• Accueil
  • > Recherche : 60 ans nouvelle vie

Résultats de votre recherche

Le droit à l’IVG dans la Constitution, une proposition de Jean-Luc Mélenchon

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 janvier 2017

 

Le droit à l’IVG dans la Constitution :

l’idée s’invite dans la campagne présidentielle

 

L’Humanité – 18 janvier 2017

Captureivgmanif

 

  La proposition de Jean-Luc Mélenchon de graver

  dans le marbre cette conquête obtenue de hautes

  et longues luttes permettrait de renforcer la digue

  contre les conservateurs et réactionnaires prêts

  à la fissurer jusqu’à sa destruction.

  Les loups sortent leurs griffes, de plus en plus voyantes,

  pour mieux porter le coup à une conquête qui a mis

  des décennies avant de devenir force de loi, le 17 janvier 1975.

  Depuis quarante-deux ans, les conservateurs, réactionnaires

  et autres intégristes religieux mènent inlassablement campagne

  contre ce droit à l’avortement chèrement acquis.

 

 

Une campagne sourde ou bruyante, selon le contexte politique plus ou moins favorable à l’émancipation humaine.

Mais une campagne constante, acharnée, tant la loi Veil les obsède. À quelques mois d’échéances électorales

cruciales pour le pays, ces voix revanchardes redoublent de propos pour bien ancrer dans les esprits la nécessité

de remettre en cause, de façon sournoise, cette loi.

[Lire la suite sur humanite.fr]

A lire également :

♦  IVG : le double langage du camp Fillon

 

Capture.PNGIVGFillon  (Capture d’image)

 

  A voir dans l’article :

  Pour Francois Fillon, l’avortement,

  c’est avant tout une question de (mauvaise) foi

 

 

♦  Anti-IVG.  La nouvelle arme, le numérique

♦  Des cintres et des affiches en faveur du droit à l’avortement accrochées dans les rues de Paris

 

“N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique

ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question.

Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes

votre vie durant” – Simone de Beauvoir

Publié dans avortement, Droits des femmes, France, Jean-Luc Melenchon, Présidentielle 2017, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Le 15 octobre à Paris et partout en France, on a toutes et tous une bonne raison de s’opposer au TAFTA et au CETA.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 octobre 2016

 

♦  Le traité de libre échange avec le Canada, préfiguration

du transatlantique.

 

Capture.PNGstoptaftaceta

  Depuis mai 2009, le Canada et l’Union européenne

  négocient dans le plus grand secret un accord

  de libre-échange dit de nouvelle génération.

  On l’appelle CETA pour Compréhensive Economic

  and Trade Agrément.

  Les négociations se sont terminées en septembre 2014.

  Il est prévu qu’il soit signé le 27 octobre à Bruxelles

  lors d’un sommet bilatéral entre le Canada et l’Union

 

européenne. Puis le parlement européen et les parlements nationaux devraient en débattre et voter. Avant cela,

il doit être approuvé par le conseil des ministres le 18 octobre prochain.

Le contenu de l’accord est similaire au projet de traité pour créer le grand marché transatlantique. Il en est

la préfiguration.

Déjà, 81% des entreprises américaines basées en Europe ont une filiale au Canada. Les grandes multinationales

des États-Unis pourront donc bénéficier indirectement des dispositions présentes dans le texte canadien. Mais,

elles pourront aussi utiliser ce que l’on appelle le chapitre 8 du traité (UE/Canada) pour poursuivre un Etat membre

ou même L’Union Européenne devant le tribunal arbitral privé international. Elles le feront au motif d’une rentabilité

abaissée suite à une délibérations politique au nom du progrès social et de l’environnement.

Le projet d’accord prévoit non seulement de supprimer les derniers droits de douane dans de nombreux secteurs

dont l’agriculture, mais aussi d’harmoniser les différentes règlementations pour favoriser le commerce. C’est évidemment

une autre façon de décrire le démantèlement de nos lois, de nos normes sociales, sanitaires et environnementales.

[Lire la suite sur patrick-le-hyaric.fr]

 

♦  Stop TAFTA : TAFTA / CETA >

LE 15 octobre, c’est dans la rue que ça se passe !

 

Capture.PNGstoptaftaceta1   Cliquer sur l’image (capture d’écran)

  pour voir la vidéo.

 

  Le 15octobre à Paris et partout en France,

  on a toutes et tous une bonne raison

  de s’opposer au TAFTA et au CETA.

 

 

[Lire l’article sur france.attac.org]

 

♦  La carte des mobilisations contre les traités de libre-échange

 

Capture.PNGcartemobilisation

 

Le projet de traité de libre échange entre l’Union

européenne et le Canada (CETA) doit être soumis

à l’approbation du Conseil européen le 18 octobre.

Négocié dans une grande opacité, ce traité, s’il est

adopté, aura des conséquences sur nos vies

quotidiennes : l’emploi, la santé, l’alimentation,

les services publics…

Le 15 octobre, des manifestations sont prévues

dans toute la France.

Voici l’appel des organisations à l’initiative

de l’événement et la carte des mobilisations.

 

 

Depuis 2013, une large mobilisation s’est mise en place contre le TAFTA, ce projet d’accord qui vise à libéraliser

les échanges commerciaux et les investissements entre les États-Unis et l’Union européenne. Les négociations

vont plus lentement que prévu, mais contrairement aux annonces récentes du gouvernement, elles continuent !

[Lire la suite sur bastamag.net]

 Voir le : Traités de libre-échange : les multinationales contre la démocratie

 

Publié dans Democratie, EUROPE, France, Luttes, multinationales | Pas de Commentaires »

La marmite, le CRS et la « demoiselle »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 avril 2016

 

CaptureNawaksoupe

 

  Il fallait la voir, la place de la République,

  vers 22 h 10. Un improbable moment

  de grâce a réuni pour quelques minutes

  policiers et militants, sur ce lieu

  de tous les possibles.

  « Bonne soirée, mademoiselle ! », lance gaiement

  un CRS en armure. « Pas de mademoiselle

  qui tienne ! C’est Madame », répond Camille,

  jeune enseignante de 26 ans, tout sourire.

La menue féministe et le molosse en uniforme ont pas mal discuté, lundi soir. Comme d’autres militants qui ont eu,

pendant quelques minutes, des rapports fraternels avec les policiers. Un de ces moments de grâce que livre,

chaque soir, la Nuit debout. Tout avait pourtant très mal commencé. Après avoir détruit les installations

de la Nuit debout, lundi matin, les forces de l’ordre ont encerclé la place de la République sur les coups de 17 heures.

Seules les bâches étaient tolérées par les bleus qui ont bloqué tout le matériel à l’entrée de la place.

Une manif spontanée parvient à libérer la sono. Les CRS bloquent la nourriture. La tension monte. Nouvelle manif.

Un des policiers balance alors une marmite de mafé dans le caniveau. « Mangez du poulet », crient des manifestants.

« Trente CRS pour renverser une soupe ! », chambrent d’autres sur Twitter, qui rejouent Astérix et le chaudron…

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans France, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

L’Humanité, c’est nous

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 mars 2016

 

        L’âpre combat pour assurer un avenir à l’Humanité

 

l'humanitéc'estnous

 

  « L’Humanité est en danger ! » a écrit,

  jeudi dans nos colonnes, le directeur du journal,

  Patrick Le Hyaric, qui appelle à la mobilisation.

  La Société des lectrices et des lecteurs tiendra

  demain son assemblée générale à Paris.

  « L’Humanité est indispensable », déclare

  Gérard Mordillat, cinéaste.

 

« L’Humanité est en danger » alertait, jeudi dans nos colonnes, Patrick Le Hyaric, directeur du journal,

en appelant à une nouvelle mobilisation exceptionnelle. « C’est contraints et forcés que nous lançons une nouvelle

fois un appel urgent aux dons, sans lesquels l’Humanité ne passera pas les prochains mois », indiquait-il. Il s’agit,

dit-il, d’assurer « un printemps à l’Humanité ».

« Il faut se battre pour que ça continue »

Au moment où un groupe comme Lagardère Active abandonne ses activités presse (Télé 7 jours, Elle, Paris Match,

le Journal du dimanche…) pour se recentrer sur l’audiovisuel, avec un plan de départs « volontaires » de 220 postes

en 2016, on mesure combien, dans cet environnement défavorable, le combat pour la vie de l’Humanité est âpre.

Quand d’autres titres, adossés à des groupes industriels et financiers, ont minimisé le nombre de manifestants

contre la loi El Khomri le 9 mars, relayant les chiffres de la police, quand des reportages n’ont de cesse de dénigrer

ce mouvement, en insultant une jeunesse qui serait manipulée, des salariés qui n’auraient pas lu ou pas compris

ce que ce projet du gouvernement a de nocif après avoir vilipendé la pétition et ses signataires, au-delà de 1,2 million,

on se rend compte de l’utilité de l’Humanité. Et l’Humanité comme l’Humanité Dimanche vont continuer à décrypter

le mauvais coup qui se prépare. Et à formuler des alternatives. C’est l’originalité de l’Humanité.

Le réalisateur et écrivain Gérard Mordillat n’a pas pour habitude de mâcher ses mots.

« L’Humanité est aujourd’hui à mes yeux le seul journal que l’on puisse dire être un journal de gauche.

Il y a deux choses qui m’importent beaucoup dans l’Humanité, c’est le seul journal qui fait quotidiennement

le récit des luttes sociales dans les entreprises. C’est le seul journal qui nous donne une vision du monde

par ailleurs occultée, écartée par l’ensemble des médias. On voit le pays réel.

Il y a une troisième chose importante pour moi : l’Humanité est un journal de débats. Les entretiens,

les contributions, les débats entre les uns ou les autres rendent au journal ce que là aussi bien d’autres

refusent, la confrontation d’idées.

Cet apport intellectuel, de réflexion, c’est une chose exceptionnelle de le trouver dans un journal.

On peut le trouver dans des livres, éventuellement dans des revues, mais on ne le trouve plus

dans un autre journal.

J’insiste, l’Humanité ne fait pas cela de façon exceptionnelle, un jour par semaine dans un cahier spécial

mais le fait de façon quotidienne. Ces trois choses, un journal de gauche, un journal qui tient le récit

des conflits sociaux en cours aujourd’hui, un journal de débats, font que sa place est absolument

indispensable. Il faut se battre pour que ça continue. »

[Lire la suite sur humanite.fr]

Relayez la campagne sur Twitter : #lhumanitecestnous

♦  L’appel de Patrick Le Hyaric

 

Publié dans France, l'Humanité, Presse - Medias | Pas de Commentaires »

Chômeurs, à vos poches !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 janvier 2016

 

Rapport de la Cour des Comptes / Chômeurs à vos poches !

 

A quelques semaines des négociations sur la convention d’assurance chômage, et le jour même

où François Hollande présentait son plan pour l’emploi, la Cour des Comptes a dévoilé ses recettes

pour combler le déficit du régime d’assurance chômage.

Au menu : baisse du taux de remplacement (montant de l’allocation par rapport au dernier salaire,

réduction de la durée d’indemnisation pour les chômeurs âgés et pour l’ensemble des demandeurs d’emploi…..).

Le montant estimé du déficit est de 30 milliards fin 2016, 35 milliards en 2018. Juste le même montant

que le CICE (crédit d’impôt compétitivité emploi) dont on sait qu’il a servi, pour l’essentiel, à nourrir

les dividendes et autres spéculations. Ce chiffre-là, la Cour des Comptes ne le voit pas. Comme beaucoup d’autres.

 

chomage5

 

 

  Au moment où le Président de la République présentait son énième plan

  pour l’emploi, la Cour des Comptes dévoilait, pour appuyer les propos

  de celui-ci, quelques-unes de ses propositions afin de réduire le déficit

  de l’assurance chômage.

  Pas de réelle surprise. Dans le viseur, l’indemnisation des chômeurs

  jugée trop longue, trop élevée, trop coûteuse, qu’il convient de diminuer.

 

 

 

Après le coût du travail, le coût du chômage !

Et de comparer, pour bien prouver la solidité de ses arguments,la situation des chômeurs d’autres pays

européens loin de bénéficier d’autant de largesses que leurs homologues français.

Cette attaque n’est pas nouvelle. Elle revient régulièrement avant chaque mauvais coup porté au monde

du travail et chaque renégociation de la convention d’assurance chômage. Pour le coup, la Cour des Comptes

joue tout de même petit bras ! Sûr qu’en cherchant bien, elle trouverait des pays, en dehors de l’Europe,

où le chômage est encore moins indemnisé, voire pas du tout ! Pourquoi se gêner ? C’est bien connu,

il y a toujours plus malheureux et plus pauvres que soi ! Plus riches aussi !

Les privilégiés ne sont pas chez les privés d’emploi

Car au moment où le Président de la République présentait son énième plan pour l’emploi et la Cour des Comptes

sa proposition de réduire les allocations chômage, OXFAM (ONG spécialisée dans la lutte contre la pauvreté

et pour la justice sociale) révélait, elle, dans son rapport annuel, que les inégalités dans le monde ont atteint,

en 2015, des sommets inégalés.

62 ultra-riches possèdent plus que 3,5 milliards de personnes dans le monde, soit 1760 milliards

de dollars (en augmentation de 44% depuis 2010). 1% de la population mondiale détient un patrimoine

supérieur à celui des 99 autres.

Et la France n’est pas en reste. 10 % des plus riches se sont accaparés plus de la moitié

de l’augmentation des richesses depuis l’an 2000.

L’étrange cécité de la Cour des Comptes

Curieusement ces chiffres-là, la Cour des Comptes ne les voit pas !

Pas plus que les 200 milliards d’aides diverses versées aux entreprises dont on attend toujours le bilan

de leur utilisation. Pas plus que les 50.5 milliards d’euros de dividendes versés en 2014 aux actionnaires

par les sociétés non financières. Pas plus que les 3,49 millions de personnes, sur les 6,13 millions inscrites

à Pôle emploi qui ne perçoivent aucune indemnité chômage, et que l’on ne peut décidément pas accuser

de vider les caisses de l’UNEDIC !

[Lire la suite sur  PCF Nord]

 

Publié dans Chomage, France, PCF Nord, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Les banques ont trouvé une nouvelle vache à lait pour gonfler leurs bénéfices extravagants : leurs propres clients !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 janvier 2016

humanite.fr

 

Capturehuma21833

 

Au 1er janvier, la Société générale et la BNP Paribas,

deux ténors du secteur, ont décidé de facturer

à leurs usagers la « gestion » de leurs comptes

en banque.

La manœuvre leur permet d’empocher chacune plus

de 200 millions d’euros par an. Un jackpot qui vient

alimenter des profits déjà insolents.

Après les deniers publics et leurs salariés, les banques ont

trouvé une nouvelle vache à lait pour gonfler leurs bénéfices

extravagants : leurs propres clients.

 

Depuis le 1er janvier, les grandes banques françaises facturent la tenue des comptes courants :

2,50 euros par mois à la BNP, 2 euros à la Société générale… Quelques euros qui, appliqués aux 9 ou 8 millions

de comptes gérés dans ces établissements, rapporteront respectivement la bagatelle de 270 et 192 millions

d’euros. Des frais deux fois plus élevés que ceux réclamés en moyenne par les autres banques, l’an passé.

« Au total, ces frais pourraient rapporter plus d’un milliard d’euros aux banques, selon les estimations

réalisées par des associations de consommateurs. Les clients ne sont pas plus épargnés que les salariés »,

résume la CGT, dans un communiqué rappelant qu’en fin d’année les directions de ces deux groupes avaient

refusé d’augmenter leurs salariés.

Lire la suite

  • Lire aussi :

Le communiqué de la CGT Banques avec la lettre type à envoyer à votre banque pour refuser les frais de tenue de compte

Publié dans ECONOMIE, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Face au terrorisme, agissons pour la sécurité, les libertés, la démocratie et la paix (Front de gauche)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 novembre 2015

PCF

Face au terrorisme, agissons pour la sécurité, les libertés,

la démocratie et la paix (Front de gauche)

 

les-heros-ordinaires-du-13-nov

  Le Front de gauche réaffirme sa condamnation des crimes abjects

  commis le vendredi13 novembre par de lâches assassins

  et renouvelle toutes ses condoléances aux familles et aux proches

  des victimes. En ciblant la jeunesse de Paris et de St Denis,

  les terrasses, les salles de concert et les stades, les terroristes

  ont visé la société française tout entière, la République elle-même

  dans ses principes de Liberté, d’Égalité et de Fraternité.

 

Ils veulent nous diviser, restons un peuple uni et solidaire, et refusons tout amalgame avec une partie

de nos concitoyens du fait de leur croyance réelles ou supposées. Le Front de gauche réaffirme l’enjeu

du combat contre toutes les formes de racisme.

La menace de nouveaux attentats est réelle et sérieuse. Les moyens nécessaires doivent être mis en œuvre

pour arrêter les responsables de ces crimes atroces, protéger les populations et prévenir de nouveaux attentats.

Cela peut et doit se faire dans le cadre de l’État de droit et sans remettre en cause les libertés

publiques et la démocratie.

Pour le Front de Gauche, la lutte contre le terrorisme est d’abord étroitement liée au combat pour la paix.

Il est nécessaire aujourd’hui d’ouvrir un large débat sur la politique étrangère de la France qui concerne

tous les citoyens. L’organisation de État Islamique s’enracine dans les guerres qui ravagent le Moyen-Orient

depuis plusieurs décennies, en particulier l’intervention américaine en Irak.

Nous affirmons, comme préalable, qu’aucune solution ne doit se faire en dehors du droit international

et de l’ONU dont l’action doit être refondée. Il est grand temps de mettre en place les moyens

pour aider les forces qui combattent réellement Daesh sur le terrain à commencer par les forces démocratiques

de Syrie et d’Irak dont les Kurdes sont le meilleur exemple. Au niveau économique, il faut assécher

les ressources financières et pétrolières qui sont aujourd’hui aux mains de Daesh.

L’état d’urgence vient d’être prolongé. Nous sommes mobilisés pour combattre toute dérive,

notamment concernant le champ d’application des perquisitions et assignations à résidences ainsi que le droit

de manifester qui est une liberté fondamentale.

Nous partageons la nécessité de maintenir la COP 21 et nous nous opposons à l’interdiction de la marche

mondiale pour le climat. L’État doit garantir le droit à cette mobilisation citoyenne dans la sécurité

car c’est une condition de la réussite de la COP 21.

Nous exprimons notre opposition à la proposition du Président de la République et du gouvernement

de constitutionnaliser un nouveau régime d’exception. La nécessaire sécurité de toute la population

ne doit pas reléguer au second plan les graves problèmes sur lesquels pourrait déboucher la prolongation

de l’état d’urgence de trois mois.

Ce n’est pas d’une refondation sécuritaire et autoritaire de la République en cherchant à s’entendre

avec la droite dont nous avons besoin, mais au contraire de la refondation d’une République sociale

et démocratique, de la construction d’une démocratie plus forte, qui permette réellement à chacun-e

de s’impliquer dans les affaires collectives. Nous avons besoin de plus d’égalité, de justice sociale,

de libertés.

Pour le Front de gauche, Parti communiste français

 

Publié dans France, Front de Gauche, PCF, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

L’austérité en lieu et place de la « redistribution » promise (l’Humanité)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 octobre 2015

 

L’austérité en lieu et place de la « redistribution » promise

 

Sébastien Crépel – l’Humanité – 1er octobre 2015

 

austérité2

La dernière occasion du quinquennat

de modifier le cap suivi par le gouvernement

est manquée.


L’ultime véritable budget de la législature

enfonce le clou des cadeaux sans contreparties

aux entreprises 
et des « économies »

budgétaires sur les services publics

pour les financer.

 

François Hollande avait promis la redistribution, les Français auront droit en fait à la poursuite de l’austérité.

Dernière occasion du quinquennat de modifier le cap suivi par le gouvernement marqué par la montée en charge

du « pacte de responsabilité » et ses 41 milliards d’euros (à plein régime) d’allégements fiscaux et sociaux

pour les entreprises sans contreparties exigées, le projet de loi de finances pour 2016, ultime véritable

budget de la législature avant l’année électorale de 2017, enfonce le clou de la politique dite « de l’offre »

au nom de la « compétitivité » des entreprises et des « économies » budgétaires pour la financer,

dans le cadre contraint de la « maîtrise » de la dette et des déficits publics.

En résumé, cela donne un budget marqué par quatre chiffres clés :

9 milliards d’euros supplémentaires d’« aides » aux entreprises viendront alourdir la facture à la charge

de l’État ; 2 milliards d’euros seront consacrés à de nouvelles baisses d’impôt sur le revenu pour les particuliers ;

tandis que les économies budgétaires pour financer ces mesures et la réduction du déficit public prévu

(3,3 % du PIB en 2016 contre 3,8 % attendus officiellement cette année) atteindront 16 milliards d’euros

au lieu des 14,5 milliards programmés, dont 3,5 milliards seront supportés par les seules collectivités

locales, déjà financièrement asphyxiées.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans Austerite, France, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

Sambre et Meuse : La lutte continue

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 avril 2015

 

CaptureSambreetmeuse6

Lundi matin, Olivier Besancenot, l’ancien porte-parole du NPA, viendra soutenir les « Sambre et Meuse »

dans leur combat, suivi l’après-midi par Frédéric Sanchez, secrétaire général de la CGT métallurgie.

Vendredi, une nouvelle manifestation de soutien aux salariés de Sambre et Meuse est prévue à Maubeuge

dans le cadre de la manifestation pour l’emploi dans la Sambre-Avesnois.

Des représentants syndicaux de la Stibus, de Tata Steel, d’Apreva, des impôts, d’Akers à Berlaimont

ou encore des unions locales CGT des environs se joindront au cortège.

Source

 

Publié dans CGT, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Ouverture de la chasse aux pauvres dans la municipalité UDI de Saint-Ouen

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 décembre 2014

 

Défense de nourrir les…S.D.F. !

 

Eugénie Barbezat – 19 décembre 2014 - humanite.fr

 

A Saint-Ouen, la nouvelle municipalité vient d’instaurer le délit de solidarité pour les locataires

des logements sociaux. Opposer les pauvres aux plus pauvres, une stratégie bien à droite !

 

saint-ouen

 

  Des locataires de la résidence Dhalenne,

  gérée par Saint-Ouen Habitat Public se sont

  indignés en découvrant, le 15 décembre

  des notes d’information au caractère

  pour le moins surprenant qui s’affichent

  depuis quelques jours dans les halls

  d’immeuble des logements sociaux

  de Saint-Ouen.

 

  L’office d’Habitat Public menace tout simplement 

  de sanctions,

  pouvant aller jusqu’à l’expulsion

  ses locataires qui viendraient en aide aux sans-abri

  ayant trouvé refuge dans les halls d’immeubles.

 

 

Des termes particulièrement choquants

Sur les affichettes, il est indiqué texto qu’il est interdit aux locataires de « fournir tout élément

de logistique ou de nourrir les sans-abris ». Une injonction qui dépasse le cadre légal puisque la loi

ne prévoit aucune sanction pour avoir offert à manger à quelqu’un.

Réactions des élus d’opposition 

Les élus de gauche de la ville ont aussitôt dénoncé « ce message » et demandé à Christian Deglarges,

le tout nouveau président de l’Office HLM et à William Delannoy, maire de Saint-Ouen de le retirer

immédiatement et de « s’en expliquer publiquement ».

[Lire la suite]

 

Publié dans Discriminations, France, SOCIETE | Pas de Commentaires »

12345...31
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy