La mobilisation contre l’ANI sur l’emploi se poursuit au Sénat

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 avril 2013

 

La mobilisation contre l'ANI sur l'emploi se poursuit au Sénat dans CGT ani

Le projet de loi de « sécurisation de l’emploi »

déjà adopté par l’Assemblée nationale est

examiné à son tour par le Sénat à partir

de ce  mercredi.

Devant le palais du Luxembourg, la CGT, FO,

Solidaires et la FSU mobilisent contre le texte.

 

Dans l’hémicycle, les sénateurs communistes s’apprêtent à défendre leurs très nombreux

amendements contre l’Accord national interprofessionnel.

« La bataille continuera au Sénat », promettait Pierre Laurent le 9 avril dernier, lors du vote du projet de loi

sur l’emploi par les députés. Le sénateur et secrétaire national du PCF doit honorer son engagement

en intervenant ce mercredi au Sénat pour mettre en perspective la grande majorité des 650 amendements

au texte émanant du groupe CRC. « Le travail de nos députés a ouvert des brèches dans l’argumentation

du gouvernement et mis à nu les régressions contenues dans l’accord », assurait-t-il la semaine dernière,

rappelant qu’« il n’y a pas de majorité de gauche pour adopter ce texte », au palais du Luxembourg.

Reculs sociaux

Les sénateurs Front de gauche sont les seuls à avoir annoncé qu’ils ne voteront pas ce projet de loi

de transposition de l’accord national interprofessionnel signé par le Pedef, la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC

début janvier, « qui fait la part belle au Medef et prépare de futurs reculs sociaux ». Ils devraient être soutenus

par d’autres sénateurs de gauche, comme Marie-Noëlle Lienemann (PS). Le vote du texte, inscrit en

procédure accélérée (une lecture par assemblée), devrait intervenir vendredi ou samedi.

Devant le Sénat, les CGT, FO, Solidaires et FSU d’Ile-de-France ont appelé à un rassemblement unitaire

contre « ce projet de loi » qui « entérine un véritable recul social, organise la flexibilité, la mobilité, la précarité

au détriment des salariés. Cet accord conduit à la casse du code du travail, en légalisant le chantage

à la baisse des salaires au prétexte de la défense de l’emploi, ou encore, en restreignant les recours en justice

pour les salariés et les peines encourues par les employeurs. Cela conduirait à une nouvelle dégradation

de la situation de l’emploi et à l’augmentation du chômage…

A lire aussi :

S.G.

Publié dans CGT, droit du travail, ECONOMIE, Emplois, FO, France, Front de Gauche, FSU, PCF, Pierre Laurent, POLITIQUE, Senat, SOCIAL, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaire »

Contre l’ANI la rue prend le relais de l’Assemblée

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 avril 2013

 

Ce mardi dans l’Humanité :

contre l’ANI la rue prend le relais de l’Assemblée

 

Contre l'ANI la rue prend le relais de l'Assemblée dans CGT huma0904

Malgré quelques concessions à la marge,

les députés du Front de gauche se sont

heurtés à la volonté du gouvernement

de conserver dans la loi l’esprit et la lettre

de l’ANI.

La CGT et FO organisent des rassemblements

dans tout le pays.

Pour Agnès Le Bot Secrétaire confédérale


de la CGT, négociatrice :

« Ce n’est pas un vote couperet ».

« Il est encore possible de peser 
sur le projet de loi

sur la sécurisation de l’emploi. À l’Assemblée nationale,

des modifications ont été apportées,

mais très à la marge.

Ce texte reste un texte de régression sociale. Il y a eu, par exemple, quelques aménagements pour tenter

de limiter les dégâts sur la mobilité interne, en rendant cette négociation optionnelle dans les entreprises.

Mais cette mobilité reste forcée. En ce qui concerne les accords de maintien dans l’emploi, de modulation

du temps de travail et du salaire, les députés ont voté pour que des “efforts proportionnels” soient aussi

fournis par les dirigeants d’entreprise. Cela reste tout de même du chantage à l’emploi pour les salariés,

qui sont plus que jamais la variable d’ajustement. Il faut sortir de cette logique. 
Arrêter de penser le travail

comme un coût. 
Nous voulons montrer qu’il y a une autre dynamique de développement économique

et social possible. 
Nous mobilisons aujourd’hui pour peser dans les débats qui continuent au Sénat et porter

d’autres alternatives pour les salariés. Plus de 156 rassemblements sont attendus. Nous souhaitons aussi

aborder la question fondamentale du licenciement. Nous voulons pouvoir contrôler en amont la réalité

de son motif économique ainsi que la possibilité pour le comité d’entreprise 
de le suspendre. Mais nous en

sommes bien loin. 
Durant la négociation sur la sécurisation de l’emploi, le Medef n’a cherché qu’à obtenir

plus de facilité pour licencier. Le débat parlementaire n’est pas sorti 
de cette logique.

C’est au gouvernement et aux députés de maintenant prendre leurs responsabilités. 
Dans tous les cas,

ce n’est pas un vote couperet, 
nous nous battons aussi pour l’avenir. »

[Lire la suite]

 

Publié dans CGT, droit du travail, Emplois, FO, FSU, l'Humanité, POLITIQUE, SOCIAL, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaire »

Mobilisation du 9 avril contre l’ANI : la carte de France des manifestations

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 avril 2013

 

La CGT, avec d’autres organisations syndicales appelle l’ensemble des salariés du privé

comme du secteur public, des retraités et des privés d’emploi, à une nouvelle journée

de grèves et de manifestations le mardi 9 avril pour empêcher la transposition dans la loi

du contenu de l’ANI du 11 janvier.


Mobilisation du 9 avril contre l'ANI : la carte de France des manifestations dans CGT mobilisationani

 

Cliquez sur la carte

pour visualiser les manifestations

 

 

Publié dans CGT, FSU, Luttes, SOCIAL, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaire »

Pour l’école publique : manifestation nationale du 6 avril

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mars 2013

 

Pour l'école publique : manifestation nationale du 6 avril dans Education nationale manif-6-avril

 

Publié dans Education nationale, FSU, Luttes, Politique nationale, SNUipp | Pas de Commentaire »

Rythmes scolaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 mars 2013

 

Lille et Amiens repoussent la réforme à 2014

 

Rythmes scolaires   dans CGT Education

Après Lyon ou Montpellier, les villes de Lille

et Amiens vont elles-aussi opter pour la mise

en place de la réforme des rythmes scolaires

à la rentrée de septembre 2014.

 

 

Des décisions lourdes de sens pour le ministre de l’Éducation Vincent Peillon, qui espérait

qu’un maximum de grandes villes allaient basculer vers la semaine des quatre jours et demi

dès la rentrée 2013.

En communiquant sa décision ce lundi matin, la maire de Lille a voulu déminé le terrain pour Vincent

Peillon. Expliquant vouloir « prendre le temps de la concertation », Martine Aubry a souligné que la date

d’application n’était « pas un enjeu, ce qui est important, c’est le contenu ». « Je partage totalement

son projet, il (Vincent Peillon, ndlr) a tout mon soutien », a-t-elle insisté. La première édile doit

communiquer sa proposition au conseil municipal, qui procédera à un vote lundi soir.

École le samedi matin

« L’objectif, c’est la réussite et l’émancipation de chaque enfant, d’en faire de véritables citoyens »,

a-t-elle poursuivi. L’ancienne première secrétaire du PS s’est prononcée pour l’école le samedi matin,

un maintien en l’état de la pause méridienne (déjeuner) et un raccourcissement mesuré de la journée

scolaire.

« Cela n’a pas de sens de mettre trois quarts d’heure de périscolaire le soir. Autant accompagner

les enfants qui ont des difficultés. Nous préférons avoir des périodes plus longues pour mettre en place

les nouveaux apprentissages », a-t-elle expliqué.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Delanoë défend sa décision face aux critiques notamment

du Front de gauche

 

delanoerythmes Amiens dans Education nationale

réunion du 25 février sur les rythmes scolaires

Le maire de Paris Bertrand Delanoë a défendu

mardi sa décision d’appliquer dès 2013

la réforme contestée des rythmes scolaires

face aux critiques de l’UMP et du Front de

Gauche qui dénoncent un « entêtement

incompréhensible » et une action unilatérale

prise dans une « tour d’ivoire ».

« Je respecte la démocratie, c’est mon rôle de proposer après une très longue concertation de plusieurs

mois, et le Conseil de Paris est souverain et décidera lundi prochain si cette réforme s’appliquera en

septembre 2013″, a déclaré Bertrand Delanoë sur Itélé. « Aujourd’hui, j’ai le sentiment d’avoir dégagé

une ligne et des moyens efficaces pour la réussir, pour ce que soit un progrès pour tous dès septembre

prochain », a-t-il ajouté.

L’élu socialiste a annoncé lundi avoir obtenu l’accord des Verts sur le calendrier de mise en place de

cette réforme qui prévoit le retour à la semaine de quatre jours et demi, ouvrant la voie à une adoption

de cette mesure lundi prochain par le Conseil de Paris.

[Lire la suite]

Lire également : Peillon sur un mauvais rythme?

+ d’infos sur la réforme des rythmes scolaires sur http://59.snuipp.fr/

 

L’intersyndicale SNUipp-FSU, SNUDI-FO, SE-UNSA, SUD Education, CGT Educ’Action et CNT-Ste

a appelé les enseignants parisiens à faire grève lundi prochain à l’occasion de l’examen de la réforme

au Conseil de Paris. Les syndicats dénoncent un nombre insuffisant d’animateurs formés avant

septembre pour gérer les activités périscolaires et redoutent des inégalités croissantes entre les écoles

concernant ces activités.

 

FR3 Nord Pas-de-Calais a sondé 231 villes de plus 4 000 habitants :

Publié dans CGT Education, Education nationale, France, SNUipp, Syndicats | 1 Commentaire »

Lancement réussi de la campagne contre l’ANI : 200 000 manifestants disent « NON à la régression sociale »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 mars 2013

 

200 000 manifestants crient la « régression sociale, ça suffit »

 

 

Lancement réussi de la campagne contre l'ANI : 200 000 manifestants disent Jean-Claude Mailly et Bernard Thibault en tête du cortège

Plusieurs dizaines de milliers de manifestants,

salariés actifs, retraités et privés d’emploi,

ont battu le pavé mardi à Paris et bien d’autres

encore dans plus de 170 villes, à l’appel de

la CGT, FO, FSU et Solidaires, épaulés par le

Front de gauche.

Ils appellent les députés et sénateurs à ne pas adopter en l’état le projet de loi sur l’emploi,

« l’accord de la honte ». « Un véritable succès » estime la CGT.

« Tous les paragraphes de l’accord consistent à fragiliser les salariés, à remettre en cause le contrat de travail »,

a affirmé Bernard Thibault, secrétaire national de la CGT, devant plusieurs milliers de personnes rassemblées

au départ du cortège parisien place du Châtelet en direction de l’Assemblée nationale.

« On veut influencer la réflexion des parlementaires. C’est un premier rendez-vous. On ne va pas laisser

ce texte en l’état ». « Nous allons continuer notre pression sur les parlementaires », a renchéri Jean-Claude Mailly,

de FO, aux côtés de son homologue de la CGT.

« Régression sociale, ça suffit », « Ayraullande trahissent le peuple », lisait-on sur des pancartes tandis que

des manifestants reprenaient un des principaux slogans :

« Avec FO et la CGT, sénateurs et députés, dites non à l’accord Medef-CFDT ».

http://www.youtube.com/watch?v=K0DpJN2tnP0

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

5 000 manifestants à Lille où Thierry Lepaon ouvrait le cortège derrière une banderole unitaire

proclamant « Non à la régression sociale ».

Cliquez sur les photos pour agrandir

027 dans droit du travail007 dans Emplois

038 dans FO030 dans France

033 dans FSU014 dans Luttes

017 dans POLITIQUE028 dans SOCIAL

023 dans Solidaires036 dans Syndicats

037lille0503lille0503a

 

Douai : plus de 1 000 manifestants

capturedouai

capture d’écran vdn

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo

 

 

 

 

 

Publié dans CGT, droit du travail, Emplois, FO, France, FSU, Luttes, POLITIQUE, SOCIAL, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaire »

L’ANI : un projet de loi made in Medef

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mars 2013

 

Ce mardi dans l’Humanité :

les six péchés capitaux du projet de loi sur l’emploi

 

L'ANI : un projet de loi made in Medef dans André Chassaigne huma0503

Première mobilisation d’envergure aujourd’hui

contre l’accord du 11 janvier entre patronat et

syndicats minoritaires. Et contre sa transposition,

telle quelle, par le gouvernement dans une loi.

Le Front de gauche s’engage dans la bataille.

Retrouvez notre décryptage des principaux points

du projet et le point de vue de Didier Le Reste,

animateur du Front des luttes.

 

La mobilisation contre l’ANI s’engage aujourd’hui

à l’appel des syndicats, doit-elle dépasser ce seul

cadre ?

 

 

 

Didier Le Reste. Le Front de gauche se félicite du mouvement social contre ce projet de loi dit de

« sécurisation de l’emploi ». Ce sont là les contours d’une mobilisation qui ne demande qu’à grandir,

d’autant que le gouvernement a choisi la procédure d’urgence. Sans que cela ne soit formalisé,

il existe déjà une articulation entre ce mouvement social, dont la responsabilité est de créer

le rapport de forces, notre courant politique de transformation sociale, dont le rôle est à la fois

de sensibiliser les citoyens mais aussi d’interpeller la représentation nationale, et l’action

des parlementaires du Front de gauche. Tout cela doit se mettre en mouvement pour soit mettre

en échec ce projet de loi, soit le modifier de façon substantielle. Car ce texte, gagnant pour le patronat,

perdant pour le monde du travail, est porteur de régressions sociales.

[Lire la suite]

 

Publié dans André Chassaigne, Austerite, CGT, Competitivite, droit du travail, ECONOMIE, Emplois, FO, France, Front de Gauche, FSU, licenciements, Luttes, PCF, POLITIQUE, SOCIAL, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaire »

Accord emploi : Le Front de Gauche entend « détricoter pièce par pièce » l’accord pour en montrer toute la nocivité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mars 2013

 

TRAVAIL

Accord emploi :

«Vu l’enjeu, c’est la mère des batailles» pour A. Chassaigne

 

Accord emploi : Le Front de Gauche entend

André Chassaigne annonce que le groupe

Front de gauche à l’Assemblée nationale

entend « détricoter pièce par pièce » l’accord

dit de sécurisation de l’emploi, « pour montrer

aux parlementaires et aux Français

la nocivité de ce texte. »

L’accord signé par le Medef, la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC sera présentée ce mercredi en Conseil

des ministres, pour une application « début mai », selon Michel Sapin, le ministre du Travail. La CGT,

Force ouvrière, Solidaires et le FSU organisent une journée de manifestation ce mardi

contre la transposition de l’accord du 11 janvier dans la loi.

Accord minoritaire

«Nous considérons que ce sont 
les élus qui font la loi et ce serait une lourde dérive 
de la République que,

au nom du dialogue social, 
la représentation nationale se voie imposer une loi dictée, en fait, par le Medef,

explique André Chassaigne dans un point de vue publié dans l’Humanité de ce lundi. D’autant que

cet accord est minoritaire. Les organisations syndicales signataires ne représentent que 38 % des salariés. »

« Avec cet accord tel quel, le licenciement serait plus facile sous prétexte de compétitivité ; la mobilité 
serait

imposée à tous les salariés et tout refus 
pourrait entraîner le licenciement pour faute personnelle. La baisse

du salaire ou l’augmentation du temps de travail, sur la base d’un simple accord d’entreprise, pourrait

s’imposer aux salariés sans garantie réelle pour l’emploi. Les recours en justice seraient limités, de même que

celui auprès des prud’hommes. »

Construire une alternative

« Quand le projet de loi du gouvernement viendra en débat à l’Assemblée, nous entendons le détricoter pièce

par pièce pour montrer aux parlementaires et aux Français la nocivité de ce texte. Nous voulons faire bouger

les lignes. Nous allons déposer des centaines d’amendements pour construire une alternative. Nous avons

élaboré, avec nos collègues du Sénat, une loi contre les licenciements boursiers. Nous allons la décliner en

amendements pour redéfinir les licenciements économiques, les licenciements abusifs, les licenciements boursiers,

pour permettre 
aux salariés de saisir les juges pas seulement sur la forme mais sur le fond…

Avec le Front de gauche, nous avons construit ce projet en lien avec les salariés en lutte. Pour la première fois

depuis le début de la législature, la jonction entre luttes sociales et luttes parlementaires va se faire. Tenant

compte du sujet 
et de l’enjeu, c’est la mère des batailles. »

  • A lire aussi :

Accord sur l’emploi : le programme des 170 manifestations

« Non à l’accord du Medef ! Signez la pétition

Propos recueillis par Max Staat - humanite dans CGT le 4 Mars 2013

Publié dans André Chassaigne, CGT, droit du travail, FO, France, Front de Gauche, FSU, PETITION, POLITIQUE, SOCIAL, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaire »

5 mars : Journée d’action contre l’accord dit de sécurisation de l’emploi (ANI)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mars 2013

 

Ce lundi dans l’Humanité :

haro sur l’accord de sécurisation de l’emploi

 

5 mars : Journée d'action contre l'accord dit de sécurisation de l'emploi (ANI) dans Austerite huma0403

Mardi, la CGT et FO, rejointes par la FSU

et Solidaires, appellent à une journée

d’action contre l’accord national

interprofessionnel (ANI) dit de sécurisation

de l’emploi et sa transposition en un projet

de loi, qui faciliterait les licenciements.

A lire dans notre édition :

 - Mobilisation contre cet ANI qui vous veut du mal

 - 170 manifestations partout en France

 - La majorité tiraillée à l’Assemblée nationale

 - «Vu l’enjeu, c’est la mère des batailles»,

entretien avec André Chassaigne, président

du groupe Front de gauche à l’Assemblée

 - Hollande déçoit les électeurs

 - Les manifestations du 5 et le GPS de M. Lamy,

l’édito de Patrick Apel-Muller

[Lire la suite humanite.fr/]

Lire également :

Accord sur l’emploi : 100 députés PS contre les retouches

Tous les appels à manifester des syndicats et organisations territoriales

 

La logique néfaste de l’accord national interprofessionnel

sur l’emploi (ANI)

 

Le syndicat Force ouvrière a décrypté sous la forme d’un clip, les dessous de l’accord

de « sécurisation de l’emploi » signé le 11 janvier dernier par la CFDT, la CFTC

et la CFC-CGC mais refusé par la CGT et FO.

 

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

AttacTVFrance

victoiresmedef1 ANI dans CGT

Journée du 5 mars : les manifestations dans le Nord

Publié dans Austerite, CGT, Competitivite, droit du travail, ECONOMIE, FO, France, FSU, licenciements, Luttes, SOCIAL, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaire »

Journée du 5 mars : les manifestations dans le Nord

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mars 2013

 

Nord 59

 

Ville : MAUBEUGE
Lieu : Rassemblement devant la Chambre Patronale
Heure : 11h00
Organisation : CGT, FO

Ville : VALENCIENNES
Lieu : Manifestation départ place d’Armes
Heure : 10h00
Organisation : CGT, FSU, SOLIDAIRES

Ville : DOUAI
Lieu : Rassemblement place Barlet
Heure : 09h30
Organisation : CGT

Ville : LILLE
Lieu : Manifestation régionale départ Porte de Paris
Heure : 14h30
Organisation : CGT, FO avec le soutien de FSU et SOLIDAIRES

Publié dans CGT, Emplois, FO, FSU, Luttes, SOCIAL, Solidaires, Syndicats | Pas de Commentaire »

1...345678
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy