Projet du « Center Parcs » des Chambaran : subventions indécentes, destruction de l’environnement, précarité de l’emploi…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 décembre 2014

 

Nouvelle ZAD ?

Subventions indécentes, destruction de l’environnement,

précarité de l’emploi : un « Center Parcs » suscite la colère

 

par Sophie Chapelle 4 décembre 2014

centerparcisère

  En Isère, la construction d’un village

  touristique artificiel « Center Parcs »

  par le groupe Pierre et Vacances,

  en plein cœur d’une zone humide,

  suscite une opposition croissante.

  Malgré les avis négatifs des experts

  et les recours judiciaires, le défrichage

  de la forêt s’accélère sur fond de millions

d’euros d’aides publiques, de niche fiscale et de création d’emplois largement subventionnée.

Comme à Notre-Dame-des-Landes ou à Sivens, les opposants sont révoltés par le simulacre

de démocratie. Alors qu’une nouvelle « zone à défendre » vient de s’implanter pour freiner

le chantier, les élus socialistes se divisent.

Les pieds s’enfoncent dans la tourbe, les visages sont graves. Des tas de troncs de châtaigniers,

de bouleaux et d’aulnes jonchent à perte de vue le sol du plateau de Chambaran, une zone forestière

censée être préservée, située entre Grenoble et Lyon. Depuis le 20 octobre, quand les premiers bulldozers

ont fait leur entrée dans le bois des Avenières en Isère, plus de 40 hectares ont déjà été défrichés.

« Avec cette chaleur automnale, bon nombre de batraciens ne sont toujours pas en période

d’hibernation et se font broyer par les chenilles des machines », déplore Stéphane Peron, pilier de la lutte

contre le projet de Center Parcs des Chambaran. « Comment le groupe Pierre et Vacances peut-il parler

d’un chantier vert ? »

C’est là, sur ce plateau permettant d’apercevoir les contreforts du Vercors et de la Chartreuse,

que le numéro un européen du « tourisme de proximité » projette de construire 1021 cottages

sur 200 hectares. L’équivalent d’une ville moyenne posée… au beau milieu d’une zone humide !

[Lire la suite sur Basta !]

bandeaubasta

Une pétition contre le projet du Center Parcs des Chambaran est en ligne et a déjà été signée

par plus de 17 400 personnes : voir ici

Publié dans Basta!, Emplois, Environnement, France, Liberalisme, Logement, PS | Pas de Commentaire »

Industrie : Comment fabriquer des emplois en France, sans pétrole ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 novembre 2014

 

Image de prévisualisation YouTube

Laurence Mauriaucourtsur youtube

Total a fermé la Raffinerie des Flandres à Dunkerque en 2009. Qu’à cela ne tienne !

Avec la CGT, les salariés portent depuis des années un projet de transformation de l’eau en hydrogène.

Le projet paraissait fou, mais voilà que Toyota et Volkswagen annoncent qu’ils commercialiseront

des voitures à hydrogène dès 2015. Et qui est en place en Allemagne pour vendre l’hydrogène ?

TOTAL !

Cet hydrogène peut être produit en France, les hommes et leurs savoir-faire tout comme l’unité

de production sont prêts, à Dunkerque dans le Nord. 

Comment fabriquer des emplois et générer de l’indépendance énergétique sans pétrole en France ?

Un film d’animation intitulé « Energie à revendre ! », réalisé par Frédéric Touchard

et Shiraz Bazin, pour la CGT, nous explique.

Publié dans ECONOMIE, Emplois, France, l'Humanité | Pas de Commentaire »

Fonction publique : état des lieux et idées reçues

Posté par communistefeigniesunblogfr le 18 novembre 2014

 

Infographie.

Fonction publique : état des lieux et idées reçues

 

Extrait

Capturefonctionpublique

  Alors que les agents de la fonction publique se mobilisent

  ce mardi pour réclamer des perspectives d’avenir,

  de nombreuses idées reçues ont la vie dure sur ce statut

  qui assure le maintien des services publics et du modèle

  social français, malgré des baisses d’effectifs et un pouvoir

  d’achat en berne. Infographies.

 

État des lieux et idées reçues sur les fonctionnaires en France

 

CapturefonctionnairesCapturefonctionnaires1

 

Le pouvoir d’achat en berne suite au gel du point d’indice

 

Capturefonctionnaires2

 

Les femmes fonctionnaires et le temps partiel

 

Capturefonctionnaires3

 

[Article complet sur  humanite.fr]

À lire :

et à la réduction des inégalités »

 

Publié dans Austerite, ECONOMIE, Emplois, Fonction publique, France, Pouvoir d'achat, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Austérité : plus de 200 000 emplois pourraient être détruits dans le secteur associatif d’ici 2017 (Basta !)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 octobre 2014

 

PLAN SOCIAL MASSIF

 

Austérité :

plus de 200 000 emplois pourraient être détruits

dans le secteur associatif d’ici 2017

 

par Sophie Chapelle 30 septembre 2014

assos

Un emploi sur six serait menacé au sein

des associations, qui comptent 1,8 million

de salariés, selon le Collectif des associations

citoyennes.

Une destruction sans précédent du tissu

associatif !

En cause : le pacte de responsabilité,

qui devrait amputer les budgets

des collectivités locales de 29 milliards

d’ici 2017.

Première concernée : l’action sociale et sanitaire, au cœur de la lutte contre les inégalités.

Pour éviter ces pertes d’emplois, le gouvernement étudie la possibilité de créer des « obligations

à impact social » permettant à des investisseur privés de placer leurs capitaux dans le secteur

associatif, en échange d’un taux d’intérêt versé par l’État.

Une quarantaine de réseaux associatifs appellent à une mobilisation le 3 octobre prochain.

Le quinquennat de François Hollande comptera-t-il à son bilan la destruction du tissu associatif ?

Entre plan de rigueur et projet de réforme territoriale, le Collectif des associations citoyennes (CAC),

qui regroupe un millier d’associations, vient de réaliser une estimation des emplois menacés.

Selon ses calculs, 25 000 emplois dans le milieu associatif pourraient être supprimés en 2014,

65 000 en 2015, près de 80 000 en 2016 et 95 000 en 2017 ! Ce sont plus de 265 000 salariés

dans l’action sociale ou culturelle, la santé, l’éducation populaire, les services à la personne, la protection

de l’environnement ou la solidarité qui seraient sur la sellette. Près de 15 % des emplois du secteur

associatif – 1,8 millions de salariés à temps plein ou partiel (auxquels s’ajoutent plus des 16 millions

de bénévoles actifs) – pourraient ainsi disparaître d’ici trois ans.

« Ceci confirme l’existence d’un énorme plan social invisible sur tout le territoire », lâche Didier Minot,

fondateur du CAC (notre précédente enquête). « C’est une terrible remise en cause du modèle social 

qui s’est construit depuis deux siècles. Nous allons vers une société beaucoup plus inégalitaire et atomisée. »

Ces données sont la face cachée d’un « pacte de responsabilité » qui devait créer 500 000 emplois

selon le gouvernement – un objectif sur lequel est d’ailleurs revenu le ministre des Finance Michel Sapin –,

grâce aux mesures avantageant les entreprises. Au risque également de profondément déstabiliser

les finances de la Sécurité sociale (voir ici).

[Lire la suite sur Basta !]

Creative Commons License

Publié dans Austerite, Basta!, ECONOMIE, Emplois, France, Inegalite, POLITIQUE, SERVICES PUBLICS, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Huit mois après la fermeture de leur usine, les Goodyear sont toujours en lutte

Posté par communistefeigniesunblogfr le 29 septembre 2014

 

Les Goodyear toujours en lutte

 

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanité  -  youtube

 

Les salariés de Goodyear, dont l’usine a fermé il a 8 mois, ont occupé la zone industrielle d’Amiens

ce vendredi 26 septembre.

Ils ont été reçus à la préfecture, rendez-vous qu’ils demandaient en vain depuis plusieurs semaines.

Mickael Mallet, salarié de Goodyear, nous explique le sens de cette action, qui entend dénoncer un processus

de reclassement inopérant et l’opacité du projet de reprise par l’entreprise Titan.

Dès sa sortie de la préfecture, la délégation conduite par Mickael Wamen, le leader syndical CGT des Goodyear,

a rendu compte à ses camarades de sa rencontre avec la préfète.

 blog.cgt-goodyear-nord.com/post/2014/09/25/Mobilisation-le-vendredi-26-septembre-5h

Publié dans CGT, ECONOMIE, Emplois, France, Liberalisme, licenciements, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Luttes : Les salariés de l’ex-Seita en cortège à Paris

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 septembre 2014

 

seita   par Kareen Janselme – 23 septembre 2014

 

  Arrivés de Carquefou, Bergerac, Le Havre, Riom,

  Fleury-les-Aubrais, 200 salariés d’Altadis sont venus

  manifester devant l’Assemblée nationale et le siège

  de leur direction contre le PSE.

 

 

«On est des courageux ! » Levé à 3 heures, parti à quatre de Nantes, du courage, il en a fallu à Antoine

Dacunha, cinquante ans, pour venir manifester son écœurement à Paris hier matin face à la fermeture

de la dernière plus grosse usine de cigarettes de France, à Carquefou (Loire-Atlantique).

327 emplois sont directement concernés et près de 700 seraient supprimés au niveau du bassin

nantais.

« On ne comprend pas pourquoi on est licencié. Imperial Tobacco fait des bénéfices : 576 millions

l’an dernier. Quand le site de Strasbourg a fermé, il y a cinq ans, j’ai déjà été muté à Nantes. Puis me voilà

licencié à nouveau… » Comme 159 collègues, ce salarié de la filiale Seita a roulé toute la nuit en car,

puis marché vers l’Assemblée nationale pour dénoncer une délocalisation partielle vers la Pologne d’un site

viable, à la trésorerie saine.

« Depuis le début, le gouvernement est aux abonnés absents alors que la collectivité territoriale

de Loire-Atlantique s’est prononcée très clairement, précise Aymeric Seassau, conseiller régional (PCF)

et adjoint à la mairie de Nantes qui les accompagne. La direction d’Imperial Tobacco n’a pas voulu venir voir

les élus à Nantes. Nous voilà à Paris pour aider la direction à retrouver le chemin du dialogue social.

Le site est viable. On ne peut pas parler de coût du travail quand la masse salariale pour un paquet

de cigarettes produit en Loire-Atlantique représente quatre centimes d’euro. La saignée industrielle,

ça suffit. »

Gare Saint-Lazare, les élus communistes Didier Le Reste et Éliane Assassi, qui, en mai, avait déjà adressé

un courrier à Arnaud Montebourg et François Rebsamen, sont venus les rejoindre. Tout comme des salariés

de Riom, du Havre, de Fleury-les-Aubrais et du laboratoire de recherche de Bergerac (Dordogne),

site également sans avenir.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans Emplois, France, Liberalisme, licenciements, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Méchant coup de fièvre chez Sanofi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 septembre 2014

 

       Méchant coup de fièvre chez Sanofi

 

Gérald Rossi – 10 septembre 2014
*
*

Mercredi matin plusieurs dizaines de militants étaient regroupés à Gentilly

devant les locaux de la direction France du groupe pharmaceutique

pour dénoncer la vente du site de Quetigny (Côte d’Or) annoncée en début

de semaine.

Extrait du reportage.

 

Capturesanofi

  « Nous sommes venus dénoncer le démantèlement

  qui se poursuit » explique Thierry Bodin, coordinateur

  national du syndicat.

  « Notre présence est certes symbolique ce matin,

  mais il faut que l’on sache en interne comme à l’extérieur

  que notre groupe d’environ 28 000 salariés a vu

  ses effectifs réduits de 4000 CDI en cinq ans.

  Et ce n’est pas fini… »

Deux jours plus tôt, en comité central d’entreprise, la direction a en effet annoncé  la vente du site

de Quetigny, en Côte d’Or (environ 350 salariés en CDI et une cinquantaine de contrats courts)

à Delpharm, leader européen de fabrication de médicaments, sous traitant d’autres groupes.

Cette annonce, qui a secoué les salariés Bourguignons, brutalement inquiets sur leur devenir,

n’est en fait qu’une demi surprise, un projet connu sous le nom de Phoenix, pointant déjà Quetigny

comme faisant partie des unités installées sur un siège éjectable.

« Depuis l’arrivée de Chris Viehbacher à la tête du groupe Sanofi, le 1er décembre 2008, le cap vise

pour toujours plus de rentabilité financière » peste Thierry Beaudin. Pour une année, Sanofi capte

150 millions de crédit d’impôt, et 12 millions au titre du CICE.

« L’an dernier les profits ont atteint 7 milliards de dollars, mais les augmentations de salaires,

sauf mesures individuelles, sont nulles ».

Pour Patrick, venu du site de Bordeaux, « plus aucune unité n’est à l’abri, dans cette spirale du déclin

organisé qui privilégie l’actionnaire au-delà de l’imaginable alors que les conditions de travail se dégradent

sans cesse » dit-il. « Les salariés subissent au quotidien un climat social lourd, avec une charge de travail

accrue, sans obtenir de réponses à leurs questions sur l’avenir.

[Lire la suite sur humanite.fr]

Publié dans ECONOMIE, Emplois, France, Liberalisme, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Gad SAS : après les licenciements, la liquidation judiciaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 août 2014

 

Gad SAS : après les licenciements, la liquidation judiciaire

 

CapturesalariésGad   manifestation des salariés samedi

  à Lorient  (capture d’écran)

  Après avoir supprimé l’an dernier

  plus de 800 emplois, la direction

  de l’abattoir de porcs de Josselin

  (Morbihan) trahit ses promesses

  faites en octobre dernier et annonce

son intention d’ouvrir une procédure de liquidation judiciaire, qui menace cette fois 1000 salariés.

« La direction de la SAS GAD Josselin a informé les représentants du personnel de son intention de solliciter du tribunal de commerce l’arrêt du plan de redressement en cours et l’ouverture d’une procédure de liquidation judiciaire », explique un communiqué de la CFDT publié ce samedi.
Lors d’un comité central d’entreprise (CCE), la direction a justifié sa décision par « des problèmes de trésorerie », a rapporté à l’AFP le représentant de la CFDT chez Gad, Patrick Piguel. A cela s’ajoutent notamment les difficultés de la filière porcine et un embargo russe sur les importations de porcs, a-t-il dit. A court terme, l’entreprise faisait face aussi au remboursement d’une échéance d’une dette, s’élevant à 4,5 millions d’euros à payer le 10 octobre. 

L’abattoir emploie plus de 1.000 personnes à Josselin, dont près de 750 en CDI. Mais il y a à peine un an, la direction de Gad SAS promettait de les sauver, en sacrifiant les 900 salariés de Lampaul. La direction avait commis l’extrême violence de dresser les employés de deux sites les uns contre les autres. Terrorisant les salariés de Josselin par la crainte d’être les prochains à perdre leur emploi, refusant de négocier les indemnités de licenciements de ceux de Lampaul, et remplaçant les départs par des intérimaires roumains payés moins que le Smic…  

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans ECONOMIE, Emplois, France, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Retour à l’emploi des chômeurs de longue durée : le point de vue de la CGT

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 mai 2014

 

Retour à l’emploi des chômeurs de longue durée :

« Refuser le tour de passe-passe et choisir l’alternance »

 

emplois

Contrairement à ce qu’a récemment prétendu le gouvernement,

  encore une fois sous la pression d’un patronat à l’affût

  de nouvelles baisses de « charges » tous azimuts, ce n’est pas

  l’apprentissage qui peut répondre au défi du retour à l’emploi

  des chômeurs de plus de 50 ans, mais le renforcement et la mise

  en œuvre effective de dispositifs de professionnalisation

  comme l’alternance

   Derrière un effet d’annonce qui ressemble davantage à

  du « charity business » qu’à une politique cohérente

et concertée pour l’emploi durable, un tour de passe-passe

se dessine : on assiste ainsi au retour des préconisations du Rapport Boissonnat qui, à la fin des années 90,

proposait la mise en place d’un contrat d’activité, avec un revenu garanti sur 5 ans, contre la possibilité

de prêt de salariés entre entreprises autant que de besoin…

Face à la pénurie de main-d’œuvre liée aux transitions démographiques, énergétiques, technologiques

et environnementales, le patronat cherche, encore une fois, à mettre en place un nouveau type contrat de travail

si possible moins rémunéré, ou payé par les collectivités locales, afin de capter un salariat précarisé et l’enfermer

dans un sous-contrat de travail.

Dans cette tentative, il rencontre, de nouveau, l’oreille bienveillante d’un gouvernement qui, depuis le début

du quinquennat, entretient de graves confusions entre la formation initiale et la formation tout au long de la vie et,

par répercussion, sur la place et le rôle des différents contrats existants.

La CGT rappelle que le contrat d’apprentissage est en effet un contrat relevant de la formation initiale,

en complémentarité avec la voie scolaire d’enseignement professionnel. Son but est d’amener un jeune

en formation à une certification professionnelle, facilitant son insertion professionnelle comme sa poursuite d’études.

Ouvrir l’apprentissage aux privés d’emploi de longue durée en dénaturerait la fonction. Laisser faire renforcerait

encore la confusion entretenue par le Ministère du Travail entre formation initiale et continue, en portant préjudice

aux deux systèmes de formation.

Si le projet du gouvernement voyait le jour, quel serait, dès lors, le rôle des contrats de professionnalisation,

également appelé « formation en alternance », dont le but est justement l’insertion dans l’emploi ?

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans CGT, Chomage, ECONOMIE, Emplois, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

15 mai : journée de mobilisations unitaire dans la Fonction publique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 mai 2014

 

Pour les salaires, l’emploi, les missions publiques, contre l’austérité

 

CaptureCGT15mai   Cliquer sur l’image pour lire le tract unitaire

  Face à l’absence de négociations salariales dans la fonction publique

  et la dégradation de l’emploi public, cinq millions de fonctionnaires sont

  appelés à se rassembler, à manifester, le 15 mai prochain, à l’appel de sept

  organisations syndicales (CGT, CFDT, CFTC, FSU, Solidaires, Unsa, FA-FP).

  Concernant la politique salariale, les syndicats de fonctionnaires dénoncent

  le blocage de la valeur du point d’indice, le ralentissement des avancements,

  stagnation des grilles[ indiciaires.

  « La politique salariale privilégie l’individualisation des rémunérations

  au détriment du dispositif collectif. La part des primes et indemnités augmente

  par rapport au traitement de base ».

Sur le volet de l’emploi, ils dénoncent « la précarisation de l’emploi public et la multiplication des emplois à temps

incomplet ».

« Pour tous et partout sur le territoire », les organisations syndicales réclament « des services publics efficaces

qui répondent aux besoins d’aujourd’hui et qui anticipent ceux de demain. »

Publié dans Austerite, CFDT, CFTC, CGT, ECONOMIE, Emplois, Fonction publique, France, FSU, Liberalisme, Luttes, Salaires, SERVICES PUBLICS, SOCIAL, Solidaires, Syndicats, UNSA | Pas de Commentaire »

123456...36
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy