• Accueil
  • > Recherche : blog marie georges buffet

Résultats de votre recherche

Nouveau recul des libertés publiques

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mai 2015

 

Le texte, rédigé par le rapporteur PS Pascal Popelin a été adopté par tous les participants

de la Commission à l’exception de Noël Mamère et de Marie-Georges Buffet (PC).

Il marque un nouveau recul des libertés publiques.

Capturerégressionlibertés

A lire sur Reporterre.net

 

Ce matin, nous avons été deux, Noël Mamère et moi à voter contre le rapport de la commission d’enquête

sur le maintien de l’ordre dans le respect des libertés républicaines.

Lors des auditions nombreuses, les représentants des forces de l’ordre, les autorités civiles

comme les militants associatifs, nous ont tous parlé de ce respect des libertés et du besoin de formation,

de moyens, de dialogue.

Or le rapport préconise en autres, car il y a aussi des idées intéressantes, une mesure d’interdiction individuelle

de manifester, des contrôles collectifs d’identité… Le droit de manifester, il ne faut pas y toucher.

Marie-George Buffet – 21 mai 2015

Publié dans France, LIBERTES, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

PSA Aulnay : Rassemblement de soutien aux militants menacés de licenciement et poursuivis

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 février 2013

 

 

PSA Aulnay : Rassemblement de soutien aux militants menacés de licenciement et poursuivis dans Luttes capture19Capture d’écran

Fidèle à sa réputation, PSA privilégie la répression

à la négociation et au dialogue !

Les salariés en grève ont organisé un rassemblement

de soutien politique et syndical le plus large possible

pour condamner cette politique de répression le

05 février 2013 sur le parking de l’usine de PSA Aulnay.

 

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo

 

 

PSA, Renault, Pétroplus, Virgin…

vous avez raison de trembler salauds de patrons !

 

meetingpsa meeting de soutien dans SOCIAL

Ça y est ! La peur change de camp !

Face à la montée des mouvements sociaux,

l’oligarchie commence à craindre une « implosion »,

selon son zélé serviteur Manuel Valls, sinistre

de l’Intérieur. Il a raison de s’apeurer le fourbe.

Je reviens de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois et,

malgré le froid, je peux vous assurer

que l’ambiance est chaude parmi les salariés

des entreprises en lutte. Alors que 5 de nos camarades de PSA sont menacés de licenciements

après avoir été convoqués par la Police nationale (!), nous étions plus de 500 rassemblés devant

les grilles fermées de Citroën.

meetingpsa1 PSA Aulnay

Il y avait là les camarades de Goodyear, Virgin,

Air France, Renault, Presstalis

Il y avait Xavier Mathieu. Il y avait Nathalie Arthaud

de LO, Besancenot du NPA, Marie-Georges Buffet

qui ne donne aucune prise à la fatigue alors qu’elle

mène un combat dantesque contre la réaction

à l’Assemblée nationale, Pierre Laurent, secrétaire

national du PCF… Pour le Parti de Gauche,

j’accompagnais Laurence Sauvage et Philippe Juraver

du Front des luttes ainsi que Martine Billard, notre co-présidente. Bref, ce que BFM appelle « de nombreux

leaders d’extrême-gauche » (note for self : nationaliser BFM quand on arrivera au pouvoir). Le député de

la circonscription, Daniel Goldberg (parti dit « sérieux »), avait annoncé sa venue. De retour chez moi

pour rédiger cette note, on ne l’a pas vu.

En vrai, nous nous sommes gelés mais le cœur battait et il y avait une sacrée chaleur humaine. Pendant

près de deux heures, élus et responsables syndicaux ont alterné au micro pour expliquer les raisons

de se battre et de mettre les luttes en convergence.

[Lire la suite sur Le Cri du Peuple.org]

Bonus diaporama : les photos du rassemblement devant l’usine PSA d’Aulnay le 5 février 2013.

Lire également :

Les pouvoirs publics abandonnent-ils PSA ?

Publié dans Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaires »

2 000 manifestants dans les rues d’Aulnay-sous-Bois pour dire « Non à la fermeture de PSA Aulnay »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 février 2012

 

Dans la rue pour le maintien de l’emploi à l’usine PSA Aulnay

 

2 000 manifestants dans les rues d'Aulnay-sous-Bois pour dire Plus de 2 000 personnes ont manifesté samedi à Aulnay-sous-Bois

(Seine-Saint-Denis) contre un arrêt de l’activité de production

de l’usine PSA d’Aulnay, qui marquerait « un tsunami social »

selon les syndicats.

« On est convaincus que PSA veut fermer l’usine, mais on se battra jusqu’au bout,

pour notre boulot, parce qu’on n’a que ça pour vivre! », affirmait Jean-Pierre Mercier, responsable CGT.

« PSA ne dit pas clairement les choses« , regrette la communiste Marie-George Buffet, présente dans le cortège

où étaient présents des candidats à l’élection présidentielle, Nathalie Arthaud (LO) et Philippe Poutou (NPA), de nombreux

élus de gauche ainsi que des salariés d’autres sites de PSA, regroupés derrière une banderole proclamant

« Non à la fermeture de PSA Aulnay ».

Depuis la révélation en juin dernier de documents de travail internes du constructeur émettant l’hypothèse d’une fermeture

du site d’Aulnay, qui fabrique la Citroën C3, les syndicats craignent que le déclin de la production se poursuive et aboutisse

à terme à un arrêt de l’activité. Plus de 3.300 salariés travaillent à l’usine PSA d’Aulnay, dont plus de 3.000 en CDI et CDD et

300 en intérim. Ils étaient 5.000 en 2004, rappelle la CGT. « En 2004, l’usine d’Aulnay a produit 418.000 véhicules. En 2011,

on n’a produit que 135.000 voitures », décrit Jean-Pierre Mercier, pour qui « la direction est en train de vider l’usine« .

Les syndicats estiment à « 10.000 le nombre d’emplois directs et indirects » qui seraient concernés par

un arrêt de la production, un « tsunami social » car, à Aulnay, « la moyenne d’âge est de 40-45 ans« , souligne-t-il.

« On nous demandait d’être aveugles et sourds, de ne pas faire attention à la baisse de production, à la baisse du nombre

de salariés sur le site, on a décidé de ne plus se taire », assure de son côté Claude Bartolone, président socialiste du conseil

général de Seine-Saint-Denis, venu « représenter François Hollande ».

L’arrêt de la production à Aulnay « serait une catastrophe humaine. Et pour la ville, ce serait une catastrophe

financière, plusieurs millions d’euros payés par PSA au titre de la taxe professionnelle manqueraient au budget municipal »,

renchérit le maire PS, Gérard Ségura. « Les gens ont besoin de savoir, de connaître la vérité pour préparer l’avenir », témoigne

Tania Sussest, représentante du Syndicat indépendant de l’automobile (SIA), majoritaire à l’usine d’Aulnay.

Le premier constructeur automobile français a vu son bénéfice net divisé par deux en 2011, à 588 millions d’euros. Le chiffre

d’affaires a progressé de 7%, à 59,9 milliards d’euros. « Les travailleurs ont raison de se mobiliser avant que PSA n’annonce

une fermeture », estime pour sa part Nathalie Arthaud, candidate de Lutte ouvrière à la présidentielle.

Les syndicats ont envoyé une lettre au président de la République, restée sans réponse. Ils comptent poursuivre leur mobilisation,

comme le résume Jean-Pierre Mercier: « Tous les candidats à la présidentielle vont entendre parler de PSA« .

 

humanitefr PSA Aulnay dans ECONOMIE  18 Février 2012

 

Voir la video.tf1.fr/

 

 

Départ du cortège

Image de prévisualisation YouTube

par le 18 févr. 2012

 

 

A lire également :

Extrait :

« PSA avait à l’automne annoncé une réduction de la voilure. Sur les conseils de la rue de Grenelle, le groupe ne fera

aucune communication qui puisse inquiéter les salariés d’ici à mai 2012. »

Extrait :

PSA vient d’annoncer ses résultats financiers pour 2011 :

  • 60 milliards de chiffre d’affaire (+ 7 %) : Record historique !
  • Bénéfices nets de 588 millions d’euros !

 A ces résultats positifs, il faut ajouter les 457 millions dépensés en 2011 :

  •  200 millions de rachat d’actions PSA au mois d’août.
  •  257 millions de dividendes versés dernièrement aux actionnaires.

Une poignée d’actionnaires, en particulier la famille Peugeot, ont mangé à eux tout seuls

quasiment l’équivalent du bénéfice net.

 

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, Emplois, Luttes, POLITIQUE, SOCIAL, TRACT | Pas de Commentaires »

Fonderies du Poitou : LE PLAN DE MONTUPET PRIVERAIT LES FONDEURS DE 3 MOIS DE SALAIRE CHAQUE ANNÉE !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 septembre 2011

Fonderies du Poitou : LE PLAN DE MONTUPET PRIVERAIT LES FONDEURS DE 3 MOIS DE SALAIRE CHAQUE ANNÉE ! dans ECONOMIE logo-huma 7 septembre 2011

Ce plan priverait les fondeurs de trois mois de salaire

 

fonderie_du_poitou_web dans Luttes

N’étant plus capable de répondre aux exigences

de Renault, la direction des Fonderies du Poitou Alu,

à Ingrandes, dans la Vienne, tente d’imposer aux

salariés une baisse de 23 % de leurs salaires.

Ils sont en grève depuis vendredi.

 

 

Ingrandes (Vienne),  envoyée spéciale .

Lovée entre les champs de céréales et de tournesols, la zone industrielle Saint-Ustre, à la sortie du village

d’Ingrandes, tout proche de Châtellerault, dans la Vienne. Et là, deux fonderies aujourd’hui distinctes,

qui furent toutes deux propriétés de Renault jusqu’en 1998. L’une spécialisée dans la production de blocs

moteurs en fonte et l’autre dans la fabrication de culasses en aluminium. Immenses bâtisses aux toits

caractéristiques en épis, qui rapportent du blé ! Mais pas assez pour répondre aux exigences de Renault,

désormais simple client (mais à 80 % !) des Fonderies du Poitou Alu. Qu’à cela ne tienne, le groupe Montupet,

propriétaire de l’entreprise qui emploie 474 salariés, depuis 2009, après neuf reventes-rachats, planche

depuis le mois de mai sur un « plan de compétitivité ». Et à quelques jours des congés estivaux,

ces salariés en ont découvert le contenu révoltant. 

Syndicats unis contre la régression sociale

Aux ouvriers en contact avec la matière, il est demandé d’accepter une baisse de salaire de 15 % et

de travailler 35 heures par semaine au lieu de 38 h 50, payées 35. Cela équivaut à une baisse de

23 % de salaire et, tous comptes faits, cela suppose de vivre avec trois mois de salaire en moins

sur l’année !

Aux personnels dits de main-d’œuvre indirecte (cadres, techniciens…), le plan, qui selon la direction doit

s’appliquer dès la fin septembre, impose de renoncer à 14 jours de RTT et prévoit 50 départs volontaires

vers d’autres sites du groupe en France, en Bulgarie et au Mexique. En cas de refus, l’avenir du site est

clairement menacé.

Les salariés, unis malgré ces disparités de traitement, refusent ce plan. Ils ont entamé une grève le vendredi

2 septembre, suivie à près de 95 %, déterminés à obtenir son retrait pur et simple.

C’est unitairement que les syndicats CGT, FO, CFE-CGC et UDT (syndicat autonome) condamnent

ce « plan de régression sociale » qui « ramènerait les salariés trente ans en arrière ».

Lire la suite

 

--> Le 12 septembre : Marie-George Buffet et Jean-Luc Mélenchon iront soutenir les salariés de la fonderie du Poitou

 

  • À lire :

--> l’entretien avec Fabien Gache, délégué central CGT du groupe Renault, client à 80 % de la Fonderie du Poitou Alu

 

--> le point de vue de Pierre Le Ménahès, délégué CGT de la Société Bretonne de Fonderie et de Mécanique (SBFM)

 

Communiqué de l’Intersyndicale :

Rassemblements Pour les Salariés des Fonderies du Poitou,

Pas Question de Perdre 23% de leur Salaire !


logo_intersyndicale_fonderies_poitou_alu dans SOCIAL

 

 

 

La veille du 14 juillet la direction des Fonderies du Poitou Aluminium (FDPA) a annoncé à ses salariés

« un plan de compétitivité » consistant à imposer une baisse de salaire pour le personnel de production

de 15 %, ainsi que le passage du temps de travail de 38 h 75 à 35 h payées 35 pour le 1er collège et la

suppression de 14 jours de RTT pour le 2ème collège, ainsi la mutation provisoire dans le groupe d’une

cinquantaine de personnes au bon vouloir de la direction et le gel des salaires de 3 ans…

Toutes ces mesures, cumulées à la perte des heures supplémentaires, aux incidences sur toutes

les primes, à la baisse du taux horaire se traduiraient par une baisse inacceptable de 23 % des

salaires. 4500 à 5000 euros de baisse de pouvoir d’achat, soit 3 mois de salaire par an !

C’est une véritable agression de la part des patrons actionnaires de FDPA, du groupe Montupet et de

Renault, qui est le principal client pour la fabrication des culasses.

Pourtant le groupe Montupet, auquel appartient cette fonderie a vu bondir son chiffre d’affaire de

90 % entre 2009 et 2010, passant de 204 à 387 millions d’euros. Sur le 1er semestre 2011, la croissance

du chiffre d’affaire par rapport au 1er semestre 2010 continue avec un taux de 32,7 %.

Selon la direction du site, c’est la perte d’un marché avec BMW qui a rendu plus urgente encore la nécessité

d’une amélioration de la compétitivité. Mais s’ils veulent baisser les coûts, pourquoi ne prennent-ils pas

sur leur part, sur celle des actionnaires ?

D’autant plus que dans les autres usines Montupet de France (Châteauroux et Nogent-sur-Oise), depuis des

semaines, les machines tournent à fond, recours en masse aux heures supplémentaires et l’embauche

d’intérimaires pour tenter de sortir les culasses demandées.

Les salariés de FDPA appellent à la solidarité active interprofessionnelle.

Accepter les sacrifices aujourd’hui ne sera d’aucune protection et garantie contre les attaques de demain sur

l’emploi et les salaires.

Le seul choix qui s’impose, c’est le retrait immédiat et sans condition de ce plan de régression sociale.

Nous sommes tous concernés pour dire NON à toute forme de baisse des salaires qui demain

– au-delà des salariés FDPA – pourraient s’appliquer à toutes les entreprises et/ou services publics de

ce pays.

Rappelons-nous les exemples Fenwick, Bosch ou Continental …

MARDI 13 SEPTEMBRE

RASSEMBLEMENTS

10 H 00 devant la mairie de Châtellerault

14 H 30 devant le MEDEF à St Georges les Baillargeaux

 

Publié dans ECONOMIE, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaires »

École en DANGER !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 septembre 2009

PCF Nord

 


C’est la formation de nos enfants et leur avenir qui est remis en cause

L’attaque du gouvernement contre l’Ecole, de la Maternelle à l’Université, est massive.

Durant l’année scolaire des milliers d’enseignants, de lycéens, d’étudiants, de parents se sont mobilisés contre la suppression massive d’emplois dans l’éducation et la Recherche et contre les nombreuses réformes mises en oeuvre par N. Sarkozy et ses ministres qui touchent aux fondamentaux du service public national d’éducation, et de formation :

 

- fin de la sectorisation scolaire,

- fichage des élèves,

- réforme de l’école élémentaire, du collège au lycée sur la base d’une refonte des programmes, autonomie et mise en concurrence des établissements…

C’est l’adaptation de l’école aux logiques du capitalisme mondialisé …..

Télécharger le tract

PDF - 223.3 koEcole en DANGER !

 

PCF 

 200px-Marie-George_Buffet_Front_de_Gauche_2009-03-08 dans PCFLa lettre de Marie-George Buffet

 

École : une priorité !

 

Des millions d’enfants et d’adolescents retrouvent aujourd’hui le chemin de l’école. Je tiens à souhaiter à chacun d’eux, ainsi qu’aux personnels de l’Éducation nationale, une excellente nouvelle année scolaire.

 

On le sait, cette rentrée s’annonce très difficile. Avec 60 000 enseignants en moins dans les classes depuis 2003, les classes seront encore plus chargées… et le temps disponible de chaque enseignant pour suivre chaque enfant plus réduit.

Derrière les beaux discours, la réalité est là : la droite organise la pénurie de cours et d’enseignants quitte à sacrifier l’avenir du plus grand nombre. C’est un véritable scandale. Comment alors ne pas partager l’inquiétude des parents qui se demandent si leur enfant aura demain toutes les connaissances, les diplômes, les qualifications ouvrant l’accès aux emplois de son choix ?

Face au choix de l’appauvrissement de l’Éducation nationale et de sa soumission aux principes libéraux de la marchandisation du savoir et de la concurrence entre établissements, il y a urgence à imposer un autre chemin pour l’école. Un chemin visant la construction de chaque individu, son épanouissement, l’éducation de son esprit critique, son insertion dans le monde professionnel : c’est bien la réussite de tous et toutes que nous devons viser.

Pour cela, l’école doit redevenir une priorité pour notre société ; des moyens conséquents doivent être mobilisés pour lutter contre les inégalités scolaires : 150 000 enseignants et 45 000 personnels d’encadrement doivent être recrutés en cinq ans ; un fonds national contre les inégalités scolaires doit être mis en place pour assurer la réussite de tous et toutes.

C’est le sens de la bataille que les communistes lancent pour cette rentrée, aux côtés des enseignants et des parents d’élèves, pour changer l’école et en faire l’affaire de chacun d’entre-nous.

Marie-George Buffet

députée, secrétaire nationale du PCF

 

Publié dans Education nationale, PCF, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaires »

Marie-George Buffet : « Dans cette alliance du PCF au Modem, vous pouvez barrer « PCF ».

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 août 2009

27 août 2009 – Sébastien Crépel

 Marie-George Buffet : « Dans cette alliance du PCF au Modem, vous pouvez barrer « PCF ».  dans PCF 200px-Marie-George_Buffet_Front_de_Gauche_2009-03-08

M.-G. Buffet appelle la gauche à débattre des idées

PCF . Hier soir, la secrétaire nationale a dénoncé les « impasses » des primaires et des alliances au centre.

Effectuant, hier soir, sa rentrée politique au stand du conseil national du PCF, sur le site en chantier de la Fête de l’Humanité, Marie-George Buffet n’est pas venue les mains vides. Face à l’agitation qui gagne les rangs à gauche sur les « primaires » et les alliances au centre dans l’espoir de battre Nicolas Sarkozy en 2012, la secrétaire nationale du PCF avait dans sa besace des idées et une proposition phare.

Pour elle, ces deux voies qui agitent ces derniers jours la sphère politico-médiatique sont en effet des « impasses ». Première voie sans issue : l’idée d’un « rassemblement du PCF au Modem », avancée entre autres par le socialiste Vincent Peillon. « Sur quel projet, quelle politique les électeurs pourraient se mobiliser ? demande la responsable communiste. Toujours les mêmes politiques sociales libérales, centro sociales ? Toujours les mêmes politiques respectueuses de la libre concurrence en Europe et du tout marchand dans le monde ? » La secrétaire nationale du PCF a donc mis les points sur les « i », hier soir : « Dans cette alliance du PCF au Modem, vous pouvez barrer « PCF ». Les communistes ne prendront pas ce chemin de la défaite pour la gauche. »

 

Lire la suite… »

Publié dans PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Marie-George Buffet : « Nous allons poursuivre notre combat pour la construction d’un rassemblement populaire majoritaire ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 juin 2009

Conférence de presse du 10 juin 2009

 Marie-George Buffet :

Mercredi, devant la presse, Marie-Georges Buffet a bien précisé la visée du Front de Gauche : il n’a pas de frontières, il n’entend pas se contenter à incarner « la gauche de la gauche » ! La visée du Front de Gauche est bien de travailler sans relâche à la construction d’un rassemblement populaire et majoritaire pour une gauche de changement.

Le Front de Gauche doit permettre le rassemblement de tous ceux qui, à gauche, veulent construire un nouveau pacte social, moderne, démocratique, écologique de type nouveau pour sortir de la crise. Ce rassemblement de type nouveau, ce front ouvre réellement la voie pour des espoirs nouveaux. D’autant plus que tout indique qu’il va falloir faire front à gauche, face à l’ultradroite, qui s’appuie déjà sur les résultats électoraux pour tenter d’aller plus loin dans sa politique ultralibérale au service des intérêts immédiats des capitalismes financiers.

 

 

Il  faut travailler à gauche pour construire un projet alternatif pour la France

http://www.dailymotion.com/video/x9jqki

 

Questions des journalistes

http://www.dailymotion.com/video/x9jr7h

 

Publié dans Front de Gauche, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy