• Accueil
  • > Recherche : amnistie syndicale

Résultats de votre recherche

Relaxe et amnistie pour les militants syndicaux

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 janvier 2016

Déclaration du Parti Communiste Français du 13 Janvier 2016.

 

Goodyear : Le PCF exige l’annulation de ce jugement inique

et l’amnistie pour les militants syndicaux

 

CaptureMJCGoodyear1

  La peine infligée hier aux huit salariés de Goodyear accusés

  de défendre leur entreprise et l’emploi est d’une extrême gravité

  et appelle à une riposte d’ampleur : comme tout récemment

  à Air France, elle est une atteinte insupportable aux droits

  des salariés, des syndicalistes de défendre leurs emplois,

  en défendant par là même l’intérêt des populations

  et des territoires saignés par les choix de grands groupes

  dont la seule boussole est la rémunération des actionnaires

  au détriment de l’intérêt général.

  Elle est aussi plus largement, au même titre que le projet

  de déchéance de la nationalité,une atteinte à la République

  et à ses valeurs : peut-on faire vivre les valeurs de liberté,

  d’égalité, de fraternité en criminalisant l’action syndicale,

  en interdisant aux salariés d’intervenir sur les choix

de leur entreprise ? Contester les choix stratégiques patronaux, avancer d’autres propositions doivent-ils

devenir un délit puni de prison ferme ?

Nous ne l’acceptons pas, nous ne le supportons pas ; nous n’acceptons pas que la dérive sécuritaire

dans laquelle le gouvernement cherche à nous enfermer s’accompagne de violations des droits syndicaux

et citoyens, des Droits de l’Homme.

Le Parti communiste français, ses parlementaires, ses élus, ses militants expriment avec une immense fraternité

leur soutien et leur solidarité aux salariés de Goodyear. Ils exigent l’annulation de ce jugement inique et, au-delà,

l’amnistie pour tous les militants syndicaux condamnés, conformément à l’exigence portée par le Groupe

Communiste Républicain et Citoyen au Sénat. Ils portent l’exigence de moratoires immédiats

dès l’annonce de licenciements ou suppressions d’emplois pour permettre aux salariés

et à leurs représentants, aux populations et élus des territoires concernés de débattre

de propositions, à égalité avec les représentants des directions et avec des droits renforcés

en ce domaine.

Nous sommes disponibles et mobilisés pour toute action, tout débat en ce sens, pour que se lève dans ce pays

l’espoir d’une alternative aux politiques d’austérité et à la mainmise de la finance sur les choix économiques

et industriels du pays. Disponibles et mobilisés pour une extension des droits et des libertés au lieu de politiques

de répression et d’étouffement des contestations.

Pour une République dont il est désormais urgent de redonner sens, celui de la démocratie et des droits pour tous.

Paris le 13 Janvier 2016

Publié dans France, Luttes, PCF, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

4 militants poursuivis en justice au Havre : CGT, FO, FSU et Solidaires unis pour la relaxe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 mars 2014

 

POUR LA RELAXE DES 4 DU HAVRE

 

les4duhavre

  Le 21 février, quatre militants CGT, Reynald, Jacques, Pierre

  et Dominique étaient convoqués devant le Tribunal Correctionnel

  du Havre. Ils étaient accompagnés de milliers de personnes

  venus les soutenir. Le procureur de la République a, ce jour-là

  requis 6 mois de prison ferme pour Reynald et Jacques,

« pour avoir soi-disant brutalisé un huissier provocateur,

mandaté par la société SPB, alors que l’Union locale CGT

du Havre soutenait la lutte du personnel en grève ! » , s’indigne l’union locale.

La mobilisation pour la relaxe de ces quatre militants ne faiblit pas et dans un communiqué du 5 mars

dernier, les organisations syndicales CGT, FO, FSU et Solidaires de la Seine-Maritime dénoncent

« cet acharnement judiciaire envers les militants syndicaux qui sont trainés devant la justice pour avoir défendu

les droits des salariés dans des actions collectives.

Nous ne pouvons accepter que l’institution judiciaire s’acharne contre les militants syndicaux alors qu’elle est plus

réservée lorsqu’il s’agit d’actions du patronat et de ses représentants.

Nous avons besoin de justice pour lutter contre les fraudes et les licenciements.

Nous avons besoin de justice pour les salariés et leurs représentants, face aux attaques patronales.

Nous exigeons que le gouvernement vote rapidement une loi d’amnistie sociale portant des droits nouveaux,

protégeant les militants syndicaux qui agissent dans le cadre de leur mandat, dans les actions collectives.

Refuser cette loi d’amnistie pour les syndicalistes serait, de la part du gouvernement, un message d’encouragement

au patronat pour poursuivre sa politique antisociale dans notre pays et traquer celles et ceux qui s’y opposent. »

Capturerelaxe

signez la pétition

Publié dans CGT, FO, FSU, Justice, PETITION, SOCIAL, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaires »

L’ acharnement judiciaire contre les militants CGT continue

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 février 2014

 

     La justice s’acharne sur deux militants CGT

 

amnistie_1_0

  Distribuer un tract est-il un délit ?

  Oui, pour le Parquet de Lyon qui continue

  de s’attaquer à deux syndicalistes

  plus de trois ans après une distribution

  de tracts non-déclarée en Préfecture,

et malgré deux décisions de justice

leur donnant gain de cause.

L’acharnement judiciaire se poursuit contre les militants CGT. Après avoir fait appel de la relaxe des cinq

syndicalistes de Roanne pour refus de prélèvement ADN début janvier, le ministère public entend cette fois-ci

obtenir un pourvoi en cassation contre la relaxe de Pierre Coquan, secrétaire général de l’union départementale

CGT du Rhône, et Michel Catelin, membre du bureau de l’union locale CGT de Villefranche-sur-Saône (Rhône).

Le 29 janvier dernier, la Cour d’appel de Lyon avait pourtant donné gain de cause aux deux cégétistes poursuivis

pour n’avoir pas déclaré une distribution de tracts à la Préfecture en août 2010, confirmant la décision

du tribunal correctionnel de Villefranche de novembre 2012, tandis que le Procureur de la République à l’origine

des poursuites estimait qu’une distribution de tracts s’assimilait à une manifestation et devait être préalablement

déclarée comme telle en Préfecture.

« C’est une décision liberticide et ridicule », a réagi cet après-midi Pierre Coquan, qui voit derrière ce pourvoi,

l’action du gouvernement qui poursuit la « logique de contrôle du mouvement social initiée

par Nicolas Sarkozy » et un « combat de classe rétrograde ».

Pour l’avocat de Pierre Coquan et Michel Catelin, maître François Dumoulin, ce pourvoi révèle

« un réel acharnement politique de la part du parquet, qui veut pénaliser l’action syndicale ».

Une répression judiciaire qui va encore plus loin que le cas des cinq de Roanne, puisque, comme le souligne l’avocat,

« il n’y a dans cette affaire même pas d’éventuel acte délictueux commis dans le cadre d’un acte

militant : c’est l’acte militant en lui-même – une distribution de tracts, un geste quotidien, qui fait partie

intégrante de notre vie sociale – qui est attaqué !».

Si le pourvoi en cassation a été formulé aujourd’hui par le Procureur général, la procédure peut s’étendre

sur de longs mois avant que l’audience ne se tienne. Cela fait déjà depuis 2012 que les deux syndicalistes sont

dans le collimateur de la justice pour des faits remontant à 2010.

 

Loan Nguyen

 

 

Voilà ce que disait le grand-père de ma belle mère quand elle lui parlait des socialistes :

« Ne fais nen confiance aux socialos,  ils ont toudis trahi ! »

Une phrase que devraient méditer ceux qui s’allient avec eux.

Publié dans CGT, Justice, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Nouvel acharnement judicaire contre deux syndicalistes CGT : un acte politique du gouvernement pour museler toute contestation sociale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 janvier 2014

 

Nouvel acharnement judiciaire contre deux syndicalistes

 

CGT-pas-voyou

  Deux syndicalistes CGT sont convoqués mercredi

  devant la cour d’Appel du Rhône pour le simple motif

  d’avoir distribué des tracts à un péage en 2010,

  pour protester contre la réforme des retraites Sarkozy.

  Alors qu’ils avaient été relaxés en première instance,

  la Cour d’appel les convoque à nouveau pour absence

  de « déclaration préalable de manifestation ».

 

« En 2010 on avait organisé une diffusion de tracts au péage de Villefranche-sur-Saône sur la réforme des retraites, on avait été ensuite convoqués en 2012 au tribunal de Villefranche au motif qu’on n’avait pas fait de déclaration préalable de manifestation », explique Pierre Coquan, secrétaire général de la CGT du Rhône, convoqué ce mercredi avec un autre militant CGT à la Cour d’appel de Lyon. « Distribuer un tract n’est pas une manifestation, cela n’a pas à être déclaré ou alors chaque distribution à un rond point ou dans la rue devra l’être, ce qui n’est pas le sens de notre fonctionnement démocratique », a souligné Me François Dumoulin, leur avocat.

Le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône (Rhône) les avait, en toute logique, relaxés en octobre 2012, confirmant qu’une distribution de tract à deux personnes n’était pas une manifestation. Le procureur de cette juridiction avait pourtant fait appel. Pour la CGT l’appel du parquet est « dans le droit fil de l’utilisation de la police et de la justice pour tenter de museler toute contestation sociale en criminalisant l’action syndicale ». Un cas à ajouter à l’acharnement contre les cinq de Roanne. Le parquet général de Lyon avait également fait appel début janvier de la relaxe des cinq militants CGT poursuivis en correctionnelle pour avoir refusé un prélèvement ADN.

Une manifestation est organisée mercredi à 11h30 à Lyon, la place Bellecour qui rejoindra la cour d’Appel, en soutien aux deux militants. La CGT demande le vote de la loi d’amnistie, votée par le Sénat à l’initiative des sénateurs du Front de Gauche, et bloquée depuis par le Gouvernement. En outre, pour éviter l’acharnement et les discriminations, la centrale syndicale « propose d’abord une loi portant des droits nouveaux protégeant les militants syndicaux et progressistes qui agissent dans le cadre de leur mandat dans des actions collectives. La CGT « propose aussi de retirer de la liste des délits susceptibles d’être inscrits au fichier des empreintes génétiques toutes les condamnations touchant les militants syndicaux et progressistes qui, dans le cadre de leur mandat, agissent dans une action collective. »

Publié dans CGT, France, Justice, LIBERTES, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Voilà comment ils bossent !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mai 2013

En réponse à Fred (cf commentaires) :

 “Et beaucoup de lois passées; pendant que certains s’agitent et insultent la galerie, d’autres bossent! »

 

Voilà comment ils bossent !  dans André Chassaigne capturemelenchon1

capture d’écran

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo

TRAHISON !

 

 

 

 

 

Amnistie sociale :

les députés PS jettent aux oubliettes « cette loi de justice »

 

chassaigne amnistie sociale dans Assemblee nationale

Le groupe socialiste de l’Assemblée nationale, qui détient

la majorité absolue à lui seul, a voté ce jeudi le renvoi

en commission de la proposition de loi « d’amnistie des faits

commis lors de mouvements sociaux et d’activités syndicales ».

Une décision fermement condamnée par les parlementaires

Front de gauche qui craignent un « subterfuge » visant à

enterrer définitivement le texte.

La proposition de loi du Front de gauche avait pourtant été adoptée

par le Sénat le 27 février dernier. Le texte prévoit une amnistie

pour les syndicalistes et les travailleurs condamnés

pour certains délits lors de mouvements sociaux.

Mais le gouvernement a cédé  face aux attaques de la droite et du patronat et a finalement annoncé

le 24 avril qu’il s’opposerait à ce texte, que la commission des Lois de l’Assemblée a ensuite rejeté.

Ce rejet ne faisait toutefois pas l’unanimité au sein du groupe PS de l’Assemblée, dont au moins un tiers

des élus se disaient prêts à voter le texte. Le Front de gauche mais aussi le groupe écologiste, favorables

au texte, ont voté contre ce renvoi.

chassaigne-amnistie amnistie syndicale dans France

André Chassaigne, président du groupe

Front de gauche, a à nouveau vivement

défendu le texte devant les parlementaires

 

Cliquez sur l’image pour lire son intervention

 

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Lire également :

Amnistie sociale : union sacrée PS-UDI-UMP-FN

(voir la vidéo ci-dessous)

 

 

 

 

PS-UDI-UMP-FN-EXD unis contre l’amnistie sociale

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Michel Soudais

Publié dans André Chassaigne, Assemblee nationale, France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, Luttes, POLITIQUE, PS, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaires »

Soutien au Syndicat de la Magistrature (CGT)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 avril 2013

 

Soutien au Syndicat de la Magistrature (CGT) dans CGT nm130426a

Soutien au Syndicat de la Magistrature

Et maintenant criminalisation de la liberté

syndicale de penser en privé

 

 

vendredi 26 avril 2013

Si nous avions pu penser que l’ère des assauts à l’encontre

du syndicalisme de lutte était terminée ou presque, l’actualité

nous démontre qu’il n’en est rien ! Si nous avions pu espérer

que la loi d’amnistie serait votée afin de décriminaliser l’action

syndicale, l’actualité nous démontre qu’il n’en est rien

puisque la Commission des lois, sur demande du gouvernement, vient de rejeter la proposition de loi.

Depuis deux jours le courroux politico-médiatique s’est abattu sans relâche sur nos camarades du Syndicat

de la Magistrature. Les raisons invoquées sont disproportionnées et délirantes.

« Les déchainés du mur des cons », et leurs partenaires, leur reprochent donc, d’avoir acté leur liberté

de penser syndicale, leur liberté de penser le fait et l’individu politique avec humour dans un local privé !

N’a-t- on donc plus le droit en France d’avoir de l’humour ?

Si nous avions pu penser que les agressions politiques et médiatiques menées à l’encontre du monde judiciaire,

particulièrement à l’encontre des magistrats, durant cinq longues années étaient terminées nous nous leurrions.

Si nous avions pu penser que l’ère de la défiance, des menaces, des moqueries, des atteintes graves

au professionnalisme et à la réputation des magistrats était finie, nous nous trompions. L’actualité nous montre

l’inverse.

Ce déchainement sans précédent étonne alors que dans le même temps des magistrats sont menacés de mort

et rien n’est fait.

Après la criminalisation de l’action syndicale, après le rejet inacceptable du texte d’amnistie, nous sommes

contraints de constater que la liberté de penser dans un lieu privé devient criminel.

Par contre, nous constatons que les propos et discours homophobes entendus ces derniers temps, les appels

indirects à la haine ou les menaces de « guerre civile » de la part de responsables politiques, associatifs, religieux

ne sont pas sanctionnés à la hauteur du danger que ces actes collectifs représentent pour notre Démocratie.

Les violences verbales et physiques perpétrées au sein de l’Assemblée nationale par les représentants du peuple

ne le sont pas non plus.

[Lire la suite sur cgt.fr]

 

Publié dans CGT, LIBERTES, Syndicats | Pas de Commentaires »

Margaret Thatcher aurait-elle enfanté François Hollande ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 avril 2013

 

Le gouvernement se prononce contre l’amnistie sociale

 

Margaret Thatcher aurait-elle enfanté François Hollande ?   dans France amnistie1

Malgré le vote positif au Sénat, le gouvernement sous pression

se prononce contre la loi, proposée par le Front de gauche,

dite d’amnistie sociale. C’est le ministre des Relations

avec le Parlement, Alain Vidalies, qui l’a annoncé ce matin :

« Le gouvernement manifestera son opposition claire et ferme

à toute forme d’amnistie ».

Alors que la proposition de loi communiste, déjà adoptée au Sénat,

doit être examinée le 16 mai prochain à l’Assemblée, le ministre Alain

Vidalies a affirmé sur France Info que « la position du gouvernement

dans ce débat sera non, nous ne sommes pas favorables

à cette amnistie, ni à aucune autre ». « Ça a été la position du président

de la République depuis l’origine et ce qui se passe en ce moment

montre qu’il faut avoir une seule réponse, le respect de la loi

républicaine pour tous ».

« Le droit à manifester, le droit à faire grève sont des grands principes

constitutionnels. Mais justement, pour respecter la force de ces principes,

il ne faut pas permettre en quelque moment que ce soit

des débordements » qui « entrent dans le champ de la loi pénale ».  

 

 

Une loi de justice sociale

La commission des lois de l’Assemblée devrait examiner ce mercredi le texte, adopté au sénat le 27 février,

avec les suffrages de plusieurs sénateurs socialistes et appuyé par la CGT. Déposée par les sénatrices Annie David

et Éliane Assassi, cette loi prévoit l’annulation des condamnations pénales pour des faits commis à l’occasion

de mouvements sociaux ou d’activités syndicales ou revendicatives. Mais aussi l’amnistie des sanctions

disciplinaires dans l’entreprise, la réintégration des salariés licenciés et la suppression des empreintes génétiques

et autres informations nominatives recueillies lors des procédures judiciaires.

« Salariés taisez-vous, patrons vous avez les mains libres pour réprimer » : voilà le message du gouvernement

qui choisit ainsi son camp : celui du Medef contre les travailleurs » résume le Parti de gauche dans un communiqué.  

« Déjà réduit au sénat en excluant les militants de RESF et les défenseurs de l’environnement, le texte y avait

malgré tout trouvé une majorité. C’en était trop pour le gouvernement qui appelle à un nouveau coup de force

contre la représentation nationale et sa propre majorité ! »

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, Front de Gauche, Luttes, PCF, POLITIQUE, Senat, SOCIAL, Syndicats | 1 Commentaire »

50ème congrès de la CGT : « Tous ensemble pour le progrès social »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 mars 2013

 

Le 50ème congrès de la CGT s’adresse aux salariés

Tous ensemble pour le progrès social

 

50ème congrès de la CGT : Lille – 5 mars 2013

Cette adresse aux salarié-e-s a été adoptée

par les délégué-e-s des syndicats CGT

au 50e Congrès de la CGT à Toulouse

le 22 mars 2013.

Les syndicats de la Confédération Générale du Travail,

réunis en congrès à Toulouse, s’adressent à vous.

Au quotidien, nos conditions de vie et de travail

se dégradent.

En France, en Europe et dans le monde, la crise

et ses conséquences sont d’une violence insupportable.

Les politiques d’austérité mises en œuvre

par les gouvernements nourrissent la crise

et plongent les peuples dans la misère, réduisent les droits sociaux, s’attaquent aux libertés fondamentales,

généralisent l’insécurité sociale.

Les travailleur-se-s et les peuples sont mis en concurrence. Ces politiques alimentent le cercle vicieux

de la crise et renforcent le désespoir. La désignation de boucs-émissaires alimente les peurs et les replis

identitaires. La CGT poursuivra résolument son combat contre le racisme et la xénophobie.

Cette crise n’est pas pour tous : Les actionnaires continuent à engranger le profit et l’argent facile.

La crise, celle du capitalisme, est d’abord le fruit d’une dévalorisation du travail.

L’issue progressiste à la crise exige une autre répartition des richesses, la reconnaissance, la revalorisation

du travail.

Le patronat a déclaré la guerre au monde du travail. Il profite de la crise qu’il a provoquée et impose

des régressions sans précédent : dégradation des conditions de travail, flexibilité accrue, précarisation

de l’emploi, suppressions d’emploi, baisse des rémunérations, répression syndicale…

La CGT condamne avec force toutes les formes de répressions, de discriminations, de remise en cause

du droit de grève et de l’exercice du droit syndical.

La CGT réclame l’amnistie de tou-te-s les syndicalistes et des défenseurs des droits injustement condamnés,

dans le cadre de leur activité syndicale.

La CGT exprime sa solidarité avec tous les salarié-e-s d’ores et déjà engagé-e-s dans les luttes et appelle

l’ensemble du monde du travail à se mobiliser pour le progrès social.

Pour sortir de la crise, exigeons une autre répartition des richesses pour le travail, le plein emploi,

l’augmentation des salaires, un système de protection sociale solidaire.

[Lire la suite sur cgt.fr]

journée nationale le mardi 9 avril 2013 

Publié dans CGT, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Amnistie sociale : Toujours aussi proche de la droite et du Medef, Valls se dit « sceptique sur le principe de l’amnistie »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mars 2013

 

Amnistie sociale :

Valls face à Hamon, les deux discours du gouvernement

 

Amnistie sociale : Toujours aussi proche de la droite et du Medef, Valls se dit

Quand le ministre de l’Intérieur se dit

« sceptique sur le principe de l’amnistie »,

son collègue délégué à la Consommation

estime lui que la loi soutenue par le Front

de gauche adresse un « message de paix

et de dialogue » et n’est pas

un « encouragement à la violence ».

 

L’amnistie sociale votée par le Sénat la semaine dernière met à jour les différentes sensibilités au sein

du gouvernement. Ce lundi matin, Manuel Valls s’est rapproché des critiques émises par la droite et le Medef

ces derniers jours contre ce texte législatif . « Je reste sceptique sur le principe de l’amnistie », a déclaré

le premier flic de France sur RTL. « Je crois d’abord aux exigences du dialogue social, mûr, responsable

dans une démocratie. C’est ça au fond qui permet de lutter contre les dérives, qui permet de lutter

pour l’emploi (…) la colère, la violence ne sont pas possibles dans une démocratie comme la nôtre. »

« saccage de la vie des salariés »

Si Benoît Hamon convient que la « violence n’est pas acceptable », le ministre délégué à l’économie sociale

et solidaire et à la Consommation estime lui que la loi portant sur l’amnistie sociale et syndicale apporte

au contraire un « message de paix et de dialogue et une volonté de remettre les choses à l’endroit. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

  • A lire aussi :

Norbert Gilmez : « Ne jamais désespérer de la justice, mais toujours se battre »

 

http://www.dailymotion.com/video/xxvixm

sur dailymotion

Par

 

Publié dans Emplois, France, Front de Gauche, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE, PS, Senat | Pas de Commentaires »

Amnistie sociale : une première victoire qui en appelle d’autres

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mars 2013

 

Amnistie : une première victoire qui en appelle d’autres

 

Amnistie sociale : une première victoire qui en appelle d'autres  dans France aministie-syndicatPar Pierre Laurent, le 28 février 2013

Une première marche a été franchie et elle est un signe

d’espoir pour de très nombreux militants qui attendaient

ce vote. La proposition de loi du Front de gauche visant

à amnistier les faits commis lors de mouvements sociaux

et revendicatifs a été adoptée hier à l’issue

de son examen en séance publique.

 

C’est une première victoire pour les luttes sociales et associatives. Cette amnistie arrachée au Medef

qui hurle déjà à la mort, est un point d’appui pour gagner, toujours en lien aux militants syndicalistes

et associatifs, un élargissement de la loi dans les prochaines semaines.

Enfin, après des années de criminalisation de l’action syndicale, des personnes qui n’ont fait que se battre

pour le respect de leur droit pourront reconquérir cette dignité largement piétinée. Après le vote pour

le mariage pour tous, c’est une nouvelle démonstration : Quand la gauche travaille et se rassemble

sur des valeurs, avec la justice sociale comme boussole, elle peut faire de belles choses.

La bataille est loin d’être finie. Elle doit se prolonger à l’Assemblée nationale où cette fois aucune

personne ne doit être écartée de cette amnistie, qu’elle soit militante écologiste ou associative.

Cette bataille à l’issue positive peut être, par effet d’entrainement, une victoire qui en appelle d’autres.

Plus que jamais l’heure est à la mobilisation.

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Lire également :

L’amnistie sociale votée au Sénat : des précisions du groupe CRC

Publié dans France, Front de Gauche, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE, Senat | Pas de Commentaires »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy