Méthode Peillon : Baisser le salaire des enseignants débutants !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 juin 2013

 

Vincent Peillon veut baisser le salaire des enseignants débutants

 

Méthode Peillon : Baisser le salaire des enseignants débutants ! dans Austerite peillonS.G.

Selon le Snes-FSU, un projet de décret vise

à diminuer de 400 euros bruts la rémunération

proposée aux professeurs et conseillers

principaux d’éducation débutants.

 

Si ce décret est publié au journal officiel, ceux-ci ne toucheraient que 1600 euros bruts mensuels,

au lieu des 2000 euros actuellement. Le premier syndicat des personnels du second degré s’étonne

de cette mesure. « La décision de diminuer la rémunération des nouveaux enseignants, si elle était

confirmée par le ministre, irait à l’encontre des engagements du ministre lui-même et ne pourrait

que conduire à une forte réaction de tous les personnels » peut-on lire dans son communiqué publié

ce mercredi matin.

Crise du recrutement

Le Snes-FSU rappelle que, selon les chiffres même de l’OCDE, « les enseignants débutants français

sont payés 10% de moins que la moyenne des pays » membres de l’organisation internationale.

Il se demande comment un telle baisse de salaires pourrait répondre à la « crise du recrutement

des enseignants et des conseillers principaux d’éducation (CPE) ».

Austérité budgétaire?

Ce projet intervient alors que d’autres coupes ont été effectuées dans le budget de l’Éducation nationale :

2000 assistants d’éducation en moins à la rentrée 2013, pas de réel coup de pouce pour les bourses

et aux fonds sociaux (à lire: Quand Vincent Peillon s’emmêle les bourses). L’austérité budgétaire semble

donc toucher aussi l’Éducation nationale. Celle-ci faisait pourtant partie des ministères prioritaires

du candidat Hollande, avec celui de la Justice et de l’Intérieur. 

[Lire sur humanite.fr]

  • A lire aussi :

Le communiqué du Snes-Fsu

Prime de 400 euros aux professeurs des écoles : l’entourloupe de Peillon ?

Le gouvernement tente de relancer l’attractivité du métier


Le salaire des enseignants français à la loupe

Publié dans Austerite, Education nationale, France, Politique nationale, Salaires, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Rémunération des patrons : 4,8 millions d’euros en 2012 pour le PDG de Publicis !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mai 2013

 

c’est un scandale

Publicis : les actionnaires restent généreux avec le PDG

 

Rémunération des patrons : 4,8 millions d'euros en 2012 pour le PDG de Publicis ! dans CGT publicis-actionnairesÉlisabeth Badinter et Maurice Lévy, les deux principaux

dirigeants de Publicis

La comédie du « say 
on pay »¹, qui consiste à

demander aux actionnaires de se prononcer

sur le mécanisme de rémunération

des dirigeants de leur entreprise, est finie :


ils approuvent les 
4,8 millions de salaire de Maurice Lévy².

 

publicis c'est un scandale! dans ECONOMIE

Une répartition des richesses juste et cohérente.

C’est ce que revendiquent les salariés de l’agence

de 
communication Publicis qui se sont rassemblés

mercredi midi à l’occasion de l’assemblée générale

annuelle des actionnaires, avenue des Champs-Élysées,

à l’appel du syndicat Info’Com CGT.

Avec des résultats en hausse en 2012 (737 millions d’euros de bénéfices net, + 22,8 % sur 2011),

le troisième groupe mondial de communication se montre particulièrement généreux à l’égard

des actionnaires, annonçant qu’il souhaite leur verser un dividende exceptionnel en 2013.

Leur rémunération représenterait 35 % des bénéfices (soit environ 200 millions d’euros),

contre 20 % auparavant.

Stagiaires non rémunérés

Dans le même temps, les salaires du personnel stagnent et les conditions de travail se dégradent.

Les militants dénoncent en outre l’utilisation abusive des ruptures conventionnelles de contrats

et le recours excessif aux stagiaires non rémunérés et salariés free lance, qui précarisent

l’emploi. «Diminuer, même de peu, les dividendes libérerait une somme à redistribuer pour améliorer

les salaires, l’emploi, la formation et les conditions de travail», explique le syndicat³ dans un communiqué.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

¹Depuis la mise en place du « say on pay » en Angleterre, les salaires des dirigeants ont augmenté de 70%. « L’idée de faire

intervenir une partie prenante externe a eu la vertu d’augmenter la sensibilité de la rémunération à la performance,

mais pour ce qui est de la réduction du niveau de rémunération des dirigeants, en tous cas dans l’exemple anglais, il faut

avouer que c’est un échec, estime Guillaume de Piédoüe. Il faut rappeler que l’objectif de tout actionnaire est l’augmentation

de la valeur ou de la rentabilité de ses actions, sa fonction première n’est pas de juger de la moralité d’une rémunération,

mais de sa juste proportion avec la performance ».  ( Source )

actionnaires CGT dans Salaires

²Maurice Lévy accède ainsi à première place des patrons les mieux payés

du Cac 40Élisabeth Badinter – la fille du fondateur

de Publicis Marcel Bleustein-Blanchet – a touché pour 2012 une rémunération

fixe de 240.000 euros.

 

³Selon la CGT, les salariés «créent les richesses colossales de cette entreprise

mais question salaire, ils ne se régalent pas».

Publié dans CGT, ECONOMIE, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Japon : plan de relance anti-austérité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mai 2013

 

Le Japon prend l’austérité à contre-pied

 

Japon : plan de relance anti-austérité dans Austerite abe

C’est une politique de relance de droite, mais en ces temps d’austérité

généralisée, il n’y a qu’elle à observer. En quelques mois, le Premier

ministre Abe entend relancer la croissance et augmenter les salaires

par une politique d’investissement et de création de devises.

Et l’inflation agitée en épouvantail par les ténors européens

de la rigueur ? Il la désire.

A peine revenu au pouvoir, Shinzo Abe a nommé un de ses proches à la tête

de la banque centrale du Japon et a « relancé la plancher à billets »

comme on dit souvent péjorativement. Le but est d’injecter pas moins

de 1100 milliards d’euros dans l’économie japonaise en 2 ans. De l’argent destiné à racheter de la dette

souveraine, énorme au Japon puisque représentant 240 % du PIB (contre 90 % du PIB en France). Mais aussi

à investir. Plus de 40 milliards d’euros aux travaux publics seront ajoutés au budget 2013, pour reconstruire

le nord-est du pays encore en ruine suite au tsunami de 2011. Les dépenses de l’État, par la hausse

des commandes publiques devraient augmenter de 2,4%.

Concrètement, le PIB du Japon a progressé de 0,9% au premier trimestre 2013. Auparavant, le pays était

en récession, le PIB avait reculé de 0,4 % au trimestre précédent. En rythme annuel, l’économie a ainsi

progressé de 3,5%.

Une dévaluation souhaitable…

C’est dans tous les manuels d’économie, faire tourner la planche à billets (créer de l’argent à la banque centrale)

entraine la dévaluation de la monnaie. Le yen a donc chuté de 23% contre le dollar et de 24% contre l’euro

depuis la mi-novembre. Mais la dévaluation, n’est pas forcément un mal. La baisse du Yen a ainsi permis

au Japon une hausse de 16 % des exportations. De ce fait, les entreprises japonaises ont dû revoir à la hausse

leurs perspectives sur l’année, avec en moyenne une hausse de 3 à 4 % de chiffre d’affaires.

Face à ces bons résultats, Shinzo Abe a rapidement demandé aux entreprises d’augmenter les salaires. Ce qu’elles

ont dans l’ensemble bien accueillie, dans l’espoir notamment de booster la consommation intérieure qui a augmenté

de 3,7 %. On note ces trois derniers mois une relance de la construction immobilière au Japon, comme un retour

dans le positif des ventes automobiles, sur le marché intérieur comme extérieur. Ce qu’on peut appeler un cercle

vertueux, à opposer au cercle vicieux de l’austérité.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire également :

Le Japon accélère sa croissance à 0,9% au 1er trimestre

 

Publié dans Austerite, Japon, Salaires | Pas de Commentaire »

Victoire pour les métallos allemands

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 mai 2013

 

Allemagne :

victoire pour les salariés de la métallurgie

 

Victoire pour les métallos allemands dans Allemagne igm1

Sous la pression d’un durcissement du mouvement

social, patronat et syndicat du secteur de la métallurgie

en Allemagne ont convenu ce mercredi à Munich

d’une hausse de salaires en deux temps.

3,7 millions de salariés sont concernés.

 

 

 

Selon les termes de l’accord qui court sur vingt mois, les salaires augmenteront en deux temps : +3,4%

à partir du 1er juillet 2013, puis +2,2% au 1er mai 2014. Le syndicat IG Metall, particulièrement combatif

et qui avait réussi à mobiliser plus de 700 000 salariés ces deux dernières semaines, revendiquait

une hausse de salaire de 5,5% pour cette année. La fédération patronale Gesamtmetall avait signalé

en début de semaine qu’étendre l’accord dans le temps pourrait constituer une base de compromis.

« Avec un tel accord, les salariés sont traités de façon juste et appropriée, en harmonie avec la situation

économique », a dit le président d’IG Metall, Bertold Huber, cité dans un communiqué. « Je me réjouis

de l’accord-pilote atteint en Bavière », a dit le président du patronat de la métallurgie, Gesamtmetall,

Rainer Dulger. Les syndicats et salariés étaient près à une grève dure dans la métallurgie.

Hier, 50 000 salariés de Volkswagen pourtant peu concernés s’étaient mobilisés par solidarité, pour faire

pression avant le début de cette nouvelle nuit de négociation. Rien qu’entre le 1er et le 8 mai,

400.000 salariés avaient cessé le travail ponctuellement, par exemple chez Daimler, Bombardier

ou encore le fabricant de câbles Nexans. IG Metall avait fixé la date de la Pentecôte comme ultimatum

avant le passage à la grève dure. Les métallos allemands ne se sont pas mis en grève dure depuis 11 ans.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Allemagne, EUROPE, Luttes, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

À lire dans « La Terre » : Vacances en danger

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 mai 2013

 

Cette semaine dans La Terre :

les vacances en danger

 

À lire dans

Intentions de départ, durée de séjour, budgets :

tous les voyants sont au rouge.

Le droit à des vacances accessibles à tous va-t-il

faire les frais des politiques d’austérité ?

Retrouvez également dans notre dossier sur les vacances

en danger : des solutions pour partir pas trop cher.

À lire également :

« Comment manger différemment pour produire autrement ».

 

[Lire la suite]

 

Retrouvez le numéro de La Terre du 14 au 20 mai 2013

en numérique

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, La Terre, Pouvoir d'achat, Presse - Medias, Salaires | Pas de Commentaire »

Allemagne : Les métallos durcissent leur lutte pour des augmentations de salaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 mai 2013

 

Allemagne :

les métallos durcissent leur lutte pour des augmentations de salaire

 

Allemagne : Les métallos durcissent leur lutte pour des augmentations de salaire dans Allemagne

IG Metall envisage de durcir le mouvement de grève.

Le syndicat réclame une augmentation de salaire

de 5,5 % pour 3,7 millions de salariés.

Les débrayages d’avertissement continuent :

50 000 salariés de Volkswagen se sont mobilisés

mardi par solidarité avec leurs confrères

de la métallurgie.

Depuis le début du mois, 700 000 travailleurs allemands, issus de 2700 entreprises, se sont mobilisés,

débrayages et grèves d’avertissements se son multipliés. IG Metall, plus grand syndicat d’Europe,

négocie avec la fédération patronale Gesamtmetall pour obtenir une hausse de 5,5% de salaire

cette année pour 3,7 millions de salariés de la métallurgie, vaste branche qui comprend l’automobile

mais aussi l’électroménager, les semi-conducteurs ou encore l’électronique.

Le syndicat IG Metall envisage, faute d’accord avec le patronat du secteur, un vote pour lancer

un mouvement de grève de plus forte ampleur. La fédération patronale Gesamtmetal campe toujours

sur une proposition de 2,3% sur 11 mois à compter du 1er juillet.

Alors que cet après-midi IG Metall et Gesamtmetall devaient se retrouver pour une quatrième série

de négociations, 50.000 salariés de Volkswagen ont mené des actions diverses, débrayages et réunions

spontanées. « Les sites de Volkswagen ont aujourd’hui envoyé un avertissement clair à la direction

du plus grand constructeur automobile européen », a estimé le négociateur d’IG Metall au sein du groupe,

Hartmut Meine. D’autant que si quelques sites de Volkswagen, essentiellement dans l’est du pays,

sont soumis à l’accord de branche, la majorité d’entre eux dépend d’un accord « maison » négocié à part

entre IG Metall et la direction du groupe automobile. Ils se sont, dans leur majorité, mobilisés par solidarité.

[Source : humanite.fr]

 

Publié dans Allemagne, EUROPE, Luttes, Salaires, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Thierry Lepaon : « Avec un salaire minimum de 1 700 euros, on n’aurait pas de problème de retraite »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mai 2013

 

Thierry Lepaon :

« Avec un salaire minimum de 1 700 euros, on n’aurait pas

de problème de retraite »

 

Thierry Lepaon :

À la veille d’une rencontre entre Jean-Marc Ayrault

et les syndicats pour préparer la conférence sociale,

le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon,

a appelé dimanche à « une irruption des salariés

sur le terrain social » à propos de la future réforme

des retraites, estimant qu’elle « va nécessiter

une mobilisation d’ampleur ».

  »La question des retraites va nécessiter une mobilisation

d’ampleur des salariés », a déclaré Thierry Lepaon

lors du Grand rendez-vous Europe1/i-Télé/Le Parisien-

Aujourd’hui en France.

 

 

« La question du rapport de force est une question essentielle. Il faut que les salariés s’occupent

de leurs affaires », a-t-il ajouté, jugeant que « le résultat d’une négociation, c’est avant tout le résultat

d’une mobilisation ». « Il faut que les salariés arrêtent de penser que les syndicats, dans le cadre de négociations,

peuvent obtenir des choses s’ils n’investissent pas le terrain social et s’ils ne se mobilisent pas », a-t-il précisé,

appelant les salariés à une « irruption sur le terrain social« .

Thierry Lepaon s’exprimait à la veille d’une rencontre entre le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et les syndicats

pour préparer la prochaine conférence sociale des 20 et 21 juin. Le numéro un de la CGT a demandé une réforme

« structurelle » du financement des retraites qui passe, selon lui, par l’augmentation des salaires,

ainsi que par l’emploi et la croissance. Refusant une nouvelle adaptation du système actuel, il a prévenu

que la CGT n’accepterait ni un allongement de la durée des cotisations ni une baisse du montant des pensions.

Faute de quoi, le syndicat appellerait à des manifestations.

« Si on allait vers un salaire minimum à 1 700 euros, on n’aurait pas de problème de retraite« , a-t-il dit.

« L’autre curseur, c’est l’emploi et donc la croissance », a-t-il estimé. Selon lui, « si on augmente les salaires

et si on augmente le nombre de salariés au travail, on n’a pas de problème de retraite ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, CGT, ECONOMIE, France, Politique nationale, Privatisation, RETRAITES, Salaires, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Marche pour la VIème République et contre l’austérité : le peuple de gauche a répondu présent !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mai 2013

 

Pari réussi :

180 000 personnes ont marché pour la VIème République

et contre l’austérité

 

Marche pour la VIème République et contre l'austérité : le peuple de gauche a répondu présent ! dans Austerite 5-mai0Cliquez sur l’image pour voir la vidéo

Militants Front de gauche, Verts, du NPA, associatifs,

syndiqués et simples citoyens de gauche ont défilé

en nombre ce dimanche 5 mai de la Bastille à Nation.

Ils sont venus avec chacun leurs mots d’ordre,

et se retrouvent majoritairement autour de deux idées

fortes : non à l’austérité et au pouvoir de la finance

et pour une VIème république, plus sociale et plus juste.

 


 

 

 

Pierre Laurent

« Un an après la victoire du 6 mai sur les forces sarkozystes,

nous reprenons ici à la Bastille, la marche en avant de la gauche.

Nous le disons ici avec force, une année gâchée pour le changement,

c’est déjà trop… »

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube

Bastienet

 

Eva Joly

« Le changement demande du courage et de l’audace ! »

captureevajoly 5 mai pour une VIè République dans Emplois
capture d’écran

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo LCIWAT

Jean-Luc Mélenchon :

« C’est nous qui croyons qu’un autre futur est possible »

Image de prévisualisation YouTube

sur youtube


Quelques images de la  manif pour la 6ème République

 

Publié dans Austerite, Emplois, France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, Pierre Laurent, POLITIQUE, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

50 000 métallos allemands se mobilisent pour leurs salaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mai 2013

 

50 000 métallos allemands se mobilisent pour leurs salaires dans Allemagne alld_0

Alors qu’Angela Merkel continue son plaidoyer

pour l’austérité, près de 50 000 métallos

d’outre-Rhin ont pris part à un mouvement

de grève, à l’appel du syndicat de la métallurgie

IG Metall.

Les grévistes réclament une hausse des salaires.

 

« Près de 50 000 salariés issus de plus de 100 entreprises ont pris part aux premières actions et grèves

d’avertissement », a déclaré le puissant syndicat IG Metall, dans un communiqué. C’est l’État régional

du Bade-Wurtemberg (sud-ouest) qui a été le plus mobilisé, il représente à lui seul plus de la moitié

des grévistes (26 500), parmi eux figurait quelques 9 000 employés du constructeur automobile Daimler.

« Les personnels ont montré à travers leur importante participation au déclenchement de la grève

d’avertissement nationale, ce qu’ils pensent de la proposition des employeurs : ça ne suffit pas ! »,

a estimé jeudi Berthold Huber, le responsable de la première centrale syndicale Allemande. Le mouvement

avait commencé dans la nuit de mardi à mercredi, lorsque près de 400 ouvriers du sous-traitant automobile

Bentler avaient débrayé leur site.

Une série de négociations avaient pourtant débuté entre IG Metall, et la fédération patronale Gesamtmetall.

Le syndicat souhaitait une augmentation des salaires de 5,5% pour les quelques 3,7 millions de salariés

du secteur de la métallurgie, secteur qui comprend entre autre l’automobile, l’électroménager et l’électronique.

Lundi 30 avril, le syndicat patronal a fait une proposition de hausse salariale de 2,3% sur 11 mois à compter

du 1er juillet. L’offre a été refusée par IG Metall qui a immédiatement appelé à des débrayages d’usines.

Augmenter les salaires pour relancer la consommation

[Lire la suite sur humanite.fr]

captureallemagne1 allemagne dans EUROPE

capture d’écran

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo

 

 

 

 

 

 

Les bas salaires, talon d’Achille de l’économie allemande

Le modèle allemand, un poison pour… les Allemands

Travailleurs pauvres, misère sociale, voilà le modèle allemand

Publié dans Allemagne, EUROPE, Luttes, Salaires, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Étude INSEE : des pauvres de plus en plus pauvres et des riches toujours plus riches

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 avril 2013

 

INÉGALITÉ

Un Français sur deux vit avec moins de 1610 euros par mois

 

Étude INSEE : des pauvres de plus en plus pauvres et des riches toujours plus riches dans ECONOMIE secourscatholiqueCampagne du Secours catholique dans le métro

parisien en 2012

Trois études de l’Insee publiées aujourd’hui

montrent que, sous l’effet de la crise, le niveau

de vie de la majorité de la population stagne

ou recule, tandis que les plus riches continuent

de s’enrichir.

Le taux de pauvreté dépasse les 14 %.

 

En brossant un paysage des inégalités en termes de niveau de vie, en France, en 2010, une des trois études

que l’Insee rend publiques aujourd’hui (1), valide par les chiffres une réalité subie par les plus fragiles.

Même si 2010 signe, après le recul de 2009, une légère reprise de l’activité économique, « le niveau de vie

de la majorité de la population stagne ou baisse », introduit l’Insee. Et la persistance des inégalités

entre les ménages les plus riches et les ménages les plus modestes reste criante. Ainsi, le taux de pauvreté

monétaire, c’est-à-dire le nombre de personnes vivant dans un ménage dont le niveau de vie est en dessous

du seuil de pauvreté (964 euros/mois) est passé de 13,5 % en 2009 à 14,1 % de la population en 2010,

soit 440 000 personnes de plus. Cette hausse de la pauvreté, qui impacte à plus forte raison les retraités,

les étudiants et les chômeurs, « touche particulièrement les familles », rappelle l’Insee, qui chiffre à 2,7 millions

le nombre d’enfants qui grandissent dans des familles pauvres, en hausse de 278 000.

Moins de 10 430 euros par an pour les plus pauvres

Par ailleurs, le niveau de vie médian, au-dessus et en dessous duquel se situent 50 % des Français, a chuté

de 0,5 % (et seulement 0,3 % pour les plus riches) entre 2009 et 2010, pour atteindre 19 270 euros annuels

(1 610 euros/mois).

Les 10 % les plus pauvres survivent avec moins de 10 430 euros par an quand les 10 % les plus riches cumulent

au moins 36 270 euros annuels. Un rapport de 1 à 3,5.

En comparant les effets de la crise actuelle à ceux des précédentes, l’Insee souligne que, si « le précédent

ralentissement économique au début des années 2000 avait également pesé sur le niveau de vie du plus

grand nombre, la crise actuelle affecte cette fois plus spécifiquement les personnes modestes ».

Les 1 % les plus riches, eux, continuent de s’enrichir, grâce, entre autres, aux revenus de leur patrimoine,

qui expliquent, en partie, la hausse de près de 5 % de leur niveau de vie en 2010.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Lire aussi :

 

Publié dans ECONOMIE, France, Pauvrete, Pouvoir d'achat, RETRAITES, Salaires, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

1...34567...16
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy