• Accueil
  • > Recherche : air liquide condamné

Résultats de votre recherche

Le groupe Air Liquide condamné à plus de 700 000 € pour ses pratiques discriminatoires à l’encontre des militants de la CGT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 19 avril 2015

CGT Nord

 

CaptureFNICCGT

 

  Le groupe Air Liquide condamné à

  plus de 700 000 € pour ses pratiques

  discriminatoires à l’encontre

  des militants de la CGT

 

 

Loin des discours pompeux et mensongers d’un « dialogue social » inexistant, quotidiennement les militants CGT

sont souvent les premières cibles de la vindicte patronale, subissant la répression, la discrimination

pour leur action de défense des sala­riés.

Mais un jour ou l’autre, il faut rendre des comptes : la direction d’AIR LIQUIDE paye pour ses actes.

En 2008, une consultation nationale des élus et manda­tés du groupe Air Liquide montre des situations anor­males,

quant à l’évolution salariale et professionnelle d’élus et mandatés CGT…

 

Lire la suite

Publié dans CGT, Discriminations, droit du travail, Justice, LIBERTES, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Défense de l’industrie et de l’emploi : plusieurs dizaines de milliers de manifestants ont répondu à l’appel de la CGT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 octobre 2012

 

Grande journée de mobilisation pour l’emploi, heure par heure

 

Défense de l'industrie et de l'emploi : plusieurs dizaines de milliers de manifestants ont répondu à l'appel de la CGT dans CGT une_25

 

La rédaction de l’Humanité est en ordre de marche

pour vous faire suivre, heure par heure, la grande

journée de mobilisation pour la défense de l’industrie

et de l’emploi.

Retrouvez au fil de la journée témoignages,

état de la mobilisation et photographies.

 

 

 

 

16 heures : Derrière la fermeture d’Aulnay et la liquidation de milliers d’emplois dans tout le pays, le sort de

la recherche et développement dans le groupe PSA mobilise également dans les rues de Paris.

« Dans le milieu des ingénieurs, on discute pas mal de la situation, témoigne le délégué Cgt du centre R&D

de la Garenne. Le plan est gelé tant que le rapport d’expertise n’est pas présenté au comité central d’entreprise,

mais la direction cherche à démotiver tout le monde pour obtenir quoi qu’il arrive les 10% de suppression

d’emplois à la fin de l’année: 200 salariés en moins sur 2600 ! Et ceci dans un contexte où, l’année dernière, 

700 prestataires extérieurs nous ont déjà quittés… Pour l’heure, on ne voit pas bien ce que le gouvernement

fait, avec ses réunions tripartites ! Si on sacrifie la recherche, c’est tout le groupe qui sera condamné à moyen

terme. »

15h30 : Une vingtaine de métallos liégeois, eux aussi victimes de l’appétit de profits insatiables de Mittal,

sont présents dans le défilé.

Fabian, délégué FGTB, ne voit pas Florange survivre sans ses hauts-fourneaux: « Il faut des sites intégrés

avec une filière à chaud et une à froid. On le voit bien chez nous à Liège, Mittal est en train de liquider

les hauts-fourneaux et de licencier 595 salariés… On ne peut le laisser démanteler toute la sidérurgie en Europe

de l’Ouest. »

Les salaries de Disney sont également présents, car « 1 emploi supprimé dans l’industrie c’est 2 emplois perdus

dans le commerce et les services », explique l’un de leurs porte paroles.

La mobilisation est également un succès en province. A Rennes, près de 4000 manifestants ont pris

le départ à 14 heures de la place de la gare, après les interventions des travailleurs de PSA, STX, Technicolor,

la poste et de l’éducation nationale.

Ils étaient 7000 à Bordeaux ce matin à 11 heures, autant à Lyon, avec la présence remarquée  des salariés de

Renault-Trucks, d’Arkema, de Rhodia et d’ArcelorMittal. « La solution à la crise et le retour à une croissance soutenue

ne se trouvent pas dans l’abaissement du coût du travail, mais dans l’urgence de s’attaquer au coût du capital »

a dit Bruno Bouvier, secrétaire régional de la CGT Rhône-Alpes.

A Marseille, plusieurs milliers de manifestants ont défilé en fin de matinée sous des banderoles clamant

le « refus des plans de rigueur ». On a été agacé par le recul du gouvernement devant le Medef. C’est clairement

un premier avertissement au gouvernement pour lui rappeler le rapport de force dans ce pays », a affirmé la secrétaire

générale de la CGT locale, Mireille Chessa.

15 heures : La journée de mobilisation pour l’emploi est « une réussite » affirme Bernard Thibault. Rien qu’à

Paris, « des dizaines de milliers de manifestants ont répondu à l’appel de la CGT ». Et effectivement il y a foule ! Le cortège

s’étire. Quand les premiers s’approchent de Montparnasse, les derniers commencent  à peine à descendre l’avenue

des Gobelins. Pour Bernard Thibault, cette journée « est une alerte à l’égard des pouvoirs publics et du patronat » alors que

« la situation rend chaque jour plus gravissime l’état de l’appareil industriel. »

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

par

 

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

par

 

[Lire la suite et voir photos sur humanite.fr]

 

 

Publié dans CGT, Emplois, France, l'Humanité, Luttes, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Prison ferme pour les « patrons voyous » de Samsonite

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 juillet 2012

 

Hénin-Beaumont :

prison ferme pour les « patrons voyous » de Samsonite

 

Prison ferme pour les Pour avoir sciemment provoqué la faillite de l’entreprise

en mettant à la porte 203 employés et en détournant

2,5 millions d’euros, les deux repreneurs de l’usine

Samsonite de Hénin-Beaumont se voient confirmer

leur peine de prison ferme, par la cour d’appel de Paris.

 

La sentence de la première instance de juin 2009 est confirmée. L’ancien secrétaire général de l’usine, Jean-Michel Goulletquer,

écope de trois ans de prison, dont deux ferme, et l’ancien PDG, Jean-Jacques Aurel, de trois ans dont un ferme pour avoir

provoqué la banqueroute de l’usine, en détournant au passage 2,5 millions d’euros. Les deux hommes sont en outre condamnés

à une amende de 75.000 euros et une interdiction de gérer de 5 ans.

Une peine exemplaire, mais qui peut paraître franchement insuffisante compte tenu du préjudice subi par les 203 ex-employés

de Samsonite. « J’ai galéré pour retrouver du travail, pour me remettre en question. Je suis retombé sur mes pattes, mais ce n’est

pas le cas de beaucoup de collègues », a réagi auprès de l’AFP Alain Sailly. La plupart vivent dans la précarité.

La cour confirme également la condamnation d’Olivier Walter, un ancien directeur financier de Delsey devenu consultant, à trois ans

de prison, dont 18 mois avec sursis, 5000 euros d’amende et une interdiction de gérer. Lors du procès en mai, le parquet général,

qui avait requis la confirmation des peines, avait rappelé que le trio avait déjà été impliqué dans la reprise d’une usine Delsey,

à Montdidier (Somme), également liquidée en 2006.

Un trio de « patrons voyous »

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

Petits et grands voyous à Hénin

Mélenchon aux côtés des Samsonite

 

humanitefr dans Justice le 6 Juillet 2012


Publié dans INFOS, Justice | Pas de Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy