Les réformes du droit du travail généralisent la précarité partout en Europe (Basta!)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 22 mars 2016

 

DROITS SOCIAUX

Capturebastareformedroittravail

 

 

par Rachel Knaebel 22 mars 2016

 

 

A lire sur : bastamag.net

Publié dans Basta!, droit du travail, Emplois, EUROPE, Liberalisme, Pouvoir d'achat, PRECARITE, SOCIAL, Union europeenne | Pas de Commentaire »

Réforme du code du travail : « une attaque à la bombe thermonucléaire contre l’ancien Code du travail » (Gérard Filoche)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2016

Capturehumanité

Entretien réalisé par Julia Hamlaoui – 18 février 2016

Gérard Filoche :

« La plus importante contre-révolution depuis un siècle »

 

CapturehumaG.Filoche

 

 

Pour l’ex-inspecteur du travail et membre

de la direction du PS, Gérard Filoche,

l’avant-projet de loi El Khomri

est une « attaque thermonucléaire »

contre toutes les protections des salariés.

 

 

 

 

À la lecture de l’avant-projet de loi El Khomri, reste-t-on selon vous dans le champ

d’une simple « simplification » dont parlait la mission Badinter ?

Gérard Filoche Non, c’est un véritable bouleversement. Valls avait annoncé qu’il ne voulait pas d’une réformette

mais d’une révolution. Nous sommes face à la plus importante contre-révolution depuis un siècle.

C’est une attaque à la bombe thermonucléaire contre l’ancien Code du travail. Depuis un siècle, le droit du travail

s’est construit pour permettre de protéger les salariés contre les exigences des entreprises et de l’économie.

Et voilà qu’ils font l’inverse, ils nous ramènent au statut de loueurs de bras, de tâcherons, de soumis sans droit.

C’est la casse de la grande tradition de reconnaissance du salariat comme moteur de la production des richesses.

Le gouvernement avait promis de ne pas s’attaquer aux 35 heures, quelle est votre appréciation ?

Gérard Filoche Il a menti, noir sur blanc. Les 35 heures ne sont plus, dans ce projet, qu’une éphémère plaisanterie.

En une dizaine de chapitres, tous les contrôles sur la durée du travail sautent. Les gens vont avoir du mal à le croire,

mais il est bien écrit que la durée maximale du travail pourra, par forfait ou négociation, excéder

les 12 heures par jour, tout comme elle pourra dépasser les 48 heures par semaine, pour atteindre

les 60 heures.

C’est au nom de l’inversion de la courbe du chômage que le gouvernement justifie ses réformes ;

quels dangers pour l’emploi recouvre cet avant-projet ?

Gérard Filoche De telles transformations augmenteraient massivement le chômage. Il s’agit de faire travailler

plus ceux qui ont un travail au détriment de ceux qui n’en ont pas. L’ampleur du mensonge est fracassante.

On atteint des sommets de propagande et de contresens. Comment peut-on prendre des millions de salariés

pour des gogos, prétendre qu’il s’agit de leur permettre d’avoir un travail alors que, pour beaucoup,

cela le leur enlèvera, et que, pour les autres, cela les exploitera, brisera leur santé ? D’où tout cela vient-il ?

Personne ne le demande, à part Pierre Gattaz, et même lui doit sûrement en ce moment s’étonner de la hardiesse

ultralibérale de ce projet.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans droit du travail, ECONOMIE, France, l'Humanité, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Loi travail : non, merci (pétition)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2016

 

Capturepétitionloitravail

 

  Cliquer sur l’image pour signer

  la pétition.

Publié dans droit du travail, France, PETITION, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Réforme du Code du travail : [Avant/Après] Vos droits : le lessivage El Khomri

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2016

 

[Avant/Après] Vos droits : le lessivage El Khomri

 

CaptureBabouse3

 

  Point par point, voici une première analyse

  (non exhaustive et complétée lundi)

  de ce que contient le projet de loi réformant

  le Code du travail.

  L’addition est salée, en particulier

  pour les ingés, cadres et techs, et ce projet

  de loi sert de feuille de route au patronat

  pour les renégociations de conventions

  collectives dans les branches…

  À vous de voir ce qui est au menu…

 

Lectures complémentaires : 

♦  Le texte intégral du projet de loi [à télécharger ici]

♦  Le communiqué de l’Ugict CGT : « Code du travail : le gouvernement veut donner

les pleins pouvoirs aux chefs d’entreprise » [à lire ici]

♦  Le communiqué de la CGT : « Droit du travail : Le gouvernement hors la loi » [à lire ici]

♦  Le communiqué du SAF : Avant-projet de loi El Khomri : des salariés flexibles et insécurisés [à lire ici]

♦  Décryptages dans la presse : à lire ici, ici, ici, et ici

[Article complet sur ugict.cgt.fr]

 

Publié dans CGT, droit du travail, ECONOMIE, France, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Réforme du code du travail : le PCF appelle à la mobilisation de toutes les forces progressistes contre ce projet.

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2016

 Communiqué du PCF – 19 février 2016

 

Réforme du travail : « la menace du 49-3 est plus qu’une provocation »

 

Capturecassecodetravail1

 

  Après l’ANI en 2013, la loi Macron en 2015,

  c’est tout le système de protection des travailleurs

  contre l’arbitraire patronal qui est dynamité

  par le projet de réforme de la ministre El Khomri :

  régulation du temps de travail, indemnités perçues

  en cas de licenciement abusif, représentation syndicale,

  protection des mineurs en apprentissage,

  expertise des CHSCT, tout y passe.

 

 

La menace de Myriam El Khomri d’une utilisation du 49-3 est plus qu’une provocation. Elle est une manière

de donner raison à Manuel Valls quand il dit que rien, absolument rien, ne peut nous réconcilier

avec une telle politique, applaudie et parrainée  par le Medef.

Le chômage, dont le Président de la République s’était engagé à inverser la courbe, est la première préoccupation

des Français. A qui fera-t-on croire que le nombre de chômeurs diminuera si on rallonge la durée du travail

des salariés en place et des apprentis ? Qui peut penser que faciliter les licenciements aura une autre conséquence

que … faciliter les licenciements et donc précariser les salariés.

Le PCF ne laissera pas détruire le code du travail et tous les acquis des luttes menées

pendant des dizaines d’années pour protéger les salariés. Il appelle à la mobilisation

de toutes les forces progressistes contre ce projet.

Les solutions existent pour réduire le chômage. Le PCF engage dès à présent une campagne publique

pour les populariser. Elles passent notamment par la réduction de la durée du travail, la hausse des salaires,

les investissements dans le logement et les transports collectifs indispensables pour répondre au défi climatique,

le développement des services publics et l’intervention des salariés dans la gestion des entreprises.

Source image : http://www.cgt-dieppe.fr/

Publié dans droit du travail, ECONOMIE, France, Liberalisme, PCF, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Numéro spécial de l’Humanité : Casse du code du travail / Opération vérité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 février 2016

 

Capturecassecodetravail   Cliquer sur l’image pour lire

Publié dans droit du travail, ECONOMIE, France, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Verdict contre les syndicalistes de Goodyear-Amiens : Une menace claire contre le monde du travail, les ouvriers et leurs délégués syndicaux

Posté par communistefeigniesunblogfr le 20 janvier 2016

 

De la violence !!

 

goodyearCoco   Par Patrick Le Hyaric

  La violence du verdict contre les syndicalistes

  de Goodyear-Amiens est faite pour nous assommer.

  Une menace claire est expédiée au monde du travail,

  aux ouvriers, à leurs délégués syndicaux qui veulent

  défendre leurs droits, leurs emplois menacés,

  leur usine.

  Ceux qui versent une larmichette sèche sur les difficultés

  de syndicalisation sont les même à se réjouir

  de cette abominable sentence.

Elle accompagne le processus de mondialisation capitaliste qui exige que partout les travailleurs soient jetés

dans le feu d’une concurrence féroce où doivent être laminés les droits sociaux pour toujours les tirer vers le bas.

A ce rythme, le retour à l’esclavagisme devient une perspective si on ne trouve pas les moyens d’une unification

internationale du combat pour le travail. Les projets en cours visant à affaiblir ou à anéantir le code du travail

participent d’une démarche globale pour obtenir un rapport de force plus favorable aux détenteurs de capitaux

contre ceux et celles qui n’ont que leur force de travail à vendre.

Personne ne peut rester silencieux face à un tel jugement ! Aujourd’hui ce sont ceux d’Amiens !

A qui le tour demain ? 

[Lire la suite sur patrick-le-hyaric.fr]

 

Publié dans CGT, droit du travail, ECONOMIE, EUROPE, France, Liberalisme, licenciements, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Manuel Valls lance son plan d’attaque contre le Code du travail

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 novembre 2015

 

Le démembrement du Code du travail mis en chantier

 

Cécile Rousseau – l’Humanité – 5 novembre 2016

 

code-travail-babouse

  Manuel Valls a lancé hier sa réforme du Code du travail,

  axée sur sa réécriture et sur une plus grande place

  donnée aux accords d’entreprise.

  Des annonces qui augurent de pertes massives de droits

  pour les salariés.

  «Construire le Code 
du travail du 
XXIe siècle ». Hier, le premier

  ministre, Manuel Valls, a présenté sa réforme attendue.

  Il s’agit d’un tsunami pour les droits des salariés.

  Dans une ambiance solennelle, flanqué de sa ministre du Travail,

  Myriam El Khomri, il a détaillé son plan d’attaque qui se décline

  en trois axes. Pour commencer, il propose de « refondre l’architecture

  du Code du travail, pour la rendre plus visible et donner plus de place à la négociation collective ».

Dans ce cadre, pour le premier ministre, il faudra distinguer « les droits fondamentaux garantis à tous,

ceux dépendant d’un accord de branche et les règles applicables sans accord. C’est une réécriture considérable,

une révolution », s’est-il extasié. Ce travail de tripatouillage des textes de loi pourrait prendre jusqu’à deux ans.

 

Une commission présidée 
par Robert Badinter

 

codetravail

 

  Mais « dès l’année prochaine, une nouvelle architecture sera appliquée

  au temps de travail, qui prend 125 pages dans le Code du travail »,

  déplore Manuel Valls. « La loi garantirait la durée légale du travail »,

  a-t-il précisé, mais, dans les faits, les accords d’entreprise ou de branche

  permettront d’y déroger. C’est le premier ministre lui-même qui cite

  en exemple une entreprise qui, pour le lancement d’un nouveau produit,

  aurait besoin de faire travailler ses salariés 46 heures par semaine.

  « Quelle compensation ? Quelle modalité ? Ce sera aux acteurs d’en

  décider ! » Pour donner l’illusion d’un dialogue social facteur d’avancées

  pour les salariés, Manuel Valls, dans la lignée du rapport Combrexelle,

  a confirmé l’objectif que ces accords d’entreprise soient désormais

  majoritaires.

 

gattaz1

  De quoi réjouir un peu le patron des patrons,

  Pierre Gattaz, car même si le verrou des 35 heures

  n’a pas sauté, des accrocs supplémentaires pourront

  y être portés.

 

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

 

 

 

Publié dans droit du travail, ECONOMIE, France, Liberalisme, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Le 22 octobre à 13 heures tous à l’Assemblée nationale avec les salariés d’Air France

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 octobre 2015

 

                   LA VIOLENCE SOCIALE ÇA DÉCHIRE NOS VIES !

 

Captureviolences socialesCaptureviolences sociales1

 

La violence sociale, les dirigeants, patrons, politiques en parlent mais ils ne la subissent pas !

Plutôt que de condamner les faits qui est le résultat de leur politique, il est vital de s’attaquer aux origines :

l’austérité et le libéralisme qui sont les vrais responsables !

Ensemble, nous avons les moyens de nous faire entendre et de nous faire respecter. Multiplions les actions,

mobilisations… pour nos emplois et nos droits.

Le 22 octobre à 13 heures tous à l’Assemblée nationale avec les salariés d’Air France (Cgt Air France,

Soutien aux salariés d’Air France, Soutien aux salariés de Air France)

Info’Com-CGT

Publié dans CGT, droit du travail, Emplois, France, Liberalisme, Luttes, SOCIAL, Solidarite | Pas de Commentaire »

Quand les larbins du patronat rêvent d’un marché aux esclaves

Posté par communistefeigniesunblogfr le 11 septembre 2015

 

     Le Monde a son chroniqueur esclavagiste

 

Par Gérard Le Puill : Journaliste et auteur.

 

Captureleparmentier

 

  Dans une chronique d’une rare violence visant les salariés

  modestes bien trop payés à ses yeux, Arnaud Leparmentier

  dévoile à son insu sa profonde méconnaissance du monde

  du travail sans lequel il n’y a pas de création de richesses

  dans les entreprises.

  […]

 

 

Dans Le Monde daté de ce jeudi, le comble de l’abjection est atteint par Arnaud Leparmentier 

sous couvert de dénoncer le manque de  « courage » du chef de l’État sur le sujet.

« Las, si Combrexelle se rêve en Hartz, Hollande ne sera jamais Schröder. L’objectif n’est pas de traiter

de front les «chiffons rouges » sociaux français : un SMIC trop élevé, des salaires qui progressent trop,

des prud’hommes lents et imprévisibles, une Cour de cassation «rouge», une formation

professionnelle gaspillée, des indemnités de chômage trop longues. Il faudrait que le marché

du travail redevienne un marché, où l’on peut embaucher, licencier et retrouver un emploi

rapidement », écrit-il. Bref, il faut un véritable marché aux esclaves,  nous dit ce larbin du patronat

titulaire d’une carte de presse.

Après quoi il appelle en renfort Patrick Artus, économiste en chef chez Natixis  pour lui faire dire ceci

sans autre précision : «le SMIC est à 63% du salaire médian. S’il était à 43%, ce qui correspond

à la moyenne internationale, on augmenterait de moitié l’emploi non qualifié».

Même Combrexelle est trop timide aux yeux du chroniquer du Monde  qui lui oppose le duo Barthélémy-Cette, 

lequel propose de « déroger au SMIC par accord de branche étendu ». Et Leparmentier d’ajouter :

« cherchons des syndicalistes courageux pour signer de tels accords ».

En France le salaire net payé au SMIC est d’environ 1.137€ par mois. Arnaud  Leparmentier  utilise 

Patrick Artus pour le faire diminuer d’un tiers et le ramener à 691€.

[Lire la suite sur humanite.fr]

 

Publié dans droit du travail, France, Liberalisme | Pas de Commentaire »

12345...13
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy