SEMITIB – SMVS – Agglomération Maubeuge Val de Sambre

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 février 2009

Afin que tous puissent s’exprimer, réagir, nous relayons ici une motion de l’UD Nord CGT 

MOTION

A Monsieur le Président du conseil d’administration de la SEMITIB
A Monsieur le Président du SMVS
A Monsieur le Président de l’Agglomération Maubeuge Val de Sambre

Depuis plus de deux ans et suite à 27 jours de conflit en 2007, la direction de la SEMITIB (Maubeuge) a fait le choix d’un dialogue social à « la hussarde » :

  • Entrave au fonctionnement des institutions représentatives du personnel
  • Remise en cause des acquis
  • Dégradation des conditions de travail
  • Sanctions à l’encontre de délégués qui veulent faire respecter le droit
  • Discrimination syndicale

Ce mardi 03 février 2009 une nouvelle étape a été franchie par l’agression physique de notre camarade, Jean-Paul TRIQUET, délégué syndical CGT, sur son lieu de travail.

Cette agression n’est en aucun cas liée à un problème de personnes, comme voudrait le faire croire la Direction, mais bien le résultat d’un esprit revanchard et d’un climat délétère qu’elle a soigneusement orchestré depuis la fin du conflit le 03 février 2007.

Par la présente, nous exigeons :

  • Le respect des institutions représentatives du personnel,
  • Le respect des militants syndicaux CGT qui ne font que défendre les intérêts des salariés de l’entreprise et le service public des transports dans le Val de Sambre,
  • L’intervention des autorités organisatrices du transport dans le secteur pour faire cesser ce trouble manifeste et préserver l’intégrité physique et mentale de tous les salariés de la SEMITIB.

Publié dans Luttes, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Les 3 Suisses suppriment 674 postes en France

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2009

Après un comité d’entreprise extraordinaire à Croix, les syndicats ont annoncé que les 3 Suisses allaient supprimer 20 % de leurs effectifs.

Parmi les 674 postes supprimés, 354 sont liés à la fermeture des cinq centres d’appel de Lyon, Marseille, Nancy, Nantes et Rouen. Le tout est regroupé dans la région lilloise, et créera « 150 emplois », selon la direction.

Selon la CGT et la CFDT, les salariés des centres d’appel en province devront accepter, pour conserver leur emploi, d’être mutés dans le Nord. « Inacceptable« , selon Naema Sersou, de la CFDT. « Les gens de Lyon n’ont pas envie de venir ici, dans le Nord. Certains pleurent. Il y a un véritable sentiment d’écoeurement, de malaise, de révolte également… »

Les syndicats dénoncent la stratégie de  l’entreprise qui n’a pas anticipé les évolutions d’achat des consommateurs qui passent de plus en plus leurs commandes sur l’Internet et se font livrer à domicile, aux dépens des centres de dépôt des colis et des commandes téléphoniques.

Publié dans SOCIAL | Pas de Commentaire »

En bref

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2009

La vérité du jour

« Les banquiers ont pillé les clients puis les actionnaires et ils font la même chose à présent avec les contribuables alors même que ces derniers leur ont lancé une bouée de sauvetage. »  John Monks, Secrétaire général de la Confédération européenne des Syndicats (CES)

 

L’excuse du jour

« Nous avons surpayé ABN-Amro », et « ce que nous avons payé n’en valait pas la peine », a reconnu Tom McKillop, l’ancien président des groupes bancaires britanniques Royal Bank of Scotland (RBS), pour sa responsabilité dans lla crise financière, qui a conduit à la nationalisation partielle de son établissement.

 Mauvais chiffres et pression

La CGT de PSA Peugeot-Citroën estime, alors que PSA annonce ses résultats 2008, que la direction « veut utiliser de mauvais chiffres comme moyen de pression sur les salariés et le gouvernement« . Selon le syndicat, les dépenses sont « plombées par les 351 millions d’euros de dividendes versés aux actionnaires au titre du résultat 2007« .

Le bon sens de l’OIT

Le directeur général de l’Organisation internationale du travail(OIT), Juan Somavia, appelle l’Europe à jouer un « rôle majeur » face à la « récession sociale inquiétante » qui accompagne la crise. « Il faut répondre à l’attente des gens, renforcer la protection sociale, promouvoir le dialogue social et s’assurer que les droits des travailleurs soient respectés« , a-t-il plaidé.

Aide européenne aux Espagnols

La Commission européenne a proposé d’octroyer une aide de 1, 694 million d’euros à quelques 1000 employés du secteur automobile espagnol ayant perdu leur emploi en raison de la crise actuelle.

 

 

Publié dans ECONOMIE, International, POLITIQUE, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

PSA veut étendre son plan de départs volontaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2009

publié dans l’Humanité – 11 février 2009 – Extrait

Le constructeur automobile vient pourtant de promettre

qu’il ne procéderait à aucun plan social en 2009.

La promesse de PSA n’aura pas tenu 24 heures. Lundi, le président Sarkozy avait assuré, en annonçant le lancement de deux prêts de 3 milliards d’euros chacun à Renault et PSA, que les constructeurs avaient pris un engagement, celui « de ne fermer aucun de leurs sites pendant la durée de ces prêts et de tout faire pour éviter les licenciements ». Le PDG de PSA Christian Streiff a rapidement fait savoir ce qu’il avait compris de cette promesse : le plan de départs volontaires lancé fin 2008 par le constructeur pour faire partir 3 500 personnes sera laissé « ouvert plus longtemps afin d’augmenter le nombre de ces départs toujours sur la base du volontariat« , a-t-il déclaré au Monde. Si la crise se prolongeait, « nous serions obligés de réduire la taille de nos usines, comme nous l’avons déjà fait à Rennes ou encore à Aulnay-sous-Bois, en diminuant le nombre d’équipes ou de voitures qui sortent tous les jours des lignes de production« , a-t-il ajouté. Mais attention, a-t-il rappelé, le groupe s’est engagé à « ne pas procéder à un plan social en 2009« . Nuance subtile, dans un contexte où peu d’entre eux auront une chance de retrouver un travail.

Publié dans ECONOMIE, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

PAYER POUR BOSSER !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2009

PAYER POUR BOSSER ! dans Politique nationale doc Siné Hebdo

d’après l’article de J. Bonnet dans Siné Hebdo n° 23 - 11 février 2009

Jeudi soir, Nicolas Sarkozy proposait d’ouvrir les négociations du 18 février sur l’indemnisation des chômeurs. Ce ne sera pas du luxe , vu les coups portés aux « pensionnaires » du Pôle emploi.

En effet, en augmentant la part de financement du PE (Pôle Emploi) par l’Unedic (qui recueille les cotisations chômage payées par les salariés) de 8 à 10 %, l’Etat ponctionnait directement pas moins de 400 millions dans les allocations.

Par ailleurs, le numéro d’appel fixe classique qui avait cours jusque-là est remplacé par une ligne surtaxée ! À 11 centimes d’euro la minute, le 39 49 est « au niveau le plus faible qu’on puisse avoir« , selon Christian Charpy, directeur général du PE. Sauf si l’on appelle  depuis un téléphone portable muni d’une carte prépayée (qui a la faveur des chômeurs ne pouvant grever leur budget d’un forfait fixe) indique l’AFP, qui a refait les calculs pour arriver au tarif ahurissant de 3, 55 euros HT pour une conversation de cinq minutes avec Mobicarte !Le chômeur-payeur, voilà donc la nouvelle trouvaille des philanthropes de l’UMP. Car comme aurait pu dire Audiard, la droite ça ose tout. C’est même à ça qu’on la reconnaît…

Publié dans Politique nationale, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Martinique : chariot plein, porte-monnaie vide !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 février 2009

La Martinique, comme la Guadeloupe, manifeste contre la vie chère.

publié sur Le Point.fr (extraits)

En proie à un mouvement social similaire à celui de la Guadeloupe, l’île affiche un taux de chômage et de pauvreté plus élevés qu’en métropole.

PAUVRETÉ

Comme en Guadeloupe, le taux de pauvreté des ménages est deux fois plus élevé en Martinique (12 %) qu’en métropole (6,1 %) même si les seuils de pauvreté y sont bien plus bas (5 060 euros par an et par personne contre 7 225 en France métropolitaine), selon une étude publiée en 2005 par l’INSEE.

INFLATION ET COÛT DE LA VIE :

- Selon l’Insee, la hausse des prix en 2007 a été nettement supérieure à celle observée au niveau national : + 2,4 % en Martinique contre 1,5 % en France métropolitaine en moyenne.
- Les postes les plus touchés sont les produits alimentaires (+ 3,3 %), le tabac (+ 4,4 %), les services (+ 2,9 %) et dans une moindre mesure l’énergie (+ 2,7 %).
- La hausse des prix dans l’alimentation représente 28,7 % de la hausse totale mais « les services demeurent la principale source d’inflation » puisqu’ils représentent plus de 45 % de la hausse de l’indice, souligne l’Insee.
- Les services, au coeur des revendications sociales en Martinique, représentent près de 40 % de la consommation des ménages dans l’île, selon la même source.

***********************

publié sur franceantilles.fr – 04.02.2009

France-Antilles a comparé les prix des grandes surfaces de l’île avec les prix de Paris et de la proche banlieue.

Résultats : sur 45 produits parfaitement identiques, le résultat est sans appel : 34 % de différence  entre les deux paniers. Et sur l’ensemble du panier, c’est-à-dire 69 produits (pas forcément identiques), la comparaison est du même ordre : celui qui paiera 247,95 euros pour ce panier dans l’Hexagone paiera 331,50 euros en Martinique, soit une différence de 34 %.

 

Martinique : chariot plein, porte-monnaie vide ! dans DOM-TOM doc martinique1.doc

doc dans ECONOMIE martinique2.doc

 

Produits

Prix en France

Prix en Martinique

Ecart en %

Lait UHT

demi écrémé

1 litre

 

0,76

 

 

1,10

 

 

+ 44,7 %

Pâtes

supérieures

500 g

 

0,88

 

 

1,58

 

 

+ 79,5 %

Emmental

1 kg

 

9,10

 

 

12,15

 

 

+ 33,5 %

Côtes de porc

1 kg

 

7,46

 

 

11,08

 

 

+ 48,5 %

Huile

de tournesol

1 litre

 

2

 

 

2,58

 

 

+29 %

Source : Intersyndicale martiniquaise CDMT-CFDT-CGTM-CGTM/FSM-CSTM-UGTM-UNSA

 

Publié dans DOM-TOM, ECONOMIE, Guadeloupe, Luttes, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Nouvelle journée d’action nationale le 19 mars

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 février 2009


Les huit confédérations syndicales, CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Unsa et Solidaires, réunies lundi à Paris, ont décidé d’appeler les salariés français à une nouvelle journée d’action nationale le jeudi 19 mars, pour faire suite à leur mobilisation du 29 janvier face à la politique du gouvernement sur le pouvoir d’achat et la lutte contre le chômage.

Elles considèrent que le «sommet social» du 18 février à l’Elysée, annoncé la semaine dernière par Nicolas Sarkozy, est «un élément important», mais elles regrettent que le Président maintienne «pour l’essentiel ses orientations».  Elles
«attendent du rendez-vous du 18 février des réponses concrètes», et, d’autre part, elles jugent «indispensable» de «maintenir la pression dans l’unité d’action».

Grève? Manifestation? Les modalités de cette nouvelle journée d’action interprofessionnelle ne sont pas encore fixées. «Elles seront définies en fonction des résultats de la réunion du 18 février», a précisé Maryse Dumas (CGT).

Selon le texte commun, les annonces gouvernementales face à la crise «restent loin des attentes et des exigences de la mobilisation du 29 janvier et de la déclaration intersyndicale du 5 janvier».
(Source AFP)

Publié dans Luttes, Politique nationale, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Guadeloupe : colère ravivée après le départ d’Yves Jego

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2009

Le départ, dimanche, d’Yves Jego, secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer a créé l’émoi et l’incompréhension dans l’île. Il est interprété comme un signe de « mépris » par les Guadeloupéens.

Après avoir laissé entrevoir un accord sur les exonérations de charges (108 millions d’euros) demandées par le patronat guadeloupéen pour financer l’augmentation des bas salaires de 200 euros net, au cours des négociations, Yves Jego envoie de « mauvais signaux » depuis Paris : « le dernier point qui bloque ne concerne pas l’Etat, c’est un conflit entre salariés et employeurs« .

L’émoi est très vif en Guadeloupe.

La députée de Guyane Christiane Taubira (PRG) a affirmé lundi que « les conditions dans lesquelles le secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer » a quitté dimanche la Guadeloupe « sont vécues comme une humiliation« . « Il s’en va sans préavis après avoir dit qu’il se délocalisait en Guadeloupe le temps qu’il faudrait, ça ressemble à un pied de nez aux dizaines de milliers de Guadeloupéens qui manifestent« , a déclaré la député sur France Info.

Elie Domota, porte-parole du collectif « LKP« , a dénoncé « le mépris le plus total affiché par le secrétaire d’Etat« . Il exhorte « la population à renforcer la mobilisation« .

Le mouvement a gagné jeudi la Martinique, en proie à un mouvement de grève générale à l’appel des principaux syndicats de l’île pour « une augmentation de 300 euros pour tous« .

En Guyane, le collectif « Contre la vie chère« , l’une des organisations à l’origine du mouvement pour la baisse des prix des carburants fin 2008, a annoncé son intention de sonner le mobilisation cette semaine.

« S’il ne revient pas avec un accord, la situation va s’envenimer« , prévient Victorin Lurel, le président du conseil régional, qui n’est pas très optimiste : « Des rumeurs racontent que Matignon a d’ores et déjà refusé de financer le dispositif d’augmentation des salaires et, selon mes informations, Xavier Darcos a écarté l’idée de créer dix-neuf postes supplémentaires d’enseignants. » (sur l’Express.fr)

********************

d’après l’AFP

Plus de 10.000 personnes ont manifesté à Pointe-à-Pitre et 1.500 à Basse-Terre, selon la préfecture, souvent en famille, scandant « la Gwadloup sé tan nou, la Gwadloup a pa ta yo, yo péké fè sa yo vlé an péi an nou » (la Guadeloupe est à nous, elle n’est pas à eux, ils ne feront pas ce qu’ils veulent dans notre pays).

A la Martinique, des milliers de manifestants -11.000 selon la police, 25.000 selon les organisateurs- drapeaux de leurs syndicats en main ou vêtus de t-shirts rouges, ont convergé vers la préfecture où ont débuté des négociations, au 5e jour d’une grève générale largement suivie, à l’appel d’un « collectif du 5 février ».

Mêmes slogans contre « la vie chère » et là encore des « Martinique sé à nou, martinique sé pa ta yo » (la Martinique c’est à nous, la Martinique c’est pas à eux).

Publié dans Guadeloupe, Politique nationale, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Nice : victoire sur l’intransigeance !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 février 2009

Victoire « historique » des cheminots après 59 jours de lutte

Après deux mois de conflit, la Direction a été contrainte de revenir à la table des négociations. La stratégie du passage en force pour imposer une productivité maximale a été mise en échec et un accord est intervenu vendredi 6 février entre les dirigeants nationaux de la SNCF et les syndicats des conducteurs de T.E.R.

Auparavant, le Tribunal de Grande Instance de Marseille avait déclaré légale la forme d’action des grévistes (succession de « temps forts » et de « temps faibles »).

Cette grève avait été provoquée par la mise en service annoncée de 20 % de trains supplémentaires, un matériel payé par la région PACA et la principauté de Monaco, sans que la SNCF accepte la moindre embauche.

L’accord prévoit :

  • la création de 2 écoles de formation pour 24 futurs conducteurs recrutés localement,
  • un renfort immédiat de 13 agents détachés d’autres régions,
  • le maintien à 200 km de trajet quotidien pour un conducteur de T.E.R., ce qui est préconisé par la médecine du travail,

La SNCF s’engage :

  • à ne pas augmenter en juin 2009 la productivité des conducteurs,
  • à rouvrir un foyer en montagne près de la gare de Breil-sur-Roya

Publié dans Luttes, SERVICES PUBLICS, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

GUADELOUPE : fin du conflit en vue ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2009

 

Guadeloupéens et Martiniquais debout contre la « profitation »

GUADELOUPE : fin du conflit en vue ? dans Guadeloupe guadeloupe_actu_web

 

Après 20 jours de grève générale et plus de 20 heures de négociations, un pré-accord sur les salaires a été trouvé ce matin entre le patronat et le LPK (Lyiannaj kont pwofitasyion) – collectif de syndicats, partis et associations qui mènent la grève contre la vie chère-. Mais la signature de cet accord reste soumise au feu vert du Premier ministre pour le financement.

Le pré-accord prévoit une augmentation de 200 euros pour les salariés percevant jusqu’à 1,6 fois le Smic (45.000 salariés concernés, de source patronale) et de 3%, à négocier entreprise par entreprise ou dans les branches, pour ceux rémunérés au dessus de 1,6 fois le Smic. Le patronat, qui évalue le coût de ces augmentations salariales à environ 108 millions d’euros, exige, pour y faire face, que l’Etat lui accorde des exonérations de charges. Une note en ce sens doit être transmise aux services du Premier ministre par le secrétaire d’Etat chargé de l’Outremer, Yves Jégo (photo), « installé » en Guadeloupe depuis une semaine.

Selon les négociateurs guadeloupéens, la balle est donc maintenant dans le camp de Matignon. Car sans engagement de l’Etat sur les exonérations de charges demandées, le patronat ne signera pas l’accord. Et sans accord, peu d’espoir de trouver une issue favorable à la grève.

En Martinique, un mouvement social a également débuté jeudi. Des grévistes ont contraint plusieurs grandes surfaces commerciales de fermer, samedi à Fort-de-France. Les négociations entre Etat, élus, patronat et le tout nouveau « collectif du 5 février » qui mène la grève générale contre la vie chère, devraient reprendre lundi. Au centre des discussions : salaires, revenus et prix.

Publié dans Guadeloupe, Luttes, Politique nationale, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

1...225226227228229
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy