Continuez à ne rien faire. Les patrons pensent pour vous

Posté par communistefeigniesunblogfr le 24 mai 2015

Gauche de combat.net

 

Continuez à ne rien faire. Les patrons pensent pour vous

 

Captureretraite4

 

  Message à ceux qui ne croient pas ou plus en la politique,

  aux abstentionnistes quels qu’en soient les raisons,

  à ceux et celles qui ne font jamais grève, aux démotivés,

  à ceux qui pensent que l’on ne peut rien faire, aux désabusés,

  aux anars, aux gauchistes. Voilà la liste des mesures  du Medef,

  de la CGPME et de l’UPA (Union professionnelle artisanale)

  pour renflouer les caisses de l’Agirc-Arrco (caisses de retraite) :

 

 

♦ Forte incitation  à prendre leur retraite à 67 ans. Ceux qui liquideraient leur retraite avant cet âge subiraient des abattements définitifs : 22% s’ils partent à 62 ans, 17% à 63 ans, 12% à 64 ans, 8% à 65 ans, 4% à 66 ans.

♦ Application à partir de la génération née en 1957 pour les retraites prises à partir du 1er janvier 2017. En seraient exemptés les bénéficiaires des dispositifs de retraite « carrières longues », « pénibilité », « amiante », « travailleurs handicapés » et « aidants familiaux ».

♦ Mise à contribution des actuels retraités. Leur pouvoir d’achat reculerait par l’effet d’une revalorisation des pensions inférieure de 1,5 point à l’inflation, sans pouvoir baisser toutefois les montants des pensions. Les sommes consacrées à l’action sociale reculeraient quant à elles de 2% par an

♦ pension de réversion versée aux veufs et aux veuves : elle ne serait plus accordée à partir de 55 ans mais de 60 ans et au prorata des années de mariage.

♦ à partir de janvier 2019, disparition de la caisse des cadres

source

Alors, on reste sans rien faire ? On continue à se dire qu’on ne peut rien ? On laisse ces gens-là nous tondre jusqu’à l’os ? On travaille jusqu’à la mort ?

Publié dans droit du travail, Emplois, France, Liberalisme, POLITIQUE, RETRAITES, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Fusion Lafarge-Holcim : 2,5 millions pour le PDG de Lafarge, des suppressions de postes pour les salariés

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mai 2015

MÉRITOCRATIE

Lafarge : une prime de 2,5 millions pour le PDG,

des suppressions de postes pour les salariés

 

par Ivan du Roy 22 mai 2015 bastamag.net

lafarge

 

  2,5 millions d’euros : c’est la prime que va recevoir

  le PDG de Lafarge, Bruno Lafont, pour son rôle

  dans la fusion avec le suisse Holcim.

  Les deux plus grandes entreprises de ciment du monde

  pèseront ensemble 35 milliards d’euros de chiffre

  d’affaires et plus de 130 000 salariés.

 

L’ « indemnité exceptionnelle » accordée à Bruno Lafont par le Conseil d’administration de Lafarge

s’ajoutera à sa rémunération de 1,8 million (part fixe et variable) ainsi qu’au 722 860 euros

de stock-options en actions prévus en 2014. Soit plus de 5 millions d’euros en 2015.

Pour le Conseil d’administration de Lafarge, cette prime se justifie pour « tout le travail accompli depuis un an ».

« Il a été l’architecte du projet et il a travaillé pour la défense de son groupe avec un impact limité

pour l’emploi en France », explique, à l’AFP, « une source proche du groupe ». Le cimentier emploie

63 000 personnes dans le monde, dont 5300 en France (8,5% des effectifs).

Les salariés de Lafarge, eux, ne semblent pas à la hauteur des efforts déployés par leur patron. Suite à la fusion,

une première série de 380 postes seront supprimés dans le monde, dont 166 en France (203 postes supprimés

à Paris et Lyon, moins les 37 postes créés en Isère). Ces chiffres peuvent paraître anodins au vu du nombre

d’employés concernés. Mais les effectifs en France de l’entreprise du CAC 40 n’ont cessé de chuter depuis 2012 :

moins 3000 salariés en trois ans (voir notre fiche concernant Lafarge).

Et les syndicats s’inquiètent de futures restructurations d’ampleur au sein des deux groupes fusionnés.

« Des dizaines de milliers de travailleurs seront probablement essaimés ou mis à pied à la suite de cette fusion,

mais la direction refuse toujours de consulter les syndicats », s’inquiétait en janvier Jyrki Raina, secrétaire

général de la Fédération syndicale internationale de l’industrie, IndustriALL. Les syndicats avancent le chiffre

de 15 000 salariés qui pourraient perdre leur emploi (lire ici). Ils n’ont probablement pas été aussi méritants

que Bruno Lafont.

Creative Commons License

Publié dans Basta!, ECONOMIE, Emplois, Liberalisme | Pas de Commentaire »

L’Édito de l’Humanité du 4 mai 2015 : « L’emploi, mais quel emploi ? »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 mai 2015

 

L’éditorial de Paule Masson – l’Humanité – 4 mai 2015

 

« La bataille pour l’emploi ne peut pas être porteuse de perspectives

si elle s’identifie à la destruction des droits sociaux. »

 

Capturehumourpatrons

 

  La Grande-Bretagne est devenue un pays riche

  plein de pauvres. Dans le temple du libéralisme

  européen, les conservateurs se targuent d’avoir

  remis le pays sur pied « grâce » à l’austérité.

  Le chômage est, il est vrai, à son plus bas niveau

  depuis 2008 (5,6 %). L’emploi repart, mais à quel prix ?

 

 

Là est peut-être la seule question qui vaille. Car la croissance britannique repose sur un océan de précarité.

Les contrats à zéro heure ont prospéré sur le dos de la crise. L’employeur ne craint pas d’embaucher

puisqu’il ne garantit aucun travail, aucun horaire stable au travailleur, qui n’est rémunéré qu’en fonction

des missions acceptées et à un taux nettement inférieur aux contrats classiques. Des jobs de la misère,

funeste baume sur les statistiques du chômage qui alimentent comme jamais l’exclusion sociale

alors que Londres s’enorgueillit d’être la capitale des milliardaires.

precaire

  Quand la reprise d’un travail ne permet pas de vivre

  dignement, l’objectif de l’inversion de la courbe

  du chômage devient un indicateur stérile.

  Peu de chômeurs, beaucoup de pauvres…

  La sentence nourrit aussi l’optimisme des libéraux

  en Allemagne, où le taux de sans-emploi a été ramené

sous la barre des 5 %, tandis que la pauvreté est

à son plus haut niveau depuis la réunification.

Les mini-jobs ont contribué à dévaster les garanties entourant le contrat de travail :

15 heures hebdomadaires payées 400 euros… Du sous-emploi à revendre pour ce pays érigé en « modèle »

de compétitivité en Europe.

La bataille pour l’emploi ne peut pas être porteuse de perspectives si elle s’identifie à la destruction

des droits sociaux. Outre-Rhin, les manifestations du 
1er Mai ont porté la défense du salaire minimum.

En France, même sous la pluie, les cortèges ont bruissé d’inquiétudes face à la désocialisation de l’emploi.

La piqûre de rappel est toujours fortifiante pour ceux qui résistent à l’austérité.

 

Publié dans Allemagne, Chomage, Emplois, EUROPE, Grande Bretagne, Liberalisme | Pas de Commentaire »

Menace de licenciements chez Vallourec : Soyons unis pour exiger le maintien des emplois. (Fabien Roussel, PCF)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mai 2015

 

Menace de licenciements chez Vallourec :

Soyons unis pour exiger le maintien des emplois.

 

Capturevallourec

 

  Au moment où de nombreux salariés se battent

  pour défendre leur usine et leurs emplois,

  à Sambre et Meuse, aux Forges de Fresnes,

  dans l’automobile, le ferroviaire…, la direction de

  VALLOUREC annonce son projet de supprimer

  900 emplois en France dont 730 dans notre région.

 

 

En tout, dans les mois qui viennent, ce sont plus de 1 000 emplois menacés de disparition, auxquels

s’ajoutent les emplois induits. C’est une véritable hémorragie d’emplois qui fragilise notre industrie

régionale, notre économie et l’avenir de milliers de familles. C’est la goutte d’eau de trop.

Nous ne pouvons pas l’accepter !

Comme nous le demandons depuis plusieurs mois, il est temps que l’ensemble des élus de la région, les syndicats,

les acteurs économiques s’unissent et parlent d’une seule voix pour exiger le maintien des emplois. Il n’est plus

supportable que notre région soit de nouveau sacrifiée. Comment expliquer, une fois de plus, l’impuissance

de l’État ? Ce n’est plus possible, il est temps de passer aux actes !

Si les discussions dans les ministères et dans les préfectures n’ont rien changé jusqu’à maintenant dans la décision

de Vallourec, il est temps que les élus locaux, les parlementaires, les syndicats, les acteurs économiques,

les salariés du Nord Pas de Calais s’unissent pour dire stop et pour exiger le maintien des emplois !

Vallourec, Sambre et Meuse, Bombardier, Forges de Fresnes… des milliers d’emplois directs et

indirects sont menacés. Lire la suite… »

Publié dans ECONOMIE, Emplois, France, Liberalisme, licenciements, PCF Nord, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Nokia-Alcatel.Lucent : une fusion financière contre l’intérêt de l’industrie et de l’emploi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 avril 2015

Communiqué du PCF – 15 avril 2015

Nokia-Alcatel Lucent :

un mariage contre l’intérêt de l’industrie et de l’emploi

 

Capturealcatel

  Les deux géants d’équipementiers dans la téléphonie

  ont annoncé leur future fusion, pour le premier semestre

  2016. Ce mariage de grands groupes du CAC 40

  qui comptent chacun plus de 50 000 personnes,

  dans le monde se fait sous la bénédiction

du gouvernement français et même du Président de la République qui a reçu à l’Élysée les dirigeants

des deux entreprises, il y a quelques jours. « Bonne nouvelle pour l’industrie française» comme vient

de le déclarer le porte-parole du gouvernement ! C’est une affirmation qui demande à être vérifiée !

Est-ce défendre notre industrie nationale et ses emplois industriels que d’accepter le rachat d’un groupe

français par un groupe finlandais dont le futur siège sera en Finlande, avec à sa tête le PDG actuel de Nokia ?

Présenté comme un mariage ou une fusion, l’opération capitalistique de Nokia est connue : le film, on le connait :

c’est un film noir avec beaucoup de casse à l’arrivée pour l’emploi industriel et la fuite de brevets vers l’étranger.

Que valent les promesses d’un groupe de ne pas supprimer d’emplois quand il annonce une réduction

du cout d’exploitation, d’environ 900 millions d’euros, dans les 3 ans ?

La mariée est belle : elle apporte dans la corbeille le marché français hautement technologique de la téléphonie,

les métiers et sa matière grise au groupe finlandais Nokia !

Le PCF dénonce cette fusion financière qui va affaiblir l’industrie et jouer contre l’intérêt de la France

et de l’emploi. Nous partageons l’inquiétude des salariés d’Alcatel Lucent et de leurs syndicats qui ont connu

ces dernières années de nombreuses restructurations et suppressions d’emplois.

Il n’y aura pas de redressement économique possible pour notre pays, sans redressement de notre industrie.

Cette fusion en tourne le dos.

 

A lire également :

 

Capturealcatel1

www.humanite.fr

 

Captureagoravox

www.agoravox.fr

 

Publié dans ECONOMIE, Emplois, Finance, France, Liberalisme, PCF, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Galeries Lafayette : Belle Epine et Bonneuil mobilisent

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 avril 2015

 

Capturegalerieslafayette1

 

  Mardi 14 avril 2015, 5h45 du matin.

  Des syndicalistes CGT des Galeries Lafayette

  du centre commercial Belle Epine (Thiais – 94),

  en lutte contre la fermeture de leur magasin,

  viennent à la rencontre des salariés du dépôt

  logistique du groupe basé à Bonneuil-sur-Marne,

 

qui sont eux aussi concernés par un projet de fermeture annoncé le 31 mars dernier.

Le groupe Galeries Lafayette est aux mains de la famille Moulin, milliardaire. Il entend notamment poursuivre

son développement à l’étranger, en particulier au Qatar et en Turquie et vient de racheter d’importantes

parts de Carrefour.

Les salariés ont reçu le soutien de la Fédération CGT-commerce, de la CGT du Val de Marne et des militants

PCF de Bonneuil. 

Développement dans l’Humanité du mercredi 15 avril. 

Reportage vidéo Laurence Mauriaucourt pour l’Humanité.fr

 

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

Publié dans Emplois, France, Liberalisme, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Les « droits rechargeables » rechargent la misère

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 avril 2015

ASSURANCE CHÔMAGE

Comment les chômeurs les plus vulnérables ont sombré

dans la pauvreté à cause des « droits rechargeables »

 

par Eva Thiébaud, Morgane Remy 13 avril 2015

 

pochesvides

Une allocation chômage de 9 euros par jour après avoir

travaillé à plein temps au Smic… Cette situation ubuesque

est loin d’être isolée et concerne des dizaines de milliers

de demandeurs d’emploi. Elle est le résultat de l’entrée

en vigueur des « droits rechargeables » :

ils devaient permettre aux chômeurs les plus précaires,

naviguant entre CDD et intérim, de bénéficier de l’ensemble

des droits ouverts par leur carrière professionnelle. Ils se sont transformés en calvaire. Enquête.

Depuis le 1er avril dernier, un choix cornélien, digne d’une mauvaise plaisanterie, s’offre à certains demandeurs d’emploi : ils ont la possibilité de renoncer à de nouveaux droits leur procurant pourtant une durée d’indemnités chômage plus longue. Il est même très probable que beaucoup adoptent cette solution. Ce « droit d’option » pourrait leur permettre de retrouver une allocation chômage décente, proportionnelle à leur dernier salaire.

Tout avait pourtant commencé par un véritable progrès. Dans son article 10, la loi de sécurisation de l’emploi votée en 2013 prévoyait la mise en œuvre de « droits rechargeables ». Leur principe était simple : plus une personne travaillait, plus elle accumulait de droits à l’assurance-chômage. Ainsi, un demandeur d’emploi qui acceptait un poste sur un temps court ne perdait pas ses droits précédents, et pouvait y recourir plus tard. L’objectif affiché était de sécuriser les chômeurs aux parcours complexes, composés de CDD et de missions d’intérim : les droits rechargeables les autorisaient à travailler pendant de courtes périodes sans craindre de perdre leurs anciennes allocations.

« L’assistante sociale est dépitée pour moi »

 

droits rechargeables

  Ces « droits rechargeables » auraient clairement

  pu être classés dans la catégorie des avancées

  sociales… du moins jusqu’à leur application.

  Les nouveaux chômeurs se voient dorénavant

  attribuer leurs allocations chronologiquement.

  Le droit correspondant à la période de travail

  la plus ancienne est alloué en premier.

  Si vous avez commencé par un mi-temps pour

  ensuite travailler à plein temps, avant de vous

  retrouver au chômage, vous percevrez

  une allocation correspondant au temps partiel

initial, donc bien inférieure.

[Lire la suite sur Basta ! ]

CGT chômeurs rebelles du Morbihan

 

Publié dans Basta!, CGT, Chomage, Emplois, France, Pauvrete, Salaires, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Sambre et Meuse face à la « roublardise » organisée (l’Humanité)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 avril 2015

INDUSTRIE

Sambre et Meuse face à la « roublardise » organisée

 

Laurence Mauriaucourt – l’Humanité – 9 avril 2015

 

Sambre et Meuse71Photo : Stephane Dubromel

 

  Près de Maubeuge, 261 salariés métallurgistes

  licenciés de l’entreprise de matériel ferroviaire

  Sambre et Meuse occupent leur usine

  depuis plus de trois semaines. Ils manifesteront

  à Paris ce jeudi.

  Reportage.

 

 

Feignies (Nord), envoyée spéciale. Dans l’Avesnois, le bocage se pare des attraits du printemps. Feignies, à trois kilomètres de Maubeuge. Rue Jean-Jaurès. Rue de la République. Rue des Usines. Un cul-de-sac. Avec au fond, Sambre et Meuse (SM), l’entreprise de matériel ferroviaire en acier moulé, fermée le 18 mars, occupée nuit et jour depuis par d’ex-salariés. Un moule de 40 000 euros disparaît dans les flammes de la colère, sur le parking. Les hommes ont les traits fatigués, tendus. Ils ont reçu leur lettre de licenciement, espèrent être payés le 10 avril comme promis par les AGS, le régime de garantie des salaires. Le 21 avril, ce sera le solde de tout compte et les 261 métallurgistes pourront aller s’inscrire au chômage, certains pour la première fois de leur vie. Ils seront en tête de la manifestation contre l’austérité à Paris, ce jeudi. Ils brandiront une photo datant de 2009 où l’on voit François Fillon, alors premier ministre, posant aux côtés de Vladimir Poutine derrière deux industriels, un Français et un Russe, en train de signer le contrat de l’espoir.

De la production de plaques d’égout au métro de New York

Hervé est à la fois fier et écœuré de rappeler que cette unité de production d’acier moulé plus que centenaire a associé son nom aux plaques d’égout de par le monde, au métro de New York. Son père a fait carrière là. Son fils devait y poursuivre la lignée de métallos, au métier harassant, payés 1 400 euros par mois en trois-huit, mais porteurs d’un savoir-faire collectif unique en Europe. « Vous voyez le gâchis ? » questionne l’ouvrier, promettant de ne rien « lâcher ».

Les revendications : une prime extralégale de 20 000 euros par salarié, la vraie recherche d’un repreneur, et des réponses aux questions.

♦ Pourquoi les actionnaires russes ont déserté après avoir investi ?

♦ Pourquoi les avoir laissés devenir les principaux clients à 80 % alors qu’il y avait de la demande en France avec Alstom et Bombardier, en Algérie, et alors qu’un contrat court encore avec la Finlande ?

♦ Pourquoi y a-t-il eu suffisamment d’argent pour rénover les bureaux de la direction à hauteur de 700 000 euros ?

♦ Pourquoi de l’argent transitait par la Chine et quelques paradis fiscaux ?

♦ Pourquoi le cabinet d’expertise Secafi a été empêché de réaliser un audit complet ?

♦ À quel prix les 1 000 tonnes d’acier du stock seront vendues aux enchères ?

♦ Cette fermeture est-elle à mettre en lien avec le projet de « zone verte » promise pour le secteur ?

 

Sambre et Meuse en lutte

Image de prévisualisation YouTube

Journal l’Humanitésur youtube

 

Et puis, il y a ce problème qui se pose à tout le monde ici : « Est-ce qu’on va devoir payer nous-mêmes les 40 euros de mutuelle par mois ? » De quoi imaginer le niveau de pauvreté de ces hommes qui traduisent le mot « austérité » par « manque d’argent pour participer à la relance de l’économie », par « appauvrissement généralisé au profit de quelques-uns ». Des soutiens politiques, il y en a eu. Le député PCF Alain Bocquet ayant saisi le premier ministre. Mais les appels au secours adressés au député socialiste Rémi Pauvros, au maire UMP de Maubeuge, n’ont rien apporté de concret. « On a organisé une journée portes ouvertes avant le second tour des élections, ils sont venus se rincer l’œil… », peste Benjamin, un jeune salarié baraqué, épuisé, qui vit à l’usine nuit et jour depuis l’occupation.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

 

Publié dans Austerite, Competitivite, ECONOMIE, Emplois, France, l'Humanité, Liberalisme, licenciements, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Quand la finance tue l’emploi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 avril 2015

 

Captureleprogres

 

 

 

  Le Progrès.fr

 

 

 

 

 

Plans en série

  • MoryGlobal : 2 150 salariés licenciés
  • GDF Suez : 6 000 salariés « réorganisés »
  • SNCF : 11 000 à 13 000 suppressions de postes
  • Radio France : 300 à 400 postes menacés ?

Publié dans ECONOMIE, Emplois, Finance, Liberalisme, licenciements, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Sambre et Meuse : l’envie de se battre plus forte que jamais

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 avril 2015

 

Manifestation de ce samedi 4 avril

Capturesambreetmeuse16

capture d’écran

Aux côtés des salariés de Sambre et Meuse, plus de 500 personnes ont parcouru les rues de Maubeuge

au son de « on lâche rien » et de « l’argent, il y en a dans les caisses du patronat ».

Des salariés de MCA, Tata Steel et de Neuhauser étaient venus apporter leur soutien.

 

Capturesambreetmeuse15  capture d’écran

  Fabien Roussel, Secrétaire de la fédération

  du Nord du PCF,

  Michelle Demessine, sénatrice PCF du Nord

  et Bernard Baudoux, maire d’Aulnoye-Aymeries

  et vainqueur des élections départementales

  dans notre canton étaient présents

 

 

Manifestation des salariés de Sambre et Meuse

http://www.dailymotion.com/video/x2lqcg1

Publié dans CGT, Emplois, France, Luttes, SOCIAL | Pas de Commentaire »

12345...36
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy