Résultats de votre recherche

Panaman Papers : Le double jeu du FN ne concerne pas que les idées

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 avril 2016

 

Le Pen connection

L’éditorial de Jean-Emmanuel Ducoin :

CaptureGoutallePen

 

 

  « Pendant que Marine Le Pen dénonce à s’en époumoner

  « le pouvoir de nuisance de la finance mondialisée

  qui joue contre l’intérêt général », les comptables

  de son parti détournent de l’argent à l’étranger.

  Mensonges idéologiques. Mensonges financiers.

  Tout est dit. »

 

 

Et au milieu de la fournaise du Panama Papers, qui éclaire d’un jour nouveau les mécanismes du casse

mondial organisé entre puissants, et accessoirement combien cela coûte à nos sociétés maintenues

sous l’éteignoir antisocial, voilà donc que nous découvrons – sans grande surprise pour ce qui nous concerne –

les noms de quelques amis du clan Le Pen, que le Monde qualifie d’« experts en paradis fiscaux ». Et c’est peu dire.

Le Consortium international de journalistes d’investigation (ICI) a permis de mettre au jour un système

ultra-sophistiqué de dissimulation d’avoirs financiers, organisé dans des centres offshore d’Asie et des Caraïbes

« par le premier cercle de fidèles de la présidente du Front national », précise le quotidien du soir,

« pour sortir de l’argent de France au moyen de sociétés-écrans et de fausses factures ».

Les dossiers du cabinet panaméen Mossack Fonseca, qui ne constituent qu’une infime, très infime partie

de la réalité de l’évasion fiscale à l’échelle planétaire, apportent également des éléments saisissants sur l’argent

personnel de Jean-Marie Le Pen, dont un bout de la fortune aurait été planqué dans une opacité parfaitement

ordonnée. Où l’on parle de billets, de titres, de lingots et de pièces d’or. À la faveur de ces révélations mondiales,

les masques du conglomérat familial et de ses proches viennent de tomber !

Ne soyons pas étonnés. Le double jeu du FN ne concerne pas que les idées.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Attentats : entre le marteau et l’enclume (Ivan du Roy – Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 novembre 2015

RÉSISTANCE

Attentats : entre le marteau et l’enclume

par Ivan du Roy 15 novembre 2015

Extraits

 

Captureattentatsparisjeanjulien

  Le marteau s’est abattu. Un coup assourdissant,

  encore plus terrifiant que le précédent, il y a dix mois.

  Ensanglantant une fois de plus Paris et sa banlieue :

  au moins 129 morts, une centaine de blessés dans un état

  très grave. L’attaque contre des quartiers multiculturels

  parisiens et le Stade de France en Seine-Saint-Denis a

  été revendiquée par l’État islamique.

  Les évènements n’étaient même pas encore terminés

  que les droites extrêmes ont commencé leurs basses œuvres

  de récupération politique.

 

Le marteau s’est abattu. Un coup assourdissant, encore plus terrifiant que le précédent, il y a dix mois. Ensanglantant une fois de plus Paris : au moins 129 morts, une centaine de blessés dans un état très grave. Ce vendredi 13 novembre, entre 21h20 et 21h50, la capitale française et sa banlieue nord ont été attaquées en six endroits différents. Au moins sept personnes ont tué méthodiquement (écouter ce témoignage sur le Bataclan).

Les cibles étaient des hommes et des femmes attablés à des terrasses de cafés et de restaurants des quartiers du multiculturel Est parisien, des spectateurs et spectatrices d’un concert de rock californien du Bataclan – proche de la place de la République où se tient traditionnellement nombre de rassemblements de solidarité – et d’une rencontre amicale de football au Stade de France, en Seine-Saint-Denis, département le plus pauvre de France. Vu de l’étranger, c’est « le cœur du Paris progressiste, pas les Champs-Élysées ou Notre-Dame, fréquentés par les touristes, ni la rive Gauche, bourgeoise et conservatrice » qui a été visé (lire ici en anglais).

[...]

Récupération politique

Et c’est là qu’est l’enclume sur laquelle nous risquons d’être fracassés. Elle a déjà vibré à l’écho du marteau. L’enclume, ce sont ceux qui veulent faire avancer le pays sur le chemin de l’arbitraire, de la répression aveugle, de la stigmatisation et suspicion généralisée. Plusieurs leaders de la droite extrême n’ont même pas attendu que l’ensemble des victimes soient identifiées. « Immense drame à Paris, voilà où nous a conduit le laxisme et la mosqueïsation de la France », a clamé le revenant Philippe de Villiers. « Derrière les auteurs de ces tueries, il faudra pointer les vrais responsables qui, eux, sont politiques ! », a renchérit Wallerand de Saint-Just, trésorier du FN et candidat du parti en Ile-de-France.

Les évènements étaient encore en cours que la récupération politique commençait : « Identité nationale, Marine au pouvoir vite ! », s’exclamait le député du Rassemblement bleu marine Gilbert Collard, accusant « ceux qui gouvernent directement ou par leurs idées aujourd’hui en France » d’être « des traîtres à notre nation, et à désormais nos vies ». Alors que la stupeur et l’effarement envahissaient les rues de la capitale ce soir du 13 novembre, les charognards s’en donnaient déjà à cœur joie, sans aucune pudeur (lire ici et ).

Les droites extrêmes font le jeu de l’État islamique

[...]

Ces droites extrêmes font le jeu de l’État islamique : amplifier la peur et la suspicion, pointer l’Islam comme ennemi mortel. Pour l’EI, la France est « une nation qui opprimerait délibérément son importante communauté musulmane. Ce dernier argument est un axe de propagande essentiel pour l’EI », soulignait le juge Marc Trévidic. Néo-conservateurs et extrême droite relaient, de fait, allègrement cette propagande. « Ceux qui partent faire le jihad agissent ainsi à 90 % pour des motifs personnels : pour en découdre, pour l’aventure, pour se venger, parce qu’ils ne trouvent pas leur place dans la société… Et à 10 % seulement pour des convictions religieuses : l’islam radical. La religion n’est pas le moteur de ce mouvement et c’est ce qui en fait sa force », expliquait encore le magistrat.

Nous voilà donc pris entre le marteau et l’enclume. Mais nous ne sommes pas encore écrasés, loin de là : en témoignent les mouvements spontanés de solidarité, locaux ou internationaux, qui se sont propagés le soir même des attaques. Le combat contre la peur, l’obscurantisme, l’égoïsme et le repli sur soi s’annonce quotidien.

Ivan du Roy

Illustration : Jean Julien

[Article complet sur bastamag.net]

 

Creative Commons License

Publié dans Basta!, France, IDEES - DEBATS - PHILO | Pas de Commentaires »

Benoît Roger invité à l’émission « La voix est libre »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 novembre 2015

l’Humain d’abord !

 

Le FN veut supprimer un cuisinier sur deux dans les cantines scolaires

 

CaptureBenotRoger

  Invité à l’émission La voix est libre, la tête de liste

  de l’Humain d’Abord ! dans l’Aisne a réagit

  à la volonté de Front national de supprimer un emploi

  sur deux dans la fonction publique.

  «  A l’heure où le chômage dépasse 14%

  dans ce département, cela revient à supprimer

  un cuistot sur deux, une femme de ménage

 sur deux dans les établissements scolaires  »,

  s’est insurgé Benoît Roger.

 

La voix est libre-Benoît Roger dans la Spéciale élections régionales 2015 (Aisne)

http://www.dailymotion.com/video/x3c4xlh

par PCF_Oise-TVsur dailymotion

Prestation de Benoît Roger, la tête de liste dans l’Aisne de « L’humain d’abord », la liste du Front de gauche à l’élection régionale en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, qui était un des invités de l’émission « La voix est libre » diffusée le 31 octobre 2015 sur France 3 Picardie et France 3 Nord-Pas-de-Calais. Le département de l’Aisne inaugurait une série de 5 émissions, autant que de départements constituant cette grande région. Avec aussi les candidats Dominique Jourdain (EELV), Anne Ferreira (PS), Christophe Coulon (Ex-UMP) et Paul-Henry Hansen-Catta (FN)

 

Publié dans Elections regionales, France, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

L’Édito de l’Humanité : « La promesse du mouvement social »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 avril 2015

L’éditorial de Jean-Paul Piérot :

 

La promesse du mouvement social

 

  lhumanite21648

  « Les 300 000 ouvriers, employés, enseignants

  qui ont fait grève et marché côte à côte,

  réalisant du même coup la plus puissante

  journée de mobilisation depuis longtemps,

  ont délivré un message fort à l’adresse

  du gouvernement : « Maintenant, ça suffit. » « 

  Au lendemain des élections départementales,

  il semblait déprimé, chiffonné. Le mouvement social

  anti-austérité, qui ces derniers mois a fait des vagues

  ailleurs en Europe – de la Grèce à l’Espagne notamment –,

  était chez nous, à marée basse, décontenancé,

  désespéré par un exécutif faisant l’exact contraire

  de ce pour quoi le peuple de gauche l’avait élu en 2012,

  après cinq années de sarkozysme.

 

Sans doute le récent coup de force de Manuel Valls garrottant le débat parlementaire avec le 49.3 pour imposer la loi Macron a-t-il dégradé encore davantage la confiance, contribuant fortement à cette impression de blocage politique, de paralysie de la société.

La journée de mobilisation syndicale contre l’austérité, à l’appel de la CGT, de FO, de la FSU et de Solidaires, apparaît comme une belle éclaircie et peut-être comme une promesse. Qui nous libère de cette atmosphère irrespirable et, à bien y réfléchir, inconcevable, dans laquelle une formation extrémiste, que tant de médias ont promue au rang de « premier parti de France », peut monter une polémique honteuse sur les crimes du nazisme et la trahison de Pétain, dont l’enjeu serait de rendre le FN plus « fréquentable ».

Les 300 000 ouvriers, employés, enseignants qui ont fait grève et marché côte à côte, réalisant du même coup la plus puissante journée de mobilisation depuis longtemps, ont délivré un message fort à l’adresse du gouvernement : « Maintenant, ça suffit. » Cela suffit de n’être pas entendus par un premier ministre qui, au soir d’une débâcle électorale, affirme qu’il ne faut pas modifier le cap qui nous mène droit dans le mur. Un message également à l’adresse du Medef et de Pierre Gattaz, l’homme qui murmure à l’oreille du gouvernement sa volonté de voir enterrer les CDI.

Les salariés, quant à eux, pour se faire entendre, doivent donner de la voix. Ils ont commencé à le faire.

Publié dans Austerite, France, l'Humanité, Luttes, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

« Nous on va vous arracher la gueule »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mars 2015

 

A l’extrême-droite, on aime les menaces anonymes !

Celles qu’on envoie, bien sûr !

 

pourri

 

Roger Martin est menacé par des nervis embarqués

dans les « wagons » du train du FN (1).

 

Dans un message téléphonique bardé d’injures, un correspondant anonyme, manifestement renseigné par la police promet : « nous on va vous arracher la gueule ». Naguère, des fascistes musculeux, chassant en meute, étaient passés à l’acte pour lui faire entrer dans le crâne (et dans les dents) l’idée qu’il se trompait de combat.
Roger Martin est un ami précieux et courageux. LGS a publié plusieurs articles de lui. Ce n’est pas un « antifaf-mirador ». Il est communiste. Il a des convictions et il les défend.

Le Grand Soir

23 mars 2015.
Il est 18 h. Ma femme et moi rentrons chez nous.
Deux messages nous attendent sur le répondeur.
L’expéditeur du second est signalé « masqué ».
Rien à voir cependant avec Zorro.
Une nouvelle fois, il s’agit d’un adepte de l’anonymat. Comme, vraisemblablement, son amour de la France ne s’étend pas à sa langue et qu’il redoute d’être trahi par ses fautes d’orthographe, il préfère le téléphone.

Pas de nom, pas de visage.
Seulement ceux de la haine et de la lâcheté.

Voici le mot doux de ce minable qui se cache derrière des « on » et des « nous » menaçants, sans doute en hommage à ses grands aînés du régime de Vichy, période faste où plus d’un million et demi de lettres anonymes furent envoyées !

Bon, monsieur Roger Martin, né le 19 février à Ranche, dans le 69, vous avez une Citroën C1 jaune, alors vous vous amusez beaucoup à arracher des affiches. Ben, maintenant on sait où vous loger, faites gaffe parce que nous on va vous arracher la gueule. Soyez démocrate, respectez les partis, partis politiques qui sont légaux et si vous êtes un enculé de gaucho de merde, on va se faire un plaisir de vous arracher la gueule !
Allez, ciao, connard de Martin !

Outre le fait que le fonctionnaire de police ou l’employé de la préfecture du Service des cartes grises qui a transmis mon identité à ce triste sire a commis une faute professionnelle caractérisée, je note cependant qu’il est temps pour mon honorable correspondant anonyme de changer ses prothèses auditives.
Je ne suis pas né à Ranche, mais à Ronchin, et il a entendu 69 là où la voix au téléphone lui disait 59 !

[Lire la suite sur Le Grand Soir]

L’enregistrement des menaces :
http://data.over-blog-kiwi.com/1/49/25/24/20150326/ob_00eb48_enregistr…

Publié dans Extreme-droite, France, Le Grand Soir, Montée du fascisme, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

L’ Édito de l’Humanité : « Changer de disque »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2015

 

Changer de disque

 

L’éditorial de Maud Vergnol – 24 mars 2015

 

CaptureHollande-Valls

  »Sérieusement désavoué dimanche,

  le gouvernement déchante et entonne

  l’air de « la division de la gauche » »

  Une petite musique apte à se rassurer et endormir

  les consciences sur le véritable enseignement

  du scrutin :

  la trahison des classes populaires désespère

  nos concitoyens et jette une partie d’entre eux

  dans les bras de l’extrême droite.

 

Non, ce n’est pas le peuple qui a perdu le nord, mais bien le duo Hollande-Valls qui ferait bien de réajuster

sa boussole, s’il veut vraiment permettre le rassemblement des forces de gauche. Au lieu de ça, il s’entête

à détourner le regard de la détresse populaire.

On ne veut pas se plier au néolibéralisme acharné d’un Macron ? « Dans ce cas, l’avenir s’appelle Sarkozy.

Ou Le Pen », nous explique Laurent Joffrin, devenu le scribouillard en chef de Matignon. Pour le directeur

de la rédaction de Libération, le rassemblement de la gauche ne serait « qu’une question de volonté »,

les progressistes étant invités à se ranger sagement, et sans bavardages s’il vous plaît, derrière les fossoyeurs

de la justice sociale. La feuille de route mortifère de Manuel Valls est pourtant claire :

entraîner la France vers un paysage politique à l’italienne, en tentant de décrédibiliser tout projet alternatif,

et faire passer tous ceux qui lui tiennent tête, y compris dans son propre camp, pour des « irresponsables ».

De responsabilités, il en est pourtant bien question, dimanche prochain, pour mettre en échec les appétits

des droites, dont l’objectif commun est d’amplifier l’austérité et la concurrence entre les plus faibles.

Comme il l’a toujours fait, le Front de gauche les a prises en appelant clairement à faire échouer le FN.

Partout en France, ses militants se mobilisent pour aller chercher un à un ceux que le gouvernement a laissés

au bord de la route. Ce sont les seuls, par leur bulletin de vote, à pouvoir stopper la montée en puissance

de la droite et de l’extrême droite. Les seuls à pouvoir faire élire le maximum de candidats Front de gauche,

unique garantie pour maintenir des choix de justice sociale et inventer de nouvelles politiques de progrès.

Publié dans France, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Élections départementales dans le Nord : Les candidats PCF/FdG totalisent 12.45%

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 mars 2015

 

Les candidats PCF/FdG totalisent 12.45%

 

Le PCF, Front de Gauche et ses partenaires totalisent 12.45% des voix dans les 38 cantons

où ils étaient présents

 

Capturedépartementales2015

  Le premier tour des élections départementales,

  malgré une participation en hausse, reste marqué

  par une très forte abstention.

  Avec 53% des nordistes qui ont fait la grève des urnes,

  l’abstention est ici plus importante que la moyenne

  nationale. Elle reflète la défiance de nombreux électeurs

  à l’égard d’une vie politique dans laquelle

  ils ne se reconnaissent plus.

 

Le décalage entre ce que les habitants attendent et les réponses apportées ne sont plus acceptables. Cette colère,

cette désespérance et cette envie de changement doivent être entendues.

Le FN tire profit de cette situation, mais pas seulement. Son score résulte également de la banalisation de ses idées.

Jamais avant ce scrutin le FN n’avait été autant placé au centre du débat politique et médiatique. Tous ceux, médias

et responsables politiques qui favorisent cette banalisation et le danger qu’elle fait courir à la démocratie sont

désormais face à leurs responsabilités.

Dans ce contexte, la gauche gouvernementale, fortement affaiblie à cause de la politique actuelle, se trouve éliminée

dans de nombreux cantons pour le second tour.

De son côté, le Parti communiste français s’est présenté à cette élection en voulant montrer que d’autres choix sont

possibles pour sortir de la crise et répondre aux besoins de notre population. Les résultats de ses candidats

avec ses partenaires, PG – Ensemble – Coordination communiste et dans 6 cantons avec EELV, dans les 38 cantons

où ils étaient présents, sont bons car ils recueillent 92 519 suffrages (12.45%).

Malgré un mode de scrutin antidémocratique et sensé favoriser le bipartisme, le PCF sera présent

dans 5 cantons et peut faire élire 10 Conseillers départementaux.

C’est une force sur laquelle il faudra compter pour continuer les combats pour notre population et pour les futures

échéances électorales. C’est aussi le signe qu’il y a un espoir à gauche avec des citoyens et des organisations

qui ne se résignent pas aux politiques d’austérité imposées par l’Europe de la finance et qui aspirent à construire

un nouveau modèle social et écologique.

Fabien Roussel, Secrétaire départemental du PCF Nord

23 mars 2015

Publié dans France, Front de Gauche, PCF, PCF Nord, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Quand la droite dite républicaine facilite la politique antisociale du FN

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 mars 2015

 

  Le Front national parasite déjà les pensées de la droite

 

 Grégory Marin – L’Humanité – 18 mars 2015

fn_1

La gestion sociale des villes

que le Front national dirige

ou soutient préfigure

ce qu’il en serait de leur conduite

au plan départemental.

Dans quelques collectivités locales,

l’application de leur programme

antisocial se trouve facilitée

par l’action bienveillante

d’une partie de la droite.

« On ne vise pas d’alliance avec l’UMP ni avec des partis avec qui nous ne partageons pas de valeurs

ni de projet pour la France », promettait mardi le vice-président du Front national, Florian Philippot,

sur Public Sénat. Voilà pour les mots. Dans les faits, les « valeurs » sont assez largement partagées

par une partie de la droite, qui pourrait signer la « charte de cinq ou six engagements de fond

sur les compétences départementales », proposée par le parti d’extrême droite. Quant aux alliances,

elles sont sinon en cours, du moins envisagées. Le même jour, à Avignon, la députée FN du Vaucluse,

Marion Maréchal-Le Pen, ne prévoyait-elle pas que « certains candidats ou élus UMP non inféodés à Paris

appelleront à faire barrage à la gauche car l’adversaire principal, c’est la gauche » ?

En lieu et place de la « tambouille UMPS », dénoncée par Philippot, les intérêts bien sentis entre FN

et droite ont déjà permis aux idées d’extrême droite et à son personnel politique de s’imposer sur le terrain.

Marine Le Pen disait, en début de semaine sur France Info, vouloir faire la démonstration que « nous sommes

capables, dans un département, de faire nos preuves comme nous l’avons fait dans les municipalités ».

Afin de mesurer la crainte de voir appliquer au plan départemental les politiques promises par le Front national,

il faut en effet se tourner vers les villes officiellement gérées par lui.

♦ À Beaucaire (Gard) par exemple, les « 1,64 million d’euros d’économies » affichées par le maire, Julien Sanchez,

tiennent surtout à la fermeture de la Maison du vivre-ensemble et à la traque des « profiteurs des cantines » :

haro sur « la population en difficultés sociales », dénonce Laure Cordelet, animatrice du Rassemblement citoyen.

♦ À Villers-Cotterêts (Aisne), le maire, Franck Briffaut, est candidat à la présidence d’un département qui place

le FN à 41 % d’intentions de vote au premier tour, selon un sondage Odoxa pour le Parisien publié le 16 mars.

Dans sa ville, il a mis fin à la cantine pour les enfants de chômeurs : « Une personne au RSA peut venir chercher

son enfant à l’école car elle ne travaille pas », arguait-il.

♦ À Béziers, où le maire, Robert Ménard, est soutenu par le FN, la réduction du budget des centres sociaux

(un marqueur de l’action municipale frontiste) atteint les 20 %, ciblant prioritairement le quartier défavorisé

à forte population d’origine immigrée de la Devèze. La liste n’est pas exhaustive.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans F-Haine, France, POLITIQUE, UMP | Pas de Commentaires »

Départementales 2015 : Le Front national vide son sac d’ordures

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2015

 

Le Front national vide son sac d’ordures

 

Grégory Marin – l’Humanité – 3 mars 2015

 

decla_fn

Florilège de propos nauséabonds distillés sur les réseaux sociaux par les candidats FN.

 

Afin d’accélérer son implantation locale, le parti d’extrême droite a recruté tous azimuts

nombre de candidats très éloignés de la sphère républicaine.

« Un sans-faute », estime pourtant Marine Le Pen.

Oui, il existe un « danger » Front national que la gauche – et cette partie de la droite qui ne l’a pas

nourri de l’abandon de ses valeurs républicaines – doit reconnaître. Mais il ne suffit pas de crier

au 21 avril pour inciter au vote utile, comme le font certaines écuries médiatiques et politiques qui,

du coup, dédouanent les exécutifs, national et locaux, quand c’est leur absence de réponse politique

à la crise économique et sociale qui fait le lit de l’empire Le Pen. Le danger, encore pointé hier

par le secrétaire national du PCF (lire également en page 7), réside autant dans ce que le parti

d’extrême droite ne dit pas clairement de ses projets antisociaux que dans ce que ses candidats révèlent,

le plus souvent sur des réseaux sociaux utilisés comme déversoir d’une haine débordante.

Que sait-on de la volonté des candidats frontistes de réserver le RSA aux « Français d’abord » ?

Que dit le parti de Marine Le Pen sur la suppression de la clause de compétence générale des départements ?

Des généralités, rabâchées lors de « formations » parisiennes auxquelles sont tenus de participer

(sous peine d’être mal vus de la direction nationale) les candidats frontistes aux élections.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans F-Haine, France, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

L’élu FN qui assimile homosexualité et zoophilie doit être déclaré inéligible (Ian Brossat, PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2015

 

L’élu FN qui assimile homosexualité et zoophilie doit être déclaré inéligible

(Ian Brossat, PCF)

 

fn_louis_nogues

 

  Au moment du vote sur l’actualisation de la Charte LGBT

  du Mans en Conseil municipal, l’élu du Front National

  Louis Noguès a tenu des propos faisant l’amalgame

  nauséabond entre homosexualité et zoophilie.

  De tels propos démontrent une nouvelle fois que le FN

  est un parti « pro-haine » et non « anti-système »,

  cherchant la division entre nos concitoyens.

 

Nous condamnons donc avec force la tenue de tels propos par un élu de la République. Afin que de tels actes,

délictueux par nature mais criminels dans leur portée, n’aient plus droit de cité, le PCF soutiendra

 toutes les poursuites que mèneront les associations locales pour que ces propos odieux soient condamnés

et une peine d’inéligibilité prononcée.

A l’approche des élections départementales, il est plus que nécessaire de créer un rapport de force

avec les candidat-e-s du Front de gauche, pour une société plus juste, émancipatrice avec au cœur

l’humain d’abord.

Ian Brossat, responsable du collectif Fièr-e-s et Révolutionnaires du PCF

Publié dans F-Haine, France, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

12345...15
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy