La mesure fiscale phare du candidat Hollande retoquée, celle du Front de gauche tient toujours.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 décembre 2012

 

Après la taxe à 75%,

le revenu maximum de 360.000 euros par an ?

 

La mesure fiscale phare du candidat Hollande retoquée, celle du Front de gauche tient toujours.  dans F. Hollande capitalisme1

La taxation exceptionnelle à 75% sur les revenus

supérieurs à 1 million d’euros a été retoquée samedi

par le Conseil constitutionnel. Reste celle du Front de

gauche émise lors de la campagne présidentielle :

instaurer un revenu maximum de 360.000 euros par an.

Petit rappel des faits de la campagne présidentielle 2012.


La mesure fiscale phare du candidat Hollande retoquée,

celle du Front de gauche tient toujours.

Le 27 février 2012, lorsque François Hollande annonce

pour la première fois sur TF1 « qu’au-dessus d’un million d’euros par mois, le taux d’imposition devrait être

de 75%. Ce n’est pas possible d’avoir ces niveaux de rémunération », le candidat socialiste tente de reprendre

la main alors que les propositions fiscales du Front de gauche commencent à faire mouche au moment où

la question de l’évasion fiscale est déjà d’actualité.

20 fois le salaire médian

En janvier, les mesures prônées dans l’Humain d’abord ont déjà été détaillées. « Suppression du bouclier fiscal,

augmentation de l’ISF et de l’impôt sur les revenus du capital, taxation des revenus financiers des entreprises,

mise en place du principe de modulation de l’impôt sur les sociétés et du taux des cotisations sociales patronales

en fonction des objectifs d’emploi, de formation et de salaires de l’entreprise, suppression des exonérations

de cotisations patronales qui ont montré leur inefficacité » font partie des priorités immédiates du Front de gauche,

note l’Humanité du 27 janvier 2012.

Pour plus de justice sociale, une mesure phare est envisagée : l’instauration, par la fiscalité, d’un « revenu maximum

fixé à 360 000 euros par an », équivalent à 20 fois le salaire médian. Le candidat du Front de gauche à la présidentielle

Jean-Luc Mélenchon la popularise en lançant « au dessus de 300.000 euros, je prends tout ».

[Lire la suite sur humanite.fr]

A lire aussi :

Publié dans F. Hollande, France, Front de Gauche, Jean-Luc Melenchon, POLITIQUE, Politique fiscale, Pouvoir d'achat, PS, Salaires | Pas de Commentaire »

Énergie : une première extension des tarifs sociaux loin des promesses du gouvernement

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 décembre 2012

 

Énergie : une première extension des tarifs sociaux

loin des promesses du gouvernement

 

Énergie : une première extension des tarifs sociaux loin des promesses du gouvernement dans Energie energie

Une première extension des tarifs sociaux de l’électricité

à certains ménages modestes est entrée en vigueur

mercredi, en attendant une mesure équivalente pour le gaz

dans les jours à venir.

Une mesure qui ne répond que partiellement à la promesse

du gouvernement, les députés et sénateurs du Front de gauche

réitèrent leur demande d’adoption immédiate de la proposition de loi relative à l’urgence sociale.

Au total, 830.000 personnes supplémentaires doivent bénéficier de ces tarifs légèrement réduits

chez EDF et GDF Suez avec ces mesures, selon la ministre de l’Énergie, Delphine Batho, qui avait promis

ce coup de pouce le 10 décembre. Outre les personnes bénéficiant de la Couverture maladie universelle (CMU)

complémentaire, les personnes éligibles à l’aide pour une complémentaire santé (ACS), soit un plafond

de revenus 26% supérieur, pourront également en bénéficier.

Le « tarif de première nécessité » pour l’électricité (TPN) instauré en 2005, permet d’obtenir une réduction

de facture de 90 euros par an en moyenne. Le « tarif spécial de solidarité » du gaz, ou TSS, a été quant à lui

créé en 2008 et offre une réduction de l’ordre de 156 euros par an en moyenne. Mais cette extension

des tarifs sociaux ne répond que partiellement à la promesse du gouvernement de les étendre au total

à plus de 4 millions de foyers (soit 8 à 9 millions de personnes). Celle-ci impose de passer par la loi,

selon le gouvernement. Cette vaste extension figurait au départ dans la proposition de loi du député PS

François Brottes sur l’énergie. Mais celle-ci a été retoquée par le Sénat fin octobre, et le gouvernement a

voulu agir pour l’hiver.

Les groupes des députés et des sénateurs Front de gauche ont lancé une pétition appuyant leur propre version

de la loi Brottes sur l’énergie, rejetée au Sénat car instaurant un bonus-malus néfaste aux ménages précaires.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans Energie, France, Front de Gauche, PETITION, POLITIQUE, Politique nationale, Pouvoir d'achat, PRECARITE, Salaires | Pas de Commentaire »

La vie chère…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 décembre 2012

 

La vie chère… ou « des euros et des francs »

La vie chère... dans ECONOMIE euro

 

Comment ça, l’euro n’y est pour rien ?  Maintenant, j’ai pas été vérifier, hein !

(Trouvé sur Twitter, posté par Muriel/@mumu13110.)

Et cela dit, malgré l’optimisme affiché pour la galerie par les eurocrates,

la monnaie unique a encore et toujours du plomb dans l’aile, comme l’écrit Stiglitz

C’est p’têt pas encore la fin du monde, mais p’têt bien, pour bientôt, celle de l’euro !

Vu sur  Moissac Au Coeu

Article original

 

Publié dans ECONOMIE, Pouvoir d'achat | Pas de Commentaire »

Signez la pétition des parlementaires du Front de gauche : « L’hiver arrive : tout le monde doit pouvoir se chauffer ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 décembre 2012

 

Tarifs sociaux de l’énergie :

signez la pétition des parlementaires du Front de gauche

 

Signez la pétition des parlementaires du Front de gauche :

Alors que le gouvernement vient d’annoncer une hausse

du tarif de l’électricité de 2,5%, après celle du gaz,

les parlementaires du Front de gauche lancent une pétition

pour l’adoption de la loi sur les tarifs sociaux de l’énergie

pour que « tout le monde puisse se chauffer en hiver ».

Se chauffer est devenu un luxe, choisir entre l’éclairage,

la cuisine, et les loisirs multimédias une contrainte

de plus en plus courante.

Particulièrement pour les 8 millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté.

Pour elles pas de droit à l’énergie.

Dans le même temps, la facture énergétique de tous les ménages va encore augmenter. Cela nous touchera tous,

fragilisant la majeure partie d’entre nous.

A deux jours du début de l’hiver, les parlementaires du Front de gauche réitèrent leur demande d’adoption immédiate

de la proposition de loi relative à l’urgence sociale en matière énergétique, nous appelons l’ensemble des citoyens

à soutenir cette démarche, premier pas vers la garantie d’un droit à l’énergie pour tous.

  • Pour l’extension et l’augmentation des tarifs sociaux
  • Pour l’interdiction des coupures et des résiliations de contrat de fourniture d’énergie
  • Pour un service public de l’énergie assurant sur l’ensemble du territoire une tarification unique

et une réelle péréquation

  • Pour une transition énergétique durable et sociale

Publié dans Energie, France, Front de Gauche, PETITION, POLITIQUE, Pouvoir d'achat, PRECARITE, Salaires | Pas de Commentaire »

Indexons le Smic sur l’augmentation des salaires des patrons du CAC40

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 décembre 2012

 

Indexons la revalorisation du SMIC sur celle des salaires des patrons

du CAC 40 !

 

Indexons le Smic sur l'augmentation des salaires des patrons du CAC40 dans ECONOMIE smic4

Michel Sapin, le ministre du Travail, l’a annoncé.

Il n’y aura pas de coup de pouce pour le SMIC

autre que la revalorisation automatique de 0,3%

du 1er janvier.

C’est une déception et un mauvais service rendu

à l’économie du pays qui nous conduit inéluctablement

à  la récession.

 

Pierre Moscovici vient d’ailleurs de l’avouer en baissant les prévisions de croissance pour 2013.

Les faits sont têtus, la stagnation des salaires étouffe l’économie. Cette tendance se vérifie dans tous les pays

qui font le choix de l’austérité et du gel des salaires. Tous, sans exception, voient leurs perspectives

de croissance et de développement s’assombrir. Il est temps de changer de logique.

Pourquoi ne pas indexer le Smic sur l’augmentation des salaires des patrons du CAC 40 ?  

Soit 5% de plus pour cette année.

Pourquoi ce qui est possible pour un grand patron ne pourrait pas l’être pour un smicard ?

Olivier Dartigolles, porte parole du PCF – 17 décembre 2012

Publié dans ECONOMIE, France, PCF, POLITIQUE, Pouvoir d'achat | Pas de Commentaire »

Pas de cap à gauche pour le gouvernement !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 décembre 2012

 

Parti socialiste :

pas de cap à gauche pour le gouvernement

 

Pas de cap à gauche pour le gouvernement ! dans Austerite hollandebox

« Le cap est clair », « il faut le tenir ». Le patron des députés socialistes

et le porte-parole du PS ont coupé cours à la demande formulée

ce lundi par une quinzaine de députés et d’élus d’infléchir la politique

du gouvernement vers plus de social et de redistribution.

« C’est quinze députés qui expriment des éléments qui remontent

de leur analyse, de leur circonscription. C’est utile au débat mais en même

temps mon travail c’est d’expliquer que le cap que nous avons aujourd’hui

est un cap clair et qu’il faut le tenir », a déclaré Bruno Le Roux.

De son côté, David Assouline a rappelé à ses collègues socialistes

« l’ampleur des mesures, des lois, des réformes engagées sur le plan avant tout économique et social

dans une situation très difficile ».

changement dans Emplois

« Les résultats (de l’action engagée) ne viennent pas tout de suite.

Cela fait six mois que nous sommes là. L’essentiel c’est de montrer

et d’expliquer, de communiquer de façon homogène pour valoriser

tout ce qui est fait, pour ne pas nous détourner de cet effort

pédagogique », a encore souligné le porte-parole du parti.

 

« Forte démobilisation »

Pas sûr que ces demandes de silence dans les rangs socialistes

satisfassent la quinzaine de députés et d’élus socialistes

qui ont envoyé une lettre à François Hollande

après les trois échecs du PS lors des législatives partielles, dimanche.

« Elles témoignent d’une forte démobilisation, notamment parmi l’électorat populaire. Plus du tiers des électeurs

qui ont porté la gauche aux responsabilités en juin dernier n’est pas retourné aux urnes. Ce qui signifie

que ces citoyens s’interrogent sur le sens de la politique actuelle. Parce que nous souhaitons la réussite

du gouvernement, nous pensons qu’il est temps de répondre à cette insatisfaction », estiment-ils dans cette lettre.

Ces élus demandent un coup de barre à gauche qui se traduirait par

1. la remise « de l’agenda économique et social en tête des priorités », via une hiérarchisation

des 60 engagements de campagne du candidat Hollanne de par des réponses fortes sur le terrain du pouvoir

d’achat et de l’emploi

2. la mise en oeuvre d’une « grande réforme fiscale et redistributive dans le prochain budget ».

Les députés socialistes demandent une grande réforme de la CSG, afin de la rendre « plus équitable » et posent

la question de « la fusion à terme de l’impôt sur le revenu et de la CSG dans le cadre d’un prélèvement simplifié

sur le revenu ».

Pour les signataires, il s’agit, avec ces mesures, de « permettre à la gauche de renouer avec sa vocation

et réintégrer les couches populaires dans son grand récit historique du progrès social. »

Rejeté, leur ont répondu Bruno Leroux et David Assouline.

  • A lire aussi :

La lettre des députés et élus socialistes à François Hollande

S.G.

humanitefr dans F. Hollande le 17 Décembre 2012

Publié dans Austerite, Emplois, F. Hollande, France, POLITIQUE, Pouvoir d'achat, PS, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Augmentation dérisoire du Smic, c’est ça le changement !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 décembre 2012

 

SMIC-1 : le socialisme des miettes poursuit son cours…

 

Augmentation dérisoire du Smic, c'est ça le changement !   dans Austerite smic3En dépit de ce que j’écrivais hier, et que je redoutais,

le gouvernement a donc décidé de suivre l’une

des recommandations du groupe d’experts dont

on me disait pourtant qu’il n’y avait pas lieu de s’alarmer…

Et que nous risquions l’emballement. Cette décision injuste

contribue à envoyer le plus mauvais signal qui soit.

Non seulement à ceux et celles parmi les plus modestes

qui ont contribué à l’accession au pouvoir de ces gens là,

mais à l’ensemble des salariés.

Les masses laborieuses  peuvent se désespérer à juste titre d’un tel gouvernement, et d’une telle action

politique, qui relève de l’aumône, là où l’on se montre bien plus généreux avec d’autres… Lancer des miettes

de pain aux pigeons, leur seule vision du socialisme ? On a ainsi pu le constater également

avec l’augmentation du RSA. Celle du SMIC, dérisoire (0.3 %),   qui vient d’être décidée représente en effet

à mon sens une insulte au peuple de gauche dans sa totalité. Ceci d’autant plus que ces misérables miettes

seront vites mangées par les rapaces de l’augmentation du coût de la vie, qui ne nuit pas à tout le monde…

Suivez mon regard.  Mais cela ne va-t-il pas dans la lignée de leur action depuis l’élection de Hollande ?

Pingre avec les pauvres, dispendieux avec les riches ?

Plus ça change, plus c’est la même chose…

Source : Gauche de combat  14 décembre 2012

 

SMIC :

3 petits centimes de plus au 1er janvier 2013

 

auster Smic dans ECONOMIE

La faible augmentation du salaire minimum annoncée ce lundi

par le ministère du Travail, en même temps qu’une révision

de ses critères, portera le Smic à 9,43 euros à partir

du 1er janvier, soit 1.430,22 euros bruts mensuels

pour les salariés aux 35 heures.

Pour 35 heures travaillées, l’augmentation sera inférieure à 5 euros.

Cette revalorisation du Smic de 0,3% correspond à la stricte

augmentation légale, après une hausse de 2% au 1er juillet,

dont un coup de pouce de 0,6%.

+1% sur 1 an

Au total sur l’année, le Smic aura progressé de 2,3% et « compte-tenu de l’inflation de +1,3% constatée

sur l’année, cette hausse globale correspond à un gain de pouvoir d’achat de 1% » pour les 2,6 millions de salariés

rémunérés au Smic, précise le ministère dans un communiqué.

Cette faible revalorisation ne devrait pas satisfaire FO et la CGT, qui en fin de semaine dernière avaient

de nouveau appelé à porter le Smic à 1.700 euros bruts.

Nouveau calcul

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, France, POLITIQUE, Pouvoir d'achat, Salaires | Pas de Commentaire »

Retraites complémentaires : les syndicats de salariés ont rejeté les propositions du Medef

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 décembre 2012

 

Retraites complémentaires :

 

« ce n’est pas aux retraités de payer la crise »

 

Retraites complémentaires : les syndicats de salariés ont rejeté les propositions du Medef dans CGT agicr

Les propositions du Medef ont été rejetées

par l’ensemble des syndicats de salariés

ce vendredi, lors d’une nouvelle séance

de négociations sur le sujet.

Certains veulent un accord plus équilibré,

la CGT reste opposée à toute contribution

des retraités. Chaque organisation syndicale

a fait ses propositions.

Pour Eric Aubin, « ce n’est pas aux retraités de payer la crise. On ne peut pas baisser le niveau des pensions

sans paupériser cette catégorie de la population. Les pensions ont déjà baissé ». C’est ce qu’a déclaré

le délégué CGT au sortir de la séance de négociation. La centrale syndicale suggère une augmentation

des cotisations patronales de 1,65% qui permettrait « d’équilibrer les régimes d’ici 2017″. Cette hausse pourrait

être « progressive » et « on peut jouer sur d’autres outils », a expliqué M. Aubin, comme un « élargissement

de l’assiette de cotisation à l’épargne salariale ».

Le syndicat prend ainsi fermement position contre les propositions du Medef, discutées lors d’une première

réunion fin novembre. Le syndicat des grands patrons avait proposé un gel des pensions de retraites

complémentaires pendant trois ans ou leur sous-indexation sur l’inflation pendant cinq ans pour combler d’ici

à 2017 le déficit qui se creuse des régimes Agirc (cadres) et Arrco (tous salariés). Ce que refuse l’ensemble

des syndicats de salariés, qui souhaitent au minimum un effort partagé.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans CGT, ECONOMIE, France, Pouvoir d'achat, PRECARITE, RETRAITES, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

20 milliards pour les patrons, 2 % pour le RSA, c’est ça la « gauche social-démocrate » !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 décembre 2012

 

On ne combat pas la misère en maintenant des millions de personnes

sous le seuil de pauvreté

 

20 milliards pour les patrons, 2 % pour le RSA, c'est ça la

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé mardi plusieurs

mesures de lutte contre la pauvreté. Il faut se féliciter de la volonté

affichée par le gouvernement de vouloir combattre ce fléau qu’est

la pauvreté qui touche maintenant 1 Français sur 8. Cela marque

une rupture attendue avec la droite pour qui, les plus pauvres,

étaient considérés avec cruauté comme des assistés.

Reste que la volonté affichée ne sert pas à grand chose si les moyens

ne sont pas aux rendez-vous. Et hélas, il est à craindre que ce soit

le cas. Annoncer l’augmentation de 10% en 5 ans ce n’est

jamais qu’un retour au montant du RMI, équivalent à un demi SMIC

lors de sa création. Cela ne met pas plus de beurre dans les épinards ! Une réelle rupture aurait été de se fixer

comme objectif d’augmenter le cumul des minima sociaux au dessus du seuil de pauvreté, soit 9,50 euros par mois.

On ne combat pas la misère en maintenant des millions de personnes sous le seuil de pauvreté.

Le contrat d’insertion destiné aux jeunes non qualifiés pour bénéficier d’un RSA laisse un goût amère.

Une fois encore, il est demandé plus aux jeunes pour qu’ils bénéficient ce qu’ont, de plein droit, les plus de 25 ans.

C’est regrettable et infantilisant. Les travaux annoncés sur le sur-endettement ou l’ «amélioration conséquente

des aides aux familles mono-parentales» peuvent être positifs si le gouvernement consent à desserrer l’étreinte

d’une austérité qui fait plonger le pays. Il ne sert à rien de faire des économies sur le dos de la solidarité.

Plus les difficultés sociales sont traitées en amont, moins elles coûtent chères en terme de santé, d’école,

ou d’emploi. La générosité rapporte plus qu’elle ne coûte !

Enfin, un autre grand chantier reste toujours devant nous : celui de mettre fin à la méfiance des usagers et

des allocataires à l’égard des services sociaux ou de la Caisse d’allocation familiale qui ont été instrumentalisés

dans le cadre d’une politique de contrôle social et non d’accompagnement social. Il en est grand temps.

Communiqué du PCF – 11 décembre 2012

Publié dans Chomage, France, POLITIQUE, Politique nationale, Pouvoir d'achat, PRECARITE, Salaires | Pas de Commentaire »

Ces patrons qui gagnent plus de 240 SMIC

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 décembre 2012

 

CAC 40 :

ces patrons qui gagnent plus de 240 SMIC

 

Ces patrons qui gagnent plus de 240 SMIC dans FranceS.G.

La rémunération des grands patrons du CAC 40

continue de s’envoler jusqu’à des cimes indécentes.

Selon une étude publiée ce mardi, ils sont même

14 PDG de grands groupes français (3 de plus qu’en

2010) à avoir touché au moins 4, 6 millions d’euros

en 2011.

Le classement de ces grands fortunés, selon l’étude du cabinet Proxinvest,

1. Maurice Lévy de Publicis, qui « est exceptionnellement en tête

avec le versement anticipé de ses bonus différés qui portent à 19,6 M€ sa rémunération totale

après 6,2M€ en 2010″

2. Carlos Ghosn (Renault – 13,3 M€ après 9,7M€, +38%), celui-là même qui tente d’arracher

des accords de compétitivité dans ses usines pour baisser le coût des salaires, « dont la rémunération

chez Nissan demeure mal définie »

3. Bernard Charlès (Dassault Systèmes – avec 10,9 M€ après 9,5M€, +15%)

4. Bernard Arnault (LVMH –10,8 M€ après 9,7M€, +11%), candidat à l’exil fiscal en Belgique

5. Jean-Paul Agon (L’Oréal) – 7,7 M€ après 10,7M€, -28%)

6. Christopher Viehbacher (Sanofi-Aventis – 7,1M€ après 6,1M€, +17%),

dont l’entreprise dégraisse allégrement en France pour améliorer ses dividendes

7. Frank Riboud (Danone – 6,1 M€ après 5.9 M€, +3%)

8. Daniel Julien (Teleperformance – 5,6 M€ après 3,2 M€, +76%)

9. Denis Kessler ( SCOR 5,5 M€ après 4,2 M€, +20% ), le chantre des valeurs du patronat

au MEDEF

10. Olivier Piou (Gemalto – 5,5 M€, +103%)

11. Gérard Mestrallet (GDF-Suez 4,8 M€, +44%) dont le groupe n’en finit pas de demander

des augmentations du tarif du gaz

12. Jean-Pascal Tricoire (Schneider Electric- 4,7M€, +12% )

13. Thierry Pilenko (Technip – 4,6 M€, +7%)

14. Henri de Castries (AXA – 4,6 M€, -7%).

Dans certains cas, ces chiffres sont bien plus élevés. L’étude de Proxinvest n’inclut pas en effet toutes le sources

de revenus, comme le « complément de retraite sur-complémentaire dont bénéficient certains dirigeants ».

Elle porte sur le salaire fixe, les bonus, les actions gratuites, les options et les indemnités de départ versés

au dirigeant.

-17% pour le CAC 40

Loïc Dessaint, directeur associé du cabinet spécialisé dans la gouvernance des entreprises, se demande bien

pourquoi. « L’indice CAC 40 a pourtant sur la même période perdu 17% de sa valeur », relève-t-il à l’AFP.

« La politique de rémunération des grandes sociétés françaises manque de transparence et est beaucoup trop

court-termiste. Il faut absolument étudier la performance d’un dirigeant sur au moins trois années pleines »,

note Proxinvest.

Dans le détail, pour la première fois en 2011 le salaire fixe moyen des dirigeants du CAC 40 a franchi le million

d’euros. Les bonus annuels ont pour leur part baissé de 8,6%, mais ils se maintiennent à un niveau élevé

(124% du salaire fixe en moyenne).

humanitefr CAC40 dans Pouvoir d'achat le 11 Décembre 2012

Photo : Maurice Lévy, 19,6 millions d’euros de gains en 2011

Publié dans France, Pouvoir d'achat, Salaires | Pas de Commentaire »

1...45678...10
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy