Bouygues et Vinci : des actionnaires bien nourris, des salariés oubliés

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 mars 2009

Lu sur la CGT.fr :

 

Les 2 plus grands groupes du BTP – BOUYGUES et VINCI – viennent de publier leurs résultats et se félicitent des profits engrangés. La hausse des profits affichée est la plus forte du CAC 40 avec une progression de près de 10%.

 

Selon les calculs de la fédération CGT de la Construction, cela revient à dire que « chaque salarié de ces groupes a gagné plus de 10 000 euros de profit ». En 2008, le travail de chaque salarié de VINCI a permis de payer 5 000 euros de dividendes aux actionnaires (823 millions d’euros de dividendes versés pour 160 000 salariés). Chaque salarié de ce groupe a ainsi versé 2 500 euros aux retraités anglo-saxons. Chez BOUYGUES, les dividendes versés aux actionnaires ont été multipliés par 6 en 9 ans, par 3,5 chez VINCI depuis la création du groupe, il y a 8 ans.

Pour la CGT Construction, « ces résultats ont été obtenus au détriment des salaires mais aussi grâce à la précarité de l’emploi. Ainsi, le groupe VINCI a employé 15 000 intérimaires en 2007 en France, soit 17% des effectifs. A l’heure de la crise, les PDG des 2 groupes ont insisté sur la nécessité de ne pas baisser les marges de profit et donc de faire payer la crise aux salariés. Ces résultats montrent la nécessité pour les salariés de se mobiliser pour obtenir une autre répartition de richesses produites dans l’entreprise. » La CGT invite les salariés de ces deux groupes à participer massivement à la journée d’action du 19 mars pour exiger que leurs salaires et les emplois passent avant les profits.

Publié dans SOCIAL, SOCIETE, Syndicats | Pas de Commentaire »

Le 19 mars, tous ensemble !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2009

Le 29 janvier, nous étions 2,5 millions dans les rues.

Le 19 mars soyons encore plus nombreux !

 

Vidéo réalisée par Jeunes CGT : 

http://www.dailymotion.com/video/x8jitf

Publié dans Politique nationale, SOCIAL, SOCIETE, Syndicats | Pas de Commentaire »

7 mars à Paris : « Toutes et tous ensemble pour le droit des femmes ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 mars 2009

Le 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, s’est « célébré » ce samedi 7 mars dans les rues de Paris.

Des membres de dizaines d’associations féministes, de partis de gauche, de syndicats ont participé à cette manifestation. Derrière une banderole portée aussi  par des personnalités politiques comme Marie -George Buffet (PCF) ou Harlem Désir (PS), sur laquelle on pouvait lire « Toutes et tous ensemble pour le droit des femmes ! », plusieurs milliers de manifestantes et manifestants ont défilé dans Paris. Symboliquement, le cortège est parti du Planning familial gravement menacé par la baisse annoncée de 42 % des subventions de l’Etat.

2008 et 2009 ont été dominées par l’absence d’avancées récentes dans la réduction des  inégalités professionnelles entre hommes et femmes. Ces inégalités accentuées par la crise financière et par la politique du gouvernement se creusent en core davantage aujourd’hui. Un rapport du BIT (Bureau International du Travail) rendu public jeudi estime que les femmes devraient davantage souffrir du chômage que les hommes en 2009.

**********************

A l’occasion du 8 mars 2009, journée internationale de lutte des femmes, cinq militantes du collectif « Femmes-mixité » de la CGT témoignent des raisons de leur engagement et de la place qu’elles ont prise dans la lutte pour l’égalité par l’action syndicale.

Vidéo sur :   http://www.cgt.fr/spip.php?article35796

Télécharger le tract de la CGT pour le 8 mars 2009

PDF - 16.2 Mo

Ensemble gagnons l’égalité

Source : http://www.cgt.fr/spip.php?article35796

   

Publié dans LIBERTES, Luttes, PCF, Politique nationale, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Faurecia veut fermer son usine d’Auchel

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 mars 2009

Aujourd’hui, dans l’Humanité :

dscn3918.jpgdscn3920.jpgdscn3919.jpg


AutomobileLa direction fait miroiter un reclassement de 329 salariés sur 508 vers des sites voisins du Pas-de-Calais.

« À l’unanimité », jeudi après-midi, les salariés de l’usine Faurecia d’Auchel, dans le  Pas-de-Calais, ont voté la grève et le blocage du site. Ils réagissent à l’annonce faite le matin même en comité central d’entreprise par la direction de Faurecia Intérieur Industrie, de son intention de fermer d’ici à fin 2010 cette unité de production où 508 salariés s’emploient à la fabrication de planches de bord et panneaux de porte pour l’industrie automobile. D’après la direction, cette mesure se justifie par « un déficit structurel d’activité », sans « perspective économiquement viable dans son cadre industriel actuel ». Et elle se solderait par « seulement » 179 suppressions d’emploi, puisque 329 postes seraient redéployés : 172 vers le site Faurecia de Marles-les-Mines à 4 kilomètres, 157 vers celui d’Hénin-Beaumont, à 50 kilomètres.

Un tableau que conteste la CGT. « Un cabinet d’experts mandaté par les élus du personnel a démontré que l’usine est viable si on rapatrie des productions délocalisées en Pologne il y a quelques années, explique Lionel Krawczyk, de la CGT Faurecia et de la fédération Chimie CGT. [...] Le syndicat conteste aussi les reclassements proposés, en soulignant que les deux sites connaissent actuellement du chômage technique…

En kiosque

Faurecia veut fermer son usine d'Auchel dans PRECARITE arton7586-956d5


 

Publié dans PRECARITE, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Sauvons l’Université

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 mars 2009

Communiqués et motions de la 5e Coordinationdscn3922.jpg

nationale des Universités,

6 mars 2009

 

Communiqué du soir

 

Vendredi 6 mars 2009, 19h45 La Coordination Nationale des Universités dénonce une nouvelle provocation du Ministère.

Comme vendredi dernier à la même heure, Valérie Pécresse fait croire à une avancée significative des pseudo-négociations engagées avec trois syndicats minoritaires. La Coordination Nationale des Universités, réunie aujourd’hui à Créteil en présence de 500 délégués mandatés par toutes les universités et organismes de recherche de France, dénonce catégoriquement cette supercherie. La réécriture du décret, annoncée ce soir sur le site du Ministère, est inacceptable dans la mesure où elle maintient les orientations du premier texte contesté. Elle ne satisfait aucune de nos revendications. La Coordination Nationale des Universités appelle à une amplification du mouvement en lien avec les étudiants et l’ensemble de la communauté d’éducation et de recherche, de la maternelle à l’université. Aujourd’hui, l’Université n’était pas au Ministère. Elle était à Créteil.

Notre réponse : tous dans la rue le 11 mars !

Lire la suite sur :

http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article2062

Publié dans Enseignement superieur, SERVICES PUBLICS, Syndicats | Pas de Commentaire »

Réunion : grosse journée de mobilisation à l’appel du COSPAR

Posté par communistefeigniesunblogfr le 7 mars 2009

Alors que le conflit s’achève en Guadeloupe, un autre naît à La Réunion. Un appel à une grève générale reconductible à partir de mardi a été lancé jeudi par le collectif réunionnais Cospar, à l’issue de deux manifestations à Saint-Denis et Saint-Pierre.  L’appel est lancé pour les même motifs que dans les Antilles : la lutte contre la vie chère et pour la hausse des salaires.

L’appel a été lu à l’issue de la manifestation de Saint-Denis par le secrétaire général de la CGT-Réunion Ivan Hoareau, dont l’organisation est membre du Cospar (Collectif des organisations syndicales, politiques et associatives de la Réunion). 

Le COSPAR est fort d’une cinquantaine d’organisations, associations multiples, syndicats(25) dont la CGTR et la CFDT entre autres, ainsi que des partis politiques de gauche et d’extrême gauche (PCR, PS, Lutte Ouvrière, NPAR).

Entre 12 000 et 35 000 personnes dans la rue

Les principales revendications portent sur une hausse de 200 euros des salaires, des revenus sociaux, des retraites et des bourses étudiants ; la baisse de 20% du prix des produits de consommation courante ; le gel des loyers sociaux en 2009 ; la baisse du prix des carburants dont 5 euros sur la bouteille de gaz. D’ici à mardi, des opérations coup de poing doivent être organisées à la Réunion. Les deux manifestations ont rassemblé 35 000 personnes, selon les organisateurs, 12000, selon la préfecture. Après les discours, une délégation de 40 personnes s’est rendue à la préfecture.

« Une seule annonce datée mais non chiffrée, la baisse du prix de la bouteille de gaz pour le 12 mars. D’autres baisses ont été évoquées par le préfet : Carburant (fin du mois), Loyers, Prix de la Grande Distribution et Salaires tout cela sans autres précisions. Pas un mot sur les minimas sociaux . Prochain contact demain à 11h en préfecture comme l’avait signalé Yves Jégo la veille sur RFO. » Les propos de Jean-Yves Ratenon, un des membres éminents du Cospar, transpirent la colère, la déception mais aussi une farouche détermination à sa sortie de la préfecture.
Réunion : grosse journée de mobilisation à l'appel du COSPAR dans DOM-TOM greve_st_pierre_041 greve_st_pierre_033 dans Luttesgreve_st_pierre_022 dans Politique nationale greve_st_pierre_105 dans SOCIALdidier_robert_garde_rapprochee dans Syndicats

Photos : source Caribcreole

   
 
     
 
     
 
     
 
   

Publié dans DOM-TOM, Luttes, Politique nationale, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Les méthodes de la droite universitaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 mars 2009

 

La nuit dernière vers 1h du matin, des membres de l’organisation UNI ont débarqué à la faculté des Tanneurs pour tenter de la débloquer et coller sauvagement des affiches « stop la grève ». Ils ont également pendu sur la passerelle qui surplombe la rue des Tanneurs, un mannequin marqué d’un autocollant Sud Etudiant. Heureusement, des militants du collectif antifasciste de Touraine passant dans le coin par hasard interpellent les membres de l’UNI afin que ces derniers cessent leur action. Une légère rixe se déclenche alors et la police intervient. Trois membres de l’UNI – dont le Président de l’UNI Tours et le Président de l’UNI Lycée – sont arrêtés pour port d’armes illégales (matraques télescopiques et couteaux). Un militant du collectif antifasciste est également mis en garde à vue et n’était toujours pas libéré en milieu d’après-midi. Le syndicat Sud Etudiant prend très au sérieux cette action menée par l’UNI qui se présente comme la droite universitaire et dont les liens avec l’UMP sont connus. Sud Etudiant envisage de porter plainte contre les membres de l’UNI pour menace de mort. Plusieurs témoins ont assisté à la scène et nous avons conservé le faux « pendu de Sud Etudiant ». Sud Etudiant apporte également son soutien au militant antifasciste mis en garde à vue.

Communiqué de presse du syndicat Sud Etudiant de Tours (Indre-et-Loire), en date du 4 mars 2009.

Publié dans Enseignement superieur, LIBERTES, Politique nationale, Syndicats | Pas de Commentaire »

Le Collectif Action Sociale appelle à la grève jeudi 26 mars

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mars 2009

 

Lu sur  lefenneccgt le 4 mars 2009

télécharger le Tract: Le Collectif Action Sociale appelle à la grève jeudi 26 mars dans SANTE pdf tract26mars1.pdf

 Le Collectif Action Sociale va distribuer 1500 tracts dans les établissements de la région de Maubeuge et de Fourmies pour l’appel à la grève et à la manifestation du 26 mars 2009. Le Collectif est pour l’instant composé de Cgt Fennec, Cgt Afeji,Cgt Maison des enfants Trélon/fourmies etc, Cgt/Cfdt Papillons Blancs

Publié dans SANTE, SERVICES PUBLICS, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

ThyssenKrupp Jeumont : l’avenir de 42 salariés en jeu

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mars 2009

Publié dans La Voix du Nord

Article VDN – 02.03.2009

L’avenir des salariés de l’usine ThyssenKrupp s’écrit dès jeudi 

lavenirdessalariesdelusinethyss15792732.jpgLa fermeture de l’usine ThyssenKruppp
(42 salariés) a été annoncée début février.


Les syndicats de l’usine jeumontoise ThyssenKrupp, dont la fermeture a été annoncée début février, se rendront jeudi à Fosses pour entamer la procédure du plan de sauvegarde de l’emploi.

S’ils espèrent toujours trouver un repreneur pour leur usine de production d’acier, les élus syndicaux et les salariés savent toutefois que les chances sont minces de voir se concrétiser un tel scénario. D’autant que la direction du groupe leur a clairement indiqué qu’il n’était pas question d’abandonner le principal outil du site, la refendeuse Fagor, à un concurrent. Certains élus politiques font d’ailleurs part de leur scepticisme quant à cette éventualité, à l’image de la députée Christine Marin qui ne cache pas qu’elle ne croit pas du tout à l’arrivée d’un repreneur dans le contexte économique que l’on sait.

Syndicats et direction auront l’occasion d’en reparler jeudi puisque les délégués syndicaux jeumontois se rendront à Fosses, en banlieue parisienne, pour la consultation au titre du livre IV du code du travail. Ce dans un contexte tendu entre les deux parties puisque cette première étape avait déjà été entamée le 19 février mais aussitôt suspendue car les syndicats avaient mis en évidence un défaut de procédure. La direction avait alors refusé de signer le procès verbal de la séance… Il faudra donc attendre jeudi pour voir si le climat s’est un peu réchauffé. L’avenir de 42 salariés est en jeu.

FLO. M.

 

Publié dans ECONOMIE, PRECARITE, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Retraités floués, tous dans l’action le 19 mars

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mars 2009

 

  sarko.jpgRETRAITÉS FLOUÉS

 

TOUS DANS L’ACTION LE 19 MARS

 

 « Je préserverai le pouvoir d’achat des retraités ». Cet engagement du candidat en 2007 n’est pas tenu par le Président élu. Le 18 février il n’a annoncé que des mesures ponctuelles et des miettes pour quelques retraités.

Retraites et pensions n’ont pas été revalorisées, en 2008, à la hauteur de la moyenne annuelle de l’inflation qui a atteint 2,8%.

Sur plusieurs points (réversion, minimum vieillesse) les engagements présidentiels n’ont pas été tenus ou bien ont été réduits. A chaque fois, les retraités les plus modestes sont les plus concernés.

D’autre part le report au 1er avril de la revalorisation 2009 fait perdre trois mois aux retraités.

Comme les salariés, les retraités sont durement touchés par la crise qui met à mal la cohésion sociale et la solidarité. Cette solidarité entre actifs et retraités est la base du système de retraite par répartition qu’il faut à tout prix préserver.

C’est pourquoi les organisations syndicales de retraités CGT, CFDT, FO, CFE/CGC, CFTC, la FGR-FP et l’UNSA Retraités revendiquent, afin de compenser les retards accumulés, une revalorisation supplémentaire des retraites au-delà de la stricte application de la loi et un effet rétroactif au 1er janvier 2009.

Les retraités ne sont pas qu’un coût, ils sont un des moteurs du développement économique de la société et, comme tels, revendiquent les moyens de vivre dignement, comme des citoyens à part entière, avec un pouvoir d’achat préservé.

Les retraités, à l’appel de leurs organisations syndicales, seront à nouveau dans la rue le 19 mars. Ils exprimeront ainsi leur solidarité naturelle avec les salariés et les chômeurs sur les bases de la plate forme revendicative retenue par les organisations syndicales.

Paris, le 19 février 2009

Publié dans Politique nationale, RETRAITES, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

1...8990919293
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy