Rassemblement à Aulnay pour sauver l’emploi industriel

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mars 2012

 

Rassemblement à Aulnay pour sauver l'emploi industriel dans CGT dsc00777-300x200

Ce jeudi s’est tenu devant l’usine PSA d’Aulnay sous bois, menacée

de fermeture, un rassemblement pour la défense de l’emploi et

de l’industrie à l’appel de la CGT. 

Bernard Thibault – Secrétaire Général de la centrale syndicale,

était présent, avec entre autre Marie-George Buffet et Patrick

Le Hyaric.

 

Voir les autres photos sur humanite.fr/multimedia/  (soyez patient)

 

Publié dans CGT, France, Luttes, PCF, Politique industrielle, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

2000 métallos à Florange pour la défense et le développement de la sidérurgie en France

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mars 2012

 

Manifestation européenne de 2000 métallos à Florange 

 

2000 métallos à Florange pour la défense et le développement de la sidérurgie en France dans CGT florange_0-300x150Plusieurs centaines de métallurgistes du groupe ArcelorMittal,

venus de toute la France mais également de Belgique et du

Luxembourg, ont manifesté jeudi à Florange (Moselle)

pour la « défense de l’industrie en France ».

Deux mille métallos ont participé à cette journée d’action nationale organisée

par la CGT en faveur de « la défense et du développement de la sidérurgie

en France et en Lorraine », et à laquelle s’étaient associées la CFDT et FO. Des délégations des usines ArcelorMittal de

Dunkerque (Nord) et de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), de Schifflange (Luxembourg), fermée mardi pour une durée

« indéterminée », et de Liège (Belgique), dont les hauts-fourneaux sont à l’arrêt depuis octobre 2011, faisaient partie de ce

rassemblement devant la mairie de Florange.

Des salariés de l’usine métallurgique Aperam (ex-ArcelorMittal) de Gueugnon (Saône-et-Loire) et de la Fonderie du Poitou

Aluminium (groupe Montupet) d’Ingrandes (Vienne), actuellement en redressement judiciaire, ont également pris part à

cette journée voulue comme une « démonstration de force » par la CGT.

Pierre Laurent, secrétaire général du Parti communiste, et Olivier Besancenot du NPA, ont également fait le déplacement

en Lorraine. « La pérennité de la sidérurgie en Lorraine est une question d’intérêt national », a estimé le président du Conseil

national de campagne du Front de Gauche, devant des élus nationaux, régionaux et municipaux, venus à la manifestation.

Pour M. Besancenot, « de très nombreux salariés regardent Florange comme un foyer de résistance ». « Ces foyers vont

se multiplier dans le pays », a-t-il prévenu.

Les ArcelorMittal de Florange ont engagé le 20 février un mouvement d’occupation et de blocage du site pour obtenir un

redémarrage des deux hauts-fourneaux de l’usine, en sommeil depuis plusieurs mois. Cette mise en veille annonce, selon

eux, une « mort programmée » de l’aciérie qui emploie près de 5.000 personnes. La direction assure, au contraire, que l’arrêt

n’est que temporaire et imposé par la stagnation de la demande mondiale.

Le 28 mars, les métallos lorrains entameront une « marche sur Paris » où ils espèrent arriver le 6 avril.

Lire aussi

ArcelorMittal : fermeture pour une « durée indéterminée » de Schifflange

Source :  humanitefr ArcelorMittal dans Emplois le 22 Mars 2012

Voir également :

www.dipity.com/F3Lorraine/La colère de Florange : Frise chronologique

 

Publié dans CGT, Emplois, France, Front de Gauche, Luttes, PCF, POLITIQUE, Politique industrielle, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Fusillades de Toulouse et Montauban : communiqué de la CGT et de la FSU

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 mars 2012

 

  • Tuerie de Toulouse : la CGT est indignée

Dans un climat de haine et d’exclusion, les actes de violences extrêmes qui se sont déroulés à Montauban puis à Toulouse

sont inqualifiables. Nous sommes horrifiés par l’agression envers les êtres humains, l’assassinat d’enfants.

Tout doit être mis en œuvre pour appréhender le ou les auteurs de ces crimes dont le caractère raciste et antisémite se confirme.

La Cgt s’associe à la douleur des familles, leur exprime son entière solidarité et appelle à la vigilance contre l’exclusion

et à la réaction contre les actes intolérables qui viennent de se produire en participant aux hommages qui seront organisés

sur l’ensemble du territoire national.

La Cgt appelle les salariés à s’opposer à tout acte de racisme et d’exclusion en toutes circonstances.

Cet engagement sera réaffirmé lors du meeting co-organisé avec SOS Racisme le 21 mars 2012 journée internationale

contre le racisme.

Communiqué de la CGT, Montreuil, le 19 mars 2012

 

  • Toulouse, Montauban : la FSU condamne ces actes odieux

La FSU est horrifiée et indignée par les crimes des trois militaires de Montauban et ceux d’un enseignant et de trois enfants

aujourd’hui à Toulouse.

Elle condamne ces actes de violence inouïe et exprime ses condoléances aux familles. Nous ne pouvons que partager

l’émotion que suscite un tel drame. Elle souhaite que toute la lumière soit faite sur ces crimes.

La FSU ne laissera pas ces actes odieux mettre à mal la cohésion de notre société.

Communiqué de la FSU , Les Lilas, le 19 mars 2012

 

Publié dans CGT, Syndicats | Pas de Commentaire »

Salauds d’ouvriers, salauds de pauvres, salauds de syndicalistes…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 mars 2012

 

Salauds d'ouvriers, salauds de pauvres, salauds de syndicalistes... dans CGT isf-1--226x300 Par Jacques Cotta

Environ 150 salariés de l’aciérie ArcelorMittal de Florange ont fait le déplacement de la

Moselle pour se rendre à Paris, jeudi 15 mars, afin de manifester devant le siège de

campagne de Nicolas Sarkozy. Au cœur de leur démarche, la question du travail, thème

toujours exploité par le candidat président, leur volonté d’échapper à la logique terrible

du capital qui casse l’emploi, rejette au chômage, lamine les salaires et en conséquence

l’ensemble des acquis sociaux, propose dans le meilleur des cas « Un CDD sinon Rien »…

Les ouvriers ont été chassés par les CRS, les boucliers et le gaz lacrymogène. Un comité

d’accueil qui suscite quelques questions de première importance sur l’orientation politique

du candidat président…

 

A l’Élysée pour parler emploi…

L’intention des ouvriers qui ont fait le déplacement était claire : débattre avec le sommet de l’état de l’avenir des hauts-fourneaux

de Florange à l’arrêt depuis plus de six mois. Après Gandrange où des engagements avaient été pris par le président de la

république avant d’être abandonnés, les ouvriers de la sidérurgie présents à Paris comptaient exploiter la période électorale

comme un moyen de pression sur le candidat encore président.

*
« A froid, il s’engage, puis se dédit sans conséquence » lâchait un des sidérurgistes présents.

« Vous vous souvenez de Gandrange » ajoutait un autre. « Mais là, avec la pub de la campagne électorale, si on obtient un mot,

il ne pourra plus faire machine arrière, on le poussera jusqu’au bout ! », concluait un troisième… « Et quel que soit l’élu, il devra

respecter les engagements pris… ».


Désillusion

Rappel des faits présents dans la mémoire sidérurgiste : Alors que les salariés demandent que le groupe s’engage à redémarrer

les deux hauts-fourneaux de Florange, éteints depuis juillet et octobre, et à pérenniser ce site de 2.700 employés – plus de 4.000

en comptant intérimaires et sous-traitants, le président de la république est monté en première ligne le 1er mars pour annoncer

que « Arcelor Mittal redémarrerait l’un des hauts-fourneaux de Florange d’ici le second semestre de 2012 ». Mais quelques jours

plus tard, le leader mondial de l’acier précisait que rien n’était moins sûr, conditionnant tout redémarrage à la reprise économique…

Dans le contexte actuel, la douche froide était glacée…

*
Après l’intervention des CRS ce 15 mars devant le local du candidat UMP, les ouvriers étaient fous de rage. Quelques réflexions

laissaient paraître l’ampleur de la colère…

« Nous on se lève tôt le matin, et on nous reçoit comme ça ! Mais on vient juste pour pas crever, et lui il s’en fout ! » clamait un qui

pour la première fois avait fait ce type de déplacement.

« Ça fait quatre semaines qu’on fait grève, on n’a agressé personne et lui il nous gaze, le candidat du peuple! », déclarait un autre…

« Il nous fait dire rendez-vous lundi… Et puis quoi ! S’il voulait répondre il aurait été là. Quelle meilleure démonstration il pouvait

faire de son attachement au monde ouvrier que de nous recevoir et nous répondre… » concluait un autre.

La justification présidentielle

En déplacement à Suippes, dans la Marne, Nicolas Sarkozy a accusé la CGT, en particulier, d’avoir voulu une opération politique et

a dénoncé une « petite manœuvre ». « Les gaz lacrymogènes, ce n’est jamais bien, mais je ne suis pas décidé à laisser casser

qui que ce soit. Dans la République, on se comporte comme des républicains », a-t-il dit à la presse.

Mais qui voulait casser ?

Demander une entrevue pour défendre son emploi, son statut, son salaire, est-ce une démonstration de casse quelconque ?

Vouloir s’opposer à la casse du travail, de la sidérurgie notamment, parce que le groupe Mittal considère plus rentable pour lui,

sa famille et ses actionnaires de fermer Gandrange en jetant des centaines d’ouvriers et leur famille dans la misère, est-ce faire

preuve de violence ?

La violence qu’il faudrait combattre n’est-elle pas précisément celle qui rejette dans bataillons de travailleurs pauvres ces ouvriers

qui n’ont que leur travail pour vivre ?

Salauds de pauvres, salauds de syndicalistes, salauds, salauds, salauds…

[Lire la suite]

Lu sur : PCF Grésivaudan 17 mars 2012

 

 

Publié dans CGT, Emplois, Luttes, POLITIQUE, Presidentielle 2012, SOCIAL, Syndicats, UMP | Pas de Commentaire »

Suicide à la Poste : L’entreprise mise en cause

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 mars 2012

 

 Suicide à la Poste : des documents accablants

 

Suicide à la Poste : L'entreprise mise en cause dans CGT poste2-300x150Le cadre de la Poste qui s’est suicidé dimanche dans le Finistère avait préparé

son geste, laissant une série d’écrits bouleversants dans lesquels il accusait

l’entreprise d’être à l’origine de sa « perte de repères » et faisait part

de ses dernières volontés.

 

Dans ces documents, transmis par le syndicat SUD à l’AFP, le cadre quadragénaire, marié et père de deux enfants, explique

notamment qu’il « considère la hiérarchie de la Poste (à tous niveaux) à l’origine de (s)a perte de repères ».

« Depuis plus de trois ans, j’ai l’impression d’un acharnement, d’une volonté hiérarchique de m’acculer. Laissez-moi partir, c’est

mon choix », explique-t-il dans une note baptisée « Mes demandes », dans laquelle il dit refuser toute réanimation, être prêt à

donner ses organes et réclame une inhumation « dans l’intimité familiale » sans « aucun représentant de la hiérarchie de

l’entreprise, ni aucun message de cette même hiérarchie ».

Dans une autre note baptisée « Annexe », il demande si une pension pour sa famille est « envisageable », « en obtenant que

(s)on geste désespéré soit requalifié en accident de travail ».

Parmi les documents, figure également un courriel adressé au PDG de la Poste Jean-Paul Bailly et daté du 11 mars, soit le jour

de sa mort mais non envoyé. Dans ce mail, dont l’objet est « SOS », le cadre se dit « dos au mur » et considère que sa « carrière

à la Poste est terminée », disant redouter, « dans le meilleur des cas », une mise au placard. « Cela fait deux fois en moins de six

mois que je prépare mon suicide », écrit-il.

Patrice Campion, délégué SUD dans le Finistère, a expliqué à l’AFP que dans le courriel adressé le jour de sa mort aux

organisations syndicales, il indiquait avoir « laissé d’autres documents chez lui » pour la CGC, la CFDT, SUD et la CGT. Il a

expliqué avoir récupéré ces documents mardi.

Pour Régis Blanchot (SUD), ces documents, dans lesquels le cadre « explique comment la Poste l’a détruit » prouvent le lien

entre le drame et le travail. Une réunion du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) devait se tenir

localement mercredi. Selon M. Campion, les syndicats vont notamment demander que le suicide de ce cadre soit reconnu

comme un accident du travail.¹

Hervé Tellier, responsable CGT, premier syndicat du groupe devant SUD, a réaffirmé mercredi que le syndicat réclamait

« l’arrêt des réorganisations, un bilan de leurs effets sur la santé des agents et l’ouverture d’un chantier de négociations pour

remettre l’humain au coeur de l’entreprise ».

Lire à ce sujet

Source : humanite2010_logo6-300x82 accident du travail dans SANTE 14 mars 2012 

 

¹ ladepeche.fr/Tregunc Le suicide à la Poste déclaré « accident de service »

 

Publié dans CGT, SANTE, Souffrance au travail, Syndicats | Pas de Commentaire »

CGT : « Ré-industrialisons aujourd’hui la France de demain ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 mars 2012

 

En mars, ré-industrialisons le pays

 

CGT :

Du 19 au 25 mars 2012, avec des temps forts le 22 mars,

la CGT organisera dans tout le pays des débats des actions,

des manifestations et des rassemblements pour porter

nos propositions et faire entendre la parole des salariés

dans le débat public.


Campagne revendicative CGT

 

22mars-logo manifestations dans ECONOMIE

La CGT milite pour la mise en place d’une politique industrielle de coopération,

de complémentarité et de solidarité. Elle a décidé de lancer une nouvelle

campagne en faveur de la ré-industrialisation et de l’emploi industriel,

du 19 au 25 mars et durant toute l’année.

La CGT appelle les salariés à participer massivement aux luttes qui se développent

dans les entreprises, luttes porteuses d’alternatives pour pérenniser et développer

l’activité industrielle et l’emploi…

 

Téléchargement de document(s) :

 

Les premiers rendez vous de la campagne industrie 

Région Nord Pas de Calais

Le 20 mars manifestation devant l’entreprise VISTEON à Gondecourt.

Le 21 mars, dans le Dunkerquois, initiative pour défendre les raffineries des Flandres, la CGT présentera son projet.

Le 22 mars rassemblement devant la Préfecture.

Le 3 avril, à Arras, réunion des syndicats de l’automobile.

Source : CGT Métallurgie

 

Publié dans CGT, ECONOMIE, Luttes, Politique nationale, Presidentielle 2012, SOCIAL, TRACT | Pas de Commentaire »

Élection présidentielle : La CGT appelle à voter contre Nicolas Sarkozy

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 mars 2012

 

La CGT appelle à voter contre Nicolas Sarkozy

 

Élection présidentielle : La CGT appelle à voter contre Nicolas Sarkozy dans CGT chomeurscgt_0-300x150La CGT prend position dans la campagne présidentielle

en appelant à ne pas réélire Nicolas Sarkozy, dont le maintien

au pouvoir, estime le syndicat, « ouvrirait, à coup sûr,

une nouvelle séquence de lourds reculs sociaux ».

L’élection présidentielle, les 22 avril et 6 mai prochains,

«est un rendez-vous important pour l’expression démocratique» et,

«à ce titre, la CGT ne saurait être neutre, surtout au regard de la gravité de la situation», peut-on lire dans

une déclaration adoptée mardi à l’unanimité à Montreuil (Seine-Saint-Denis) par la commission exécutive confédérale.

«Au vu du bilan et des projets du président de la République, sa réélection ouvrirait, à coup sûr, une nouvelle

séquence de lourds reculs sociaux», souligne la confédération, première organisation syndicale en termes d’audience

en France.

«Derrière ses discours sur la « moralisation du capitalisme » ou la « revalorisation du travail », l’essentiel de son action a consisté

à favoriser les actionnaires et les plus riches. Ses choix contribuent à faire payer la crise aux salariés qui n’en sont pas

responsables», estime le syndicat. Pour la CGT,

«l’élection présidentielle doit créer un nouveau contexte plus favorable aux revendications et au progrès social».

Le syndicat ajoute que le Front national, qui capte une bonne part du vote ouvrier, «ne peut ouvrir une perspective de sortie

de la crise».

Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, avait déjà affirmé qu’il voterait contre Nicolas Sarkozy à la présidentielle,

tout en soulignant que la centrale ne donnait pas de consigne de vote en faveur d’un candidat.

Source : humanite2010_logo6-300x82 Bernard Thibault dans POLITIQUE 13 mars 2012

 

Publié dans CGT, POLITIQUE, Presidentielle 2012, SOCIAL | Pas de Commentaire »

ArcelorMittal de Florange : la lutte continue

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mars 2012

 

 ArcelorMittal de Florange : nouvelle action de blocage des métallos

 

ArcelorMittal de Florange : la lutte continue dans CGT arcelloroccupation-300x150Les métallurgistes de l’usine ArcelorMittal de Florange en Moselle

sont bien déterminés à poursuivre leurs actions pour obliger

leur direction à redémarrer les deux hauts fourneaux, éteints

depuis juillet et octobre.

Depuis ce matin, ils bloquent l’accès aux bâtiments administratifs

du site dont ils avaient déjà empêché l’accès au début de leur mouvement, le 20 février dernier.

Une trentaine d’ouvriers portant des chasubles de la CFDT, de la CGT et de FO ont pris position devant le poste de contrôle

menant aux « grands bureaux » où travaillent d’ordinaire plusieurs centaines de cadres, et ont improvisé un bûcher avec

des ballots de paille et des palettes de bois. « Il s’agit de perturber une nouvelle fois la production du site » qui est en partie

pilotée depuis les « grands bureaux », a expliqué un syndicaliste. Le blocage devrait se poursuivre toute la journée, a-t-il assuré.

«Notre combat, c’est aussi le vôtre», a déclaré le responsable de la CFDT, Edouard Martin s’adressant aux cols blancs

embauchant à 08h00, contraints à rester devant les grilles cadenassées.

«Aujourd’hui, c’est la filière chaude qui est menacée. Demain, ce sera l’activité packaging. Après-demain, ce seront

vos emplois avec la fermeture du site», a-t-il ajouté sous les applaudissements.

[Lire la suite]

 Source : humanite2010_logo5-300x82 CFDT dans Chomage 13 mars 2012

Photo ajoutée par nous

 

Le 22 mars, partout en France, la CGT appelle

les sidérurgistes à la GRÈVE,

pour exprimer tous ensemble et en même temps nos revendications.

Convergeons tous vers Florange,

la CGT organise des déplacements collectifs au départ de tous les sites de la sidérurgie.

Rassemblement à partir de 11 heures devant la Mairie de Florange

 

Publié dans CGT, Chomage, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

ERDF/GRDF : Jef Duval menacé de licenciement pour avoir fait preuve d’humanité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 mars 2012

 

ERDF : Désobéir est un devoir

 

Une porte qui s’entrebâille sur une femme, mère de famille, deux enfants sur les bras et trois autres

qui jouent par terre, la pauvreté comme seul décor. Jeff Duval, l’agent d’Erdf qui se tient devant elle

n’a que 23 ans, et est technicien clientèle ERDF. Il est envoyé par la Direction pour mettre en place

un SMI (service minimum 1000 Watts) c’est-à-dire pour baisser la puissance électrique de cet

appartement. Par Laurence Sauvage et Jean Michel Mespoulede.

ERDF/GRDF : Jef Duval menacé de licenciement pour avoir fait preuve d'humanité dans CGT jeff-copie-212x300

L’agent du service public commet alors le seul acte humaniste que lui intime son libre arbitre :

il désobéit à cet ordre ingrat et laisse cette famille dans son plein droit énergétique. A la place

du noir et du froid que sa Direction lui avait ordonné de faire rentrer dans ce foyer, il y laisse

la chaleur, la lumière, l’eau chaude, la télé allumée pour les gosses. Il laisse dans ces murs

ce que tout être humain devrait avoir droit sans condition : la vie.

Le droit à l’accès et à l’usage des énergies sont des droits fondamentaux. Ils permettent de

sur-vivre dans la dignité lorsque qu’on est frappé par la pauvreté, la misère ou l’exclusion sociale

et professionnelle, lorsque tous les jours, il faut choisir entre le contenu du frigo, et tout le reste. 

Nul ne peut en être privé.

 

 

Ce choix de résistance civique, cet acte de solidarité active, de protection des plus faibles et des plus fragiles, le « Robin des bois »

du Val de Marne risque de le payer très cher. Sa Direction, après l’avoir traduit en conseil de discipline, s’est donné un mois de délai

pour décider de la peine qu’elle se préparerait à lui infliger pour sa désobéissance. Son licenciement serait même envisagé.

Nous sommes indignés et révoltés par cette décision, nous tous et toutes qui tous les jours résistons, et, comme lui refusons de

sanctionner toujours les plus pauvres pour n’enrichir toujours que les plus riches. Parce que le service public pour nous est porteur

de valeurs de solidarité, sous soutenons ce salarié dans ce courageux acte solidaire.

Alors désobéir ? Oui ! Parce qu’aujourd’hui, face à ceux et celles qui aveuglément appliquent les plans sociaux ordonnés par les

actionnaires sacrifiant des milliers de familles, face à ceux qui ordonnent des coupures de gaz et d’électricité alors qu’ils savent

qu’ils feront descendre ces même familles de la dernière marche de chez eux à la rue , face à cette politique du bouc émissaire

qui veut rafler les enfant pour mieux expulser les parents, face cette injustice sociale érigée en dogme, face à tout cela :

désobéir et résister sont devenus un devoir.

[Lire la suite]

39479898-avatar_large2 EDF dans SOCIETE10 mars 2012

*

Image de prévisualisation YouTube

youtube.com/watch?v=x5

par

Un technicien d’ERDF-GrDF est menacé de licenciement pour avoir refusé de couper le courant chez une dizaine d’usagers

en situation d’impayés à Arcueil, dans le Val-de-Marne.

La CGT dénonce une punition à titre d’exemple et lance une pétition pour défendre le jeune homme estimant que ces pratiques

sont très courantes.

Signez la pétition en cliquant sur ce lien.

Tract du Syndicat CGT Energie Bagneux

*

Lire également :

 

Publié dans CGT, SOCIETE, Solidarite | Pas de Commentaire »

La nouvelle arme anti-patrons : le magnéto de Mickaël !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 mars 2012

 

Prends l’oseille et tire-toi

La nouvelle arme anti-patrons : le magnéto de Mickaël !

 

La nouvelle arme anti-patrons : le magnéto de Mickaël ! dans CGT p32_rmickael02-300x225

Mickaël Prince, délégué CGT de Stef-TFE, ne s’est pas laissé acheter par son patron.

Il a tout refusé : le chèque de 40000 €, la promotion comme cadre… et il a enregistré

toute la conversation !

Depuis, son entreprise fait de son mieux pour le virer. 

En soutien à Mickaël, rendez-vous le 13 mars à 12h30

devant le tribunal d’Amiens.

*
Lire l’article sur le site du journal Fakir :

http://www.fakirpresse.info/La-nouvelle-arme-anti-patrons-le…

 

http://www.dailymotion.com/video/xpaix4

www.dailymotion.com/video/xpaix4

*

Le journal Fakir est un journal papier, en vente dans tous les bons kiosques près de chez vous.

Il ne peut réaliser des reportages que parce qu’il est acheté ou parce qu’on y est abonné !

*******************

Communiqué de la CGT TFE Chaulnes


mickael_prince-489aa-536d0-300x200 Chaulnes dans Luttes

Pour la liberté d’expression, le respect et le développement du droit syndical

Nous exigeons l’Arrêt des poursuites judiciaires contre le délégué syndical !!

Face à cette obstination, la CGT TFE CHAULNES organise un rassemblement

d’ampleur devant le tribunal correctionnelle d’Amiens le 13 mars 2012 !

Barbecue à partir de 12H30 !


Rassemblement auquel nous appelons à participer tous les salarié(e)s, tous les délégué(e)s et tous nos soutiens

syndicaux, associatifs et politiques ; bref, tous les citoyens soucieux de la défense du droit syndical !!

 

Publié dans CGT, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

1...3940414243
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy