Résultats de votre recherche

« Vues de photographes, 4 mois contre la loi travail »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 septembre 2016

Exposition

         « Vues de photographes, 4 mois contre la loi travail »

*

Capture.PNGexpophotos

 (capture d’écran)

  Trente-et-un photographes engagés,

  avec des statuts, des motivations et

  des niveaux d’expérience différents

  se sont rencontrés dans les manifestations

  contre la loi El Khomri et ont eu envie

  de se retrouver autour d’un projet commun.

  Pour que leurs photos ne restent pas

sur les ordinateurs, sur les pages facebook

ou sites internet, mais pour qu’elles reviennent aux acteurs et actrices de ce mouvement, ils  ont décidé

de réaliser cette première exposition collective qu’il faut courir voir à la bourse du travail jusqu’au samedi

1er octobre.

 

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Publié dans Photographie | Pas de Commentaires »

Loi travail : Le 28 avril, il faut mettre le paquet !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 avril 2016

 

Loi « Travail ». Rendez-vous dans la rue le 28 avril

 

Pierre-Henri Lab – l’Humanité Dimanche – 24 avril 2016

Captureaffiche28avril

 

 

  L’intersyndicale appelle à une nouvelle

  journée de grèves et de manifestations

  pour le retrait du projet de loi, le 28 avril,

  avant un 1er Mai de lutte.

  Objectif :

  mettre la pression sur les députés

  qui examinent le texte à partir du 3 mai.

 

  On veut obtenir le retrait du projet El Khomri,

  c’est maintenant qu’il faut mettre le paquet !

  CGT, FO, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL appellent

  les salariés, les étudiants et les lycéens

  à « se mobiliser à nouveau par la grève

  et à participer massivement aux manifestations »

  le 28 avril et, dans la foulée, le 1er Mai.

 

 

 

Les manœuvres du gouvernement pour tenter de diviser l’intersyndicale en donnant en partie satisfaction à l’UNEF

sur ses revendications sur l’insertion professionnelle ont échoué. Le syndicat étudiant, comme les autres organisations,

continue de revendiquer le retrait du texte. À défaut d’être entendus par le gouvernement dont ils dénoncent

« l’entêtement », les syndicats veulent mettre la pression sur les députés alors que l’examen du texte débutera

à l’Assemblée nationale le 3 mai.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, France, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Communiqué de presse commun CGT, FNIC CGT, UD 80, UL AMIENS Z.I., SYNDICAT CGT Goodyear

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 janvier 2016

CGT

Prison ferme contre 8 syndicalistes

Le gouvernement devra rendre compte !

 

CapturesoutienexGoodyear1

 

  Les 7 longues années de lutte des salariés de Goodyear,

  face à la multinationale, ont été marquées de conflits

  durs et âpres avec un patronat violent ayant recours

  à des vigiles, des hommes de main omniprésents

  dans les ateliers, l’entreprise, pour faire peur, faire

  taire les salariés et leur faire accepter la fermeture

  de leur usine.

  Toutes les plaintes des militants CGT Goodyear

  pour que le droit du travail, la santé des salariés soient

  respectés, ont été déposées au commissariat,

transmises au Procureur de la République ; mais mises au panier et classées sans suite.

Après 7 années de combat, un accord est signé entre la direction et la CGT, avec des dimensions sociales

et l’abandon de toutes les procédures judiciaires à l’encontre des militants CGT.

Le Procureur de la République, sans doute soutenu par sa hiérarchie, voire le 1er Ministre, décide

seul de poursuivre l’action devant les tribunaux contre 8 militants CGT.

Il demande au juge de condamner ces 8 militants à 24 mois de prison dont la moitié ferme. Le juge vient

de prendre la décision de suivre le procureur en condamnant 8 représentants des salariés de Goodyear

à 24 mois de prison dont 9 mois fermes avec 5 années de mise à l’épreuve.

Défendre les intérêts des salariés devient ainsi un délit aux yeux de ce pouvoir qui prétend rendre justice

dans le pays ! Justice à soi-même, puisqu’il n’y a plus aucune plainte de la société Goodyear, ni de quelconque !

POURQUOI TANT DE HARGNE CONTRE LA CGT ?

C’est la première fois dans l’histoire de la République que, sous un gouvernement dit « de gauche »,

de telles peines sont infligées à des syndicalistes. Le gouvernement devra rendre des comptes aux salariés,

à la population, aux électeurs le moment venu.

Le gouvernement est responsable de la justice de son pays ! Une justice qui place le militant syndical

au rang de délinquant est une justice de classe.

Le contexte actuel qu’utilise le gouvernement de « l’état d’urgence » ne justifie pas la mise en cause

de l’activité et de l’action syndicales. Cette décision est un choix politique répressif contre les droits

et libertés des citoyens à se défendre dans leur travail avec les syndicats, ce que dénonce la CGT

depuis l’instauration de « l’état d’urgence ».

LA CGT, TOUTE LA CGT, NE LAISSERA PAS EMPRISONNER SES MILITANTS !

Si le gouvernement veut déclarer la guerre au syndicalisme CGT, il devra en assumer les conséquences.

Toute la CGT, tous ses militants avec les salariés et tous ceux, pour qui la justice n’est pas un instrument

politicien, sont appelés à organiser la riposte.

L’APPEL CONTRE CETTE DÉCISION EST ENGAGÉ ET DÈS MAINTENANT,

PARTOUT, DES COMITÉS DE DÉFENSE POUR LES DROITS ET LIBERTÉS

DOIVENT ORGANISER, RASSEMBLER, MOBILISER L’ENSEMBLE DES SALARIÉS,

DE LA POPULATION CIVILE POUR LE RESPECT DES DROITS ET LIBERTÉS

INDIVIDUELLES ET COLLECTIVES.

Montreuil, le 12 janvier 2016

Publié dans CGT, France, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaires »

40 Milliards de profits en 6 mois : et si les patrons du CAC 40 les rendaient aux salaires et à l’emploi ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 septembre 2015

humanite.fr

 

40 Milliards de profits en 6 mois :

et si les patrons du CAC 40 les rendaient aux salaires et à l’emploi ?

 

Profitant de la baisse de l’euro et du pétrole, mais aussi en écrasant les salaires

et en comprimant l’emploi, les grands groupes ont explosé leur niveau de profits

au premier semestre. Loin de s’en servir pour augmenter l’investissement productif,

ils usent de cette manne pour choyer davantage les marchés financiers.

 

Captureprofitscac40

 

  En six mois, au premier semestre 2015,

  38 des grands groupes du CAC 40 ont

  réalisé 39,5 milliards d’euros

  de bénéfice net.

  Près de 11 milliards de plus qu’en 2014,

  dans la même période. Soit une hausse

  de plus de 37 %.

  Cette reprise des profits offre un contraste

  saisissant avec les « performances »

  de l’économie nationale (0 % de croissance

  au 2e trimestre, après un petit 0,7 % au 1er)

  et la situation de l’emploi (200 000 chômeurs

  supplémentaires au 2e semestre).

  À l’évidence, les profits de nos « champions »

  ne sauraient être interprétés comme le signe

  de la reprise tant attendue.

 

 

Que traduisent-ils alors ? S’ils tirent avantage de la baisse de l’euro, du prix du pétrole et des taux d’intérêt,

les groupes engrangent aussi les fruits vénéneux de leur politique de dévalorisation du travail,

traduites en pression incessante sur l’emploi et les salaires, comme le souligne l’économiste

Nasser Mansouri Guilani.

Et rien ne laisse augurer un changement de cap. Plutôt qu’à revaloriser les salaires (excepté ceux des hauts

dirigeants) et investir dans l’appareil productif, les groupes, « concentrés sur l’amélioration de leur rentabilité »,

selon un analyste financier, comptent utiliser ces montagnes de profits pour satisfaire leurs actionnaires.

Avec la caution du gouvernement qui poursuit sans condition le versement de 41 milliards de fonds

publics aux entreprises dans le cadre du pacte de responsabilité…

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, Emplois, France, Liberalisme, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaires »

EDF : hausse de 2,5 % au 1er août

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juillet 2015

 

Prix de l’électricité Ségolène Royal annonce une hausse

de 2,5 % des tarifs

 

Captureségolèneroyal

  « Non », c’est la réponse de Ségolène Royal au rapport

  de la Commission de régulation de l’énergie (CRE)

  qui préconisait une augmentation des tarifs d’EDF

  comprise entre 3,5 % et 8 %

  La ministre de l’Écologie et de l’Énergie a annoncé, sur BFMTV,

  que la hausse serait plafonnée à 2,5 % en moyenne au 1er août,

  que « pour certains consommateurs ce sera zéro, et notamment

  pour toutes les consommations des artisans, des commerçants,

  des petites entreprises ».

 

La CRE a estimé que le manque à gagner pour EDF était de 2,1 milliards d’euros du fait du contrôle

par le gouvernement de la hausse des tarifs. N’empêche que les ménages sont une nouvelle fois touchés

au porte-monnaie alors que déjà près de 4 millions d’entre eux le sont par la précarité énergétique.

Mais les concurrents d’EDF n’ont pas dit leur dernier mot. Ceux-ci ont déposé plusieurs recours juridiques

devant le Conseil d’État pour réclamer des augmentations plus importantes des tarifs d’EDF. M. B.

Publié dans Energie, France, PRECARITE, SOCIAL | Pas de Commentaires »

Suppression des “lignes intercités” : une aberration sociale et écologique !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 juin 2015

PCF Nord – 1er juin 2015

Le gouvernement vient d’annoncer la suppression des lignes intercités en Nord Pas-de-Calais Picardie.

Une véritable aberration sociale et écologique !

Captureintercités

  Au lendemain de la publication des conclusions

  du rapport Duron sur les trains d’équilibre du territoire,

  dits trains intercités, ce sont des dizaines de dessertes,

  voire de lignes qui risquent d’être supprimés.

  Dans notre grande région, ce sont deux allers-retours

  qui disparaitraient sur la ligne Boulogne Amiens et

  Maubeuge Saint-Quentin, alors que la ligne

Cambrai Saint-Quentin disparaitrait purement et simplement.

Nous n’acceptons pas ce nouvel acte du démantèlement organisé et méthodique du service public ferroviaire,

bien loin des exigences sociales et écologiques du XXIème siècle. C’est une des conséquences directes

de l’adoption de la très libérale loi Macron qui favorise le transport par car au détriment du ferroviaire.

Dans notre région, ce sont les usagers de territoires déjà sous-dotés en termes de services publics

qui vont être pénalisés, avec des temps de trajets rallongés, sans parler des surcoûts occasionnés.

[Lire la suite sur PCF Nord]

 

Publié dans ECONOMIE, France, Liberalisme, PCF Nord, POLITIQUE, SERVICES PUBLICS, Transports - SNCF | Pas de Commentaires »

Continuez à ne rien faire. Les patrons pensent pour vous

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mai 2015

Gauche de combat.net

 

Continuez à ne rien faire. Les patrons pensent pour vous

 

Captureretraite4

 

  Message à ceux qui ne croient pas ou plus en la politique,

  aux abstentionnistes quels qu’en soient les raisons,

  à ceux et celles qui ne font jamais grève, aux démotivés,

  à ceux qui pensent que l’on ne peut rien faire, aux désabusés,

  aux anars, aux gauchistes. Voilà la liste des mesures  du Medef,

  de la CGPME et de l’UPA (Union professionnelle artisanale)

  pour renflouer les caisses de l’Agirc-Arrco (caisses de retraite) :

 

 

♦ Forte incitation  à prendre leur retraite à 67 ans. Ceux qui liquideraient leur retraite avant cet âge subiraient des abattements définitifs : 22% s’ils partent à 62 ans, 17% à 63 ans, 12% à 64 ans, 8% à 65 ans, 4% à 66 ans.

♦ Application à partir de la génération née en 1957 pour les retraites prises à partir du 1er janvier 2017. En seraient exemptés les bénéficiaires des dispositifs de retraite « carrières longues », « pénibilité », « amiante », « travailleurs handicapés » et « aidants familiaux ».

♦ Mise à contribution des actuels retraités. Leur pouvoir d’achat reculerait par l’effet d’une revalorisation des pensions inférieure de 1,5 point à l’inflation, sans pouvoir baisser toutefois les montants des pensions. Les sommes consacrées à l’action sociale reculeraient quant à elles de 2% par an

♦ pension de réversion versée aux veufs et aux veuves : elle ne serait plus accordée à partir de 55 ans mais de 60 ans et au prorata des années de mariage.

♦ à partir de janvier 2019, disparition de la caisse des cadres

source

Alors, on reste sans rien faire ? On continue à se dire qu’on ne peut rien ? On laisse ces gens-là nous tondre jusqu’à l’os ? On travaille jusqu’à la mort ?

Publié dans droit du travail, Emplois, France, Liberalisme, POLITIQUE, RETRAITES, SOCIETE | Pas de Commentaires »

Bien fou celui qui croit que le FN a changé !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 mai 2015

 

Capturelepetitjournal

 

 L’intégralité de l’émission du 4 mai,

 dans laquelle Le Petit Journal revient

 sur l’agression de ses journalistes.

 A (re)voir sur :

 http://bit.ly/LPJspecialeBaston

 

 

On continue de prêter au Front national des velléités de « normalisation ».

Les violences du 1er mai montrent-elles autre chose ?

CaptureDézé

 

Alexandre Dézé : Elles montrent une partie de la réalité du FN,

qui de ce point de vue ne change pas, dans son rapport aux médias

et à ceux qui portent une parole contestataire à son égard.

Pour changer un parti il faut du temps, prendre des précautions

avec ses militants, redéfinir les orientations doctrinales…

Il y a toujours eu un versant dit ‘’respectable’’ de l’extrême droite

et un versant radical, aujourd’hui on pourrait charger

Florian Philippot d’un côté, Jean-Marie Le Pen de l’autre, pour les incarner. Mais les comportements

et le discours radical, que Jean-Marie Le Pen et ses proches ne sont pas les seuls à porter, n’ont pas disparu.

Cette dualité peut d’ailleurs être incarnée par une seule et même personne. Marine Le Pen aussi ‘’dérape’’ :

j’ai recensé toutes ses sorties depuis janvier 2011, elle n’a rien à envier à son père. Et comme lui, elle est

sous le coup d’une procédure de levée de son immunité parlementaire à Strasbourg pour avoir comparé prières

de rue et Occupation.

Extrait de l’entretien avec le politologue Alexandre Dezé sur humanite.fr

« Le ‘’nouveau’’ Front national en question », consultable sur jean-jaures.org

 

Sur le même sujet : Cinq idées reçues sur le « nouveau » Front national

 

Publié dans Extreme-droite, F-Haine, France, POLITIQUE | Pas de Commentaires »

L’Édito de l’Humanité du 4 mai 2015 : « L’emploi, mais quel emploi ? »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mai 2015

 

L’éditorial de Paule Masson – l’Humanité – 4 mai 2015

 

« La bataille pour l’emploi ne peut pas être porteuse de perspectives

si elle s’identifie à la destruction des droits sociaux. »

 

Capturehumourpatrons

 

  La Grande-Bretagne est devenue un pays riche

  plein de pauvres. Dans le temple du libéralisme

  européen, les conservateurs se targuent d’avoir

  remis le pays sur pied « grâce » à l’austérité.

  Le chômage est, il est vrai, à son plus bas niveau

  depuis 2008 (5,6 %). L’emploi repart, mais à quel prix ?

 

 

Là est peut-être la seule question qui vaille. Car la croissance britannique repose sur un océan de précarité.

Les contrats à zéro heure ont prospéré sur le dos de la crise. L’employeur ne craint pas d’embaucher

puisqu’il ne garantit aucun travail, aucun horaire stable au travailleur, qui n’est rémunéré qu’en fonction

des missions acceptées et à un taux nettement inférieur aux contrats classiques. Des jobs de la misère,

funeste baume sur les statistiques du chômage qui alimentent comme jamais l’exclusion sociale

alors que Londres s’enorgueillit d’être la capitale des milliardaires.

precaire

  Quand la reprise d’un travail ne permet pas de vivre

  dignement, l’objectif de l’inversion de la courbe

  du chômage devient un indicateur stérile.

  Peu de chômeurs, beaucoup de pauvres…

  La sentence nourrit aussi l’optimisme des libéraux

  en Allemagne, où le taux de sans-emploi a été ramené

sous la barre des 5 %, tandis que la pauvreté est

à son plus haut niveau depuis la réunification.

Les mini-jobs ont contribué à dévaster les garanties entourant le contrat de travail :

15 heures hebdomadaires payées 400 euros… Du sous-emploi à revendre pour ce pays érigé en « modèle »

de compétitivité en Europe.

La bataille pour l’emploi ne peut pas être porteuse de perspectives si elle s’identifie à la destruction

des droits sociaux. Outre-Rhin, les manifestations du 
1er Mai ont porté la défense du salaire minimum.

En France, même sous la pluie, les cortèges ont bruissé d’inquiétudes face à la désocialisation de l’emploi.

La piqûre de rappel est toujours fortifiante pour ceux qui résistent à l’austérité.

 

Publié dans Allemagne, Chomage, Emplois, EUROPE, Grande Bretagne, Liberalisme | Pas de Commentaires »

Manifestation du 1er mai 2015 : « Pour un autre projet social ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mai 2015

 

Manifestation unitaire du 1er mai 2015

Image de prévisualisation YouTube

MyCGTsur youtube

La pluie qui tombait sur la France n’aura pas découragé les manifestants à participer aux nombreuses initiatives, très souvent unitaires, organisées, le vendredi 1er mai 2015.

A travers tout le territoire, 301 initiatives ont rassemblé plus de 110 000 manifestants pour exiger un autre projet social.

 

 

humanite.fr

Un premier mai pour planter l’idée d’augmenter les salaires

 

Laurence Mauriaucourt – 1er mai

 

Capture1ermai2015Paris

 

  Augmenter les salaires, embaucher

  pour enfin partager mieux les richesses

  et enrayer toutes les formes de pénibilité

  imposée aux salariés, tels étaient

  les préoccupations du cortège parisien

  ce vendredi 1er mai.

 

 

Malgré le pont, la pluie et les récentes mobilisations, il y avait fierté à être présent sur le pavé à l’occasion

de cette journée internationale des droits des travailleurs à l’appel de la CGT, de la FSU, de l’UNSA

et de Solidaires de la place de la République à celle de la Nation.

La CGT, qui formait le gros du cortège, ne s’y est pas trompée plaçant « la réussite » de « cette journée de lutte »

sous le signe de l’engagement réitéré contre « la loi Macron » et pour « l’augmentation des salaires et des pensions,

la création d’emplois qualifiés ». Des propos que chacun des manifestants avec qui nous avons échangé porte

sans équivoque.

Pour exiger une autre politique, « un autre projet social », le syndicat dirigé par Philippe Martinez avance

la proposition de lancer « un plan d’investissement pour une vraie relance économique, la promotion des services

publics, une autre répartition des richesses et une protection sociale de haut niveau ».

Soit « autant de revendications auxquelles les projets gouvernementaux et patronaux comme le Pacte de

compétitivité, la loi Macron, le projet de loi sur le dialogue social ou le projet de loi Santé tournent le dos :… »

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Gérard Filoche : « A la fin, ce sont les militants qui gagnent »

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Gérard Filoche, membre du bureau national du PS mais également syndicaliste, est très vite monté en puissance contre le projet de loi Macron.

Si les salariés connaissaient les 106 articles de la loi Macron, ils seraient par millions à cette grande manifestation du 1er mai 2015 souligne t-il.

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Marie George Buffet, députée PCF de la Seine Saint-Denis s’est associée à la grande manifestation de ce 1er mai 2015.

Elle nous livre son jugement de la politique gouvernementale et assure qu’il est temps d’obtenir des propositions alternatives et une autre politique de gauche.

*

Dans son édition de lundi, l’Humanité reviendra en détail sur les motivations des manifestants issus d’entreprises en lutte dans diverses régions de France.

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, FSU, Luttes, SOCIAL, Solidaires, UNEF, UNSA | Pas de Commentaires »

12345...44
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy