Victoire des syndicats de Petroplus

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 avril 2012

 

Les salariés de Petroplus mettent la main sur le « trésor de guerre »

 

Victoire des syndicats de Petroplus dans CFDT 2012-04-13petroplus-300x150C’est une victoire pour les syndicats de Petroplus.

Les salariés de la raffinerie de Petit-Couronne (Seine-Maritime)

ont obtenu qu’une part « substantielle » de la vente

du « trésor de guerre » qu’ils détiennent sous forme de stocks

depuis janvier leur revienne.

 

Cette manne servira à « financer les éventuelles conséquences sociales de la procédure de redressement en cours », a précisé

dans un communiqué l’intersyndicale CGT, CFE-CGC et CFDT du site situé près de Rouen. L’accord, que cette dernière

considère comme une première, doit encore être validé par les juridictions suisses et sera formellement signé en début

d’après-midi.

« 200 millions d’euros de stock »

La raffinerie Petroplus de Petit-Couronne, qui emploie 550 salariés, a été placée fin janvier en redressement judiciaire pour

six mois à la suite de la faillite de sa maison-mère suisse. Le site est toujours à la recherche d’un repreneur, la date limite

de dépôt des offres ayant été repoussée au 30 avril. Dès l’origine du conflit, les salariés ont mis la main sur les stocks de

produits pétroliers en considérant qu’il s’agissait de leur « trésor de guerre ». Ces stocks ont été évalués à quelque

200 millions d’euros.

« On partira au moins avec quelque chose »

Le prix de cession sera partagé en deux parts réparties entre les banques et Petroplus d’un côté et de l’autre les salariés, via

une seconde fiducie. En cas de liquidation pure et simple, « on partira au moins avec quelque chose », a expliqué Yvon Scornet,

porte-parole de l’intersyndicale.

Les négociations ont été délicates, selon l’intersyndicale, M. Scornet rappelant que les salariés étaient prêts à aller jusqu’à

« foutre le feu » aux stocks si l’issue ne leur était pas favorable.

  • A lire :

Petroplus: l’intersyndicale se bat pour que la raffinerie vive

Petroplus s’empare de l’or noir avec l’aval des banques

Les raffineurs cherchent un industriel sérieux

Source : humanite.fr  13 avril 2012

 

Publié dans CFDT, CGT, Emplois, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

« Les marcheurs pour l’acier » arrivent aujourd’hui à Paris

Posté par communistefeigniesunblogfr le 6 avril 2012

 

Les métallos de Florange arrivent ce soir au Trocadéro

 

Les ouvriers de l’aciérie ArcelorMittal de Florange (Moselle)

menacée de fermeture, partis à pied le 28 mars de Lorraine

pour « défendre leurs emplois auprès des populations »,

franchiront vendredi les portes de Paris où un rassemblement

est prévu, avec concerts et discours, sous la Tour Eiffel.

La vingtaine de métallos, syndiqués ou non, ont avalé 300 km, passant notamment par Belleville-sur-Meuse (Meuse),

Château-Thierry (Aisne) ou La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne), pour arriver symboliquement en fin d’après-midi au pied

de la dame de fer, faite d’acier de Lorraine. Le temps de « soigner les bobos et les ampoules », les marcheurs de l’acier

se réuniront à 14H00 place de la République pour une dernière étape de 7 km qui les mènera au Champ de Mars.

Là, un « gros rassemblement » est prévu : 15 bus ont quitté la Lorraine au petit matin et d’autres salariés rejoignent la capitale

en train ou via les transports en commun depuis l’Ile-de-France.

  • Le programme s’annonce festif, avec des concerts au Trocadéro (Place de Varsovie) :

19h/ Ouverture par CALIXTE DE NIGREMONT (et présentation de chaque artiste avant passage sur scène)
19H05/ Intervention de L’INTERSYNDICALE
19H20/ Message « voix off » de GUY BEDOS
19H30/ 3 Groupes de musiques lorrains: PASCAL DOUANE, DORSALE, RIC
20H/ L’humoriste DIDIER PORTE
20H15/ LES DROLES DE MECS (danse)
20H30/ BERNARD LAVILLIERS
21H30/ ZEBDA

« L’idée était de nous battre pour sauver notre usine en danger et des milliers d’emplois. On a eu un vent de sympathie extraordinaire

et on s’est rendu compte que notre combat dépassait largement les frontières de Florange », a déclaré Edouard Martin, délégué CFDT.

«Beaucoup de Français se sont reconnus et ont dû se dire : “On est tous des ArcelorMittal en puissance”, car bien que l’entreprise gagne

de l’argent et soit compétitive, ça ne suffit même pas pour la maintenir en marche, puisque tous ces ayatollahs de la finance estiment

que c’est toujours moins cher ailleurs».

Des Arcelor de Florange étaient déjà venus à Paris le 15 mars et avaient tenté de se rendre au QG de campagne de Nicolas Sarkozy

où ils s’étaient fait accueillir avec violence et gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre.

 

http://www.dailymotion.com/video/xpy01m

www.dailymotion.com/video/xpy01m

par BFMTV

 

Vidéo 20minutes.fr/tv/

 

Publié dans CFDT, ECONOMIE, Emplois, Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

12345
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy