• Accueil
  • > Recherche : bolloré pillage

Résultats de votre recherche

Bolloré, Crédit agricole, Louis Dreyfus : ces groupes français qui font main basse sur les terres agricoles des pays du Sud

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 octobre 2012

 

 

PILLAGE ?

Bolloré, Crédit agricole, Louis Dreyfus :

 

ces groupes français, champions de l’accaparement de terres

 

Bolloré, Crédit agricole, Louis Dreyfus : ces groupes français qui font main basse sur les terres agricoles des pays du Sud dans Agriculture arton2688-7328d

Par Nadia Djabali (10 octobre 2012)

Alors que 868 millions de personnes souffrent

de sous-alimentation, selon l’Onu, l’accaparement

de terres agricoles par des multinationales

de l’agrobusiness ou des fonds spéculatifs se poursuit.

L’équivalent de trois fois l’Allemagne a ainsi été

extorqué aux paysans africains, sud-américains ou

asiatiques.

Les plantations destinées à l’industrie remplacent

l’agriculture locale. Plusieurs grandes entreprises

françaises participent à cet accaparement,

avec la bénédiction des institutions financières. Enquête.

 

Au Brésil, le groupe français Louis Dreyfus, spécialisé dans le négoce des matières premières, a pris possession

de près de 400 000 hectares de terres : l’équivalent de la moitié de l’Alsace, la région qui a vu naître l’empire

Dreyfus, avec le commerce du blé au 19ème siècle. Ces terres sont destinées aux cultures de canne à sucre

et de soja. Outre le Brésil, le discret empire commercial s’est accaparé, via ses filiales Calyx Agro ou

LDC Bioenergia [1], des terres en Uruguay, en Argentine ou au Paraguay. Si Robert Louis Dreyfus, décédé en 2009,

n’avait gagné quasiment aucun titre avec l’Olympique de Marseille, club dont il était propriétaire, il a fait de son groupe

le champion français toute catégorie dans l’accaparement des terres.

Le Groupe Louis-Dreyfus – 56 milliards d’euros de chiffre d’affaires [2] – achète, achemine et revend tout ce que

la terre peut produire : blé, soja, café, sucre, huiles, jus d’orange, riz ou coton, dont il est le « leader » mondial via

sa branche de négoce, Louis-Dreyfus Commodities. Son jus d’orange provient d’une propriété de 30 000 ha au Brésil.

L’équivalent de 550 exploitations agricoles françaises de taille moyenne ! Il a ouvert en 2007 la plus grande usine

au monde de biodiesel à base de soja, à Claypool, au Etats-Unis (Indiana). Il possède des forêts utilisées

« pour la production d’énergie issue de la biomasse, l’énergie solaire, la géothermie et l’éolien ». Sans oublier

le commerce des métaux, le gaz naturel, les produits pétroliers, le charbon et la finance.

Course effrénée à l’accaparement de terres

[Lire la suite sur Basta !]

 

Lire également :

http://www.peuples-solidaires.org/wp-content/uploads/2010/10/Brochure-Theme1.pdf

 

Publié dans Agriculture, ECONOMIE, Speculation | Pas de Commentaires »

Avec Nicolas Sarkozy, la Françafrique se veut « décomplexée »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 octobre 2009

Publié sur : http://ugtg.org/ (Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe)

Comment une poignée d’entreprises françaises pillent l’Afrique

Le message de l’Association SURVIE

Françafrique

Diplomatie élyséenne, entreprises françaises et dictateurs africains : la Françafrique se veut « décomplexée » avec Nicolas Sarkozy. Les mécanismes du pillage systématique des ressources africaines tournent à plein régime au mépris du développement économique et démocratique de l’Afrique.

L’impérialisme économique, un système hérité de la période coloniale

La colonisation de l’Afrique avait notamment pour objectif l’exploitation des matières premières du continent qui, transformées en métropole (NB. Africamaat a l’habitude d’éviter ce mot « métropole » et lui préfère « France hexagonale »), permettaient la satisfaction des besoins de celle-ci et l’enrichissement de ses entreprises, tout en procurant à ces dernières d’importants débouchés.

[...]

Les poids lourds du CAC 40 ou les plus grandes fortunes de France sont présents en Afrique :

B. Arnault (LVMH), Bouygues, Bolloré, Pinault (CFAO), Seillière (Bureau Véritas), J. Saadé (CMA-CGM), R. Zaleski (Eramet), Lafarge, TOTAL, Technip, Vinci, Véolia, BNP Paribas, Natexis, Crédit Agricole, Alcatel, Gaz de France, Michelin, Alstom, Air-France-KLM, … liste non exhaustive à laquelle il faudrait rajouter les marchands d’armes par exemple.

[Article complet]

Complément d’infos :

http://survie.org

Publié dans AFRIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy