• Accueil
  • > Recherche : brésil riche pauvre

Résultats de votre recherche

« Se battre  » de Jean-Pierre Duret et Andréa Santana

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mars 2014

 

« Se battre », leurs vies, leurs combats, nos batailles

 

se battre

  Tous ces anonymes qui font face

  à la misère du monde ont disparu

  de nos écrans.

  Se battre, de Jean-Pierre Duret et

  Andréa Santana, leur redonne une voix,

  et met la lumière sur la richesse de gens

  pauvres, et qui luttent.

 

Dans l’Humanité ce mercredi : entretien avec Jean-Pierre Duret et Andrea Santana :

«A Givors, nous avons trouvé le peuple, pas la pauvreté»

Se Battre, Documentaire, France, 1h33. Se battre. De la première à la dernière minute. Sur le ring et dans la vie.

Se battre. Dormir quatre heures par nuit. «Ne rien lâcher» face aux procédures de recouvrements de trois crédits

contractés pour survivre. «Plus tu pleures, plus tu ramasses la misère. Quand tu ne pleures pas, la misère

ne vient pas», confie une femme.

 

« SE BATTRE » – Bande-Annonce

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

 

Jean-Pierre Duret et Andrea Santana, qui ont travaillé par le passé avec Pialat, les frères Dardenne et sur les pauvres

du Nordeste brésilien, redonnent des mots, une parole à tous les sans-voix. A ceux qui ont le sentiment,

comme cette femme croisée sur les bords du Gier, de «ne plus faire partie du monde qui bouge, celui des voitures

qui avancent, des gens qui partent tôt le matin, qui se dépêchent de rentrer le soir.» Des vies à mille lieux

de l’univers des prospectus commerciaux et des centaines de millions d’euros qui surgissent parfois d’un poste

de radio.

Financé avec 70.000 euros sans l’appui de la télévision, ce film soutenu par le Secours populaire et la Ligue

des droits de l’Homme met aussi en valeur les bénévoles, ces militants de la solidarité qui donnent de soi, reçoivent

des autres et connaissent la richesse de l’entraide. Le bonheur, c’est «d’être à deux», raconte un couple

qui a grandi à la DDASS. C’est aussi de «vivre en HLM», dira Eddy, le jeune boxeur qui a soif de victoires.

On comprend pourquoi ce film, précieux et salutaire, a fait le plein lors des projections en avant-première.

On en sort avec la rage et une idée fixe. Se battre. 

Pierre Duquesne

 

Site web du film « Se battre »

Voir l’affiche

Lire également :  Se battre : la résistance et la solidarité des précaires

 

Voir le film dans la région :

  • Villeneuve-d’Ascq – Cinéma Le Méliès  mar. 18 mars 2014 à 20h00

En présence de Jean-Pierre Duret

  • Calais – Cinéma Alhambra  mer. 9 avril 2014 à 17h00

En présence de Jean-Pierre Duret

  • Dunkerque – Cinéma Studio 43  lun. 14 avril 2014 à 20h30

En présence de Jean-Pierre Duret et Andrea Santana

  • Bailleul – Cinéma Flandria  mar. 15 avril 2014 à 20h00

En présence de Jean-Pierre Duret

Publié dans Culture, documentaire, Pauvrete, PRECARITE | 1 Commentaire »

G20 : Ne rêvez plus… engagez-vous !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 avril 2009

Publié sur :

Front de Gauche G20 : Ne rêvez plus... engagez-vous ! dans ECONOMIE arrow Actualité arrow dans Front de Gauche G20 : « J’ai fait un rêve »

G20 : « J’ai fait un rêve »

 


reve

Londres, Jeudi 2 avril, 21H30, Extraits du communiqué du G20 réuni ce jour :

« Le G20 demande tout d’abord des excuses aux peuples des pays les plus pauvres de la planète. Alors qu’ils n’y sont pour rien, ils sont les plus touchés par la crise économique. Or ils ne sont pas représentés au sein du G20 lequel regroupe seulement les pays les plus riches et les pays émergents (Chine, Inde, Brésil, etc.). L’Afrique du Sud y est le seul pays d’Afrique représenté. Conscient de son illégitimité à parler au nom des peuples du monde, le G20 propose la tenue de toute urgence d’une Assemblée générale extraordinaire des Nations Unies afin de changer l’ordre du monde.

 

Car l’ordre du monde doit être changé. La catastrophe financière et économique en cours remonte loin. Il y a un lien étroit entre cette crise, l’austérité salariale, l’explosion indécente des inégalités, le chômage et la dégradation des services publics. Depuis la fin des années 1970, les gouvernements et les institutions internationales ont imposé au monde un régime néolibéral qui reposait sur l’idée que le marché était le mieux à même d’assurer le bien-être. Les faits ont parlé : seule la richesse d’une infime minorité a été améliorée. Le régime néolibéral doit être radicalement remis en cause. Nous changeons d’époque. Parce que l’intérêt général n’est pas réductible au jeu des intérêts particuliers, l’intervention publique doit être réhabilitée. Afin que la socialisation des pertes abyssales de la finance ne soit pas suivie par le retour de ses rentes indignes, cette réhabilitation doit être complète.

Lire la suite… »

Publié dans ECONOMIE, Front de Gauche, SERVICES PUBLICS, SOCIETE | Pas de Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy