Le 1er Mai tous dans la rue !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 avril 2012

 

TOUTES ET TOUS A LA MANIF DU 1er MAI !

 

Le 1er Mai tous dans la rue ! dans CGT 1er-mai-2012-300x300Le 22 avril dans le Nord près de 13 % de citoyennes et citoyens ont

voté Jean Luc Mélenchon, c’est la plus forte progression et c’est le plus

bel espoir pour nos combats futurs.

Le Front de Gauche est fier du travail qu’il a entamé, pour rassembler

les Français et faire reculer toutes les tentations de divisions du monde

du travail qu’elles viennent de l’UMP ou du FN

Le 1er Mai, tous ensemble nous appelons à participer aux différents

cortèges du Mouvement Syndical pour défendre nos salaires,

refuser le chômage, la misère et remettre l’Humain

au centre de la Société.

 

Les manifestations dans la région

fichier pdf Manif_1er_mai

Source : PCF Nord

 

Maubeuge : 9 h 30 Rassemblement devant la Stèle, Place de l’Hôtel de Ville

10 h départ de la manifestation à l’appel de la CGT

 

Tract CGT Maubeuge à télécharger   fichier pdf tract ul 1er mai 2012 

carte_france_1_mai_2012-f5f69 1er mai dans Luttes

 

Publié dans CGT, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Pour un 1er mai de revendications sociales

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 avril 2012

 

1er mai : les syndicats répondent au candidat Sarkozy

 

Pour un 1er mai de revendications sociales dans CFDT 1ermai-300x150L’organisation par le candidat de droite d’un contre 1er mai,

soit disant pour les « vrais travailleurs », fait violemment réagir.

Une fois encore, Sarkozy tente de monter les travailleurs les uns

contre les autres, dénaturant l’action du 1er mai, journée

internationale de mobilisation née des syndicats américains

qui ont conquis par la lutte, un 1er mai 1886, le progrès social de la journée de 8 heures.

Tous les syndicats, centrales et fédérations locales, veulent un 1er mai social. Augmentation des salaires et des retraites

avec comme socle, le SMIC à 1 700 bruts, des services publics de qualité et de proximité pour favoriser le développement

économique, la lutte contre le racisme… C’est ce qu’exprime le tract unitaire de l’intersyndicale réunissant la CFDT, la CGT,

l’Unsa, Solidaires et la FSU. Mais individuellement, les centrales syndicales vont plus loin et condamnent le bilan du Sarkozysme,

comme  le détournement du 1er mai qu’il tente de faire.

Réunie ce mardi 24 avril, la Commission exécutive confédérale de la CGT s’est exprimée ainsi :

« Ce 6 mai, les salariés sont de nouveau appelés aux urnes. Pour la CGT, au vu du bilan et des projets du président de la

République, sa réélection ouvrirait, à coup sûr, une nouvelle séquence de lourds reculs sociaux inspirés des exigences patronales.

Battre Nicolas Sarkozy en élisant un nouveau président de la république est nécessaire. C’est contribuer à créer un contexte

plus favorable aux revendications et au progrès social qui nécessiteront toujours des mobilisations syndicales. C’est réaffirmer

la légitimité de l’action syndicale dans un pays démocratique. 

La CGT dénonce la provocation du président de la République qui vise à détourner et à récupérer le 1er mai par l’annonce

d’un rassemblement de ses partisans, à Paris, ce jour-là, sur le thème fallacieux du « vrai travail ». Cette opération n’a d’autre

objectif que de diviser les salariés et stigmatiser leurs organisations syndicales. »

Le syndicat Solidaires s’est lui très clairement exprimé contre l’initiative Sarkozyste : L’Union syndicale Solidaires réaffirme

ses exigences en matière d’emploi, de salaires, de fiscalité, de services publics, de protection sociale, de luttes contre

les discriminations ou de refondation de l’Union européenne… […] L’Union syndicale Solidaires constate qu’il est temps de

tourner la page de Nicolas Sarkozy au vu de son bilan et de ce qu’il propose dans cette campagne électorale.

L’Union syndicale Solidaires exigera du nouveau gouvernement des mesures ambitieuses pour contrer le poids de la finance

et répondre aux urgences sociales. […]

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans CFDT, CGT, Emplois, FSU, Luttes, Salaires, SOCIAL, Syndicats, UNSA | Pas de Commentaire »

1er mai 2012 : satisfaire les revendications pour le progrès social (CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 avril 2012

 

Communiqué commun CFDT-CGT-FSU-Solidaires-UNSA

17 avril 2012

Dans cette période de crise en France et en Europe, les organisations syndicales CFDT, CGT,

FSU, Solidaires, UNSA affirment leur volonté de faire du 1er mai 2012, journée de solidarité

internationale du monde du travail, une forte journée de mobilisation, de manifestations

et d’expressions revendicatives pour :

  • faire entendre les priorités sociales et les préoccupations des salariés, des demandeurs d’emploi, des jeunes

et des retraités, en France et en Europe ;

  • exprimer la défense des droits fondamentaux et des libertés partout dans le monde ;
  • faire reculer la xénophobie, le racisme et l’antisémitisme.

Dans beaucoup de pays européens, les populations subissent des politiques d’austérité et des réformes réduisant

les droits des travailleurs et leur protection sociale.

La crise ne peut être le prétexte pour remettre en cause nos systèmes sociaux. Il faut une véritable politique de

croissance, prenant en compte les enjeux écologiques, qui passe par l’amélioration du pouvoir d’achat et

la création d’emplois.

La pression sur les salaires et l’assouplissement des règles de licenciement ne peuvent que fragiliser la croissance

économique.

S’il y a un manque de compétitivité des entreprises, elle est notamment due à la rémunération excessive

du capital au détriment de l’investissement dans l’emploi, la formation, la recherche et l’innovation.

En ce 1er mai, nous voulons faire écho aux revendications portées par les salariés dans

cette période de crise :

  • priorité à l’emploi, en particulier des jeunes, alors que le nombre de chômeurs ne cesse d’augmenter

depuis de longs mois et que les restructurations, les licenciements et les fermetures d’entreprises sont le quotidien

de nombreux salariés,

  • lutte contre la précarité qui touche un nombre croissant de salariés, en particulier jeunes et femmes,

et provoque des situations de pauvreté intolérables ;

  • la promotion des salaires et du pouvoir d’achat doit être une priorité. Il n’y a aucune raison de

laisser les inégalités salariales perdurer, notamment entre les femmes et les hommes.

Nous réaffirmons avec le syndicalisme européen notre opposition à ces politiques et au nouveau traité qui,

en faisant l’impasse sur la croissance, ne fera que renforcer l’austérité et la crise.

Nous voulons dans les mobilisations du 1er mai réaffirmer le besoin d’une Europe solidaire

affirmant sa dimension sociale, ce qui impose de :

  • développer les droits des salariés et assurer des services publics de qualité,
  • mettre un terme à la concurrence sociale et fiscale entre pays de l’Union européenne

qui tire les garanties des travailleurs vers le bas. Il faut une autre répartition des richesses et mettre un terme

à la spéculation financière,

  • faire respecter la place et le rôle de la démocratie sociale, de la négociation collective

et du dialogue social.

La CFDT, la CGT, la FSU, Solidaires et l’UNSA appellent leurs organisations à se rencontrer dans les territoires

pour déterminer les modalités concrètes d’organisation des initiatives et manifestations du 1er mai sur ces objectifs.

1er mai 2012 : satisfaire les revendications pour le progrès social (CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA) dans CFDT 9-194x300

 

Publié dans CFDT, CGT, Emplois, FSU, LIBERTES, Luttes, Pouvoir d'achat, Salaires, SOCIAL, Solidaires, Syndicats, UNSA | Pas de Commentaire »

Victoire des syndicats de Petroplus

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 avril 2012

 

Les salariés de Petroplus mettent la main sur le « trésor de guerre »

 

Victoire des syndicats de Petroplus dans CFDT 2012-04-13petroplus-300x150C’est une victoire pour les syndicats de Petroplus.

Les salariés de la raffinerie de Petit-Couronne (Seine-Maritime)

ont obtenu qu’une part « substantielle » de la vente

du « trésor de guerre » qu’ils détiennent sous forme de stocks

depuis janvier leur revienne.

 

Cette manne servira à « financer les éventuelles conséquences sociales de la procédure de redressement en cours », a précisé

dans un communiqué l’intersyndicale CGT, CFE-CGC et CFDT du site situé près de Rouen. L’accord, que cette dernière

considère comme une première, doit encore être validé par les juridictions suisses et sera formellement signé en début

d’après-midi.

« 200 millions d’euros de stock »

La raffinerie Petroplus de Petit-Couronne, qui emploie 550 salariés, a été placée fin janvier en redressement judiciaire pour

six mois à la suite de la faillite de sa maison-mère suisse. Le site est toujours à la recherche d’un repreneur, la date limite

de dépôt des offres ayant été repoussée au 30 avril. Dès l’origine du conflit, les salariés ont mis la main sur les stocks de

produits pétroliers en considérant qu’il s’agissait de leur « trésor de guerre ». Ces stocks ont été évalués à quelque

200 millions d’euros.

« On partira au moins avec quelque chose »

Le prix de cession sera partagé en deux parts réparties entre les banques et Petroplus d’un côté et de l’autre les salariés, via

une seconde fiducie. En cas de liquidation pure et simple, « on partira au moins avec quelque chose », a expliqué Yvon Scornet,

porte-parole de l’intersyndicale.

Les négociations ont été délicates, selon l’intersyndicale, M. Scornet rappelant que les salariés étaient prêts à aller jusqu’à

« foutre le feu » aux stocks si l’issue ne leur était pas favorable.

  • A lire :

Petroplus: l’intersyndicale se bat pour que la raffinerie vive

Petroplus s’empare de l’or noir avec l’aval des banques

Les raffineurs cherchent un industriel sérieux

Source : humanite.fr  13 avril 2012

 

Publié dans CFDT, CGT, Emplois, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Rejeté par le pays, Sarkozy tente de ressusciter la peur du rouge !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 avril 2012

 

CGT/PCF : « Nicolas Sarkozy perd les pédales »

 

Rejeté par le pays, Sarkozy tente de ressusciter la peur du rouge ! dans CGT 401656_2658267328318_1004914467_32218487_843948229_n-300x207Rejeté par le pays, Nicolas Sarkozy ne sait plus comment réagir.

Il vient de perdre les pédales en déclarant que Bernard Thibault

était membre du bureau politique du PCF. Faut-il rappeler au

Président qui déshonore sa fonction en proférant de tels mensonges

que cette instance du PCF n’existe plus depuis plus de quinze ans,

que Bernard Thibault n’en a jamais été membre, que le respect

de l’indépendance syndicale est depuis de longues années,

un principe intangible du PCF ? Nicolas Sarkozy ferait mieux de balayer devant sa porte lui qui a abaissé son rôle

depuis cinq ans à celui de commis zélé du MEDEF et des grands privilégiés.  C’est là et pas ailleurs qu’il faut

chercher les raisons de la mobilisation électorale qui s’annonce pour le chasser du pouvoir dans le monde

du travail.

Par Pierre Laurent, le 06 avril 2012

Lire également :

Sarkozy utilise le mensonge pour décrédibiliser la CGT

 

Publié dans CGT, POLITIQUE, Presidentielle 2012, Syndicats | Pas de Commentaire »

Rappel : Assemblée citoyenne ce soir à 18 h – Salle du faubourg de Mons – route de Mons à Maubeuge

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 avril 2012

Reçu par courriel

 

Bonjour à toutes et tous,

Dans le prolongement de nos dernières initiatives concernant l’emploi industriel en Sambre Avesnois

et de notre positionnement « indépendant mais pas neutre » dans la période électorale actuelle,

je vous rappelle que se tiendra

JEUDI 5 AVRIL 2012 à 18 heures – Salle du Fbg de Mons – route de Mons à MAUBEUGE,

une assemblée débat citoyenne organisée par le Front de Gauche sur le thème

de l’emploi industriel et de l’école de la République.

C’est une opportunité pour la CGT de populariser ses revendications et de participer au débat sur ces questions vitales

pour notre pays et notre territoire. Nous vous invitons à y participer massivement.

Fraternellement,

Christophe Savaux
Secrétaire UL Maubeuge

 

*************************************************************************

 

Jean Luc MELENCHON progresse dans les sondages car vous êtes nombreux à attendre un changement

profond de la politique sociale et économique.

Le Front de Gauche et le PCF vous invitent à une

Assemblée Citoyenne ouverte à tous 

jeudi 5 avril, à 18H00.

salle du Faubourg de Mons à MAUBEUGE.

 

Les organisateurs ont prévu de faire témoigner plusieurs syndicalistes, et de questionner des responsables

politiques, sur les changements de politique qu’ils préconisent. Parmi eux,  seront présents

Eric BOCQUET

Sénateur communiste

Annick MATTIGHELLO

Maire de Louvroil et Conseillère Régionale.

 

Dans la Sambre Avesnois, des formations industrielles de l’éducation nationale (BTS…) sont fermées ou

menacées.

Dans le même temps, l’emploi à MCA est en danger en raison  d’une nouvelle délocalisation :

ouverture d’une usine de fabrication d’un véhicule à bas coût qui va concurrencer la KANGOO au Maroc.

D’autre part, l’avenir des emplois à AREVA est incertain. Si le projet de boucle ferroviaire à Aulnoye & Bachant

ouvre une perspective, que va faire à long terme l’Etat Russe qui possède Sambre et Meuse, usine spécialisée

dans des fabrications destinées au ferroviaire ?

Nous constatons que l’agglomération Val de Sambre donne des subventions à certaines entreprises dans des

conditions qui font débat.

 

Pour le collectif d’organisation

Louis MAZUY, conseiller municipal de Maubeuge

 

Avec Jean Luc MÉLENCHON, le FRONT DE GAUCHE propose :

Le SMIC à 1700 € bruts dès 2012

la retraite à 60 ans à taux plein,  pas de retraite en dessous du SMIC

le renforcement de l’Education Nationale et des filières Professionnelles

Un renouveau Industriel et Technologique :

nous récusons le modèle d’une économie de services que nous assigne la division internationale du travail

pilotée par les financiers. Nous voulons développer et rétablir le potentiel industriel de la France. Parce que

l’urgence écologique implique de relocaliser l’économie et que l’urgence sociale commande de lutter contre

le chômage, nous refusons de limiter notre ambition industrielle à quelques secteurs de pointe et voulons

reconstruire un tissu industriel diversifié.

 

Publié dans CGT, Front de Gauche, PCF, POLITIQUE, Presidentielle 2012 | Pas de Commentaire »

Grand meeting des cheminots ce mercredi 4 avril 2012 à Paris

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 avril 2012

 

La CGT cheminot : un meeting haut en couleurs

Grand meeting des cheminots ce mercredi 4 avril 2012 à Paris      dans CGT m1_1-300x224

Les agents de la CGT Cheminots en plein meeting à la Gare de Lyon

débattent de l’avenir du fret et du transport des passagers.

La SNCF comme service public est bien évidemment au centre des discussions.

 

Voir les autres photos

 

 

SNCF

Les cheminots en appellent à la reconquête du fret

 

affiche_040412 CGT cheminots dans SyndicatsCe mercredi, 10 000 agents sont attendus à midi près de la gare de Lyon,

à Paris, à l’appel de la fédération CGT des cheminots. Un meeting national

pour défendre le service public SNCF, en particulier pour le transport

des marchandises.

Si on parlait enfin politique des transports en ce printemps électoral et tandis que les alertes

à la pollution se multiplient ? La CGT cheminots répond oui, en organisant un meeting national

ce mercredi 4 avril, place Henri-Frenay, près de la gare de Lyon, à Paris.

Quelque 10 000 cheminots, actifs et retraités, sont attendus pour appeler au développement

du service public SNCF et en particulier dans le domaine du transport des marchandises.

 

Entre 2000 et 2011, on est passé de 55 milliards de tonnes de marchandises transportées au kilomètre par la SNCF à seulement

20 milliards. Économie d’énergies fossiles, lutte contre le rejet de produits polluants dans l’atmosphère : en 2007, le grenelle de

l’environnement fixait un objectif de 25 % pour le rail à l’horizon 2022. En réalité, la part du ferroviaire dans le transport de

marchandises, qui était de 30 % en 1984, et encore de 16,6 % en 2000, est tombée à 8,3 % en 2010.

« En trois ans, ce sont plus de 2,5 millions de camions en plus sur les routes », affirme la CGT. En France, 84,6 %

des marchandises circulent aujourd’hui par la route, y compris via la filiale routière de la SNCF !

En ayant officiellement abandonné en 2010 l’activité de « wagon isolé », jugée non compétitive par rapport à la route, qui permettait

aux PMI-PME de choisir le train, y compris pour de faibles volumes, la SNCF porte sa part de responsabilité.

19 % du marché français détenus par les privés

Les syndicats cheminots s’étaient alors insurgés, mais aussi des élus locaux, des populations et une partie du patronat.

[...]

Si la politique libérale portée par Nicolas Sarkozy a encouragé le retour du fret sur la route, à gauche aussi ça déraille.

« Dans les régions, le PS et les Verts disent qu’ils sont hostiles à la libéralisation, mais au Parlement européen, ils votent pour les

directives ou, au mieux, s’abstiennent », dénonçait un porte-parole de la CGT cheminots, dans le dernier numéro de l’Humanité

Dimanche, tout en remarquant que « seul le Front de gauche est cohérent ».

Concernant le fret, le message de Jean-Luc Mélenchon est effectivement on ne peut plus clair  :

« Il faut faire remonter les camions sur les rails ! »

[Lire l’article complet]

 

Publié dans CGT, Syndicats, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

Communiqué CGT-FSU

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 avril 2012

 

Communiqué CGT-FSU dans CGT logoFSU3

siteon0-dc90f dans FSU

Deux délégations de la FSU et de la CGT se sont retrouvées ce jour.

 

 

 

Les deux organisations constatent qu’elles partagent, une nouvelle fois, de forts et larges points communs dans leurs analyses

sur la situation sociale, politique et économique. Elles s’en félicitent.

Face aux politiques de régression sociale, aux attaques à l’encontre des salariés, aux choix de faire payer la crise à celles

et ceux qui n’en sont en rien responsables, la CGT et la FSU entendent, par leurs propositions et initiatives, peser sur les

orientations qui seront prises et contribuer à la construction d’alternatives.

Nos organisations ont été actrices de nombreuses actions que ce soit dans les différents secteurs comme au niveau

interprofessionnel ces derniers mois. Elles agissent notamment pour cela dans le cadre de l’intersyndicale. Ces mobilisations

sont indispensables et ont permis, en dépit de leurs limites, de placer l’intervention des salariés au coeur de l’actualité et

de peser sur les débats. Dans un contexte de crise qui atteint chacun dans son quotidien, elles estiment nécessaire de

rassembler largement et de manière unitaire le mouvement social pour construire une riposte à la hauteur des attaques subies.

La FSU et la CGT réaffirment leur volonté –et leur disponibilité- pour mettre en oeuvre ces mobilisations syndicales unitaires.

Elles confirment également leur détermination à contribuer au développement des luttes solidaires en Europe.

La CGT a informé la FSU de son intention de soutenir sa demande d’adhésion à la confédération européenne des syndicats.

A la veille de l’important scrutin présidentiel des 22 avril et 6 mai, les deux organisations sont déterminées à faire entendre

les exigences et revendications des salariés en toute indépendance.

Confirmant leurs revendications pour le développement de l’emploi, le pouvoir d’achat et la protection sociale, elles réaffirment

qu’une nouvelle répartition des richesses est indispensable et possible. Il s’agit de favoriser les revenus du travail

par l’augmentation des salaires, une véritable politique industrielle, la relance de la consommation dans le respect

du développement durable, le développement des services publics, une protection sociale solidaire et de haut niveau….la CGT

et la FSU estiment que le bilan du Président de la République et son programme pour les cinq années à venir vont à l’encontre

des exigences de progrès social.

En outre, nos deux organisations redisent ensemble avec force et détermination leur opposition et leur combat commun contre

les thèses de l’extrême droite, porteuses de démagogie, de discrimination et de racisme. Ces thèses sont incompatibles

avec les valeurs du syndicalisme que nous portons et dangereuses pour les salariés et les citoyens.

En tout état de cause, l’intervention des salariés avec leurs organisations syndicales est une condition essentielle

de la transformation sociale. En ce sens, la FSU et la CGT appellent à l’organisation de manifestations unitaires sur

les revendications sociales le 1er mai.

Depuis maintenant trois ans, la FSU et la CGT ont fait le choix d’approfondir leurs relations et d’inscrire leurs échanges dans la

durée pour conforter l’unité syndicale.

Des initiatives communes ont eu lieu –sur la formation professionnelle, la petite enfance, les jeunes et le syndicalisme- qui,

de manière positive, ont concrétisé la volonté partagée de travailler à un syndicalisme plus efficace, pour rassembler les salariés.

Ces journées nationales centralisées ou décentralisées sont complémentaires avec les autres démarches communes qui

existent tant dans les territoires que dans les secteurs professionnels.

À partir de ces premières étapes, nos deux organisations entendent poursuivre et approfondir ce processus de manière régulière,

en le portant au plus près des syndiqués et des salariés pour que le plus grand nombre s’en empare.

Elles le feront à partir d’un travail commun sur de grandes questions qui préoccupent les citoyens, comme l’emploi et la

communauté éducative par exemple.

Elles le feront en s’appuyant sur la nouvelle donne en matière de démocratie sociale et de représentativité syndicale, en pesant

ensemble pour obtenir des avancées pour les personnels.

Elles continueront à produire du matériel revendicatif commun afin de diffuser largement les initiatives qui pourront être prises.

Sans exclusive, nos deux organisations inscrivent cette démarche dans la construction d’un syndicalisme rénové, renforcé

notamment en nombre d’adhérents, qui doit créer les conditions de son rassemblement.

Nos deux organisations affirment leur volonté d’oeuvrer conjointement en ce sens à tous les niveaux.

Dans ce cadre, elles arrêtent d’ores et déjà le principe d’une nouvelle rencontre dès le mois de mai 2012.

 

Publié dans CGT, FSU, POLITIQUE, Syndicats | Pas de Commentaire »

CGT : « Changer de politique, conquérir la justice sociale »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2012

 

Communiqué de la CGT : Bilan du quinquennat

 

CGT : Dans la suite de la déclaration du 13 mars portant le changement de politique

et la conquête de la justice sociale, la Cgt fait le bilan du quinquennat.

A cette occasion elle édite, à un million d’exemplaires dans un premier temps,

un quatre pages tabloïd pour faire connaître son analyse sur les mesures

anti-sociales prises tout au long du quinquennat.

Pour la Cgt, il est de la responsabilité du syndicat de s’exprimer sur l’effet

des choix politiques sur les salariés en affirmant que la citoyenneté, c’est aller

voter, mais aussi se syndiquer.

Les salariés ont besoin d’une présence plus importante du syndicalisme, en y

prenant leur place, pour créer le rapport de force nécessaire et organiser

les luttes, en toutes circonstances, pour la prise en compte de leurs revendications.

Montreuil, le 23 mars 2012

PDF - 3.5 Mo
Changer de politique, conquérir la justice sociale

Publié dans CGT, POLITIQUE, Presidentielle 2012, Syndicats | Pas de Commentaire »

Fret SNCF : communiqué de la CGT cheminots / meeting du 4 avril à Paris

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mars 2012

 

L’ancien directeur du Fret SNCF condamné !

 

Fret SNCF : communiqué de la CGT cheminots / meeting du 4 avril à Paris dans CGT logo_fede_cheminots1La Fédération CGT des cheminots a porté plainte le 28 avril 2010 pour prise illégale d’intérêts et recel de prise

illégale d’intérêts après avoir incidemment été informée que M. Luc NADAL avait confié, alors qu’il était directeur

général adjoint du pôle transport ferroviaire de la SNCF, une mission d’études pour un montant de 191.510 € HT,

au cabinet conseil dirigé par son frère, et dont il avait lui-même été un des associés avant de rejoindre la SNCF.

Interpellé par écrit, le Président de la SNCF M. PEPY a refusé de se constituer partie civile au nom et pour

le compte de la SNCF dans ce dossier, alors même que M. le Procureur de la République avait requis le renvoi de MM.

NADAL frères devant le Tribunal correctionnel.

Cette étude s’inscrivait dans un contexte d’ouverture à la concurrence avec un plan fret décidé par la direction de la SNCF et

le gouvernement pour casser cette activité, avec à la clé 5 000 suppressions d’emplois, la fermeture de gares Fret et de triages,

l’abandon du wagon isolé, le transfert de 2,5 millions de camions sur la route.

Lors de l’audience, M. Luc NADAL a d’ailleurs confirmé qu’il avait agi sur mandat du gouvernement et de la direction SNCF

pour appliquer ce plan Fret contesté notamment par la CGT.

[Lire la suite]

 

affiche_040412 Fret dans JusticeGrand meeting des cheminots

mercredi 4 avril 2012 à Paris 

POUR :

  • la défense du Fret SNCF
  • le développement du Service Public ferroviaire
  • l’amélioration des conditions sociales des cheminots

Depuis 2003, la CGT n’a de cesse de dénoncer la casse du Fret SNCF.
*

Les multiples plans Fret imposés par le Gouvernement et la Direction ont entrainé un gâchis

social, économique, financier, qui est constaté par tous. […]

RENDEZ-VOUS A PARIS PLACE HENRI FRESNAY, GARE DE LYON, A PARTIR DE 12H.

Lire la suite [.pdf 420 Ko]

 

Publié dans CGT, Justice, Syndicats, Transports - SNCF | Pas de Commentaire »

1...383940414243
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy