Universités : contestation exceptionnelle

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 février 2009

lu sur NOUVELOBS.COM :

La coordination nationale demande le «retrait sans préalable» du projet de décret sur le statut d’enseignant-chercheur et de la réforme de la formation des enseignants du primaire et du secondaire.

Fait inhabituel, la contestation est partie des enseignants-chercheurs et plusieurs universités se sont déjà mises en grève. Les étudiants, qui reprennent les cours le 9 février, n’ont pas encore officiellement rejoint le mouvement mais l’un des principaux syndicats étudiants, l’Unef, organise des assemblées générales dès aujourd’hui.

Près de 80% des universités françaises sont représentées au sein de la coordination nationale selon le mouvement Sauvons l’Université (SLU), qui en fait partie. Des syndicats de gauche comme de droite sont mobilisés contre les réformes mises en œuvre par la ministre de la recherche et de l’enseignement supérieur, Valérie Pécresse, et le ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos.  
L’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence s’est mis en grève pour la première fois depuis sa création, en 1956.

Sauf annonce d’un retrait des deux réformes pointées, la coordination nationale des universités appelle à une grève reconductible et illimitée à compter d’aujourd’hui.  

 

Publié sur VousNousIls.fr :               Enseignants-Chercheurs : AutonomeSup appelle au « blocage des universités »

Le syndicat AutonomeSup, indépendant mais généralement classé à la droite des autres syndicats, appelle lundi au « blocage des universités », pour obtenir « la reprise des négociations » sur le statut des enseignants-chercheurs et le report d’un an de la réforme de la formation.

Pour « ne pas porter atteinte aux intérêts légitimes des étudiants », le syndicat « propose », dans un communiqué, « le blocage des universités par le blocage des conseils, des commissions et autres instances universitaires ».

Il estime en effet que les modifications apportées vendredi par la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, au décret sur le statut des enseignants-chercheurs ne sont pas suffisantes.

En inscrivant dans le décret qu’un professeur bien évalué par le Conseil national des universités (CNU) ne pourrait se voir imposer plus d’heures d’enseignement, « le ministère semblait apporter le minimum de garanties ».

« Las! », ajoute AutonomeSup, la ministre a aussi ajouté à l’article 41 « une mesure transitoire qui permettrait à un président, dès l’application du texte, sans attendre l’évaluation du CNU, d’imposer des services lourds », et ce au moins jusqu’au 1er septembre 2012, selon le syndicat.

« Cela peut laisser jusqu’à trois ans pour détruire scientifiquement un universitaire en doublant ses charges pédagogiques« , écrit AutonomeSup.

Cet ajout « rend caducs les équilibres précaires que l’on pouvait penser avoir atteints vendredi dernier » et le Conseil d’Etat, auquel le décret a été transmis, « devrait censurer au moins l’article 41″, ajoute-t-il.

*******

 « On travaille 35 heures par mois pour moins de 500€, alors qu’on est bac + 8 » 

Jeudi 29, étudiants, chercheurs et enseignants-chercheurs étaient particulièrement nombreux dans les manifestations. A Paris, quelques dizaines de  jeunes chercheurs ont occupé pendant quelques heures l’Agence Nationale de la Recherche.

Publié dans Luttes, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Lille 29 janvier : « Un jeudi noir de monde »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 février 2009

dscn3820.jpgdscn3811.jpgdscn3816.jpgdscn3814.jpgdscn3809.jpgdscn3819.jpgdscn3821.jpgdscn3823.jpgdscn3825.jpgdscn3826.jpgdscn3830.jpgrscn3833.jpgdscn3824.jpgrscn3835.jpgdscn3803.jpgdscn3802.jpgdscn38011.jpgdscn3808.jpgdscn3810.jpg

“Succès historique de la journée de mobilisation organisée par les 8 centrales syndicales. Les huit syndicats doivent se réunir le 2 février pour décider des suites à donner au mouvement”Article de l’Humanité, cliquez ici 

“Un jeudi noir de monde !
2.5 millions de manifestants dans 195 manifestations partout en France”

(site cgt)_____________________________________________________________________________

Lille : 35 000 manifestants ! Quand la tête du cortège arrive place de la République plus de deux heures après son départ, les derniers manifestants démarrent à peine.

Maubeuge :  environ 1.500 manifestants… un succès à confirmer par la suite ! (voir les photos sur le blog de Maubeuge : PCF : place publique)

« Cette action unie doit maintenant se poursuivre pour obtenir des résultats. Le Président de la République et le gouvernement doivent entendre la voix du peuple. Ils pourraient notamment réunir d’urgence une conférence nationale associant l’Etat, les organisations syndicales et le patronat pour l’amélioration du pouvoir d’achat et l’augmentation des salaires, l’emploi, les services publics, l’amélioration de la protection sociale et des retraites.

Il en va de l’intérêt général. Il en va des atouts que notre pays doit se donner pour faire reculer la crise. » (cf. Editorial de l’Humanité par Patrick Le Hyaric)

Publié dans Luttes, Politique nationale, SERVICES PUBLICS, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Femmes solidaires : La pauvreté a un visage de femme

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 janvier 2009

Extrait du communiqué de l’association Femmes solidaires (26 janvier 2009)

[...] La journée d’action du 29 janvier 2009 se tient dans un contexte international et national de crise. La baisse du pouvoir d’achat, la précarité, la mise en place des franchises médicales, la baisse des allocations familiales, sont autant de coups portés en premier lieu aux femmes. Dans le monde, comme en France, 80 % des pauvres sont des femmes. Il y a des raisons objectives à ces données. Les femmes subissent les temps partiels imposés, les écarts de salaires, les contrats précaires. [...] Les féministes doivent mener une bataille singulière et acharnée contre la première violence faite aux femmes de notre pays : la pauvreté.

Les femmes solidaires exigent :

  • l’arrêt du travail le dimanche et du temps partiel imposé qui touchent en premier lieu les plus précaires, les femmes ;
  • des salaires décents pour vivre dignement ;
  • le respect de l’égalité salariale, le salaire des étant toujours inférieur de 20 % à celui des hommes ;
  • une revalorisation des retraites

(le 29 janvier) L’association Femmes solidaires sera présente sur le parcours de la manifestation parisienne.

Publié dans Luttes, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Droit du travail : Appel à la solidarité avec l’inspecteur du travail Gérard Filoche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 janvier 2009

Les soutiens affluent autour de Gérard Filoche, l’inspecteur du travail mis en examen après une intervention en entreprise en 2004.

A la mi-novembre, Gérard Filoche a appris qu’il était mis en examen pour « chantage » et « entrave au bon déroulement d’un comité d’entreprise », suite à une plainte déposée par la société Guinot, dans laquelle il était intervenu en 2004 pour une affaire de licenciement d’une déléguée syndicale.

« Je risque un an de prison et 3750 euros d’amende« , explique Gérard Filoche, pour qui, toutefois, ces accusations « ne tiennent pas debout« . « Ce jour-là, je suis venu non pas assister au CE mais prendre acte de sa décision et mener mon enquête contradictoire pour régler la situation avant mon départ en congés d’été. Sinon la déléguée mise à pied n’aurait pas eu de salaire avant la rentrée de septembre.« 

Une accusation d’ »entrave au comité d’entreprise » à l’égard d’un inspecteur du travail, « je n’ai jamais connu ça de toute ma carrière« , s’indigne Sylvie Denoyer, secrétaire générale de l’UNAS-CGT (inspection), qui dénonce l’absence de soutien de la hiérarchie. En effet, le ministère du Travail n’a pas accordé à Gérard Filoche la « protection fonctionnelle » qui permet à un agent mis en cause dans l’exercice de ses fonctions d’obtenir une aide pour les frais de justice.

La mission de l’inspection du travail est d’assurer l’application du Code du travail dans les entreprises. La mise en examen de Gérard Filoche est une nouvelle entrave à cette mission.

Signez la pétition sur Internet : www.solidarite-filoche.fr/

 

Publié dans LIBERTES, Luttes, PETITION | Pas de Commentaire »

Avortement : restons vigilents

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 janvier 2009

L’Avortement, un droit, un choix, notre liberté

Le MFPF(Mouvement français pour le planning familial), la CADAC (Coordination des associations pour le droit à l’avortement) et l’ANCIC (Association nationale des centres d’interruption de grossesse et de contraception) avec le soutien de plus de 100 associations, syndicats et partis politiques ont appelé à une manifestation jeudi 15 janvier à Paris pour fêter les 30 ans de la loi Veil.

Trente ans après le vote de la loi Veil autorisant les interruptions volontaires de grossesse (IVG), le droit à l’avortement rencontre toujours des obstacles à son application : par exemple « l’insuffisance d’information et les difficultés d’accès à l’avortement et à la contraception » ainsi que les « régressions et remises en cause du système de santé dans son ensemble », comme le rappelle le tract d’appel à la manifestation.

Long délai avant l’intervention, refus de prise en charge… Tout est fait pour décourager  les patientes.* 

Le  délai légal du recours à l’avortement a été prolongé de dix à douze semaines de grossesse en 2001, mais bien souvent ces deux semaines ne remédient pas au fait que certains médecins restent réticents à pratiquer des IVG et que les structures d’accueil dans les hôpitaux publics sont notoirement insuffisantes. Des médecins constataient dans Le Monde du 9 décembre dernier que l’IVG reste « la dernière roue de la charrette » dans les hôpitaux et que « les médecins qui (y) pratiquent les avortements sont mal payés et mal reconnus ». L’avortement reste largement culpabilisé. Quant aux cliniques privées, elles pratiquent de moins en moins ce type d’intervention parce qu’il n’est pas considéré comme suffisamment rentable. 

Manifestantes et manifestants se sont donc mobilisés jeudi dernier :

  • pour en finir avec le tabou et la culpabilisation
  • pour l’application de la loi du 4 juillet 2001
  • pour la mise en place de campagnes régulières d’information sur la contraception et l’avortement
  • pour l’attribution des budgets spécifiques pour l’avortement
  • contre la remise en cause du système public de santé
  • pour que partout en Europe soit garantie la liberté d’avortement
  • pour affirmer notre solidarité avec toutes les femmes privées de ce droit dans le monde

Télécharger le tract au format pdf (685 ko)
http://www.planning-familial.org/actualites/manifestation15janvier.pdf

* voir l’article »Avortement : interruption volontaire d’assistance » de Etienne Liebig, dans SINÉ HEBDO n°20 – mercredi 21 janvier 2009

Publié dans Luttes, SOCIETE | Pas de Commentaire »

La compagnie Jolie Môme

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 janvier 2009

Compagnie Jolie Môme Liste d’information – Pétition : Si j’avais su, j’y serais allé → http://www.cie-joliemome.org/petition/

Procès CFDT contre Ludovic Prieur et Michel Roger, le verdict : la CFDT fait condamner des intermittents et précaires pour une action revendicative.

Le résultat d’hier en quelques mots : Deux mille euros d’amende avec sursis et 1 euro symbolique de dommages et intérêts à verser à la CFDT pour “violation de domicile”.Voila ce à quoi sont condamnés Michel et Ludovic. Et ce pour avoir osé demander, en nombre et pacifiquement des explications aux dirigeants nationaux de la CFDT, signataires des accords de 2003 concernant les chômeurs et intermittents.

Parce que l’on ne peut pas laisser condamner cet outil traditionnel et parfois indispensable de la lutte, syndicale ou politique qu’est l’occupation. Parce que l’on a eu raison de demander des comptes à un syndicat qui signe avec le MEDEF contre les travailleurs.
Parce que la CFDT vient à nouveau de signer un accord UNEDIC qui prévoit de laisser plus de la moitié des chômeurs non indemnisés.
Parce que ni Michel ni Ludovic ne doivent être privés de leur droit à manifester pour les 5 années qui viennent.
Parce que la politique de la direction nationale de la CFDT s’attaque à tous les salariés.
Parce que l’époque impose de nécessaires mobilisations…
Ils ont décidé de faire appel dés aujourd’hui.

« Cette condamnation est gravissime pour les militants de tous les syndicats. Même si la peine est relativement légère, elle n’est pas symbolique. C’est la première fois dans l’Histoire qu’un syndicat fait condamner en justice une pratique syndicale. Comme a pu le dire le député André Chassaigne, venu à la barre soutenir Ludovic et Michel : “Comment je vais faire, maintenant, alors que je soutiens, l’action de militants CFDT qui occupent leur usine ?” Aujourd’hui, alors que Michèle Alliot-Marie envisage de criminaliser les occupations de lieux publics ou privés, le gouvernement vient de recevoir un sacré coup de main de la part de la CFDT pour concrétiser cette intention. Tous les syndicats doivent à réagir à cette ignominie.”Toutes les informations sur  www.cie-joliemome.org

Publié dans Luttes, PETITION, SOCIAL | Pas de Commentaire »

1...109110111112113
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy