• Accueil
  • > Recherche : ani comprendre

Résultats de votre recherche

Évasion fiscale : Le gouvernement bloque la mesure adoptée par les députés pour lutter contre l’évasion fiscale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 décembre 2015

 

        Évasion fiscale. Eckert couvre les fraudeurs

 

CaptureEckert2   Christian Eckert  entre Hollande et Valls

  Le 14 décembre, le gouvernement a fait

  retirer dans la plus grande discrétion

  une mesure adoptée par les députés

  pour lutter contre l’évasion fiscale

  des grandes entreprises.

 

Il est déjà bien tard ce mardi soir, et dans l’Hémicycle l’étude du texte que les députés connaissent déjà bien

pour l’avoir voté en première lecture le 8 décembre touche à sa fin. La petite cinquantaine de députés présents

sur les bancs en arrive à l’article 35 undecies, selon le pompeux jargon parlementaire (tout simplement le 11e article

rangé sous le numéro 35 dans le texte). Il s’agit d’un article que les députés avaient ajouté au projet

gouvernemental en première lecture, qui prévoyait l’obligation pour les grandes entreprises de rendre publics

les impôts payés dans chacun des pays hors de France où elles ont une activité.

Le but de cet article, explique Éric Alauzet (EELV), auteur de l’un des amendements examinés mardi : s’attaquer

« à un trou noir fiscal de 50 à 80 milliards d’euros, pas moins, lesquels s’évanouissent dans la nature

– mais pas pour tout le monde – via la technique dite du transfert de bénéfices consistant, pour des entreprises,

à faire du bénéfice dans un pays comme la France, par exemple, et à les transférer dans des pays où les impôts

sont très faibles, voire nuls ».

Qui pourrait croire qu’un gouvernement dit de gauche, même sur son aile la plus à droite, puisse s’opposer

à une telle mesure ? A fortiori, un secrétaire d’État au Budget, Christian Eckert, qui s’était retrouvé en première

ligne lors de l’affaire SwissLeaks alors qu’il était rapporteur général de la commission des Finances. Et pourtant

l’avis tombe : défavorable.

« J’ai un peu de mal à comprendre la frilosité du gouvernement français, regrette la députée socialiste Chantal Guittet.

Alors qu’il fait de la lutte contre l’évasion fiscale son cheval de bataille et qu’il a obtenu 1,91 milliard d’euros

de recettes supplémentaires en 2014 en allant les chercher chez les particuliers, je ne comprends pas

pourquoi il ne mène pas la même action en direction des entreprises. »

Le texte est adopté contre l’avis du gouvernement… qui fait revoter

[...]

Capturevote1

  Mis aux voix, l’amendement est adopté,

  contre l’avis du gouvernement, par 28 voix contre 24.

  Immédiatement, le secrétaire d’État annonce

  qu’il y aura une seconde délibération, arguant que

  « c’est un droit du gouvernement » et qu’« a priori,

  c’est (lui) qui décide ».

 

Il demande une interruption de séance de cinq à dix minutes…  [Lire la suite sur humanite.fr]

 

Capturevote2

  [qui se transformeront en quarante minutes.

  «Le temps de faire pression sur les députés

  qui ont voté pour, explique Marion Aubry, responsable

  de plaidoyer « justice fiscale » au sein d’Oxfam France.

  Et d’en mobiliser de nouveaux qui ont rappliqué

  d’un seul coup pour voter contre.»(Libération) ]

 

Belle leçon de démocratie ! Et encore une promesse non tenue !

Vidéo de la séance :

https://www.dailymotion.com/video/x3ig6rl_le-gouvernement-bloque-en-pleine-nuit-une-loi-anti-paradis-fiscaux_news

 

 

Publié dans Assemblee nationale, Democratie, France, Liberalisme, POLITIQUE, Politique fiscale | Pas de Commentaires »

Une atmosphère dangereuse et irrespirable (Jean Ortiz)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 novembre 2015

Chroniques Latines

Une atmosphère dangereuse et irrespirable

 

Par Jean Ortiz – 22 Novembre 2015

place_de_la_republique

Photo Fabrice Savel

 

  L’atmosphère que nous vivons depuis le 13 novembre

  devient de plus en plus irrespirable. Et pourtant il faut

  respirer, écrivait François Mauriac à l’époque.

  Par Jean Ortiz, universitaire, Pau.

  Immenses, la douleur, l’angoisse, travaillent des millions d’hommes

  et de femmes, de jeunes, par-dessus tout clivage politique

  et même religieux. Comment ne pas comprendre et partager

  ce deuil collectif, cette terrible déchirure, cette rupture entre

  « l’avant » et « l’après » ?

 

 

 

Des millions de Français sont sous le coup de la sidération, de l’émotion, de la compassion, et aussi d’une colère

rentrée. Ils ne cessent de témoigner (majoritairement) leur refus du rejet de l’autre, de la violence aveugle,

de manifester leur solidarité sincère. Tout cela rassure.

Mais chauffés à blanc jour et nuit depuis le 13 novembre par les uns et les autres, ce climat anxiogène,

cette atmosphère de va-t-en guerre, cette fuite en avant, peuvent légitimement inquiéter.

Ils rendent difficile tout recul pourtant si nécessaire, toute analyse autre que l’officielle…

Les quelques consciences qui s’y attèlent sont désignées à la vindicte publique, assimilées à des complices

des tueurs, isolées et stigmatisées. Si l’on ouvrait des bureaux de recrutement comme en 1914, que se passerait-il ?

L’exacerbation de l’émotion peut être le pire des remèdes ; manipulé à des fins inavouables, mais que l’on devine,

il peut faire finalement le jeu des terroristes, et de tous les requins d’eaux troubles, se retourner tel un boomerang

contre les sentiments les plus purs et les meilleures intentions au monde.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, IDEES - DEBATS - PHILO, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

LIBERTÉ – ÉGALITÉ – FRATERNITÉ « le droit par la démocratie et la paix » Jean Jaurès

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 novembre 2015

 

La sûreté de toutes et de tous doit être une priorité. Mais elle doit être assurée indissociablement

de la protection des libertés et des droits fondamentaux qui fondent notre République.

Sacrifier une part de liberté serait de fait une victoire pour les terroristes de Daesh.

 

Captureattentatsparis

  LIBERTÉ – ÉGALITÉ – FRATERNITÉ

  « le droit par la démocratie et la paix »

  Jean Jaurès

  Paris et Saint-Denis ont subi des attentats d’une violence extrême.

  La France est sous le choc. Les citoyen-nes n’en peuvent plus

  de cette menace et veulent comprendre et agir pour vivre en paix.

  La sûreté de toutes et de tous doit être une priorité. Mais elle doit

  être assurée indissociablement de la protection des libertés

  et des droits fondamentaux qui fondent notre République.

 

De même que nos libertés et nos droits, toute la population sans aucune discrimination d’origine,

de culture, d’opinion ou de religion doit être protégée.

Depuis 15 ans, les interventions en Afghanistan, en Irak, en Lybie et maintenant en Syrie,

loin de supprimer le terrorisme, l’ont alimenté. S’attaquer à Daesh, c’est simultanément couper

ses financements ainsi que le trafic d’armes et mettre en place une coalition internationale

sous mandat de l’ONU. C’est aussi, en tout domaine, remettre l’Humain au cœur pour faire reculer

le désespoir comme la violence.

[Lire la suite sur PCF.FR]

 

Publié dans France, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Etre fils de rouge par Jean Ortiz

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 août 2015

Chroniques latines

par Jean Ortiz – 14 août 2015

 

Être fils de rouge

 

Le blog de Jean Ortiz.

 

Capturerépublicainsespagnolscapture d’écran

  Être fils de réfugié politique, de « rouge », de Républicain

  espagnol, «d’étranger indésirable », « dangereux »

  (décrets de mai et novembre 1938, du gouvernement

  « centre-gauche » de Daladier), m’a contraint à devenir

  un gamin différent des autres. Je devais me protéger

  d’une menace omniprésente que je ressentais comme

  anxiogène ; et que je percevais comme injuste.

 

Je crois être vraiment né le jour où j’ai commencé à comprendre que j’étais fils de « rouge » espagnol,

fils d’un déchirement, d’une souffrance ; que j’appartenais à une communauté bien définie, très politisée,

qui, d’une certaine façon, m’anormalisait. Et j’ai progressivement donné du sens, du contenu de classe,

de la colère, à ce statut « entre dos aguas »(« entre deux eaux »), à ces pulsions contradictoires ;

sources aussi de fierté.

Être fils d’exilé politique oblige en quelque sorte à s’inventer une identité et des racines chercheuses,

une histoire incertaine, entre imaginaire et nécessité, à se donner une « patrie » de valeurs, multiple,

d’ici et d’ailleurs.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Julian Mischi : Le communisme désarmé, le PCF et les classes populaires depuis les années 1970

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 août 2015

 

À propos de l’histoire récente du PCF

 

Capturelecommunismedésarmé

  Dans son dernier ouvrage, le sociologue Julian Mischi

  s’interroge sur les raisons de la perte de centralité

  des ouvriers, et des classes populaires en général,

  au sein du Parti communiste.

  «Parti de la classe ouvrière» à sa création, en 1920, comment le PCF

  en est-il arrivé à se préoccuper désormais de représenter la société

  «dans sa diversité» ?

  Quel lien peut-on établir entre cette mutation et l’affaiblissement

  de l’organisation ?

  C’est à ces épineuses interrogations que s’affronte Julian Mischi

  dans son dernier livre.

Prévenons d’emblée tout malentendu éventuel : le sociologue n’a pas lâché ses prétentions scientifiques

pour s’inviter dans les débats internes à son objet d’étude. Pour autant, et c’est heureux, sa recherche est

ouvertement motivée par l’ambition que les classes populaires reviennent au-devant de la scène politique.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Pays-Haut : l’histoire du Parti communiste français décryptée

 

Le communisme désarmé, le PCF et les classes populaires depuis les années 1970, le dernier livre du sociologue

Julian Mischi, est une passionnante immersion dans le Parti communiste français. Il tente, en analysant

les sections du Pays-Haut comme d’autres régions du pays, d’en comprendre le déclin dans les années

1980-1990 puis le (léger) renouveau militant depuis 2005.

 

CaptureJulianMischi

 

  « Le déclin du PCF a renforcé la marginalisation

  politique des classes populaires, qui sont encore

  davantage exclues de la scène politique aujourd’hui.

  Ce qui renforce la capacité des partis éloignés

  de celles-ci à parler en leur nom, comme le Front

  national », explique Julian Mischi.

 

  A lire sur PCF Bassin

Publié dans IDEES - DEBATS - PHILO, PCF | Pas de Commentaires »

Europe : Mea Culpa (Jean Ortiz)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 août 2015

Chroniques Latines

Europe : Mea Culpa

 

Par Jean Ortiz – 7 août 2015

CaptureEurope3

  « L’UE est devenue, selon Maastricht et consorts,

  une machine de guerre contre précisément

  l’indépendance et la souveraineté des pays et des hommes. »

  Longtemps j’ai cru que pour changer les choses il vaut mieux être

  dedans que dehors, ne pas laisser la chaise vide…

  Longtemps j’ai cru que l’on pourrait peut être un jour changer

  de l’intérieur cette Europe du pognon, cette création à mes yeux

  artificielle, qui entend mettre au pas pour l’éternité et sous la botte

  allemande et de la finance, les peuples, sommés de comprendre

  que hors du néolibéralisme : point de salut. Et qu’ils se le mettent

bien dans la tête : il n’y a pas d’alternative ! Soumission et  résignation. Et  qu’ils passent sous les fourches

caudines « d’experts », de « technocrates » non élus, de traités et pactes liberticides, sinon toute tête dissidente,

comme celle de Tsipras, sera tranchée et brandie comme un trophée, écrit Ignacio Ramonet dans le « Diplo »

édition espagnole. Avertissement à tous ceux qui voudraient un changement : la BCE, le FMI, l’UE, l’OMC …

remplacent désormais les « marines », les « G’Is », l’armée allemande.

L’occupation de la Grèce par la chancelière allemande (cela fait froid dans le dos), par le FMI, l’UE et la BCE,

le traumatisme ressenti par tous les militants de gauche, m’ont interpellé(comme l’on dit). La défaite ô combien

douloureuse, l’humiliation publique, le quasi lynchage d’un dirigeant porté par son peuple, la violence, la brutalité

de la fondée de pouvoir des banques et des « trusts » allemands, m’ont beaucoup secoué.

Dans cette Europe allemande et de la BCE, nous nous trouvons pieds et poings liés, la démocratie n’y est

qu’un alibi, une feuille de vigne et les droits des peuples : du vent.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Grece, IDEES - DEBATS - PHILO, Liberalisme | Pas de Commentaires »

Pour que vive notre presse

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 juin 2015

Liberté Hebdo

Nous avons plus que jamais besoin d’une presse comme la nôtre,

au service des mouvements sociaux et des forces progressistes

 

CaptureLibertéHebdo2

  Nous ne cessons de le dire. Toute la presse

  est en difficulté. Mais certains s’en sortent

  mieux que d’autres.

  Nous n’avons pas la chance(!) d’être soutenus

  par des groupes financiers. Nos actionnaires

  sont tout simplement nos lecteurs; c’est

  au travers du tissu militant que les exemplaires

  du journal se diffusent.

 

Si le réseau s’étiole, la diffusion diminue. Si la diffusion baisse, les idées reculent….

*
Merci d’accorder quelques instants à la lecture de cet appel lancé par Patrick Le Hyaric, Directeur de l’Humanité,

qui a aussi la lourde tâche de trouver chaque jour les ressources nécessaires pour, au plan national, permettre

le développement des idées de progrès. Depuis que le mouvement social existe, il n’a de cesse de trouver

les moyens pour faire connaitre ses actions.

La presse dite bourgeoise n’a que faire des combats que nous menons ou défendons; ils n’ont d’intérêt pour eux

qu’en termes de lectorat à gagner. Nous avons plus que jamais besoin de journaux aptes à comprendre,

analyser, faire savoir….tout ce qui peut faire progresser les idéaux qui nous portent. Le grand patronat

n’a pas d’état d’âmes. Sa boussole reste le bénéfice.

Pour nous, c’est plus compliqué… Les idées et les hommes ne sont pas des marchandises.

Nous avons plus que jamais besoin d’une diversité de titres capables de franchir le seuil d’un maximum de foyers.

L’expression ne doit pas être limité à quelques titres.

Pour Liberté-Hebdo, votre aide, vos parrainages, souscriptions, contributions…sont indispensables

à notre survie. Comme pour l’Humanité.

Franck Jakubek

 

 

Publié dans l'Humanité, Liberte Hebdo, Presse - Medias | Pas de Commentaires »

Christophe Hiou : « Il y a des défaites qui ont le goût de victoire »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mai 2015

 

Christophe Hiou :

« On ne s’attend pas à voir un leader de la CGT pleurer »

 

Entretien réalisé par Michaël Mélinard – Humanité Dimanche – 30 avril 2015

 

CaptureC.Hiou

  La documentariste Carmen Castillo est allée

  à la rencontre de ceux qui luttent à travers

  le monde.

  Elle en a fait un film : « On est vivants».

  L’un des « héros » de ce documentaire,

  Christophe Hiou, syndicaliste CGT, qui a mené

  la grève de la raffinerie de Donges contre

  la réforme des retraites pendant 18 jours

  en 2010, témoigne d’une défaite… et d’une victoire !

 

« L’histoire n’est pas écrite d’avance, c’est nous qui la faisons », se plaisait à dire Daniel Bensaïd,

philosophe et idéologue trotskiste, disparu en 2010 et ami de la documentariste française d’origine

chilienne Carmen Castillo. Dans « On est vivants », elle entreprend, dans une sorte de dialogue intime

posthume avec le philosophe, d’aller à la rencontre de ceux qui luttent afin de comprendre leurs motivations.

Des zapatistes du Chiapas aux militants associatifs des quartiers nord de Marseille, des guerrières de l’eau

de Cochabamba en Bolivie à la défense du droit au logement à Paris, en passant par les mouvements

des Sans-Terre au Brésil ou aux syndicalistes de Saint-Nazaire, elle invite à s’engager.

L’un des protagonistes du film, Christophe Hiou, secrétaire général CGT de la raffinerie de Donges

(Loire-Atlantique), deuxième de France, évoque les effets bénéfiques de la lutte.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

On est vivants – Bande annonce

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Cinema, Culture, documentaire | Pas de Commentaires »

Importations d’OGM : une fausse possibilité d’interdiction

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 avril 2015

 

Importations d’OGM : une fausse possibilité d’interdiction

 

Gérard Le Puill – 24 avril 2015

 

ogm1

  La proposition faite par la Commission

  européenne le 22 avril indique

  que les pays membres qui voudront

  interdire ces importations d’OGM

   ne pourront pas mettre en avant

  les risques que peuvent présenter

  les OGM pour la santé

  et pour l’environnement.

 

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?  Est-ce  afin que personne ne puisse comprendre de  quoi il retourne? Voilà ce qu’on se dit en lisant les explications de la Commission  européenne dans un texte rendu public le 22 avril  2015 sur la réforme de la directive 1829/2003  concernant  l’importation de denrées contenant des organismes génétiquement modifiés (OGM) dans les pays membres de l’Union européenne .

On sait que la Commission, par l’adoption récente de la directive 2015/412, veut donner à chaque État membre de l’Union la possibilité de refuser la culture de plante OGM sur son sol. Ce qui veut dire aussi que chaque État membre peut en cultiver. Cette culture  «à la carte» des plantes OGM ne peut que compliquer  les relations commerciales et donner lieu à toutes sortes de contestations avec recours devant les tribunaux.

Le projet de directive proposé le 22 avril  par la Commission aux États membres  vient encore compliquer la situation. Elle  indique que les pays qui  refuseront ces importations  de produits OGM en provenance d’autres pays membres de l’Union ou de pays tiers comme les États-Unis, le Brésil ou l’Argentine (principaux pays exportateurs de soja et de maïs OGM)  devront motiver leur décision dans le cadre des règles en vigueur  à l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Or le respect de ces règles aboutit à ce que l’Europe importe tous les jours des milliers de tonnes de soja OGM  pour nourrir les bovins, les porcs et les volailles élevés dans les pays membres de l’Union. Ce qui rend difficile toute construction de filière sans OGM au sein de l’Union européenne  en raison de la concurrence des pays tiers.

 

Captureogm1

  La proposition faite par la Commission le 22 avril 

  indique aussi que les pays membres qui voudront

  interdire ces importations ne pourront pas mettre

  en avant les risques que peuvent présenter

  les OGM pour la santé et pour l’environnement.

  Car l’évaluation de ces risques relève

  de la compétence exclusive de  l’EFSA,

qui est l’Autorité  européenne de sécurité des aliments.

Du coup, vouloir s’opposer à l’entrée des OGM sous une forme ou sous  une autre dans tel ou tel pays

membre de l’Union européenne reviendra surtout à s’exposer à des procédures judiciaires

de contestation d’une telle décision.

[Lire la suite sur humanite.fr]

OGM, la commission européenne brouille les cartes.

 

Publié dans Agriculture, Environnement, Union europeenne | Pas de Commentaires »

Hollande et « l’odieuse insulte » faite au PCF

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 avril 2015

Pierre Laurent invité des 4 vérités

http://www.dailymotion.com/video/x2na3xs

 

Hollande et « l’odieuse insulte » faite au PCF

 

Captureministrescommunistes

 

  En prétextant que le Front National s’exprime

  comme un « tract du parti communiste des années 70 »,

  François Hollande insulte autant le programme

  qui a porté François Mitterrand au pouvoir en 1981,

  qu’une partie de ses propres électeurs en 2012.

  Réactions.

  Et depuis les réactions scandalisées sont nombreuses.

  Le secrétaire national du Parti communiste français,

  Pierre Laurent, a réclamé lundi des excuses publiques

  à François Hollande.

 

 

« J’ai demandé au président de la République des excuses publiques pour cette phrase », a ajouté le sénateur

communiste. « C’est une phrase lamentable et c’est la seule chose que le président de la République

a trouvé à répondre à des électeurs qui lui disaient leur désarroi. »

« Le Parti communiste, il ne demandait pas qu’on chasse les étrangers, il ne demandait pas qu’on fasse

la chasse aux pauvres, parce que même les pauvres finissent par penser qu’il y a plus pauvres qu’eux », a

lancé Pierre Laurent. Sa demande a été rejetée par le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll,

qui a toutefois dit la « comprendre ».

Jean-Luc Mélenchon s’est révélé tout aussi clair dans sa condamnation des propos du François Hollande :

« En insultant le parti communiste des années 70, François Hollande oublie que c’était alors

le programme commun qui conduisit à la grande victoire de 1981.  Son propos est d’une totale

bassesse et indigence, indigne d’un président élu aussi par les communistes. »

L’héritage du programme commun bafoué

Les anciens ministres communistes de François Mitterrand se sentent tout aussi « insultés » par le chef de l’État

et jugent « odieuse », la remarque de François Hollande.  « Nous tenons à dire notre incompréhension

et notre indignation », écrivent, dans une déclaration commune Charles Fiterman, Anicet Le Pors et Jack Ralite

(Marcel Rigout, alors en charge de la formation professionnelle, est décédé en 2014).

« Appartenant à l’époque au Parti communiste, nous nous sentons insultés. Car rien ne peut justifier

une comparaison aussi odieuse qu’absurde ». « Si la réalité avait été dans les années 70 celle qu’évoque François

Hollande, aurait-on eu une entente entre le PC et un PS dirigé par François Mitterrand qui a permis la victoire

de 1981? Sûrement pas ».

« Que François Hollande mésestime ainsi l’Histoire, au moment où Mme Le Pen déploie ses efforts

pour capter les suffrages des couches populaires, ne peut manquer de poser question », ajoutent

les trois anciens ministres.

Publié dans France, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

12345...18
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy