 2012

 

Flagrant délit... 1567196_permis_298x2241

Infraction caractérisée commise par…Claude Guéant vendredi dernier

à Merdrignac  (22) où il a posé la première pierre d’une gendarmerie

pour laquelle aucun permis de construire en bonne et due forme n’existe !

 

 

Vendredi dernier, en Centre-Bretagne,la visite de Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, n’est pas passée inaperçue.

Il y a, notamment, posé la première pierre de la gendarmerie de Merdrignac. Un acte, certes symbolique, mais…en totale infraction.

En effet, comme le confirme ce matin, Régine Angée, maire de Merdrignac, “le permis de construire de la gendarmerie a bien été déposé, mais il est toujours en cours d’instruction et n’a, donc, pas été obtenu”.

Et comme la loi le stipule, les travaux ne peuvent commencer sans permis. Ce que tout ministre de l’intérieur est censé savoir.

Mais enfin, campagne oblige, une première pierre -même illégale- ne saurait attendre.

Source

 

Humour : Réponse du directeur du cabinet du préfet :

«Il n’y a pas lieu de lancer de polémique avec la pose de la première pierre de la gendarmerie de Merdrignac. Cette cérémonie symbolique s’est déroulée en toute légalité, respectant le code de l’urbanisme dont l’article R421-9 précise que seuls les murs, dont la hauteur au-dessus du sol est supérieure ou égale à 2 m, doivent être précédés d’une déclaration préalable.» [Or] «le parpaing posé par Claude Guéant, ministre de l’intérieur, ne fait pas partie de la future gendarmerie et ne peut, donc, être assimilé avec un début de travaux». !

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

Didier Lombard aux salariés d’Orange : «La pêche aux moules, c’est fini»

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 octobre 2009

Source : Médiapart – 2 octobre 2009 – Mathieu Magnaudeix

20 janvier 2009 : remise des Orange Labs Awards, sorte de trophées du groupe France Télécom-Orange, destinés à récompenser les meilleures innovations technologiques.

A cette date, les alertes lancées par les médecins du travail et les syndicats n’intéressent guère les médias. Des suicides, de la souffrance au travail dans le groupe, pas un mot. Et pourtant, en 2008, douze salariés et un sous-traitant se sont donné la mort, deux ont tenté de mettre fin à leurs jours.

Mais ce jour-là, dans son discours, Didier Lombard ne parle que de la crise et tente de motiver  ses  troupes… dans le style qu’on lui connaît bien (Rappelez-vous la « mode » des suicides! ) : «Ceux qui pensent qu’ils vont pouvoir continuer à être sur leur sillon et pas s’en faire tranquille, se trompent.»

Et il poursuit, s’en prenant cette fois aux salariés du groupe en province : «Y compris les populations qui ne sont pas à Paris. Qui pensent que la pêche aux moules est merveilleux (sic) eh ben, c’est fini !». En efffet, pour les 12 salariés qui se sont suicidés en 2008, c’est bien fini. Sans doute était-ce parce qu’ils « se la coulaient douce » qu’ils  avaient mis fin à leurs jours !

Médiapart s’est procurée un extrait vidéo de ce discours qui n’était pas destiné au public.

Vidéo (à regarder rapidement car elle risque d’être supprimée dans les prochains jours)
http://www.dailymotion.com/video/xaoj0n

 

Hortefeux fait des émules !

Le porte parole d’Orange a indiqué à Médiapart  qu’il ne s’agissait là  «que d’une blague entre camarades de Polytechnique. La pêche aux moules est une allusion à la Bretagne, il ne s’agissait pas de stigmatiser les fonctionnaires» !!!

Après l’Auvergne, la Bretagne ! La France ne comptant que 26 régions (22 en métropole et 4 en outre-mer), les amis de Nicolas Sarkozy vont devoir réfléchir avant de vouloir « faire de l’humour » !

Publié dans Politique nationale, Souffrance au travail | Pas de Commentaires »

Les Chaffoteaux voient rouge !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 septembre 2009

Les Chaffoteaux voient rouge ! dans Luttes IMAGE_2009_08_21_577077_380x214

207 licenciements chez Chaffoteaux à

Saint-Brieuc

Alors que la direction de Chaffoteaux-et-Maury a confirmé son plan de licenciement entraînant la suppression de 207 emplois sur 251, les salariés ont appris qu’Ariston Thermo group, auquel appartient leur usine, prévoyait 7,8 millions d’euros de bénéfice net pour 2009.

 

« Encore une fois, on se rend compte que les salariés sont la variable d’ajustement pour maintenir les bénéfices d’un groupe »

Source : article ouest-france.fr/ – 2 sept. 2009

 « Je suis entré avec rien, trente ans de boîte et je sors à poil ! »

Depuis le 18 juin 2009, date de l’annonce de la fermeture de l’usine par la direction, les Chaffoteaux bloquent l’usine et  multiplient les actions. Dernière en date, un calendrier : les « Dieux de l’usine« , des hommes mis à nu parce que sans travail, ils n’ont plus rien.

Voir la vidéo sur : lepost.fr/

 

Bakchich.info 4 septembre – Pierre Fabre

En Bretagne, les Chaffoteaux se mettent à nu (extraits)

Pendant que le Medef blablatte enfance lors de son université d’été, les salariés de Chaffoteaux en Bretagne bataillent contre la fermeture de leur usine. A poil et dans la bonne humeur.

 Depuis que la crise a éclaté, les fermetures d’usines et les licenciements se succèdent… et se ressemblent un peu. Ils s’inscrivent souvent dans des stratégies de long terme, pour lesquelles la crise constitue un effet d’aubaine. Petit manuel illustré par un cas : celui des Chaffoteaux et Maury, fabricant historique de chauffe-eaux et de chaudières.

 

MODE D’EMPLOI POUR BIEN FERMER UNE USINE

 

Leçon n°1 : endormir pour mieux virer…

Leçon n°2 : être une marque reconnue, acquérir des compétences et délocaliser en toute discrétion

Leçon n°3 : trouver le moment adéquat pour annoncer les licenciements

Leçon n°4 : faire taire les contestataires

 

L’HUMOUR, ARME CENTRALE DU COMBAT DES CHAFFOTEAUX

 

Le rire est leur arme face au cynisme de la situation. Le directeur de leur usine l’a appris à ses dépens. Ils avaient pourtant un brin de confiance en lui car, comme les Chaffoteaux le disent, « il nous connaît tous, il connaît nos familles ». Mais lorsqu’il a proposé, en CCE, de faire venir la justice pour vider l’usine, il a retrouvé le lendemain matin son bureau… sur le trottoir devant l’usine.

[Article complet]

 

A voir : http://soutien.chaffoteaux.over-blog.com/

 

Soutien à Chaffoteaux et Maury

 

 

Publié dans Luttes, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy