• Accueil
  • > Recherche : agathe martin psa aulnay

Résultats de votre recherche

Dans L’Humanité Dimanche de cette semaine : Loi sur l’amnistie sociale, paroles de militants

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 mai 2013

 

Dans L'Humanité Dimanche de cette semaine : Loi sur l'amnistie sociale, paroles de militants dans Humanite Dimanche hd1005

Alors que le 16 mai prochain, la CGT doit manifester

devant l’Assemblée pour que la gauche adopte la loi

d’amnistie sociale, l’Humanité dimanche dresse

le portrait de quatre militants.

Leur crime ? Ils ont défendu avec énergie emploi,

salaire, droit à la retraite.

Le témoignage d’Agathe Martin, militante CGT

à PSA Aulnay :

Agathe Martin travaille à PSA Aulnay, depuis dix-sept ans,

comme magasinier cariste. Elle est aussi militante CGT,

déléguée au CHSCT et bien sûr engagée dans la grève

entamée depuis le 16 janvier contre la fermeture de l’usine

(2 500 CDI), programmée par la direction du groupe

pour 2014.

 

Les premières semaines, les tensions sont extrêmement fortes. La direction embauche plus d’une centaine

de vigiles, fait venir des cadres d’autres sites, affublés de gilets jaunes, qui se déplacent en essaim

pour épier faits et gestes des grévistes. Elle fait aussi appel à des huissiers pour noter le tout minutieusement.

En complète illégalité, alors que le nombre de grévistes atteint les 600, elle décide même, le 18 janvier, le lock-out

de l’usine pendant une semaine, prétextant des problèmes techniques.

« Le 4 février, j’ai été convoquée à la sûreté territoriale de Bobigny, raconte Agathe. On m’a demandé

ce que j’avais fait le 28 janvier. Un huissier avait déposé une plainte contre moi, m’accusant de l’avoir invectivé

et d’avoir incité d’autres grévistes à le frapper. » Un jour terrifiant pour Mathilde et Camille, les deux petites filles

d’Agathe, incapables de concevoir que la police puisse en vouloir à leur maman. «Depuis je n’ai pas de nouvelles.

Je ne sais pas quelles suites seront données à cette plainte», précise Agathe.

Pour les mêmes faits, la direction de PSA Aulnay entendait la licencier pour faute grave avec mise à pied

conservatoire. Devant l’incohérence et les contradictions émaillant les témoignages fournis, l’inspection du travail

a refusé son licenciement. Et la direction a dû d’ores et déjà payer à Agathe les jours de mise à pied subis

du 28 janvier au 19 mars.

 

À revoir :

Agathe Martin avec Saïd et Julien, rédacteurs en chef d’un jour à l’Humanité.

Ils nous expliquent leur combat contre la fermeture de PSA Aulnay :

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Journal l’Humanité

À lire également dans l’Humanité Dimanche du 10 au 15 mai :

  • Ils étaient 180 000 à la Bastille : ce que le 5 mai a changé
  • Zones de sécurité prioritaires : le premier bilan
  • Économie : les baisses de salaire, la fausse bonne solution
  • Politique : Copé veut-il un coup d’État ?
  • Medef : une ligne dure se profile au patronat
  • Syrie : les masques tombent
  • Bulgarie : reportage de notre envoyé spécial pour les élections législatives
  • Cinéma : entretien avec Ken Loach à l’occasion de la sortie du documentaire L’esprit de 45

 

Retrouvez l’Humanité Dimanche de cette semaine en numérique


Publié dans Humanite Dimanche, Presse - Medias | Pas de Commentaires »

Exigeons l’annulation des poursuites et des procédures de licenciement contre les militants syndicaux de PSA Aulnay

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 février 2013

 

Contre le licenciement et les poursuites judiciaires

à l’encontre des salariés en lutte à PSA Aulnay-sous-Bois

 

Exigeons l’annulation des poursuites et des procédures de licenciement contre les militants syndicaux de PSA Aulnay dans France militant

Depuis le 16 janvier, des centaines de salariés de PSA Aulnay-sous-Bois sont en grève contre la fermeture de leur usine et pour qu’aucun d’entre eux ne se retrouve au chômage. S’inscrivant dans un vaste plan de 11 200 suppressions d’emplois, cette fermeture aurait des conséquences désastreuses pour les 3 000 salariés de l’usine d’Aulnay, pour leurs familles et, au-delà, pour la Seine-Saint-Denis, un département sinistré. Après avoir longtemps menti en niant ce plan de licenciements, la direction de PSA veut aller vite en besogne. Cette grève constitue pour elle un obstacle, qu’elle veut briser au plus vite. PSA s’est engagée dans une stratégie de la tension, renouant avec des méthodes dont Citroën et Peugeot sont coutumières depuis toujours : lock-out, vigiles aux portes de l’usine, mobilisation de cadres et agents de maîtrise d’autres sites pour intimider les grévistes, campagne de presse, etc.

Elle se lance maintenant dans la criminalisation de l’action revendicative : Najib Azahriou, Onay Bunul, Salah Keltoumi, Samir Lasri, Agathe Martin et Julien Méléard ont été convoqués pour entretien préalable au licenciement, avec mise à pied conservatoire, et donc sans salaire. Quatre d’entre eux, ainsi qu’Ahmed Berrazzel, Abelghani Gueram et Youcef Zanoune, ont été convoqués à la Sûreté territoriale sur plainte d’huissiers payés par PSA. Tous sont ouvriers à PSA Aulnay depuis des années. Tous sont des militants actifs de la grève : en les visant, c’est la résistance ouvrière que cible la direction.

Nous ne pouvons rester indifférents ! En criminalisant, en licenciant ces militants, c’est la liberté syndicale qu’on met en cause. Le combat des salariés de PSA Aulnay est juste. Nous exigeons l’annulation des poursuites et des procédures de licenciement contre les militants syndicaux de PSA Aulnay.

Signer la pétition de soutien

Publié dans France, licenciements, Luttes, PETITION, SOCIAL | Pas de Commentaires »

PSA Aulnay : des militants CGT convoqués par la police

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 février 2013

 

Les grévistes de PSA Aulnay ont accompagné Agathe Martin et Abdel Guerram,

militants CGT convoqués par la police. « On est des ouvriers, pas des casseurs ! »

 

PSA Aulnay : des militants CGT convoqués par la police dans CGT capture161Capture d’écran

Pour témoigner du soutien de toute la CGT

aux militants de PSA injustement convoqués,

vendredi 1er février 2013 à 10h,

une délégation de militants a accompagné

Agathe Martin, mère de deux enfants,

à son rendez-vous au commissariat de Bobigny.

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo.

 

Communiqué de la CGT PSA Aulnay, la Fédération CGT de la Métallurgie et de l’UD CGT 93 :
*
Halte à la criminalisation des salariés en lutte de PSA !
*
extrait
*

PSA s’engage à présent dans une stratégie de tension : lock-out, vigiles aux portes de l’usine,

convocation de 6 salariés à la Sûreté territoriale, convocation de 4 salariés à un entretien préalable

au licenciement avec mise à pied conservatoire à effet immédiat !

Après avoir menti au pays entier sur la prétendue non-fermeture du site d’Aulnay, PSA renoue

avec de vieilles méthodes de pressions, intimidations, sanctions, contre des salariés engagés

pour la défense de leurs emplois et de leurs droits !

capture17 dans France

capture d’écran

Les salariés qui luttent ne sont pas des délinquants ! Les casseurs d’usines et d’industries sont

à chercher du côté d’un patronat obnubilé par ses profits et peu soucieux du devenir de l’industrie,

des emplois, et de la réalité sociale du pays !

Les convocations à la Sûreté territoriale ne sont pas sans liens avec des décisions des pouvoirs publics.

La CGT en appelle ainsi aux autorités de l’État pour que cesse cette tentative de criminalisation

des salariés en lutte de PSA. Par ailleurs, sur le volet économique et social, l’État doit urgemment prendre

toutes ses responsabilités !

[Lire le communiqué]

Aujourd’hui, 4 février, la grève continue !

Solidarité :

 

Publié dans CGT, France, INFOS, PETITION, SOCIAL, Solidarite | Pas de Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy