• Accueil
  • > Recherche : aide alimentaire feignies

Résultats de votre recherche

30 ans des restos du cœur : une réalité douloureuse qui signe l’échec d’une politique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 novembre 2014

Communiqué du PCF

 

30 ans des restos du cœur :

une réalité douloureuse qui signe l’échec d’une politique

 

logo-restos-du-coeur

La pauvreté explose, 1 million de personnes vont encore

recourir cette année aux restos du cœur, qui servent

130 millions de repas.

Et cette association, comme de nombreuses autres, ne pourront

 

Capturerestosducoeur1plus faire face d’ici un an ou deux, car elles subissent,

elles aussi, l’austérité.

Aujourd’hui quatre millions et demi de personnes survivent

avec les minimas sociaux. Trois millions de jeunes vivent

sous le seuil de pauvreté. Les fins de droits ont augmenté

de 56 % depuis 2008, ce qui explique le recours

aux associations qui sont souvent la dernière branche de survie.

Combien de drames humains derrière ces chiffres ?

 

Cette réalité douloureuse signe l’échec d’une politique : celle d’un gouvernement dont la boussole

n’est pas le développement humain mais la courbe des profits des grandes entreprises, au nom de

la compétitivité. C’est ainsi que les profits explosent et que 67 personnes détiennent dans le monde

autant de richesses que la moitié de la population de la planète.

Les associations sont elles aussi impactées négativement par cette politique.

Quatre associations humanitaires ont dû batailler ferme, avec la soutien des députés de la GUE,

pour maintenir l’aide alimentaire européenne menacée de forte réduction. Elles subissent le recul

des subventions publiques au profit des appels à projets et du marché, le recul des dons à cause

de l’austérité, malgré la générosité des Français. Il faut là aussi une autre politique pour favoriser la vie

associative, élément important du développement économique, social et de la vie démocratique.

Des premières mesures pourraient être prises, qui sont dans le rapport parlementaire présidé

par Alain Bocquet.

L’explosion de la pauvreté est un drame social et humain. C’est aussi un drame économique.

Il est grand temps de promouvoir une alternative sociale, écologique, politique à ce pouvoir

et à sa politique.

 

Publié dans Austerite, France, Liberalisme, Pauvrete, PCF, PRECARITE, SOCIETE | Pas de Commentaires »

La pauvreté alimentaire progresse en France

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juin 2014

 

AUSTÉRITÉ

Moins de 3,5 euros par jour pour manger :

la pauvreté alimentaire progresse en France

 

par Sophie Chapelle  - Basta ! – 17 juin 2014

Capturepauvreté

 

  Plus de 8 millions de personnes sont considérées

  comme pauvres en France, soit 13,5 % de la population

  totale. Ces personnes en situation précaire souffrent

  de la faim et peinent à bénéficier d’une aide alimentaire

  par manque d’information.

 

C’est ce qu’affirme un rapport de Médecins du Monde publié le 12 juin. Sur les 346 patients interrogés par l’ONG, dont 97 % de migrants dans sept centres de soins en France entre avril et mai, une personne sur deux déclare ne pas manger « souvent » ou « parfois » à sa faim. Les deux tiers dépensent moins de 3,5 euros par jour pour se nourrir. Cette somme se réduit à moins de 2 euros pour les personnes à la rue, en squat ou survivant dans des bidonvilles.

Un tiers des très pauvres n’ont pas accès à l’eau courante

« Les besoins d’aide alimentaire sont en forte augmentation avec la crise qui sévit depuis ces dernières années », observe Médecins du Monde. En 2010, plus de 3,5 millions de personnes ont ainsi bénéficié de l’aide alimentaire pour pouvoir subvenir à leurs besoins (+ 25 % par rapport à 2008). Néanmoins, près de la moitié des personnes interrogées ne connaissent pas l’existence des structures d’aide alimentaire. Pour elles, les journées sans repas sont habituelles. Ainsi, plus de 50 % des adultes et 20 % des enfants n’ont pas mangé pendant au moins une journée entière au cours du dernier mois. Un tiers des personnes interrogées déclarent ne pas avoir accès à un réseau d’eau.

Les contraintes budgétaires auxquelles doivent faire face ces populations les orientent bien souvent vers une alimentation défavorable à leur santé. Plus de 3 personnes sur 10 présentent au jour de l’enquête une pathologie chronique ou aigüe en lien possible avec une mauvaise alimentation, « telles que le diabète, l’obésité, les maladies cardiovasculaires, l’ostéoporose ou encore certains cancers », note le rapport (lire notre enquête : L’obésité, une « maladie de civilisation » qui affecte les plus pauvres). Face à ces constats inquiétants, Médecins du Monde recommande de développer des aides alimentaires adaptées et ciblées, de mieux informer les personnes en situation de grande précarité sur leurs droits et les dispositifs existants d’aide alimentaire, et de faciliter l’accès à l’eau et à l’hygiène.

Mettre fin aux arrêtés anti-mendicité

Dans un communiqué, la CGT déplore « une situation intolérable au regard de la richesse du pays ». « Les nouvelles coupes budgétaires induites par le pacte de responsabilité du gouvernement vont contribuer à amplifier les inégalités, en impactant les moyens du service public, des associations et surtout des familles et les personnes les plus en difficultés », prévient le syndicat. Ce dernier appuie Médecins du Monde dans sa volonté de « mettre fin aux arrêtés anti-glanages et anti-mendicité, qui constituent des ressources de dernier recours pour les plus précaires ». Plusieurs arrêtés de ce type ont été pris ces dernières semaines dans des villes comme Aulnay-sous-Bois (UMP), Reims (UMP), Périgueux (UMP) ou Hénin-Beaumont (FN).

Creative Commons License

Publié dans Austerite, France, Pauvrete, SANTE | Pas de Commentaires »

Parlement européen : le rapport sur le Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) enfin adopté

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 février 2014

 

Un FEAD préservé voté au Parlement européen

 

Captureaidealimentaire

 

  Communiqué de presse Younous Omarjee,

  Patrick Le Hyaric, Marie-Christine Vergiat,

  Jean-Luc Mélenchon et Jacky Hénin –

  Strasbourg 25/02/2014

 

Le Parlement européen a adopté le rapport sur le Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD).

Les députés Front de Gauche/Alliance des outremers se félicitent que ce débat se trouve enfin clos,

ce malgré la lenteur législative qui a pesé sur ce dossier et qui nous conduit à l’adopter

alors que l’hiver est déjà presque fini.

Les députés Younous Omarjee et Patrick Le Hyaric s’étaient opposés au consensus émanant de la commission

emploi et affaires sociales et qui voulait se contenter de 2,5 milliards d’euros. Lors du précédent vote

en plénière le 12 juin 2013, les députés de la GUE/NGL ont réussi à faire adopter un nouvel amendement

qui précisait clairement que le budget devait être maintenu à 3,5 milliards d’euros pour 7 ans.

Cet amendement a été adopté à la quasi-unanimité du Parlement européen, et le Conseil européen a dû

accepter ce montant de 3,5 milliards d’euros exigés par le Parlement européen.

La mobilisation des associations a permis d’éviter le pire et c’est une victoire dont elles peuvent être fières.

Mais on pourrait faire plus.

Alors qu’aujourd’hui un quart des personnes vivent sous le seuil de pauvreté dans l’Union européenne,

et que l’UE est la deuxième puissance économique mondiale, les moyens financiers ne manquent pas.

C’est la volonté politique qui fait défaut pour refuser  les plans d’austérité et mettre en œuvre

une réelle solidarité pour tous ceux et toutes celles qui vivent sur le territoire de l’UE.

Source

Publié dans EUROPE, Front de Gauche, Pauvrete, POLITIQUE, Union europeenne | Pas de Commentaires »

« Le traité transatlantique est une menace pour notre agriculture » (Marc Dufumier)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 février 2014

 

AGROALIMENTAIRE

Salon de l’Agriculture :

« Le traité transatlantique est une menace pour notre agriculture »

 

agri

 

  Marc Dufumier est professeur émérite à Agro ParisTech.

  Il est membre du comité de veille écologique de

  la Fondation pour la nature et l’homme. Il est l’auteur

  de 50 Idées reçues sur l’agriculture et l’alimentation.

 

L’Humanité l’a rencontré à l’occasion de l’ouverture du Salon de l’Agriculture.

Est-on bien parti pour combiner agroécologie et hautes performances économiques ?

Marc Dufumier. Nos politiques sont fortement conditionnées par celles menées à l’OMC, mais encore

plus aujourd’hui, par celles qui se discutent dans le cadre des accords de partenariats bilatéraux,

dont le prochain traité transatlantique. Ce que l’on appelle les accords de libre-échange, quoiqu’il n’y a

rien de libre là-dedans. Ils ne sont qu’une menace pour notre agriculture en termes de compétitivité.

Bien que le pire se joue au sein même de l’Union européenne. Il y existe aujourd’hui de vrais latifundia,

à la mode brésilienne. De très grands domaines privatisés, dans lesquels des gens placent des capitaux

et dont même le gérant est un salarié. Si nos politiques agricoles décident de jouer la carte d’une compétitivité

à bas prix monétaire, dans ce cadre international, la France n’a aucune chance. Le blé picard cédera

face au blé ukrainien, le lait breton face au lait néo-zélandais, la betterave face 
à la canne à sucre brésilienne.

La loi d’avenir pour l’agriculture fait-elle fausse route en ambitionnant une double performance

économique et environnementale ?

Marc Dufumier. La politique agricole commune (PAC) vient d’être réformée et va conditionner beaucoup de choses.

En ce sens, nous avons perdu une bataille essentielle. Nous aurions pu faire en sorte que les 9 milliards d’aides

accordées chaque année aux agriculteurs viennent rémunérer les bons produits – de terroir, bio, label rouge

ou autres – et les services d’intérêt général rendus par les agriculteurs : éviter l’effondrement des abeilles, fixer

du carbone dans le sol… Elle y a renoncé. De fait, nous sommes condamnés à ce que, jusqu’en 2020,

tous les ans, 9 milliards d’euros aillent servir à enrichir les plus grandes exploitations sans quasiment

aucun caractère incitatif à diminuer les coûts cachés des impacts environnementaux. Ceux qui résultent

des résidus de pesticides dans les fruits et légumes, des hormones dans le lait, des anti-inflammatoires

dans la viande… 
ou du cheval dans le bœuf.

Quels objectifs souhaiteriez-vous 
voir appliquer en France ?

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

Publié dans Agriculture, ECONOMIE, France, POLITIQUE, SANTE, Union europeenne | Pas de Commentaires »

« La pauvreté, mon enfer quotidien » (témoignage)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2014

 

Témoignage.

« Objet : désespoir », à retrouver ce mardi dans l’Humanité

 

huma1002

 

 

 

« Quand le frigo est vide, au 10 du mois.

Que l’on ne peut même plus faire

des courses. Des fois, je craque. »

Une femme a envoyé une lettre, au préfet,

aux élus de la République, aux journalistes,

un appel à l’aide.

Ce mardi, elle témoigne dans l’Humanité.

 

 

 

 

 

« Objet : désespoir ». C’est par ces mots en majuscules, soulignés et en caractères rouges,

que débute ce « résumé de vie ». Un appel à l’aide d’une femme de 48 ans, rédigé

par un matin d’hiver dans son deux-pièces de Guéret, dans la Creuse, et qui en dit bien plus

que les dizaines de statistiques publiées sur la pauvreté.

« Mais combien de personnes qui souffrent ? », interroge-t-elle, dans sa lettre. Combien

de femmes et d’hommes survivent, comme elle, à un repas par jour. A faire avec un frigo vide

dès le 10 de chaque mois ? « On en meurt pas », écrit cette femme de 48 ans. On n’en meurt pas,

donc. Mais comment on vit quand il n’y a plus les moyens de vivre ? »

« Je vis seule. Je suis en recherche d’emploi depuis janvier 2013. Je bénéficie d’une reconnaissance

de travailleur handicape. [… ]Je suis résignée, je ne fais qu’un repas par jour, en général le soir,

et puis voilà on en meurt pas – je mets juste ma santé en jeu par ce mode de fonctionnement

alimentaire mais comment faire autrement ? »

[Lire la suite]

 

Publié dans l'Humanité, Pauvrete, SOCIETE | 1 Commentaire »

Le secours populaire appelle à « semer des jours heureux »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 novembre 2013

 

SOLIDARITÉ

     La misère à sa plus haute vague

 

sp_6photo, Joel Lumien

Clermont-Ferrand, envoyé spécial.

Réuni en congrès dans la capitale auvergnate,

le Secours populaire français a lancé ce week-end

un appel pour «semer des jours heureux»

face 
au «raz de marée de la pauvreté et de la précarité».

 

 «Nous sommes passés de moins de 500 personnes accueillies à plus de 5 000 en cinq ans », explique Matthias,

de la fédération du Gers du Secours populaire français (SPF). « Cette année, 1 000 bénéficiaires en plus sont

venus dans nos comités pour l’aide alimentaire », ajoute le délégué. Ce constat, partagé dans les zones rurales

comme dans les villes, a été mis en exergue par le 34e congrès du SPF qui s’est déroulé ce week-end

à Clermont-Ferrand, en présence de près de 1 000 délégués. Il témoigne d’un « raz de marée de la misère,

de la pauvreté, de la précarité et des exclusions arrivé à sa plus haute vague depuis la création de l’association

solidaire, en 1945 », selon les termes employés par Julien Lauprêtre, réélu hier, président du Secours populaire.

Un raz de marée dont les délégués ont abondamment témoigné en tribune. Nouveauté par rapport aux années

précédentes, le « sinistre » de la pauvreté n’épargne aucune région. En moyenne, le nombre des personnes

accueillies a augmenté de 22 % entre 2009 et 2012. Une tendance de même intensité cette année. 

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans France, Pauvrete, SOCIETE, Solidarite | Pas de Commentaires »

Restos du Cœur : lancement de la campagne hivernale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 novembre 2013

 

Restos du Cœur :

La lutte contre la précarité et la pauvreté est une urgence

 

restos-du-coeur_0

Les restos du cœur lancent leur campagne hivernale pour venir en aide aux plus démunis.

Ils s’attendent à voir franchir cette année la barre des un million de bénéficiaires. Triste record.

57 % d’entre eux sont des chômeurs. Ainsi, la politique du gouvernement aggrave la pauvreté,

la précarité et le chômage alors que les profits et les richesses continuent de s’accumuler

pour une poignée de nantis.

Alors que le pouvoir d’achat des français diminue, les dons des particuliers sont toujours en hausse,

ce qui montre leur générosité.

Malgré cela, les restos du cœur s’inquiètent, à juste titre, de la baisse de leurs financements, qui porterait

un grave coup à la solidarité, malgré le travail remarquable de leurs 66 000 bénévoles.

Quant à l’aide alimentaire européenne, elle est dans le collimateur des mêmes qui appliquent l’austérité forcée

dans toute l’Europe. Quel cynisme !

Les parlementaires européens du Front de gauche, en particulier Patrick Le Hyaric, ont bataillé ferme

pour empêcher la baisse de ces aides dont bénéficient les Restos du cœur, le Secours Populaire, les Banques

alimentaires, et la Croix-Rouge. Ils en demandent expressément le maintien voire sa progression.

Au moment où tant de nourriture est jetée, où les prix agricoles et de la pêche s’effondrent, les stocks alimentaires

deviennent une denrée rare pour les associations caritatives.

Il faut promouvoir une politique permettant l’accès à une alimentation saine et accessible à tous.

La lutte contre la précarité et la pauvreté est une urgence.

François Auguste, Responsable des relations avec les associations et les citoyens au PCF

 

L’hiver dernier,  l’association a aidé 960.000 personnes (11 % de plus en un an)

 et servi 130 millions de repas.

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Pauvrete, SOCIETE, Solidarite | Pas de Commentaires »

Centrafrique « au bord du génocide », les enfants en première ligne

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 novembre 2013

 

CENTRAFRIQUE

Centrafrique « au bord du génocide », les enfants en première ligne

 

centrafrique

 

La République centrafricaine est « au bord du génocide », a déclaré ce jeudi

le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Sur le terrain, l’Unicef décrit une «crise humanitaire grave et complexe»,

avec une «complète désintégration des services de base».

 

Sur les 4,6 millions d’habitants que compte la Centrafrique, 2,3 millions sont des enfants. Une population vulnérable, déjà fragilisée par le manque d’infrastructures et de services de base, aujourd’hui confrontée à des questions de survie. « Avant l’offensive de la rébellion, le pays souffrait déjà d’une crise silencieuse. Depuis, les centres de santé, les écoles ont été pillés, saccagés, occupés par les groupes armés. La situation sanitaire est très critique dans l’intérieur du pays. Il n’y a plus de chaîne du froid pour acheminer médicaments et vaccins. Les gens ont peur de retourner vers les services essentiels, qui ne fonctionnent plus que de façon aléatoire. Deux millions de personnes sont en situation de détresse alimentaire, une situation qui risque de s’aggraver puisque les communautés paysannes fuyant les exactions n’ont pas pu ensemencer les champs. Les prochains mois seront très durs », s’alarme ­Judith Léveillée, représentante adjointe de l’Unicef à Bangui.

Les violences et les exactions qui ont accompagné l’avancée de la rébellion n’ont épargné ni les femmes ni les enfants. Les groupes armés n’ont pas hésité à recruter parmi les plus jeunes, enrôlant, selon l’Unicef, plus de 5 500 enfants soldats.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

Publié dans AFRIQUE | Pas de Commentaires »

Philippines : Action contre la faim appelle aux dons

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 novembre 2013

 

Philippines : Action contre la faim appelle aux dons

 

Philippines : Action contre la faim appelle aux dons dans ASIE philippines-300x180

 

Présente en Philippines depuis 2000, l’ONG française

lance une campagne de collecte de fonds ce dimanche

pour venir en aide aux rescapés du typhon Haiyan

dont le passage aurait fait près de 10.000 morts.

 

 

Dans un communiqué publié ce dimanche matin, Action contre la faim annonce qu’elle « lance aujourd’hui

un appel aux dons d’urgence pour continuer à venir en aide » aux Philippins. L’ONG explique qu’elle « y intervient

depuis 2000 pour venir en aide aux personnes déplacées à cause du conflit, aux personnes qui sont retournées

dans leur village, et aux autres populations vulnérables comme celles affectées par les catastrophes naturelles.

L’organisation met en place des programmes de sécurité alimentaire, d’eau et d’assainissement, de nutrition,

de plaidoyer, et de Cash Transfert. »

Equipes à pied d’oeuvre

ACF souligne dans son communiqué que ses équipes sont déjà mobilisées sur place, « distribuant aux survivants

l’aide humanitaire d’urgence composée de kits de première nécessité (seaux, savons, chlore…). 

Les équipes d’urgence, quant à elles, se tiennent prêtes à intervenir dès que l’accès aux sinistrés les plus isolés

sera rétabli. La ville de Tacloban est par exemple coupée du monde, sans nourriture, ni eau, ni électricité. »

Terrible bilan aux Philippines après le passage du typhon Haiyan

Philippines : 1200 morts lors du passage du typhon Hayian

S.G.

Vietnam : 600000 personnes évacuées avant l’arrivée du typhon Haiyan

Video : le supertyphon Haiyan « s’essouffle »

Publié dans ASIE | Pas de Commentaires »

Nouveau coup dur pour l’agroalimentaire breton : le volailler Tilly-Sabco suspend sa production de poulets

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 octobre 2013

 

             Agroalimentaire : la Bretagne à nouveau frappée

 

Nouveau coup dur pour l'agroalimentaire breton : le volailler Tilly-Sabco suspend sa production de poulets  dans ECONOMIE capturevolaillertillysabcocapture d’écran

C’est un nouveau coup dur porté à l’industrie agroalimentaire

bretonne. Après Gad, Marine Harvest, Doux,

le volailler Tilly-Sabco, deuxième exportateur de poulets français,

vient d’annoncer ce jeudi son intention de suspendre

sa production de poulets destinés à l’exportation,

soit 90% de son activité, en raison de la « détérioration des conditions de marché ».

Près de 1 000 emplois sont en péril.

« En l’absence de soutiens financiers des pouvoirs publics, la filière ne peut supporter à elle seule, malgré les efforts

de productivité réalisés et qu’elle entend poursuivre, la mise à zéro des restitutions, l’effondrement des prix à l’export

et le niveau très élevé de l’euro », explique le groupe dans un communiqué.

Tilly-Sabco qui produit des saucisses et poulets congelés destinés à l’export suspendra toute activité à partir

du 4 janvier 2014.

Cette décision, annoncée à l’issue d’une rencontre avec les « partenaires amont » de la société, « impactera gravement

le niveau d’activité des couvoirs, des fournisseurs d’aliments, des éleveurs, de l’abattoir et des partenaires logistiques

et de transport » et « met en péril à très court terme plus d’un millier d’emplois bretons dans ces entreprises« .

Basé à Guerlesquin-(Finistère), Tilly-Sabco avait déjà annoncé fin août une réduction de 40% sa production,

conséquence selon l’entreprise de l’arrêt annoncé en juillet des restitutions européennes (aides européennes à l’export)

et de l’effondrement des marchés.

Samedi 2 novembre, des représentants du PCF et du Front de Gauche du Finistère défileront aux côtés

des représentants syndicaux de la CGT, de FSU et Solidaires, à Carhaix, à partir de 15 h.

« C’est une autre féodalité qu’il s’agit d’abattre aujourd’hui, celle de la finance, comme l’avait promis François Hollande »,

écrit le secrétaire départemental du PCF, Éric Le Bour.

Lire aussi :

Publié dans ECONOMIE, Emplois, France, SOCIAL | Pas de Commentaires »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy